Les Valeurs Morales Du Coran

< <
4 / total: 6

Les Valeurs Morales du Coran

12- La prière

Dans un verset, l’importance de la prière est énoncée ainsi :

     
 

Dis : "Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière." (Sourate al-Furqan, 77)

 
     

La prière est le moyen d’invoquer Allah ; en réalité, c’est une des caractéristiques les plus importantes qui distingue un croyant d’un incrédule. La prière est un indicateur significatif de sa foi en Allah.

La plupart des gens pensent qu’il n’y a pas de contrôle divin sur l’univers et que tout agit de manière indépendante. Cependant, ce qu’ils ne savent pas est que chaque âme au ciel et sur la terre s’est déjà soumise à Lui ; il n’y a pas de créature dont le destin ne soit déterminé par Allah et qui ne Lui est pas obéissante.

     
 

Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : "Soit" et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah, 117)

 
     

Les incrédules ne comprennent pas ce fait considérable et dépensent leur vie entière à essayer d’agir sur cet univers constitué de matière imaginaire. Les croyants, d’un autre côté, apprennent ce grand mystère de l’univers dans le Coran. Ils sont conscients que la seule manière d’obtenir les choses qu’ils veulent est de les demander à Celui Qui les contrôle. Ils savent qu’Allah est le Créateur et le Directeur de toutes choses :

     
 

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. (Sourate al-Baqarah, 186)

 
     

Mais il faut aussi comprendre que la réponse d’Allah aux prières n’est pas d’accorder tout ce qui Lui est demandé. Car l’homme est ignorant et il "appelle le mal comme il appelle le bien, car l'homme est très hâtif." (Sourate al-Isra, 11) Ainsi Allah répond à toutes nos prières, mais il donne parfois ce qui est voulu et d’autres fois non, parce que c’est en vérité "mauvais". 

La manière dont nous devons prier est aussi définie dans le Coran : avec humilité et en privé, en toute sincérité, en ayant espoir mais en craignant aussi Allah dans notre cœur, et avec une grande concentration :

     
 

Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion… Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants. (Sourate al-Araf, 55-56)

 
     

Dans un autre verset il est dit que : "A Allah appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms." (Sourate al-Araf, 180)

Nos prières sont en fait un moyen de confesser notre faiblesse tout en montrant notre gratitude envers Allah. S’abstenir de prier est arrogant et rebelle envers Allah Qui énonce dans Son livre :

     
 

Et votre Seigneur dit : "Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'enfer, humiliés," (Sourate al-Ghafir, 60)

 
     

Invoquer Allah est à la fois une prière et aussi un grand bienfait. Le simple acte d’effectuer une requête est la clé qui permet d’atteindre tous les objectifs physiques et spirituels.

13- Se repentir et chercher le pardon

Les deux caractéristiques suivantes étaient celles qu’Allah répétait le plus dans le Coran : "Compatissant" et "Miséricordieux". Allah est miséricordieux envers Ses serviteurs et İl ne les punit pas tout de suite pour leurs péchés :

     
 

Si Allah s'en prenait aux gens pour leurs méfaits, Il ne laisserait sur cette terre aucun être vivant. Mais Il les renvoie jusqu'à un terme fixe. Puis, quand leur terme vient, ils ne peuvent ni le retarder d'une heure ni l'avancer. (Sourate an-Nahl, 61)

 
     

En leur accordant un sursis, Il donne aux malfaiteurs le temps de demander pardon et de se repentir. Quelle que soit l’importance du péché commis, on a toujours l’opportunité d’être pardonné si on se repent et si on se comporte correctement :

     
 

Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à notre versets (le Coran), dis : "Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé... Il est, alors, pardonneur et miséricordieux." (Sourate al-An‘am, 54)

 
     

La repentance inclue également une supplication pour un appui et une force venant d’Allah pour aider les malfaisants à ne pas répéter les mêmes méfaits. La forme de repentance acceptée par Allah est celle qui est suivie de bonnes actions : "Et quiconque se repent et accomplit une bonne oœuvre c'est vers Allah qu'aboutira son retour." (Sourate al-Furqan, 71)

Parfois un individu peut commettre le même péché suite à une provocation de son âme, même après s’être repenti, mais il peut toujours se repentir de ses mauvaises actions tout au long de sa vie. Et on doit rappeler que le repentir au moment de la mort n’est pas accepté, ainsi le destin dans l’au-delà sera redouté.

     
 

Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est omniscient et sage. (Sourate an-Nisa, 17)

Mais l'absolution n'est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu'au moment où la mort se présente à l'un d'eux, et qui s'écrie : "Certes, je me repens maintenant" - non plus pour ceux qui meurent en état d'infidélité. Et c'est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux. (Sourate an-Nisa, 18)

 
     

Un autre verset appelle les croyants au salut :

     
 

Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. (Sourate an-Nur, 31)

 
     

14- Etre patient jusqu’à la mort

Les gens sont créés impatients et commettent diverses erreurs. Cependant, la religion nécessite que tout le monde soit patient pour l’amour d’Allah. Les croyants, en particulier, doivent attendre patiemment le salut qu’Allah a promis. C’est ainsi que les croyants sont commandés dans le Coran : "Et pour ton Seigneur, soit patient." (Sourate al-Muddaththir, 7) La patience est en réalité une des qualités les plus importantes du combat vers Allah ; c’est la vertu qu’on doit cultiver afin d’être plus proche de Lui.

     
 

O les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez. (Sourate al-Imran, 200)

 
     

Dans la communauté des ignorants, la vraie signification de la patience se confond avec l’endurance qui a un message très différent : l’abstention contre la douleur ou la détresse. La patience est totalement différente comme décrite dans le Coran. Cette différence ne peut se comprendre que par les croyants. La persévérance du croyant est de gagner l’agrément d’Allah. Ainsi, elle ravit le croyant, alors que l’"endurance" ne donne qu’ennui et détresse aux incrédules. Allah exprime cela comme ceci :

     
 

Et cherchez secours dans l'endurance et la prière : certes, la prière est une lourde obligation, sauf pour les humbles. (Sourate al-Baqarah, 45)

 
     

Un autre verset de la même sourate souligne la bonne nouvelle à donner à ceux qui sont patients en face d’obstacles ou de difficultés :

     
 

Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : "Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons." (Sourate al-Baqarah,155-156)

 
     

La patience peut augmenter la force des croyants. Allah révèle dans le verset ci-dessous que la force peut augmenter avec la patience :

     
 

Maintenant, Allah a allégé votre tâche, sachant qu'il y a de la faiblesse en vous. S'il y a cent endurants parmi vous, ils vaincront deux cents ; et s'il y en a mille, ils vaincront deux mille, par la grâce d’Allah. Et Allah est avec les endurants. (Sourate al-Anfal, 66)

 
     

La patience est d’ailleurs une qualité qui englobe toutes les autres caractéristiques positives décrites dans le Coran. Une personne peut être modeste, humble, généreuse, obéissante ou dévouée ; mais c’est seulement quand ces vertus sont combinées avec la patience qu’elles en valent la peine. C’est la patience dans les prières et les attributs des croyants qui les rend acceptables.

La patience fait partie de la vie des croyants, qui obéissent au décret : "Soyez patient, pour l’amour d’Allah". Au final, Allah prend leur âme et les récompense avec Son paradis. Les anges souhaitent la bienvenue aux vertueux, en disant : "Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré ! Comme est bonne votre demeure finale ! " (Sourate ar-Ra’d, 24)

15- Le soutien d’Allah

Dans une société profane, les gens développent leur caractère selon le pouvoir ou le rang qu’ils possèdent. Pour qu’un individu soit sûr de lui, il doit être soit très riche ou célèbre, soit très beau. Etre le fils ou la fille d’un homme "respecté" est aussi une importante raison de confiance en soi dans une communauté purement ignorante.

Cependant, c’est autre chose pour les croyants car ils comptent uniquement sur le soutien d’Allah, et n’attachent pas d’importance aux critères de ce monde que suivent les incrédules.

Allah est toujours le soutien des croyants. Il ne les laisse jamais seuls en face de l’opposition des incrédules. Allah a prescrit : "Assurément, Je triompherai, moi ainsi que Mes Messagers." (Sourate al-Mujadalah, 21), ainsi les messagers et ceux qui les suivent triompheront avec ce soutien important. Allah garantit : "Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui qui t'a soutenu par Son secours, ainsi que par l'assistance des croyants. " (Sourate al-Anfal, 62)

On ne doit jamais oublier que seul Allah renforce et perfectionne les croyants et leur permet de réussir. Il est insuffisant de dépendre uniquement des causes et effets physiques. Cela ne peut mener à rien. Un plus grand profit est la prière verbale, car c’est en réponse aux prières qu’Allah produit les résultats désirés. C’est la raison pour laquelle les croyants ne doivent reposer que sur le soutien d’Allah.

En conséquence, ils deviennent tellement courageux et confiants qu’ils défient le monde. Ils deviennent trop résistants pour être affectés par des pensées ou des actions négatives. Moïse (psl), qui n’avait pas perdu courage alors que son peuple transgressait, dit : "Si vous êtes ingrats, vous ainsi que tous ceux qui sont sur terre, sachez qu’Allah Se suffit à Lui-même et qu'Il est digne de louange." (Sourate Ibrahim, 8)

Moïse était confiant et sans peur, car il était certain qu’Allah et Son soutien seraient toujours avec les croyants. Allah lui a révélé une fois : "N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus." (Sourate Ta-Ha, 68)

L’attitude de Moïse devrait être un exemple pour tous les croyants. Car Allah n’a pas promis de protéger et soutenir seulement Moïse et les autres messagers, mais tous les croyants – chacun d’eux – contre les incrédules, et de les mener à la victoire. Comme énoncé dans le Coran :

     
 

...Et jamais Allah ne donnera une voie aux infidèles contre les croyants. (Sourate an-Nisa,141)

 
     

Les croyants sont responsables de maintenir leur dévouement pour Allah et d’être de bons serviteurs, ainsi ils ne pourront plus avoir peur.

     
 

O les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. C'est vers Allah que vous retournerez tous ; alors Il vous informera de ce que vous faisiez. (Sourate al-Maidah, 105)

 
     

Les incrédules ne peuvent causer du mal aux justes. Tous les plans et les complots inventés contre les croyants seront inefficaces. Ce mystère est expliqué dans le verset ci-dessous :

     
 

Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d’Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes... (Sourate Ibrahim, 46)

Pendant que les incrédules complotent contre les croyants, Allah va les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu'ils ignorent. (Sourate al-Araf, 182)

 
     

Ils pensent qu’ils sont supérieurs aux croyants et qu’ils peuvent facilement les battre. Alors qu’Allah est du côté des croyants et Sa puissance, Sa gloire et Sa grandeur leur sont évidents. Allah exprime cette vérité, que les hypocrites ne comprennent pas comme suit :


     
 

Ce sont eux qui disent : "Ne dépensez point pour ceux qui sont auprès du Messager d’Allah, afin qu'ils se dispersent." Et c'est à Allah qu'appartiennent les trésors des cieux et de la terre, mais les hypocrites ne comprennent pas. Ils disent : "Si nous retournons à Médine, le plus puissant en fera assurément sortir le plus humble." Or c'est à Allah qu'est la puissance ainsi qu'à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas. (Sourate al-Munafiqun, 7-8)

 
     

C’est définitivement une règle immuable. Les croyants, conformément avec le verset "O les croyants ! Prenez vos précautions..." (Sourate an-Nisa, 71), devraient toujours être attentifs et prudents en face des incrédules, et ressentir le réconfort de la règle divine ci-dessus.

Allah explique la même règle dans un autre verset :

     
 

En vérité, ceux qui rejettent la foi, qui detournent leurs semblables de la voie d'Allah et se sont mis dans le clan opposé au Messager après que le droit chemin leur fut clairement exposé, ne sauront nuire à Allah en quoi que ce soit. Il rendra vaines leurs oeuvres. (Sourate Muhammad, 32)

 
     

16- Pas de désespoir pour les croyants

Il y a deux types de désespoir. Le premier type survient quand on est confronté à des difficultés ou des obstacles. Cela ne peut être la conduite d’un croyant, qui doit toujours garder à l’esprit qu’Allah avait promis de soutenir les croyants. Dans le Coran, il est énoncé qu’Allah est suffisant pour les croyants et qu’Il les a renforcé avec Son aide.

Le deuxième type de désespoir est plus dangereux, et survient quand on abandonne l’espoir de la miséricorde d’Allah après avoir commis une erreur ou un péché. Car cela peut mener à l’idée qu’Allah ne pardonnera pas nos péchés et qu’on ira forcément en enfer. Mais cette idée – une simple appréhension – est vraiment à l’opposé de ce que nous enseigne Allah dans le Coran. En réalité, Allah pardonne les péchés de tous ceux qui se repentent sincèrement. Il n’est jamais "trop tard" pour chercher refuge dans Sa pitié. Allah s’adresse ainsi à Ses serviteurs :

     
 

O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. (Sourate az-Zumar, 53)

 
     

Le désespoir est la tentation de satan qui essaye d’influencer les croyants en les démoralisant et en les entraînant ainsi à commettre des erreurs plus graves. Son but est de mener les croyants à suspecter leur propre foi et sincérité, à leur faire croire qu’ils ont "tord". Si une personne tombe dans ce piège, elle commencera à perdre le respect de soi-même par conséquent sa foi, et elle continuera à commettre des péchés plus graves après sa première erreur.

Dans un tel état d’esprit, les croyants devraient immédiatement chercher refuge auprès d’Allah, penser uniquement aux enseignements du Coran et développer aussitôt un nouvel état d’esprit. Allah décrit ce que le croyant doit faire dans de tels cas :

     
 

Et si jamais le diable t'incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car Il entend, et sais tout. (Sourate al-A’raf, 200)

 
     

Si l’individu est sincère dans sa foi en Allah, Allah lui pardonne ses erreurs ou péchés. De plus, même s’il n’a pas été sincère depuis une longue période, il a toujours une chance de se repentir. C’est juste un tour que satan tend pour céder au désespoir. Car Allah est Celui Qui montre une miséricorde et une justice éternelles et Celui Qui promet la victoire et Son paradis aux croyants. Le conseil de Jacob (psl) devrait être un guide pour tous les croyants :

     
 

... Et ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car seuls les négateurs désespèrent de la bonté divine ! (Sourate Yusuf, 87)

 
     

17- Evaluer tout du point de vue du Coran

Le but de la vie d’un croyant est d’être un serviteur d’Allah. Les gens ne sont pas créés pour remplir leurs désirs futiles et leur avidité ou pour suivre leurs passions ; la seule et unique raison de notre création est de servir Allah.

Pour atteindre cet objectif, il faut prendre le Coran comme unique guide. Nous devons prêter notre attention à appliquer chaque décret du Coran afin de l’observer de la meilleure façon possible.

On voit à partir du Coran que la responsabilité des croyants ne repose pas sur des versets décisifs, comme ceux qui parlent des prières régulières, du jeune ou du pèlerinage, mais aussi sur des versets qui nécessitent une interprétation. Par exemple, dans un verset les croyants sont incités à : "Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon." (Sourate an-Nahl, 125) Les croyants peuvent comprendre cette "sagesse et bonne exhortation" en appliquant à la fois la logique générale et les mœurs du Coran, et aussi leur propre sagesse et compréhension.

De nombreuses responsabilités nécessitent la sagesse et la compréhension. Par exemple, le Coran décrit divers modèles de communautés, et nous informe de la manière dont nous devons traiter avec ces personnes. Ce qui leur doit être dit est mentionné dans le Coran dans les versets commençants par "Dit…"

Les versets qui conseillent les croyants sur la manière de se comporter sont écrits dans le Coran, et qui nécessitent une certaine reconnaissance de leur signification afin de pouvoir les appliquer dans notre quotidien. A ce point, c’est la sagesse et la compréhension des croyants qui aide.

Le Coran décrit différents types de personnes, comme les croyants, les Chrétiens, les Juifs, les hypocrites et les païens. Nous devons bien apprendre les versets correspondants, car nous devons identifier ces personnes dans notre société et agir envers elles comme le commande le Coran.

De plus, les croyants doivent réaliser que tous les gens autour de nous appartiennent forcément à une ou plusieurs catégories de personnes décrites dans le Coran. Tous les gens existent pour former la société décrite dans le Coran et personne n’est créé en vain :

     
 

Ce n'est pas par jeu que Nous avons créé le ciel et la terre et ce qui est entre eux. (Sourate al-Anbiya, 16)

 
     

Mais il n’y a pas que les gens qui nous entourent qui sont décrits dans le Coran. En fait, tout ce que nous voyons et tout ce qui arrive sont en réalité des reflets de ce qui est écrit dans le Coran :

     
 

Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? (Sourate Fussilat, 53)

 
     

L’univers entier consiste en des signes d’Allah, comme un tableau que le peintre présente aux spectateurs, comme chaque détail du tableau qui montre les traces du pinceau, tout l’univers et chaque détail existent pour présenter Allah, le Créateur de toutes choses. Plus les croyants réaliseront ce fait, plus ils reconnaîtront Allah et obéiront assidûment à tous ses décrets. A partir du moment où on comprend que la vie et tous ses détails sont en fait un "signe" comme défini dans le Coran, on établira un rapport entre tout ce qui se passe à chaque étape de notre "vie quotidienne" et les valeurs du Coran.

Tout arrive conformément avec le destin qu’Allah a déterminé et par conséquent, tout a un but. Ce que doivent faire les croyants est d’interpréter chaque événement à la lumière du Coran et réagir de la manière prescrite par le Coran. Par exemple, quand on rencontre quelque chose d’inutile et de "vain", le croyant ne doit pas y faire attention. Mais le fait est que cette chose inutile a déjà été créée afin que le croyant n’y fasse pas attention. Les croyants doivent interpréter chaque événement du point de vue du Coran. Ils doivent donc développer leur culture et leurs caractéristiques en conformité avec le Coran, selon ce qu’Allah décrète. Pour accomplir cela, ils doivent abandonner tout ce qu’ils ont acquis de leur société et de leur passé d’ignorants. Ils doivent décider quoi faire en toute circonstance en fonction de l’interprétation et de la logique du Coran, car les mots d’Allah leur informe sur la façon d’appréhender chaque situation. Comme il est écrit dans le Coran, "Nous avons reçu un Livre 'expliquant toutes choses.'" (Sourate an-Nahl, 89)

18- Allah connaît les secrets de tous les cœurs

Les incrédules se caractérisent par leur manque de sincérité envers Allah, envers les autres et envers eux-mêmes. Quand ils se comportent chaleureusement face à d’autres gens, pour leur propre intérêt, ils peuvent facilement se sentir en même temps haineux ou jaloux d’eux. En fait, leur manque de sincérité s’applique aussi à eux-mêmes. Bien qu’ils témoignent de la fausseté et du mal de leurs actions, ils repoussent cette réalité au fond de leur subconscient et agissent comme s’ils étaient entièrement parfaits et justes.

La base de leur manque de sincérité repose sur l’hypothèse que personne ne saura jamais les pensées secrètes qu’ils ont dans leur cœur. Ainsi le coupable peut agir comme s’il ne l’était pas, en dépit de ses péchés et de ses mauvaises actions. En réalité, dans une société ignorante, les gens ne savent vraiment pas quelles sont les pensées des autres, et ils ne considèrent jamais qu’Allah connaît toutes les pensées et tous les secrets de tous les cœurs. L’esprit subconscient est aussi inclus dans cette connaissance, même si les gens ne savent pas eux-mêmes ce qui s’y cache. Allah énonce ce fait dans les versets suivants :

     
 

Il sait ce qui est dans les cieux et la terre, et il sait ce que vous cachez ainsi que ce que vous divulguez. Et Allah connaît bien le contenu des poitrines. (Sourate at-Tagabun, 4)

Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez, Il connaît bien le contenu des poitrines. Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui compatissant, le Parfaitement Connaisseur. (Sourate al-Mulk, 13-14)

 
     

Personne ne peut donc parler en dehors de la connaissance d’Allah, car Il est Celui Qui a pleinement connaissance des secrets des cœurs. Dans le Coran ce fait est révélé comme suit :

     
 

Ne vois-tu pas qu’Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Pas de conversation secrète entre trois sans qu'Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu'Il n'y ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu'Il ne soit avec eux, là où ils se trouvent. Ensuite, Il les informera, au jour de la résurrection, de ce qu'ils faisaient, car Allah est omniscient. (Sourate al-Mujadalah, 7)

 
     

Il est donc impossible de cacher quoi que ce soit à Allah Qui connaît toutes les actions et toutes les pensées de tous les gens, y compris leur subconscient, qu’ils ignorent en grande partie. Cela est souligné dans le verset suivant :

     
 

Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. (Sourate Qaf, 16)

 
     

Dans ces circonstances, les croyants doivent être sincères et modestes envers Allah. Puisque Allah a créé et connaît déjà tous les êtres, il est inutile d’agir différemment devant Lui. Chacun doit découvrir sincèrement toutes ses faiblesses, ses fautes, ses mauvaises actions et ses défauts dans sa foi envers Allah, et demander Son aide et Sa miséricorde.

Les prophètes sont les meilleurs exemples pour leur sincérité envers Allah. Le Prophète Abraham (psl) prie Allah et dit : "'Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts.' Allah dit : 'Ne crois-tu pas encore ?' 'Si ! dit Abraham ; mais que mon cœur soit rassuré.'" (Sourate al-Baqarah, 260) C’est ainsi que les croyants confessent leurs faiblesses à Allah et demandent pardon uniquement à Lui. De la même manière, quand Allah ordonne au Prophète Moïse : "'Va voir Pharaon !', il dit 'Seigneur, j'ai tué un des leurs et je crains qu'ils ne me tuent.'" (Sourate al-Qasas, 33) et demanda de l’aide et de la force à Allah. Cette honnêteté des prophètes envers Allah montre comment les croyants doivent se comporter.

Si on n’est pas conscient de notre faiblesse et notre dépendance d’Allah, on ne peut pas atteindre des caractéristiques telles que la force, la modestie, la foi et le courage en prétendant seulement de les posséder, car "… l’homme a été créé faible." (Sourate an-Nisa, 28), ainsi on comprend qu’on est faible devant Allah. Pour ce, on doit être fidèle et dévoué envers Allah et Lui exposer toutes nos fautes et péchés avant de demander pardon.

19- La vie temporaire de ce monde

L’homme est placé sur terre pour un temps très court où, il y sera testé, dirigé, puis il passera dans l’au-delà où il restera pour toujours. Les possessions et les bienfaits de ce monde, bien que créés à l’image de leurs originaux du paradis, possèdent en fait de nombreux défauts et faiblesses, car ils ne sont là que pour rappeler l’au-delà à l’homme.

Cependant, les incrédules ne sont pas capables de comprendre ce fait, et ils agissent comme si ce monde était leur seul objectif, mais c’est complètement trompeur puisque les faveurs de ce monde, temporaires et défectueuses, sont bien loin de satisfaire l’homme qui est créé pour les beautés de la perfection éternelle. Allah décrit que le monde est un endroit temporaire plein de tromperies :

     
 

Sachez que la vie présente n'est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l'orgueil entre vous et une rivalité dans l'acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie ; ensuite elle devient des débris. Et dans l'au- delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse. (Sourate al-Hadid, 20)

 
     

Comme le dit Allah dans le Coran, tous les peuples ignorants ne vivent qu’avec quelques objectifs comme la richesse et les enfants et la vantardise mutuelle entre eux. Dans un autre verset, les biens et les effets de tromperie de ce monde sont ainsi décrits :

     
 

On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs ; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d’Allah qu'il y a bon retour. Dis : "Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l'agrément d’Allah." Et Allah est clairvoyant sur Ses serviteurs. (Sourate al-Imran, 14-15)

 
     

La vie de ce monde est extrêmement rudimentaire et elle manque de valeur en comparaison avec la vie éternelle de l’au-delà. Ainsi, le mot original arabe "monde" a la connotation d’ "endroit insuffisant, bondé et sale". Les gens considèrent que leur vie de 60-70 ans sur terre sera une vie longue et satisfaisante. Mais en très peu de temps la mort survient et tout le monde se retrouve enterré dans sa tombe. En fait, quand la mort se rapproche, on réalise que le temps pendant lequel nous restons dans ce monde est très court. Le jour de la résurrection, Allah questionnera les gens :

     
 

Il dira : "Combien d'années êtes-vous restés sur terre ?" Ils diront : "Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d'un jour. Interroge donc ceux qui comptent." Il dira : "Vous n'y avez demeuré que peu [de temps], si seulement vous saviez. Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ?" (Sourate al-Muminune, 112-115)

 
     

Renier Allah et ne pas tenir compte de l’au-delà, en poursuivant pendant toute sa vie les biens de ce monde, signifiera une punition éternelle dans le feu de l’enfer. Ceux qui se conduisent de cette manière sont décrits dans le Coran comme "Voilà ceux qui échangent la vie présente contre la vie future." Pour eux Allah décrète : "Et bien, leur châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus." (Sourate al-Baqarah, 86)

Un autre verset énonce :

     
 

Ceux qui n'espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s'y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes, leur refuge sera le feu, pour ce qu'ils acquéraient. (Sourate Yunus, 7-8)

 
     

Ceux qui oublient que ce monde n’est qu’un endroit temporaire et qui ne font pas attention aux signes d’Allah, et qui sont suffisamment satisfaits des jeux et amusements de cette vie, s’assument tout seuls, et se déifient même, mériteront la peine grave. Allah décrit la situation de ces gens :

     
 

Quant à celui qui aura dépassé les limites et aura préféré la vie présente, alors, l'enfer sera son refuge. (Sourate an-Naziat, 37-39)

 
     

20- Le vrai propriétaire de toutes les possessions

En général, c’est le combat pour les possessions qui mène les peuples au chagrin et à la douleur. En fait, la vie entière des incrédules repose sur l’avidité "d’avoir des biens". Ils se battent en permanence pour en avoir plus, faisant de cela le vrai but de leur vie. Cependant, cette "rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants" (Sourate al-Hadid, 20) est une tromperie totale, puisque c’est Allah qui domine toutes les possessions sur terre. Les gens se dupent eux-mêmes en pensant qu’ils possèdent vraiment quelque chose, puisqu’ils n’ont ni créé les choses qu’ils possèdent, ni peuvent rester éternellement en vie. Ils ne peuvent non plus éviter leur propre destruction. De plus, ils n’ont aucun rang pour "posséder" quoi que ce soit, car ils sont "possédés" par un autre être. Cet Etre Supérieur est "le Souverain de l’Humanité" (Sourate an-Nas, 2) Qui est Allah. Le Coran nous informe que l’univers entier appartient à Allah : "A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide." (Sourate Ta-Ha, 6) Un autre verset étend cela à Allah, Qui pardonne et punit : "Ne sais-tu pas qu'Allah appartient la royauté des cieux et de la terre ? Il châtie qui Il veut et pardonne à qui Il veut. Et Allah est omnipotent." (Sourate al-Maidah, 40)

Allah a donné toutes les possessions aux gens comme "confiance" temporaire en ce monde. Cette confiance durera pendant un certain temps et quand le jour du jugement arrivera, tout le monde aura des comptes à rendre pour sa conduite.

Lors de ce jour du jugement, chacun sera questionné sur l’utilisation de la "confiance" qui lui a été donnée. Ceux qui considèrent qu’ils sont propriétaires plutôt que fiduciaires, et qui se révoltent contre les prophètes en disant : "Est-ce que ta prière te demande de nous faire abandonner ce qu'adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons ? " (Sourate Hud, 87), méritent une punition sévère. Allah décrit ce qui leur arrivera :

     
 

Que ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur donne par Sa grâce ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : au jour de la résurrection, on leur attachera autour du cou de qu'ils ont gardé avec avarice. C'est Allah Qui a l'héritage des cieux et de la terre. Et Allah est parfaitement connaisseur de ce que vous faites. (Sourate Al-Imran, 180)

 
     

Comme mentionné dans le Coran, tous les biens donnés à l’homme par Allah, par Sa grâce, doivent être dépensés sans "rétention cupide". Au lieu d’essayer de posséder et de préserver ces possessions, on doit les dépenser de la manière dont Allah nous l’ordonne. Cela signifie que le croyant utilisera la quantité adéquate pour sa maintenance et dépensera ensuite "l’excédent de ses biens". (Sourate al-Baqarah, 219)

S’il n’agit pas en conséquence et essaye de "garder" toute sa fortune et se prend pour le, propriétaire, la punition pour ce genre de comportement est très sévère, comme expliqué dans le Coran :

     
 

...A ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d’Allah, annonce un châtiment douloureux, le jour où ces trésors seront portés à l'incandescence dans le feu de l'enfer et qu'ils en seront cautérisés, front, flancs et dos : voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez. (Sourate at-Tawbah, 34-35)

 
     

En Islam, il y a le concept d’"économie", mais pas "d’entassement des possessions". Les croyants ne font pas confiance aux choses matérielles qu’ils gardent ou accumulent pour "les mauvais jours", mais seulement en Allah. Et comme récompense Allah augmente leur fortune. Allah leur donne plus qu’ils ne dépensent dans Son chemin, et augmente leurs bienfaits. C’est énoncé comme suit dans un verset :

     
 

Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d’Allah ressemblent à un grain d'où naissent sept épis, à cent grains l'épi. Car Allah multiplie la récompense à qui Il veut et la grâce d’Allah est immense, et Il est Omniscient. (Sourate al-Baqarah, 261)

 
     

Au contraire, la situation de celui qui ne dépense pas dans le chemin d’Allah est celle de quelqu’un "qui amasse une fortune et la compte, pensant que sa fortune l'immortalisera. Mais non ! Il sera certes, jeté dans la hutamah. Et qui te dira ce qu'est la hutamah ? Le feu attisé d’Allah." (Sourate al-Humaza, 2-6)

 

4 / total 6
Vous pouvez lire le livre Les Valeurs Morales Du Coran de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top