Ramadan 2010, 26. Jour



Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d’Allah -. Voilà la religion de droiture ; mais la plupart des gens
ne savent pas.
(Sourate ar-Rum, 30)


Selon Aboû Roqiya Tamîm ben Aoûs ed-Dâri (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu , salla Allah u alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut) a dit ‘La religion, c'est la sincérité’. Quand nous demandâmes: ‘Envers qui?’, il répondit: ‘Envers Allah, envers Son Livre, envers Son Envoyé, envers les chefs des musulmans, et le commun peuple parmi eux’.
(An Nâwâwi: Les Quarante Hadiths)




Le Prophète Mohammed (pbsl) expliquait aux hommes que la puissance d’Allah est infinie
 

Afin que les hommes saisissent l’étendue de la puissance d’Allah et adoptent envers Lui l’attitude qui sied, le Prophète avait pour habitude de leur parler de la grandeur d’Allah et des preuves que sont les splendeurs de la création. Il devint ainsi le moyen par lequel ils apprirent à aimer Allah et à Le craindre. Ce verset nous informe sur la façon dont le Prophète devait s’exprimer:
 

Dis : “Que diriez-vous? Si Allah vous assignait la nuit en permanence jusqu’au Jour de la Résurrection, quelle divinité autre qu’Allah pourrait vous apporter une lumière? N’entendez-vous donc pas?” Dis : “Que diriez-vous? Si Allah vous assignait le jour en permanence jusqu’au Jour de la Résurrection, quelle divinité autre qu’Allah pourrait vous apporter une nuit durant laquelle vous reposeriez? N’observez-vous donc pas?” (Sourate al-Qasas, 71-72)
 

Le Prophète Mohammed (pbsl) exposait également les preuves de la création divine à ceux qui ne croyaient pas en l’au-delà et leur expliquait qu’Allah, qui avait le pouvoir de les créer, avait aussi le pouvoir de recommencer cette création dans l’au-delà. Lisons le verset en question:
 

Dis : “Parcourez la terre et voyez comment Il a commencé la création. Puis comment Allah crée la génération ultime. Car Allah est Omnipotent.” (Sourate al-’Ankabut, 20)
 

Voici des exemples de versets où il est demandé à notre Prophète d’expliquer aux hommes à quel point Allah est au-dessus de tout ce qu’ils peuvent Lui associer et qu’Il ne connaît aucun manque ni besoin:
 

Dis : “Devais-je prendre pour allié autre qu’Allah, le Créateur des cieux et de la terre? C’est Lui Qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis : “On m’a commandé d’être le premier à me soumettre.” Et ne sois jamais du nombre desassociateurs. Dis : “Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour redoutable.” (Sourate al-An’am, 14-15)
 

Dans le Coran, Allah indique aussi au Prophète la façon d’expliquer aux hommes qu’il n’y a d’Allah hormis Allah et que notre Seigneur est le Seigneur de l’univers:
 

Dis : “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?” Dis : “Allah.” Dis : “Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes ni bien ni mal?” Dis : “Sont-ils égaux, l’aveugle et celui qui voit? Ou sont-elles égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux?” Dis : “Allah est le Créateur de toute chose, et c’est Lui l’Unique, le Dominateur suprême.” (Sourate ar-Ra’d, 16)
 

Le Prophète apprit à sa communauté, qui savait qu’Allah existait mais ne connaissait pas Sa puissance infinie et ne saisissait pas toute la portée de Son existence, à reconnaître Sa puissance. Ensuite, il lui apprit à prendre garde aux péchés. Voici les versets en question :
 

Dis : “A qui appartiennent la terre et ceux qui y sont, si vous savez?” Ils diront: “A Allah.” Dis : “Ne vous souvenez-vous donc pas?” Dis : “Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime?” Ils diront : [ils appartiennent] “A Allah.” Dis : “Ne craignez-vous donc pas?” Dis : “Qui détient dans Sa main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protégé? [Dites], si vous le savez!” Ils diront: “Allah.” Dis : “Comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés?” [au point de ne pas croire en Lui]. (Sourate al-Muminun, 84-89)
 



Les Musulmans se détournent des futilités


 



Se conformer au Coran soulage les hommes de leur fardeau


Allah veut vous alléger les obligations, car l'homme a été créé faible. (Sourate an-Nisa', 28)
 

Chaque personne naît et grandit par la volonté d’Allah, et a besoin de Sa protection au cours de toutes les étapes de sa vie. Le seul véritable protecteur, guide et soutien est Allah, le Vivant, Créateur de toute chose:
 

Ô hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d’Allah, et c'est Allah, Lui Qui se dispense de tout et Il est le Digne de louange. (Sourate Fatir, 15)
 

Allah, le Créateur de l'univers et de tous les êtres, vivants ou inertes, a envoyé le Coran comme une miséricorde pour l'humanité. Cependant, certaines personnes s'inventent diverses excuses pour ne pas vivre selon ses valeurs. Une de ces excuses est l'idée erronée que la moralité de l'Islam limite d'une manière ou d'une autre leur façon de vivre. Mais c'est une grande erreur, car les gens qui vivent dans des sociétés qui ne suivent pas le Coran rencontrent de grandes détresses, difficultés et limitations, tandis que la voie du Coran offre une vie douce, paisible et sûre. Le Coran est une miséricorde qui atténue la pression que les gens s'infligent les uns les autres, qui enlève les règles strictes et tous les principes inutiles et restrictifs, qui soulage les ennuis et qui garantit une vie paisible.

En vérité, Allah révèle qu'en transmettant Son message, le Messager soulage les gens d'un lourd fardeau et des chaînes qui les entourent. De plus, ceux qui répondent à l'appel du Messager et qui par la suite le soutiennent, l'aident, le protègent et suivent la véritable voie d’Allah atteindront le salut, le bonheur, la paix et les bienfaits :

 

Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants. (Sourate al-A'raf, 157)
 

Dans les sociétés où les gens ne se conforment pas aux principes du Coran, certaines règles strictes et inutiles rendent la vie des gens difficile et font que de nombreux problèmes restent non résolus. Les principes et points de vue, entretenus par les gens, imposent de nouvelles règles et interdits, et cela soumet les gens à des pressions inutiles. De la nourriture permise peut être, par exemple, prohibée. Ou la liberté des gens peut être restreinte car certains actes sont déclarés illégaux. Chaque société a des règles et des pratiques enracinées dans sa propre culture et dans ses propres intérêts. Bien qu'elles ne soient pas exprimées verbalement, elles sont mises en pratique et exécutées, en général, par tous les membres de la société.

Les gens essayent de prouver aux autres qu'ils ont raison et de se présenter comme ayant des qualités supérieures.

Par conséquent, sous les règles et limitations répressives d'une société, les gens ne peuvent parler, rire ou vivre comme ils le désirent, car ils vivent sous la menace constante de l'humiliation, de la condamnation ou des commérages.

Les gens qui ne connaissent pas Allah, qui ne placent pas leur confiance en Lui, qui ne se soumettent pas à Lui, et qui ne vivent pas suivant les principes du Coran, entretiennent d'innombrables peurs: peur pour le futur, peur d'être seul, de vieillir, d'avoir un accident, de mourir, de voir la santé de ses enfants menacée, de perdre ses biens, d'échouer en affaire ou dans son mariage, d'être privé d'une bonne éducation, et ainsi de suite.

Tout ceci est source d'une véritable anxiété. Il est évident que la moralité du Coran permet aux gens d'éviter de telles peurs. Mais ceux qui sont éloignés des valeurs de l'Islam ne sont pas conscients que tout arrive selon la volonté d’Allah et que tout est prédestiné. Ils ne réalisent pas que tous les événements de la vie, bons ou mauvais, sont des tests, et qu’Allah possède et dispense tous les bienfaits, toutes les beautés. Pour cette raison, les sociétés composées de tels individus se caractérisent par la tension, le chaos, les troubles, la détresse et l'insécurité.

A contrario, une société composée de personnes qui adhèrent aux préceptes du Coran est immunisée contre tous ces sentiments négatifs, comme le montre l'excellence morale de ses membres. De telles personnes placent leur confiance en Allah, persévèrent, et font également preuve de pitié, de compassion et d'amour. Fondamentalement humbles et satisfaits, ils ressentent la paix et les bienfaits de vivre selon la religion instaurée par Allah. Comme l'ordonne le Coran, ils ne craignent personne à part Lui et recherchent Son bon plaisir par-dessus tout. Ils savent que chaque bienfait qu'ils goûtent vient d’Allah et que la perte de la moindre chose est un test venant d’Allah. C'est pourquoi ils gardent leur calme, qu'ils parviennent au succès ou qu'ils doivent faire face à un évènement inattendu. De la même manière, ils n'agissent pas de façon irréfléchie quand ils sont confrontés à une épreuve ou à des ennuis.

Le Coran explique clairement ce qui est légal et illégal, et donne un compte-rendu détaillé du comportement qui plaît à Allah. Pour cette raison, les seules règles qui gouvernent la vie des croyants sont celles mentionnées dans le Coran, car on y trouve les jugements qui conviennent à la nature humaine et qui garantissent une tranquillité de conscience, apportant paix et sécurité. Allah nous dit qu'Il a pour intention de soulager les gens de leur fardeau:

 

Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent leurs passions veulent que vous vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le font). Allah veut vous alléger (les obligations,) car l'homme a été créé faible. (Sourate an-Nisa',  26-28)
 

Bediuzzaman Said Nursi explique le paradis spirituel qui sera goûté, dans cette vie, par les gens qui respectent le Coran et ses commandements :

Dès le moment où j'ai vu ce monde au milieu de l'obscurité, mon cœur, mon esprit, mon âme, et toutes mes facultés humaines, en réalité toutes les particules de mon être, étaient prêtes à pleurer et à crier de douleur. Mais soudainement, le nom d’Allah le Tout-Puissant, le Juste, s'éleva en signe du Sage, et le nom du Tout Miséricordieux en signe du Généreux, le nom du Tout Compatissant en signe du (c'est-à-dire ayant le sens de) Pardonneur, le nom du Résurrecteur en signe de l'Héritier, le nom du Donneur de vie en signe du Généreux, et le nom de Celui qui entretient la vie s'éleva en signe de Celui qui possède tout. Ils se dorèrent et se remplirent de lumière. Ouvrant des fenêtres sur le monde lumineux de l'Au-delà, ils répandirent de la lumière sur le monde obscur de l'homme. ("Les lettres: la 29ème lettre")

Allah dota les êtres humains d'une nature profonde qui ne peut trouver la paix et la tranquillité dans un système non islamique. Soulignant la différence entre les croyants et les incrédules, l'avantage des croyants devient encore plus apparent dans l'Au-delà. Les gens qui ne se conforment pas au Coran sont déprimés, tandis que les gens de foi ressentent une grande joie :

 

Le Jour (du Jugement) où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle d’Allah). Il y aura des damnés et des heureux. (Sourate Hud, 105)
 



Spécialiste polyvalent : le koala


Le koala s'alimente de feuilles d'eucalyptus et jouit de dispositifs miraculeux qui lui assurent une vie confortable sur les arbres.
 
La conception corporelle du koala, un animal d'Australie, possède les spécificités impeccables dont il a besoin dans l'environnement où il vit. Par exemple, ses membres et ses griffes lui permettent de grimper facilement sur les tresses d'eucalyptus aux troncs larges.
 
Deux des doigts sur sa patte antérieure sont séparés des trois autres. En comparaison avec la main humaine, c’est comme s’il avait deux pouces. Ces pouces, qui sont tout à fait différents des autres doigts, permettent au koala de s’agripper plus fermement.

 

 
Il se cramponne aux arbres en enfonçant ses griffes tels des crochets dans les troncs mous des arbres. Avec ses quatre pattes, il peut empoigner les branches d’arbres sans difficulté comme nous empoignons un bâton et il peut y grimper en embrassant les branches. Cependant, ses caractéristiques ne se limitent pas à cela. Voici certaines d'entre elles :
 
Une usine biochimique miniature
 
Les feuilles d'eucalyptus sont très riches en fibres et ont une basse teneur en protéines. Ces feuilles sont riches en huile odorante forte, combinaisons phénoliques et matériaux semblables au cyanure qui sont non comestibles voire toxiques pour beaucoup de mammifères.

Cependant ces matériaux perdent leur effet toxique quand ils infiltrent le corps du koala, parce que cet animal est équipé d'un système digestif ayant une anatomie et une physiologie très spéciales.
 
Comme c’est le cas d'autres mammifères herbivores, le koala ne peut pas digérer la cellulose, le composant principal de l'eucalyptus. Cependant, ceci est accompli par les micro-organismes de digestion dans le caecum du koala. Le caecum du koala, qui est très long, s'ouvre au grand intestin. En effet, le caecum compose 20% de tout l’intestin. Sa longueur est d’1,30 m. (Hume, I. D., 1999, Marsupial nutrition, Cambridge : Cambridge University Press)
 
Le caecum est la partie la plus intéressante du système digestif du koala. L'accès des feuilles au système digestif est retardé à cet endroit précis. Grâce à ce retard, les micro-organismes dans le caecum transforment la cellulose en structure dont le koala peut bénéficier. Avec cette structure, le caecum du koala peut être comparé à une usine biochimique. Tandis que la cellulose est traitée dans cette usine, l'huile et les combinaisons phénoliques, qui sont des produits chimiques toxiques, sont rendues inoffensives dans le foie.
 
Comme tout le monde le sait, l’unique nourriture du koala est les feuilles d'eucalyptus. L'animal satisfait entièrement ses besoins en hydrates de carbone par la cellulose digérée par des micro-organismes. En l'absence de ces micro-organismes, il est évident que le koala ne pourrait pas survivre. Celui qui crée ces deux créatures en harmonie parfaite est Allah Tout-Puissant.
 
Le koala et l'équilibre de l'eau
 
Dans la langue des aborigènes, indigènes australiens, le mot "koala" veut dire "celui qui ne boit pas d'eau". En effet, le koala ne boit pas d'eau, parce qu‘elle se nourrit entièrement des feuilles d'eucalyptus.
 
Les feuilles d'eucalyptus ont une teneur en eau d’environ 40% à 65%. Ce rapport ne descend jamais en dessous de 40%, parce que les plantes à la teneur en eau de moins de 40% se dessèchent et meurent. Ainsi les feuilles d'eucalyptus fournissent la quantité nécessaire d'eau au koala.
 
Il n’y a aucun doute que cette caractéristique des feuilles n'est pas suffisante. La structure du corps du koala utilisant l'eau dans les feuilles d'eucalyptus est extrêmement importante.
 
Le système dans les reins qui contrôle la perte d'eau du corps du koala a une conception prodigieuse. Cependant, ce qui est plus important est le fait que le système digestif du koala a été conçu de telle façon qu’il ne perd pas d’eau. De cette manière, seulement un peu d'eau est éjectée en dehors du corps du koala.
 
Grâce à son système digestif qui peut garder l'eau, le koala peut avaler des quantités excessives de feuilles qui ne contiennent pas beaucoup d'eau. Si le système digestif du koala ne jouissait pas de cette particularité, alors l'animal aurait dû vivre au sol, étant à la recherche constante d'eau, ce qui signifie que l'animal, qui manque de dispositifs appropriés pour survivre n'importe où excepté sur les arbres, aurait à faire face à beaucoup de menaces. Cependant, grâce à sa structure corporelle spéciale, le koala ne rencontre jamais de telles difficultés.
    
Allah connaît tous les besoins des êtres vivants. Il les crée d’une manière parfaite. De tels exemples nous prouvent la puissance infinie d’Allah.

Dans un des versets du Coran, Allah nous dit que ceux qui utilisent leur intelligence peuvent comprendre ce fait :


[Moïse] ajouta : "... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est entre les deux ; si seulement vous compreniez !" (Coran, 26 : 28)
 



Le ciel doté de retour


Le 11ème verset de la sourate at-Tariq, dans le Coran, fait référence à la fonction de "retour" du ciel.
 

Par le ciel doté de retour. (Sourate at-Tariq, 11)
 

Le mot raj' traduit par "retour" dans le verset exprime aussi la notion de "renvoi". Comme on le sait, l'atmosphère enveloppant la Terre est constituée de nombreuses couches. Chaque couche joue un rôle important au profit de la vie. La recherche a révélé qu'elles ont pour fonction de renvoyer les matériaux ou les rayons auxquels elles sont exposées dans l'Espace ou vers la Terre. Examinons maintenant à travers quelques exemples la fonction de "renvoi" accomplie par les couches qui environnent la Terre.

La troposphère, située à 13-15 km au-dessus de la Terre, permet à la vapeur d'eau s'élevant de la surface de se condenser et de retourner vers la Terre sous forme de pluie. La couche d'ozone, à une altitude de 25 km, réfléchit le rayonnement nuisible et la lumière ultraviolette venant de l'Espace, et les renvoie dans l'Espace.

L'ionosphère absorbe les ondes radio émises depuis la Terre, et les renvoie vers différentes parties du monde, tout comme un satellite de communication passif : c'est ce qui permet la communication sans fil et l'émission radiophonique et télévisée sur de longues distances. La magnétosphère renvoie les particules radioactives nuisibles émises par le Soleil et les autres étoiles dans l'Espace avant qu'elles n'atteignent la Terre.

L'affirmation par le Coran de cette propriété des couches composant le ciel, que la science n'a pu découvrir que récemment, prouve une fois encore que le Coran est la parole d’Allah.

 

La présence d’eau est essentielle pour la vie sur Terre. L’un des facteurs favorisant la formation de l’eau dans la troposphère, l’une des couches composant l’atmosphère. La Troposphère, permet à la vapeur d’eau s’élevant de la surface de la Terre de se condenser et d’y retourner sous forme de pluie.
La couche atmosphérique qui bloque les rayons qui pourraient être fatals à la vie sur Terre est l’ozonosphère. Par exemple, l’ozonosphère, renvoie les rayons cosmiques nocifs tels que les ultraviolets vers l’espace, et les empêche ainsi d’atteindre la Terre et de nuire à la vie.
Chaque couche de l’atmosphère a des attributs bénéfiques aux êtres humains. Par exemple, l’ionosphère, l’une des couches supérieures de l’atmosphère, propage les ondes radios émises depuis un certain point, constituant ainsi un moyen important des radio-communications à longue distance.



 

Chavez : "Le Prophète Jésus et le Mahdi viendront et rempliront le monde de justice."

08.09.2009

Islam Times



 

Le président du Venezuela Hugo Chavez a dit que le Prophète Jésus et le Mahdi viendraient bientôt et apporteraient la justice au monde.

En outre il a déclaré ceci : "Le Prophète Jésus, et le Mahdi, sont vivants aujourd’hui. Ils viendront sûrement un jour et rempliront le monde de justice. Pour qu’ils surviennent le plus tôt possible et remplissent le monde de justice, nous devons aussi fournir l’effort requis. Nous espérons que notre souhait se réalisera très vite."

 



AL- BADĪ‘ [l’Inventeur/l’Innovateur]
Le Créateur, Celui Qui crée sans modèle, en innovant


Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : “Sois”, et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah, 117)
 

Quelles que soient nos compétences et notre intelligence, toute innovation ou nouvelle idée que nous concevons est liée à notre contexte et à ce que nous voyons autour de nous. Nous avons cinq sens et nous ne pouvons en inventer de sixième. Par ailleurs, nous n’utilisons nos cinq sens que dans une certaine limite. Tout ce que nous ne pouvons percevoir par leur intermédiaire nous est complètement inconnu. Nous ne pouvons donc pas exercer notre pensée sur des choses qui ne se trouvent pas sur terre ou dans la partie de l’univers que nous connaissons.

C’est ainsi que les scientifiques développent certains projets en s’inspirant des animaux et de leurs caractéristiques remarquables. Par exemple, le museau du dauphin a inspiré les coques des bateaux modernes, tandis que les radars reprennent le principe des ultrasons utilisé par les chauves-souris pour compenser leur faible acuité visuelle.  Il y a quantité d’autres exemples (Harun Yahya, BIOMIMETISME: La technologie imite la nature)

http://us2.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId/4880/

La connaissance d’Allah est infinie. Tout ce qui existe, qu’il soit ou non visible à l’œil nu, est le produit de la création d’Allah, toujours innovante. A une période où rien n’existait encore, ni l’univers, ni les galaxies, ni les planètes, ni les êtres vivants, ni même une seule cellule,  Il a  décidé  de créer un système harmonieux comprenant tous ces éléments. Par Son ordre « Sois »  l’univers est advenu, avec tout ce qu’il contient, sans modèle préétabli, mais conforme à ce qu’Allah voulait. Du monde microscopique aux corps célestes, découverts si récemment, tous ces systèmes ont été conçus par Allah et fonctionnent selon Ses lois, comme Il le dit dans le Coran :

 

Dis : « Mon Seigneur a commandé l'équité. Que votre prosternation soit exclusivement pour Lui. Et invoquez-Le, sincères dans votre culte. De même qu'Il vous a créés, vous retournez à Lui. (Sourate al-A‘raf, 29)

Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui Qui a tout créé, et Il est omniscient. (Sourate al-An‘am, 101)




TORTUE JUVENILE
 

Age : 120 millions d’années

Taille : 18 centimètres

Localisation : Sihetun, Shangyuan, Beipiao, Province de Liaoning, Chine

Formation : Formation Yixian inférieur

Période : Crétacé inférieur


Ce fossile de tortue (vieux de 120 millions d'années) sur la photo prouve que les tortues n'ont pas évolué d'autres êtres vivants, qu'elles n'ont pas subi des étapes intermédiaires et qu'elles sont toujours la même depuis des millions d'années.


"… l'origine de cet ordre très accompli est obscurcie par l’absence de fossiles initiaux, bien que les tortues laissent plus de restes de fossiles mieux conservés que d'autres vertébrés. … Les intermédiaires entre les tortues et les cotylosaures, … les reptiles desquels les tortues [censément] descendent, sont complètement absents." (Encyclopaedia Britannica Online, "turtle")
 



La résistance antibiotique et l'immunité ddt ne sont pas des preuves de la théorie de l'évolution


L'un des concepts biologiques que les évolutionnistes tentent de présenter comme preuve de leur théorie est la résistance des bactéries aux antibiotiques. Presque toutes les sources évolutionnistes présentent la résistance antibiotique comme "un exemple du développement des vivants par mutations avantageuses". La même chose est prétendue pour le cas des insectes qui développent une immunité aux insecticides tels que le DDT.

Cependant, les évolutionnistes se trompent également à ce sujet. 



La résistance des bactéries aux antibiotiques, que les évolutionnistes tentent de présenter comme preuve de la théorie de l'évolution, n'est qu'une supercherie.

Les antibiotiques sont des "molécules tueuses" qui sont produites par des micro-organismes pour combattre d'autres micro-organismes. Le premier antibiotique était la pénicilline, découverte par Alexander Fleming en 1928. Fleming s'était rendu compte que la moisissure produisait une molécule capable de tuer la bactérie staphylocoque. Cette découverte a été un événement majeur dans le monde médical. Les antibiotiques issus des micro-organismes étaient utilisés contre les bactéries et les résultats étaient très positifs.

Peu de temps après, une nouvelle découverte était réalisée. Les bactéries développent des immunités contre les antibiotiques avec le temps. Le mécanisme fonctionne de la manière suivante: une grande partie des bactéries qui sont exposées aux antibiotiques meurt, alors que les autres qui ne sont pas affectées par cet antibiotique, se reproduisent rapidement et forment très vite toute une population. Ainsi, toute la population devient immunisée contre les antibiotiques.

Les évolutionnistes tentent de présenter cela comme "l'évolution de la bactérie par l'adaptation aux conditions".

La vérité toutefois est très différente de cette interprétation superficielle. Le biophysicien israélien, Lee Spetner, également connu pour son ouvrage paru en 1997, Not By Chance, a effectué des recherches poussées sur la question. Spetner affirme que l'immunité de la bactérie résulte de deux mécanismes différents, sans qu'aucun d'eux ne constitue pour autant une preuve de la théorie de l'évolution. Ces mécanismes sont:

1- Le transfert des gènes résistants déjà présents dans les bactéries.

2- Le développement de résistance par les bactéries suite à la perte de données génétiques à cause de la mutation.

Dans un article paru en 2001, Spetner explique le premier mécanisme:

"Certains micro-organismes possèdent des gènes qui fournissent une résistance à ces antibiotiques. Celle-ci peut prendre la forme d'une dégradation de la molécule antibiotique ou son éjection en dehors de la cellule. Les organismes qui sont dotés de ces gènes peuvent les transférer aux autres bactéries, rendant celles-ci résistantes également. Même si les mécanismes de résistance sont spécifiques à un antibiotique particulier, la majorité des bactéries pathogènes a. réussi à accumuler plusieurs ensembles de gènes qui lui offrent une résistance à une variété d'antiobiotiques." 1

Spetner enchaîne et affirme que cela "ne prouve pas l'évolution":

"Le développement de la résistance antibiotique de cette manière. n'est pas du genre qui peut servir de prototype aux mutations nécessaires pour expliquer l'évolution. Les changements génétiques qui peuvent illustrer la théorie doivent ajouter des informations non seulement au génome des bactéries, mais également à l'ordre biologique. Le transfert horizontal des gènes ne s'opère que sur les gènes qui existent déjà dans certaines espèces." 2

Par conséquent, nous ne pouvons pas parler d'évolution dans ce cas. Car, il n'y a pas production de nouvelles informations génétiques: l'information génétique déjà existante est tout simplement transférée entre les bactéries.

La deuxième sorte d'immunité, celle qui résulte d'une mutation, n'est pas un exemple de l'évolution non plus. Spetner écrit à ce propos:

"Un microorganisme peut parfois développer une résistance à un antibiotique à travers une substitution aléatoire d'un seul nucléotide. Streptomycine, qui fut découverte par Selman Waksman et Albert Schatz et présentée pour la première fois en 1944, est un antibiotique contre lequel la bactérie peut développer une résistance de cette manière. Cependant, même si la mutation qu'ils subissent au cours du processus est bénéfique aux micro-organismes en la présence de la streptomycine, elle ne peut pas servir de prototype pour le genre de mutations nécessaires à la théorie néo-darwinienne. Le genre de mutation qui offre la résistance à la streptomycine est manifeste dans le ribosome et entraîne des dégâts dans son harmonie moléculaire avec la molécule antibiotique. Ce changement au niveau de la surface du ribosome du micro-organisme empêche la molécule streptomycine d'adhérer et remplir sa fonction antibiotique. Il apparaît que cette dégradation est une perte de spécificité et par conséquent une perte d'informations." 3

Pour résumer, une mutation qui affecte le ribosome de la bactérie rend celle-ci résistante à la streptomycine. La raison en est la "décomposition" du ribosome par mutation. Aucune information génétique n'est ajoutée à la bactérie. Au contraire, la structure du ribosome est décomposée; la bactérie est "désactivée". (De plus, il a été prouvé que le ribosome de la bactérie qui a subi la mutation est moins fonctionnel que celui d'une bactérie normale.) Puisque cet "handicap" empêche l'antibiotique conçu pour adhérer au ribosome, "la résistance antibiotique" se développe.

Enfin, il n'existe aucun exemple de mutation qui "développe l'information génétique".

Une situation similaire s'applique à l'immunité que les insectes développent à la DDT et aux insecticides similaires. Dans la majorité des cas, les gènes de l'immunité, qui existent déjà sont utilisés. Le biologiste évolutionniste, Fransisco Ayala, reconnaît ce fait lorsqu'il déclare que "les variantes génétiques nécessaires à la résistance à la majorité des pesticides étaient apparemment présentes dans chaque population exposée à ces composants fabriqués par l'homme". 4 D'autres exemples expliqués par la mutation, à l'instar de la mutation du ribosome mentionnée précédemment, sont des phénomènes qui causent "un déficit dans l'information génétique" chez les insectes.

Dans ce cas, on ne peut pas prétendre que les mécanismes de l'immunité chez les bactéries et les insectes constituent une preuve justifiant la théorie de l'évolution. Car la théorie de l'évolution est basée sur l'affirmation que les vivants se développent à travers les mutations. Toutefois, Spetner explique que ni l'immunité antibiotique ni un quelconque phénomène biologique ne peuvent servir d'exemple à la mutation:

"Les mutations nécessaires à la macro-évolution n'ont jamais été observées. Aucune mutation aléatoire, observée au niveau moléculaire, susceptible de représenter les mutations exigées par la théorie néo-darwinienne n'a jamais ajouté la moindre information. La question que je pose alors est la suivante: est-ce que les mutations qui ont été observées sont du genre que la théorie exige? Il semble que la réponse est NON!" 5


1.    Dr. Lee Spetner, "Lee Spetner/Edward Max Dialogue: Continuing an exchange with Dr. Edward E. Max", 2001,
http://www.trueorigin.org/spetner2.asp
2.    Ibid.
3.    Ibid.
4.    Francisco J. Ayala, "The Mechanisms of Evolution", Scientific American, vol. 239, septembre 1978, p. 64.
5.    Dr. Lee Spetner, "Lee Spetner/Edward Max Dialogue: Continuing an exchange with Dr. Edward E. Max", 2001, http://www.trueorigin.org/spetner2.asp

 



Pour les gens doués d’intelligence
 


 

http://tr1.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId/909/
POUR_LES_GENS_DOUÉS_D’INTELLIGENCE


Un des buts de la révélation coranique est d’inviter les gens à réfléchir sur la création et ses oeuvres. Quiconque réfléchit sur son propre corps ou sur tout autre organisme vivant ne peut qu’y voir à l’arrière plan une planification et une conception empreintes d’intelligence. Tout ceci prouve l’existence, l’unicité et l’éternelle puissance d’Allah. Dans ce livre, des gens sensés peuvent lire et prendre conscience des preuves de la création dans la nature. Beaucoup de miracles vivants y sont révélés accompagnés de centaines d’images et d’explications concises.

 



Le Prophète Mohammed (pbsl)


http://www.leprophetemohammad.com/
 
Comme le déclare un verset du Coran, “… Mohammad est le Messager d’Allah et le sceau final des prophètes.” (Sourate al-Ahzab: 40), le Prophète Mohammad  (pbsl) fut le dernier prophète envoyé à l’humanité. Il était l’exemple vivant de la sublime moralité enseignée par Allah dans Sa dernière révélation. Ami d’Allah, il sut inspirer à l’humanité de nobles sentiments par sa proximité avec Lui. C’était aussi Son représentant, noble à Ses yeux, et l’ami de tous les croyants.

Ainsi qu’Allah l’a révélé dans un autre verset, “Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)...” (Sourate al-Muzammil, 5), Il a confié à Son dernier Prophète, Mohammad, une lourde responsabilité. Grâce à la fermeté de sa foi en Allah, ce dernier s’est acquitté de cette mission de la meilleure des façons, en appelant l’humanité à suivre le sentier d’Allah et l’Islam, et en éclairant de sa lumière le cheminement de tous les croyants.

 


2010-07-16 20:23:37

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top