< <
7 / total: 9

La protection miraculeuse de notre Prophète (pbsl)

Tous les Prophètes (pse) ont une conscience méticuleuse, qu’ils utilisent pour maintenir les gens sur le droit chemin, en les exhortant aux bonnes œuvres et à éviter le mal. En invitant tous les individus de leur entourage à suivre le droit chemin, les Prophètes (pse) travaillent en vue de leur salut dans l’au-delà. Ils invitent vivement les gens à faire preuve de prudence et espèrent leur faire acquérir de bonnes qualités morales qui plairont à Allah. Des fois, durant la lutte pour cette cause honorable, les Prophètes ont été sujets à des accusations et tous genres de traitements de la part des incroyants, des hypocrites et des idolâtres. Mais, même dans ces circonstances, ils ont continué à délivrer leur message avec patience, bonté, gentillesse et humilité.

Comme tous les Prophètes, notre Prophète (pbsl) était sujet à des agressions physiques et verbales en raison de la vérité de son message. En fait, pendant plusieurs années, il a vécu sous la pression de menaces de mort. Ses Compagnons et lui (pbsl) étaient confrontés à des persécutions et à des poursuites pendant une longue période par la communauté dans laquelle ils vivaient. Mais, toutes ses adversités apparentes leur ont permis d’atteindre une belle vie dans les deux mondes.

tigre
 

Dis : “Quel est celui qui peut vous protéger d'Allah, s'Il vous veut du mal ou s'Il veut vous accorder une miséricorde ? ” Et ils ne trouveront pour eux-mêmes en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur.
(Sourate al-Ahzab, 17)

 

paysage
 

Et celle d'entre vous qui est entièrement soumise à Allah et à Son messager et qui fait le bien, Nous lui accorderons deux fois sa récompense, et Nous avons préparé pour elle une généreuse attribution.
(Sourate al-Ahzab, 31)

 

paysage
 

Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes , mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.
(Sourate al-Ahzab, 40)

Ceux dont la foi est sincère et qui ont confiance en leur Seigneur ne se sont jamais découragés par de telles adversités. Au contraire, ils voient cela comme un moyen de se rapprocher d’Allah et d’obtenir Sa faveur.

Avant qu’il ne commence à prêcher l’Islam, notre Prophète (pbsl) était appelé al-Amin (Le Digne de confiance, Le Loyal) en raison du fait que son entourage lui confiait ses biens et il était souvent choisi pour régler leurs différends. Ils ont toujours loué sa bonté et sa justice. Puisqu’il était intelligent, prévoyant, perspicace et toujours méticuleux dans tout ce qu’il faisait, toute personne qui le voyait se rendait très vite compte de ses qualités spéciales. Mais, lorsqu’il a commencé à les appeler à l’Islam et à renoncer à leurs idoles, ils l’ont dès lors pris pour cible. Comme Allah le relate dans le Coran, ceci se produisait aussi pour les précédents messagers comme décrit ici :

Ils dirent : “O Salih, tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d'adorer ce qu'adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites”.  (Sourate Houd, 62)

Ils dirent : “O Chouaïb ! Est-ce que ta prière te demande de nous faire abandonner ce qu'adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons ? Est-ce toi l'indulgent, le droit ?” (Sourate Houd, 87)

Alors, [le roi leur] dit : “Qu'est-ce donc qui vous a poussées à essayer de séduire Joseph ?” Elles dirent : “A Allah ne plaise ! Nous ne connaissons rien de mauvais contre lui”. Et la femme d'Al-Azize dit : “Maintenant la vérité s'est manifestée. C'est moi qui ait voulu le séduire. Et c'est lui, vraiment, qui est du nombre des véridiques !” (Sourate Yusuf, 51)

La réaction hostile des gens en réponse à l’appel à la justice et à la vérité de notre Prophète (pbsl), comme Allah nous le dit dans le Coran, consistait à faire des accusations infondées :

Et ils (les Mecquois) disent : "O toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu es certainement fou !
Pourquoi ne nous es-tu pas venu avec les anges, si tu es du nombre des véridiques ?" (Sourate al-Hijr, 6-7)

Bien qu'il fût sujet à beaucoup d’autres formes d’abus, il continua sa lutte intellectuelle contre les incroyants et proclama les enseignements moraux du Coran. Mais, ces vérités provoquaient du ressentiment et de la colère chez la majorité de ceux qui étaient contre lui. Peu après, il a été contraint d’émigrer de la Mecque à la Médine.

Alors qu’il était auprès d’un peuple dangereux et païen, notre Prophète (pbsl) proclamait l’Islam, enseignait à ceux qui le suivaient et il était engagé dans une lutte difficile. De temps en temps, cela se transformait en une guerre ouverte. En ce temps, certains Juifs persistaient dans leur attitude rebelle et hostile envers notre Prophète (pbsl). Malgré cela, il leur accordait quand même un intérêt. Certains Chrétiens essayèrent aussi de rendre les choses difficiles à notre Prophète (pbsl) et tendaient des pièges afin de lui nuire.

Quand notre Prophète (pbsl) était engagé dans cette lutte, les hypocrites s’attelaient à fournir des informations aux incroyants qui pouvaient être utilisées dans leur campagne secrète contre lui. En raison de jalousie, ils nourrissaient leur ressentiment et leur colère. Ils montraient leur manque de sincérité en s’approchant de notre Prophète (pbsl), tout en parlant avec lui en dépit de leur ressentiment. D’autres incroyants écoutaient ses paroles et cherchaient à introduire des difficultés dans son cheminement :

Peu s'en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : “Il est certes fou ! ”. (Sourate al-Qalam,  51)  

Nous pouvons voir d’après ce qui précède que notre Prophète (pbsl), bien qu’il fût confronté à des situations de mort vis-à-vis des incroyants et qu’il vivait parmi des hypocrites, continua à proclamer l’Islam et s’efforça de les guider sur le droit chemin. Des incroyants endurcis faisaient des pièges et essayaient de le tuer. Un des plus grands miracles de notre Seigneur était que notre cher Prophète (pbsl) n’a pas été blessé durant ces années car :

"… Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens incroyants. " (Sourate al-Ma’idah, 67)

Cette promesse de notre Seigneur s'est manifestée avec de très nombreux miracles. De manière miraculeuse, même pas une seule personne parmi les incroyants les plus endurcis, les polythéistes et les hypocrites, lesquelles avaient une haine et une colère injustifiées envers notre Prophète (pbsl), n'a pu lui faire du mal. Leurs complots et pièges ont toujours été déjoués. Et bien que les idolâtres et incroyants le rencontrassent sur le champ de bataille, notre Seigneur le protégeait toujours de sorte qu’il pouvait remplir sa mission. Ses ennemis ne l’ont jamais battu. Mais bien au contraire, ils devenaient vils et méprisables tandis que lui devenait plus fort physiquement et plus sain, plus joyeux et encore plus rempli de lumière et de beauté. Allah protégeait notre Prophète (pbsl) par Sa miséricorde et lui donna une grande puissance et de la majesté aussi bien physiquement que spirituellement. Les tromperies des incroyants et des hypocrites se retournaient contre eux-mêmes et notre Prophète (pbsl) continuait son combat sainement sous la protection de la miséricorde d’Allah.    

forêt
 

[L'échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s'en détournent.
(Sourate al-Anbiya, 1)

Les incroyants ne pouvaient pas tuer notre Prophète (pbsl)

L’appel à la justice et à la vérité de notre Prophète (pbsl) a conduit certains gens, qui profitaient de l’injustice et de l’oppression, qui avaient peur de perdre leur position et leur rang, à tendre divers pièges contre notre Prophète et les croyants autour de lui. En raison de leur arrogance, ils continuaient à adorer leurs idoles et refusaient de mettre fin aux superstitions auxquelles ils croyaient. Au lieu de cela, ils se réunissaient pour discuter de la façon dont ils pourraient lui faire soit renoncer à sa religion soit le tuer.

(Et rappelle-toi) le moment où les incroyants complotaient contre toi pour t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le Meilleur en stratagèmes. (Sourate al-Anfal, 30)  

Qu'un bien vous touche, ils s'en affligent. Qu'un mal vous atteigne, ils s'en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu'ils font.  (Sourate Al Imran, 120)

Allah a aussi promis que personne n’arriverait à lui (pbsl) causer un quelconque préjudice physique ou spirituel :

Et n'eût été la grâce d'Allah sur toi (Muhammad) et Sa miséricorde, une partie d'entre eux t'aurait bien volontiers égaré. Mais ils n'égarent qu'eux-mêmes, et ne peuvent en rien te nuire. Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense. (Sourate an-Nisa, 113)

Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites. S'ils viennent à toi, sois juge entre eux ou détourne-toi d'eux. Et si tu te détournes d'eux, jamais ils ne pourront te faire aucun mal. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité. Car Allah aime ceux qui jugent équitablement. (Sourate al-Ma’idah, 42)

Les hadiths nous informent que ses opposants ont fait de leur mieux pour le persuader d’abandonner de proclamer son message moral coranique. Ils lui offrirent ce qu’ils considéraient comme la meilleure chose : la richesse et le rang social. Allah relate ce qui suit dans le Coran :

Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi. (Sourate al-Qalam, 9)

Malgré toutes offres matérielles et autres, notre Prophète (pbsl) persévérait et ignorait les diverses menaces qu’il recevait. Dans le Mousnad, Ibn Abi Shaybah rapporte des offres inconvenantes faites à notre Prophète (pbsl) :

"Si tu veux de l’argent, nous allons collecter assez d’argent pour toi de sorte que tu deviennes le plus riche de nous. Si tu veux le leadership, nous te prendrons comme notre chef et nous ne prendrons jamais aucune décision sans ton accord. Si tu veux un royaume, nous te donnerons la royauté sur nous… "43
Qabe
 

Nous envoyâmes parmi elles un Messager [issu] d'elles pour leur dire : “Adorez Allah. Vous n'avez pas d'autre divinité en dehors de Lui. Ne Le craignez-vous pas ? ”
(Sourate al-Muminune, 32)

Notre Prophète (pbsl) considérait l’agrément d’Allah comme une primauté au-dessus de toute autre chose ; la seule récompense qu’il voulait était la miséricorde d’Allah et d'atteindre par là le Paradis. Aucune offre mondaine de richesse ou de rang social ne pouvait le dissuader. Allah lui (pbsl) a déjà accordé la victoire et une énorme possession dans ce monde et il n’y avait aucun doute que la récompense qui l’attendait au Paradis serait encore plus grande. Beaucoup d’incroyants endurcis ont essayé de le persuader d’abandonner sa mission ; quand ils échouaient, ils avaient recours à la trahison et faisaient des plans en visant son exil, son arrestation et même sa mort. Des sources islamiques rapportent ces faits :

Selon Ibn Ishaq, les chefs qouraychites se rencontrèrent et se consultèrent mutuellement : "Vous savez avec quel degré spirituel cet individu est venu.’’ Au moment où ils commençaient à discuter, l’un d’eux dit : "Emprisonnons-le quelque part, en ne le laissant parler à personne et laissons-le là-bas jusqu’à ce qu’il meurt ! Donnons-lui juste assez de nourriture pour le maintenir en vie !… "

Mais, il y avait des objections à cette proposition. Une telle initiative pouvait mener à un désordre. L’un d’eux dit : "Ne l’emprisonnons pas, exilons-le juste hors de la Mecque." Mais, une telle suggestion fut aussi considérée comme inappropriée parce que "Mouhammad (pbsl) arrivera à se lier d’amitié à toute autre tribu arabe avec son discours sage et éloquent, en les invitant à le suivre et aura sa vengeance sur nous …". A cet instant, Abou Jahl dit : "Il n’y a pas d’autre choix que de tuer Mouhammad."44

Quand bien même les polythéistes mecquois avaient tout ce dont ils avaient besoin pour organiser leur  complot, ils échouaient toujours ; Allah protégeait notre Prophète béni (pbsl). Les hadiths nous informent qu’une puissante armée composée de jeunes venant de toutes les tribus s’était rassemblée  pour le tuer ; beaucoup d’autres volontaires vinrent pour le tuer avec des épées. Cela relève d’un grand miracle que notre Prophète (pbsl) n’ait pas été tué et que les pièges de ses ennemis étaient toujours totalement déjoués. 

chameau
 

O Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisait pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants.
(Sourate al-Maidah, 67)

Notre Prophète (pbsl) brave et héroïque combattait dans des batailles ouvertement et a personnellement affronté ses ennemis plusieurs fois. Bien qu’il  combattît sur les lignes du front, il n’a pas été tué et, par un miracle d’Allah, il s’en sortait indemne de toute blessure. Malgré tous les dangers auxquels il fut confronté, il a, par-dessus tout, rempli sa mission.

Ibn Hanbal, at-Tabarani et Abou Nu’aym rapportent ceci :

J’ai vu le Prophète (pbsl). Un homme était placé devant lui. 'Cet homme voulait le tuer.' dirent-ils. A cet instant, le Prophète (pbsl)  dit : "N’ayez pas peur. N’ayez pas peur. Même si vous l’aviez souhaité, Allah ne t'aurait pas permis de m'attaquer.45

Sachant qu’il (pbsl) était sous la protection d’Allah sur le champ de bataille, notre Prophète (pbsl) plaçait entièrement sa confiance et son sort entre les mains d’Allah et servait ainsi d’exemple à tous les croyants. Notre Prophète (pbsl) qui ne craignait personne d'autre qu'Allah, était un homme courageux et patient qui avait un excellent caractère moral. Sa préparation, avec le sacrifice de soi, spécialement lorsqu’il se levait tôt le matin et quittait sa maison pour placer les croyants dans les meilleures conditions stratégiques à l’approche d’un combat a fait de lui un merveilleux exemple pour les gens :

Lorsqu'un matin, tu (Mouhammad) quittas ta famille, pour assigner aux croyants les postes de combat et Allah est Audient et Omniscient. (Sourate Al Imran, 121)

Même quand il était la cible de ses ennemis et que sa vie était en danger, notre Prophète (pbsl) veillait personnellement à ce que les croyants soient sains et saufs, en sécurité. Il les encourageait constamment et stimulait leur enthousiasme qui atteignait alors les plus hauts degrés.

Allah nous informe dans le Coran que : "… A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre; et Allah est Omniscient et Sage." (Sourate al Fath, 4)

Puisque les incroyants ne percevaient pas Son infinie puissance à sa juste valeur, ils osaient lever leur main contre notre Prophète (pbsl). En retour, Allah vouait à l’échec tous leurs pièges et les faisaient retourner contre eux-mêmes : "Et ils [les autres] se mirent à comploter. Allah a fait échouer leur complot. Et c'est Allah qui sait le mieux leur machination ! " (Sourate Al Imran, 54)

Les incroyants témoignaient eux-mêmes de la bonté du Messager d’Allah (pbsl) et de l’excellence de son caractère moral mais n’abandonnaient pas pour autant leurs hostilités. Inconscients du fait qu’Allah les entendait et savait ce qu’ils faisaient, ils continuaient à comploter. Et ce, quand bien même ils arrivaient éventuellement à réaliser qu’ils sont eux-mêmes dans le plus grand des pièges :

Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d'Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes... (Sourate Ibrahim, 46)

Abu Jahl, le plus grand ennemi de notre Prophète (pbsl) a tenté de toutes les manières de le tuer. L’Imam al-Boukhari rapporte ce qui suit d’Ibn Abbas :

Abu Jahl a dit : "Si je vois Mouhammad prier à la Ka’ba, je marcherais sur son cou." Ayant entendu ces dires, le Prophète (pbsl) répondit : "S’il tentait d’agir ainsi, les anges l’arracheraient."46

Ibn Ishaq rapporte le hadith suivant d’Ibn Abbas :

Abu Jahl, portant une pierre très lourde dans l’intention d’accomplir son serment [de tuer le Prophète (pbsl).], chancelait tout en s’approchant du Prophète (pbsl), qui était humblement absorbé dans sa prière. Avant qu’Abu Jahl ne soit assez proche du Prophète (pbsl), il rebroussa chemin complètement traumatisé et apeuré, "mort de peur". Sa main avait commencé à se dessécher sur la pierre, qu’il laissa chuté et courut aussi vite qu’il pouvait. Quelques Quraychites se précipitèrent vers lui et lui demandèrent ce qui lui était arrivé. Il leur a dit qu’il avait vu un chameau terrifiant avec une tête extrêmement large, avec des épaules énormes et une dentition effrayante qui semblait être sur le point de le dévorer s’il continuait. Plus tard, notre Prophète (pbsl) informa ses Compagnons que le chameau n’était personne d’autre que l’ange Gabriel (psl) et que si Abu Jahl avait persisté, il l’aurait en effet saisi.47

Comme notre Prophète (pbsl) était toujours sous la protection d’Allah, tous les pièges menés contre lui étaient détournés, de sorte que la promesse d’Allah a toujours été remplie. Croyant fermement qu’Allah a créé des situations apparemment difficiles et qu’Il parachèvera, acheminera toutes choses vers la meilleure conclusion, notre Prophète (pbsl) continua à proclamer l’Islam sans souffrir d’aucun préjudice.

En raison de sa confiance profonde en Allah et de son endurance, notre Seigneur lui a donné la force de prévaloir, de triompher.

Les miracles de notre Prophète (pbsl) dans la grotte

Selon les documents tirés des sources islamiques et historiques, le Prophète (pbsl) quitta son domicile le 27 Safar, quatorze ans après qu’Allah lui ait accordé la prophétie, et alla chez Abou Bakr (ra). Plus tard, ils quittèrent ensemble la Mecque. Notre Prophète (pbsl) savait que ses ennemis le rechercheraient premièrement sur la route du nord de Médine. Par conséquent, ils ont pris la route du sud menant vers le Yémen. Après une marche de 6 kilomètres, ils parvinrent à la Montagne de Thawr qui était aussi bien haute que difficile et dangereuse à grimper. Ils se cachèrent dans une grotte située dans la montagne appelée Athal.48

En attendant, les Quraychites bloquèrent toutes les routes et positionnaient des hommes armés pour les contrôler. Des hommes à pied et sur des montures escaladèrent les  pentes des montagnes et vallées à la recherche d’empreintes. Lorsqu’ils arrivèrent à l’entrée de la grotte, le Prophète (pbsl) plaça son entière confiance en Allah, ceci est exprimé ainsi dans le Coran :

Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon : “Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous.” Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage. (Sourate at-Tawbah, 40)

araignée
 

Et place ta confiance en Le Vivant qui ne meurt jamais. Et par Sa louange, glorifie-Le. Il suffit comme Parfait Connaisseur des péchés de Ses serviteurs.
(Sourate al-Furqane, 58)

Allah nous dit dans le Coran que notre Prophète (pbsl) était exclusivement soumis à Allah et s’était résigné à son sort. Mais notre Seigneur l’assistait, en raison de son excellent caractère moral et de sa confiance, en lui accordant une santé et une force physique, un sentiment de sécurité et un bien-être intérieur, une sérénité de l’âme.

Beaucoup de gens pourrait considérer une telle situation superficiellement dangereuse, ne ressentant pas le sentiment d’anxiété du moment, en raison du fait que ceux qui ne sont pas des cibles ne peuvent ressentir une telle anxiété. Par exemple, ceux qui n’ont jamais été poursuivi par un ennemi ne peuvent saisir la perspicacité dans la vigilance de notre Prophète (pbsl) en se cachant dans la grotte pour éviter un danger de mort. Il est très important pour toute personne dotée de foi de réfléchir attentivement à cette situation pour correctement apprécier la grande valeur de l’abnégation (grand sacrifice de soi) de notre Prophète (pbsl), sa patience et sa sagesse.

Mais ici, tout comme pour d’autres situations auxquelles il a fait face tout au long de sa vie, Allah a miraculeusement sauvé notre Prophète (pbsl). Lorsque les Mecquois ont finalement atteint l’entrée de la grotte, ils ont vu une toile d’araignée à l’entrée et des pigeons avaient fait leurs nids et pondus leurs œufs là. Ainsi, pensant que personne ne se trouvait à l’intérieur, ils commencèrent à regarder ailleurs. En effet, lorsqu’on réfléchit à cela, on pourrait considérer la présence d’une toile d’araignée intacte comme une preuve que personne ne se trouve à l’intérieur puisque toute personne qui y entrerait aurait déchiré la toile. Le même raisonnement est valable pour les pigeons. Certainement, c’était là un miracle d’Allah, le Tout-Puissant, Détenteur de la royauté sur toutes choses, Qui a ordonné à l’araignée de tisser sa toile et ordonné aux pigeons de se mettre à l’entrée de la grotte. Rien de mal n’arriva donc à notre Prophète (pbsl) ni à Abou Bakr (ra).

agneau
 

Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C'est Lui vraiment, I'Audient, I'Omniscient.
(Sourate as-Shuaraa, 217-220)

Un autre miracle réside dans le fait qu’Allah l’a protégé avec des armées invisibles et lui inspira un sentiment de sécurité et de quiétude. Selon les commentaires, les armées misent à disposition du Prophète (pbsl) étaient formées d’anges. En effet, à la dernière partie de la Sourate at-Tawbah, il est mentionné que : Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des incroyants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage.  

Dans le Tafsir de Jalalayn, ce miracle est interprété comme suit :

Allah dit “Si vous ne lui portez pas secours“, c’est à dire peu importe si vous n’aidez pas le Prophète Mouhammad (pbsl), car Allah l’assiste, de même qu’Il l’aida “lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux."  Ce fait se rapporte à l’année où les mécréants avaient l’intention de tuer notre Prophète (pbsl), il s’enfuit alors en compagnie de Son Compagnon Abou Bakr al-Siddiq (ra).  Ils se sont cachés dans la grotte d’Athal pendant trois nuits avec tout autour des ennemis à leur poursuite et à leur recherche, et en grand nombre, mais en vain. C’est ainsi qu’Abou Bakr (ra) avait peur, peur que les incroyants ne les trouvent et leur nuisent. Cependant, le Prophète (pbsl) était certain de la protection et du secours d’Allah et rassura de ce fait Abou Bakr (ra).

L’Imam Ahmad rapporta d’après Anas que Abou Bakr al-Siddiq (ra) a dit : "J’étais avec le Prophète (pbsl) dans la grotte et, en voyant les traces des païens, j’ai dit : "O Messager d’Allah, si l’un d’eux avait à lever le pied, il nous verrait. "Il répondit : "Que penses-tu du fait que pour deux personnes, la troisième d’entre elles est Allah ?".

Al-Boukhari et Mouslim rapportent aussi le même hadith.

Donc, Allah dit : “Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” c'est-à-dire, Il fit descendre Sa paix, Sa quiétude et manifesta Son soutien sur Son Messager (pbsl) et “le soutint de soldats que vous ne voyiez pas" : anges. De même que pour le verset et Il abaissa ainsi la parole des incroyants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. (Sourate at-Tawbah, 40) Ibn Abbas dit à son sujet : "Les paroles des incroyants se réfèrent à des partenaires associés à Allah tandis que celle d’Allah relève de : "La ilaha illa Allah" (Il n’y a de divinité qu’Allah).49

Le Seigneur aida notre Prophète (pbsl) avec beaucoup de miracles, le défendant avec des anges, rassurait son cœur et empêchait ses ennemis de lui nuire. Allah protège, défend et a le contrôle sur toutes choses ; Il est le meilleur des soutiens et le pouvoir tout entier Lui appartient.  

Notre Prophète (pbsl) accomplissait toute chose avec l’aide d’Allah :

Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui qui t'a soutenu par Son secours,  ainsi que par (l'assistance) des croyants. (Sourate al-Anfal, 62)

…Mais si vous vous soutenez l'une l'autre contre le Prophète, alors ses alliés seront Allah, (l’ange) Gabriel et les vertueux d'entre les croyants, et les anges sont par surcroît [son] soutien.  (Sourate at-Tahrim, 4)

… Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa religion). Allah est assurément Fort et Puissant. (Sourate al-Hajj, 40)

Et qu'Allah te donne un puissant secours.  (Sourate al-Fath,  : 3)

Et Il vous accordera d'autres choses encore que vous aimez bien : un secours [venant] d'Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants. (Sourate as-Saff, 13)

Les incroyants n’arrivaient pas à réellement saisir la supériorité de notre Prophète (pbsl) et étaient donc incapables de comprendre qu’Allah soit le Seul Qui dirige et maîtrise toute chose. Ils étaient vraiment plongés dans l’erreur en croyant que notre Prophète (pbsl) pouvait être vaincu alors qu’il est sous la protection d’Allah. Ainsi, ils amorçaient une guerre qui devait nécessairement se solder par une défaite :

Allah a prescrit : “Assurément, Je triompherai, Moi ainsi que Mes messagers”. En vérité Allah est Fort et Puissant. (Sourate al-Moujadalah, 21)

Allah révèle un autre verset selon lequel personne ne peut nuire au Prophète (pbsl) et qu’Allah, l’Ange Gabriel, les autres anges et les croyants sincères sont ses amis, ses aides et soutiens :

Si vous vous repentez à Allah c'est que vos cœurs ont fléchi. Mais si vous vous soutenez l'une l'autre contre le Prophète, alors ses alliés seront Allah, (l’ange) Gabriel et les vertueux d'entre les croyants, et les Anges sont par surcroît [son] soutien. (Sourate at-Tahrim, 4)

jardin
 

Et suis ce qui t'est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur.
(Sourate al-Ahzab, 2-3)

Allah a protégé et renforcé notre Prophète (pbsl) avec des anges

Les enseignements moraux coraniques prônent que les Musulmans doivent éviter guerre et conflit, éviter les malentendus par la discussion, et avoir une attitude conciliante. Selon le Coran, on doit recourir à la guerre en dernier ressort, lorsque c’est inévitable, signifiant que c’est une nécessité non désirée qui doit être organisée par des personnes désignées et dans un cadre de limites morales spécifiques. Les Musulmans doivent rechercher la paix et cerner avec discernement et minutie les moments de difficultés ; cependant, il leur est recommandé de combattre afin de se défendre lorsqu’ils sont attaqués.

Allah nous informe dans le Coran que la corruption est la cause de la guerre et qu’Allah n’aime pas la corruption :

Toutes les fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Allah l'éteint. Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre. (Sourate al-Ma’idah, 64)

Lorsque nous analysons la vie de notre Prophète (pbsl), nous voyons qu’il avait recours à la guerre seulement lorsque c’était nécessaire pour l’auto-défense de soi.

La révélation du Coran a duré pendant 23 ans. Pour les treize premières années, les Musulmans vivaient comme une communauté religieuse minoritaire et oppressée parmi les Mecquois non-musulmans. Beaucoup d’entre eux étaient physiquement torturés, certains d’entre eux étaient tués et pour d’autres, leurs biens et leurs maisons étaient pillés. Eux tous étaient constamment sujets à des insultes et des menaces. Malgré tout cela, ils demeuraient non-violents et essayaient toujours de faire la paix avec leurs ennemis. Finalement, lorsque la pression était devenue insupportable, les Musulmans migrèrent vers Yathrib (actuelle Médine) et mirent en place leur propre ville-état.

A ces moments où la guerre était inévitable, Allah assistait notre Prophète (pbsl) avec des miracles, dont parmi eux l’envoi d’anges pour donner la victoire aux Musulmans sur la supériorité des forces ennemies : Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants ! (Sourate Al Imran, 123)

Bien que les Musulmans sincères fussent de loin beaucoup moins nombreux que leurs ennemis, ils combattaient sur les champs avec une grande vaillance derrière le Prophète (pbsl) et, avec le soutien d’Allah, remportaient de grandes victoires.  Allah nous dit dans le Coran qu’Il les a soutenus avec des anges et annonça que les anges les aideraient :

(Allah vous a bien donné la victoire) lorsque tu disais aux croyants ; “Ne vous suffit-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois milliers d'Anges” ? Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos cœurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage ; pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu'ils en retournent donc déçus. (Sourate Al Imran, 124-127)

La tente arabe

Le tableau de Sir Edward Landseer "La tente arabe", 1866

En d’autres termes, Il envoya la bonne nouvelle de l’assistance des anges pour rassurer les cœurs des Musulmans. Bien sûr, Allah n'a besoin d'aucune raison.S’Il le veut, Il peut vaincre les incroyants d’un seul coup ou les confiner dans les profondeurs de la Terre en moins de quelques minutes ou secondes.

Allah dit dans le Coran que beaucoup d’incroyants périrent à des moments inattendus par un seul son, un cyclone ou un désastre soudain ou qu’ils étaient confus et enfouis sous terre.    Bien entendu, Allah détient le pouvoir de faire toutes ces choses. C’étaient de bonnes nouvelles pour notre Prophète (pbsl) et sa communauté que notre Seigneur leur donne une telle victoire glorieuse et miraculeuse. Beaucoup d’interprètes et d’érudits Musulmans ont parlé de ces choses, parmi eux le grand érudit Omer Nasouhi Bilmen qui écrit :

L’armée islamique qui faisait  dans  la guerre contre les polythéistes parmi les Quraychites s’avança vers la Rivière Badr, le Prophète (pbsl) montra les lieux où ceux de l’armée ennemie serait tués, et cela se produisit et c’était un grand miracle. Finalement, l’armée quraychite arriva à Badr et s’en empara. Mais, le jour suivant, il plut. Les Compagnons avaient beaucoup d’eau et leur détresse fut ainsi surmontée. Ils sont ensuite descendus sur le champ de bataille ; les forces ennemies étaient trois fois plus nombreux que les Musulmans mais ressentaient malgré tout de la peur et le combat débuta. Puisque les Musulmans appréciaient les valeurs spirituelles du jihad et du martyr, ils se jetèrent eux-mêmes sans crainte, et avec joie, dans la mêlée.  A ce stade, l’affranchi d’Omar  fut tué. " Mahca est le seigneur des martyrs "a dit le Prophète (pbsl).50

Notre Prophète (pbsl) pria en disant :

"O Seigneur, accorde-moi la victoire que Tu m’as promise."puis tomba dans une légère somnolence et se réveilla immédiatement en souriant. Il s’adressa à Abou Bakr qui était sur son côté : "Bonne nouvelle, Abou Bakr. L’ange Gabriel et un grand nombre d’anges sont venus à notre aide."  Il a ensuite revêtu son armure et quitta la tente. Quelques guerriers musulmans étaient préoccupés par l’énorme surnombre de l’armée ennemie qui prendrait part au combat. De là, la bonne nouvelle étaient diffusée selon laquelle l’aide viendrait aux Musulmans de par la présence d’Allah au moyen d’anges. Selon le récit, à ce moment, un vent puissant a explosé et personne ne pouvait rien voir. C’était un signe que l’ange Gabriel et un grand nombre d’anges étaient là et prendraient part à la bataille. Ces anges étaient sur des chevaux blancs. Ils se sont manifestés sous l’apparence d’êtres humains blancs et  jaunes et ont physiquement participé à la bataille de Badr.

Durant cette bataille, d’abord 1000 puis 2000 et ensuite 3000 anges vinrent aider les Musulmans. Leur nombre a finalement atteint un total de 5000.51

Allah dit dans d’autres versets qu’Il envoya des anges pour aider les Musulmans :

(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt : “Je vais vous aider d'un millier d'anges déferlant les uns à la suite des autres. Allah ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour qu'avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n'y a de victoire que de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. Et quand Il vous enveloppa de sommeil comme d'une sécurité de Sa part, et du ciel Il fit descendre de l'eau sur vous afin de vous en purifier, d'écarter de vous la souillure du Diable, de renforcer les cœurs et d'en raffermir vos pas.  (Sourate al-Anfal, 9-11)

Dans son commentaire, l’Imam Sabouni décrit l’assistance des anges de la façon suivante :

Dans le hadith dans lequel Il les secourra avec 1000 anges consécutifs, Allah révèle par là qu’Il a bien entendu sa prière. Les commentateurs disent que : l’ange Gabriel (psl) a envoyé 500 anges qui ont combattu avec eux sur l’aile droite de l’armée et l’ange Mickaël (psl) a également envoyé 500 anges qui ont combattu sur l’aile gauche de l’armée. En dehors, de Badr, il n’a pas été possible de déterminer dans quelles batailles les anges ont combattu. Dans d’autres batailles, ils sont descendus pour laisser paraître un plus grand nombre de Musulmans mais sans combattre.

Allah vous aide avec des anges et est le Seul à vous donner la bonne nouvelle de la victoire.  Il vous a aidés afin de vous  procurer la joie et l’apaisement de cette victoire. En fait, la victoire ne peut venir que de la puissance d’Allah, Le Tout-Puissant. Ayez confiance en Son aide ; n’ayez pas confiance en vos propres forces et armes. Allah est victorieux et ne peut être vaincu. Tout ce que Sa sagesse ordonne se réalise et se fait parfaitement.

Rappelez-vous quand Allah vous a fait dormir de par Sa propre présence à titre de sécurité. C’était un miracle du Prophète (pbsl) parce que, pendant les moments de peur, le sommeil pesait sur tous. Ali (ra) dit : "Le Jour de Badr, il n’y avait pas d’autre cheval que Miqdat. J’ai vu que chacun, à part le Prophète (pbsl), était endormi." Ibn Kathir dit : "Afin que les cœurs des croyants soient en paix par Son aide, ils étaient comme endormis durant les plus violents moments de la bataille. Ceci est une autre bénédiction accordée par Allah. Ce qui s’est passée pendant la bataille de Badr était que, les Musulmans n’avaient pas d’eau. De ce fait, Allah a fait descendre une pluie sur eux à telle enseigne que l’eau s’écoulait depuis les vallées."52

Un autre miracle était l’habileté de notre Prophète (pbsl) à réconcilier les cœurs des croyants qui ont  participé à diverses batailles. Par son prêche, il arrivait que les gens venaient de différentes villes, communautés et il arrivait même que des ennemis communs venaient afin de travailler pour un objectif commun et gagner l’agrément d’Allah. Dans de nombreux versets, Allah parle des bonnes nouvelles de Son aide et soutien pour tous les croyants sincères :

Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui Qui t'a soutenu par Son secours, ainsi que par (l'assistance) des croyants. Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n'aurais pu unir leurs cœurs ; mais c'est Allah Qui les a unis, car Il est Puissant et Sage. O Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent. (Sourate al-Anfal, 62-64)

Avec l’aide d’Allah, notre Prophète (pbsl) et les croyants, malgré leurs faiblesses, ont vaincu les nombreuses armées d’incroyants. Malgré la force en nombre des Mecquois et de leurs avantages techniques, Allah a permis aux croyants de les mettre en déroute.

Allah accorda un autre miracle durant cet évènement :

O Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. Maintenant, Allah a allégé votre tâche, sachant qu'il y a de la faiblesse en vous. S'il y a cent endurants parmi vous, ils vaincront deux cents ; et s'il y en a mille, ils vaincront deux mille, par la grâce d'Allah. Et Allah est avec les endurants. (Sourate al-Anfal, 65-66)

Dans un autre verset, Allah révèle qu’Il a envoyé des armées invisibles pour punir les polythéistes mecquois :

Puis, Allah fit descendre Sa quiétude [Sa “sakina”] sur Son messager et sur les croyants. Il fit descendre des troupes (anges) que vous ne voyiez pas, et châtia ceux qui ont mécru. Telle est la rétribution des incroyants. (Sourate at-Tawbah, 26)

Alors qu’Allah aidait les Musulmans avec des miracles, Il punissait leurs ennemis pour leur cruauté et leur oppression permanente envers les Musulmans qui demeuraient encore à la Mecque.

Dans son commentaire, Ibn Kathir inclut une histoire de ceux qui vivaient en ces temps :

L’Imam Mouslim rapporte d’après Abou Hourayrah (ra) que le Prophète (pbsl) a dit : "J’ai été aidé en inspirant la terreur (jetée dans le cœur de mes ennemis) et j’ai reçu des paroles de sagesse concise mais complète de sens."53

Un autre commentateur relate que les pièges et ruses des incroyants seront défaits par la patience des croyants :

Après qu’Allah le Tout-Puissant nous a interdit de prendre les non-Musulmans comme protecteurs et amis et nous en avions expliqué la raison, Il promit qu’Il déjouerait les pièges de tous les  incroyants tant que nous ne craindrons que Lui et que nous n’obéirons qu’à Lui et serons patients. Il y avait deux situations pour lesquelles Il a agi en tant que Protecteur-Gardien des croyants : le Jour d’Ouhoud et le Jour de Badr. En ces deux jours, Allah Le Tout-Puissant déjoua les pièges des ennemis judicieusement en raison de l’endurance des croyants et de leur crainte pieuse vis-à-vis de Lui. La preuve de cette affirmation réside dans le fait que l’endurance et la crainte pieuse d’Allah sont mentionnées dans le verset suivant : Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. (Sourate Al Imran, 120) 54
fleur rose
 

(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt : “Je vais vous aider d'un millier d'anges déferlant les uns à la suite des autres.
(Sourate al-Anfal, 9)

L’apparente petitesse du nombre des soldats ennemis

Par un miracle d’Allah, les croyants étaient victorieux. Cependant, cela n’était pas dû à leur supériorité numérique ; mais c’était plutôt dû à l’intelligence, la perspicacité, la sagesse et le bon caractère moral par lesquels Allah a béni notre Prophète (pbsl). Allah dit qu’Il  intimidait parfois les incroyants en leur montrant que les croyants étaient de loin beaucoup plus nombreux et puissants :

Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s'affrontèrent : l'une combattait dans le sentier d'Allah ; et l'autre, était incroyante. Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu'eux-mêmes. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance !  (Sourate Al Imran, 13)

Le Tafsir al-Jalalayn explique ce verset comme suit :

Certainement, il y a une leçon pour vous, lorsque vous étiez en temps de guerre,  les deux groupes qui s’affrontèrent à Badr. Les uns se battaient dans le sentier d’Allah, dans Son obéissance : le Prophète (pbsl) et Ses Compagnons (ra), 313 en nombre, avec 2 chevaux, 6 armures et 8 épées. La plupart d’entre eux étaient à pied. L’autre groupe était constitué des incroyants. Le nombre des Musulmans était, en apparence, deux fois plus grand que celui des incroyants qui étaient à plus de 1000 soldats. Allah aida les Musulmans alors qu’ils étaient en infériorité numérique. Allah secourt et fortifie ceux qu’Il veut. Certainement, il y a une leçon pour ceux dotés de clairvoyance dans ces deux faits. Seriez-vous des gens qui ne tirent pas d’enseignement de cela et  qui n’ont pas de foi ?"55

Ibn Kathir commente cela comme suit:

Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu'eux-mêmes." signifiant : les incroyants voyaient les Musulmans à la bataille de Badr deux fois plus nombreux qu’eux et Allah a fait de cette illusion un moyen conduisant à la victoire des Musulmans sur eux. C’est l’interprétation d’Ibn Jarir basée sur des recueils de hadiths de certains savants.

Il semble qu’Allah ait diminué le nombre apparent d’incroyants aux yeux des Musulmans et a fait en sorte que les Musulmans apparaissent deux fois plus nombreux  qu’eux aux yeux des incroyants lorsqu’ils se rencontrèrent à la bataille de Badr... Comme les incroyants voyaient les Musulmans deux fois plus nombreux qu’eux-mêmes, ils avaient peur d’être vaincus et paniquaient. Ceci confirme les paroles d’Allah disant : "Ils les voyaient de leur propre yeux deux fois plus nombreux qu’eux-mêmes" signifiant qu’ils voyaient 2000soldats Musulmans de leurs propres yeux, ceci étant l’effet du secours et de l’assistance d’Allah. Ceci illustre les dires suivants d’Allah : "Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance !" En d’autres termes, Il renforce les croyants et humilie les incroyants.56    

Allah déclare dans beaucoup de versets qu’Il assiste ceux des croyants qui s’en remettent entièrement à Lui, en temps de difficultés et de détresse, et qu’Il accordera une issue favorable aux situations apparemment sans espoir :

Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d'elles de façon convenable ; et prenez deux hommes intègres parmi vous comme témoins. Et acquittez-vous du témoignage envers Allah. Voilà ce à quoi est exhorté celui qui croit en Allah et au Jour dernier. Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. (Sourate at-Talaq, 2-3)

Des fois, les incroyants et les croyants se voient mutuellement en plus petit nombre qu’ils le sont réellement. Il y a une raison à un tel miracle : lorsque les Musulmans voyaient que les incroyants étaient en moindre nombre qu’eux, cela leur donnait de la force et améliorait leur morale. Et lorsque les incroyants voyaient l’armée musulmane moins nombreuse qu’eux, ils devenaient négligents, imprudents et étaient amenés à croire qu’ils seraient victorieux. Etant donné que dans le cadre des causes créées par Allah, aucune armée ne peut apparaître moins nombreuse qu’elle ne l’est, une telle réalité ne peut qu’être une manifestation miraculeuse du secours d’Allah, Exalté Soit-Il :

En songe, Allah te les avait montrés peu nombreux ! Car s'Il te les avait montrés nombreux, vous auriez certainement fléchi, et vous vous seriez certainement disputés à propos de l'affaire. Mais Allah vous en a préservés. Il connaît le contenu des cœurs. Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les montrait peu nombreux à vos yeux, de même qu'Il vous faisait paraître peu nombreux à leurs yeux afin qu'Allah parachève un ordre qui devait être exécuté. C'est à Allah que sont ramenées les choses.   (Sourate al-Anfal, 43-44)

Dans son commentaire, al-Sabouni écrit :

O communauté de croyants, rappelez-vous lorsque vous étiez en guerre. En vue d’augmenter votre courage, Allah vous a fait croire que l’ennemi était moins nombreux qu’il ne l’était. Il vous a aussi fait paraître peu nombreux à leurs yeux de sorte qu’ils ne fassent aucune préparation pour la bataille. Cette impression était formée durant un état de veille, pas de sommeil. Ibn Mas’oud dit que l’ennemi est paru en moindre nombre à nos yeux avant la bataille de Badr et j’ai demandé : "Qu’en pensez-vous, sont-ils au nombre de 100 ?". C’était avant que la bataille n'ait commencé. Quand la bataille débuta, Allah donna l’impression aux incroyants que les croyants étaient nombreux. Les incroyants étaient stupéfaits et pris de peur. Leur force était anéantie car ils voyaient ce dont à quoi ils ne s’étaient point préparés. C’est un des grands miracles d’Allah dans la bataille… Il donna aux croyants le courage face aux incroyants afin qu’ils soient psychologiquement prêts pour la guerre et qu’Il aide Sa propre armée et vainc les polythéistes et leur armée. De ce fait, Sa parole fût supérieure et la parole des incroyants abaissée et vaine. Tout travail est destiné à Allah. Allah opère en eux comme Il le veut. Nul ne peut contredire ce qu’Il aordonné. Il est le Tout-Puissant, le Seigneur infiniment Sage."57   
jardin
 

O Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent.
(Sourate al-Anfal, 64)

Ibn Kathir interprète le même verset comme suit :

Le verset d’Allah, "Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les (l’armée d’incroyants)montrait peu nombreux à vos yeux" démontre Sa miséricorde et Sa bonté envers Ses serviteurs croyants. Il a fait voir aux Musulmans les Quraychites polythéistes peu nombreux à leurs yeux en vue de les encourager à attaquer les incroyants. Selon un hadith de Ibn Mas’oud, Abou Ishaq al-Sabi’i a dit : "Allah montra l’armée quraychite peu nombreuse à nos yeux au point où j’ai demandé à un homme qui était à mes côtés "Ils sont soixante-dix, n’est-ce pas ?" Il répondit : "Non, ils sont 100". Nous rencontrâmes un homme de l’armée quraychite et nous lui demandâmes combien ils étaient. Il dit : "nous étions 1000 combattants."…

Allah a accéléré l’état d’inimitié entre les Musulmans et les Quraychites et a fait voir à chacun des camps l’autre camp moins nombreux à leurs yeux de sorte qu’ils n’aient pas peur de combattre. Cependant, lorsque les deux armées se sont effectivement affrontées, Allah renforça les Musulmans de 1000 anges, c'est pour cette raison que les incroyants voyaient les croyants deux fois plus qu’ils ne l’étaient. Comme Allah le dit : "Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s'affrontèrent : l'une combattait dans le sentier d'Allah ; et l'autre, était incroyante. Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu'eux-mêmes. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance !"  (Sourate Al Imran, 13) 58

Un autre miracle en ces moments était l’absence de crainte et d’hésitation des Musulmans. Allah nous informe que les incroyants avaient beaucoup de soldats puissants à leurs côtés et tentaient d’oppresser les Musulmans minoritaires. Dans une telle situation, les croyants ont fait preuve de sincérité envers Allah et ont mis leur sort entre les mains d’Allah. Comme fruit de cela, ils étaient énormément bénis et eurent une issue salutaire :

Certes ceux auxquels l'on disait : “Les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les” - cela accrut leur foi - et ils dirent : “Allah nous suffit; Il est notre Meilleur Garant”. Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d'une grâce immense.  (Sourate Al Imran, 173-174)

Ainsi, ceux qui avaient toujours entièrement confiance en Allah et mettaient leur sort entre Ses mains, vivaient selon les valeurs morales coraniques et cherchaient à gagner Son agrément à travers tout ce qu’ils faisaient. En retour, Allah leur procurait un sentiment de sécurité et un bien-être et, même dans les circonstances les plus difficiles, Il leur faisait vivre une bonne vie, ils ont ainsi obtenu de grandes richesses ainsi que des butins de guerre.

 

Notes :

43. Al-Serah Al-Nabaweyyah, Ibn Hesham, vol. 1, pp. 293-294

44. Encyclopedia of Seerah: Muhammad (saas), 3:104

45. Al-Suyuti, Tahdhib al-Khasa'is, 316

46. Al-Boukhari

47. Shaykha Anne Khadeijah Darwish et Shaykh Ahmad Darwish, The Millennium Biography of Muhammad (saas) The Prophet of Allah, www.Allah.com.

48. Bilmen, La traduction du Coran en turc, 3:1270

49. Tafsir Ibn Kathir, abrégé par Sheikh Muhammad Nasib Ar-Rafa'i (Londres: Al-Firdous Ltd., 2002), 145-46; hadith par Musnad Ahmad, Sahih al-Boukhari: 3653 et Sahih Mouslim: 2381

50. Tafsir de Jalalayn, tr. Ibrahim Serdar [Istanbul: Yusuf Sensoy Fatih Enes Publishings, 1997], 2:670

51. Bilmen, La traduction du Coran en turc, 1:451

52. Sabuni, Safawat al-Tafasir [Ensar Nesriyat], 2:404

53. (Sahih Mouslim: 523; Ibn Kathir, Tafsir Ibn Kathir, 115)

54. Said Havva, Al-Asas fi al-Tafsir [Istanbul: Samil Yayinevi, 1991], 2:444

55. Tafsir al-Jalalayn, 1:187

56. Ibn Kathir, Tafsir Ibn Kathir, 125-26.

57. Muhammad Ali al-Sabuni, Tafsir al-Sabuni [Istanbul: Ensar Nesriyat, 1992], 2:427

58. Ibn Kathir, Tafsir Ibn Kathir, 10:40-4160. Warren Treadgold, A History of the Byzantine State and Society (USA: Stanford University Press, 1997), 287-99

7 / total 9
Vous pouvez lire le livre Les Miracles De Notre Prophète (pbsl) de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top
iddialaracevap.blogspot.com ahirzamanfelaketleri.blogspot.com ingilizderindevleti.net