La clé en Ukraine: une politique de compromis

L'Ukraine a déclaré son indépendance après la chute de l'Union soviétique en 1991 et depuis lors, elle est membre de la CEI. Mais on aurait tort de dire que l'Ukraine est vraiment indépendante. En réalité, l'Ukraine est très dépendante de la Russie, en particulier quand il s'agit de besoins énergétiques. La plupart de ses exportations sont envoyées en Russie, et cette dernière s'avère être le seul pays qui répond à la majorité des besoins en crédits de l'Ukraine. Tout comme de nombreux autres pays européens, l'Ukraine achète également son gaz naturel de la Russie et a lancé de nombreux projets d'acheter encore plus.  

 

L'administration Kiev a cherché des moyens de trouver un certain soulagement à la crise financière: il est rapporté que l'Ukraine ne dispose que de trois mois de réserves en devises et a besoin de résoudre ce problème de toute urgence pour éviter un défaut de paiement.  

 

Ainsi, pour résoudre le problème, il faudrait que la Russie et l'Ukraine préservent leurs liens d'amitié et poursuivent leur coopération en même temps que l'Ukraine continue à signer l'accord global de libre-échange avec l'Union européenne et à se rapprocher de l'Europe. 

 

Cependant, il est d'une importance primordiale que Kiev assure à Moscou qu'à la suite de cela, les relations avec la Russie et les autres pays de la CEI ne subiront pas des conséquences négatives. 

 

L'Ukraine doit non seulement viser l'intégration à l'Europe, mais elle doit également devenir un de ces pays ayant une politique plus générale qui contribuera davantage à l'intégration de l'Occident-Orient.  

 

La Turquie est un parfait exemple d'intégration réussie d'Occident-Orient. Le pays a accepté les critères de Copenhague pour l'adhésion à l'Union européenne et a adopté par la suite, un projet de loi de transition. Toutefois, cela n'a pas empêché la Turquie de développer des liens d'amitié et des relations économiques, culturelles et sociales avec d'autres pays.  

 

En d'autres termes, les liens étroits avec l'Europe ne sont pas une raison de se détourner de l'intégration Occident-Orient. Il n'y a pas de raison fondamentale pour que l'Ukraine ne suivre pas le même chemin.    

 

Il est temps de se défaire de la vision du monde bipolaire du passé.

 

Les pays devraient s'unir et adopter des politiques qui sont basées sur l'amour et la paix, la vision du monde bipolaire est une relique obsolète du 20ème siècle fondée sur les notions erronées d'"Orient" et "Occident". 

 

L'Ukraine doit suivre des politiques unificatrices et éviter d'être victime des conséquences destructrices de la division. La méfiance et la suspicion n'est pas la voie à suivre, la compréhension et la coopération commune est la seule voie à suivre.  

 

Article d'Adnan Oktar publié dans The Moscow Times et Kyiv Post:

 

http://www.themoscowtimes.com/opinion/article/in-ukraine-a-policy-of-compromise-is-the-key/494743.html

 

http://www.kyivpost.com/opinion/op-ed/moscow-times-in-ukraine-a-policy-of-compromise-is-all-336975.html

 

2014-03-29 06:38:39

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top