< <
8 / total: 9

La connaissance de l’invisible de notre Prophète (pbsl)

Seul Allah détient la connaissance de l’Invisible, c’est-à-dire ce qui s’est déroulé dans le passé et ce qui se passera dans le futur :

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un Livre Explicite. (Sourate al-An’am, 59)

Allah a créé le temps et enseigna ce concept  aux êtres humains ; cependant, Il existe en dehors du temps. Toute connaissance est cachée et préservée auprès d’Allah. Toute chose qui se produit à tout endroit est contenue dans Son savoir et est sous Son contrôle. Il connaît le secret de toutes choses. Certainement, c’était un miracle de notre Prophète (pbsl) de connaître l’invisible au fur et à mesure que notre Seigneur le voulait :

montagne
 

...Et Allah n'est point tel qu'il vous dévoile l'Inconnaissable. Mais Allah choisit par Ses messagers qui Il veut. Croyez donc en Allah et en Ses messagers...
(Sourate Al’ Imran, 179)

 

palais
 

Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons...
(Sourate Al’ Imran, 44)

[C'est Lui] Qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, sauf à celui qu'Il agrée comme Messager et qu'Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants. (Sourate al-Jinn, 26-27)

Un de ces Messagers choisi était notre Prophète (pbsl) ; un autre était le Prophète Joseph (psl). Pendant qu’il était en prison, le Prophète Joseph (psl) parla à deux amis de l’existence d’Allah :

La nourriture qui vous est attribuée ne vous parviendra point, dit-il, que je ne vous aie avisés de son interprétation (de votre nourriture) avant qu'elle ne vous arrive. Cela fait partie de ce que mon Seigneur m'a enseigné. Certes, j'ai abandonné la religion d'un peuple qui ne croit pas en Allah et qui nie la vie future.  (Sourate Yusuf, 37)

Ce miracle dans le savoir était complété par la connaissance de l’interprétation des rêves. Par la volonté d’Allah, le Prophète Mouhammad (pbsl) a vu des évènements futurs. Le Prophète Jésus (psl) avait aussi ce genre de connaissances :

Et il sera le Messager aux enfants d'Israël, [et leur dira]: “En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans : et, par la permission d'Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d'Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants ! (Sourate Al’ Imran, 49)

Comme Allah le déclare dans le verset ci-dessus, le Prophète Jésus (psl) savait ce que les gens avaient mangé et ce qu’ils avaient secrètement conservé. Allah déclare dans le Coran que le Prophète Jésus (psl) annonça qu’un Prophète nommé Ahmad viendra après lui (Sourate as-Saff, 6). Le Seigneur révéla à notre Prophète (pbsl) beaucoup de choses secrètes dont, certains évènements passés et futurs :

Ce sont là des récits inconnus que Nous te révélons. Et tu n'étais pas auprès d'eux quand ils se mirent d'accord pour comploter. (Sourate Yusuf, 102)

Notre Prophète (pbsl) ne savait pas ces choses cachées, mais plutôt, il transmettait seulement la connaissance de l’invisible concernant des évènements passés et futurs au gré de la volonté d’Allah. C’était dès lors un autre miracle que le Seigneur lui avait accordé et une preuve de plus qu’il était vraiment Prophète. En plus de nous en informer, Allah déclare aussi son humilité et sa soumission :

Dis : “Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance, et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu'un avertisseur et un annonciateur”.  (Sourate al-A’raf, 188)

Le Prophète Mouhammad (pbsl) recevait un tel savoir à partir du Coran et des révélations spéciales qui lui étaient faites. Allah donna la connaissance à propos de beaucoup de choses de l’invisible que personne d’autre ne pouvait savoir. Cela lui a permis de prédire les bonnes nouvelles de la victoire des Musulmans dans les situations difficiles, ce qui les encourageait. Et tout ce qu’il a prédit s’est vraiment réalisé, l’un après l’autre.

Notre Prophète (pbsl) annonça, il y a 1400 ans, beaucoup de faits qui se sont passés durant l’époque actuelle et ces derniers temps. Al-Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud, al-Tirmidhi, al-Nasa’i, Ibn Majah, et d’autres s’accordent à dire que cette connaissance concernant l’invisible rapportée dans les hadiths est vraie. Ainsi, ils ont déjà eu lieu ou auront lieu dans le futur. Les gens sont les témoins de ces miracles :

palais
 

Dis: ‹il m'a été interdit d'adorer ceux que vous priez en dehors d'Allah›. Dis: ‹Je ne suivrai pas vos passions: car ce serait m'égarer, et je ne serais plus parmi les bien-guidés›.
Dis: ‹Je m'appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter ne dépend pas de moi. Le jugement n'appartient qu'à Allah: Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.
(Sourate al-An’am, 56 - 57)

L’invisible : Le miracle de notre Prophète (pbsl)

Dès qu’il commença à proclamer le Coran, les incroyants accusaient notre Prophète (pbsl) de mentir. Ils doutaient de tout, quel que soit ce qu’il leur disait, et ne voulaient pas le croire. Mais, il était clair, au regard de sa vie et de sa personnalité qu’il était un homme honnête et digne de confiance. Tout au long de sa vie, tout le monde l’appelait al-Amin (le digne de confiance) ; beaucoup d’entre eux le traitaient aussi de menteur de sorte qu’ils n’aient pas à suivre le droit chemin auquel il les invitait.

îleCeux qui faisaient sur lui des accusations cruelles l’une après l’autre ignoraient le fait qu’une personne ne peut mentir à tout moment de sa vie et vivre en concordance avec ses mensonges. De plus, parallèlement à cela, notre Prophète (pbsl) priait jour et nuit, était très patient, avait un caractère moral supérieur et était une bénédiction pour le monde. Il était plus conscient que ceux qui sont autour de lui, s’engageait dans la guerre avec un grand courage et même lorsqu’il combattait dans les lignes de front, il parlait des vérités divines.   

Notre Prophète (pbsl) vivait de la meilleure manière et était toujours un exemple pour les croyants. Il exhortait les gens à donner l’aumône et donnait tout ce qu’il avait pour obtenir l’agrément d’Allah. Il enseignait la patience, le sacrifice de soi, l’amour vrai et l’amitié, et vivait parfaitement ces belles qualités morales. Il exhortait vivement les gens à être miséricordieux et à pardonner, et se comportait avec ces belles manières tout au long de sa vie. Pendant que les incroyants accusaient notre Prophète (pbsl), ils auraient dû penser à ce qui suit :

Une personne ne peut mentir sans cesse toute sa vie. Une personne ne peut vivre en harmonie avec des milliers de versets cohérents et mentir toute sa vie en se conformant à ces mêmes versets. Pourquoi une personne établirait-elle un tel modèle ? Pourquoi risquerait-il sa propre vie pour informer les autres au sujet de l’avenir et leur montrer le droit chemin ? Serait-il possible que de tels " mensonges " soient si significatifs ? Serait-il possible, pour un menteur,  que toutes ses paroles soient littérairement parfaites et contiennent des codes mathématiques ?  Se pourrait-il que toutes choses qu’il dise pendant vingt-trois ans soit si artistiquement littéraire, si mathématique et en harmonie avec la science ? Si parfaitement significatives donnant ainsi réponse à toutes questions et contenant toutes les règles nécessaires à une vie sociale harmonieuse ?

Certainement, un menteur ne pourrait éviter un jour d’être pris en flagrant délit de mensonge. Cependant, tout ce que notre Prophète (pbsl) prédisait se réalisait, et beaucoup de Musulmans et non-Musulmans en témoignaient.

Certainement, les miracles donnés à tous les Prophètes (pse) étaient importants. Mais, beaucoup de gens témoignaient de certains des miracles de notre Prophète (pbsl) et ça faisait la différence entre lui et les autres Prophètes (pse). Par exemple, lorsque le Prophète Jésus (psl) ressuscitait un mort ou guérissait un malade, seulement ceux qui y étaient présents voyaient le miracle. Seuls Pharaon et les Israélites voyaient les miracles du Prophète Moïse (psl). Mais, quand notre Prophète (pbsl) disait que les croyants iront en guerre et qu’ils seront victorieux, tout le monde voyait concrètement et la guerre et la victoire. Des milliers de personnes témoignaient de ces miracles.      

La victoire de l'Empire Byzantin

trésor du roi perse Oxus

Ce relief en or, datant du 5ème - 3ème siècle avant J.-C, est une partie du trésor du roi perse Oxus.

Au début de la sourate ar-Rum, Allah dit que l’Empire Byzantin a subi une défaite mais qu’elle sera bientôt victorieuse :

Alif, Lam, Mim. Les Romains ont été vaincus, dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront (Sourate al-Rum, 1-4)

Les Perses païens ont battu les Byzantins Chrétiens en 613-614 et ces versets étaient révélés 7 ans plus tard. Cependant, à ce moment, les Byzantins subissaient de si nombreuses défaites qu’il était difficile pour eux de survivre, encore moins d’être victorieux. En 613, les Perses les ont vaincu à Antioche et ont alors conquis Damas, la Cilicie, Tarsus, l’Arménie et Jérusalem. La perte de Jérusalem en 614 et la destruction de l’Eglise du Saint-Sépulcre était particulièrement un coup dur pour les Byzantins.59

En plus des Perses, les Avars, les Slaves et les Lombards imposaient leur domination sur Byzance. Les Avars tenaient les banlieues de Constantinople et, en vue de payer l’armée, l’Empereur Héraclius s’est emparé de l’or, de l’argent des Eglises et d’autres ornements ainsi que des statues en bronze, fondues pour produire de nouvelles pièces. Plusieurs gouverneurs se rebellèrent et c’est arrivé à un point où l’empire était sur le point de s’effondrer. Les Perses ont envahi la Mésopotamie qui était tenue par les Byzantins et continuèrent dans cette lancée pour occuper la Cilicie, la Syrie, la Palestine, l’Egypte et l’Arménie.60

Jérusalem

La Région de la Mer Morte (Lac de Loth) est la plus basse au Monde. Cela a été révélé dans le Coran il y a 1400 ans, et la technologie moderne a certifié cela.

La victoire des Byzantins s’est conclue par la défaite de l'Empereur Perse Héraclius de Khosrow II en 630, la reprise de Jérusalem, et le retour de l'Eglise du Saint-Sépulcre aux mains des Chrétiens.

En résumé, tout le monde s’attendait à l’effondrement de l’Empire Byzantin. Mais, à ce moment précis, la sourate ar-Rum fût révélée et proclama que les Byzantins seraient victorieux neuf ans plus tard. Les incroyants pensaient que cela ne se produirait jamais. Mais, cela s’est produit et, en 622, Héraclius a envahi l’Arménie et défait les Perses dans plusieurs batailles.61 En décembre 627, les deux camps s’affrontèrent lors d’une grande bataille près des ruines de Ninive (50 km à l’est du fleuve le Tigre). Là, les Byzantins vainquirent les Perses et, quelques mois plus tard, les forcèrent à signer un traité leur stipulant de leur rendre leurs territoires byzantins perdus.62 La victoire byzantine était complète quand Jérusalem fut reprise et l’Eglise du Saint-Sépulcre passa à nouveau sous contrôle chrétien.63 Donc, la victoire qu’Allah a révélée et que notre Prophète (pbsl) avait  proclamée survint miraculeusement, comme Allah dit dans le verset, dans les trois à neuf ans (le mot arabe bid'i qui a été traduit par "quelques années" dans le verset veut dire un nombre de trois à neuf, moins de dix).

Il est un autre miracle révélé dans ces versets. Il s'agit de l'annonce d'une réalité géographique qui ne pouvait être connue de personne à cette époque.  Par exemple, Allah dit dans le troisième verset que les Byzantins ont été vaincus dans la région la  plus basse de la Terre. Cette expression, adnâ al-ard en arabe, a été interprétée dans la plupart des traductions comme signifiant "le pays voisin, la contrée voisine". Cependant, ce n'est pas le sens littéral de l'expression, mais plutôt une interprétation au sens figuré. Le mot adnâ en arabe est dérivé du mot dânî qui signifie bas, et ard signifie la Terre. Donc, l'expression adnâ al-ard signifie "l'endroit le plus bas de la Terre".

Certains interprètes du Coran, en gardant à l’esprit que la région est proche de régions arabiques, préfèrent utiliser "la plus proche". Mais, la réelle signification du mot est relative à un fait géologique majeur : la région la plus basse de la Terre est la Mer Morte, laquelle se trouve à 399 mètres en-dessous du niveau des mers.64 La chose la plus difficile à propos de cette défaite était, comme nous le savons, la perte de Jérusalem, le symbole du Christianisme située près de la Mer Morte. Le calcul de l’altitude de la Mer Morte n’est seulement possible qu’avec les appareils de mesure moderne. Ainsi, notre Prophète (pbsl) n’aurait pas pu savoir ce fait.

Cette connaissance est une autre preuve que le Coran est la Parole d’Allah et qu’Il a accordé un grand miracle à notre Prophète (pbsl).    

La conquête de la Mecque

Allah a été véridique en la vision par laquelle Il annonça à Son messager en toute vérité : vous entrerez dans la Mosquée Sacrée si Allah veut, en toute sécurité, ayant rasé vos têtes ou coupé vos cheveux, sans aucune crainte. Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela (la trêve de Hudaybiya) une victoire proche. (Sourate al-Fath, 27)

A la Mecque, notre Prophète (pbsl) avait rêvé qu’il avait vu les incroyants entrer en toute sécurité à la MecqueMosquée al-Haram et faire la circumambulation autour de la Ka’ba. Il annonça cette bonne nouvelle aux croyants, notamment ceux qui avaient migrés de la Mecque à Médine avec lui et qui ne pouvaient pas, à cette période, retourner à la Mecque.

En tant qu’aide et soutien pour lui, Allah révéla le 27ème verset de la Sourate al-Fath, dans lequel Il dit que le rêve était vrai et que, s’Il voulait, les croyants pourraient entrer à la Mecque. En effet, quelques temps plus tard, et de la manière dont c’était prédit dans le verset, les Musulmans entraient à la Mosquée al-Haram suite au traité de Hudaybiya et à la conquête de la Mecque. . De cette façon, Allah a démontré que la bonne nouvelle qu’Il a inspirée à notre Prophète (pbsl) était véridique.

Al-Boukhari relate cet évènement d’Abu Musa à propos de la prise de la Mecque :

Le Prophète (pbsl) dit : "J’ai rêvé que je brandissais un sabre et qu’il s’est éclaté en son milieu. Cela symbolisait le nombre de victimes ayant souffert le Jour de Uhud. Puis, je l’ai encore brandi et il est devenu meilleur comme il n’avait jamais été. Ce qui signifiait l’entrée (de la Mecque à l’Islam), par laquelle Allah a permis le rassemblement des croyants."65

Cependant, si nous observons le verset 27 de la sourate al-Fath, on voit qu’une autre ville tombera avant la Mecque. Selon le Coran, les Musulmans s’empareront premièrement du château de Khaybar, qui était alors un bastion juif, puis ils s’empareront de la Mecque.

Le Tafsir al-Jalalayn explique ce verset comme suit :

Durant l’année de Hudaybiya, avant de s’y rendre, le Messager d’Allah (pbsl) rêva que lui et ses Compagnons entraient à la Mecque en se rasant et se coupant les cheveux. Il raconta cela à ses Compagnons et ils s’en réjouirent. Puis, lorsqu’ils sortirent avec lui et que les incroyants les bloquèrent à Hudaybiya, c’était un moment difficile pour eux. Certains hypocrites tombèrent dans le doute. C’est alors que fut révélé : "Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela (la trêve de Hudaybiya) une victoire proche.", ce qui faisait référence à l’entrée de Khaybar dans l‘Islam. Et le rêve devint réalité dès l’année suivante.66

Huit ans après l’avoir quittée, notre Prophète (pbsl) retourna à la Mecque pour la conquérir. Quand il annonça cette bonne nouvelle aux croyants, la situation n’était pas tout à fait favorable. En fait, les Mecquois semblaient être déterminés à ne pas permettre aux croyants d’entrer à la Mecque parce qu’ils doutaient des paroles de notre Prophète (pbsl). Mais, il avait confiance en Allah, ignorait ce que les gens pouvaient dire, et annonça cela à des milliers de personnes qui témoignèrent donc de ce miracle.

D’autres informations de l’invisible révélées à notre Prophète (pbsl) :

La conquête de l’Egypte

Abu Dharr rapporte que le Messager d’Allah (pbsl) a dit :

"Vous allez bientôt conquérir l’Egypte et c’est une terre sur laquelle la qirat 67  est nommée. Donc, quand vous l’aurez conquise, traitez bien ses habitants."68 Lorsqu’il annonça cette bonne nouvelle, l’Egypte était à ce moment gouvernée par les Byzantins. En plus, les Musulmans n’étaient pas encore très puissants. Pourtant, cette prédiction se réalisa sous le règne du califat d’Omar (ra) quand Amr ibn al-’As la conquit en 641.69

La conquête des terres détenues par Byzance et la Perse

"Khosrow est ruiné, il n'y aura plus de Khosrow après lui. César est ruiné, il n'y aura plus de César après lui. Par Celui Qui tient mon âme entre Ses mains, vous dépenserez leurs trésors pour la cause d'Allah." 70

Khosrow était le mot utilisé pour les anciens rois perses et César était la désignation de l’empereur byzantin. Quand notre Prophète (pbsl) annonça cette bonne nouvelle, les Musulmans ne pouvaient réaliser cela, c’est-à-dire obtenir une telle victoire majeure au regard de leurs puissances militaires et leur organisation économique et politique,. Par ailleurs, en ce temps-là, la Perse et Byzance étaient les Etats les plus forts de la région. Pourtant, durant le califat d’Omar (ra), les Byzantins furent vaincus et aucun Koshrow n’eut à émerger.    

En 641, avant la mort d’Héraclius, le César de l’époque, son trésor passa dans les mains des Musulmans puisque les armées musulmanes commençaient à conquérir les principaux centres de Byzance durant le règne des quatre califes biens guidés. Par exemple, sous le règne d’Abu Bakr (ra), la Jordanie, la Palestine, Damas, Jérusalem, la Syrie, l’Egypte et d’autres terres ont été conquises.

En 1453, le Sultan Ottoman Fatih Sultan Mehmet (Mehmet le Conquérant) conquit Constantinople (actuelle Istanbul) et après la chute de Byzance, le titre de César n’était plus utilisé. Ainsi, les prédictions de notre Prophète (pbsl) se sont avérées être véridiques.

L’annonce de la mort de Khosrow par notre Prophète (pbsl)

fleur pourpreTout au long de sa vie, notre Prophète (pbsl) a appelé les dirigeants et gouverneurs à l’Islam en leur envoyant des messagers et des lettres. Les sources historiques nous disent que certains d’entre eux ont répondu immédiatement à l’appel et que d’autres refusèrent et s’allièrent à ses ennemis. Notre Prophète (pbsl) a invité Perviz ibn Hurmuz, le Khosrow de l’époque, en lui envoyant Abdullah ibn Hudhayfa comme messager. Mais, Ibn Hurmuz refusa d’embrasser l’Islam et, en fait, fit preuve d’hostilité envers les Musulmans. Il alla même jusqu’à envoyer deux messagers pour dire aux Musulmans de se soumettre à lui.

Notre Prophète (pbsl) invita premièrement ces deux messagers à accepter l’Islam. Puis, il les laissa disant qu’il les informerait de sa décision le jour prochain.71 A cette époque, il disait aux messagers ce qu’Allah lui révélait :

"Allah enverra beaucoup de tribulations à Khosrow à l’aide de son fils Shireveyh qui le tuera dans tel ou tel mois, à telle ou telle nuit, à telle ou telle heure."72

Il leur a aussi dit : "Dites à Badhan (le gouverneur qui a envoyé deux messagers suite à l'ordre de Koshrow) Khosrow que ma religion et mon empire s’étendront bien au-delà de son royaume.

et dites-lui d’embrasser l’Islam et je lui confirmerai ce qu’il a comme part et ferai de lui le roi du Yémen."73

Les ambassadeurs retournèrent au Yémen et décrivirent ce qui se passerait.  Badhan était impressionné et dit : "Ce ne sont pas les paroles d'un souverain. Je pense que cette personne est un Prophète comme il le dit."74 Il se tourna ensuite vers ses hommes et leur demanda ce qu’ils pensaient de notre Prophète (pbsl). Les ambassadeurs, qui étaient profondément impressionnés par lui (pbsl), dirent : "Nous n’avons jamais vu un chef plus majestueux que lui, plus intrépide, et plus tolérant que lui. Il marchait humblement parmi les gens."

Badhan a attendu un moment pour voir si les paroles de notre Prophète (pbsl) à propos de Koshrow étaient vraies. Après un certain temps, il annonça qu’il était certain que notre Prophète (pbsl) avait été envoyé par Allah. D’après les hadiths et d’autres documents historiques, peu de temps après, Badhan reçut une lettre écrite par Shivereyh :

"J’ai tué Khosrow. Quand cette lettre te parviendra, prête serment d’allégeance aux gens en mon nom. Concernant la personne à propos de qui Khosrow t’a écrit, attends et ne prends aucune initiative jusqu’à nouvel ordre de ma part."75

Lorsque Badhan et ses hommes se renseignèrent, ils réalisèrent que le Prophète (pbsl) avait dit la vérité.76 Il crut après ce grand miracle et se convertit à l’Islam. Il fut suivi par Yemeni Abba.77 Badhan devint le premier gouverneur sous l’ordre du Prophète (pbsl) et le premier gouverneur perse à être Musulman.78

Notre Prophète (pbsl) savait des évènements que nul autre ne connaissait

Allah nous parle d’un évènement miraculeux impliquant une des épouses du Prophète (pbsl). Une fois, il parla d’un secret à l’une d’entre elles, et une d’entre elles divulgua le secret à quelqu’un d’autre. Après qu’Allah l’eut informé de cela, il dit à cette épouse qu’il savait ce qu’elle avait fait. Lorsqu’elle lui demanda qui le lui avait dit, il répondit qu’Allah l’en avait informé :

Lorsque le Prophète confia un secret à l'une de ses épouses et qu'elle l'eut divulgué et qu'Allah l'en eut informé, celui-ci en fit connaître une partie et passa sur une partie. Puis, quand il l'en eut informée elle dit : “Qui t'en a donné nouvelle ? ” Il dit : “C'est l'Omniscient, le Parfaitement Connaisseur Qui m'en a avisé”.   (Sourate at-Tahrim, 3)

Par la grâce d’Allah, notre Prophète (pbsl) avait un grand savoir car Allah lui disait des choses que personne d’autre ne pouvait savoir. Le cas relaté ci-dessus n’est qu’un miracle parmi tant d’autres. Ailleurs, Allah informe notre Prophète (pbsl) des côtés cachés des gens, aussi bien leurs pensées secrètes que leurs actions ; Il l’informe aussi de la manière avec laquelle il doit agir et ce qu’il doit dire :

Puis Il fit descendre sur vous, après l'angoisse, la tranquillité, un sommeil qui enveloppa une partie d'entre vous, tandis qu'une autre partie était soucieuse pour elle-même et avait des pensées sur Allah non conformes à la vérité, des pensées dignes de l'époque de l'Ignorance. - Ils disaient : “Est-ce que nous avons une part dans cette affaire ? ” Dis : “L'affaire toute entière est à Allah.” Ce qu'ils ne te révèlent pas, ils le cachent en eux-mêmes : “Si nous avions eu un choix quelconque dans cette affaire, disent-ils, Nous n'aurions pas été tués ici.” Dis : “Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l'endroit où la mort les attendait. Ceci afin qu'Allah éprouve ce que vous avez dans vos poitrines, et qu'Il purifie ce que vous avez dans vos cœurs. Et Allah connaît ce qu'il y a dans les cœurs. (Sourate Al’ Imran, 154)

Ils disent : “obéissance ! ” Puis sitôt sortis de chez toi, une partie d'entre eux délibère au cours de la nuit de toute autre chose que ce qu'elle t'a dit. [Cependant] Allah enregistre ce qu'ils font la nuit. Pardonne-leur donc et place ta confiance en Allah. Et Allah suffit comme Protecteur. » (Sourate An-Nisa, 81)

Ceux des Bédouins qui ont été laissés en arrière diront : “Nos biens et nos familles nous ont retenus : implore donc pour nous le pardon”. Ils disent avec leurs langues ce qui n'est pas dans leurs cœurs. Dis : “Qui donc peut quelque chose pour vous auprès d'Allah s'Il veut vous faire du mal ou s'Il veut vous faire du bien ? Mais Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous œuvrez.   (Sourate al-Fath, 11)

Ceux qui ont édifié une Mosquée pour en faire [un mobile] de rivalité, d'impiété et de division entre les croyants, qui la préparent pour celui qui auparavant avait combattu Allah et Son Envoyé et jurent en disant : “Nous ne voulions que le bien ! ” [Ceux-là], Allah atteste qu'ils mentent. Ne te tiens jamais dans (cette mosquée). Car une Mosquée fondée dès le premier jour, sur la piété, est plus digne que tu t'y tiennes debout [pour y prier].  On y trouve des gens qui aiment bien se purifier, et Allah aime ceux qui se purifient.» (Sourate At-Tawbah, 107-108)

Allah dit dans le Coran qu’Il a révélé la connaissance de l’Invisible à notre Prophète (pbsl) telle que la connaissance des mensonges des hypocrites, leurs pièges et leurs réelles intentions secrètes. Les hypocrites se présentaient eux-mêmes comme les meilleures personnes possibles mais, par la permission d’Allah, notre Prophète (pbsl) pouvait reconnaître leurs vrais caractères sur leurs visages. C’était, en effet, un grand miracle. Aucune personne voyant quelqu’un accomplir beaucoup d’actes d’adoration, agissant et parlant comme un Musulman, se considérant elle-même comme un Musulman, et allant même à la guerre aux côtés du Prophète (pbsl) n’aurait pu réaliser qu’une telle personne est en fait un hypocrite. Les Compagnons parlent de la manière dont il (pbsl) reconnaissait ces personnes à travers ce qu’Allah lui révélait. Allah révèle cette habileté dans le Coran :

Or, si Nous voulions Nous te les montrerions. Tu les reconnaîtrais certes à leurs traits ; et tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler. Et Allah connaît bien vos actions. (Sourate Mouhammad, 30)  

Notre Prophète (pbsl) donnait les réponses avant même qu’on ne lui pose les questions

Allah révèle dans le Coran que le Prophète Jésus (psl) disait aux gens ce qu’ils avaient mangé et ce qu’ils avaient mis en réserve (Sourate Al’ Imran, 49) et que le Prophète Joseph (psl) disait que “La nourriture qui vous est attribuée ne vous parviendra point, dit-il, que je ne vous aie avisés de son interprétation (de votre nourriture) avant qu'elle ne vous arrive" (Sourate Joseph, 37).

Comme notre Prophète (pbsl) disait, il pouvait miraculeusement répondre à une question avant qu’elle ne soit posée et pouvait savoir les pensées secrètes d’une personne. Par exemple, il a dit à ses Compagnons les villes qui devaient être conquises et quand cela arriverait.79 Les hadiths nous informent aussi qu’il savait aussi lorsque les gens arriveraient chez eux et qui étaient en train d’entrer dans une salle. Lorsqu’une personne revenait tardivement d’un lieu, notre Prophète (pbsl) pouvait lui dire la raison pour laquelle il était en retard.80 Notre Prophète (pbsl) savait immédiatement quand de mauvaises pensées traversaient l’esprit des croyants et ceux qui pensaient du mal envers les croyants.81

Les hadiths contiennent des centaines de tels exemples. Par exemple, notre Prophète (pbsl) a répondu à une question qu’Abou Soufiane ibn al-Harith (ra) se posait à lui-même :

Abou Soufiane était assis dans le coin de la mosquée. Un jour, le Prophète (pbsl) sortit de chez lui, enveloppé dans son manteau. De là où il était assis, Abou Soufiane se dit : "Je me demande comment il a fait pour être victorieux." Le Prophète (pbsl) l’approcha, lui tapa sur le dos et dit : "Je t’ai vaincu avec l’aide d’Allah."  Sur ce, Abou Soufiane déclara : " Je témoigne que tu es le Messager d’Allah (pbsl)."82

Un hadith de Wabisah (ra) montre comment notre Prophète (pbsl) pouvait comprendre et répondre à une question silencieuse d’une personne :

Wabisah ibn Ma’bad dit : Je suis allé chez le Messager d’Allah (pbsl) et il dit : " Tu es venu pour me questionner au sujet de la piété (birr) ?"  J’ai répondu : "Oui." Il me dit : "Interroge ton cœur pour un jugement. La piété est ce par l’effet duquel le moi (l’esprit) obtient la tranquillité et qui procure aussi au cœur la paix (de l’âme). L’impiété (ithm) est ce qui cause une agitation dans le moi et qui engendre un déséquilibre ou une confusion (cérébrale) dans l’esprit malgré les propositions et suggestions des gens."83

Les hadiths nous disent aussi qu’il connaissait les questions d’une personne avant qu’elles ne lui soient posées. Par exemple :

Abu’d-Darda étaient en train d’adorer une idole. Abdullah ibn Rawahah et Abu Salamah vinrent et détruisirent l’idole. Quand Abu’d-Darda vint et vit l’idole dans cet état, il ne pouvait s’abstenir de dire (à l’idole) : N’as-tu pas honte ?  N’aurais-tu pas pu te défendre ? Plus tard, il alla chez le Prophète (pbsl). Ibn Rawahah le vit sur le chemin et dit : "C’est Abu’d-Darda, il doit être venu pour nous voir (chercher)." Le Prophète (pbsl) répondit : "Non, il est venu pour embrasser l’Islam. Mon Seigneur a promis qu’il deviendrait Musulman."84 

Tous les exemples ci-dessus montrent que notre Prophète (pbsl), par la volonté d’Allah, accomplissait beaucoup de miracles. Avec son excellent caractère moral, le fait d’être conscient d’Allah, sa foi profonde, sa sincérité et sa confiance en Lui, il était et est un exemple pour tous les Musulmans. A travers ces miracles,  il fortifiait et encourageait les croyants.

Notre Prophète (pbsl) a prédit sa propre mort

paysageUn autre parmi les miracles de notre Prophète béni (pbsl) était que toutes ses prédictions se réalisèrent (et se sont réalisées jusqu’à lors) en lieu et en temps prédits. Un des évènements qu’il (pbsl) a prédit était sa propre mort.

Le Messager d’Allah (pbsl) nous regarda et dit : "Vous dites que je serai le dernier à mourir. Soyez averti, je mourrai avant vous tous ! Vous mourrez après moi."85

‘Uqbah ibn ‘Amir (ra) rapporte que :

Le Prophète (pbsl) était sorti et faisait la prière funéraire pour les martyrs de la (bataille d’) Uhud. Il est alors monté sur le minbar et dit :   "Je vous précèderai (dans la mort), et je suis un témoin contre vous, et – Par Allah ! – Je suis en ce moment  en train de contempler mon étang. Il m’a été donné les clés des trésors de la Terre.et Par Allah !  Je ne crains pas que vous deveniez idolâtres après moi, mais je crains que vous ne vous vous battiez pour eux [les trésors (les biens) de ce monde]."86

Dans un autre hadith, notre Prophète (pbsl) révèle qu’il mourra bientôt :

 Abu Muwyahibah rapporte : Le Messager d’Allah (pbsl) m’a appelé au milieu de la soirée et me dit : 

"O Abu Muwayhibah, j’ai reçu l’ordre de prier pour le pardon des gens de Baqi’ [cimetière], donc viens avec moi." Donc, j’allais avec lui. Quand il se tenait parmi eux, il dit : "Que la paix soit sur vous, O habitants des tombes. Puisse la situation dans laquelle vous êtes être plus confortable que celle des gens d’ici pour laquelle les tribulations se sont rapprochés comme des tâches sombres, une à la suite de l’autre, et chacune étant pire que la précédente." Puis, il s’approcha de moi et dit : O Abu Muwayhibah, j’ai reçu les clés des trésors de ce monde et la vie durable dans ce monde suivie par l’Eden. Il m’a été proposé un choix entre ceci et la rencontre avec mon Seigneur."87

Notre Prophète (pbsl) a donné beaucoup de détails à propos de sa mort, et cela a profondément augmenté la foi des croyants. Par exemple :

"Je suis né un Lundi. La révélation a commencé un Lundi. J’ai émigré [à Médine] un Lundi, et je mourrai un Lundi."88  

Ibn Hanbal et al-Bayhaqi rapportent d’Ibn Abbas (ra) :

Ibn Abbas rapporte que : "Le Prophète (pbsl) est né un Lundi, est devenu Prophète un Lundi, immigra de la Mecque un Lundi, et est entré à Médine un Lundi. La Mecque a accepté [l’Islam] un Lundi et il est mort un Lundi."89

Dans certains des hadiths, il révéla où il allait mourir :

"Le lieu où j’ai émigré et où je m’allongerai – où je serai enterré quand je vais mourir – est Médine.90 Médine est le lieu où j’ai émigré. Je vais y mourir et c’est là que je serai ressuscité."91

Notre Prophète (pbsl) annonça le martyr de certains Compagnons

En tant que miracle venant d’Allah, notre Prophète (pbsl) annonça quand ses Compagnons allaient mourir et ce longtemps avant que cela n’arrive. Dans ses hadiths, il a dit que certains seraient martyrisés et révéla là où ils allaient mourir. Les Musulmans de l’époque ont vu ces prédictions pleinement se réaliser. Chacun de ces hadiths est un miracle qu’Allah a accordé à notre Prophète (pbsl) qu’Il a choisi et élevé au-dessus de tous dans l’univers.

Le martyr d’Omar (ra)

Anas ibn Malik a rapporté que : Le Prophète (pbsl) est monté une fois sur la montagne Uhud avec Abu Bakr (as), ‘Umar et ‘Uthman. La montagne tremblait. Le Prophète dit (à la montagne) : "Reste immobile Uhud ! Tu n’as sur ton dos qu’un Prophète, un Véridique et deux Martyrs."92
Les livres de la Sounnah nous disent qu’un jour notre Prophète (pbsl) était assis près du puits de ‘Aris avec Abu Musa al-Ash’ari agissant comme son portier. Abu Bakr al-Siddiq (as) vint et demanda la permission de le voir et le Messager d’Allah (pbsl) dit : "Laissez-le entrer et annoncez-lui la bonne nouvelle du Paradis." Puis ‘Umar (as) vint et il dit : "Laissez-le entrer et annoncez-lui la bonne nouvelle du Paradis."   Puis, ‘Uthman (as) vint et il dit : " Laissez-le entrer et annoncez-lui la bonne nouvelle du Paradis en raison d’une affliction qui va lui arriver." (Rapporté par al-Boukhari, Mouslim, et al-Tirmidhi, Jami’ al-Usul, 8/562, no 6372.)

Le martyr d’Uthman (ra)

Ibn ‘Adi’ et Ibn ‘Asakir rapportent qu’Anas a dit :

"Le Messager d’Allah a dit : O ‘Uthman, on te donnera le Califat après moi mais les hypocrites voudront que tu y renonces. N’y renonce pas mais jeûne plutôt ce jour afin que tu rompes ton jeûne avec moi." 93

Al-Tabarani et al-Bayhaqi rapportent de Zayd ibn Arqam qu’il a dit :

Le Prophète (pbsl) m’a envoyé disant : "Va voir Abu Bakr. Tu le trouveras assis dans sa maison enveloppé dans son manteau avec ses jambes repliées. Annonce-lui la bonne nouvelle du paradis. Puis, va à la montagne jusqu’à ce que tu trouves ‘Umar (as) à dos d’âne, avec sa grande taille apparaissant indistinctement à distance. Annonce-lui la bonne nouvelle du paradis. Ensuite va chez Uthman que tu trouveras au marché en train de vendre et d’acheter et donne-lui la bonne nouvelle du paradis après une épreuve pénible." J’y suis allé et les ai trouvés à la façon dont le Messager d’Allah (pbsl) l’avait prédit, et je leur ai rapporté ses paroles.94

Al-Tabarani rapporte de Zayd ibn Thabit qu’il a entendu le Prophète (pbsl) dire :

"Uthman passa près de moi alors qu’un des anges était avec moi, et plus tard, il dit : "C’est un martyr que les gens tueront. Nous sommes timides près de lui."95 

Le martyr d’Ali (ra)

Al-Hakim (qui a déclaré que ceci est authentique) et Abu Nu’aym rapportent de Ammar ibn Yasir que le Prophète (pbsl) a dit à Ali (ra) que :

"Le plus cruel de tous les gens est celui qui te frappera ici," indiquant sa tempe, "jusqu’à ce que le sang soit absorbé par cela… " indiquant sa barbe.96

Al-Tabarani et Abu Nu’aym rapportent un hadith d’après Jabir ibn Samoura qui a dit : "Le Messager d’Allah a dit à ‘Ali (ra) : "On te donnera l’autorité et le califat ; et vraiment, ceci sera coloré de rouge" signifiant sa barbe et [le sang sur] sa tête.97

Al-Hakim rapporte qu’Anas a dit : "J’allais avec le Prophète (pbsl) pour voir ‘Ali (ra) qui était malade et allongé quand Abu Bakr (ra) et ‘Umar (ra) lui rendaient visite. L’un d’eux dit à l’autre : "Je ne pense pas qu’il survivra." Et le Prophète (pbsl) de rétorquer aussitôt : "En vérité, il ne mourra pas autrement qu’[en étant] assassiné."98

Le martyr d’Hussain (ra)

Ibn Rahwayh, al-Bayhaqi, et Abu Nu’aym rapportent d’après Umm Salamah que : "Le Messager d’Allah (pbsl) s’est couché un jour et se réveilla, puis tenait une poignée de terre rouge dans sa main et le tournait de cette façon. J’ai demandé : "Qu’est-ce que c’est, Messager d’Allah (pbsl) ?" Il répondit : "Jibril m’a informé que celui-ci [Hussain] sera tué en Iraq, et que ceci est une terre de son sol de repos."99

Ibn al-Sakan, al-Baghawi, et Abu Nu’aym rapportent que Anas ibn al-Harith (ra) a dit : "J’ai entendu le Messager d’Allah (pbsl) dire : "Vraiment, mon petit-fils-ci [parlant d’Hussain] sera tué sur une terre appelée Karbala’. Que celui d’entre vous qui sera présent ce jour l’aide." Ainsi, Anas ibn al-Harith (ra) était à Karbala’ et y a été assassiné avec Hussain (ra).100

Toutes ces prédictions se réalisèrent véritablement et beaucoup de Musulmans sincères qui ont endossé la grande responsabilité de diffuser l’Islam sont aussi morts comme martyrs. Par conséquent, bien plus d’une de ses prédictions se sont réalisées. Chacune d’elles était un miracle de l’invisible qu’Allah a accordé à Son Messager béni, Mouhammad (pbsl).    

Signes de la Fin des Temps

Le Monde entier connaîtra la Fin des Temps avant le Jour du Jugement. Notre Prophète (pbsl) nous a dit beaucoup de choses sur cette époque, et le fait que beaucoup de ces dernières se passent maintenant est un miracle.  Le Prophète Mouhammad (pbsl) a détaillé des évènements qui se passeraient 1400 années après sa mort comme s’il les voyait. Nous présentons une liste partielle ci-dessous :

cheval
 

Et que penseront, au Jour de la Résurrection, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ? - Certes, Allah est Détenteur de grâce pour les gens, mais la plupart d'entre eux ne sont pas reconnaissants.
(Sourate Yunus, 16)

La guerre Iran-Iraq

Les hadiths parlent d’une guerre majeure qui aura lieu à la Fin des Temps :

"Il y aura un soulèvement au mois de Shawwal" (le 10ème mois islamique), des pourparlers de guerre au mois de Dhu al-Qa’dah (le 11ème mois islamique) et le déclenchement de la guerre à Dhu al-Hijjah (le 12ème mois islamique).101

Ces mois coïncident avec les dates des étapes du déroulement de la Guerre Iran-Iraq.

Il y aura un soulèvement au mois de Shawwal…

Le premier soulèvement contre le Shah a eu lieu le 5 Shawwal 1398 (8 Septembre 1976). 

Les pourparlers de guerre au mois de Dhu al-Qa’dah (onzième mois islamique), et le déclenchement de la guerre à Dhu al-Hijjah (douzième mois islamique)…

La guerre Iran-Iraq a éclaté en l’an 1400 de l’hégire au mois de Dhu al-Hijjah (Octobre 1980).

La guerre Iran-Iraq

1. Turkiye Gazetesi, 22. 01. 1987, 2. Turkiye Gazetesi, 22. 01. 1987,
3. Turkiye Gazetesi, 03. 08. 1988,

Dans un autre hadith, les détails de cette guerre sont donnés comme suit :

Une nation/tribu viendra du pays des Farsis (Perses) et dira: "Vous les Arabes! Vous avez été trop ardents! Si vous ne leur accordez pas leurs droits légitimes, personne ne fera d’alliance avec vous... Il doit leur être accordé un jour et à vous le jour suivant, et les accords mutuels doivent être respectés..." Ils iront à Moutekh; les Musulmans descendront dans la plaine... Les Mouchrikoun (les idolâtres) se tiendront de l’autre côté de la rive d’un fleuve noir (Rakabeh). Une guerre éclatera entre eux. Allah privera les deux armées de la victoire... 102

Sur la droite, vous voyez quelques-uns des articles de la guerre Iran-Irak.

  • Ceux venant de la direction de Perse : ce sont ceux venant du côté iranien :
  • Farsi : Iran, Iraniens
  • En descendant de la plaine : en descendant de la plaine iranienne ;
  • Moutekh : Nom d’une montagne de la région ;
  • Rakabeh : Une région où les puits de pétrole sont concentrés.
 "O vous les Arabes, vous vous êtes livrés vous-même à la bigoterie ! A moins que vous ne leur accordiez leurs droits dus. Personne ne sera d’accord avec vous sur un plan d’action…"

Ce hadith pourrait attirer l’attention sur l’apparition d’une dispute raciale qui emmènera les deux côtés vers  la plaine (iranienne) ce qui engendra la guerre.

Allah n’accordera la victoire à aucune des deux armées…

La guerre Iran-Iraq a duré huit ans et, malgré plusieurs milliers de victimes, aucun des deux camps ne pouvait prétendre à une victoire décisive.

L’occupation de l’Afghanistan

L’occupation de l’Afghanistan

Ce fut dommage pour Taliqan (Afghanistan). Certes Allah le Très Haut a là-bas des trésors qui ne sont pas d'or et d'argent. (El Mouttaqi el Hindi, El bourhan fi ‘alamat el Mahdi akhir ezzaman, p. 59)

C’est l’indication que l’Afghanistan sera occupé à la fin des temps. En effet, l’invasion russe de l’Afghanistan a eu lieu en 1979, autrement dit l’an 1400 selon le calendrier islamique, à savoir au début du 14ème  siècle de l'Hégire. 

… Certes Allah le Très Haut a là-bas des trésors qui ne sont pas d'or et d'argent. 

  De plus, ce hadith attire l’attention sur les richesses matérielles. Aujourd’hui, des gisements de pétrole, des bassins de fer et des mines de charbon ont été détectées là-bas en attente d’exploitation commerciale.

L’occupation de l’Afghanistan

1. Le Quotidien Türkiye, le 15 août 1979

Barrage de l’Euphrate

Bientôt le fleuve l’Euphrate révèlera un trésor [une montagne] d’or. Donc, quiconque sera présent à ce moment-là ne devrait rien prendre de cela. (Sahîh al-Boukhari)

D’autres hadiths révèlent une information importante sur ce sujet :

Le Messager d’Allah (pbsl) a dit : " L’Heure n’aura pas lieu jusqu’à ce que l’Euphrate laisse apparaître une montagne d’or et que les gens s’entretueront pour s’en emparer. De chaque centaine d’hommes, quatre-vingt-dix-neuf mourront et chacun d’eux dira: "Peut-être serais-je le survivant". (Boukhari et Mouslim) " (Sahîh Muslim, Sahîh Muslim.)  

Le Prophète (pbsl) a dit : "L’Euphrate révèlera les trésors qu’il recèle; quiconque en sera témoin ne devrait rien prendre. (Kitab el bourhan fi ‘alamati el Mahdiyy el akhir ezzaman, p. 28)

L’arrêt du cours d’eau de l’Euphrate et l’émergence d’un trésor aussi précieux que l’or sont tous les deux mentionnés dans les recueils de nombreux hadiths.

Examinons maintenant quelques évènements importants révélés dans les hadiths un à un :

Le Messager d’Allah (pbsl) a dit : " L’Heure n’aura pas lieu jusqu’à ce que l’Euphrate laisse apparaître une montagne d’or." (Sahîh Mouslim)

(1) L’Heure n’aura pas lieu jusqu’à ce que l’Euphrate laisse apparaître une montagne d’or

As Suyuti mentionne ce hadith comme étant "l’arrêt de l’eau". Le barrage Keban, construit en 1975, a accompli cette prédiction.

(2) L’Heure n’aura pas lieu jusqu’à ce que l’Euphrate laisse apparaître une montagne d’or

La terre environnante est devenue aussi précieuse que l’or pour diverses raisons, en effet, le barrage Keban a permis la production d’électricité et une meilleure fertilité du sol grâce à l’irrigation et les installations de transport. Le barrage Keban et les autres barrages construits sur l’Euphrate ressemblent à une vraie montagne, et les richesses qui en sortent sont aussi précieuses que l’or. Ainsi, ces barrages ont les mêmes propriétés que "le monticule d’or" (Allah connaît la vérité).

Notre  Prophète (pbsl) a aussi donné une autre information concernant ce moment, laquelle se trouve disponible dans les livres de Harun Yahya tels que Les Signes de La Fin des Temps et le Mahdi,  Les Signes de la Fin des Temps dans la Sourate al-Kahf et d’autres livres. (www.harunyahya.fr)

Parmi ces signes, on peut citer ceux-ci :

  • Eclipses lunaires et solaires durant le Ramadan,
  •  l’apparition d’une comète, le siège de la Ka’bah et l’effusion de sang qui en suivit,
  • l’apparition d’une comète (de Halley) à l’Est,
  • un signe émanant du Soleil,
  • le début d’abatage généralisé,
  • l’assassinat des dirigeants de Damas et d’Egypte,
  • l’esclavage des Egyptiens, la destruction des grandes villes,
  • la reconstruction de lieux détruits,
  • le quatrième accord de paix entre Israéliens et Arabes,
  • la misère du peuple irakien, Bagdad ravagé par les flammes,
  • un embargo contre l’Iraq et Damas, la reconstruction de l’Iraq,
  • la confusion et le trouble à Damas ainsi que dans l’Iraq et l’Arabie,
  • les conflits entre Musulmans et Juifs,
  • le meurtre d’enfants innocents,
  • la corruption généralisée,
  • des interdictions religieuses communément autorisées,
  • nier ouvertement l’existence d’Allah,
  • un nombre croissant de tremblements de terre,
  • l’effondrement des valeurs morales,
  • une augmentation de l’urbanisation, 
  • l’écologisation,
  • des déserts et l’apparition de faux messies.

Ce sont seulement quelques signes. Depuis la mort de notre Prophète (pbsl), ils ont été observés à divers moments et dans différents lieux. Toutefois, depuis l’an 1400 de l’hégire (1980), ils ont tous eu lieu dans la même période l’un après l’autre (c’est-à-dire de 1980 à nos jours). Ceci signifie qu’une autre de ses (pbsl) prédictions s’est réalisée : 

"Les Signes se suivant les uns après les autres comme les perles d'un collier tombant les unes après les autres quand son fil est coupé."103

Barrage de l’Euphrate

Le quotidien Hürriyet, Le Grand Euphrate a fait halte, là ou il est né.

Conclusion

Tout au long de l’histoire, les peuples à qui Allah a envoyé des Messagers et Prophètes ont exigé des miracles afin qu’ils puissent voir des choses extraordinaires qui pourraient les convaincre de croire. Allah a honoré quelques Prophètes par le pouvoir d’accomplir des miracles. Il les a aidés, leur permettant ainsi de proclamer Son message et de s’engager dans un affrontement d’idées avec toutes sortes d’incroyants. Toutefois, les personnes consciencieuses et intelligentes n’ont pas besoin de Les miracles de notre Prophète (pbsl)

 

Notes :

59. "Heraclius," http://en.wikipedia.org/wiki/Heraclius.

60. Warren Treadgold, A History of the Byzantine State and Society (USA: Stanford University Press, 1997), 287-99.61. "Heraclius 610-641," http://fstav.freeservers.com/emperors/heraclius.html.

62. Treadgold, A History, 287-99.

63. http://web.genie.it/utenti/i/inanna/livello2-i/mediterraneo-1-i.htm; http://impearls.blogspot.com/2003_12_07_impearls_archive.html; and http://en.wikipedia.org/wiki/Heraclius.

64. Dead Sea," World Book Encyclopedia, 2003. Contributor: Bernard Reich, Ph.D., Professor of Political Science and International Affairs, George Washington University.

65. Al-Bukhari

66. Tafsir al-Jalalayn (Istanbul: Faith Enes Publishing, 1997), 3:1843.

67. The "people of knowledge" say that the qirat is a subdivision of a dinar or a dirham.

68. Muslim

69. "The Arab Conquest of Egypt," www.nationmaster.com/encyclopedia/History-of-early-Arab-Egypt.

70. Muslim

71. "Chosroes II, Siroes, and Prophet Muhammad (628 CE)," www.cyberistan.org/islamic/chosroes.html.

72. Tafsir of Imam al-Tabari

73. Al-Tabari

74. Al-Tabari

75. Al-Tabari

76. Salih Suruc, Kainatin Efendisi Peygamberimizin Hayatı (The Life of the Prophet [saas]) (Istanbul: Yeni Asya Publications, 1998), 225.

77. "Chosroes II, Siroes, and Prophet Muhammad (628 CE)," www.cyberistan.org/islamic/chosroes.html.

78. Suruc, Kainatın Efendisi Peygamberimizin Hayatı, 225

79. As-Suyuti, Tahdhib al-Khasa'is, 696-700.

80. Ibid., 688-89.

81. Ibid., 689-91.

82. Ibn al-Harith; Ibn Hajar al-'Asqalani, al-Matalib al-Aliyah

83. A good sound hadith narrated in the two Musnads of the Imams Ahmad ibn Hanbal and ad-Darimi.

84. Ibid., 690.

85. As-Suyuti, Tahdhib al-Khasa'is, 1115.

86. Al-Bukhari

87. Al-Tabari, Ahmad, Ibn Sa'd, al-Baghawi, and Ibn Mandah

88. Ibid., 1120.

89. Ibn Hanbal and al-Bayhaqi

90. Ibid., 1120.

91. Ibid., 1121.

92. Al-Bukhari

93. Narrated from Anas by Ibn 'Asakir in Tarikh Dimashq

94. Zayd ibn Arqam narrated it, and it is transmitted by at-Tabarani in al-Awsat, al-Bayhaqi in Dala'il al-Nubuwwah, and al-Dhahabi in the Siyar

95. Zayd ibn Thabit narrated it, and it is transmitted by al-Tabarani in al-Kabir, 5:159

96. Ahmad in his Musnad, al-Nasa'i in as-Sunan al-Kubra, Abu Nu'aym's Dala'il an-Nubuwwah, and al-Hakim

97. At-Tabarani in al-Kabir and alAwsat

98. Al-Hakim, 3:139=1990 ed 3:155

99. Narrated from Umm Salamah by Ibn Abi 'Asim in Al-Ahad wa al-Mathani, al-Tabarani in al-Kabir, and al-Hakim

100. Narrated from Suhaym, from Anas ibn Malik by Abu Nu`aym in the Dala'il and al-Baghawi and Ibn as-Sakan in their Companion compendiums. Cf. Ibn Hajar, Isabah; al-Bukhari, Al-Tarikh al-Kabir; Al-Isti'ab; Al-Khasa'is al-Kubra

101. Muhammad ibn 'Abd al-Rasul Barzanji, Al-Isha'ah li Ashrat al-Sa'ah, 166.

102. Ibid., 179.

103. Al-Tirmidhi

8 / total 9
Vous pouvez lire le livre Les Miracles De Notre Prophète (pbsl) de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top
iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com adnanoktarhukuk.com adnanoktarakumpas.com adnanoktargercekleri.com ingilizderindevleti.net