Les Valeurs Morales Du Coran

< <
3 / total: 6

Les Valeurs Morales du Coran

1- L’estimation correcte d’Allah

Dans le Coran, Allah nous informe Ses véritables attributs :

     
 

Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui Qui subsiste par Lui-même, l’Eternel. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. (Sourate al-Baqarah, 255)

Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir. (Sourate at-Talaq, 12)

 
     

Cependant, la plupart des gens qui ne perçoivent pas Allah comme Il est décrit dans les versets ci-dessus, ne peuvent pas appréhender Sa puissance et Sa grandeur éternelle. Ils croient en des superstitions qu’ils ont eux-mêmes créés, et pensent qu’Allah se trouve quelque part loin dans l’univers et qu’Il n’interfère que quelquefois avec la "matière terrestre". La compréhension limitée de ces gens est mentionnée dans la sourate al-Hajj, 74 : "Ils n'ont pas estimé Allah à Sa juste valeur ; Allah est certes fort et puissant."

Le premier maillon de la foi est d’avoir une compréhension approfondie de l’étendue de la puissance d’Allah. Les véritables croyants laissent derrière eux la vision déformée d’Allah prévalant dans leur communauté, et refusent ces croyances perverses en disant : "Il y avait des imprudents parmi eux qui disaient des extravagances contre Allah." (Sourate al-Jinn, 4)

La croyance fidèle en Allah est celle décrite par le Coran. Ils examinent les signes d’Allah dans les mondes internes et externes, et commencent ainsi à comprendre l’art et la puissance magnifique du Créateur.

Mais si les croyants commencent à négliger Allah et arrêtent de réfléchir profondément à Lui et à Sa Création, ils peuvent être influencés par des croyances immorales, surtout dans des périodes difficiles. Allah explique qu’il s’agit d’un risque potentiel à propos des croyants qui s’enfuient pendant la guerre, et "qui étaient soucieux pour eux-mêmes et avaient des pensées sur Allah non conformes à la vérité, des pensées dignes de l'époque de l'ignorance." (Sourate al-Imran, 154)

Un croyant n’aimera jamais faire une telle erreur, donc il devra libérer son cœur de tout ce qui appartient aux croyances des ignorants, et accepter cette véritable foi comme décrit dans le Coran.

2- Craindre Allah autant que possible

Craindre Allah est le commencement de tout, car en craignant Allah, on devient supérieur en sa présence. Allah donne les exemples des prophètes, avec qui les croyants peuvent se comparer pour qu’ils puissent réellement augmenter leur crainte d’Allah.

Allah veut que les gens Le craignent le plus possible. Il y a de différentes manières pour montrer sa vénération envers le Tout-Puissant, par exemple : dépenser dans le chemin d’Allah, faire de bonnes actions, prendre le Prophète comme exemple, lui obéir, être attentif aux règles d’Allah etc…

     
 

Craignez donc Allah autant que vous pouvez ; écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité... ceux-là sont ceux qui réussissent. (Sourate at-Tagabun,16)

O les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. (Sourate al-Imran, 102)

 
     

3- Le destin

Rien dans l’univers n’est accidentel. Comme le dit Allah dans le Coran : "Il règle toutes choses." (Sourate ar-Ra’d, 2) Dans un autre verset il est dit : "Pas une feuille ne tombe sans qu’Il ne le sache." (Sourate al-Anam, 59) C’est Allah Qui crée et dirige tous les événements ; comment ils commenceront et comment ils finiront. C’est Lui Qui détermine les mouvements de chaque étoile dans l’univers, l’état de chaque être vivant sur terre, la manière dont on vivra, ce qu’on dira, ce qu’on rencontrera, comme cité dans ces versets :

     
 

Nous avons créé toute chose avec mesure. (Sourate al-Qamar, 49)

Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé ; et cela est certes facile pour Allah. (Sourate al-Hadid, 22)

 
     

Les croyants doivent être conscients de cette réalité et ne doivent pas agir de façon ignorante comme ceux qui la refusent. En comprenant que la vie équivaut à "suivre la destinée", ils ne sont jamais déçus ou ne se sentent jamais effrayés. Ils ont de l’assurance et sont fermes comme le Prophète Mohammed (pbsl), qui a dit à un de ses compagnons, quand ce dernier avait peur d’être trouvé dans la caverne par les idolâtres qui voulaient les tuer : "Ne soit pas triste, car Allah est avec nous." (Sourate at-Tawbah, 40)

 

4- Faire confiance à Allah

Allah est le seul Décideur, chaque événement est en faveur des croyants : tout a été planifié pour le bénéfice de la religion et pour la vie des croyants dans l’au-delà. Les croyants peuvent se référer à leurs expériences pour se rendre compte qu’il y a un bien pour eux à la fin de chaque événement. Pour cette raison, les croyants font confiance à Allah Qui est le seul et unique Protecteur. Un croyant doit se comporter comme Allah veut qu’il se comporte : accomplir ses responsabilités et en même temps dépendre d’Allah pour les conséquences. Les versets suivants expriment ce mystère, qui est inconnu des incrédules :

     
 

... Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. (Sourate at-Talaq, 2-3)

Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Sourate at-Tawbah, 51)

 
     

Ce que les croyants doivent dire aux incrédules est aussi énoncé dans le Coran :

     
 

Aussi sommes-nous décidés à supporter avec patience les outrages que vous nous faites subir, car ceux qui cherchent à se confier, c'est en Allah qu'ils doivent placer leur confiance. (Sourate Ibrahim, 12)

 
     

Dans un autre verset, il est dit :

     
 

Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C'est à Allah que les croyants doivent faire confiance. (Sourate al-Imran, 160)

 
     

 

5- Réfléchir

Selon le Coran, un incrédule est une personne qui ne reconnaît pas les signes d’Allah et ne les apprécie non plus, alors qu’un croyant est capable de voir ces signes et ces preuves. Il sait qu’ils ne sont pas créés en vain, et il peut reconnaître la puissance et l’art admirable d’Allah partout et trouver des moyens pour Le révérer. Il est un homme de bon sens, qui "debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : ‹Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du feu." (Sourate al-Imran, 191)

Dans le Coran, on trouve des expressions comme : "Ne ferez-vous pas attention ?", "… Il y a un signe pour les gens qui réfléchissent", qui soulignent l’importance de la réflexion aux signes d’Allah. Le Créateur de sujets infinis de réflexion. Tout ce que nous voyons et sentons dans les cieux et sur la terre et entre les deux est en vérité une manifestation de la créativité d’Allah et, qui doit ainsi nourrir la réflexion. Un des versets donne l’exemple de ces bénédictions divines :

     
 

D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent. (Sourate an-Nahl, 11)

 
     

Réfléchissons un moment à un des éléments cités ci-dessus : le dattier. L’arbre qui grandit d’une graine de la terre. De cette graine minuscule (une graine ne mesure même pas 1 centimètre cube), surgit une masse énorme de bois de 4 à 5 mètres de longueur et pesant des centaines de kilogrammes. La graine n’utilise que la terre dans laquelle elle est enterrée pour constituer cette masse.

Comment est-ce qu’une graine peut former un arbre ? Comment peut-elle "raisonner" pour décomposer les substances nécessaires du sol pour créer du bois ? Comment peut-elle prédire la forme et la structure requise ? Cette dernière question est vraiment importante, car ce n’est pas un morceau de bois ordinaire qui émerge de la graine. C’est un organisme vivant et complexe avec des racines pour assimiler les substances de la terre, avec des veines et des branches qui sont parfaitement organisées. Un être humain éprouve de la peine pour dessiner un arbre, alors qu’une simple graine peut produire un objet extrêmement complexe en n’utilisant que les substances du sol.

Cette observation conduit à la conclusion qu’une graine est extrêmement intelligente et sage, même plus que nous. Ou pour être plus précis, une intelligence extraordinaire est responsable de ce que fait la graine. Mais quelle est la source de cette intelligence ? Comment est-il possible qu’une graine ait une telle intelligence et une telle mémoire ?

Sans aucun doute, cette question n’a qu’une seule réponse : la graine est créée en ayant la capacité à former un arbre, c’est-à-dire qu’elle est programmée à l’avance. Chaque graine sur terre est entourée d’Allah et pousse dans Son savoir. Dans un des versets il est énoncé :

     
 

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et par une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. (Sourate al-An'am, 59)

 
     

C’est Allah Qui crée la graine et la développe en une nouvelle plante. Dans un autre verset il est dit:

     
 

C'est Allah Qui fend la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ? (Sourate al-An‘am, 95)

 
     

La graine est tout simplement un des innombrables signes qu’Allah a créé dans l’univers. Si les hommes commençaient à réfléchir non seulement avec leur esprit, mais aussi avec leur cœur, et se posaient les questions "pourquoi" et "comment", ils seraient capables de comprendre que l’univers entier est la preuve de l’existence et de la puissance d’Allah.

 

6- Etre attentif

Comme dit au début, Allah a créé l’univers pour montrer les signes de Sa création. Cependant, les incrédules ne peuvent pas comprendre ce fait puisqu’ils n’ont pas la capacité de "voir" ce but divin. Comme Allah l’exprime : "Ils ont des yeux, mais ne voient pas." (Sourate al-Araf, 179) Avec leur vision matérialiste, ils n’ont pas la sagesse et la compréhension qui leur permettent de saisir cette réalité importante.

Les croyants sont différents de cette catégorie "aveugle", car ils réalisent et acceptent que l’univers entier est créé par Allah avec une certaine sagesse et dans un certain but. Cette croyance est le premier pas de la foi. Quand la foi et la sagesse augmentent en parallèle l’un avec l’autre, ils peuvent identifier chaque détail de la création d’Allah.

Dans la tradition Islamique, le progrès de la foi se fait en trois étapes : ilm-el yakin (être informé), ayn-el yakin (voir), et Hakk-el yakin (pratiquer).

L’exemple de la pluie est donné pour expliquer ces étapes. Il y a trois étapes pour reconnaître qu’il pleut. Dans un premier temps (ilm-el yakin), pendant que quelqu’un est chez lui, les fenêtres fermées, une personne vient de l’extérieur et lui dit qu’il pleut, et il le croit. La deuxième étape, ayn-el yakin, est l’étape de la preuve oculaire. La personne se dirige vers la fenêtre, ouvre les rideaux et s’assure qu’il pleut. A l’étape de hakk-el yakin, il ouvre la porte, sort de la maison et se retrouve "sous" la pluie.

Il faut donc être attentif pour passer de l’étape de ilm-el yakin à l’étape de ayn-el yakin.

Pour voir les signes d’Allah et ne pas être "aveugle" comme les incrédules, il faut un degré important de concentration. Dans le Coran, les croyants sont appelés à observer et à remarquer les signes d’Allah autour d’eux, et cela n’est possible qu’en étant attentif :

     
 

Voyez-vous donc ce que vous labourez ? Est-ce vous qui le cultivez ? Ou [en] sommes-Nous le cultivateur ? (Sourate al-Waqia, 63-64)

Voyez-vous donc l'eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l'avez fait descendre du nuage ? ou [en] sommes-Nous le descendeur ? (Sourate al-Waqia, 68-69)

 
     

Allah énonce dans un autre verset que l’aveugle ne peut être l’égal du bien voyant et demande "Ne réfléchissez-vous donc pas ?" (Sourate al An'am, 50)

On devrait s’entraîner à reconnaître les signes d’Allah et les garder tout le temps à l’esprit. Autrement, l’esprit commencera à vagabonder, en passant d’un sujet à l’autre, en perdant du temps à réfléchir à des choses inutiles. C’est un type d’inconscience ; On ne peut contrôler notre esprit quand on perd notre concentration sur Allah, il serait donc impossible de se concentrer sur un sujet. En réalité, on ne peut pas concevoir la vérité derrière les événements, ni même pouvoir suivre le cours qu’ils prennent. Au contraire, notre esprit est dirigé par des événements qui égarent. On est en permanente "improvisation ", ce qui n’est pas l’attribut des croyants, mais des incrédules.

     
 

... car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. (Sourate al-Hajj, 31)

 
     

Les croyants, d’un autre côté, sont ceux qui dirigent mieux leur esprit afin de percevoir Allah, et qui essayent de mieux servir Sa religion. Ils libèrent leur esprit des pensées vaines, et quand ils sont conscients de l’appel de satan, ils se portent secours eux-mêmes, comme décrit dans le Coran :

     
 

Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du diable les touche se rappellent du châtiment d’Allah : et les voilà devenus clairvoyants. (Sourate al-A’raf, 201)

 
     

Par conséquent, les croyants devraient être attentifs à garder leur esprit libre de pensées inutiles, et ne devraient pas perdre le fil de ce qui se passe autour d’eux ; ils devraient être tout le temps sur leurs gardes.

7- De la bonté en tout

Toutes les choses sont créées avec sagesse et avec un but caché qui apporte des avantages pour les croyants dans tous les événements qui ont lieu. Parce qu’Allah est du côté des croyants et ne les abandonne pas.

Les combats de la vie peuvent sembler à première vue défavorables aux croyants, mais on doit comprendre que même des événements apparemment extrêmes, comme par exemple un complot ourdi contre eux par des incrédules, tourneront au bout du compte en bien pour eux. Allah les laissera tôt ou tard savourer Sa bienfaisance afin que les croyants soient complètement sûrs qu’il y a du bien dans toutes choses.

Il y a de nombreux exemples de ce genre de situation dans le Coran ; la vie de Prophète Joseph (psl) en est un des plus remarquables. Dans son enfance, Joseph fut descendu au fond d’un puit par ses frères. Il fut ensuite sauvé puis accusé et emprisonné, même s’il était innocent. Pour une personne sans foi, ces incidents peuvent représenter le plus grand malheur. Néanmoins, Joseph garda toujours à l’esprit qu’ils ne peuvent survenir que sous la direction d’Allah et qu’ils mèneront toujours à du bien. Et cela se confirma. Allah transforma ces "désastres" en bien ; Joseph fut libéré de prison et il devint l’un des gouverneurs du pays.

La situation avec Prophète Jonas (psl) ne fut pas différente. Il s’enfuit à bord d’un bateau, où, pour garder sa place, il devait jouer au sort. Quand le tirage fut défavorable, il fut lancé dans la mer où un poisson gigantesque l’avala. Le Coran nous informe qu’il fut sauvé et fut envoyé à une "nation d’une centaine de milliers de personnes ou plus", seulement parce qu’il avait glorifié Allah.

     
 

S'il n'avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu'au jour où l'on sera ressuscité. Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu'il était. Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge, et l'envoyâmes ensuite (comme prophète) vers cent mille hommes ou plus. Ils crurent, et Nous leur donnâmes jouissance de la vie pour un temps. (Sourate as-Saffat,143-148)

 
     

Tous ces exemples donnés dans le Coran nous apprennent que les événements qui semblent être une "infortune" ne le sont pas vraiment pour un croyant. S’il place sa confiance en Allah, cherche refuge auprès de Lui et ne demande de l’aide qu’à Lui, alors rien ne sera sujet à regret pour lui. Allah crée certaines difficultés pour tester l’homme et pour renforcer la loyauté et la foi des croyants.

L’opposé est également vrai pour les incrédules. Rien dans cette vie ne peut être bon pour eux. Les choses qui leur semblent délicieuses ou agréables sont en fait des "infortunes", et elles augmenteront leur tourment dans l’au-delà. Tout ce qu’ils accomplissent injustement est enregistré dans leur dossier, et ils seront au bout du compte responsables de cela. A cet égard dans le Coran, les commandements d’Allah sont enregistrés :

     
 

Que ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur donne par Sa grâce ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : au jour de la résurrection, on leur attachera autour du cou de qu'ils ont gardé avec avarice. C'est Allah Qui a l'héritage des cieux et de la terre. Et Allah est parfaitement connaisseur de ce que vous faites. (Sourate al-Imran, 180)

 
     

 

8- La mort est proche

Les membres de la société profane sont fondamentalement ignorants, négligents et superficiels. Leur vie n’est pas basée sur la logique ou le sens commun. Au contraire, ils vivent avec des croyances vaines et fausses, et suivent des conjectures qui se terminent en erreur. Une de ces croyances concerne la mort. Ils croient que la mort est quelque chose dont on ne peut même pas en parler.

Ce qu’ils espèrent réellement est d’y échapper en l’ignorant. En n’y pensant pas, ils croient qu’ils peuvent l’éviter, exactement comme l’autruche qui met sa tête dans le sable afin d’échapper au danger. Ignorer le danger ne le fait pas disparaître. Au contraire, la personne en danger le rencontrera certainement, mais sans s’y être préparée, elle recevra un choc plus important – contrairement aux croyants qui réfléchissent et se préparent à cette réalité importante, qui a été expérimenté par tous les gens qui ont vécu. Allah, par conséquent, prévient les croyants dans le verset suivant :

     
 

La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui Qui connaît parfaitement le monde invisible et le monde visible et Qui vous informera alors de ce que vous faisiez. (Sourate al-Jumua, 8)

 
     

La mort n’est pas un "désastre" qu’on doit oublier, mais une leçon importante qui apprend aux gens le vrai sens de la vie. Elle devrait donc être le sujet d’une réflexion approfondie. Les croyants réfléchissent à cette réalité avec sincérité et sagesse. Pourquoi tous les hommes vivent pendant un certain laps de temps et meurent ensuite ? Tous les êtres créés sont mortels, et cela montre qu’ils sont les serviteurs incapables et sans pouvoir d’Allah Qui est le seul qui possède la vie ; toutes les créatures sont venues à la vie par le décret d’Allah et mouront au bout du compte par Son décret. Allah dit à ce propos : 

     
 

Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître, [Seule] subsistera La face de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. (Sourate ar-Rahman, 26-27)

 
     

Tout le monde mourra, mais personne ne peut prédire ou et quand. Personne ne sait s’il va vivre encore plus ne serait-ce que pour la minute qui suit. Ainsi les croyants doivent se comporter comme s’ils allaient mourir à tout moment. Penser à la mort les aidera à augmenter leur sincérité et leur foi en Allah et ils resteront toujours conscients de ce qui les attend.

Dans le Coran, la signification de garder la mort à l’esprit est exprimée dans le verset suivant :

     
 

Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux éternels ? Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés. (Sourate al-Anbiya, 34-35)

 
     

 

9- Les tentations infinies de satan

Quand Allah a créé Adam et a ordonné aux anges de se prosterner devant lui, ils se sont tous se sont prosternés excepté satan, il fut ainsi maudit. Satan demanda à Allah un sursis jusqu’au jour de la résurrection pour que les gens fassent des transgressions. Une fois que ce dernier fut accordé par Allah, satan s’engagea dans une course visant à faire dérailler l’humanité :

     
 

Puisque Tu m'as mis en erreur, dit satan, je m'assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. (Sourate al-A'raf, 16-17)

Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux ; je leur commanderai, et ils altéreront la création d’Allah. Et quiconque prend le diable pour allié au lieu d’Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. (Sourate an-Nisa, 119)

 
     

Quelqu’un qui n’est pas conscient de la menace de satan ne peut se protéger contre lui et peut facilement être trompé. Par conséquent, les croyants doivent être alertés envers satan, comme il est ordonné dans le Coran :

     
 

Le diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu'appeler ses partisans pour qu'ils soient des gens de la fournaise. (Sourate Fatir, 6)

 
     

Ceux qui doivent être les plus prudents à propos de satan sont les croyants, car ce sont ces cibles réelles. Il n’a pas besoin d’essayer de forcer les incrédules à transgresser ; car ils font déjà partie de sa propre armée. Il s’efforce donc au maximum d’affaiblir les croyants afin de les empêcher de servir Allah. C’est la raison pour laquelle les croyants sont particulièrement avertis contre satan :

     
 

O vous qui avez cru ! Ne suivez pas les pas du diable. Quiconque suit les pas du diable, [sachez que] celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et n'eussent été la grâce d’Allah envers vous et Sa miséricorde, nul d'entre vous n'aurait jamais été pur. Mais Allah purifie qui Il veut. Et Allah est audient et omniscient. (Sourate an-Nur, 21)

 
     

Comme Allah dit dans le Coran, les véritables croyants ne seront pas affectés par les activités de satan. Mais ceux qui sont faibles et insouciants peuvent être facilement influencés par ses illusions. Nous ne devons jamais oublier que satan s’efforce sans arrêt de promouvoir le mal. Les croyants doivent toujours être sur leurs gardes et garder Allah en permanence à l’esprit.

 

10- L’âme est sujette au mal

Un autre ennemi contre lequel nous devons nous protéger se trouve en nous. Allah a inspiré aux gens à la fois le bien et le mal. Notre mauvaise inspiration est soumise à satan. Allah explique les deux faces de notre âme :

     
 

Et par l'âme et Celui Qui l'a harmonieusement façonnée ; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi, certes celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. (Sourate ash-Shams, 7-10)

 
     

Les gens doivent être conscient du mal qui est en eux et doivent toujours se protéger du danger. Renier ce mauvais côté de notre âme ne nous aidera pas à y échapper, et nous devons essayer de la purifier comme le dit Allah dans le Coran.
Les croyants ne devraient jamais clamer qu’ils sont entièrement purs, mais être défiants de la provocation de leur âme. L’admission de Joseph (psl) : "Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, ne la préserve du péché. Mon Seigneur est certes pardonneur et très miséricordieux." (Sourate Yusuf, 53) devrait toujours être gardée à l’esprit en tant qu’exemple de l’attitude appropriée.

Les gens devraient soigneusement faire attention aux fables de l’âme et accomplir le bien et se contrôler, comme il est dit dans un autre verset que "l’âme des hommes est influencée par l’avidité." (Sourate an-Nisa, 128) Ce à quoi mène cette avidité est aussi énoncé dans le Coran. L’âme d’un des fils d’Adam le poussa à tuer son frère : "Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants." (Sourate al-Maidah, 30) C’est la même propension au mal qui mena Samiri à égarer le people de Moïse en son absence. Samiri dit : "...Voilà ce que mon âme m'a suggéré." (Sourate Ta-Ha, 96)

Le seul moyen de parvenir au salut est de refréner le mal de l’âme :

     
 

Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. (Sourate al-Hashr, 9)

Et pour celui qui aura redouté de comparaître devant son Seigneur, et préservé son âme de la passion, le paradis sera alors son refuge. (Sourate an-Naziat, 40-41)

 
     

La lutte contre sa propre âme est la plus importante lutte pour un croyant, qui doit s’examiner pour décider quelles émotions et quels désirs sont acceptables et lesquels ne le sont pas. Il doit résister aux mauvaises instigations de son âme comme l’égoïsme, la jalousie, l’arrogance et l’avidité.

Nos âmes peuvent nous faire apprécier des divertissements et des passions inutiles. Elles nous chuchotent que nous serons satisfaits quand nous gagnerons plus d’argent et aurons une meilleure situation. Cependant, ces plaisirs ne satisfont jamais le croyant. Plus nous avons d’argent, plus nous en voulons. Nos âmes nous forcent à agir comme des animaux sauvages insatiables et ce de différentes manières.

Nos âmes ne peuvent être satisfaites que si nous nous consacrons à Allah, et non pas à nos propres désirs superficiels. Nous sommes créés afin d’être les serviteurs d’Allah : "...N'est-ce point par l'évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs ?"(Sourate ar-R’ad, 28) Rien d’autre ne peut donner satisfaction et paix.

C’est la raison pour laquelle seuls les véritables croyants sont complètement satisfaits de leur âme, car ils restent à distance du mal, se protègent contre la dépravation de leur âme et se consacrent à Allah.

     
 

O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon paradis. (Sourate al-Fajr, 27-30)

 
     

 

11- Etre choisi par Allah

On ne peut déterminer ni notre apparence physique ni notre destin. C’est seulement Allah Qui détermine la naissance d’un homme, sa communauté, sa famille et les événements qu’il éprouvera tout au long de sa vie. C’est Allah Qui inspire en nous la sagesse et le bon sens.

Même notre foi en Allah ne dépend pas de nos propres caractéristiques. C’est Lui Qui nous accorde la foi. C’est Celui Qui guide, enseigne et entraîne. Comme Moïse dit en réponse à une question posée par Pharaon : "Notre Seigneur est Celui Qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée." (Sourate Ta-Ha, 50)

Ainsi, les croyants sont ceux qui ont été choisis par la faveur d’Allah : Ton Seigneur crée ce qu'Il veut et Il choisit ; il ne leur a jamais appartenu de choisir. (Sourate al-Qasas, 68)

Ceux qui vont en enfer sont les personnes qui le méritent pleinement, car ils se sont rebellés contre Allah Qui les a créé et, comme récompense d’Allah, ils reçoivent ce qui leur est dû. Et pour ceux qui sont admis au paradis, Allah leur accorde Ses bénédictions et pardonne leurs péchés.

Les croyants doivent comprendre à quel point il est merveilleux d’avoir été choisi par Allah, et ils doivent être reconnaissants et louer Allah de tout leur cœur pour ce qu’Il leur a donné dans Sa générosité. Ils devraient apprécier d’avoir été choisis parmi des millions de gens et d’être les quelques serviteurs bénis d’Allah, sélectionnés et placés à l’écart d’une communauté dont les membres vont à la perdition. La conduite des croyants devrait refléter l’honneur de ce très grand privilège. Allah décrit ainsi ceux qui vont à la perdition basına yapıstır

     
 

Par le temps ! L'homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance. (Sourate al-Asr, 1-3)

 
     

Y a-t-il un plus grand honneur que d’être sauvé et élevé par-dessus tous les autres par le Seigneur de l’univers ?

 

 

3 / total 6
Vous pouvez lire le livre Les Valeurs Morales Du Coran de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top