Afghanistan: il ne reste qu’une solution

 

L’Afghanistan… Un des pays les plus dangereux et les plus pauvres du monde ayant le plus haut niveau de corruption dans le monde d'aujourd’hui et connu pour la guerre et la terreur constante au cours des 35 dernières années. Il se trouve en tête de liste des réfugiés qui ont dû fuir le pays au cours des dernières décennies, et leader mondial dans la production de pavot à opium avec une part de marché de 75% dans le monde. Vous auriez probablement deviné que ce pays est l’Afghanistan.  

Lorsque l’on compare les photos prises de l’Afghanistan dans les années 1960 avec celles d’aujourd’hui, nous voyons une énorme différence. Le pays ne s’est non seulement pas développé mais a plutôt régressé, perdu dans le temps. On a l’impression d’un pays sombre arriéré dans la pauvreté, l’ignorance, la misère et le fanatisme.

Bien que l’élection présidentielle tenue le 5 avril 2014 a été relativement démocratique et a attiré une large participation, ils sont loin d’inaugurer le changement que l’Afghanistan a besoin. La situation à laquelle est maintenant confrontée l’Afghanistan est trop complexe pour être résolue par l’un des prochains candidats qui va remplacer Hamid Karzaï.

 

Le passé tragique de l’Afghanistan

Bien que l’Afghanistan, qui se situe sur les routes commerciales entre le Moyen-Orient et l’Asie et qui a un relief montagneux, peux apparaître comme un pays insignifiant, il prend souvent place dans les nouvelles du monde entier. La guerre civile et les troubles qui ont débuté après l’occupation soviétique se sont terminés avec les talibans au pouvoir en 1996. Composés principalement de Pachtounes, les talibans avaient adopté une doctrine radicale étrangère à l’essence de l’Islam. Ils ont déclaré toute personne ayant une interprétation différente de l’Islam de la leur comme un ennemi et ils n’ont pas hésité à recourir à la violence pour appliquer ces opinions. Les politiques des talibans qui violent les valeurs morales de l’Islam ont été et sont en grande partie dirigées contre les femmes.  Les droits et libertés fondamentaux des femmes sont quasiment supprimées. Les gens qui ne parviennent pas à se conformer à leur sévères interdictions sont punis par diverses manières, des coups à la torture. Tout le monde n’était pas d’accord avec les talibans. L’Alliance du Nord, composée de groupes ethniques tels que les Tadjiks et les Ouzbeks et qui dominent la partie nord du pays, a lutté contre les talibans. 

Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 furent un tournant pour l’Afghanistan et le monde. Tous les yeux se sont soudainement tournés vers les talibans et l’Afghanistan, qui hébergeait Al-Qaïda. Le régime des talibans s’est désintégré face à une opération militaire internationale dirigée par les Etats-Unis en octobre 2001. Cette opération avait de nombreux objectifs importants tels que la destruction totale des sources du terrorisme, le renforcement de la démocratie et un Etat de droit en Afghanistan ouvrant la voie à la justice, au respect des droits de l’homme et aux libertés et à la création de nouvelles institutions pour assurer la stabilité dans le pays. Malgré la mort de dizaines de milliers de citoyens et de milliers de soldats afghans au cours des 13 années, il n’y a pas eu de succès significatif. Même avec le grand soutien international pour le régime de Karzaï, les réformes nécessaires n’ont pas pu être effectuées et les allégations de vaste corruption ont tourmenté les opérations et n’ont jamais disparu. En outre, la décision de l’OTAN, qui était toujours responsable de la sécurité de l’Afghanistan, à abandonner le pays en 2014 a rendu la situation encore plus instable. 

 

Les erreurs et les conséquences 

Les Etats-Unis n’ont pas réussi à atteindre leur objectif de gagner le coeur du peuple afghan et de construire une nation en Afghanistan. Maintenant que la guerre touche à sa fin et que les troupes américaines quittent le territoire, il y a d’autres développements inquiétants. Les talibans regagnent l’influence qu’ils avaient perdu et les chefs de guerre et les barons de la drogue exploitent l’instabilité à leurs propres fins. Il y a des groupes de l’Etat profond qui soutiennent le fanatisme et entravent la solution alors que les tensions augmentent entre les groupes ethniques et politiques qui veulent prendre le pouvoir.

Les talibans sont l’une des principales menaces qui pèsent sur l’avenir de l’Afghanistan. Plus précisément, avec leur idéologie radicale, les talibans et leur tendance à recourir à la violence fait planer un nuage noir sur l’Afghanistan. Au début de l’intervention de 2001, la majorité de la population afghane, lassée du régime répressif des talibans, ont soutenu les Etats-Unis contre les talibans, et les talibans n’avaient pas d’autre choix que de se retirer dans les zones montagneuses et à la frontière du Pakistan.  Les talibans ne se sont jamais complètement démantelés et en fait, après un certain temps, ils ont gagné en force et se sont à nouveau engagés dans des actions terroristes comme l’abattage et les attentats suicides. Ils ont infligé de lourdes pertes aux soldats des pays occidentaux et ont encore commencé à faire pression sur le peuple afghan, à réclamer de l’argent, à ouvrir des procès et à procéder à des exécutions dans leurs soi-disant tribunaux.

A l’heure actuelle, il y a une organisation de talibans qui refuse de parler à l’Etat afghan à Kaboul, qui est en train de s’imposer officiellement aux Etats-Unis et dans les pays occidentaux et qui prend part au processus de paix et de reconstruction en Afghanistan en ouvrant des bureaux dans divers pays. La principale raison pour laquelle les talibans sont encore une fois devenus une force importante est le fait que les forces américaines en Afghanistan ont fait un certain nombre d’erreurs. Un grand nombre d’Afghans innocents ont été martyrisés dans les opérations anti-terroristes. Le manque de respect envers l’Islam, le Coran, les valeurs sacrées et les chefs religieux ont conduit à une augmentation rapide des sentiments négatifs envers les Etats-Unis. A cela s’ajoute, le soutien derrière les scènes que les talibans bénéficie de divers pays et il est facile de comprendre pourquoi et comment ils se renforcent. 

Un autre problème, tout aussi inquiétant que celui concernant les talibans est la lutte pour prendre le pouvoir. Avec le retrait des forces de sécurité internationales, les groupes ethniques et politiques ayant des sentiments d’hostilité vieux de plusieurs décennies sont encore laissés à leur propre sort. Les disputes qui ne peuvent être résolues au sein du système politique peuvent facilement se transformer en un conflit armé, ou même en une autre guerre civile. Une telle possibilité signifierait la dévastation pour l’Afghanistan et l’instabilité qui pourrait s’étendre à d’autres pays.

 

Le salut de l’Afghanistan

En regardant l’histoire de l’Afghanistan, beaucoup de gens sont pessimistes quant à une solution. Ils ne peuvent pas imaginer un Afghanistan débarrassé de ses problèmes profondément enracinés, de la pauvreté et de la misère.

Pourtant, par la permission de Dieu, il est possible d’établir la paix, l’harmonie, le bien-être, la justice, la liberté et l’amour dans un Afghanistan de haute qualité, cultivé et moderne. Le principal obstacle à ceux-là est le fanatisme. L’élimination du fanatisme, une idéologie radicale diamétralement opposée l’essence de l’Islam, est essentielle pour le salut du pays. Une grande offensive de l’éducation pourrait être lancée avec seulement une fraction de l’argent que les Etats-Unis et l’Otan ont perdu sur les armes et la corruption en Afghanistan. Cependant, seul le soutien des pays occidentaux ne suffira pas, bien entendu. L’essentiel est que les pays islamiques mettent de côté leurs désaccords et soutiennent le peuple afghan dans une union d’amour.  

Article d’Adnan Oktar sur Opinion Maker :

http://www.opinion-maker.org/2014/05/afghanistan-only-one-solution-left/

 

 

 

2014-06-29 03:32:36

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top