Ramadan 2011, 24. jour




 

Allah est la Lumiére des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat;  son combustible vient d'un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est omniscient. Dans des maisons
[des mosquées] qu'Allah
a permis que l'on élève, et où Son nom est invoqué;
Le glorifient en elles matin et après-midi.
(Sourate an-Nur, 36)




Le Messager d’Allah (pbsl) a dit: "Allah ne regarde pas votre aspect, mais il regarde ce que renferme votre cœur et ce que vous accomplissez." Rapporté par Mouslim.



 

AL-HAYY

LE VIVANT

 

C'est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc, en Lui vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l'univers! (Sourate Ghafir, 65)
 

Nous sommes des êtres faibles et par conséquent le champ de nos capacités est vraiment limité. Une fois nés, nous devons passer 5 à 10 ans à développer notre intelligence à travers notre éducation et avons besoin de soins constants. Plus tard, il nous faudra consacrer une grande partie de notre temps à satisfaire nos besoins vitaux: dormir, travailler pour trouver de quoi se nourrir, s’habiller et se loger, prendre soin de son corps.

Nous passons un quart de notre vie à dormir. Peu importent les efforts que nous faisons pour résister au sommeil et investir notre temps dans d’autres activités, nous ne pouvons nous priver de sommeil  pendant longtemps--à peine quelques jours. En effet, un grave manque de sommeil affecte notre systéme nerveux, nous rend hébétés et incapables de nous concentrer, ce qui porte tort à notre mémoire et nos capacités physiques. Si le manque de sommeil se prolonge, il peut s’ensuivre des sautes d’humeurs.

Toutes les créatures ont une nature vulnérable, fragile. Allah, Créateur de tous les êtres est al-Hayy (Le vivant). Il control toute chose à chaque instant, serviteurs tout et a pouvoir sur tout. Il n’est pas sujet à la somnolence ou au sommeil car Il est au dessus de toute forme de faiblesses. Il a attribué des faiblesses d’ordre divers à Ses serviteurs et leur commande de reconnaître ces faiblesses, de l’adorer et de le remercier pour tous Ses bienfaits. Conscients des faiblesses qui nous sont inhérentes, nous nous tournons vers notre Seigneur, sachant que nous ne pouvons survivre une seconde sinon par Sa volonté. Plusieurs versets évoquent ceci:

 

Allah! Pas de divinité à part Lui, le Vivant, Celui Qui subsiste par Lui-même “al-Qayyum”. (Sourate Al ‘Imran, 2)

Et place ta confiance en Le Vivant Qui ne meurt jamais. Et par Sa louange, glorifie-Le. Il suffit comme parfait connaisseur des péchés de Ses serviteurs. (Sourate al-Furqan, 58)

Et les visages s'humilieront devant Le Vivant, Celui Qui subsiste par Lui-même
al-Qayyum”, et malheureux sera celui qui [se présentera devant Lui] chargé d'une iniquité. (Sourate Ta Ha, 111)




Inconsciemment tout le monde croit en Allah





 

L'identité cachée dans l'empreinte digitale
 



Chaque individu, y compris les vrais jumeaux, a une empreinte digitale unique. En d’autres mots, les identités des gens sont codées dans les extrémités de leurs doigts. Ce système de codage peut aussi être comparé au dispositif code barre utilisé de nos jours.

Le Coran attire l'attention sur les empreintes digitales tout en précisant qu'il est facile pour Allah de ressusciter l'homme après la mort:
 

Mais si! Nous sommes capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts. (Sourate al-Qiyamah, 4)
 

Cette mise en relief des extrémités des doigts a une signification très spéciale car l'aspect et les détails figurant sur cette partie des membres sont absolument spécifiques à chaque individu. Toute personne vivante ou ayant vécu sur terre a des empreintes digitales uniques. De plus, même les vrais jumeaux, qui ont la même séquence d'ADN, ont chacun leurs propres empreintes digitales.1

Les empreintes digitales atteignent leur forme finale avant la naissance et gardent cette même caractéristique toute la vie durant à moins qu'une blessure n'en altère l'aspect. C'est pourquoi l'empreinte digitale, est reconnue comme étant une sorte de "carte d'identité" très importante, spécifique à chaque individu. La science des empreintes digitales est considérée comme une méthode incomparable pour déterminer l'identité d'une personne.

Ce qu'il faut retenir, c'est que cette caractéristique des empreintes digitales n'a été découverte que vers la fin du 19ème siècle. Avant cela, les gens considéraient les empreintes digitales comme des formes onduleuses sans importance ou signification spécifique. Cependant à travers le Coran, Allah met l'accent sur les extrémités des doigts, alors que leur importance n'a été soulignée que de nos jours.

 

La validité de cette technique pour établir l'identité au moyen des empreintes digitales (AFIS-Système automatique d'identification des empreintes digitales) a été confirmée par différentes organisations policières au cours de ces 25 dernières années et constitue une méthode approuvée par la loi. De nos jours, aucune vérification d'identité ne donne de résultats aussi efficaces que celle des empreintes digitales. L'utilisation des empreintes digitales pour établir une identité a été utilisée dans des procédures légales durant les 100 dernières années et a été acceptée partout dans le monde.

Dans son livre Fingerprint Techniques, Andre A. Moenssens analyse le mécanisme par lequel chaque individu dispose d'un ensemble d'empreintes digitales unique.

"... On n'a jamais trouvé deux empreintes digitales provenant de différents doigts complètement superposables." (Andre A. Moenssens, "Is Fingerprint Identification a 'Science'?", www.forensic-evidence.com/site/ID/ID00004_2.html#ID1)


1.  "What is a fingerprint?", www.ridgesandfurrows.homestead.com/fingerprint.html
 


 

La lumière sur le visage des croyants et l'avilissement sur celui des incroyants
 

L'un des secrets qu’Allah révèle dans le Coran est que la foi et l'incroyance sont réfléchies sur le visage et la peau des gens. Dans plusieurs versets, Allah nous informe qu'il y a une lumière sur le visage des croyants, tandis qu'il y a un avilissement sur celui des incroyants:
 

Et tu les verras exposés devant l'enfer, confondus dans l'avilissement, et regardant d'un œil furtif… (Sourate Achoura, 45)

A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages. Ceux-là sont les gens du paradis, où ils demeureront éternellement. Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d'une mauvaise action sera l'équivalent. Un avilissement les couvrira, - pas de protecteur pour eux contre Allah -, comme si leurs visages se couvraient de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du feu où ils demeureront éternellement. (Sourate Yunus, 26-27)

 

Les visages de ceux qui ne croient pas sont marqués par l'avilissement alors que les croyants ont un visage qui irradie. Allah dit qu'ils sont reconnus aux traces sur leurs visages laissées par les prosternations:
 

Mohammed est le messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricorAllahx entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation… (Sourate al-Fath, 29)
 

Dans d'autres versets, Allah nous informe que les incroyants et les méchants sont identifiés à leurs traits:
 

On reconnaîtra les criminels à leurs traits. Ils seront donc saisis par les toupets et les pieds. (Sourate ar-Rahman, 41)

Or, si Nous voulions Nous te les montrerions. Tu les reconnaîtrais certes à leurs traits; et tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler. Et Allah connaît bien vos actions. (Sourate Mohammed, 30)

 

Le Coran nous fait part d'un miracle et d'un secret important, des modifications physiques se produisent sur le visage des gens selon leur foi ou leur méchanceté. Les sentiments produisent des effets physiques sur le corps; même si le profil reste le même, l'expression du visage change ou le visage s'obscurcit ou s'éclaircit. Un homme de foi, peut, par la volonté d’Allah, reconnaître ce miracle d’Allah sur les gens.
 


 

Spécialiste polyvalent: le koala
 

Les animaux ont diverses particularités miraculeuses et chacune d'elles est un miracle de la création. Le koala, qui est l'un de ces animaux, s'alimente de feuilles d'eucalyptus et jouit de dispositifs miraculeux qui lui assurent une vie confortable sur les arbres.
 
La conception corporelle du koala, un animal d'Australie, possède les spécificités impeccables dont il a besoin dans l'environnement où il vit. Par exemple, ses membres et ses griffes lui permettent de grimper facilement sur les tresses d'eucalyptus aux troncs larges.
 
Deux des doigts sur sa patte antérieure sont séparés des trois autres. En comparaison avec la main humaine, c’est comme s’il avait deux pouces. Ces pouces, qui sont tout à fait différents des autres doigts, permettent au koala de s’agripper plus fermement.
 
Il se cramponne aux arbres en enfonçant ses griffes tels des crochets dans les troncs mous des arbres. Avec ses quatre pattes, il peut empoigner les branches d’arbres sans difficulté comme nous empoignons un bâton et il peut y grimper en embrassant les branches. Cependant, ses caractéristiques ne se limitent pas à cela. Voici certaines d'entre elles:

 


Une usine biochimique miniature
 
Les feuilles d'eucalyptus sont très riches en fibres et ont une basse teneur en protéines. Ces feuilles sont riches en huile odorante forte, combinaisons phénoliques et matériaux semblables au cyanure qui sont non comestibles voire toxiques pour beaucoup de mammifères.

Cependant ces matériaux perdent leur effet toxique quand ils infiltrent le corps du koala, parce que cet animal est équipé d'un système digestif ayant une anatomie et une physiologie très spéciales.
 
Comme c’est le cas d'autres mammifères herbivores, le koala ne peut pas digérer la cellulose, le composant principal de l'eucalyptus. Cependant, ceci est accompli par les micro-organismes de digestion dans le caecum du koala.
 
Le caecum du koala, qui est très long, s'ouvre au grand intestin. En effet, le caecum compose 20% de tout l’intestin. Sa longueur est d’1,30 m. (Hume, I. D., 1999, Marsupial nutrition, Cambridge: Cambridge University Press)
 
Le caecum est la partie la plus intéressante du système digestif du koala. L'accès des feuilles au système digestif est retardé à cet endroit précis. Grâce à ce retard, les micro-organismes dans le caecum transforment la cellulose en structure dont le koala peut bénéficier. Avec cette structure, le caecum du koala peut être comparé à une usine biochimique. Tandis que la cellulose est traitée dans cette usine, l'huile et les combinaisons phénoliques, qui sont des produits chimiques toxiques, sont rendues inoffensives dans le foie.
 
Comme tout le monde le sait, l’unique nourriture du koala est les feuilles d'eucalyptus. L'animal satisfait entièrement ses besoins en hydrates de carbone par la cellulose digérée par des micro-organismes. En l'absence de ces micro-organismes, il est évident que le koala ne pourrait pas survivre. Celui qui crée ces deux créatures en harmonie parfaite est Allah Tout-Puissant.
 
Allah connaît tous les besoins des êtres vivants. Il les crée d’une manière parfaite. De tels exemples nous prouvent la puissance infinie d’Allah

Dans un des versets du Coran, Allah nous dit que ceux qui utilisent leur intelligence peuvent comprendre ce fait:

 

[Moïse] ajouta: "... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux; si seulement vous compreniez!" (Sourate as-Shuaraa, 28)


Le koala et l'équilibre de l'eau
 
Dans la langue des aborigènes, indigènes australiens, le mot "koala" veut dire "celui qui ne boit pas d'eau". En effet, le koala ne boit pas d'eau, parce qu‘elle se nourrit entièrement des feuilles d'eucalyptus.
 
Les feuilles d'eucalyptus ont une teneur en eau d’environ 40% à 65%. Ce rapport ne descend jamais en dessous de 40%, parce que les plantes à la teneur en eau de moins de 40% se dessèchent et meurent. Ainsi les feuilles d'eucalyptus fournissent la quantité nécessaire d'eau au koala.
 
Il n’y a aucun doute que cette caractéristique des feuilles n'est pas suffisante. La structure du corps du koala utilisant l'eau dans les feuilles d'eucalyptus est extrêmement importante.
 
Le système dans les reins qui contrôle la perte d'eau du corps du koala a une conception prodigieuse. Cependant, ce qui est plus important est le fait que le système digestif du koala a été conçu de telle façon qu’il ne perd pas d’eau. De cette manière, seulement un peu d'eau est éjectée en dehors du corps du koala.
 
Grâce à son système digestif qui peut garder l'eau, le koala peut avaler des quantités excessives de feuilles qui ne contiennent pas beaucoup d'eau. Si le système digestif du koala ne jouissait pas de cette particularité, alors l'animal aurait dû vivre au sol, étant à la recherche constante d'eau, ce qui signifie que l'animal, qui manque de dispositifs appropriés pour survivre n'importe où excepté sur les arbres, aurait à faire face à beaucoup de menaces. Cependant, grâce à sa structure corporelle spéciale, le koala ne rencontre jamais de telles difficultés.

La fourrure protectrice du koala
 
Le facteur principal qui détermine la température corporelle du koala est sa fourrure. La fourrure est créée de façon à assurer l'isolation thermique parfaite.
 
L'intensité des poils de la fourrure du koala peut atteindre environ 55 poils par millimètre carré. La fourrure sur son dos couvre 77% de la surface du corps. Alors que les poils sur son ventre ne représentent que la moitié, et couvre seulement 13% de la surface du corps.
 
La longueur des poils change selon la saison. En été, les longs poils deviennent plus courts et moins denses.
 
La fourrure épaisse sur le dos est plus foncée que celle du ventre ; de cette façon, le koala rassemble et isole la chaleur du soleil. En dépit de la pilosité moins dense du ventre, le koala peut ajuster le degré de l'isolation en mouillant les poils.
 
Les jours de grands vents, les koalas sur les arbres exposent seulement une partie de leur dos au vent, en se recroquevillant comme une boule. Plus le vent souffle, plus ils penchent leurs oreilles en avant. De cette façon, aucun de leurs membres n'est vulnérable aux courants d’air. La fourrure sur le dos du koala a une forte capacité d'isolation. Celle-ci est très proche de l'isolation des animaux qui vivent au Pôle Nord.
 
Le vent a seulement un faible effet sur la fourrure épaisse sur le dos de l'animal. La fourrure peut maintenir une température de corps constante sous la pression du vent. En effet, même par jours très froids et venteux, la capacité de protection de la fourrure contre la chaleur chute seulement de 14%. Une telle donnée indique qu’un animal vivant sur les branches supérieures des arbres dans les forêts est assuré d'une protection parfaite contre le froid.
 
Le taux du métabolisme du koala est également réglé d'une manière à compléter l'isolation thermique de la fourrure. Le métabolisme du koala est tout à fait lent; il est seulement à 74% du taux du métabolisme d'autres animaux. Avec un taux si lent, l'animal a également une basse perte d'eau.

 


Le koala est une grande impasse pour les évolutionnistes...
 
Rappelons-nous les caractéristiques du koala:
 

- le koala a une structure de corps qui lui permet de grimper facilement aux arbres et d’y vivre une vie confortable.

- grâce à la conception spéciale de son système digestif, le koala peut obtenir assez de nourriture et d'eau grâce aux feuilles d'eucalyptus qu'il trouve en quantités suffisantes.

- il a un système physiologique qui élimine les effets toxiques d'essences d'eucalyptus.

- il a un métabolisme qui assure l'utilisation maximum de l'eau prise des feuilles.
 

Toutes ces caractéristiques sont exigées pour la survie d'un animal tel que le koala qui vit sur les arbres. Se pourrait-il que ces caractéristiques soient acquises par "hasard", comme les évolutionnistes l'affirment?
 
Un homme sage, qui peut penser sans préjugés et objectivement, a seulement une réponse à cette question.
 
Non. C'est Allah Tout-Puissant qui a créé le koala avec ses caractéristiques prodigieuses. Allah révèle Sa compassion et Sa miséricorde infinies à travers les caractéristiques qu'Il accorde à tous les êtres vivants. Notre Seigneur nous informe au sujet des miracles qu'Il crée dans les êtres vivants comme suit:

 

Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. (Sourate al-Jathya, 4)    
 


 

La formule illogique et non-scientifique de Darwin
 

Quand il est question du sujet de l’évolution, beaucoup s’imaginent que ce problème relève de la science et que le darwinisme n’est pas accessible aux individus moins savants que les scientifiques. Ils supposent qu’il est inutile de discuter le concept, pour ou contre. Les darwinistes s’évertuent à employer des termes latins et scientifiques peu parlants pour le public profane afin justement d’encourager cette idée. Ils se lancent dans des descriptions complexes, recourent à la démagogie et aux slogans creux dans le but de donner l’impression qu’ils discutent de questions hautement scientifiques.

Alors qu’en réalité, l’idée de base du darwinisme est totalement non-scientifique et sa faiblesse logique est évidente même pour un élève de l’école primaire. Selon le darwinisme, la première cellule se serait formée mystérieusement sur la terre primitive, dans un bassin d’eaux boueuses. De cette unique cellule, une série interminable de coïncidences aurait donné naissance à des animaux, des plantes, des êtres humains et des civilisations. Toute l’humanité, ainsi que le règne végétal et le monde animal sont donc supposés être l’œuvre de l’équation idéale entre une certaine quantité de boue, une longue période de temps et une abondance de coïncidences.

 


D’après les darwinistes vraisemblablement dépourvus d’un sens logique, ces matériaux inconscients auraient donné naissance à des êtres humains doués de raison et de conscience, des êtres capables de penser, d’aimer, d’éprouver de la compassion, de faire preuve de jugement, de créer des toiles et des statues, de composer des symphonies, d’écrire des romans, de construire des gratte-ciels, des réacteurs nucléaires, de faire des découvertes médicales, de se lancer dans la politique… Ils prétendent qu’avec suffisamment de temps, les lions, les tigres, les lapins, les cerfs, les éléphants, les chats, les chiens, les papillons, les mouches, les crocodiles et les oiseaux sont nés accidentellement d’une eau boueuse. Toute une gamme de fruits et de légumes, aux saveurs et aux odeurs uniques – les oranges, les fraises, les bananes, les pommes, le raisin, les tomates, les poivrons – et les fleurs à l’aspect incomparable seraient nés de la même boue.

Depuis l’époque de Darwin, d’innombrables journaux, magazines, films et programmes télévisés répètent le scénario évolutionniste selon lequel la vie serait née par hasard de la boue. En d’autres termes, si vous demandiez à un darwiniste: “Comment est née notre civilisation?” ou “D’où provient une telle variété de formes de vie?” ou “Comment est née l’humanité?”, sa réponse sera: “Les coïncidences donnèrent naissance à toutes ces choses, dans la boue, sur une longue période de temps.”

Il faudrait être évidemment dépourvu de raison ou manquer d’aptitude à comprendre pour croire à un tel conte. Pourtant, cette théorie irrationnelle et illogique a ses adhérents depuis des années et continue à se propager sous couvert scientifique.

Les mensonges du darwinisme ont été démasqués

 


La théorie de l’évolution avancée dans les conditions rudimentaires du 19ème siècle a été réfutée par les progrès de la science et de la technologie. Il est désormais reconnu que les idées de Darwin sont totalement irréalistes. La sélection naturelle et les mutations, supposés être les mécanismes moteurs du processus de l’évolution, n’ont pas les effets envisagés par les darwinistes. En d’autres termes, il leur est impossible de donner lieu à de nouvelles espèces.

Le dernier coup porté au darwinisme provient des archives fossiles. Darwin s’imaginait que les millions de formes de vie différentes étaient la descendance d’un seul ancêtre commun. Des traces dans les archives fossiles – document irréfutable de l’histoire naturelle – de ce supposé ancêtre primitif et des formes de vie en découlant doivent permettre de vérifier cette affirmation. Si tous les mammifères descendent des reptiles, comme le prétendent les évolutionnistes, alors les vestiges d’êtres mi-mammifères/mi-reptiles devraient être disponibles dans les archives fossiles. A ce jour, des millions de fossiles appartenant à une grande variété d’espèces ont été mis au jour au cours de fouilles, sans qu’aucun ne témoigne de la transition entre les espèces. Chaque fossile découvert montre systématiquement que tous les êtres vivants sont nés soudainement, avec des caractéristiques complètes. Il témoigne en somme que toutes les espèces végétales et animales sont le produit de la création.

 


Les crocodiles sont un exemple de fossiles vivants. Ils sont apparus pourvus de leurs caractéristiques physiques complètes. Ils ont survécu jusqu’à aujourd’hui sans avoir subi le moindre changement en l’espace de 100 millions d’années (certains fossiles de crocodiles remontent même jusqu’à 140 millions d’années). L’exacte ressemblance entre le fossile de crocodile datant de 100 millions d’années en photo et leurs congénères actuels souligne une fois de plus l’inexistence de la théorie de l’évolution.

Confrontés à ce fait, les évolutionnistes réagissent au moyen de mensonges. Ils n’hésitent donc pas à créer des contrefaçons de fossiles artificiels faisant honte à la paléontologie. Ils tentent de tromper le public en manipulant d’authentiques fossiles de formes de vie éteintes et en inventant une série de scénarios imaginaires.

 


 

 

SALAMANDRE
 

Age: 125 millions d’années

Taille: 11 centimètres sur 6 centimètres de long; matrice: 29,6 centimètres

Localisation: Huludao, Province de Liaoning, Chine

Formation: Formation Jiufotang

Période: Crétacé inférieur

Ce fossile de salamandre découvert en Chine est le spécimen le plus ancien connu au monde appartenant à cette espèce. Suite à une éruption volcanique soudaine, les restes des fossiles sont souvent très bien conservés sous une couche de cendre, si bien qu'il est même possible de découvrir certains de leurs tissus doux et la dernière nourriture qu'ils ont mangée.

Ces fossiles de salamandres ne sont pas différents de ceux qui vivent à notre époque. Les amphibiens qui n’ont pas changé durant des centaines de millions d'années démontrent encore que les évolutionnistes ont tort.










http://www.appelalunionturcoislamique.com/
 


2011-06-25 19:37:51

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top