Ramadan 2011, 29. jour




 

N'ont-ils pas vu les oiseaux assujettis [au vol] dans l'atmosphère du ciel sans que rien ne les retienne en dehors d’Allah? Il y a vraiment là des preuves pour des gens qui croient.
(Sourate an-Nahl, 79)






Le Messager d’Allah (pbsl) a dit: “On ne fera pas miséricorde à celui qui n’est pas miséricordieux.” Rapporté par Aboû Dawoud et Tirmidhi et authentifié par Albâni




AL-AKHIR

LE DERNIER, CELUI QUI SUBSISTE QUAND TOUT LE RESTE DISPARAÎT

 

C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient. (Sourate al-Hadid, 3)
 

Allah a créé l’univers ex nihilo et un jour, Il l’anéantira, lui faisant ainsi retrouver son état premier. Nul n’est immortel, car tout être vivant vient à l’existence pour un temps donné puis meurt, à l’exception d’Allah Qui est le Premier et le Dernier et n’a donc ni début ni fin.

Allah, Créateur de la vie et du temps, n’est affecté par aucune des caractéristiques de la matière qu’il a initiée. Etant donné qu’Il est infini, Il existe pour toute l’éternité, Il a toujours été et ne dépend ni du temps ni de l’espace. Il est donc en dehors facteur temps-espace. Ce point est affirmé dans le Coran, comme suit:

 

Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître, [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. (Sourate ar-Rahman, 26-27)




La réponse à ceux qui disent: "Si Allah ne l'avait pas voulu ainsi, nous ne nous serions pas engagés dans de mauvaises actions, donc nous ne sommes fautifs de rien"





Création en six jours
 

Certes votre Seigneur est Allah Qui a créé les cieux et la terre en six jours puis S'est établi sur le Trône… (Sourate al-Araf, 54)
 

Un exemple de la concordance entre le Coran et la science moderne porte sur l'âge de l'Univers. Les cosmologues estiment l'âge de l'Univers à près de 16 à 17 milliards d'années. Le Coran stipule que l'Univers entier a été créé en six jours. Ces deux conceptions du temps, qui peuvent paraître contradictoires, sont en réalité incroyablement compatibles. En fait, ces deux chiffres concernant l'âge de l'Univers sont corrects. En d'autres mots, l'Univers fut créé en six jours, comme révélé dans le Coran, et cette période correspond aux 16 à 17 milliards d'années selon notre propre expérience du temps.

En 1915, Einstein formula l'idée que le temps était relatif, et que le défilement du temps changeait selon l'espace, la vitesse à laquelle une personne se déplaçait et la force de gravité du moment. En gardant à l'esprit ces différences dans le défilement du temps, la période de temps nécessaire pour créer l'Univers, telle que révélée dans sept versets différents du Coran, est en réalité grandement compatible avec les estimations des scientifiques. La période de six jours révélée par le Coran fait peut-être référence à six périodes. Car en prenant en compte la relativité du temps, dans les conditions présentes, un "jour" se réfère uniquement à la période terrestre qui est de 24 heures. Cependant, ailleurs dans l'Univers, sous d'autres conditions, "un jour" peut correspondre à une période de temps beaucoup plus longue. En effet, le mot ayyaam dans la période de six jours (sittat ayyaam) dans ces versets (Coran 32 : 4, 10 : 3, 11 : 7, 25 : 59, 57 : 4, 50 : 38, et 7 : 54) ne signifie pas seulement "jours" mais aussi "âge, période, moment, terme".

Durant la première période de l'Univers, le défilement du temps eut lieu d'une manière beaucoup plus rapide que celle que nous connaissons aujourd'hui. La raison en est qu'au moment du Big Bang, notre Univers était comprimé en un point très petit. L'expansion de l'Univers et l'augmentation de son volume depuis le moment de l'explosion en ont étendu les limites à des millions d'années-lumière. En effet, l'extension de l'espace, depuis cet instant a donné naissance à de nombreuses ramifications au temps universel.

L'énergie, au moment du Big Bang, a ralenti l'écoulement du temps 1012 (un million de millions) de fois. Lorsque l'Univers fut créé, la vitesse du temps universel était un million de millions de fois plus grande que le temps que nous connaissons aujourd'hui. En d'autres mots, un million de millions de minutes sur Terre équivalent à une minute du temps universel.
 
Lorsqu'une période de temps de 6 jours est calculée selon la relativité du temps, elle équivaut à 6 millions de millions (6 trillions) de jours, car le temps universel s'écoule un million de millions de fois plus vite que le temps sur Terre. Calculés en terme d'années, 6 trillions de jours équivalent à 16,427 milliards d'années, et ce chiffre correspond à l'âge approximatif de l'Univers.

6.000.000.000.000 jours/365,25 = 16.427.104.723 années

Par ailleurs, chacun des six jours de création correspond à des périodes de temps très différentes, selon notre perception du temps. La raison en est que la vitesse d'écoulement du temps diminue proportionnellement à l'expansion de l'Univers. Depuis le Big Bang, la taille de l'Univers a doublé, alors que l'écoulement du temps s'est divisé par deux.

 

* Considéré depuis le moment où le temps commença, le premier jour de la création (première phase) a duré 24 heures. Cependant, cette période est équivalente à 8 milliards d'années sur Terre.

* Le deuxième jour de la création (seconde phase) dura 24 heures. Toutefois, cette période dura moitié moins de temps que la période précédente, selon notre perception du temps, c'est-à-dire 4 milliards d'années.

* Le troisième jour (troisième phase) dura moitié moins de temps que le jour précédent, en d'autres mots 2 milliards d'années.

* Le quatrième jour (quatrième phase) dura 1 milliard d'années.

* Le cinquième jour (cinquième phase) dura 500 millions d'années.

* Et le sixième jour (sixième phase) dura 250 millions d'années.

 

Conclusion: Lorsque les six jours que dura la création, c'est-à-dire les six phases, sont additionnées, le chiffre qui en résulte est de 15 milliards 750 millions d'années. Ce chiffre indique un parallèle important avec les estimations des temps modernes.

Cette conclusion est l'un des faits révélés par la science du 21ème siècle. La science a une fois de plus confirmé un fait révélé par le Coran il y 1.400 ans. Cette concordance entre le Coran et la science est l'une des preuves que ce livre est la révélation d'Allah, le Créateur, l'Omniscient.

 


 

L'importance de permettre aux autres d'avoir le dernier mot selon les valeurs du Coran
 

Allah le Tout Puissant a ordonné aux croyants de prêcher la religion non seulement aux Musulmans mais aux autres communautés également. Par conséquent, leur parler de l'existence, de  l'unicité et de la grandeur d'Allah et les inviter à vivre selon les valeurs du Coran, est une grande bénédiction et un acte d’adoration très important pour les Musulmans.

Pour cette raison, les croyants se souviennent d'Allah, disent toujours les mots les plus convenables, prêchent le message de l'Islam, imposent le bien et interdisent le mal. Toutefois, ils évitent de transformer les conversations en monologue, sans permettre à l’autre de parler, car ils savent que ce n'est pas l'attitude prônée par les valeurs morales Coraniques.

Dans le verset suivant, Allah nous dit que chaque parole prononcée est enregistrée:

 

Bien au contraire! Nous enregistrons ce qu’il dit et accroitrons son châtiment. C’est Nous Qui hériterons ce dont il parle, tandis qu’il viendra à Nous, tout seul. (Sourate Maryam, 79-80)
 

Ainsi, les gens sont responsables de toutes les idées et formes de pensée qu'ils ont, de tout ce qu'ils font et de tout ce qu’ils disent, et ils seront traités en conséquence dans l'au-delà. Pour cette raison, l’objectif de chaque individu doit être de parler d’une telle manière afin que son comportement ne lui fasse pas honte et qu'il ne le regrette pas en présence d'Allah. Ceux qui sont conscients de cette vérité cruciale révélée par notre Seigneur dans le Coran et qui vivent selon les préceptes coraniques, sont sans nul doute des "croyants". Les croyants, passent toute leur vie avec l’objectif d'obtenir l'agrément d'Allah. Tout ce qu'ils font, chaque décision qu'ils prennent, leurs actions, leurs comportements sont tous destinés à plaire à Allah.

Ceci s’applique également à leurs discours, leurs conversations et la tonalité de leurs voix. Les croyants qui cherchent l'agrément d'Allah, ne prendront la parole que si ce qu'ils vont dire, apporteront une contribution positive à la personne à qui ils parlent.

Ils ne visent pas à attirer l'attention, et ne se vantent pas de leurs connaissances lorsqu'ils parlent à quelqu'un. Parfois, ils ne parlent pas du tout, et ils écoutent seulement. Et parfois un court discours leur suffit. Et parfois ils prononcent juste quelques phrases significatives pour donner leurs avis et ils préfèrent tirer profit des idées de leur interlocuteur. Cependant, il y a certaines personnes qui utilisent un style bien différent du discours basé sur les valeurs morales du Coran.

Les erreurs qui empêchent une conversation d'être sage

Les croyants parlent dans le seul but de plaire à  Allah, et seulement si ce discours va avoir un impact positif sur la personne à qui ils parlent. Ils ne cherchent nullement à être au devant de la scène.

 

Cependant, beaucoup de gens essaient d’attirer l’attention sur eux-mêmes, en dirigeant leurs discours dans ce sens: "je connais mieux que tout le monde, donc je dois parler plus que tout le monde". Quelques-unes de ces caractéristiques indésirables peuvent être énumérées comme suit: ne jamais écouter personne, interrompre les autres, parler généralement d’une voix forte. De cette façon, ces gens pensent qu'ils peuvent amener les autres à les écouter et ainsi gagner leur respect. Ils n'hésitent pas à crier pour montrer comment ils ont raison, ou de dissuader, de convaincre ou de réduire les autres au silence. Cependant les Musulmans parlent  sur un ton raisonnable. Allah montre le Prophète Luqman (psl) comme exemple pour les croyants. Le Prophète Luqman (psl) recommande à son fils ce qui suit: Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes. (Sourate Luqman, 19)
 

Ces personnes ne pensent jamais  à écouter les  autres ou à bénéficier  de leurs idées. Selon elles, faisant de la conversation un monologue est une réussite et les rend supérieures. Par conséquent, elles n’imaginent pas que cela pourrait déranger les autres. Selon leurs perspectives, il n'est pas possible pour les autres d'avoir plus de connaissances qu’elles à un sujet ou d'aborder un sujet d’une façon plus intelligente. C'est une attitude dont les croyants doivent s'abstenir strictement. Notre Seigneur déclare ceci:
 

… Nous élevons en rang qui Nous voulons. Et au-dessus de tout homme détenant la science il y a un savant [plus docte que lui]. (SourateYusuf, 76)
 

Les gens ayant l'attitude: "je connais mieux que quiconque", essaient en général de donner l'apparence d'être les plus intelligents, les plus sages et les mieux renseignés. Ils n'ont pas besoin de connaissances ou d'expertise profonde pour agir comme cela, cela pourrait être quelque chose que tout le monde connait, ou qu'eux-mêmes ne connaissent que superficiellement, ou quelque chose qu'ils ont appris des autres. A chaque occasion, ils tentent de démontrer leur soi-disant connaissance et expérience aux gens autour d’eux. Tout comme dans beaucoup d'autres cas, la source de ces mauvaises habitudes qui prônent: "je connais mieux que tout le monde" provient de l'intérieur; elle est l'ennemi de la sagesse et du bon sens.

Ecouter  une personne avec courtoisie sans l’interrompre est une bonne attitude, ce qui serait un moyen d’obtenir l'agrément d'Allah. Un tel comportement démontrerait également un signe de respect vis-à-vis de l’orateur. Cependant, les gens qui vivent loin de la moralité coranique, ne sont généralement pas attentifs aux  autres, soit ils les interrompent soit ils parlent en même temps qu’eux. Ceci est particulièrement courant dans les émissions de débats télévisés. Même les gens bien éduqués qui sont censés se comporter d'une manière plus appropriée, peuvent être très impolis et incivils. Ces personnes, au lieu d'essayer de profiter de ce qui est expliqué, s’efforcent simplement à se faire entendre au lieu de profiter des explications.  

Faire de longues phrases au cours des conversations est une autre attitude qui rend habituellement les autres mal à l'aise. Généralement, on devrait faire une pause entre les phrases et demander l'opinion des autres. Si une autre personne commence à parler, elle doit également éviter de répéter et de faire de longues phrases. En outre, changer de sujet et commencer à parler d'autres choses pendant que quelqu'un est encore en train de dire quelque chose, sont des actions dont on doit s’abstenir. Les croyants, par courtoisie, écoutent l'intervenant tout en le regardant dans le visage, ne forcent personne à les écouter, surtout si cette personne veut s’en aller.

Ecouter une personne avec courtoisie sans l'interrompre est une bonne attitude, ce qui peut être un moyen pour obtenir la satisfaction d'Allah. Un tel comportement serait également un signe de respect  envers l’orateur.

Par contre, il est tout à fait naturel lorsqu’il s’agit d’un domaine d’expertise, de laisser la parole à une personne spécialisée dans ce domaine. Cependant, tout le monde devrait participer à la conversation afin que chacun puisse exprimer ses opinions et idées. Ainsi les opinions de chacun seront exprimées, et cette perspective donnera également la possibilité d'avoir une idée sur la personnalité des gens.

Des pensées telles que "il en sait moins que moi, donc il ne faut pas qu’il parle" ou "seulement ceux ayant des connaissances devraient parler" sont erronées. Il se peut que quelqu'un ait moins de connaissances techniques par rapport aux autres, mais celui qui a été doté de sagesse par Allah, peut posséder  des qualités inconnues à d'autres. Il se peut également que la personne qui connaît tous les détails se soit focalisée sur le sujet et ait raté l’essentiel. Pour toutes ces raisons, il est important que chaque personne qui participe à une conversation, exprime ses idées et opinions afin que de nouvelles idées et points de vue apparaissent.

Dans un hadith, le Prophète Muhammad (pbsl) a également souligné les conversations dépourvues de sagesse qui n’incluent pas la glorification d’Allah:

Ibn Umar [r.a] rapporte ceci:

 

Le Prophète Muhammad (pbsl) a dit : “Ne parlez pas beaucoup et si vous parlez, parlez pour louer Allah. Parce que parler beaucoup au lieu de louer Allah,  rend le cœur sombre [dur]. Sachez que celui qui est le plus éloigné d’Allah est celui dont le cœur est sombre.” (Tirmidhi, Zuhd 62, (2413). (5891)
 



La lumière des poissons qui chassent la nuit: les bactéries


Le calmar Euprymna scolopseset la bactérie bioluminescente Vibrio fischeriont une relation symbiotique. Les bactéries Vibrio fischeri, résident sur le fond du manteau du calmar. Ce qui est connu comme étant l'organe lumineux du calmar.

Le calmar passe les jours se cachant sous le sable dans des eaux peu profondes. Quand la nuit tombe, il va à la chasse et les bactéries dans son organe lumineux émettent de la lumière. Cette lumière lui permet de ne pas être repéré ni chassé par ses ennemis parmi les autres lumières qui existent la nuit. Cette coopération symbiotique implique beaucoup d'autres caractéristiques saisissantes en plus de la communication extraordinaire entre les calmars et les bactéries. Une recherche sur les effets de ces bactéries sur divers tissus de l'organe lumineux a montré qu'une forme particulière de tissu existait dans les bactéries Vibrio fischeriafin de leur permettre d'être installées sur l'organe lumineux du calmar. En outre, ce dernier change sa forme pour aider les bactéries à habiter sur son propre corps leur fournissant ainsi un environnement approprié pour leur résidence. (Gary Hamilton, "Insider Trading", New Scientist, vol. 162, 26 juin 1999, p. 44)

Les bactéries émettent 30 mètres de lumière

L'existence de la lumière est également très essentielle pour la baudroie (ou lotte) car elle chasse aussi la nuit. La lumière la pousse à être repérée par ses ennemis et en même temps permet à ses proies de s'échapper. C'est pourquoi la baudroie a tendance à se cacher quand le clair de lune est plus lumineux ou quand il y a de la lumière artificielle. Lorsque la baudroie est certaine de l'obscurité, elle part à la recherche d'une proie. Son principal soutien à la chasse de ses proies qui comprennent des planctons et de petits mollusques et crustacés, est sa propre lumière. La source de lumière de la baudroie, sont les organes présents juste au-dessous de ses yeux. Ces organes sont remplis de bactéries bioluminescentes qui sont nourries par l'oxygène et le sucre disponibles dans le sang du poisson. (Harun Yahya, Le Miracle du Micro monde)

Ce poisson est capable d’éteindre ou d’allumer sa lumière et peut la tourner dans n'importe quelle direction en cherchant sa proie. La lumière produite par les bactéries est si puissante qu'elle peut se propager à une distance visible de 30 mètres. La lumière produite par une simple baudroie est suffisante pour éclairer une pièce entière. La lumière émise par les bactéries est si efficace que même des heures après que le poisson soit chassé et tué, l'organe lumineux continuera toujours à luire. (Anita Ganeri, Creatures That Glow In The Dark, London, 1995, p.120)

Des lampes intelligentes cachées dans le corps

D'autres bactéries avec des capacités similaires sont capables de rapporter de la lumière pour le poisson pomme de pin. Le poisson pomme de pin (également surnommé poisson ananas) tire son nom des écailles imbriquées qui recouvrent son corps telle une armure. Les bactéries se trouvent un endroit approprié dans le corps de cette créature pour y demeurer. Les facilités fournies par le poisson, aident les bactéries avec de la nourriture et un abri. Et la lumière fournie par les bactéries la nuit aide le poisson à trouver son chemin et à être sûr de sa proie. Une solidarité similaire existe aussi entre les bactéries et les "Ponyfishes". A l'arrière de la gorge du "Ponyfish", il y a deux glandes lumineuses occupées par des bactéries. Le poisson avec l'aide des bactéries est capable de se rendre visible en s’éteignant et en s’allumant, et peut être visible sous une forme de lumière quand c’est nécessaire.
 

Il est utile d'illustrer certains détails mentionnés avec ces quelques exemples. "Penser"est bénéfique pour que les bactéries résident dans les corps des êtres vivants, elles "choisissent"les créatures favorables pour elles-mêmes et sont capables de produire des changements dans les structures des créatures pour s'adapter dans leur corps. En même temps elles protègent la créature qui les abrite et lui fournissent de nombreux avantages. La lumière du calmar est un grand bienfait car elle peut le protéger des dangers. Les bactéries "tiennent compte"de cette occasion, ainsi elles prennent possession d’une maison. Après ces processus intelligents, il devrait être clair que cet organisme semble avoir la capacité de penser. Cependant, l'organisme en question est tout simplement une bactérie. Si nous cherchons la source de cette intelligence dans une bactérie microscopique, alors je crains que nous soyons sans doute très frustrés. L'existence d'un "chef-d’œuvre"glorifiera toujours "l'esprit"qui est conçu dans ce cas par Allah. Ces petits organismes apparaissent vraiment comme étant miraculeux, en termes de conscience. Ce sont seulement quelques preuves de l'intelligence supérieure et de la puissance infinie d'Allah.
 

C’est à Allah qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. En vérité, Allah est Celui Qui Se suffit à Lui-même, et Qui est le Digne de louange.

Quand bien même tous les arbres de la terre se transformeraient en plumes, et quand bien même la mer, grossie de sept autres mers, deviendrait un océan d’encre pour écrire la parole divine, qu'Allah aurait encore d’autres messages à transmettre! Car Allah est, en vérité, le Tout-Puissant, le Sage. (Sourate Luqman, 26-27)

 


 

L'invalidité de l'assertion que 'les formes transitionnelles ne signifient pas des êtres déformés'
 

Après le fait que 99% des mutations soient nuisibles, l’un des sujets les plus problématiques pour les darwinistes est l’absence totale des fossiles fictifs connus comme étant "des formes transitionnelles".

Les darwinistes ont cherché à expliquer l’absence des formes transitionnelles de manières différentes, afin de neutraliser ce fait qui est si embarrassant pour eux, et disent plutôt que "les fossiles transitionnels sont plus différents que ce que vous imaginez".

 

•    Tout d’abord, il faut souligner  le fait suivant : le concept de "forme transitionnelle" est inventé par les darwinistes eux-mêmes. C’étaient les darwinistes qui étaient venus avec l’idée que d’innombrables fossiles transitionnels devraient avoir résulté des mutations infructueuses entre deux formes de vie, et que la majorité de ces formes de vie fictives auraient été éliminées alors que seulement quelques-unes auraient survécues. Selon cette fable, il devrait y avoir une période où un poisson aurait prétendument eu des pieds qui auraient poussé ou bien où les bras des reptiles qui seraient devenus des ailes. Mais cette période imaginaire N’EXISTE PAS DU TOUT dans le registre fossile.

•    Par conséquent "un concept de forme de transition tel que nous le croyons" est hors de question. Toutes les descriptions concernant les formes de transition viennent toutes des darwinistes. Depuis des années, les paléontologistes ont cherché les formes transitionnelles décrites par Darwin lui-même cependant ils n’en ont trouvé aucune. Selon cette description, les formes transitionnelles seraient des êtres vivants DEFORMES ET MONSTRUEUX. Selon cette  description, il est impossible pour ces dernières d’être quelque chose de différent.

•    Si la théorie de l’évolution était véridique, il n’y a aucun doute que les traces de ces périodes transitionnelles fictives seraient présentes dans le registre fossile. Des millions d’années qu’un poisson aurait vécu alors que ses nageoires se seraient transformées en pattes, à savoir "sa soi-disant situation de transition" devraient être vues dans les registres fossiles.

•    Et ce n’est pas le cas. Quand on prend en considération que 99% des mutations sont nuisibles, il devrait sans doute exister d’innombrables exemples de toutes les phases échouées subies par une forme de vie. Il devrait y avoir partout des millions voire des milliards de formes de vie étranges qui auraient émergé en tant que résultat des mutations échouées.

•    En tenant compte du fait que les mutations sont aveugles et des processus fortuits et qu’ils sont inévitablement nuisibles, peu importe que  les darwinistes ne veulent pas admettre ce fait, toutes ces soi-disant formes transitionnelles prospères et ratées devraient être constituées par des êtres vivants déformés et tordus, avec des jambes sortant des oreilles, avec des demi-nageoires et demi-jambes, avec trois oreilles au lieu de deux…

•    Pourtant, pas un seul être vivant déformé, ni une forme transitionnelles imaginée par les évolutionnistes n’a été trouvé parmi plus de 300 millions de fossiles qui ont été découverts à ce jour.  En effet, ce qui dérange le plus les darwinistes est que les fossiles sont complètement réguliers, symétriques et bien formés; en d’autres termes que LES FOSSILES REFUTENT L’EVOLUTION.

•    Comme les lecteurs s’en souviendront, la plus grande inquiétude de Darwin était que les formes transitionnelles ne soient pas "DANS LA CONFUSION" et que toute chose dans la nature est DANS UN ORDRE TYPIQUE, PARFAIT ET DANS UNE SYMETRIE:

 

"Pourquoi, si les espèces descendent à partir d'autres espèces par graduations de qualité, NE TROUVE-T-ON PAS PARTOUT DES FORMES TRANSITIONNELLES ? POURQUOI, LA NATURE NE BAIGNE-T-ELLE PAS DANS LA CONFUSION AU LIEU D'AVOIR, COMME TEL EST LE CAS, DES ESPECES BIEN DEFINIES?1


•    LES MUTATIONS NE PRODUISENT PAS DE SYMETRIE… ELLES NE CONNAISSENT PAS L’HARMONIE, L’ORDRE, LE NOMBRE D’OR. ELLES NE PEUVENT PAS CALCULER CE QUI PROFITERA A UN ETRE VIVANT. Les mutations sont des processus inconscients. Ils ne peuvent pas fabriquer deux yeux  et deux oreilles symétriques, des valves de cœur symétriques ou deux jambes de la même longueur.

•    C’est la raison pour laquelle un darwiniste turc qui est conscient de ce fait et qui sait bien qu’il n’y a pas de fossile transitionnel, A DESESPEREMENT DECRIT LUI-MEME COMME UNE FORME TRANSITIONNELLE dans un programme de télévision.

•    Ceci est vraiment une situation désespérée pour les darwinistes. Les darwinistes n’hésitent pas à rejeter les faits scientifiques et à s’humilier eux-mêmes pour leur idéologie.

 

Il faut rappeler aux gens que la démagogie n’a plus aucun effet sur les gens, puisqu’elle est devenue ridicule. Le cauchemar de Darwin  s’est matérialisé, le registre fossile  réfute l’évolution.
 


 



CONFUCIUSORNIS
 


Age: 120 millions d'années

Période: Crétacé

Localisation: Liaoning, Chine

La théorie de l'évolution prétend que les oiseaux évoluèrent des petits dinosaures thérapodes – en d'autres termes des reptiles. Or les archives fossiles et des comparaisons anatomique s entre les oiseaux et les reptiles suffisent à réfuter cette affirmation.

Le fossile représenté sur la photo appartient à une espèce disparue d'oiseaux appelés Confuciusornis, dont le premier spécimen fut découvert en Chine en 1995. Cet oiseau présente une très proche ressemblance avec les oiseaux actuels et détruit le scénario de l'évolution aviaire avancé depuis des décennies par les évolutionnistes.

Pour décrire l'évolution imaginaire des oiseaux, les évolutionnistes se sont appuyés pendant des années sur l'archæoptéryx. Toutes les découvertes scientifiques ultérieures démontrèrent cependant qu'ils étaient dans le faux. Le fossile de Confuciusornis vient corroborer l'idée que l'archæoptéryx ne peut être le prétendu ancêtre des oiseaux. Cet oiseau de la même époque que l'archæoptéryx (il y a environ 140 millions d'années) n'a pas de dent. Son bec et ses plumes ont les mêmes caractéristiques que les oiseaux d'aujourd'hui. Son squelette est également identique. Ses ailes sont dotées de talons comme chez l'archæoptéryx. Le pygostyle qui soutient les plumes de la queue existe également chez cet oiseau. En somme, cette créature, de la même ère que l'archæoptéryx – que les évolutionnistes considèrent comme le plus ancien ancêtre des oiseaux, mi-reptile, mi-oiseau – semble très proche des oiseaux actuels. Cela constitue un revers considérable pour les évolutionnistes voyant dans l'archæoptéryx l'ancêtre primitif des oiseaux.










http://www.demandezauxdarwinistes.com/
 


2011-08-25 22:35:55

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top