La protection miraculeuse de notre Prophète (pbsl)

Tous les Prophètes (pse) ont une conscience méticuleuse, qu’ils utilisent pour maintenir les gens sur le droit chemin, en les exhortant aux bonnes œuvres et à éviter le mal. En invitant tous les individus de leur entourage à suivre le droit chemin, les Prophètes (pse) travaillent en vue de leur salut dans l’au-delà. Ils invitent vivement les gens à faire preuve de prudence et espèrent leur faire acquérir de bonnes qualités morales qui plairont à Allah. Des fois, durant la lutte pour cette cause honorable, les Prophètes ont été sujets à des accusations et tous genres de traitements de la part des incroyants, des hypocrites et des idolâtres. Mais, même dans ces circonstances, ils ont continué à délivrer leur message avec patience, bonté, gentillesse et humilité.

Comme tous les Prophètes, notre Prophète (pbsl) était sujet à des agressions physiques et verbales en raison de la vérité de son message. En fait, pendant plusieurs années, il a vécu sous la pression de menaces de mort. Ses Compagnons et lui (pbsl) étaient confrontés à des persécutions et à des poursuites pendant une longue période par la communauté dans laquelle ils vivaient. Mais, toutes ses adversités apparentes leur ont permis d’atteindre une belle vie dans les deux mondes.

Ceux dont la foi est sincère et qui ont confiance en leur Seigneur ne se sont jamais découragés par de telles adversités. Au contraire, ils voient cela comme un moyen de se rapprocher d’Allah et d’obtenir Sa faveur.

Avant qu’il ne commence à prêcher l’Islam, notre Prophète (pbsl) était appelé al-Amin (Le Digne de confiance, Le Loyal) en raison du fait que son entourage lui confiait ses biens et il était souvent choisi pour régler leurs différends. Ils ont toujours loué sa bonté et sa justice. Puisqu’il était intelligent, prévoyant, perspicace et toujours méticuleux dans tout ce qu’il faisait, toute personne qui le voyait se rendait très vite compte de ses qualités spéciales. Mais, lorsqu’il a commencé à les appeler à l’Islam et à renoncer à leurs idoles, ils l’ont dès lors pris pour cible. Comme Allah le relate dans le Coran, ceci se produisait aussi pour les précédents messagers comme décrit ici :

Ils dirent : “O Salih, tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d'adorer ce qu'adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites”.  (Sourate Houd, 62)

Ils dirent : “O Chouaïb ! Est-ce que ta prière te demande de nous faire abandonner ce qu'adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons ? Est-ce toi l'indulgent, le droit ?” (Sourate Houd, 87)

Alors, [le roi leur] dit : “Qu'est-ce donc qui vous a poussées à essayer de séduire Joseph ?” Elles dirent : “A Allah ne plaise ! Nous ne connaissons rien de mauvais contre lui”. Et la femme d'Al-Azize dit : “Maintenant la vérité s'est manifestée. C'est moi qui ait voulu le séduire. Et c'est lui, vraiment, qui est du nombre des véridiques !” (Sourate Yusuf, 51)

La réaction hostile des gens en réponse à l’appel à la justice et à la vérité de notre Prophète (pbsl), comme Allah nous le dit dans le Coran, consistait à faire des accusations infondées :

Et ils (les Mecquois) disent : "O toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu es certainement fou !
Pourquoi ne nous es-tu pas venu avec les anges, si tu es du nombre des véridiques ?" (Sourate al-Hijr, 6-7)

Bien qu'il fût sujet à beaucoup d’autres formes d’abus, il continua sa lutte intellectuelle contre les incroyants et proclama les enseignements moraux du Coran. Mais, ces vérités provoquaient du ressentiment et de la colère chez la majorité de ceux qui étaient contre lui. Peu après, il a été contraint d’émigrer de la Mecque à la Médine.

Alors qu’il était auprès d’un peuple dangereux et païen, notre Prophète (pbsl) proclamait l’Islam, enseignait à ceux qui le suivaient et il était engagé dans une lutte difficile. De temps en temps, cela se transformait en une guerre ouverte. En ce temps, certains Juifs persistaient dans leur attitude rebelle et hostile envers notre Prophète (pbsl). Malgré cela, il leur accordait quand même un intérêt. Certains Chrétiens essayèrent aussi de rendre les choses difficiles à notre Prophète (pbsl) et tendaient des pièges afin de lui nuire.

Quand notre Prophète (pbsl) était engagé dans cette lutte, les hypocrites s’attelaient à fournir des informations aux incroyants qui pouvaient être utilisées dans leur campagne secrète contre lui. En raison de jalousie, ils nourrissaient leur ressentiment et leur colère. Ils montraient leur manque de sincérité en s’approchant de notre Prophète (pbsl), tout en parlant avec lui en dépit de leur ressentiment. D’autres incroyants écoutaient ses paroles et cherchaient à introduire des difficultés dans son cheminement :

Peu s'en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : “Il est certes fou ! ”. (Sourate al-Qalam,  51)  

Nous pouvons voir d’après ce qui précède que notre Prophète (pbsl), bien qu’il fût confronté à des situations de mort vis-à-vis des incroyants et qu’il vivait parmi des hypocrites, continua à proclamer l’Islam et s’efforça de les guider sur le droit chemin. Des incroyants endurcis faisaient des pièges et essayaient de le tuer. Un des plus grands miracles de notre Seigneur était que notre cher Prophète (pbsl) n’a pas été blessé durant ces années car :

"… Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens incroyants. " (Sourate al-Ma’idah, 67)

Cette promesse de notre Seigneur s'est manifestée avec de très nombreux miracles. De manière miraculeuse, même pas une seule personne parmi les incroyants les plus endurcis, les polythéistes et les hypocrites, lesquelles avaient une haine et une colère injustifiées envers notre Prophète (pbsl), n'a pu lui faire du mal. Leurs complots et pièges ont toujours été déjoués. Et bien que les idolâtres et incroyants le rencontrassent sur le champ de bataille, notre Seigneur le protégeait toujours de sorte qu’il pouvait remplir sa mission. Ses ennemis ne l’ont jamais battu. Mais bien au contraire, ils devenaient vils et méprisables tandis que lui devenait plus fort physiquement et plus sain, plus joyeux et encore plus rempli de lumière et de beauté. Allah protégeait notre Prophète (pbsl) par Sa miséricorde et lui donna une grande puissance et de la majesté aussi bien physiquement que spirituellement. Les tromperies des incroyants et des hypocrites se retournaient contre eux-mêmes et notre Prophète (pbsl) continuait son combat sainement sous la protection de la miséricorde d’Allah.    

Les incroyants ne pouvaient pas tuer notre Prophète (pbsl)

L’appel à la justice et à la vérité de notre Prophète (pbsl) a conduit certains gens, qui profitaient de l’injustice et de l’oppression, qui avaient peur de perdre leur position et leur rang, à tendre divers pièges contre notre Prophète et les croyants autour de lui. En raison de leur arrogance, ils continuaient à adorer leurs idoles et refusaient de mettre fin aux superstitions auxquelles ils croyaient. Au lieu de cela, ils se réunissaient pour discuter de la façon dont ils pourraient lui faire soit renoncer à sa religion soit le tuer.

(Et rappelle-toi) le moment où les incroyants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le Meilleur en stratagèmes. (Sourate al-Anfal, 30)  

Qu'un bien vous touche, ils s'en affligent. Qu'un mal vous atteigne, ils s'en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu'ils font.  (Sourate Al Imran, 120)

Allah a aussi promis que personne n’arriverait à lui (pbsl) causer un quelconque préjudice physique ou spirituel :

Et n'eût été la grâce d'Allah sur toi (Muhammad) et Sa miséricorde, une partie d'entre eux t'aurait bien volontiers égaré. Mais ils n'égarent qu'eux-mêmes, et ne peuvent en rien te nuire. Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense. (Sourate an-Nisa, 113)

Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites. S'ils viennent à toi, sois juge entre eux ou détourne-toi d'eux. Et si tu te détournes d'eux, jamais ils ne pourront te faire aucun mal. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité. Car Allah aime ceux qui jugent équitablement. (Sourate al-Ma’idah, 42)

Les hadiths nous informent que ses opposants ont fait de leur mieux pour le persuader d’abandonner de proclamer son message moral coranique. Ils lui offrirent ce qu’ils considéraient comme la meilleure chose : la richesse et le rang social. Allah relate ce qui suit dans le Coran :

Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi. (Sourate al-Qalam, 9)

Malgré toutes offres matérielles et autres, notre Prophète (pbsl) persévérait et ignorait les diverses menaces qu’il recevait. Dans le Mousnad, Ibn Abi Shaybah rapporte des offres inconvenantes faites à notre Prophète (pbsl) :

"Si tu veux de l’argent, nous allons collecter assez d’argent pour toi de sorte que tu deviennes le plus riche de nous. Si tu veux le leadership, nous te prendrons comme notre chef et nous ne prendrons jamais aucune décision sans ton accord. Si tu veux un royaume, nous te donnerons la royauté sur nous… "

Notre Prophète (pbsl) considérait l’agrément d’Allah comme une primauté au-dessus de toute autre chose ; la seule récompense qu’il voulait était la miséricorde d’Allah et d'atteindre par là le Paradis. Aucune offre mondaine de richesse ou de rang social ne pouvait le dissuader. Allah lui (pbsl) a déjà accordé la victoire et une énorme possession dans ce monde et il n’y avait aucun doute que la récompense qui l’attendait au Paradis serait encore plus grande. Beaucoup d’incroyants endurcis ont essayé de le persuader d’abandonner sa mission ; quand ils échouaient, ils avaient recours à la trahison et faisaient des plans en visant son exil, son arrestation et même sa mort. Des sources islamiques rapportent ces faits :

Selon Ibn Ishaq, les chefs quraychitesse rencontrèrent et se consultèrent mutuellement : ’"Vous savez avec quel degré spirituel cet individu est venu.’’  Au moment où ils commençaient à discuter, l’un d’eux dit : "Emprisonnons-le quelque part, en ne le laissant parler à personne et laissons-le là-bas jusqu’à ce qu’il meurt ! Donnons-lui juste assez de nourriture pour le maintenir en vie !… "

Mais, il y avait des objections à cette proposition. Une telle initiative pouvait mener à un désordre. L’un d’eux dit : "Ne l’emprisonnons pas, exilons-le juste hors de la Mecque." Mais, une telle suggestion fut aussi considérée comme inappropriée parce que "Mouhammad (pbsl) arrivera à se lier d’amitié à toute autre tribu arabe avec son discours sage et éloquent, en les invitant à le suivre et aura sa vengeance sur nous …". A cet instant, Abou Jahl dit : "Il n’y a pas d’autre choix que de tuer Mouhammad."

Quand bien même les polythéistes mecquois avaient tout ce dont ils avaient besoin pour organiser leur  complot, ils échouaient toujours ; Allah protégeait notre Prophète béni (pbsl). Les hadiths nous informent qu’une puissante armée composée de jeunes venant de toutes les tribus s’était rassemblée  pour le tuer ; beaucoup d’autres volontaires vinrent pour le tuer avec des épées. Cela relève d’un grand miracle que notre Prophète (pbsl) n’ait pas été tué et que les pièges de ses ennemis étaient toujours totalement déjoués. 

Notre Prophète (pbsl) brave et héroïque combattait dans des batailles ouvertement et a personnellement affronté ses ennemis plusieurs fois. Bien qu’il  combattît sur les lignes du front, il n’a pas été tué et, par un miracle d’Allah, il s’en sortait indemne de toute blessure. Malgré tous les dangers auxquels il fut confronté, il a, par-dessus tout, rempli sa mission.

Ibn Hanbal, at-Tabarani et Abou Nu’aym rapportent ceci :

"J’ai vu le Prophète (pbsl). Un homme était placé devant lui. 'Cet homme voulait le tuer.' dirent-ils. A cet instant, le Prophète (pbsl)  dit : "N’ayez pas peur. N’ayez pas peur. Même si vous l’aviez souhaité, Allah ne t'aurait pas permis de m'attaquer.

Sachant qu’il (pbsl) était sous la protection d’Allah sur le champ de bataille, notre Prophète (pbsl) plaçait entièrement sa confiance et son sort entre les mains d’Allah et servait ainsi d’exemple à tous les croyants. Notre Prophète (pbsl) qui ne craignait personne d'autre qu'Allah, était un homme courageux et patient qui avait un excellent caractère moral. Sa préparation, avec le sacrifice de soi, spécialement lorsqu’il se levait tôt le matin et quittait sa maison pour placer les croyants dans les meilleures conditions stratégiques à l’approche d’un combat a fait de lui un merveilleux exemple pour les gens :

Lorsqu'un matin, tu (Mouhammad) quittas ta famille, pour assigner aux croyants les postes de combat et Allah est Audient et Omniscient. (Sourate Al Imran, 121)

Même quand il était la cible de ses ennemis et que sa vie était en danger, notre Prophète (pbsl) veillait personnellement à ce que les croyants soient sains et saufs, en sécurité. Il les encourageait constamment et stimulait leur enthousiasme qui atteignait alors les plus hauts degrés.

Allah nous informe dans le Coran que : "… A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre; et Allah est Omniscient et Sage." (Sourate al Fath, 4)

Puisque les incroyants ne percevaient pas Son infinie puissance à sa juste valeur, ils osaient lever leur main contre notre Prophète (pbsl). En retour, Allah vouait à l’échec tous leurs pièges et les faisaient retourner contre eux-mêmes : "Et ils [les autres] se mirent à comploter. Allah a fait échouer leur complot. Et c'est Allah qui sait le mieux leur machination ! " (Sourate Al Imran, 54)

Les incroyants témoignaient eux-mêmes de la bonté du Messager d’Allah (pbsl) et de l’excellence de son caractère moral mais n’abandonnaient pas pour autant leurs hostilités. Inconscients du fait qu’Allah les entendait et savait ce qu’ils faisaient, ils continuaient à comploter. Et ce, quand bien même ils arrivaient éventuellement à réaliser qu’ils sont eux-mêmes dans le plus grand des pièges :

Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d'Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes... (Sourate Ibrahim, 46)

Abu Jahl, le plus grand ennemi de notre Prophète (pbsl) a tenté de toutes les manières de le tuer. L’Imam al-Boukhari rapporte ce qui suit d’Ibn Abbas :

Abu Jahl a dit : "Si je vois Mouhammad prier à la Ka’ba, je marcherais sur son cou. "

Ayant entendu ces dires, le Prophète (pbsl) répondit : "S’il tentait d’agir ainsi, les anges l’arracheraient."

Ibn Ishaq rapporte le hadith suivant d’Ibn Abbas :

"Abu Jahl, portant une pierre très lourde dans l’intention d’accomplir son serment [de tuer le Prophète (pbsl).], chancelait tout en s’approchant du Prophète (pbsl), qui était humblement absorbé dans sa prière. Avant qu’Abu Jahl ne soit assez proche du Prophète (pbsl), il rebroussa chemin complètement traumatisé et apeuré, "mort de peur". Sa main avait commencé à se dessécher sur la pierre, qu’il laissa chuté et courut aussi vite qu’il pouvait. Quelques Quraychites  se précipitèrent vers lui et lui demandèrent ce qui lui était arrivé. Il leur a dit qu’il avait vu un chameau terrifiant avec une tête extrêmement large, avec des épaules énormes et une dentition effrayante qui semblait être sur le point de le dévorer s’il continuait. Plus tard, notre Prophète (pbsl) informa ses Compagnons que le chameau n’était personne d’autre que l’ange Gabriel (psl) et que si Abu Jahl avait persisté, il l’aurait en effet saisi."

Comme notre Prophète (pbsl) était toujours sous la protection d’Allah, tous les pièges menés contre lui étaient détournés, de sorte que la promesse d’Allah a toujours été remplie. Croyant fermement qu’Allah a créé des situations apparemment difficiles et qu’Il parachèvera, acheminera toutes choses vers la meilleure conclusion, notre Prophète (pbsl) continua à proclamer l’Islam sans souffrir d’aucun préjudice.

En raison de sa confiance profonde en Allah et de son endurance, notre Seigneur lui a donné la force de prévaloir, de triompher.

2011-10-25 13:06:02

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top