< <
2 / total: 7

Chapitre 1:
Les Deux Concepts de Base Utilisésà Mauvais Escient Par Ceux Quidépeignent l’Islam Comme Unereligion Violente : la Charia et Le Jihad

kenar süsü

Dieu décrit le Coran comme suit dans un verset :

... This [the Qur’an] is not a narration which has been invented but confirmation of all that came before, a clarification of everything, and a guidance and a mercy for people who have faith. . (Qur'an, 12:111)

Comme Dieu le déclare explicitement dans ce verset, le Coran est “un exposé détaillé de toute chose” mais il est insuffisant pour les colporteurs de superstitions. Selon eux, le chemin révélé par le Coran n’est pas adapté à leurs propres fausses conceptions religieuses. C’est pour cette raison que tout au long de l’histoire, ils ont soutenu “l’insuffisance” de certains commandements du Coran (le Coran est certainement au-delà de cela) et qu’il devait alors être interprété. de là, ils ont développé l’idée que “Nous ne pouvons comprendre le Coran qu’à travers les hadiths”.

Précisons une chose ici ; les hadiths sont parvenus jusqu’à nos jours comme les paroles de notre Prophète (pbsl). Alors que certains sont entièrement fiables et sont des citations et des pratiques exactes, d’autres ont été progressivement déformés et les significations de certains ont été modifiées. Il y a deux façons de comprendre si un hadith est vraiment la transcription des mots ou de la pratique de notre Prophète (pbsl) : si le hadith est en accord avec le Coran ou s’il a déjà eu lieu. Défendre que les mots ou les pratiques qui entrent en conflit avec le Coran appartiennent réellement au Prophète (pbsl) est sans doute une calomnie faite contre lui car notre Prophète (pbsl) ne s’est conformé qu’au Coran.

L’idée que “Nous ne pouvons comprendre le Coran qu’à travers les hadiths” a causé un préjudice énorme au monde islamique parce que certains Musulmans, en partant de là, ont commencé à fabriquer des hadiths au nom de la religion. Ils ont même abandonné le Coran, acceptant ces hadiths comme la source unique de leur religion. Lorsque des hadiths fabriqués entraient en contradiction avec le Coran, ils ont même eu l’effronterie de dire : “Ce hadith annule le commandement du Coran.” des centaines de hadiths fabriqués ont donné lieu à différentes croyances et il en a résulté quatre écoles qui ne s’accordent pas entre elles sur de nombreux domaines de l’Islam. Les savants se sont tous dit Musulmans mais ils ont tous embrassé quelque chose de très différent. Ils ont même pensé que les autres avaient entièrement abandonné la religion.

Comme suit dans le Coran, notre Prophète (pbsl) se plaint à Dieu Tout-Puissant de la situation dans laquelle le monde islamique est tombé :

Et le Messager dit : “Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée ! ” (Coran, 25 : 30)

icma

Le problème d’une grande partie du monde musulman aujourd’hui est le fait qu’elle ait abandonné le Coran. Chaque déclaration des personnes décrites comme les “chefs de religion” a été adoptée comme une règle et ainsi chaque communauté religieuse a établi ses propres pratiques différentes.

En effet, le problème d’une grande partie du monde islamique aujourd’hui est que les gens ont laissé le Coran comme un livre abandonné.

Une fois que le Coran a été abandonné, ce fut le temps pour “l’ijma”. (Ijma : Consensus de personnalités religieuses éminentes vivant en tout temps, produisant des commandements concernant les lois de la charia sur la base de l’analogie déductive). Puisque le Coran n’était pas leur guide, des milliers de hadiths fabriqués les ont étouffés et ils ont finalement décidé que “ni le Coran, ni les hadiths ne pouvaient expliquer correctement les commandements”. Ces “chefs religieux” ont commencé à produire des lois au nom de l’Islam. Chaque propre interprétation des “chefs religieux” a été considérée comme une loi, chaque communauté s’est basée sur un ensemble de pratiques différent et toute la communauté de l’Islam a commencé à se diviser en sectes, en classes et en groupes finalement réduits. Le Coran, cependant, a été laissé comme un élément décoratif accroché au mur dans son boîtier. En conséquence, une grande partie du monde islamique a “abandonné et  ignoré le Coran”.

En observant certains adversaires de l’Islam, nous voyons que leur problème est ironiquement le même que celui des colporteurs de superstitions : ils n’apprennent pas l’Islam du Coran. Tout comme les colporteurs de superstitions, ils se concentrent sur des hadiths fabriqués, sur les traditions et interprétations de l’Islam des chefs religieux qui sont généralement incompatibles avec le Coran. A leurs yeux, “l’Islam” est le mode de vie et les pratiques des colporteurs de superstitions. Selon eux, “l’Islam” est le pouvoir de l’imagination des historiens et non la religion telle qu’elle est révélée dans le Coran. Ils appellent les lois de cette religion fabriquée la “charia” et non les lois du Coran. Ils ignorent les valeurs, les concepts et les pratiques communiqués dans le Coran mais ils ont de très bonnes connaissances de toutes les règles de la fausse religion des colporteurs de superstitions. En critiquant les règles de cette fausse religion, ils croient qu’ils critiquent l’Islam. Ils sont si attachés à la religion des superstitieux qu’ils ne croient pas quand on leur dit : “Ce n’est pas l’Islam”. et il s’agit d’une erreur extrêmement grave.

Ces personnes doivent croire à cette vérité si elles ne sont pas opposées à l’Islam en raison d’une opposition religieuse idéologique et si elles cherchent réellement une solution à l’obscurité de la mentalité fanatique. Leur religion n’est pas l’Islam. Le Coran seul est suffisant pour un Musulman. Les hadiths sont justes et fiables tant qu’ils sont compatibles avec le Coran. Un hadith qui est incompatible avec le Coran n’a pas sa place dans l’Islam. Si un Musulman ne peut pas trouver l’Islam dans le Coran, c’est qu’il est à la recherche d’une autre religion et la charia de cette religion n’est pas l’Islam.

La Vraie Charia Dans le Coran

Le mot charia signifie “chemin” à suivre en consultant le Coran. Peu de choses sont illicites dans le Coran et celles-ci sont clairement définies par des interdictions explicites. Elles ne sont pas ouvertes à la discussion ou à l’interprétation. Par exemple, le meurtre, l’adultère, prendre des intérêts, manger du porc ou boire du sang sont toutes des actions illégales révélées dans les versets du Coran en termes définitifs. C’est une caractéristique importante du Coran. Les gens qui cherchent à trouver des interdictions en interprétant les versets en fonction de leurs propres désirs produisent toujours leurs propres déductions de celui-ci. Pourtant, Dieu interdit ce qui est illégal avec des déclarations irréfutables comme dans ce verset :

Certes, Il vous interdit la chair d'une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre que Dieu. (Coran, 2 : 173)

Dieu révèle dans le Coran l’existence de personnes qui fabriqueront des choses illégales ou interdiront au nom de l’Islam :

Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : “Ceci est licite, et cela est illicite”, pour forger le mensonge contre Dieu. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Dieu ne réussiront pas. (Coran, 16 : 116)

Après l’époque de notre Prophète (pbsl), de nombreuses communautés survenues ont inventé des mensonges contre Dieu. Puisque ces communautés n’ont pas fait du Coran leur guide, elles pouvaient désigner licite ou illicite ce qu’elles voulaient.

Cependant, il y a certaines communautés dont Dieu souligne les caractéristiques notamment : “Ils ont déclaré illicites les choses rendues licites.” Notre Seigneur dit dans le Coran :

O les croyants : ne déclarez pas illicites les bonnes choses que Dieu vous a rendues licites. et ne transgressez pas. Dieu, (en vérité,) n'aime pas les transgresseurs. (Coran, 5 : 87)

En examinant le système de sauvagerie appliqué sous le nom de charia mais qui est totalement incompatible avec l’Islam, nous allons parler des communautés qui rendent illicites les choses licites et s’éloignent totalement du Coran.

Définissons d’abord la vraie charia, en d’autres termes, le vrai chemin du Coran tel qu’il est indiqué dans les versets :

La charia du Coran signifie l’amour, le respect, l’affection et la protection de toutes les personnes de toutes confessions et opinions. la charia du Coran insiste sur la démocratie et fait prévaloir la liberté d’opinion. En vertu de la charia du Coran, les gens sont bien informés, instruits, ouverts d’esprit, respectueux des autres idées, heureux, extravertis, modernes, de haute qualité, optimistes, valorisent l’art et la science, l’amour et l’amitié. Il n’existe pas de haine, d’intolérance, de conflits, de combats, de despotisme, d’imposition, de menace, de chagrin, de colère ou de guerre dans la charia du Coran. Dans les sections suivantes de ce livre, nous allons développer toutes ces définitions associées à l’Islam avec le Coran et les preuves, avec des versets.

Kuran'daki şeriat

La charia du Coran demande au Musulman d’être moderne, soigné, noble, sage, cultivé, démocratique, ouvert d’esprit, respectueux de toutes les idées et plein d’amour. Celle-ci est basée sur la fraternité, la paix et l’amour. la guerre, la cruauté, la haine, la colère et les conflits sont tous interdits aux Musulmans dans le Coran. Ceux qui souhaitent connaître la vraie charia doivent se tourner vers le Coran seul.  

Y a-t-il aujourd’hui un pays musulman dans le monde qui répond à ces définitions de la charia du Coran ? Bien sûr, non. Cette charia n’a pas été appliquée depuis l’époque du Prophète Mohammed (pbsl). Les pays qui disent qu’ils sont régis par la loi de la charia appliquent la charia d’une foi fanatique que divers groupes violents imposent au nom de l’Islam. Ils adoptent divers faux hadiths comme guide mais abandonnent le Coran. Dans les mots du professeur théologien turc Yasar Nuri Ozturk :

Pourquoi parlent-ils de charia et non de l’Islam ? Parce que si on parle de l’Islam, ils devront prouver leurs affirmations avec le Coran. Il est impossible que ceux qui trompent au nom de Dieu trouvent une preuve du Coran pour ce qu’ils appellent religion. En se référant à une question en disant charia, ils peuvent interpréter comme ils le souhaitent et quand ils sont dans une impasse, ils produisent une religion basée sur leurs propres impositions en disant : "ceci est ce que les oulémas [érudits religieux] affirment, cela est un consensus de la communauté musulmane, c’est ce que nos ancêtres ont décidé et c’est ce que les Musulmans font depuis des siècles”.

Cette conception qui est un effort pour assimiler la charia à l’Islam est une conception qui vise à faire de ses coutumes ayant de nombreux postulats admis avec le temps comme étant en contradiction avec le Coran, une religion. Cette conception fait équivaloir la charia avec la foi et met en avant certaines lois irrationnelles qui ne proviennent pas du Coran [mais plutôt qui] existent dans certains livres de fiqh [jurisprudence islamique] obsolètes comme la religion.” (Yasar Nuri Ozturk, Allah ile Aldatmak [Tromper avec le nom de Dieu], Yeni Boyut Press)

Nous verrons dans les chapitres suivants l’origine de cette conception de la charia adoptée par ces groupes qui prétendent appliquer la charia mais qui répandent en réalité la rage et la haine. Nous chercherons un par un et verrons l’invalidité de tous les faux hadiths qu’ils adoptent comme guides. Nous analyserons avec des preuves évidentes à l’appui, à quel point cette charia est très éloignée du Coran et qu’elle ne peut jamais être décrite comme la charia du Coran.

Qu’est-Ce Que la Vraie Charia Coranique Apporte A Un Pays?

S’il existait vraiment un pays qui appliquait la charia de l’Islam, à quoi ressemblerait-il ? Ce pays serait très développé en matière d’art et de science, aurait un niveau de vie et d’éducation élevé, serait de haute qualité, paisible, aimant et en faveur de l’unification de tous les peuples du monde. Il serait un pionnier de la paix et un modèle d’amour ; il embrasserait les Juifs, les Chrétiens et les athées, il considérerait les personnes de toutes les idéologies comme des amis et les respecterait tous, assumerait la mission d’apporter la tranquillité et le calme dans le monde, penserait d’abord à ceux qui sont dans le besoin avant lui-même et leur trouverait des solutions. Ce serait un pays aimant et heureux. En plus d’être de très haute qualité, le peuple de ce pays aurait également un style de vie ultra moderne et ultra démocratique. Toutes les opinions pourraient être exprimées librement et sans aucune agressivité, insultes, intolérance ou violence. Les biens ne seront pas entassés et accumulés. Un style de vie coranique fondé sur la protection des pauvres et sur le fait de “penser aux autres avant soi-même” prévaudrait. Il ne subsisterait aucun pauvre. Dans un tel système, toutes les personnes du monde pourraient vivre heureuses et tous les pays du monde seraient ravis.

Si l’on compare cette description avec les pays qui ont pris le nom de “République islamique”, une grande différence apparaît immédiatement. Le système actuellement appliqué sous le nom de charia n’est certainement pas la charia de l’Islam. Pour que les gens puissent vivre selon la charia de l’Islam, cette religion devrait être purgée de toutes ses superstitions et devrait répondre à toutes les descriptions louées dans le Coran et citées ci-dessus.

Pour que cela se produise, il est essential que le chef d’Etat d’un pays régi par l’Islam, agisse en pleine conformité avec le Coran et non avec les superstitions. Un dirigeant musulman qui respecte le Coran aura trois caractéristiques majeures : il sera affectueux, démocratique et juste. Grâce à ces caractéristiques, un tel dirigeant sera toujours fiable. Le peuple qui vit sous la protection d’un dirigeant musulman qui se conforme entièrement aux valeurs morales du Coran jouira de la plus parfaite liberté jamais connue auparavant. Aucune des obligations islamiques ne sera imposée à quiconque.

Tout le monde agira en fonction de ses propres croyances. Tout le monde aura le droit d’exprimer son opinion. Aucune priorité ne sera donnée à une personne au détriment d’une autre. Tout le monde connaîtra un traitement égal. la justice sera administrée de manière égale pour tout le monde. On se conformera toujours au verset : “O les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Dieu l'ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père et mère ou proches parents” (Coran, 4 : 135) même s’il va parfois à l’encontre des Musulmans.

Un dirigeant musulman désirera et s’efforcera toujours pour établir l’amour parce que la raison de la révélation des religions, la raison de l’existence humaine et la raison de la création du paradis est l’amour. Le conflit sera insignifiant dans une société où l’amour règne, dans laquelle on ne limite les libertés d’aucune personne et où tout le monde reçoit un traitement équitable dans un contexte d’abondance. Les environnements conflictuels disparaîtront également quand l’injustice, le manque d’amour et les inimitiés sont éradiqués.

Par conséquent, pour comprendre la charia, nous devons nous tourner vers le Coran et non vers les pratiques des pays qui prétendent appliquer la charia de l’Islam. L’Islam est venu avec le Coran. Il est impossible qu’un pays qui n’applique pas les systèmes de justice, de démocratie et de liberté du Coran puisse être un modèle au sujet de la charia. Il serait donc faux qu’on suggère : “Mais on l’applique de cette façon dans ce pays, l’Islam apportera donc la sauvagerie avec lui.” Le système qui doit être dénoncé ici est le faux système appliqué au nom de l’Islam par les dirigeants de ce pays, ce n’est pas le système du Coran. (Le Coran est certainement au-delà de cela).

La non-application du véritable système de charia du Coran, qui apportera avec lui les beautés citées ci-dessus et le fait que la sauvagerie soit représentée à tort comme étant la charia du Coran est bien sûr une chose terrible : cependant, blâmer l’Islam n’est pas une solution. Ceux qui accusent l’Islam causent un grave préjudice en essayant d’éliminer la seule solution au radicalisme, à la violence et à la sauvagerie. Ils ouvrent davantage la voie au radicalisme en s’efforçant d’affaiblir l’Islam. Ce ne sont ni leurs accusations, ni les armes qu’ils fabriquent qui élimineront le radicalisme et les fausses croyances propagées sous le nom de l’Islam. la conception du véritable Islam est la seule voie. Il y a un problème de fausse croyance ici. et on ne peut supprimer les fausses croyances qu’en les remplaçant par les vraies.

çocuklar

Le Vrai Jihad Dans Le Coran

cihad

LA VIOLENCE N'A PAS de PLACE EN ISLAM

“Mener le jihad” en Islam signifie éduquer l’autre, enseigner la vertu morale et s’efforcer de détourner les gens du mal. Ceux qui tuent au nom du jihad n’agissent pas à la lumière du Coran.  

Le mot jihad dérive du mot arabe jahd. Ses significations sont : 1) Travailler, s’efforcer, afficher une détermination et persévérance ou abnégation et 2) Contrôler son soi inférieur. Sur la base de ces définitions, le jihad dans l’Islam signifie informer l’autre, enseigner aux gens les valeurs morales et se détourner du mal. Ce faisant, le Musulman doit former son soi inférieur dans le sens de la vertu morale et s’éduquer pour se tenir à l’écart de la rage et de la haine. Autrement dit, ce dont le musulman engagé dans le jihad doit faire, c’est d’une part s’éduquer et d’autre part, s’efforcer pour enseigner aux gens la vérité et la bonté. Il doit être un exemple avec ses propres valeurs morales pour répandre l’amour, la paix et l’affection et détourner les gens du mal.

Le mot jahd n’est jamais employé dans un autre sens dans le Coran. Ceux qui commettent un massacre sous le nom de jihad en disant : “Notre point de référence est le Coran” mentent ou sont mal informés.

Au regard du Coran, ceux qui massacrent actuellement les gens au nom du jihad, meurent comme kamikazes ou incitent à la guerre commettent un péché grave. Mais la plupart de ces personnes ignorent qu’elles contreviennent au Coran. C’est parce qu’elles ont été égarées au nom de la religion. Elles ont leur propre croyance dans laquelle il y a la haine au lieu de l’amour, la rage au lieu de l’affection et l’inimitié au lieu de la fraternité, l’horreur au lieu de la beauté et l’ignorance au lieu de l’art, de la science et de la culture. Il est donc facile de remettre un fusil entre les mains d’une personne qui croit en une telle foi et de lui dire aussi : “Cette communauté est ton ennemi, va donc l’attaquer.” Il est donc assez facile de les inciter et de donner lieu scandaleusement à des communautés de rages.

Les faux hadiths que ces personnes citent comme étant la prétendue justification de l’agression et les versets du Coran qu’elles interprètent à tort au nom de la guerre, seront exposés en détail dans les chapitres suivants. Il y a un point important qui doit être rappelé ici : la grande majorité des radicaux sèment la violence par ignorance. Ils ne connaissent pas la vraie religion. la plupart d’entre eux n’ont probablement jamais lu encore le Coran. C’est pourquoi il ne sert à rien de condamner, de maudire, de menacer, d’emprisonner ou d’exiler une personne qui tue sous une mauvaise compréhension en menant le jihad. Son problème est le fait qu’il n’a pas été éduqué avec le Coran et n’a pas compris la loi de Dieu. Puisque le problème repose ici, nous devons accepter le fait que tant que la fausse éducation persiste, il y aura aussi des radicaux ignorants qui ne savent pas ce qu’ils font. Si l’on admet que c’est le problème, on peut aussi saisir le fait que la véritable éducation est le seul besoin de ceux qui sèment la violence et la terreur sous le nom de jihad.

Ce Qui Est Mal Compris A Proposde la Guerre En Islam

Un Musulman A la Responsabilité de Croire A Chaque Verset Du Coran Sans Exception

Kurani Kerim

La raison de présenter une telle rubrique ici est de montrer la nature fausse des affirmations faites par les fanatiques cherchant à ajouter des superstitions à l’Islam et par certains opposants à l’Islam, qui à leur tour font mauvais usage des idées désagréables de ces fanatiques selon lesquelles certains versets du Coran seraient abrogés. Ils citent ce verset comme supposée preuve de leurs affirmations :

Si Nous abrogeons un ayat quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas que Dieu est omnipotent ? (Coran, 2 : 106)

Ceux qui roulent leur langue contre le Coran ont interprété à tort ce verset comme étant une preuve qui leur permet d’imposer leur propre superstition comme religion à la place du Coran. Ils ont imaginé à mauvais escient qu’en interprétant ce verset comme bon leur semble, ils pouvaient invalider certains versets et même les remplacer par des hadiths fabriqués. D’autre part, certains opposants à l’Islam soutiennent qu’il y a des versets sur l’utilisation de boissons enivrantes ou sur la guerre qui sont abrogés et cherchent à diviser les Musulmans entre ceux qui acceptent et ceux qui rejettent cela.

La bonne interprétation de ce verset que les personnes en question cherchent à citer comme preuve selon leur mode de pensée dévié est la suivante : le terme arabe ayat dans le verset “Si Nous abrogeons un ayat quelconque” est singulier. Le mot ayat signifie également “signe” ou “miracle” tout comme “verset” mais le mot ayat utilisé pour désigner les versets du Coran n’apparaît jamais à la forme singulière dans le Coran. Quand il apparaît au singulier, le mot ayat signifie toujours “preuve” ou “signe” et c’est ainsi qu’il est traduit dans tous les autres versets.

Le sens ici n’est donc pas “versets du Coran” mais “signes, règles et charias” qui ont existé auparavant. Par conséquent, selon ce verset, si certaines pratiques et commandements appliqués par les communautés précédentes auxquelles les livres divins ont été envoyés, c’est-à-dire aux Juifs et Chrétiens et oubliés avec le temps, ceux-ci sont soit rappelés avec le Coran, soit abrogés par le Coran. Une version similaire ou meilleure a donc été apportée avec le Coran.

Nous devons également nous concentrer sur les mots “que Nous le fassions oublier” dans le verset. Pour qu’un commandement soit abrogé par un autre, celui qui est antérieur doit avoir été “oublié”. Puisque le Coran est resté inchangé depuis 1400 ans, il ne peut être question d’un verset remplaçant un autre. Les commandements que les fanatiques affirment avoir été abrogés n’ont pas été oubliés, ils sont encore dans le Coran. Cela montre clairement que l’abrogation à laquelle on se réfère ici n’est pas l’abrogation d’un verset par un autre, mais celui de commandements appartenant à des communautés antérieures qui depuis, ont été oubliés. Les commandements qui ont été descendus aux sociétés antérieures mais qui ont été “oubliés” ont été restaurés avec le Coran, qui a des versions plus propices ou similaires à celles envoyées à ces communautés.

Le Coran Est Un Livre “Préservé”

Comme le déclare explicitement notre Seigneur dans un verset, le Coran est un livre “préservé”.

En vérité c'est Nous Qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous Qui en sommes gardien. (Coran, 15 : 9)

Il est impossible que certains versets d’un livre qui est “préservé” et dont les commandements s’appliquent à tous les Musulmans soient considérés comme valides alors que d’autres ne le soient pas. la perfection dans l’intégralité du Coran, ses miracles mathématiques et scientifiques, le fait que c’est un guide et les versets concernant la façon dont il a été conservé réfutent toutes ces allégations faites par les fanatiques et les adversaires de l’Islam.

Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient... alors que c'est un livre puissant [inattaquable] ; le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange. (Coran, 41 : 41-42)

Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter. Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. A Nous, ensuite incombera son explication. (Coran, 75 : 17-19)

Comme ces versets l’indiquent explicitement, le Coran est un livre sans égal et le faux ne peut le rattraper par devant ou derrière. Ce livre est sous la protection de notre Seigneur. C’est donc une calomnie manifeste de suggérer que certains commandements ont remplacé d’autres dans le Coran.

Il est nécessaire de préciser ici que les supposés savants qui calomnient l’Islam et le Coran de cette manière sont dans un fort désaccord entre eux sur le nombre de versets qui sont soi-disant abrogés. Chacun remplace à sa manière un verset qu’il considère comme abrogé par un autre commandement, et par conséquent, ces règles conduisent à des croyances nouvelles et différentes : certains soi-disant savants sont même allés jusqu’à défendre que les hadiths peuvent remplacer des versets. Ces personnes ignorent complètement le verset suivant de Dieu : “… Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre… ” (Coran, 6 : 38). Ils rejettent les versets du Coran et les remplacent par des hadiths dont certains sont des inventions totales. Cette faille de logique perpétrée au nom de l’Islam représente également la base des actions des radicaux. Nous examinerons cela plus en détail dans les sections suivantes.

Tout comme les colporteurs de superstitions, les adversaires de l’Islam ont également essayé d’appliquer cette fausse interprétation des versets à un grand nombre de commandements sur l’Islam. Analysons maintenant où ces personnes en question se sont trompées.

Les Erreurs Dans la Distinction Entre“Musulmans de la Période Mecquoise” Et“Musulmans de la Période Médinoise”

Certains opposants à l’Islam se réfèrent aux Musulmans modérés comme “Musulmans de la période mecquoise”. A leurs yeux, l’époque où le Prophète Mohammed (pbsl) était à la Mecque était une époque paisible et sans guerres et que celles-ci ont soudainement commencé après la migration de notre Prophète (pbsl) vers Médine. Sur cette base, certaines personnes prétendent que les partisans de la guerre en Islam ne reconnaissent que les versets révélés dans la période médinoise tandis que les Musulmans pacifiques ne reconnaîtraient que les versets de la période mecquoise. Cette idée est aussi illogique que pourvue d’ignorance.

Comme nous l’avons déjà vu, la condition essentielle pour qu’un Musulman acquière l’identité de Musulman est de croire à tous les versets du Coran sans exception. Si quelqu’un rejette un seul verset, alors il perd l’attribut d’être un Musulman tel que décrit dans le Coran. Il n’y a donc aucune possibilité au regard du Coran qu’une personne disant : “Je suis Musulman” discrimine en disant : “Je reconnais ce verset mais pas celui-là”.

Il est vrai qu’il n’y a pas eu de combats au cours de la période mecquoise dans la vie du Prophète Mohammed (pbsl) mais qu’il y en a eu dans la période médinoise et que des versets concernant ces combats particuliers ont été envoyés. Afin de comprendre la raison de cela, il faut comprendre les conditions difficiles à l’époque de notre Prophète (pbsl).

L’épreuve Difficile des Musulmans Lors de la Période Mecquoise

La révélation au Prophète Mohammed (pbsl) a pris 23 années complètes. Durant les 13 premières années, les Musulmans ont vécu en tant que minorité dans la société païenne de la Mecque et ont subi de très fortes pressions. Beaucoup de Musulmans ont été soumis à la torture physique, certains ont été martyrisés, les maisons et biens de la plupart ont été pillés et ils ont constamment été exposés à des menaces et des insultes. Toutefois, les Musulmans ont continué à vivre sans recourir à la violence en gardant simplement leur distance avec les païens et en les appelant toujours à la voie de la paix.

Mais l’agression des communautés païennes en question n’en finit pas. Au départ, les Qoraïchites ne semblaient pas accorder d’importance à la prophétie de Mohammed (pbsl). Tout en continuant à ne pas croire, ils n’ont fait aucune protestation contre l’appel de notre Prophète (pbsl) tant qu’il ne disait rien contre leurs idoles. Cependant, quand ils voyaient le Prophète (pbsl), ils l’attaquaient verbalement. Ils se moquaient et rabaissaient imprudemment les Musulmans. la période qoraïchite de la “violence verbale” a commencé de cette façon.

Le Coran décrit la situation en ces termes :

Les criminels riaient de ceux qui croyaient, et, passant près d'eux, ils se faisaient des œillades, et, retournant dans leurs familles, ils retournaient en plaisantant, et les voyant, ils disaient : “Ce sont vraiment ceux-là les égarés.” (Coran, 83 : 29-32)

Mekke

Les Musulmans ont vécu en tant que minorité dans la société païenne de la Mecque et ont été exposés à de nombreuses oppressions. Beaucoup de Musulmans ont été torturés physiquement, certains ont été martyrisés, leurs maisons et leurs biens ont été pillés et ils ont été soumis à des insultes et menaces constantes. Pourtant, les Musulmans ont continué à vivre sans recourir à la violence, simplement en gardant leur distance avec les idolâtres et en les appelant à vivre dans la paix.

La Mecque était le centre de l’idolâtrie. la Mecque pouvait tous les jours être bondée jusqu’au débordement avec des gens qui venaient visiter la Kaaba et les idoles autour d’elle, et donc faire gagner aux Qoraïchites une bonne partie de l’argent et le prestige. Les Qoraïchites ont vu la propagation de l’Islam à la Mecque comme une menace parce qu’ils pensaient que cela irait contre leurs propres intérêts et attireraient également l’hostilité des autres tribus. Ils savaient aussi que l’Islam considère les individus comme égaux et qu’il ne fait aucune distinction fondée sur la lignée ou la richesse. Les principaux membres des Qoraïchites pensaient alors qu’ils avaient besoin de prendre des précautions pour arrêter la propagation de l’Islam. Ces “précautions” comprenaient souvent la torture et même le meurtre de Musulmans. (Ibn Hicham, 1/287)

Les païens de l’époque ne pouvaient pas beaucoup nuire aux membres de familles fortes et éminentes tels que Hazrat Abou Bakr et Hazrat Othman mais ils maltraitaient violemment les Musulmans pauvres et non protégés. Parmi les Musulmans dignes, exposés à ces mauvais traitements, on comptait Abou Fakih, Khabbab ibn al-Aratt, Bilal ibn Rabah, Souhaib ar-Rumi, Ammar ibn Yasir, Yasir ibn Amir et Soumayyah bint Khayyat.

Abou Fakih, un esclave de Safwan ibn Oumayyah, était tous les jours attaché par les pieds et traîné sur le gravier et le sable chaud par son maître.

Le forgeron Khabbab ibn al-Aratt a été placé sur des charbons ardents et des charbons ont été enfoncés dans sa poitrine jusqu’à ce qu’ils refroidissent.

Le père d’Ammar ibn Yasir, Yasir ibn Amir, a été lié par ses jambes à des chameaux qui ont ensuite été dirigés dans des directions différentes, déchirant son corps en morceaux. Incapable de supporter la douleur de son mari martyrisé sauvagement, Soumayyah bint Khayyat, s’est exprimée contre les païens et a été tuée par une flèche tirée par Abou Jahl. (Zad al-Maad, 2/116 ; L’Age de la Félicité, 1/254)

Oumayyah ibn Khalaf jetait tous les jours son esclave Bilal al-Habachi, nu sur le sable brûlant. Il plaçait ensuite sur sa poitrine un énorme rocher et le laissait là pendant des heures, il le torturait et essayait de le faire aller à l’encontre du Prophète (pbsl) et d’abandonner l’Islam. Un jour, il lui a attaché les mains et les pieds et a placé une corde autour de son cou. Il l’a ensuite traîné sur le sable chaud dans les rues de la Mecque. (Zad al-Maad, 2/116 ; L’Age de la Félicité, 1/253)

Ils ont d’abord été incapables de toucher la personne du Prophète Mohammed (pbsl) car il était sous la tutelle de son oncle Abou Talib et parce qu’ils craignaient les Hachémites. Cependant, peu à peu, ils ont commencé à le calomnier en disant qu’il était “devin, poète, magicien, prestidigitateur”. Finalement, ils ont profité de toutes les occasions qu’ils ont pu trouver pour insulter ou maltraiter notre Prophète (pbsl).

Mekke müşrikleri

Les païens de l’époque ne pouvaient pas nuire aux Musulmans comme Hazrat Abou Bakr et Hazrat Othman, issus de familles puissantes et prestigieuses. Cependant, ils maltraitaient et torturaient sauvagement les Musulmans pauvres et sans défense comme jamais vu auparavant. 

Les Musulmans ont subi tous ces mauvais traitements simplement parce qu’ils avaient la foi et prêchaient l’Islam à d’autres personnes. Malgré toute cette oppression, la torture et la violence, les Musulmans n’ont jamais fait de mal à ceux qui les avaient blessés, ce qui est l’une des exigences de l’Islam, et n’ont jamais essayé de se défendre alors qu’il s’agit de leur plus grand droit humain fondamental. Voyant que les Musulmans ne contre-attaquaient pas, les Qoraïchites ont intensifié leurs agressions et tortures. Ces derniers martyrisaient désormais les Musulmans dès qu’ils les voyaient.

Comme la persécution s’est aggravée, les Musulmans qui n’ont aucunement répondu et ne se sont même pas défendus n’ont pas pu rester plus longtemps à la Mecque étant donné que le Coran interdisait l’effusion de sang. Cela signifiait qu’ils devaient migrer vers Médine.

La Période Médinoise et Les Batailles

Puisque les attaques des idolâtres augmentaient avec sévérité à la Mecque, les Musulmans ont migré à Yathrib (appelé plus tard Médine) où le climat était plus libre et convivial, et y ont établi leur propre administration. Cependant, même après qu’ils ont établi leurs propres structures politiques, les attaques menées par les païens de la Mecque n’ont pas cessé. Les Qoraïchites ont suivi les Musulmans et ont persisté dans des attaques violentes contre eux. Mais notre Prophète (pbsl) et les Musulmans autour de lui ne se sont pas engagés dans une bataille contre les idolâtres.

Aucun individu, communauté ou pays dans le monde ne resterait sans réponse s’il était attaqué. Ils répondraient toujours à l’agresseur dans la “légitime défense” et prendraient au moins des mesures défensives. Les personnes qui se livrent à la légitime défense sont toujours exonérées par les tribunaux et les pays également, sont mis hors de cause en vertu du droit international car ils ont été soumis à une attaque injuste, et que la vie des gens, les familles et proches ou les pays, les territoires et l’honneur ont été en danger.

Cela vaut également pour notre Prophète (pbsl) et les Musulmans de la période mecquoise. Toutefois, malgré toutes les attaques injustes et meurtrières faites contre eux, notre Prophète (pbsl) et les Musulmans n’ont pas contre-attaqué au motif que Dieu avait rendu le meurtre illégal. Au lieu de cela, comme commandé dans les versets, ils ont toujours appelé l’autre partie à la paix et quand les propositions de paix ont été inefficaces, ils ont quitté leurs maisons, leurs terres et leurs villes et se sont éloignés.

Lors des 13 années de la période mecquoise et des premières années de la période médinoise, le combat n’était pas permis, les croyants se conformaient encore au commandement d’être patient face à toute cette torture et injustice et de prêcher gentiment la religion de Dieu comme révélé dans le verset “Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. et discute avec eux de la meilleure façon” (Coran, 16 : 125). Notre Prophète (pbsl) a répondu comme suit à ces Musulmans qui voulaient résister à la persécution en question :

“Le combat n’est pas encore permis. Soyez patient, l’aide de Dieu est proche et vous serez récompensé pour vos souffrances… ”

Notre Prophète (pbsl) a été autorisé à s’engager dans la légitime défense pour sa communauté et lui-même dans les versets suivants qui ont été révélés après la migration à Médine :

Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) – parce que vraiment ils sont lésés ; et Dieu est certes capable de les secourir – ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, – contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient : “Dieu est notre Seigneur”… (Coran, 22 : 39-40)

Avec ces versets, la communauté musulmane qui avait été injustement contrainte à l’exil simplement parce ce qu’elle disait : “Notre Seigneur est Dieu” a commencé à faire des préparatifs pour se défendre. Comme indiqué explicitement dans le verset, l’autorisation de se défendre est donnée à la communauté musulmane “qui sont attaqués – parce que vraiment ils sont lésés” mais on ne leur commande pas d’attaquer. Selon ce verset, les Musulmans ont commencé à se défendre et à riposter contre la communauté féroce qui les attaquait. Après cela, les versets concernant la guerre et la défense contenaient des descriptions à propos des mesures pendant le déroulement des combats. En d’autres termes, une description spéciale est apportée spécifiquement à la situation dans cette guerre particulière. Par conséquent, tous les versets sur la guerre dans le Coran ont été révélés en référence aux attaques particulières qui ont eu lieu à ce moment pour nous permettre de voir les conditions difficiles de l’époque et la justice de notre Prophète (pbsl).

Contre Qui Les Batailles Ont-Elles Eté Livrées ?

savaşlar

Un point important qu’il y a lieu de rapporter concernant les batailles décrites dans le Coran est “l’autre partie” dans les combats. Certaines sources religieuses et historiques affirment que les batailles à l’époque de notre Prophète (pbsl) étaient contre les Juifs. Certaines personnes qui lisent ces sources vont ensuite chercher l’antisémitisme dans le Coran, prétendant que les versets révélés pour les batailles spécifiques dans le Coran sont généralement dirigés contre les Juifs. Mais cela est une grave erreur.

Ce sont les païens qui se sont engagés dans cette persécution contre notre Prophète (pbsl) et les Musulmans. la plupart était idolâtre. Leur but était d’empêcher toute atteinte à leurs idoles et croyances païennes. Certains étaient des hypocrites et des polythéistes qui provenaient de communautés juives mais il serait très erroné de les désigner comme “Juifs”. de la même façon qu’il serait erroné d’appeler “Musulman” un hypocrite ou un polythéiste qui apparaîtrait d’une communauté musulmane, il serait tout aussi faux de considérer comme “Juifs” les polythéistes et hypocrites qui ont émergé parmi les Juifs et qui ont commencé à répandre la violence. Il est impossible qu’un véritable Juif commence des combats et tue des croyants.

Le Coran maudit l’antisémitisme. Pour cette raison, ceux qui cherchent une affirmation relative à l’hostilité envers les Juifs dans le Coran, repartent sans succès. Les gens qui interprètent les versets en question comme se référant à la lutte contre les Juifs doivent bien comprendre cela. Notre Prophète (pbsl) a toujours entretenu de bonnes relations avec les Juifs. Il a agi avec respect et affection et les vrais Juifs pieux ont aussi montré le même respect et affection à notre Prophète (pbsl).

Les informations concernant l’attitude affectueuse de notre Prophète (pbsl) envers les Juifs, la Torah et le Judaïsme seront examinées en détail dans le chapitre sur les Gens du Livre.

La Description de la Guerre Dans Le Coran

Le Coran est très explicite sur quand et comment la guerre doit être menée :

Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Dieu n'aime pas les transgresseurs ! (Coran, 2 : 190)

La guerre ne doit être menée que contre ceux qui attaquent les Musulmans. Celle-ci doit être une guerre défensive. Il est absolument interdit dans le Coran que les Musulmans attaquent l’autre partie sans raison.

Dieu commande aux Musulmans dans le Coran de toujours prioriser la justice même s’ils sont en colère contre une communauté en raison de ses injustices et agressions. Dieu révèle dans un verset :

O les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des témoins équitables. et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. et craignez Dieu. Car Dieu est certes parfaitement connaisseur de ce que vous faites. (Coran, 5 : 8)

Par exemple, dans un verset Dieu interdit aux Musulmans d’outrepasser les limites concernant les communautés qui tentent d’empêcher les Musulmans d’entrer dans la Kaaba, leur conseillant de se comporter avec bonté avec elles et les autres :

… et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser. Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. et craignez Dieu… (Coran, 5 : 2)

Les Musulmans sont avertis par Dieu Tout-Puissant de ne pas outrepasser les limites, même s’ils ont été délibérément empêchés d’accomplir leur obligation religieuse du Hajj (pèlerinage) et traités injustement. Dieu commande aux Musulmans de se comporter avec justice, même dans ces conditions, et leur ordonne de bien se comporter et de ne pas être en colère. Les Musulmans ont l’obligation d’obéir à ce commandement du Coran quelles que soient les circonstances.

Le verset qui décrit la seule justification des combats – l’auto-défense – contient également une autre condition au sujet de la guerre : ne pas aller dans l’excès. Cela signifie qu’en cas d’attaque, un Musulman doit tout simplement se défendre, ne doit pas réagir de façon excessive et ne doit agir autrement que de prendre des mesures défensives. En d’autres mots, l’agression, la violence, la colère et l’extrémisme sont interdits dans le Coran.

D’autres versets révèlent en ces termes l’obligation de ne prendre part qu’à la guerre défensive contre les agresseurs :

Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. Dieu vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion… (Coran, 60 : 8-9)

Il y a une distinction importante ici. Il est interdit aux Musulmans d’attaquer des gens qui ne les ont jamais attaqués, même s’ils s’opposent aux Musulmans par leurs idées. Un Musulman a la responsabilité de traiter ces gens avec respect et justice. Selon ce verset, les Musulmans sont seulement autorisés à s’engager dans la guerre défensive contre les personnes qui les oppriment en raison de leurs croyances et les attaquent physiquement, autrement dit, contre les personnes déclenchant des hostilités. Comme nous l’avons déjà vu, tout le monde, bien sûr, se défendra s’il est attaqué. C’est le droit de toute personne, nation et pays et c’est aussi ce qui convient de faire.

Le fait que notre Prophète (pbsl) n’est engagé dans aucune auto-défense jusqu’à la révélation des versets permettant une telle activité, représente une énorme abnégation et dévotion religieuse. Jusqu’à ce moment, notre Prophète (pbsl) a simplement eu recours à des méthodes de compromis et a essayé de convaincre l’adversaire comme l’exige le verset “… discute avec eux de la meilleure façon… ” (Coran, 16 : 125) même si le seul but des païens qoraïchites était de commettre un massacre.

Ayant énoncé ce point important, nous allons maintenant examiner tous les versets que les colporteurs de superstitions et les adversaires de l’Islam cherchent à donner comme preuve de la violence perpétrée prétendument au nom de l’Islam et réfuter leurs erreurs sur le sujet l’une après l’autre.

Avant d’examiner ces versets, il faut d’abord savoir que toutes les guerres décrites dans le Coran ont été menées contre une communauté particulière dans une région précise et que ces conditions particulières sont exprimées dans les versets. Cette communauté avec laquelle un accord a été conclu était polythéiste. Par conséquent, toutes les guerres ont été déterminées par le comportement et l’agression de la communauté en question qui n’avait pas respecté les accords de paix et d’amitié. Les versets descendus portent donc sur le contexte de cette époque et décrit ce climat spécifique.

Afin de mieux comprendre ce fait, penchons-nous sur la définition de polythéiste à cette époque et sur les accords conclus avec eux :

Les Polythéistes Avec Lesquels Les Accordsont Eté Conclus

müşrikler

Même si selon certains commentaires de l’époque, le mot signifie simplement “ceux qui attribuent des égaux à Dieu”, le terme se réfère aux païens qui adorent des idoles, qui attribuent explicitement des égaux à Dieu et croient en d’innombrables divinités et qui ne sont pas Musulmans, Juifs, Sabéens, Chrétiens ou Mages.

Bien que le Coran se réfère aux diverses religions qui existaient en Arabie pendant la période de la venue de l’Islam, les polythéistes sont toujours mentionnés comme un groupe distinct. En observant l’époque de notre Prophète (pbsl), bien qu’épouser les femmes et manger la nourriture des Gens du Livre – Juifs et Chrétiens – ait été rendu licite, il a été interdit d’épouser des femmes ou de manger la nourriture cuisinée par les Mages, les Sabéens et les polythéistes aussi.

Comme nous l’avons déjà vu, notre Prophète (pbsl) a été contraint de migrer à Médine sous la forte pression des polythéistes et dès les premiers jours de l’émigration, il a établi un lien de fraternité entre les Ansars (les aidants, les Musulmans de Médine) et les Mouhadjir (les émigrés, les Musulmans qui ont migré de la Mecque à Médine). Il a signé de nombreux accords avec les communautés polythéistes et les personnes vivant dans la région et les a toujours invités à être unis pour édifier la paix malgré les attitudes extrêmes des polythéistes.

Notre Prophète (pbsl) est arrivé à Médine et le fait qu’il ait renforcé l’amour et la fraternité a montré que les gens pouvaient vivre en paix avec des peuples de différentes croyances, religions et langues. Le fait que le premier texte qu’il avait écrit était un accord de paix est l’une des plus grandes preuves qu’il était un grand messager de paix et d’amour. Après la prise de la Mecque, le Prophète (pbsl) a même libéré tous les polythéistes qui avaient torturé des Musulmans et les a traités avec une grande compassion. Cette grande vertu morale montrée par le Prophète Mohammed (pbsl) était quelque chose qui n’avait jamais été observée auparavant dans la société arabe et celle-ci a été accueillie avec une grande approbation.

Le Prophète Mohammed (pbsl) est un modèle pour tous les Musulmans en ce qui concerne l’application de la justice dans les territoires conquis. Il a appliqué la justice révélée dans le Coran aux habitants des pays conquis et a conclu avec eux des accords de paix satisfaisant les deux parties et en vertu desquels, personne ne subirait le moindre préjudice. Pour cette raison, les peuples des pays conquis, quelles que soient leur religion ou leur origine ethnique, ont toujours été ravis par la justice apportée par l’Islam. Notre Prophète (pbsl) et les Compagnons ont constitué une communauté qui a établi la justice entre les peuples telle qu’elle est exprimée dans le verset : "Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice". (Coran, 7 : 181)

L’accord que notre Prophète (pbsl) a fait avec le peuple chrétien de Najran dans le sud de la péninsule arabique est l’un des plus beaux exemples de sa compréhension et de sa justice.

L’un des articles du traité se lit comme suit :

La vie du peuple de Najran et ses environs, leur religion, leur terres, leurs biens, le bétail et ceux d’entre eux qui sont présents ou absents, leurs messagers et leurs lieux de culte sont sous la protection de Dieu et sous la tutelle de Son Prophète”. (Article 6, le Pacte de Najran, http ://www.islamicresources.com /Pact_of_Najran.htm)

Suite aux accords conclus avec toutes les sociétés de cette région, notre Prophète (pbsl) a fondé l’Etat de Médine en établissant la première Convention de l’histoire de l’Islam, la Constitution de Médine. C’était le premier et le plus parfait exemple d’une constitution démocratique et multilatérale. Aucun système démocratique actuel n’a pu instituer un tel ordre comme celui mis en œuvre par notre Prophète (pbsl) dans la Constitution de Médine et aucun n’a été en mesure de l’appliquer aussi bien que notre Prophète (pbsl).

La Première Constitution la Plus Démocratique et Multilatérale: la Constitution de Médine

Medine vesikasi

Avec la Constitution de Médine – la première constitution de l’état de Médine – notre Prophète (pbsl) a apporté un ordre démocratique et pacifique jamais observé dans la péninsule arabique à une communauté urbaine composée de différentes races, religions et tribus.

En vertu de cette constitution, la coexistence en paix de toutes les communautés à Médine était garantie, celles-ci pouvaient régir leur vie selon leurs propre foi et croyances et avoir le pouvoir d’exploiter et de réglementer leurs propres lois et institutions. Ce faisant, ils vivraient ensemble dans la paix et l’unité avec toutes les communautés à Médine.

La Constitution de Médine a été écrite il y a quelques 1400 ans, en 622 après J. C. sous la direction du Prophète Mohammed (pbsl) pour répondre aux demandes des peuples de différentes croyances. Celle-ci nous est parvenue sous la forme d’un traité juridique écrit. En conséquence, les communautés qui s’opposaient depuis 120 ans et qui se composaient de différentes religions et races ont été incluses dans cette constitution. Par ce contrat, le Prophète (pbsl) a montré que les conflits entre les factions ennemies qui se livraient au combat à chaque occasion et qui ne parvenaient pas à un compromis, pouvaient prendre fin et que ces communautés étaient effectivement capables de vivre ensemble en harmonie.

En vertu de la Constitution de Médine, chaque individu était libre de faire ses propres choix religieux, politiques ou philosophiques à l’abri de toute pression de toute personne. Les gens pouvaient former une communauté d’individus ayant les mêmes opinions. Tout le monde était libre d’exercer son propre système de justice. Cependant, quiconque commettrait un crime ne serait protégé par personne. Les parties à l’accord s’engageaient à coopérer les unes avec les autres, à se soutenir entre elles et étaient sous la protection du Prophète Mohammed (pbsl). Les désaccords entre les parties étaient portés au Messager de Dieu (pbsl). En effet, même les polythéistes préféraient l’arbitrage de notre Prophète (pbsl) parce qu’il était le plus juste de tous.

Ce traité élaboré par notre Prophète (pbsl) a été progressivement mis en application entre 622 et 635 après J.C. Grâce à cette constitution, les gens ont devancé la structure tribale fondée sur les liens du sang et de la famille et des personnes de différentes origines ethniques, géographiques et culturelles se sont réunies pour constituer un ensemble. la Constitution de Médine a également établi une liberté de croyance et de religion très étendue. Un des articles exprimant cette liberté se lit :

Les Juifs de Banu Awf forment avec les croyants une communauté. Aux Juifs, leur religion et aux Musulmans, leur religion”. (Constitution de Médine : http://www.islamic-study.org/jews-prophet-page-2.htm)

La Constitution de Médine se compose de 47 articles. Les articles 1-23 concernent les Musulmans tandis que les articles 24-47 se réfèrent aux tribus juives installées à Médine. la référence faite aux Chrétiens, qui étaient beaucoup moins nombreux est également importante en ce qui concerne la participation des membres des différentes confessions.

L’analyse de la Constitution de Médine dans un rapport intitulé “Réévaluation de la Charte de Médine selon la perspective pluraliste par le Professeur Leonard Swidler" déclare que la Constitution est un document important en ce qu’il affiche les efforts du Prophète Mohammed (pbsl) pour unir la ville et regrouper les groupes autour de la loi, qui a été explicitement annoncé au peuple.

Selon ce rapport, en termes de droit, chaque individu a des droits égaux, jouit de la liberté de choisir sa religion et de participer à la guerre avec des Musulmans tandis qu’en toutes circonstances, il leur est interdit de s’engager dans des accords séparés avec l’ennemi. Cela montre ainsi un effort pour établir une solidarité étroite des groupes de Médine. L’auteur du rapport affirme que ce texte politique et religieux avait pour objectif l’établissement d’une nouvelle société autour des valeurs d'égalité et de liberté. Comme souligné dans la Constitution, la supériorité de la loi sur l’individu était l’étape de base dans l’atteinte de l’objectif de s’assurer un climat de dialogue et de coexistence. Les articles de la Constitution signifiaient aussi la responsabilité égale de chaque individu dans la défense de la ville. Selon ce rapport, étant donné que les noms de tous les groupes de la ville sont cités un par un, la Constitution et donc le Prophète, ont reconnu tous ces groupes dans la ville comme des entités juridiques et les ont pris en compte. (Kenan Çetinkaya, Amerika’da Diyalog anlayışı ve Medine Vesikası [Compréhension du dialogue en Amérique et Charte de Médine])

Bien qu’il existe un grand nombre d’articles sur les Juifs dans la constitution, il conviendrait également de rappeler qu’elle incluait aussi les communautés païennes qui y vivaient. Même si les polythéistes de la Mecque avaient ouvertement manifesté leur hostilité contre le Prophète Mohammed (pbsl) et que les Musulmans avaient été contraints de quitter leurs terres, le Prophète (pbsl) a toujours traité les païens de Médine de manière très affectueuse, pacifique et conciliante. Le texte de la Constitution de Médine montre que les Musulmans ont adopté une attitude protectrice envers les droits et les lois des polythéistes et que ces derniers ont souhaité servir aux côtés des Musulmans dans la défense de Médine. Une telle attitude envers les polythéistes n’est pas du tout surprenante parce que dans le Coran, les Musulmans ont la responsabilité de protéger les polythéistes avec lesquels ils ont signé des accords même au prix de leur propre vie. (Cela sera traité plus en détail ultérieurement).

Medine vesikası

La Constitution de Médine est la première constitution pluraliste et la plus démocratique de l’histoire montrant l’attitude protectrice des Musulmans envers les droits et les lois des membres d’autres religions et mêmes des idolâtres.

En conclusion, la constitution en question est considérée comme un document très important contenant le noyau de l’unité et de l’union, de l’amour et de l’affection, de l’amitié et de la paix et représente un exemple de dialogue entre Musulmans et non-Musulmans en général et entre Musulmans et Juifs en particulier. la conception de l’amour et de la paix de notre Prophète (pbsl) était fondée sur le Coran mais à l’heure actuelle, il est difficile d’identifier une société musulmane en mesure de vivre par cette même conception. C’est une preuve très importante et définitive que la constitution la plus démocratique a été écrite et appliquée par notre Prophète (pbsl) et que les sociétés contemporaines se sont détournées des pratiques de notre Prophète (pbsl) comme il est révélé dans le Coran.

Les sections suivantes de ce livre doivent donc être évaluées à la lumière de ces informations. Les pratiques des colporteurs de superstitions d’aujourd’hui sont radicalement différentes des conseils du Saint Coran, qui commande que même les polythéistes soient protégés et qui dit que les Gens du Livre (Juifs et Chrétiens) bénéficient d’un statut spécial pour les Musulmans. Leurs pratiques diffèrent également de celles du Prophète Mohammed (pbsl) qui a toujours cherché la paix et la démocratie. Les colporteurs de superstitions sont toujours à la recherche de preuves d’incessants conflits dans le Coran, pourtant le Coran lui-même conseille toujours la paix. Ce fait important doit donc être pris en compte quand on interprète les versets sur la guerre.

Les Versets Sur la Guerre et Leur Interprétation

Après avoir vu la définition de la guerre dans le Coran, examinons maintenant les versets portant sur la guerre qui sont utilisés à mauvais escient par certains radicaux et pour la critique de l’Islam par certains opposants à l’Islam :

Examen Du Verset 191 de la Sourate Al-Baqarah :

et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : la fitna [subversion, sédition, conflit] est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, combattez-les donc. Telle est la rétribution des incroyants. (Coran, 2 : 191)

Ce verset a été révélé après que les Musulmans ont été soumis à une grave pression et violence et ont été contraints de migrer de la Mecque à Médine. Les conditions énoncées en détail ci-dessus ont eu lieu et les Musulmans ont reçu le commandement de se défendre des attaques directes. Ils ont utilisé contre elles les méthodes de ces communautés qui n’ont jamais cessé de les opprimer, qui ont refusé d’écouter les paroles agréables et qui ont fait la sourde oreille aux appels de paix ou de négociation.

Cependant, le verset contient également un rappel des règles de la guerre : “Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, combattez-les donc.” Comme nous l’avons vu, la seule condition pour le combat est que l’autre côté ait attaqué en premier. S’ils ne font pas la guerre, n’attaquent pas, alors il est absolument illégal que les Musulmans attaquent.

La façon dont les radicaux et les adversaires de l’Islam déforment ce verset et ignorent cette disposition assez importante est bien sûr très suspicieuse. Le verset accorde explicitement et uniquement le droit à la légitime défense aux Musulmans : le verset ne commande donc pas la guerre et l’agression.

radikalizm

In verse 191 of Surat al-Baqara, Muslims are only given the right to defend themselves. This verse does not therefore legitimize war and aggression.

Un autre élément important dans les versets est révélé comme suit : “La fitna [subversion sédition, conflit] est plus grave que le meurtre”. Inciter les communautés, encourager à la haine, propager la haine, l’anarchie et la terreur en s’engageant dans la calomnie et les mensonges pures et simples, conduisant ainsi à des masses de personnes hostiles est une fitna et le verset nous dit que la fitna est pire que le meurtre. Ainsi, les communautés qui attaquent les Musulmans sont celles qui se livrent à une réelle subversion psychologique et secrète et le préjudice qu’elles font est très important.

La façon dont certains fanatiques qui sont dupés par les rumeurs et les superstitions déclarent que les individus, les sociétés ou les religions propagent la fitna et cherchent ensuite de soi-disant preuves pour leurs perversions à partir des versets du Coran est bien sûr extrêmement pitoyable. la fitna implique des actions qui mèneront à la corruption, comme propager la division parmi les Musulmans, les conduire au préjudice et au péché en leur infligeant toutes sortes d’ennuis, établir les infrastructures pour des rebellions de masse et s’engager dans des agressions physiques et verbales contre les Musulmans. Par conséquent, afin d’être en mesure d’accuser quelqu’un de fitna, il doit commettre une ou plusieurs de ces actions. Ceux qui cherchent à accuser les Juifs ou Israël en les accusant de s’engager dans la fitna vont donc à l’encontre de ce verset. 

Selon le Coran, accuser tous les Juifs ou Israël de s’engager dans la fitna est un péché. Les gens qui répandent la fitna peuvent provenir de toute religion ou pays. Pourtant, de la même manière qu’on ne peut stigmatiser tous les Arabes, les Turcs ou les Musulmans d’épandeurs de fitna tout simplement parce qu’il y a des Arabes, des Turcs ou des Musulmans qui se livrent à la fitna, il ne peut tout aussi être question d’accuser tous les Juifs ou tous les Israéliens d’épandeurs de fitna. Selon le Coran, un Musulman peut dîner dans la maison d’un Juif, peut être son invité et son ami et peut même épouser une femme juive (ce point sera clarifié en détail dans un autre chapitre). Cela étant le cas, un Musulman ne peut stigmatiser inconditionnellement un Juif d’épandeur de fitna. Comme nous le disions au début, les auteurs de ces affirmations généralisées ne savent rien du Coran et agissent par ignorance, cela résultant du fait qu’ils ont été élevés sous l’influence de nombreux hadiths fabriqués concernant la fitna et les Juifs. Les hadiths en question et la position des Gens du Livre selon le Coran seront examinés ultérieurement dans les chapitres suivants.

Examen des Versets 89, 90 et 91 de la Sourate An-Nisa :

Ils aimeraient vous voir incroyants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. (Coran, 4 : 89)

Excepté ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d'avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Dieu avait voulu, Il leur aurait donné l'audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattus. (Par conséquent,) s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Dieu ne vous donne pas de chemin contre eux. (Coran, 4 : 90)

Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers la fitna [subversion], ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste. (Coran, 4 : 91)

Ces versets se réfèrent aux hypocrites. Ce sont des individus qui se disent Musulmans, qui vivent parmi les Musulmans et semblent être comme l’un d’eux mais qui hébergent en réalité une grande haine envers Dieu et l’Islam et cherchent à poignarder les Musulmans dans le dos. Dieu révèle que ceux qui meurent en tant qu’hypocrites sont jetés au plus bas de l’enfer. Comme on peut le voir, en raison de leur nature perfide et à double face, l’hypocrisie est un modèle humain particulièrement dangereux et méprisable, très différent des négateurs ou des polythéistes.

Dans le verset 89 de la Sourate an-Nisa, il est interdit d’adopter comme amis les hypocrites qui abandonnent les Musulmans et qui s’efforcent de faire tomber les Musulmans dans les mêmes perversions dans lesquelles ils se trouvent. la situation dans laquelle les hypocrites en question se livrent à des attaques physiques contre les Musulmans justifie la lutte contre ces derniers. Nous pouvons le voir dans le verset 90 qui suit. Comme il ressort des mots “s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix”, il n’y a pas de voie contre une communauté qui ne s’engage pas dans des attaques. la communauté contre laquelle le meurtre est autorisé est très clairement celle qui a déclaré en premier la guerre aux Musulmans. Ici on donne très clairement aux Musulmans le droit de se défendre face aux attaques.

En outre, le verset 90 de la Sourate an-Nisa est une autre manifestation d’un langage coranique juste, clément et affectueux, qui favorise toujours la paix. Comme nous pouvons le voir des mots “excepté ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d'avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu”, certains hypocrites, qui jusque-là avaient toujours poignardé les Musulmans dans le dos et les avaient trahis, mais qui plus tard ont adopté une attitude pacifique envers les Musulmans sont également immunisés. Dans le même verset, Dieu dit “s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Dieu ne vous donne pas de chemin contre eux” soulignant à nouveau leur immunité. Ceci est la définition même de la justice.

Le verset 91 présente une situation décrite à partir des mêmes conditions. Les hypocrites qui se repentent et qui affirment ne plus vouloir combattre, retournent plus tard dans la fitna (subversion) et recommencent à attaquer les Musulmans. Dans ce cas, la disposition concernant la guerre est rappelée dans le Coran disant que ces personnes ne doivent pas être touchées tant qu’elles n’attaquent pas, mais que si elles attaquent, alors l’auto-défense est légitime.

Il est nécessaire de rappeler que la situation décrite dans le verset est une situation spécifique qui s’est produite au cours de la bataille d’Uhud et qu’elle concerne ces hypocrites qui se sont adonnés à la trahison sur le champ de bataille.

Examen Du Verset 5 de la Sourate At-Tawbah

Après que les mois sacrés expirent, tuez les polythéistes où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salat (la prière) et acquittent la zakat (l'aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. (Coran, 9 : 5)

Afin de comprendre les conditions dans le verset ci-dessus, nous devons commencer à lire la Sourate at-Tawbah à partir du verset 1 ; de cette façon, nous voyons que les polythéistes qui méritent d’être contre-attaqués ne sont pas “tous les polythéistes” mais ceux qui commettent des attaques sauvages contre les Musulmans et qui concluent ensuite un accord pour ne pas combattre pendant les mois sacrés. Les polythéistes en question sont ceux qui ont sournoisement essayé de poursuivre et atteindre les Musulmans, ont continué à les attaquer pendant les mois sacrés et ont tué des Musulmans malgré le fait qu’ils ont conclu un accord équitable avec les Musulmans et qu’ils savaient très bien que les Musulmans n’entreraient pas en guerre pendant les mois sacrés.

Dans ces conditions, les Musulmans reçoivent, avec ce verset, le droit de se défendre contre les attaques sauvages. Comme indiqué dans le verset, bien que les polythéistes aient sauvagement attaqué pendant les mois sacrés, les Musulmans n’ont pas répondu au cours de ces mois puisque Dieu a ainsi commandé. Ils ont fait preuve de patience durant ces mois et ont commencé à se défendre une fois la fin des mois sacrés. Nous voyons également que le verset décrit la méthode qui doit être adoptée en défense : la saisie, le siège et la guette sur toutes les routes. Les conditions primaires des guerres fondées sur le droit international sont le siège et la saisie. Les passages requis pour le siège sont saisis et maintenus empêchant ainsi les adversaires de se déplacer.

Müslümanlar

Dans le verset 6 de la Sourate at-Tawbah, il est recommandé aux Musulmans d’aider un idolâtre qui se réfugie auprès d’eux-mêmes au prix de mettre en danger leur propre vie.

Ce verset décrit donc la méthode adoptée et désormais considérée légitime au regard du droit international.

Il n’est aussi pas question dans ce verset de s’engager dans une lutte contre ceux qui arrêtent leurs attaques et se repentent. Ils doivent être libérés, cela est explicite.

Quand nous examinons le verset suivant, nous constatons une déclaration très importante qui décrit l’esprit d’amour et de protection du Coran. Ce verset élimine toutes les allégations faites sur les Musulmans par les opposants à l’Islam :

Et si l'un des polythéistes te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole de Dieu, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. (Coran, 9 : 6)

Par ce verset, il est recommandé aux Musulmans d’aider un polythéiste qui se réfugie auprès d’eux et demande leur aide même si cela met en danger leur propre vie. Le verset suggère même que ce Musulman fasse office de bouclier humain pour protéger ces polythéistes. Autrement dit, il a la responsabilité de risquer sa propre vie pour protéger quelqu’un qui nie Dieu et de le faire parvenir à son lieu de sécurité.s

C’est ce que le Coran commande. Selon ce commandement, on ne tue pas quelqu’un parce qu’il ne croit pas en Dieu. Au contraire, il doit être protégé même au prix de la vie de Musulmans. Par conséquent, la justification de la guerre n’a rien à voir avec la croyance en Dieu ou l’incroyance de l’autre partie, ni avec son appartenance à une autre foi. la justification de la guerre naît quand les adversaires s’engagent dans des agressions, des actes de torture et le meurtre.

Un autre fait énoncé dans le verset est que toutes les personnes doivent être sous la protection des Musulmans tant qu’elles n’attaquent pas ou ne s’engagent pas dans des actes extrêmes peu importe leur religion, langue, ethnie ou convictions. Un Musulman a la responsabilité de protéger les Gens du Livre, un athée ou un communiste de la même manière qu’il le fait avec d’autres Musulmans ; c’est une condition du comportement musulman, c’est la description du Musulman dans le Coran. Si quelqu’un dit “Je suis Musulman”, alors il doit être le protecteur des autres.

Examen Du Verset 13 de la Sourate At-Tawbah :

Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers ? Les redoutiez-vous ? C'est Dieu Qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants ! (Coran, 9 : 13)

Ce verset en est un parmi d’autres qui montre les commandements concernant les combats dans le Coran. Quand une communauté polythéiste, parvenue à une trêve avec les Musulmans, autrement dit, qui vivait en paix avec ces derniers comme l’exigent les accords, rompt la trêve et commence à attaquer, essaye de forcer le Prophète Mohammed (pbsl) à quitter ses terres et à s’exiler, et comme le dit explicitement le verset, attaque les Musulmans les premiers, cela donne alors aux Musulmans le droit de lutter contre ces polythéistes.

Examen Du Verset 33 de la Sourate Al-Maidah :

la récompense de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. (Coran, 5 : 33)

Le sujet que nous avons particulièrement souligné dans tous les versets sur la guerre est également notable dans ce verset. Les caractéristiques de la communauté à combattre sont énoncées en détail ici : ils font la guerre à Dieu et à Son Messager et sèment la corruption sur terre. Ceux-ci ne se livrent pas seulement à des attaques physiques sur les Musulmans ; ils répandent aussi la corruption à travers le monde. Le verset parle d’une communauté qui représente un problème pour le monde entier, que tout le monde considère comme perverse, qui corrompt la société et qui est belliqueuse.

Comme dans toutes les guerres, lorsque les Musulmans se défendent contre une communauté qui leur a activement déclaré la guerre, le meurtre est possible – tant qu’il s’agit du dernier recours – et l’une des mesures qui peuvent être imposées est de forcer ces gens à quitter leurs terres. En d’autres termes, selon les versets du Coran, les Musulmans sont autorisés à faire des choses qui sont en temps normal interdites – tuer et forcer les gens à l’exil – mais qui ne sont permises que dans une telle situation de guerre.

Examen Du Verset 57 de la Sourate Al-Anfal :

Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu'ils se souviennent. (Coran, 8 : 57)

Nous devons également évaluer ce verset à la lumière de la perspective et des preuves que nous avons examinées en détail : il ne faut pas oublier que la période médinoise durant laquelle certains versets ont été envoyés, était une période d’intenses combats. Cela était purement le résultat de l’injustice perpétrée contre les Musulmans qui, comme indiqué dans un verset, “ont été expulsés de leurs demeures, – contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient : ‘Dieu est notre Seigneur’… ” (Coran,  22 : 40). En outre, le verset suivant dit “… s'ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Dieu ne vous donne pas de chemin contre eux.’’ Les Musulmans ont la responsabilité de mettre fin aux combats et non de faire affront à l’adversaire quand celui-ci cesse le combat.

Looking at a few verses before verse 57 of Surat al-Anfal, we see that communities with which Muslims had reached agreement are being referred to. As almost every verse that gives permission for legitimate self-defense states, these communities are ones which had broken their truce with Muslims and then immediately attacked them.

It is important to produce a deterrent force in the face of that community which engages in one attack after another, refuses to listen to reason and creates corruption by constantly breaking peace agreements because once that is done, those communities that have become accustomed to spreading corruption will no longer have the strength to do so and other groups of polytheists preparing to follow their lead and create corruption and start attacking will thereby lack the courage to do so. This is a necessary and important precautionary measure against that community that breaks every peace treaty, and one that will prevent subsequent conflict. Great importance is attached to sanctions being “deterrents” in the constitutions of just about all countries of the world and in international law. The aim is to prevent an offense being committed by the same or another person. These precautions in international law are extremely appropriate, and it is unjust, as well as a violation of both common sense and fairness, for people who regard them as necessary for states of law to oppose the same measures when it comes to Islam.

Examen Du Verset 4 de la Sourate Mohammed :

Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Dieu voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. et ceux qui seront tués dans le chemin de Dieu, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. (Coran, 47 : 4)

Comme pour les autres versets, ce verset souligne un contexte de guerre. Le traité a été violé, les polythéistes sont passés à l’offensive et il n’existe désormais pas d’autre choix que de répondre à l’agression. Ce qu’on décrit dans ce verset, ce sont les normes internationales de la guerre. En outre, il présente aussi une chose qui n’est pas appliquée sous la réglementation internationale de la guerre : la libération des prisonniers dès la fin des combats. Pourtant aujourd’hui, des prisonniers sont toujours détenus au camp de Guantanamo au Cuba, même après la fin de la guerre en Afghanistan et les organisations comme l’ONU et l’OTAN jugent cela légitime. Mais l’Islam ne considère pas cette loi légitime : d’après le Coran, tous les prisonniers doivent être libérés aussitôt les combats terminés.

Les versets sur la guerre décrivent clairement des guerres défensives dans les conditions de l’époque, menées uniquement contre les polythéistes et les hypocrites qui lancent les hostilités et propagent la subversion et la corruption. la principale raison pour laquelle ces versets sont mal interprétés et utilisés par les radicaux pour leurs politiques de rage et de haine est les centaines de faux hadiths ajoutés à l’Islam et les fausses perspectives de certains analystes. Le Coran doit être lu avec un esprit pur et éclairé, purgé de tous les faux hadiths et autres superstitions. Quand on les considère à la lumière des circonstances de guerre de l’époque, le sens de ces versets devient limpide.

guantanamo

La torture est une oppression qui s’oppose aussi aux valeurs chrétiennes.  Un Chrétien sincère ne peut jamais considérer cela comme raisonnable.

Il N’existe Aucune Justification Pour la Guerre En Islam

Ceux qui prétendent que l’Islam est une religion de guerre doivent réaliser qu’une telle perspective est en fait diamétralement opposée aux enseignements de l’Islam. Dans le Coran, il n’existe aucune justification pour attaquer l’autre côté. Le Coran fournit une très fine description de la démocratie et des libertés. Dans un climat où règnent la démocratie et la liberté, il ne peut être question de dénoncer l’autre côté comme ennemi ou chercher à le réduire au silence. Dans un tel contexte, tout le monde est respecté et peut s’exprimer librement et c’est cet environnement que la charia islamique décrit réellement. Par conséquent, il n’existe aucune justification pour la guerre offensive dans le Coran. Analysons ce fait à travers les mots des versets du Coran :

La Guerre Ne Peut Pas Se Justifier Pour Convertir de Force A l’Islam

Ceux qui emploient la guerre, la force ou la coercition pour imposer l’Islam à quelqu’un trahissent le Coran. L’une des plus explicites déclarations du Coran est qu'“il n’y a pas de contrainte en religion” :

Nulle contrainte en religion ! ... (Coran, 2 : 256)

Il s’agit d’un commandement explicite du Coran. Aucun Musulman ne peut désobéir à cet ordre et forcer quelqu’un d’autre à être pieux. C’est formellement interdit dans le Coran.

Le Prophète Mohammed (pbsl) est seulement un conseiller. Il a la responsabilité de prêcher et d’enseigner la dernière religion révélée, l’Islam, aux communautés. A cette époque, certaines des personnes qui écoutaient les paroles sur l’Islam de notre Prophète (pbsl) et d’autres Musulmans crurent tandis que d’autres non. Comme il est clairement exigé par le Coran, ni notre Prophète (pbsl), ni les autres Musulmans avec lui, n’ont jamais eu recours à la contrainte. Le Coran rappelle au Prophète : “Eh bien, rappelle ! Tu n'es qu'un rappeleur, et tu n'es pas un dominateur sur eux.” (Coran, 88 : 21-22) la contrainte est donc absolument interdite.

Selon le Coran, tous les Musulmans sont tenus de faire connaître les valeurs morales de l’Islam aux gens mais personne ne peut pratiquer la coercition et dire : “Tu dois devenir musulman” ou “Tu dois exécuter les observations religieuses”. Le but du Coran est d’apporter la paix et l’amour dans le monde. Cette pression est donc incompatible avec le Coran.

D’autres versets interdisant la contrainte sont comme suit :

Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur.” Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie”... (Coran, 18 : 29)

Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? (Coran, 10 : 99)

Nous savons mieux ce qu'ils disent. Tu n'as pas pour mission d'exercer sur eux une contrainte. Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace. (Coran, 50 : 45)

Dis : "O vous les incroyants ! Je n'adore pas ce que vous adorez. et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez. et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. A vous votre religion, et à moi ma religion.(Coran, 109 : 1-6)

Puisque la force et la contrainte sont proscrites dans le Coran, il n’existe aucune justification pour la guerre, l’agression, l’hostilité ou la colère. S’il est interdit de forcer quelqu’un à la conversion par la force et la contrainte, alors pour quelles choses les Musulmans pourraient-ils contraindre les polythéistes ? Il est évident qu’il est illégal de forcer quelqu’un à se convertir. Donc, selon l’Islam du Coran, imposer l’Islam ne peut jamais être un prétexte pour la guerre.

La Guerre Ne Peut Pas Se Justifier Pour la Supériorité Idéologique Ou Ethnique

L’Islam respecte toutes les idéologies, toutes les nations, tous les groupes ethniques, toutes les idées et toutes les religions. L’Islam est une religion dans laquelle toutes les idées sont écoutées et qui permet la plus grande liberté d’idées possible. la guerre en conséquence d’un choc d’idées ou de l’origine ethnique est bien sûr impossible dans une religion ayant une telle conception de la démocratie et de la liberté.

La Guerre Ne Peut Pas Se Justifier Pour Diffuser Les Règles de l’Islam Qu’un Chef Religieux Introduirait

Comme nous l’avons déjà vu en détail, selon le Coran, un dirigeant musulman doit être un individu qui embrasse aussi les Chrétiens, les Juifs, les athées, les communistes, les agnostiques, les bouddhistes et les autres membres d’autres croyances et systèmes idéologiques dans la communauté qu’il dirige. Il doit mettre en place une totale liberté d’opinion. Le conflit, la calomnie et les personnes hypocrites apparaissent là où il n’y a pas de libertés. Il doit éviter cela et faire ce que le Coran exige. Comme indiqué dans le verset : “O les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Dieu l'ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père et mère ou proches parents” (Coran, 4 : 135), il a la responsabilité de maintenir la justice sans faire de distinction entre les individus, les croyances ou les origines, même si cela va à son encontre.

3 din

La Guerre Ne Peut Pas Se Justifier Pour Eliminer Les Ennemis

islamofobi

L'islamophobie est une forme existante de racisme et l'Europe est témoin d'une tendance croissante de celle-ci. Cependant, l’un des principaux facteurs déclencheurs de la montée de l’islamophobie sont les groupes radicaux qui ont émergé soi-disant au nom de l’Islam. Ces groupes, très éloignés de l'essence de l'Islam, ont suscité beaucoup de peur et de haine contre l'Islam.

Comment peut-on être désigné comme “ennemi” en Islam ? L’Islam est une religion qui exige que tous les individus soient égaux et frères. Selon l’Islam, quels que soient la couleur, la langue, la religion, la race, la nationalité ou le statut social d’un individu, il est une entité digne de respect pour la simple raison qu’il est humain. Comme toutes les religions révélées l’énoncent, les êtres humains sont frères car nous sommes tous les enfants du Prophète Adam (psl). Ce principe de fraternité est une condition de la croyance religieuse.

L’Islam s’oppose à toutes les idéologies et idées à caractère fasciste ainsi qu’aux modes de pensée matérialiste et darwiniste qui sont basés sur la supériorité raciale et divisent les gens en fausses catégories telles que “avancée” ou “primitive”. L’Islam implique une lutte intellectuelle et rationnelle contre les conflits que ces idéologies apportent avec et lesquels il n’inclut pas en son sein.

Le précepte dans l’Islam sur le fait que tous les êtres humains sont dignes de respect constitue la base de toutes les relations entre les individus. Du point de vue de l’Islam, même une personne qui agit toujours mal est susceptible de se tourner vers la bonté. Il est donc impossible qu’un vrai Musulman ait des ennemis. Chaque Musulman a la responsabilité de se comporter de manière affectueuse avec les autres et de leur parler des vertus morales et non de faire des autres des ennemis et de les abaisser.

Quand le Coran s’adresse aux individus, il ne fait aucune distinction quant à la supériorité, l’utilisation du terme “les fils d’Adam” montre qu’à cet égard, tous les humains sont créés égaux :

Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. (Coran, 17 : 70)

Le fait qu’on désigne “religion de guerre” une religion qui n’offre aucun prétexte à la guerre résulte entièrement des pratiques des colporteurs de superstitions. Certaines personnes se trompent généralement sur l’Islam parce qu’elles ignorent tout simplement ces précisions à son sujet et sont seulement témoins des pratiques des radicaux. Les personnes ayant une mentalité radicale ne sont pas conscientes qu’elles appliquent des commandements externes au Coran et adoptent une autre religion bien différente du véritable Islam ; et c’est exactement à cela que nous essayons de remédier avec ce livre.

Qui Souhaite la Guerre ?

Lorsqu’on se réfère à différents prétendus savants qui dirigent de larges pans de la société au nom de l’Islam, nous devons retenir un point très important : pour certains groupes, l’industrie de l’armement doit toujours être maintenue en vie. C’est le seul secteur qui n’est pas affecté par les crises économiques. Il s’agit d’un secteur dynamique où l’offre et la demande ne cessent jamais et dans lequel le marché offre toujours des nouveautés. Pourquoi le secteur est-il actif ? Parce que les guerres sont perpétuées. L’un des moyens de préserver la guerre est le suivant : la provocation d’une masse de personnes ignorantes qui considère sa propre religion comme une religion de guerre et qui est prête à tuer et à être tuée. Il n’est bien sûr pas difficile de deviner qui correspond le mieux à cette description : les groupes radicaux qui apparaissent au nom de l’Islam.

Certains opposants à l’Islam en Occident n’ont pas tort sur le fait que la violence est propagée par les radicaux en question. Cependant, ils ont tort sur certains dirigeants comme Oussama ben Laden. Ces soi-disant dirigeants sont généralement des personnes qui n’ont aucun rapport avec l’Islam et les Musulmans mais qui sont tenues prêtes sous la supervision de divers services de renseignement. Quand dans un environnement, une agitation ou une guerre est nécessaire, ces derniers sont immédiatement impliqués. Ils passent leur temps dans les bars et cafés des pays occidentaux mais quand vient l’ordre, ils laissent pousser leur barbe, changent leurs vêtements et leur langage, affichent une apparence typique du Moyen-Orient et se mettent au travail pour appliquer les superstitions qu’ils ont appris au cours des années.

Usama Bin Ladin

LA VIOLENCE, LA HAINE ET LE MANQUE D’AMOUR SONT des CARACTERISTIQUES PROPRES AUX RADICAUX. CES DERNIERS N’ONT AUCUNE PLACE DANS LE CORAN.

Certains soi-disant chefs religieux sont des pions mis en fonction en cas de besoin pour créer des guerres et des troubles. Ils sont encadrés par différents services de renseignement et jouent un rôle dans la réalisation de la guerre de laquelle ils sont chargés.

Ce phénomène a été mis en œuvre à plusieurs reprises; Oussama ben Laden était juste l’un d’eux. la venue de Hazrat Mahdi (psl), le plus grand événement de la Fin des Temps prédit par le Prophète Mohammed (pbsl), et les attentes sincères des Musulmans à ce sujet ont été utilisées par certains cercles pour donner l’impression que ben Laden était lui-même le Mahdi et des efforts ont été déployés pour convaincre beaucoup de personnes à cela. Le processus qui a commencé avec ben Laden a non seulement frappé l’Afghanistan mais aussi tout le monde musulman. Le scénario devait finir avec le corps sans vie de ben Laden. C’était peut-être la partie la plus frappante de tout le plan. Dans le cadre de ce plan, le monde musulman verrait que leur Mahdi est mort et perdrait tous leurs espoirs et attentes. C’était un scénario systématique visant à affaiblir et à poursuivre l’exploitation du monde musulman.

Les personnes ayant une mentalité radicale sont certes coupables sur cette question mais il ne faut pas oublier certaines forces qui les alimentent. la guerre sert toujours les intérêts de certaines personnes à un moment où l’industrie de l’armement est si forte et rentable. Ce sont généralement des groupes radicaux qui sont incités à combattre mais ce sont ceux qui ont besoin de la guerre pour leurs propres fins perverses qui tirent les ficelles. Ces groupes prêts pour la guerre en raison de leur ignorance sont une “couverture” idéale pour ces forces dans l’ombre ; ils ne sont que des pions qui peuvent être facilement envoyés en guerre.

Les Américains ou les Européens qui se plaignent des radicaux ne doivent pas oublier ces gestionnaires qui les dirigent. Certainement, cela n’atténue pas les crimes de ceux qui sont tombés dans les griffes des groupes radicaux et des colporteurs de superstitions divisés en sectes et qui se sont réciproquement déclarés ennemis. Toutefois, cette importante réalité ne doit pas être ignorée. En effet, les diverses organisations qui mettent ouvertement en scène et gèrent des protestations et des soulèvements, en particulier dans les pays musulmans, n’ont pas hésité à exprimer ouvertement leurs objectifs.

Conclusion:

Dans ce chapitre, nous avons examiné les explications de versets sur la guerre utilisées comme argument contre l’Islam et la façon dont le vrai l’Islam se penche sur les concepts de guerre et de jihad. la source de la religion des fanatiques sera décrite dans les chapitres qui suivent. Nous verrons comment les conceptions d’une nouvelle foi basée sur des hadiths fabriqués contredisent le Coran. Nous verrons aussi comment la religion des fanatiques qui désire la guerre, la haine et la rage n’a aucun rapport avec le véritable Islam.

boğaz köprüsü

La peinture à l’huile de John William Godward “Lesbia avec son moineau”, 1916

Et dis : “La vérité (l'Islam) est venue et l'erreur a disparu.
Car l'erreur est destinée à disparaître.”
(Coran, 17 : 81)

 

Footnotes

[i] Ibn Hisham, 1/287

[ii] Zad al-Maad, 2/116; The Age of Felicity, 1/254

[iii] Zad al-Maad, 2/116; The Age of Felicity, 1/253

[iv] http://www.sonpeygamber.info/hz-peygamber-in-musriklerle-yaptigi-anlasmalar

[v] The Pact of Najran, Article 6, http://www.islamicresources.com /Pact_of_Najran.htm

[vi] The Constitution of Medina, http://www.islamic-study.org/jews-prophet-page-2.htm

[vii] Kenan Çetinkaya, Amerika’da Diyalog anlayışı ve Medine Vesikası (Understanding of Dialogue in America and Medina Charter)

2 / total 7
Vous pouvez lire le livre Le Fanatisme: Le Danger Obscur de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top
iddialaracevap.com adnanoktarhaber.com adnanoktarhukuk.com adnanoktargercekleri.net
BASINA ÖZEL HAZIRLANAN SENARYOLARLA HAKKIMIZDA ALGI OLUŞTURULMAYA...
MİLLİYET GAZETESİ MAGAZİN YAZARI SAYIN ALİ EYÜBOĞLU’NA AÇIK MEKTUP
AYRILIP DAĞILMA GİBİ BİR NİYETİMİZ ASLA YOK!
YENİ ŞAFAK GAZETESİ YAZARI SAYIN HASAN ÖZTÜRK’E AÇIK MEKTUP
SAYIN ÖZLEM GÜRSES'E AÇIK MEKTUP
SAYIN MİNE UZUN'A AÇIK MEKTUP
DAVA DOSYASI BOMBOŞ ÇIKINCA MEDET UMULAN ESKİ BİR İFTİRA: "GİZLİ TÜNELDEN...
KONUNUN TARAFLARINA SÖZ HAKKI VERMEDEN TEK TARAFLI YAYIN YAPMASI HABERTÜRK...
SAYIN AHMET HAKAN'A AÇIK MEKTUP
HALK TV'YE AÇIK MEKTUP
OZAN SÜER ARKADAŞIMIZIN TUTUKLANMASIYLA İLGİLİ OLARAK AV. SENA AKKAYA...
TÜRK İNSANI ADİL, TARAFSIZ, DÜRÜST, İLKELİ VE SEVGİ DOLU BİR BASIN ÖZLEMİ...
İFTİRA ÜZERİNE KURULAN DAVAMIZIN TEMELİNDEKİ SEBEP: "HUSUMET"
HÜRRİYET GAZETESİ VE YAZARLARINA CESARETLE VE ISRARLA DOĞRUDAN YANA OLMAK...
SEVGİ, KARDEŞLİK VE SELAM GÖNDERME İDDİALARI TUTUKLAMA GEREKÇESİ OLAMAZ
MEHDİYET İNANCI SEBEBİYLE SAYIN ADNAN OKTAR’IN YANINDAN AYRILMADIĞIMIZ...
TOPLU BİR AKIL TUTULMASI: "GALEYAN"
ELVAN KOÇAK BEY’İN YANLIŞ BİLGİLENDİRİLDİĞİ HUSUSLAR
AV. CELAL ÜLGEN'E AÇIK MEKTUP–3
İNGİLİZ DERİN DEVLETİNİN ÜLKEMİZDEKİ ALÇAK, HAİN VE AŞAĞILIK KRİPTO...
SAYIN MİNE KIRIKKANAT HANIMEFENDİ’YE BİR KEZ DAHA DOSTLUK VE SEVGİ...
MÜŞTEKİ İFADELERİ HAKKINDA BASINDA YER ALAN GERÇEK DIŞI HABERLER
SEVGİDEN VAZGEÇMEK ZULÜM OLUR, TEK İSTEĞİMİZ SEVGİ TOPLUMU OLUŞMASI
2 YILDAN BU YANA CAMİAMIZA KARŞI YAPILAN HAK VE HUKUK İHLALLERİ, ZULÜM VE...
ALİ İHSAN KARAHASANOĞLU KARDEŞİMİZ MASUMİYET KARİNESİNE VE SAVUNMA HAKKINA...
ATV KAHVALTI HABERLERİNDEKİ ASILSIZ İTHAMLARA CEVABIMIZDIR
MİLLİ ÇÖZÜM DERGİSİ BAŞYAZARI AHMET AKGÜL’ÜN İFTİRALARA DAYANARAK YAPTIĞI...
SEVGİYE DAİR HER DAVRANIŞIN SUÇ KAPSAMINA SOKULMA GAYRETİNDEN ENDİŞE...
AV. SN. CELAL ÜLGEN'E AÇIK MEKTUP
CÜBBELİ AHMET HOCAMIZ’DAN MÜSLÜMANLAR HAKKINDA KONUŞURKEN ADİL, DÜRÜST VE...
İSTİKLAL İNTERNET HABER SİTESİ YAZARLARINDAN SAYIN ÖMER AKDAĞ’A...
MADDİ GELİR ELDE ETMEK UĞRUNA TERTEMİZ, NUR GİBİ İNSANLARI ACIMASIZCA YOK...
DOSYAMIZDA ETKİN PİŞMANLIK İFADELERİ DEĞİL, CAN HAVLİYLE KENDİNİ...
SAYIN MİNE KIRIKKANAT HANIMIN SAVUNMA HAKKINI VE DEĞERLİ AVUKATLARI HEDEF...
BASIN KORKU DEĞİL ADALET, DÜRÜSTLÜK VE TARAFSIZLIK ÜZERİNE KURULU YAYIN...
AKİT'TEKİ KARDEŞLERİMİZ YAYINLARINDAKİ HAKARETAMİZ ÜSLUBA KARŞI MUTLAKA...
SN. ADNAN OKTAR DURUŞMALAR BOYUNCA MASKE KULLANMIŞ, GENEL SAĞLIĞIN...
MÜMİN ALLAH’TAN GELEN İŞARETLERİ GÖRÜR VE HAYRA YORAR
KANAL D ANA HABER PROGRAMINI HUKUK VE VİCDAN SINIRLARI İÇİNDE YAYIN...
ARKADAŞIMIZ BÜLENT SEZGİN'DEN SAYIN AYŞENUR ARSLAN HANIMEFENDİ’YE AÇIK...
SAYIN ADNAN OKTAR VE ARKADAŞLARINI GÜYA TEHLİKELİYMİŞ GİBİ GÖSTERME OYUNU
ARKADAŞIMIZ SERDAR SUPHİ TOGAY'IN MAHKEME İFADESİNDEN BASINA YANSIYAN...
SÖZDE ETKİN PİŞMAN OLMAK ZORUNDA BIRAKILAN ARKADAŞIMIZ ALİ ŞEREF GİDER’İN...
TURNİKE İFTİRASINA İTİBAR EDİP DİLE GETİRENLERİN ASIL ÖNCELİĞİ...
AKİT CAMİASINDAKİ KARDEŞLERİMİZ BİZİM İYİ NİYETİMİZİ YAKINDAN BİLİR VE...
GERÇEKLER SAYIN DOĞAN KASADOLU'NUN HAYAL DÜNYASINDA YAŞADIĞINDAN VE...
ALİ İHSAN KARAHASANOĞLU KARDEŞİMİZE HANIMLAR HAKKINDA SAYGILI VE NEZAKETLİ...
MUHAFAZAKAR CAMİADA HAKKIMIZDA MERAK EDİLEN BAZI SORULARA CEVAPLAR
DURUŞMADA YÖNELTİLEN SORULAR İDDİANAMEDE YER ALAN SUÇLAMALARIN ASILSIZ...
ARKADAŞIMIZ SEDAT ALTAN'DAN DEĞERLİ GAZETECİMİZ SAYIN AHMET HAKAN'A AÇIK...
ARKADAŞIMIZ MERVE BÜYÜKBAYRAK'IN MİNE KIRIKKANAT HANIMEFENDİ'YE AÇIK...
ARKADAŞIMIZ KARTAL İŞ'TEN SAYIN DOĞU PERİNÇEK’E AÇIK MEKTUP
AV. SN. KEREM ALTIPARMAK’IN “İNTERNET ERİŞİM ENGELLERİ VE İFADE ÖZGÜRLÜĞÜ”...
"NİHAYET DERGİSİ"NDE, CAMİAMIZ HAKKINDA YAPILMIŞ GERÇEK DIŞI, ÇİRKİN BİR...
HALKI, HALKA EZDİREN SİSTEM SON BULMALI
KONU DEKOLTE DEĞİL, SEVGİMİZE VE DOSTLUĞUMUZA DUYULAN ÖFKE
INDEPENDENT-TÜRKÇE'NİN MÜSLÜMANLARA EVRİM TEORİSİNİ KABUL ETTİRME TAKTİĞİ
BUGÜN BAZI GAZETECİLERİN TUTUKLANMASINI ELEŞTİREN CNN TÜRK GECE GÖRÜŞÜ...
DEKOLTE GİYDİLER DİYE MASUM İNSANLARA YÜZLERCE YIL HAPİS CEZASI İSTEYİP...
SN. ADNAN OKTAR’IN MEHDİLİK İLAN EDEREK DEVLETİ ELE GEÇİRECEĞİ İTHAMI AKLA...
ARKADAŞIMIZ EMRE BUKAĞILI'NIN SN. FAZIL SAYIN AÇIKLAMALARINA CEVABI
SÜLEYMAN ÖZIŞIK KARDEŞİMİZİN DE CEMAATLERİN MİLLETİMİZ İÇİN DEĞERİNİ ÇOK...
ADNAN OKTAR OLMASAYDI...
SAYIN ERGUN YILDIRIM’IN “YENİ MEHDİLER” BAŞLIKLI KÖŞE YAZISINA...
NORMAL VE LEGAL BİR YAŞAMDAN YAPAY SUÇLAR ÜRETİLEREK "HAYALİ BİR SUÇ...
SAYIN ADNAN OKTAR’IN TUTUKLANMASININ ARDINDAN...
CÜBBELİ AHMET HOCAMIZ MÜSLÜMANLARA ATILAN İFTİRALARA İTİBAR ETMEMELİDİR
ODATV GENEL YAYIN YÖNETMENİ SN. BARIŞ PEHLİVAN'A AÇIK MEKTUP
KOMPLOCULAR, KORKUTARAK "SÖZDE" İTİRAFÇI YAPTIKLARI ARKADAŞLARIMIZ...
CUMHURİYET GAZETESİNE AÇIK MEKTUP
GENİŞ HAYAL GÜCÜ İLE KURGULANAN DAVA DOSYASI
MODERNLİK İSLAM’IN GELİŞİP YAYILMASINDA EN ETKİLİ YÖNTEMDİR
SN. ENVER AYSEVER’İN PROGRAMINDA GÜNDEME GELEN İTHAMLARIN CEVAPLARI
SN. ADNAN OKTAR: "ALLAH'IN VERECEĞİ KARARI TALEP EDİYORUM"
MİNE KIRIKKANAT GİBİ AYDIN VE DEMOKRAT BİR HANIMA HUKUKUN TEMEL İLKELERİNE...
Adnan Oktar: "Allah’ın vereceği kararı talep ediyorum."
Adnan Oktar: "Allah’ın vereceği kararı talep ediyorum."
YENİ AKİT GAZETESİ VE ODA TV’DE YER ALAN “UYAP’TAN SANIĞIN ADI SİLİNDİ”...
SAYIN BİRCAN BALİ'YE CEVAP
SAYIN AVUKAT CELAL ÜLGEN'E AÇIK MEKTUP
SAYIN ALİ İHSAN KARAHASANOĞLU'NA CEVAP
SAYIN ADNAN OKTAR VE CAMİAMIZA YÖNELİK MANEVİ LİNÇ
SN. DOĞU PERİNÇEK VE SN. PROF. DR. ALİ DEMİRSOY'UN ÖNEMLİ OLDUĞUNU...
SAYIN PROF. DR. NURAN YILDIZ'A AÇIK MEKTUP
SN. ADNAN OKTAR VE ARKADAŞLARININ İSRAİL VE MUSEVİLERLE OLAN...
CAMİAMIZA YÖNELİK "YURTDIŞI LOBİ FAALİYETLERİ" İSNADI İLE İLGİLİ...
FETÖ'YE KARŞI EN GÜÇLÜ ELEŞTİRİLERİ SN. ADNAN OKTAR YAPMIŞTIR
DELİL VE ŞAHİT OLMADAN SUÇSUZ İNSANLARI CEZALANDIRMAK KUR’AN’A UYGUN...
ARKADAŞLARIMIZ MUAZZEZ VE YILDIZ ARIK’IN DURUŞMADAKİ GERÇEK DIŞI...
İNSANLARA NEREDE VE KİMLERLE YAŞAYACAKLARINA DAİR BASKI VE DAYATMADA...
ARKADAŞIMIZ BERİL KONCAGÜL’ÜN DURUŞMADAKİ GERÇEK DIŞI İDDİALARINA...
KANAL D'NİN UYDURMA HABERİ
MERVE BOZYİĞİT'İN DURUŞMADAKİ AÇIKLAMALARI KUMPASI GÖZLER ÖNÜNE SERDİ !!!
ARKADAŞLARIMIZ ALTUĞ ETİ, BURAK ABACI VE CEYHUN GÖKDOĞAN'IN...
KUMPASÇILARIN ARKADAŞLARIMIZA BASKI VE TEHDİTLE DAYATTIĞI GERÇEK DIŞI...
"NORMAL HAYATIN SUÇMUŞ GİBİ GÖSTERİLMESİ" ANORMALLİĞİ
ARKADAŞIMIZ ÇAĞLA ÇELENLİOĞLU'NUN DURUŞMADAKİ İDDİALARINA CEVABIMIZ
YENİ ŞAFAK VE GÜNEŞ GAZETELERİNDEKİ GERÇEK DIŞI İDDİALARA CEVAP
SAVUNMA HAKKIMIZ NASIL ENGELLENDİ?
ARKADAŞIMIZ ECE KOÇ'UN DURUŞMADAKİ İDDİALARINA CEVABIMIZ
ARKADAŞLARIMIZ MUSTAFA ARULAR VE EMRE TEKER'İN DURUŞMALARINDAKİ...
ARKADAŞIMIZ AYÇA PARS'IN DURUŞMADAKİ İDDİALARINA CEVABIMIZ
KAMU VİCDANI YALANI
DEVLETİMİZİN VERDİĞİ SİLAH RUHSATLARI CAMİAMIZA DUYDUĞU GÜVENİN AÇIK BİR...
ASIL HEDEF İSLAM ALEMİ, TÜRKİYE, SAYIN ERDOĞAN VE AK PARTİ HÜKÜMETİ
GERÇEK MODERNLİK İSLAM DİNİNDEDİR
TV PROGRAMLARINDA SEVGİ DİLİ ESAS ALINMALIDIR
"Allah'tan tahliyemizi istirham ediyorum"
AKİT GRUBUNA AÇIK MEKTUP
"....Allahvar.com sitesi kapatıldı, düşmanım bu siteyi yapmış olsa...
GARDIROP YALANI
SAYIN DOĞU PERİNÇEK'E AÇIK MEKTUP
'CRACKED.COM' SİTESİNDEKİ İDDİALARA CEVAP
1999 KAN KAMPANYASI TAMAMEN MEŞRU VE LEGAL BİR ORGANİZASYONDUR
HARUN YAHYA KÜLLİYATININ İMHASI ÇOK VAHİM VE TARİHİ BİR HATA OLUR
HAKİM VE SAVCILARIMIZ YALNIZCA KANUN, HUKUK VE VİCDANI ESAS ALMALIDIR
DİYANET İŞLERİ BAŞKANLIĞI RAPORUNA CEVAP
İLERİ DERECEDE MODERN GÖRÜNÜM VE DEKOLTE GİYİM TARZININ NEDENLERİ
"Adnan Bey’in çevresindeki her insan hayat dolu, mutlu, cıvıl cıvıl.”
SUÇSUZ BİR GENÇ KIZ DAHA HUKUKSUZ OLARAK TUTUKLANDI
SÖZDE İTİRAFÇI VEYA MÜŞTEKİ OLMAYA ZORLANMIŞ KARDEŞLERİMİZE ACİL KURTULUŞ...
YENİ BİR SAFSATA DAHA
"Müslümanlar Kardeştir..."
"Biz silahlı suç örgütü değiliz"
MEHDİYETİ GÜNDEME GETİRMEK LİNÇ KONUSU OLMAMALI
"Zorla alıkonma, İzole bir hayat yaşama iddialarını asla kabul etiyorum"
"Adnan Bey bizi çok sever, hep onore eder"
MEDYANIN ZORAKİ "BENZERLİK KURMA" TAKTİĞİ
"Ortada silahlı suç örgütü değil sadece birbirini çok seven arkadaş...
ÇOK DEĞERLİ BİR SİYASİ BÜYÜĞÜMÜZE AÇIK MEKTUP
AYÇA PARS CANIMIZ GİBİ SEVDİĞİMİZ, MELEK HUYLU, MÜMİNE KARDEŞİMİZDİR
"ALIKONMA" SAFSATASI
KUMPASÇILARIN KORKUTARAK İFTİRACI DEVŞİRME YÖNTEMLERİ
BERİL KONCAGÜL TEHDİT ALTINDADIR, CAMİAMIZA İFTİRAYA ZORLANMAKTADIR!
TAHLİYE OLAN ARKADAŞLARIMIZ HİÇ KİMSE İÇİN HİÇBİR ZAMAN BİR BASKI UNSURU...
AV. CELAL ÜLGEN ADİL VE DÜRÜST OLMALI
AKİT TV SUNUCUSU CANER KARAER HAKKINDA ÖNEMLİ BİLGİLENDİRME
MASUM İNSANLARIN TAHLİYESİ TAMER KORKMAZ'I DA SEVİNDİRMELİDİR
"Adnan Bey için ailelerimizle arasının iyi olmadığına dair iftiralar...
"Türkiye ve İslam Dünyasını zayıflatmak istiyorlar.."
"Adnan Bey`den ASLA ŞİDDET VE BASKI GÖRMEDİM..."
"Allah rızası için 40 yıldır Türk-İslam Birliği için çabalıyoruz"
"...En ufak bir suça dahi şahit olmadım..."
"Hakkımızda çok fazla SAHTE DELİLLER ÜRETTİLER..."
"Biz FETÖNÜN ANTİSİYİZ...."
“Bu dava sürecinde.... sözde dijital delillerin ibraz edilmemesi gibi pek...
"Zaten biz birbirimizi bu kadar çok sevdiğimiz için buradayız..."
"Biz bir arkadaş grubuyuz..."
"...Biz Vakıf faaliyetlerimiz ile her zaman Devletimizin yanında olduk"
"Biz kimseyle ilgili karalama faaliyeti yapmadık..."
"...Sözde tecavüz için mi buradaki arkadaşlarımla biraraya geleceğim?!"
"...Faaliyetlerimiz herkese hitap ediyor ..."
"Bizim amacımız şatafat içinde yaşamak değil, hiç kimsenin hitap edemediği...
"İnancım gereği ben insanlara yardım ederim"
"Ne yapsa "zorla" diyorlar. Zorla Gülümsüyor, Zorla, Zorla olur mu?"
"Bizim bir arada olma amacımız örgüt kurmak değil. ilmi mücadele...
"Biz birbirimizi Allah için seven.. arkadaşlarız"
"Polisler geldi, hangi eve operasyon yapacağız derlerken, balkona çıkıp...
"Biz örgüt değiliz"
"Devletimizi desteklediğimiz çok hayırlı faaliyetlerimiz var, Bunlar...
"Biz Allah`tan Razıyız Allah da Bizlerden Razı olur inşaAllah"
"İddia edildiği gibi katı bir ortam olsa 40-50 yıl niye kalalım?"
"Neden cömertsin?" diye soruyorlar
"İngiliz Derin Devleti bunu duyunca çıldırdı..."
"Biz Milli değerler etrafında birleşmiş bir sivil toplum kuruluşuyuz"
"Bir imza atıp dışarı çıkmayı ben de bilirim. Ama iftira büyük suçtur."
"Ben varlıklı bir aileden geliyorum, Saat koleksiyonum var"
"Silahlı suç örgütü iddiası tamamen asılsızdır, yalandır, iftiradır."
"Bizim yaptığımız tek şey Allah'ın yaratışını anlatmaktır."
"Almanya'da İslamofobi var, İslam düşmanları var..."
Bir örgüt olsak devlet bizimle faaliyette bulunur mu?
DAVAMIZ METAFİZİKTİR – 1. BÖLÜM
DAVAMIZ METAFİZİKTİR – 2. BÖLÜM
MAHKEME SÜRECİNDE SİLİVRİ CEZAEVİNDE YAŞANAN EZİYET VE ZULÜMLER
"Ben Sayın Adnan Oktar `dan hiçbir zaman Şiddet, Eziyet, Baskı görmedim."
DAVA DOSYASINDAKİ CİNSELLİK KONULU İDDİALAR TÜMÜYLE GEÇERSİZDİR
DURUŞMALARIN İLK HAFTASI
"İNFAK" SUÇ DEĞİL, KURAN'IN FARZ KILDIĞI BİR İBADETTİR
GERÇEK TURNİKE SİSTEMİ GENELEVLERDE
Adnan Oktar davasının ilk duruşması bugün yapıldı.
AVK. UĞUR POYRAZ: "MEDYADA FIRTINA ESTİRİLEREK KAMUOYU ŞARTLANDIRILDI,...
Adnan Oktar'ın itirafçılığa zorlanan arkadaşlarına sosyal medyadan destek...
Adnan Oktar suç örgütü değildir açıklaması.
Adnan Oktar'ın cezaevinden Odatv'ye yazdığı mektubu
Adnan Oktar'dan Cumhurbaşkanı Sayın Recep Tayyip Erdoğan'a mektup
Casuslukla suçlanmışlardı, milli çıktılar.
TBAV çevresinden "Bizler suç örgütü değiliz,kardeşiz" açıklaması
Bu sitelerin ne zararı var!
Adnan Oktar ve arkadaşları 15 Temmuz'da ne yaptılar?
Sibel Yılmaztürk'ün cezaevinden mektubu
İğrenç ve münasebsiz iftiraya ağabey Kenan Oktar'dan açıklama geldi.
Adnan Oktar ve arkadaşlarına Emniyet Müdürlüğü önünde destek ve açıklama...
Adnan Oktar hakkında yapılan sokak röportajında vatandaşların görüşü
Karar gazetesi yazarı Yıldıray Oğur'dan Adnan Oktar operasyonu...
Cumhurbaşkanı Sayın Recep Tayyip Erdoğan'dan Adnan Oktar ile ilgili...
Ahmet Hakan'nın Ceylan Özgül şüphesi.
HarunYahya eserlerinin engellenmesi, yaratılış inancının etkisini kırmayı...
Kedicikler 50bin liraya itirafçı oldu.
Adnan Oktar ve arkadaşlarına yönelik operasyonda silahlar ruhsatlı ve...
FETÖ'cü savcının davayı kapattığı haberi asılsız çıktı.
Adnan Oktar ve arkadaşlarının davasında mali suç yok...
Cemaat ve Vakıfları tedirgin eden haksız operasyon: Adnan Oktar operasyonu...
Tutukluluk süreleri baskı ve zorluk ile işkenceye dönüşüyor.
Adnan Oktar’ın Cezaevi Fotoğrafları Ortaya Çıktı!
"Milyar tane evladım olsa, milyarını ve kendi canımı Adnan Oktar'a feda...
Adnan Oktar davasında baskı ve zorla itirafçılık konusu tartışıldı.
Adnan Oktar ve arkadaşlarının davasında iftiracılık müessesesine dikkat...
Adnan Oktar davasında hukuki açıklama
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının Masak Raporlarında Komik rakamlar
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının tutukluluk süresi hukuku zedeledi.
Adnan Oktar'ın Museviler ile görüşmesi...
Adnan Oktar ve arkadaşlarına yönelik suçlamalara cevap verilen web sitesi...
Adnan Oktar ve arkadaşlarına karşı İngiliz Derin Devleti hareketi!
Adnan Oktar iddianamesinde yer alan şikayetçi ve mağdurlar baskı altında...
Adnan Oktar iddianamesi hazırlandı.
SAYIN NEDİM ŞENER'E AÇIK MEKTUP
Adnan Oktar ve Nazarbayev gerçeği!
En kolay isnat edilen suç cinsel suçlar Adnan Oktar ve Arkadaşlarına...
Adnan Oktar kaçmamış!
BİR KISIM MEDYA KURULUŞLARINA ÇAĞRI !!!
FİŞLEME SAFSATASI
İSA TATLICAN: BİR HUSUMETLİ PORTRESİ
SİLİVRİ CEZAEVİNDE YAŞANAN İNSAN HAKLARI İHLALLERİ
MÜMİNLERİN YARDIMLAŞMASI VE DAYANIŞMASI ALLAH'IN EMRİDİR
GÜLÜNÇ VE ASILSIZ "KAÇIŞ" YALANI
ABDURRAHMAN DİLİPAK BİLMELİDİR Kİ KURAN’A GÖRE, ZİNA İFTİRASI ATANIN...
YALANLAR BİTMİYOR
SAÇ MODELİ ÜZERİNDEN KARA PROPAGANDA
TAHLİYE EDİLENLERE LİNÇ KAMPANYASI ÇOK YANLIŞ
MEDYA MASALLARI ASPARAGAS ÇIKMAYA DEVAM EDİYOR
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının ilk duruşma tarihi belli oldu.
AKİT TV VE YENİ AKİT GAZETESİNE ÖNEMLİ NASİHAT
YAŞAR OKUYAN AĞABEYİMİZE AÇIK MEKTUP
KARA PARA AKLAMA İDDİALARINA CEVAP
Adnan Oktar ve FETÖ bağlantısı olmadığı ortaya çıktı.
TAKVİM GAZETESİNİN ALGI OPERASYONU
Adnan Oktar ve Arkadaşlarına yönelik suçlamaların iftira olduğu anlaşıldı.
"Bizler Suç Örgütü Değiliz..."