Connaître Dieu par la Raison

< <
6 / total: 13

Les réalités scientifiques et les miracles du Coran

L e Coran a été révélé par Dieu il y a de cela 14 siècles. Ce n'est pas un livre scientifique mais il inclut néanmoins quelques explications scientifiques dans un contexte religieux. Par ailleurs, ces explications n'ont jamais été en contradiction avec les résultats de la science moderne. Au contraire, certains faits découverts grâce à la technologie du 20ème siècle ont été révélés dans le Coran il y a de cela 14 siècles. Ceci nous prouve que le Coran est l'une des preuves les plus importantes qui proclame l'existence de Dieu.

La création de l'univers

L'origine de l'Univers est décrite dans le Coran dans le verset suivant :

Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant... (Sourate al-Anam, 101)

Cette information est en accord total avec les découvertes scientifiques contemporaines. Comme nous l'avons exposé plus haut, la conclusion à laquelle est arrivée l'astrophysique aujourd'hui, est que l'Univers entier, ainsi que les deux dimensions matière et temps, ont été créées à la suite d'une grande explosion qui se produisit il y a très longtemps. Cet évènement, connu sous le nom de "Big Bang", est le catalyseur de la création de l'Univers à partir du néant. Cette explosion, et toute la communauté scientifique s'accorde à le dire, a émané d'un seul point, il y a 15 milliards d'années. Voir La création de l'Univers, Harun Yahya)

Avant le Big Bang, il n’existait pas cette chose que l’on appelle matière. Depuis la condition de non existence ni de matière, ni d’énergie, ni même de temps – et qui ne peut être décrite que métaphysiquement – la matière, l’énergie, et le temps ont tous jailli en l’espace d’un instant. Ce fait, découvert seulement récemment par la physique moderne, nous a été révélé dans le Coran, il y a 1.400 ans de cela.

Dans le Coran, qui a été révélé il y a 14 siècles et à une époque où l'astronomie était une science qui en était encore à ses balbutiements, l'expansion de l'Univers était décrite en ces termes :

Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance et Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité. (Sourate Dariyat, 47)

Le mot "ciel", tel que mentionné dans le verset ci-dessus, est utilisé en divers endroits du Coran. Il fait référence à l'espace et à l'Univers tout entier. Là encore, le mot est utilisé dans ce sens, affirmant que l'Univers est "en expansion". Le mot arabe mousi'ounadans la phrase inna lamousi'ouna traduite en français par "Nous l'étendons [constamment] dans l'immensité", vient du verbe wasaa, qui signifie "étendre". Le préfixe la souligne le nom ou le titre qui suit et ajoute le sens de "dans une large mesure". Par conséquent, cette expression signifie "Nous déployons le ciel ou l'Univers dans une large mesure". C'est à cette même conclusion que la science est arrivée aujourd'hui.32

Jusqu'à l'aube du 20ème siècle, le seul concept qui prévalait dans le monde scientifique était que "l'Univers a un caractère constant et a existé depuis des temps infinis". Cependant, la recherche, les observations, et les calculs effectués grâce à la technologie moderne, ont révélé que l'Univers a eu, en réalité, un commencement et qu'il est sans cesse en expansion.

Au début du 20ème siècle, le physicien russe Alexander Friedmann et le cosmologue belge Georges Lemaître ont estimé d'après des calculs théoriques que l'Univers est en mouvement constant et en expansion.

Cela devait être prouvé par l'observation en 1929. En observant le ciel avec un télescope, l'astronome américain Edwin Hubble découvrit que les étoiles et les galaxies s'éloignaient constamment les unes des autres. Un univers dont tous les éléments s'éloignent constamment les uns des autres ne pouvait qu'être un Univers en expansion constante. Les observations effectuées les années suivantes le confirmèrent. Alors que nul ne pouvait le savoir du temps de la Révélation, le Coran en fit état. C'est parce que le Coran est la parole de Dieu, le Créateur et le Maître de l'Univers tout entier.

"La séparation des cieux et de la Terre"

Bigbang büyük patlama resmi

Cette image représente le Big Bang, qui a révélé encore une fois que Dieu a créé l'Univers à partir du néant. Le Big Bang est une théorie qui a été confirmée avec des preuves scientifiques. Bien que certains scientifiques aient essayé d'avancer des théories alternatives contre le Big Bang, les découvertes scientifiques ont mené à l'acceptation de la théorie par la communauté scientifique.

Dans un autre verset qui se rapporte aux cieux, nous pouvons lire:

Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas? (Sourate al-Anbiyâ', 30) (Enbiya Suresi, 30)

Le terme arabe ratq, qui est traduit dans ce verset par "former une masse compacte", signifie selon les dictionnaires arabes "toutes choses proches, solides, invulnérables, et unies dans une masse solide". Il est donc utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité. Le verbe "séparer" est traduit dans ce verset par le verbe arabefataqa qui signifie fendre un objet en état de ratq. On l'utilise pour qualifier, par exemple, la germination d'une graine et l'apparition de ses bourgeons sont exprimées par ce verbe.

Considérons maintenant de nouveau ce verset qui se réfère à un temps où les cieux et la terre étaient d'abord en état de ratq, puis divisés en deux dans le sens du verbe fataqa. Autrement dit, l'un d'entre eux s'est séparé et a poursuivi son chemin. Lorsque nous observons, en effet, les premières phases du Big Bang, nous constatons que la tache appelée "oeuf cosmique" contenait toute la matière présente dans l'Univers. Tout ce qui n'était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de ratq. Par la suite, cet "oeuf cosmique" a explosé et toute la matière qu'il contenait est devenue fataqa.

Si nous comparons les expressions de ce verset avec les résultats scientifiques, nous constatons qu'elles s'accordent parfaitement les unes avec les autres. N'oublions pas que ces résultats n'ont été découverts qu'au 20ème siècle.

 

Les orbites

Les versets du Coran évoquant le Soleil et la Lune soulignent que chacun suit une trajectoire spécifique.

C'est Lui Qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun évoluant sur une orbite propre.(Enbiya Suresi, 33)

Le mot "évoluer" dans le verset ci-dessus est exprimé en arabe par le mot sabaha et est utilisé pour décrire le mouvement du Soleil dans l'espace. Ce mot signifie que le Soleil ne se mouvoit pas dans l'espace de manière aléatoire mais qu'il effectue une rotation autour de son axe et suit un cheminement bien défini. Le fait que le Soleil ne soit pas fixe, mais qu'il suit plutôt une trajectoire spécifique, est également déclaré dans un autre verset :

Et le Soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient. (Sourate Yasin, 38)

 

 

Par le ciel aux voies parfaitement tracées !(Zariyat Suresi, 7)

Ces faits, rapportés par le Coran, ont été découverts seulement à notre époque, par l'observation astronomique. Selon les calculs des astronomes, le Soleil voyage à la vitesse extraordinaire de 720.000 km à l'heure en direction de l'étoile Véga, dans une orbite particulière appelée l'apex solaire. Cela signifie que le Soleil parcourt environ 17.280.000 km par jour. Les planètes et les satellites de son système gravitationnel parcourent aussi la même distance.

Il existe dans l'Univers visible plus de 100 milliards de galaxies, les petites renfermant près d'un milliard d'étoiles. En outre, chaque grande galaxie en possède plus d'un trillion.33 Nombre de ces étoiles ont des planètes et la plupart de ces planètes ont des satellites. Tous ces corps célestes se déplacent dans des orbites calculées avec la plus grande précision. Depuis des millions d'années, chacun d'eux "vogue" sur sa propre orbite, en parfaite harmonie avec tous les autres. De plus, il existe un grand nombre de comètes, chacune disposant de sa propre voie, prédéterminée pour elle.

Dans l'Univers, les orbites ne sont pas l'apanage de quelques corps célestes. Le Système Solaire ainsi que d'autres galaxies se déplacent également à des vitesses immenses autour d'autres centres. En une année, la Terre et avec elle le Système Solaire parcourent 500 millions de km. Les scientifiques ont estimé que la moindre petite déviation des corps célestes de leurs orbites pouvait avoir des conséquences graves et entraîner la fin du Système Solaire. Par exemple, si la Terre déviait ne serait-ce que de 3 mm de son parcours normal, les conséquences seraient comme suit :

En effectuant sa rotation autour du Soleil, la Terre suit une orbite bien précise, de manière à ce que tous les 30 km environ, elle ne dévie que de 2,8 mm. L'orbite que suit la Terre ne change jamais, car même une déviation de 3 mm seulement provoquerait des désastres. Si la déviation était de 2,5 mm au lieu de 2,8 mm, alors son orbite serait plus élevée et nous serions tous gelés. Si la déviation était de 3,1 mm, on brûlerait. 34

Une autre caractéristique des corps célestes est qu'ils tournent aussi autour de leurs propres axes. Le verset qui dit "Par le ciel qui accomplit ses révolutions" (Coran, 86 : 11) parle de cette vérité. A l'époque où le Coran a été révélé, l'humanité ne possédait évidemment pas de télescopes ni les techniques d'observation de pointe que nous avons aujourd'hui, et qui permettent d'observer les corps célestes situés à des millions de km. Elle n'avait pas non plus les connaissances modernes en termes de physique ou d'astronomie. C'est pourquoi, il était impossible d'affirmer que l'Espace est empli de "voies parfaitement tracées" (Coran, 51 : 7) comme l'atteste le verset. Cependant, le Coran en fait explicitement mention, car il est la parole de Dieu.

LA RONDEUR DE LA TERRE

Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit. ... (Sourate az-Zumar, 5)

Les mots utilisés dans le Coran pour décrire l'Univers sont tout à fait remarquables. Le mot arabe traduit ici par "enrouler" dans le verset ci-dessus, est youkawwir. En français cela signifie enrouler une chose autour d'une autre chose ronde. Par exemple, dans les dictionnaires en langue arabe, ce mot est utilisé pour décrire l'action d'enrouler une chose autour d'une autre, de la même manière que l'on met un turban. L'information donnée par ce verset au sujet de la nuit et du jour contient une information pertinente au sujet de la forme de la Terre. Ceci ne peut être vrai que si la Terre est ronde. Ceci signifie que le Coran, qui fut révélé au 7ème siècle, faisait déjà allusion à la rondeur de la Terre.

Cependant, il ne faut pas oublier que l'astronomie de l'époque percevait le monde différemment. On pensait à ce moment-là que le monde était plat et tous les calculs scientifiques et toutes les explications étaient basés sur cette croyance. Cependant, le glorieux Coran a employé les mots les plus décisifs lorsqu'il s'est agi de décrire l'Univers. Ces faits, qui n'ont pu être correctement compris que durant notre siècle, étaient dans le Coran depuis une longue période de temps.

LA VOUTE PROTEGEE

Dans le Coran, Dieu attire notre attention sur un attribut très important du ciel :

Nous avons fait du ciel une voûte protégée, et pourtant ils se détournent de Nos signes. (Sourate al-Anbiya, 32)

Cet attribut du ciel a été prouvé par les recherches scientifiques effectuées au 20ème siècle. L'atmosphère entourant la Terre tient une place fondamentale dans la préservation de la vie : tout en détruisant de nombreuses météores, grandes et petites, lorsqu'elles s'approchent de la Terre, elle les empêche d'y tomber, et de nuire à de nombreux êtres vivants.

uzay atmosfer

Si "le toit protégé" n'existait pas, les dangers menaçant la Terre seraient sûrement plus nombreux que ceux présents sur cette image.

De plus, l'atmosphère filtre les rayons lumineux provenant de l'Espace qui sont nuisibles pour les êtres vivants. Ce qui est le plus frappant dans cette fonction de l'atmosphère, est qu'elle ne laisse passer que les rayons inoffensifs et bénéfiques - la lumière visible, l'ultraviolet proche et les ondes radio. Tout ce rayonnement est essentiel pour la vie. Les rayons ultraviolets proches, que l'atmosphère ne laisse que partiellement passer, sont très importants pour la photosynthèse des plantes et pour la survie de tous les êtres vivants. La majeure partie des rayons ultraviolets intenses émis par le Soleil sont filtrés par la couche d'ozone de l'atmosphère, et seule une partie restreinte - et essentielle - du spectre ultraviolet parvient jusqu'à la Terre.

La fonction protectrice de l'atmosphère ne s'arrête pas là. Elle protège aussi la Terre du froid glacial de l'Espace, dont la température est d'environ -270° C.

Outre l'atmosphère, la ceinture de Van Allen, une couche issue du champ magnétique terrestre, sert également de bouclier contre le rayonnement nuisible qui menace notre planète. Ce rayonnement, qui est constamment émis par le Soleil et les autres étoiles, est mortel pour les êtres vivants. Si la ceinture de Van Allen n'existait pas, les énormes éruptions d'énergie, appelées "éruptions solaires", que connaît fréquemment le Soleil détruiraient toute vie sur Terre.

Van Allen kuşakları

Dans la photo ci-dessus, on aperçoit cette couche, que l’on appelle aussi ceintures de Van Allen. Ces ceintures situées à des milliers de km au-dessus de la Terre, protègent les êtres vivants sur Terre des particules qui seraient fatales si elles parvenaient à les atteindre depuis l’espace.

Le Dr Hugh Ross explique l'importance des ceintures de Van Allen pour notre survie :

"La Terre est la plus dense des planètes du Système Solaire. Ce grand noyau composé de nickel et de fer exerce un grand champ magnétique. Ce champ magnétique forme la couche protectrice de radiation de Van Allen. Cette couche protège la Terre contre des bombardements de radiation. Sans cette couche, il n'y aurait pas de vie sur Terre. La seule autre planète qui possède un champ magnétique et qui est formée de zones rocheuses est Mercure. Mais l'intensité de ce champ magnétique est 100 fois moins importante que celle de la Terre. La couche protectrice de radiation de Van Allen est particulière à la Terre."35

On a calculé que l'énergie transmise lors d'une seule de ces éruptions équivalait à 100 milliards de bombes atomiques, dont une seule est équivalente à la bombe lancée sur Hiroshima à la fin de la seconde guerre mondiale. Cinquante-huit heures après une éruption, on a noté que les aiguilles magnétiques des boussoles effectuaient des mouvements inhabituels et à 250 km au-dessus de l'atmosphère terrestre, la température s'est brusquement élevée à 2.500° C.

Bref, c'est un système parfait qui fonctionne au-dessus de la Terre. Il enveloppe notre monde et le protège des menaces extérieures. Il y a bien des siècles, le Coran nous informait déjà que l'atmosphère du monde fonctionne comme un bouclier protecteur.

LE MIRACLE DU FER

Le fer est l'un des éléments évoqués dans le Coran. Dans la sourate al-Hadid, c'est-à-dire "le fer", nous apprenons ce qui suit :

Et Nous avons fait aussi descendre le fer, dans lequel se trouvent une force redoutable et des avantages pour les hommes… (Sourate al-Hadid, 25)

Le mot anzalnaa traduit par "Nous avons fait descendre" et utilisé pour le fer dans ce verset, pourrait correspondre à une allégorie pour expliquer le service que le fer rend aux hommes. Mais si nous considérons le sens littéral du mot, celui de "faire descendre physiquement du ciel", comme dans le cas de la pluie et des rayons solaires, nous réalisons que ce verset implique un miracle scientifique très significatif.

Les découvertes astronomiques modernes ont en effet révélé que le fer qui se trouve sur la Terre provient d'étoiles géantes des confins de l'Espace.

Le fer qu'on trouve sur Terre, aussi bien que celui présent dans tout le Système Solaire, vient des confins de l'espace, étant donné que la température du Soleil est insuffisante pour la formation du fer. La température à la surface du Soleil est de 6.000 degrés, et la température du noyau, quant à elle, est à peu près de 20 millions degrés. Ce métal ne peut être produit que dans des étoiles beaucoup plus grandes que le Soleil, où la température atteint plusieurs centaines de millions degrés. Quand la quantité de fer dans une étoile dépasse une certaine concentration, l'étoile ne peut plus l'héberger et finit par exploser en ce que l'on appelle une "nova" ou une "supernova". Ces explosions permettent la dispersion du fer dans l'Univers.

Une source scientifique nous fournit les informations suivantes sur le sujet :

Il y a aussi des preuves concernant des supernovae plus vieilles. Des taux de fer-60 élevés dans les sédiments océaniques ont été interprétés comme des indicateurs d'explosion d'une supernova située à 90 années lumières du Soleil, il y a de cela 5 millions d'années. Le fer-60 est un isotope radioactif du fer, formé lors d'explosions de supernova, qui finit par se désintégrer et dont la demi-vie est de 1,5 million d'années. La présence accrue de cet isotope dans une couche géologique indique une récente nucléosynthèse d'éléments non loin dans l'Espace et leur transport par la suite sur Terre (probablement dans les grains de poussière).36

Tout cela montre que le fer ne s'est pas formé à l'intérieur de la Terre mais qu'il a été transporté dans l'Espace par des supernovae, et ainsi "descendu sur la Terre" exactement comme l'affirme le verset. Il est clair que cette information n'était pas connue au 7ème siècle, époque de la révélation du Coran. Néanmoins, ce fait est relaté dans le Coran, la parole de Dieu, qui cerne toutes choses de Son omniscience.

L'astronomie a aussi révélé que d'autres éléments se sont formés en dehors de la Terre. Dans le verset "Nous avons fait aussi descendre le fer", le mot "aussi" fait peut-être référence à cette idée. Cependant, le fait que le verset mentionne spécifiquement le fer est vraiment étonnant, étant donné que ces découvertes ont été faites à la fin du 20ème siècle. Dans son livre Nature's Destiny, le très célèbre microbiologiste Michael Denton souligne l'importance du fer :

De tous les métaux, aucun n'est plus essentiel à la vie que le fer. C'est l'amas de fer au centre d'une étoile qui déclenche l'explosion d'une supernova et la dispersion subséquente des atomes vitaux pour la vie à travers tout le cosmos. C'est l'attraction exercée par la gravité sur les atomes de fer vers le centre de la Terre, durant les premiers âges de la planète, qui a généré la chaleur qui permit la différentiation chimique initiale de la Terre, le dégagement gazeux de l'atmosphère primitive, et aboutissant finalement à la formation de l'hydrosphère. C'est le fer en fusion au centre de la Terre, qui tel un gigantesque dynamo, génère le champ magnétique terrestre, lequel à son tour donne naissance à la ceinture de radiation de Van Allen, formant un bouclier à la surface de la Terre, s'opposant à toute entrée destructive de radiations cosmiques de haute énergie et préservant ainsi la couche d'ozone, zone très cruciale.

Sans l'atome de fer, il n'y aurait pas de vie basée sur la chimie du carbone dans le cosmos ; pas de supernova, pas de production de chaleur à l'époque primaire de la Terre, pas d'atmosphère, ni d'hydrosphère. Il n'y aurait pas eu de champ magnétique protecteur, pas de ceintures de radiation Van Allen, pas de couche d'ozone, pas de métal pour fabriquer de l'hémoglobine (dans le sang humain), pas de métal pour contrôler la réactivité de l'oxygène, et pas de métabolisme oxydatif.

La relation intime et fascinante entre la vie et le fer, entre la couleur rouge du sang et la mort d'étoiles distantes, n'indique pas seulement le rapport des métaux avec la biologie, mais aussi celui de la vie avec le cosmos…37

Ce phénomène indique clairement l'importance de l'atome de fer. Le fait qu'une attention toute particulière est portée au fer dans le Coran souligne aussi l'importance de cet élément. De plus, il y a une autre vérité cachée dans le Coran qui attire notre attention sur l'importance du fer : la sourate al-Hadid, verset 25, qui fait référence au fer, et qui contient deux codes mathématiques très intéressants :

"Al-Hadid" est la 57ème sourate du Coran. L'abjad, ou alphabet consonantique du mot al-hadid en arabe, lorsque les valeurs de ses lettres sont additionnées, est aussi 57. (Pour calculer l'abjad, voir le chapitre sur les calculs numérologiques dans le Coran.)

La valeur numérologique du mot hadid seul est de 26, et le chiffre 26 est le numéro atomique du fer.

En outre, des particules d'oxyde de fer sont utilisées depuis 2003 dans le traitement du cancer appelé nanothérapie Magforce. Une équipe dirigée par le Dr Andreas Jordan, au mondialement célèbre Hôpital de la Charité en Allemagne, a réussi à éradiquer des cellules cancéreuses sans endommager les cellules saines à l'aide de cette nouvelle technique développée par Jordan, l'hyperthermie liquide magnétique (liquide magnétique de haute température). Ce traitement peut être résumé ainsi :

1- Un liquide contenant de l'oxyde de fer est injecté dans la tumeur au moyen d'une seringue spéciale. Ces particules se répandent dans toutes les cellules tumorales. Ce liquide est composé de millions de particules d'oxyde de fer dans 1 cm3, mille fois plus petites que les globules rouges, qui peut facilement circuler à travers tous les vaisseaux sanguins.38

2- Le patient est ensuite placé dans une machine dont le champ magnétique est très puissant.

3- Ce champ magnétique, appliqué d'une manière externe, commence à mettre les particules de fer dans la tumeur en mouvement. A ce moment-là, la température dans la tumeur contenant les particules d'oxyde de fer augmente jusqu'à 45° C.

4- En l'espace de quelques minutes, les cellules cancéreuses, incapables de se protéger de la chaleur, sont soit affaiblies, soit détruites. La tumeur peut ensuite être complètement éradiquée par une chimiothérapie subséquente.39

La diffusion de cette technique est une étape majeure dans le traitement de cette maladie potentiellement mortelle. Dans le traitement d'une maladie aussi répandue que le cancer, l'utilisation de l'expression "dans lequel se trouvent une force redoutable et des avantages pour les hommes" (Coran, 57 : 25) dans ce verset du Coran est particulièrement digne d'attention. En effet il veut probablement insister sur les bienfaits du fer sur la santé humaine. (Dieu sait mieux)

LA PLUIE

La pluie est l'un des facteurs les plus importants de la vie sur terre. Elle est un préalable à la présence de la vie sur terre. La pluie, bénéfique et indispensable à tout être vivant, est mentionnée dans divers versets du Coran avec des informations substantielles concernant sa formation, ses proportions et ses effets. L'impossibilité que de telles informations puissent avoir été connues au moment de la révélation du Coran nous prouve encore une fois qu'il représente la parole de Dieu. Examinons maintenant cette information.

La quantité de pluie

Dans le onzième verset de la sourate az-Zoukhruf, la pluie est définie comme étant de l'eau qui est envoyée vers le bas suivant une mesure:

… Celui Qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte [aride]. Ainsi vous serez ressuscités.   (Sourate az-Zoukhruf Suresi, 11)

Cette quantité de pluie définie a été mesurée par la recherche moderne. On estime qu'en moins d'une seconde, environ 16 millions de tonnes d'eau s'évaporent de la Terre, soit 513 trillions de tonnes d'eau par an. C'est aussi la quantité de pluie qui tombe sur la Terre chaque année. Ainsi, l'eau circule continuellement selon un cycle équilibré, une "mesure". La vie sur Terre dépend de ce cycle de l'eau. Même si toute la technologie disponible dans le monde devait être employée dans cet objectif, ce cycle ne pourrait être reproduit artificiellement.

Même une légère déviation de cet équilibre entraînerait vite un déséquilibre écologique qui provoquerait la fin de toute vie sur Terre. Mais ça n'arrive jamais, et la pluie continue à tomber chaque année en déversant exactement le même volume, tout comme révélé dans le Coran.

 

C'est Lui Qui, du ciel, a fait descendre de l'eau qui vous sert de boisson et grâce à la quelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux(Nahl Suresi, 10)

D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (Sourate an-Nahl, 11)

La formation de la pluie

Pendant longtemps, la formation de la pluie constituait un grand mystère pour les hommes. Ce n'est seulement qu'après l'invention de radars météorologiques qu'il a été possible de comprendre le mécanisme de la formation de la pluie. Celle-ci se déroule en trois étapes: d'abord, "la matière première" de la pluie monte vers le ciel; puis, des nuages se forment et finalement, les gouttes de pluie apparaissent. 

yağmurun oluşumu

(A) De petites parties isolées de nuages (nuages cumulonimbus) (B) Lorsque les petits nuages s’assemblent, l’intensité des courants ascendants situés à l’intérieur du gros nuage augmente. Il en résulte un empilement de nuages.

bulutlar

Les courants ascendants façonnent le nuage dans le sens vertical et en font un amas de nuages. Ce développement vertical provoque un étirement du corps nuageux vers des régions plus froides de l’atmosphère, où les gouttes d’eau et la grêle se forment et accroissent leur dimension. Lorsque ces gouttes d’eau et de grêle deviennent trop lourdes pour le courant ascendant, incapable de soutenir leur masse, elles commencent à s’échapper du nuage sous forme de pluie, de grêle, etc. 

Ces étapes sont clairement définies dans le Coran depuis des siècles :

Dieu, c'est Lui Qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis Il les étend dans le ciel comme Il veut ; et Il les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'Il atteint avec elle qui Il veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent. (Sourate Rum, 48)

Jetons maintenant un coup d'œil aux trois étapes mentionnées dans ce verset:

La première étape: "Dieu, c'est Lui Qui envoie les vents..."

Les innombrables bulles d'air formées par l'écume des océans éclatent et causent l'éjection de particules d'eau vers le ciel. Ces particules, qui sont riches en sel, sont alors emportées par les vents et se déplacent en direction de l'atmosphère. Ces particules, qu'on nomme aérosols, forment alors des nuages sous forme de gouttelettes infimes en rassemblant autour d'elles-mêmes toute la vapeur d'eau émanant des mers, par un mécanisme appelé "piège à eau".

La deuxième étape: "qui soulèvent des nuages; puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux."

Les nuages sont donc formés à partir de vapeur d'eau qui se condense autour de ces cristaux de sel ou autour des particules de poussière qui se trouvent dans le ciel. Puisque les gouttes d'eau qui se trouvent à l'intérieur de ces derniers sont très petites (elles ont un diamètre compris entre 0,01 et 0,02 millimètres), les nuages sont suspendus dans l'air et s'étendent dans le ciel. C'est ainsi que le ciel est couvert de nuages.

La troisième étape: "Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs."

Dans cette étape, les particules d'eau qui entourent les cristaux de sel et les particules de poussière prennent petit à petit du volume. C'est ainsi que les gouttes se forment et, alors devenant plus lourdes que l'air, se détachent des nuages et commencent à tomber sur Terre sous forme de pluie.

Comme nous l'avons vu, chaque étape de la formation de la pluie est annoncée dans les versets du Coran. En outre, ces étapes sont expliquées dans l'ordre où elles ont réellement lieu. Comme pour beaucoup d'autres phénomènes naturels, c'est encore le Coran qui en fournit la description la plus exacte et le fit savoir des siècles avant sa découverte.

Dans un autre verset, on trouve d'autres indications sur la formation de la pluie :

N'as-tu pas vu que Dieu pousse les nuages ? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel, de la grêle (provenant) des nuages (comparables) à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue. (Sourate an-Nur, 43)

Les scientifiques qui étudient les catégories de nuages ont découvert des résultats étonnants à propos de la formation des nuages de pluie. Ces derniers sont formés selon des processus et des étapes bien définis. Les étapes de la formation des cumulo-nimbus, type de nuage porteur de pluie, sont les suivantes :

Première étape : ils sont poussés. Les nuages sont entraînés, c'est-à-dire poussés par le vent.

Deuxième étape : ils se rejoignent. Ensuite, les petits nuages (les cumulus) entraînés par le vent se réunissent, pour former une plus grande masse nuageuse. 40

Troisième étape : ils forment un amas. Quand les petits nuages s'assemblent, les courants dans le grand nuage augmentent. Les courants situés près du centre sont plus forts que ceux près des bords. Ces courants accroissent le corps du nuage dans le sens vertical ; ainsi le nuage forme un amas. Cette croissance verticale pousse le nuage à s'étendre vers des régions plus froides de l'atmosphère, où des gouttes d'eau et de grêle se forment et deviennent de plus en plus importantes. Quand ces gouttes d'eau et de grêle deviennent trop lourdes pour être soutenues par les courants, elles commencent à s'échapper des nuages sous forme de pluie, grêle etc. 41

Nous devons nous rappeler que les météorologues n'ont que tout récemment eu connaissance détaillée sur la formation, la structure et la fonction des nuages, en utilisant des équipements développés tels des avions, des satellites, des ordinateurs, etc. Il est évident que Dieu a donné une information qui ne pouvait être connue il y a 1.400 années.

LES MERS DISTINCTES

Une des caractéristiques des mers découverte tout récemment est exprimée dans un verset coranique comme suit :

Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer ; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent.  (Sourate ar-Rahman, 19-20)

Cette propriété des mers, qui convergent sans pourtant se mélanger, n'a été découverte que très récemment par les océanographes. En raison d'une force physique appelée "tension de surface", les eaux des mers voisines ne se mélangent pas. Du fait d'une différence de densité, la tension superficielle empêche les mers de se mélanger, comme si un mur très fin les séparait. 42

Ce qui est remarquable, c'est qu'à une époque où l'on n'avait aucune connaissance sur la physique, la tension de surface ou l'océanographie, ce phénomène ait été évoqué dans le Coran.

denizlerin birbirine karışmaması

De grandes vagues, de puissants courants, et des marées existent en mer méditerranée et dans l'océan atlantique. L'eau de la mer méditerranée pénètre dans l'atlantique par le détroit de Gibraltar. Mais leurs température, salinité et densité ne changent pas, à cause de la barrière qui les sépare.

LA NAISSANCE DE L'HOMME

Divers points sont traités dans le Coran pour inviter les gens à croire. Parfois ce sont les cieux, parfois les animaux et parfois les plantes qui sont mis en évidence pour confirmer à l'homme l'existence de Dieu. Plusieurs versets attirent aussi l'attention des gens sur leur propre création. Ces versets rappellent à l'homme comment il est venu au monde, quelles étapes il a traversé et quelle est son essence:

"C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection)? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez (le sperme): est-ce vous qui le créez ou (en) sommes-Nous le Créateur?" (Sourate al-Waqi'a, 57-59)

La création de l'homme et son aspect miraculeux sont également soulignés dans beaucoup d'autres versets. Quelques-unes de ces données sont si détaillées qu'il apparaît totalement impossible qu'une personne vivant au 7ème siècle ait pu les connaître. Étudions certaines d'entre elles:

1. L'homme n'est pas créé à partir de la semence complète, mais seulement à partir d'une partie infime de celle-ci (spermatozoïdes).

2. Le mâle détermine le sexe du bébé.

3. L'embryon humain s'accroche à l'utérus de la mère comme une sangsue.

4. L'humain se développe dans trois régions obscures de l'utérus.

Les gens vivant à l'époque où le Coran a été révélé se doutaient probablement que la substance élémentaire de la naissance était liée à la semence que le mâle émettait lors d'une relation sexuelle. De plus, la naissance d'un bébé après une période de grossesse de neuf mois était évidemment un évènement observable ne nécessitant guère d'autres recherches. C'est pourquoi, il est clair que les données avancées ci-dessus dépassaient le niveau de connaissances que les gens détenaient à cette époque. Celles-ci n'ont d'ailleurs pu être vérifiées que grâce au développement de la science au 20ème siècle.

Examinons-les maintenant une par une.

Une goutte de semence

sperm

Spermatozoïdes entourant un ovule

Lors d'une relation sexuelle, 250 millions de spermatozoïdes sont émis en même temps par le mâle. Les permatozoïdes entreprennent alors un voyage ardu de cinq minutes au sein du corps de la femme jusqu'à ce qu'ils atteignent l'ovule. Seulement mille de ces 250 millions de spermes réussiront à l'atteindre. L'ovule, qui a la moitié de la taille d'un grain de sel, ne laisse rentrer à l'intérieur d'elle qu'un seul de ces spermatozoïdes. En d'autres termes, l'essence de l'homme n'est pas le résultat d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. Ceci est expliqué dans le Coran:

L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer (et qu'il ne sera pas puni pour ses mauvais actes) ? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé ? (Sourate al-Qiyamah, 36-37)

Comme nous l'avons vu, le Coran nous informe que l'homme n'est pas créé à partir de la semence complète mais de seulement une petite partie de celle-ci. L'accent mis sur cette révélation découverte par la science moderne est bien une preuve que son origine est divine.

Le mélange dans la semence

Le liquide appelé semence ne comporte pas que des spermatozoïdes. Il est composé d'un mélange de différents fluides. Ces derniers ont différentes fonctions telles que: contenir le sucre nécessaire pour fournir l'énergie aux spermatozoïdes, neutraliser les acides à l'entrée de l'utérus et créer l'environnement propice à un meilleur déplacement des spermatozoïdes.

Il est assez intéressant de noter que lorsque la semence est mentionnée dans le Coran, elle est qualifiée de fluide-mêlé:

"En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant."(Sourate al-Insan, 2)

Dans un autre verset, le spermatozoïde est défini comme étant un mélange et Dieu souligne dans le Coran que l'homme se trouve à l'"origine" de ce mélange:

"Qui a bien fait tout ce qu'll a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile, puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile (le sperme)." (Sourate as-Sajda, 7-8)

Le mot arabe "sulala", traduit par "goutte" signifie "partie essentielle ou supérieure de quelque chose". Quelle que soit son implication, il signifie "partie d'un tout". Ceci prouve que le Coran est l'expression d'une volonté qui connaît la création de l'homme jusque dans ses moindres détails. Cette volonté n'est autre que le Créateur de l'homme.

La détérmination du sexe d'un bébé

Jusqu'à très récemment, on pensait que le sexe du bébé était déterminé par les cellules de la mère. Ou pensait-on tout au moins que le sexe était déterminé conjointement par les cellules mâles et femelles. Mais le Coran nous renseigne différemment : il affirme que la masculinité ou la féminité est déterminée par "une goutte de semence éjaculée".

Il a créé le couple, le mâle et la femelle, à partir d'une goutte de semence éjaculée.  (Sourate an-Najm,  45-46)

Les progrès de la génétique et de la biologie moléculaire ont scientifiquement validé l'exactitude de l'information donnée dans le Coran. On sait maintenant que le sexe est déterminé par les cellules spermatiques de l'homme, et que la femme ne joue aucun rôle dans ce processus.

Les chromosomes sont les principaux éléments impliqués dans la détermination du sexe. Deux des 46 chromosomes qui déterminent l'identité sexuelle d'un être humain sont appelés chromosomes sexuels. Ces deux chromosomes sont appelés "XY" chez l'homme et "XX" chez la femme, parce que leur aspect fait penser à ces lettres. Le chromosome Y est porteur des gènes codant pour la masculinité, tandis que le chromosome X est porteur des gènes codant pour la féminité.

La formation d'un nouvel être commence par la combinaison croisée d'un de ces chromosomes, qui existe par paires chez l'homme et la femme. Chez la femme, les deux composants de la cellule sexuelle, qui se divise en deux durant l'ovulation, sont porteurs de chromosomes X. La cellule sexuelle mâle, en revanche, produit deux sortes différentes de spermatozoïde, l'une contenant un chromosome X et l'autre un chromosome Y. Lorsque la cellule sexuelle s'unit avec un spermatozoïde contenant un chromosome X, alors le bébé sera de sexe féminin. Si elle s'unit avec le spermatozoïde portant un chromosome Y, le bébé sera de sexe masculin.

Autrement dit, le sexe d'un bébé est déterminé par le type de chromosome du mâle qui s'unit avec l'ovule.

On ignorait tout cela jusqu'à la découverte des gènes au 20ème siècle. Dans de nombreuses cultures, on pensait même que le sexe du bébé était déterminé par la femelle. C'est pourquoi les femmes étaient blâmées lorsqu'elles donnaient naissance à des filles.

14 siècles avant la découverte des gènes humains, le Coran a cependant révélé une information qui dément cette superstition et fit allusion au fait que le sexe du bébé était déterminé non par la femme mais par l'homme.

L'adhérence s'accrochant à l'utérus

alak zigot

Un zygote en forme de morceau de chair, est accroché à l'utérus.

Quand le spermatozoïde mâle s'unit avec l'ovule de la femelle comme nous le voyons ci-dessus, l'essence du bébé à naître est déjà formée. Cette cellule unique, connue chez les biologistes, sous le nom de "zygote" commence immédiatement à se reproduire en se divisant et devient par la suite un "morceau de chair".

Toutefois, le développement de l'embryon n'a pas lieu dans un espace vide. Il s'accroche à l'utérus tel une plante s'enracinant dans le sol. Grâce à ce lien avec la mère, l'embryon peut recevoir les substances essentielles à son développement. 43

Un tel détail ne pouvait bien sûr pas être connu sans connaissance approfondie de la médecine. Il est évident que personne ne possédait un tel savoir il y a de cela 14 siècles. Cependant, dans le Coran, Dieu décrit continuellement le zygote se développant dans l'utérus de la mère comme étant une "adhérence de sang":

C'est là qu'apparaît un autre miracle très important du Coran. En parlant de l'embryon qui se développe dans l'utérus de la mère, Dieu emploie dans le Coran le mot alaq (adhérence) :

Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, créé l'être humain d'un 'alaq. Lis, car ton Seigneur est le Très-Généreux… (Sourate al-Alaq, 1-3)

Le sens du mot alaq en arabe est "quelque chose qui s'accroche". Ce mot est utilisé littéralement pour décrire les sangsues lorsqu'elles s'accrochent sur un corps pour en sucer le sang.

Ce n'est certainement pas un hasard qu'un mot si approprié soit utilisé pour décrire le mode de fixation de l'embryon dans l'utérus, à savoir la nidation. Cela prouve une fois de plus que le Coran est une révélation de Dieu, le Seigneur des mondes.

Les muscles qui enveloppent les os

kemiklerin kasla sarılması

Un autre élément important contenu dans les versets du Coran concerne les étapes du développement d'un être humain dans l'utérus. Les versets indiquent qu'on assiste d'abord au développement des os de l'embryon, puis à la formation des muscles qui enveloppent l'ossature.

Ensuite Nous en avons fait une goutte de semence dans un réceptacle sûr, puis Nous avons créé de la goutte de semence une adhérence, puis Nous avons créé de l'adhérence un morceau mâché, puis Nous avons créé du morceau mâché des os puis Nous avons revêtu les os de chair ; ensuite Nous en avons produit un autre être : béni soit Dieu, le Meilleur des créateurs !  (Sourate al-Muminune, 14)

L'embryologie est une discipline scientifique qui étudie le développement de l'embryon dans l'utérus. Jusqu'à très récemment les embryologistes pensaient que le développement des os et des muscles était concomitant. Mais des recherches plus poussées réalisées grâce aux progrès de la technologie ont établi que la révélation coranique relative à ce sujet est juste dans ses moindres détails.

Ces examens au niveau microscopique ont montré que le développement à l'intérieur de l'utérus maternel se fait exactement de la manière décrite dans ces versets. D'abord, le tissu cartilagineux de l'embryon s'ossifie. Puis les cellules musculaires sélectionnées à partir d'un tissu spécifique s'assemblent et enveloppent les os. Cet événement est décrit dans une publication scientifique nommée Developing Human en ces termes :

...La forme du squelette détermine l'apparence générale de l'embryon au cours de la 7ème semaine, Les muscles ne se développent pas au même moment mais juste après. Les cellules musculaires prennent position dans le milieu environnant les os, sur tout le corps puis enveloppent les os. Ainsi les muscles prennent les formes et les structures bien connues. La phase d'enveloppement des os par les muscles a lieu durant la 8ème semaine. 44

Bref, les étapes du développement humain décrites dans le Coran concordent parfaitement avec les découvertes de l'embryologie moderne.

Les trois étapes dans l'utérus maternel

Dans le Coran, il est noté que l'homme est créé dans l'utérus maternel selon un processus composé de trois étapes.

Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres. Tel est Dieu, votre Seigneur ! A Lui appartient toute la royauté. Point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner (de Son culte) ?(Sourate az-Zumar, 6)

L'expression fi dhouloumatin thalaathin traduit en français pas "trois ténèbres", indique que trois régions sont impliquées dans le développement de l'embryon. Il s'agit de :

a) La cavité de l'abdomen

b) La cavité de l'utérus

c) La cavité du placenta

Comme nous l'avons vu, la biologie moderne a révélé que le développement embryonnaire a lieu dans trois régions de l'utérus, selon la chronologie décrite dans le verset. De plus, les progrès de l'embryologie montrent que ces régions consistent en trois couches chacune.

La paroi abdominale latérale comprend trois couches : l'oblique externe, l'oblique interne, et les muscles abdominaux transversaux. 45

De la même façon, la paroi utérine est formée de trois couches épaisses : le périmètre, le myomètre et l'endomètre. 46

Le placenta, organe qui relie l'embryon à l'utérus maternel, est composé de trois couches : l'amnios (la membrane interne qui abrite le foetus), le chorion (la couche moyenne de l'amnios), la déciduale ou la caduque (la couche externe de l'amnios). 47

Comme il est souligné dans le verset, l'être humain est créé dans le ventre de sa mère en trois étapes distinctes. La biologie moderne a bien révélé que le développement embryonnaire du bébé a lieu dans trois régions distinctes de l'utérus maternel. Aujourd'hui, dans les manuels d'embryologie des facultés de médecine, ce sujet est considéré comme une connaissance fondamentale. Par exemple, dans Basic Human Embryology, un texte de référence fondamental dans le domaine de l'embryologie, ce fait est exprimé ainsi :

embriyoLa vie dans l'utérus connaît trois étapes : pré-embryonnaire (les premières deux semaines et demie) ; embryonnaire (jusqu'à la fin de la huitième semaine); et foetale (de la huitième semaine à l'accouchement).48

Ces phases, appelées trimestres, désignent trois périodes et correspondent aux étapes du développement du bébé. Les caractéristiques de ces 3 étapes sont décrites ainsi :

- L'étape pré-embryonnaire

Lors de cette première étape, le processus de division cellulaire du zygote commence rapidement. Il ressemblera ensuite à une grappe de cellules et s'accroche à la paroi de l'utérus tout en continuant à se diviser. Les cellules s'organisent en trois couches.

- L'étape embryonnaire Pendant cette deuxième étape qui dure 5,5 semaines, l'être vivant est appelé "embryon". Durant cette période, les organes et systèmes fondamentaux du corps commencent à apparaître à partir des couches cellulaires.

- L'étape foetale

L'embryon est appelé "foetus" à partir de cette étape (à partir de la 8ème semaine de la grossesse jusqu'à l'accouchement). A la différence de l'étape précédente, le foetus a maintenant l'apparence d'un être humain avec un visage, des mains et des pieds. Bien que ne mesurant que trois cm au début, le foetus a tous ses organes complets et apparents. Cette étape dure trente semaines et le développement continue jusqu'à l'accouchement.

Les informations sur le développement utérin de l'embryon n'ont été disponibles qu'après des observations effectuées au moyen d'instruments modernes. Pourtant, comme de nombreux autres faits scientifiques, ce savoir nous est communiqué miraculeusement dans les versets du Coran. Le fait que des renseignements si détaillés et si exacts aient été donnés dans le Coran, à une époque où les gens n'avaient que des connaissances réduites des questions médicales, prouve clairement que le Coran est la parole de Dieu.

LE CARACTÈRE UNIQUE DE L'EMPREINTE DIGITALE

L'empreinte digitale, qui est la configuration visible que la peau prend sur le bout du doigt, est absolument unique. Chaque personne vivant sur terre a des empreintes digitales uniques. Tous les hommes qui ont vécu jusqu'à aujourd'hui ont toujours eu des empreintes digitales différentes. De plus, ces empreintes restent intactes durant toute la vie à moins qu'un accident ne survienne à la personne à qui elles appartiennent. C'est pourquoi l'empreinte digitale est reconnue comme étant une sorte de "carte d'identité" très importante et elle est largement utilisée dans ce sens sur terre.

empreintedigitale

Les empreintes digitales de chaque individu ayant vécu sur terre sont toutes uniques.

Il y a de cela deux siècles, la fonction de l'empreinte digitale n'était pas si importante, car ce n'est qu'à la fin du 19ème siècle que l'on a découvert que toutes les empreintes digitales étaient distinctes les unes des autres. En 1880, Henry Faulds, un scientifique anglais, a souligné, dans un article édité dans Nature, que les empreintes digitales des gens ne subissaient aucun changement durant toute leur vie. Ainsi, des suspects pouvaient être reconnus coupables grâce aux empreintes digitales qu'ils laissaient sur des surfaces telles que le verre.49 En 1884, un meurtre a été pour la première fois résolu grâce au moyen d'identification que les empreintes digitales avaient fourni aux enquêteurs. Depuis, les empreintes digitales sont devenues une méthode importante d'identification. Cependant, avant le 19ème siècle, il est clair que personne n'avait jamais pensé au fait que la forme onduleuse du bout du doigt ait eu une quelconque signification.Au 7ème siècle déjà, le Coran a précisé que les bouts des doigts des êtres humains comportaient une caractéristique importante:

"L'homme (le mécréant), pense-t-il que Nous ne réunirons jamais ses os? Mais si! Nous sommes capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts." (Sourate al-Qiyamah, 3-4)

 

REFERENCES

      32. http://www.jps.net/bygrace/index.html Cité de Big Bang Refined by Fire de Dr. Hugh Ross, 1998. Reasons To Believe, Pasadena, CA
33. World Book Encyclopedia, 2003, collaborateur : Kenneth Brecher, Ph.D., Professeur d'Astronomie et de Physique de l'Université de Boston.
34. ( Bilim ve Teknik, juillet 1983
35. http://www.jps.net/bygrace/index. html Taken from  Big Bang Refined by Fire by Dr. Hugh Ross, 1998. Reasons To Believe, Pasadena, CA.
36. Priscilla Frisch, "The Galactic Environment of the Sun", American Scientist, janvier-février 2000, www.americanscientist.org/template/AssetDetail/assetid/21173?fulltext=true
37. Michael J. Denton, Nature's Destiny (The Free Press, 1998), p.198
38. "Highlights", www.inm-gmbh.de/cgi-bin/frame/frameloader.pl?sprache=en&url=http://www.inm-gmbh.de/htdocs/technologien/highlights/highlights_en.htm
39."Nanotechnology successfully helps cancer therapies", IIC Fast Track, Nanotech News from Eastern Germany, Industrial Investment Council, octobre 2003, www.iic.de/uploads/media/NANO_FT_Nov2003_01.pdf
40. Richard A. Anthes, The Atmosphere, 3ème éd. (Columbus, Charles E. Merrill Publishing Company, 1981), pp. 268-269 ; Albert Millers, Jack C. Thompson, Elements of Meteorology, 2nde éd. (Columbus, Charles E. Merrill Publishing Company, 1975), p.141.
41. Anthes, The Atmosphere, p. 269 ; Millers et Thompson, Elements of Meteorology, pp. 141-142
42. Davis, Richard A., Jr. 1972, Principles of Oceanography, Don Mills, Ontario, Addison-Wesley Publishing, s. 92-93
43. Moore, Keith L., E. Marshall Johnson, T. V. N. Persaud, Gerald C. Goeringer, Abdul-Majeed A. Zindani, and Mustafa A. Ahmed, 1992, Human Development as Described in the Qur'an and Sunnah, Makkah, Commission on Scientific Signs of the Qur'an and Sunnah, p. 36
44. Moore, Developing Human, 6. edition,1998.
45. Dr Mark Hill, "This is an educational resource developed for learning concepts in embryological development", http://anatomy.med.unsw.edu.au/cbl/embryo/Notes/git4.htm ; "Abdominal Wall Defect Repair", www.yoursurgery.com/ProcedureDetails.cfm?BR=1&Proc=74
46. "Reproductive System", MJC, http://virtual.yosemite.cc.ca.us/uyeshiros/AP50/Repro.htm
47. Dr. Mazhar U. Kazi, 130 Evident Miracles in the Qur'an, Crescent Publishing House, New York,  ABD, 1998, p. 84
48. Williams P., Basic Human Embryology, 3. edition, 1984, p. 64.
49.  http://www.ridgesandfurrows.homestead.com/fingerprint.html

6 / total 13
Vous pouvez lire le livre Connaître Dieu par la Raison de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top
iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net