< <
10 / total: 10

Se rappeler Allah quand on oublie quelque chose

L'homme est un être imparfait, alors qu'Allah se suffit à Lui seul. C'est parce qu'Allah a créé l'homme avec des faiblesses. Une des faiblesses de l'homme est la défaillance de sa mémoire, personne n'en est exempt, quelque intelligent que l'on puisse être. 

Admettre cette faiblesse permet de reconnaître sa dépendance en Allah. D'une certaine manière, c'est parce qu'une personne peut prétendre exister seulement par sa mémoire. Toutes les informations relatives à son identité, sa croyance, ses faits, ses plaisirs, ses habitudes, et son mode de vie sont enregistrées dans sa mémoire.

Cependant, Allah peut faire qu'on oublie la fin de sa phrase, et s'Il le veut, une vie entière peut être oubliée en un instant. Pour avoir conscience de sa personne, l'homme a besoin d'Allah, Qui lui permet de maintenir l'information dans sa mémoire à chaque moment. Si Allah retirait une information de l'esprit d'une personne, elle n'aurait aucun moyen de la recouvrer. Dans un tel état d'abandon, chacun devrait chercher refuge auprès d'Allah et chercher Son aide :

… et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : “Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct.” (Sourate al-Kahf, 24)

Le fait de se rappeler quelque chose qu'on a oubliée et plus généralement de réussir dans n'importe quel objectif particulier que l’on poursuit, n’est possible que par la volonté d'Allah.

Ne jamais perdre espoir en la miséricorde d’Allah

Dis : “O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.” (Sourate az-Zumar, 53)

Dans plusieurs versets du Coran, Allah mentionne que les Musulmans—même ceux qui craignent Allah le plus— peuvent commettre des erreurs. Ce verset apporte sûrement du soulagement à leurs cœurs, car un musulman qui commet une erreur pourrait ressentir un vif remords, de la douleur et de la culpabilité. Mais Allah sait que les musulmans font tout pour corriger leurs points faibles. Dans le Coran, Il donne des exemples de prophètes qui ont gagné Son approbation pour montrer que tout le monde peut commettre des erreurs.

Ainsi, ces encouragements et consolations rassurantes empêchent les musulmans de tomber dans le désespoir après qu'ils ont fait une erreur. Allah a rendu la place de l'erreur si grande dans la vie des êtres humains qu'Il a promis de pardonner les erreurs d'une personne sans exception, si cette personne regrette et se repentit de ce qu'elle a fait. 

Mais malgré de nombreuses consolations dans le Coran qui apaisent l'esprit et redonnent l'espoir, beaucoup d'êtres humains n'admettent pas qu'ils font des erreurs. Malgré les bonnes nouvelles annoncées dans le Coran, après avoir fait une erreur ils sombrent dans le désespoir et deviennent anxieux et découragés. Un individu qui refuse de reconnaître les erreurs qu'il a commises sans fierté ni arrogance est considérablement attristé par ce qu'il a fait. Il a alors des difficultés à accepter qu'il est : une créature susceptible de faire des erreurs et de prendre de mauvaises décisions, et dont les faits et les dires peuvent être erronés. Il ne se rend pas compte que la perfection et l'infaillibilité appartiennent seulement à Allah. Il veut être parfait lui-même. Mais il ne peut pas, et le fait que certaines de ses attitudes sont erronées (en dépit de son désir du contraire), le fait sombrer dans le désespoir.

Un musulman éprouve une paix profonde en acceptant ses imperfections et son impuissance par rapport à Allah et ne prétend jamais être exempt d'erreur.

Il est bon de rappeler que la tendance à l'erreur et au péché—même si l'on est un croyant fervent—permet de se rendre compte de la perfection d'Allah. On ne peut concevoir la perfection uniquement que lorsqu'on a éprouvé l'imperfection. La conscience de ses propres échecs et faiblesses permet de mieux apprécier la perfection absolue d'Allah.

Ne pas mentir, promouvoir l’honnêteté

Le mensonge est fréquemment utilisé par les gens de peu de foi pour tromper d'autres personnes. Diverses raisons incitent un homme à mentir : éviter les critiques des autres, étayer un argument malhonnête, ou atteindre la supériorité. Cependant, quelle qu'en soit la raison, c'est un acte interdit par Allah.  Dans le Coran, Il félicite ceux qui sont véridiques et maudit les menteurs :

A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n'as qu'à dire : ‘Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d'Allah sur les menteurs.’ (Sourate al' Imran, 61)

Chaque mot inapproprié prononcé avec l'intention de tromper quelqu'un est un mensonge. Mais une personne peut dire quelque chose d'incorrecte, involontairement ou simplement par défaut de mémoire. Une personne qui ne cherche pas à tromper les autres ne perd pas de temps à corriger ses dires.Cependant, un mensonge délibéré est basé sur une mauvaise intention : le menteur a un but. Par conséquent, Allah le tient pour responsable de ses intentions. Comme recommandé dans le verset ci-dessous, les musulmans doivent toujours dire la vérité :

O vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. (Sourate al-Ahzab, 70)

Même si un mot involontaire s'échappe de sa bouche dans un moment d'égarement, un musulman se rattrapera immédiatement. Il n'essayera jamais de tromper délibérément quelqu'un, sachant qu'il fera un compte rendu de ses actions dans l'au-delà, car ceci est une chose à condamner aussi bien dans l'au-delà que dans ce monde.

Ne pas faire partie des personnes dont les dires ne sont pas fiables

En recherchant la vérité, il est recommandé dans le Coran de consulter les autres dans les cas où ses propres expérience ou connaissances sont insuffisantes. Souvent, quand les musulmans craignent d'avoir fait une erreur, ils demandent conseil sur la façon de trouver la meilleure chose à faire et éviter le mal. Leur but est de rechercher des conseils est de découvrir ce qui est exact et approprié.

Cependant, tout le monde n’a la sagesse et l'honnêteté nécessaire pour prendre les bonnes décisions ou mettre ses propres intérêts de côté. Il y a aussi des gens dont les dires ne peuvent pas être pris au sérieux. Quiconque donne des conseils doit posséder les qualités nécessaires, dont la première est la foi en Allah. Rien qu'en agissant selon sa conscience une personne peut faire une bonne évaluation d'une situation et l'expliquer à quelqu'un d'autre, même si une telle explication n'est pas dans ses propres intérêts. Son amour et sa crainte d'Allah le rendent consciencieux et digne de confiance.

Toute personne qui n'utilise pas sa conscience et affiche des faiblesses morales n'a ni la capacité de faire le bon choix ni la capacité de mener les autres à la vérité. Par conséquent, un musulman devrait être méticuleux dans le choix de ses conseillers. Dans le Coran, Allah nous interdit d’obéir aux mauvaises personnes et précise le type de personne dont les paroles et les remontrances ne doivent pas être prises en compte, il s’agit de ceux qui transgressent facilement les limites d'Allah :

Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,grand diffamateur, grand colporteur de médisance, grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur, au cœur dur, et en plus de cela bâtard. Même s'il est doté de richesses et (de nombreux) enfants. Quand Nos versets lui sont récités, il dit:Des contes d'anciens.(Sourate al-Qalam, 10-15)

Et dans un autre verset, nous voyons qu'il y a deux types d'individus qui ne devraient pas être écoutés :

Endure donc ce que ton Seigneur a décrété, et n'obéis ni au pécheur, parmi eux, ni au grand incroyant. (Sourate al-Insan, 24)

Le Coran est très clair au sujet de ceux dont les dires doivent être pris au sérieux, c'est-à-dire, ceux dont les avis et conseils devraient être pris en compte. Selon cette distinction, quand c'est une question de bien-être matériel et émotionnelle, un musulman ne devrait jamais agir conformément à l'avis des menteurs, des commères, ou des individus agressifs et argumentateur, qui négligent facilement l'ensemble des limites fixés par Allah ou les gens qui sont trompeurs ou sarcastiques.

Etre résolu dans l’adoration d’Allah

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux. Adore-Le donc, et sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un homonyme ? (Sourate Maryam, 65)

“Etre résolu”, c'est être ferme dans ses actes et y persister. Allah ordonne aux musulmans non seulement d'exécuter les actes de culte, mais aussi d'être également résolus en les exécutant.

Cependant, quelques personnes tendent à limiter le concept de résolution dans le culte à certains actes obligatoires tels que la prière régulière, l'aumône, le jeûne ou le pèlerinage. Or dans son sens réel, l'adoration signifie “être un serviteur”.  Autrement, les attitudes d'un homme, son comportement et tout ce qu'il fait pour servir Allah sont tous des actes de culte. La conformité à ce qui est recommandé dans le Coran comporte beaucoup d'actes de culte obligatoires importants, et est en soi un acte de culte. 

Contrôler son tempérament, parler doucement et avec gentillesse, avertir les gens quant à l'au-delà, éviter les mauvaises pensées, et s'abstenir de se lancer des conflits injustifiés sont tous des actes de culte. Par conséquent, ce commandement se rapporte aussi bien aux actes de culte physiques qu'à l'excellence morale qu'un croyant adopte pour lui.

Cependant, la fermeté des musulmans sera mise à rude épreuve. Les histoires des prophètes et des croyants du passé dépeignent les événements par lesquels leur persévérance a été éprouvée. Les moments d'épreuve se trouvent être des occasions inestimables pour démontrer la fidélité d'un musulman envers Allah.

Les attaques verbales et physiques des non croyants font partie des occasions la fidélité d'un musulman à sa religion est examinée. La maladie, la soif, la famine, l'épuisement, les menaces et les situations où la vie est mise en danger sont également des épreuves pour les croyants. Il y a beaucoup de situations où un musulman doit persévérer pour continuer à vivre selon les principes de l'Islam.

Il y a également des périodes où Allah accorde aux croyants des faveurs telles que la santé, la force, la richesse ou la puissance. Ce sont là aussi des occasions inestimables par lesquelles ils peuvent démontrer leur engagement envers la religion d'Allah. C'est-à-dire que les musulmans seront éprouvés aussi bien avec des difficultés qu'avec des facilités, pourtant ni les unes ni les autres ne devraient les faire dévier de la conduite juste.

Avertissement de la punition

La philosophie de base d'une société qui ne vit pas selon les valeurs du Coran est que l'homme est seul responsable de sa personne. Selon cette façon de penser, l'homme a juste besoin de s'offrir les meilleures conditions et de s'entourer de l'environnement le plus confortable. Il n'assume aucune responsabilité de quelque nature que ce soit concernant la vie que mènent les autres. Ainsi, la plupart des gens supposent qu'ils ne sont responsables que de leur propre adhésion aux valeurs religieuses et s'affranchissent ainsi de la responsabilité de communiquer le message d'Allah à d'autres. Du point de vue coranique, cependant, la réalité est très différente.

Parmi les responsabilités d'un musulman on compte le devoir de transmettre la religion de l'Islam aux personnes qui nous entourent et de les encourager à croire en Allah. Certains versets coraniques se rapportent à ceci, telle cette directive donnée au prophète Mohamed (pbsl) :

O, toi (Muhammad) ! Le revêtu d'un manteau !Lève-toi et avertis. (Sourate Al Muddaththir, 1-2)

Tout musulman a également la responsabilité d'appeler les autres hommes à embrasser l'Islam. Le croyant doit vouloir que chacun partage son bonheur d’être musulman. Son objectif est de communiquer l'existence d'Allah à chacun, mettre les gens au courant qu'ils seront appelés à rendre compte dans l'au-delà, et que l'enfer est un vrai endroit de supplice pour ceux qui n'obéissent pas aux commandements d'Allah. Pour un musulman, ces fonctions sont bien plus importantes que son commerce, son confort ou ses divertissements. Afin de transmettre la religion d'Allah aux gens, ils doivent faire tout ce que cela suppose, même si cela exige l'abandon de leur maison ou de leurs biens. Allah s'est adressé à son Prophète (pbsl) et à tous les croyants, en disant :

Et avertis-les du jour du regret, quand tout sera réglé, alors qu'ils sont [dans ce monde] inattentifs et qu'ils ne croient pas. (Sourate Maryam, 39)

 

10 / total 10
Vous pouvez lire le livre Les Commandements Negliges Du Coran de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top