Ramadan 2012, 3.jour

La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie. (Sourate Fussilat, 34-35)




Allah ne Se montre miséricordieux qu’envers ceux de Ses esclaves qui sont miséricordieux. (Bukhari,  Muslim)

Al-Afuw (Le Pardonneur)

Que vous fassiez du bien, ouvertement ou en cachette, ou bien que vous pardonniez un mal... Alors Allah est pardonneur et omnipotent. (Sourate an-Nisa, 149)

Les hommes sont des êtres faillibles à qui il arrive de commettre des erreurs de jugement, de prendre de mauvaises décisions ou d’agir de façon répréhensible. Mais Allah, en tant que Créateur de l’humanité, est conscient des faiblesses des hommes et leur pardonne. S’Il n’était pas aussi enclin au pardon, aucune âme n’entrerait au paradis. Allah attire en effet notre attention sur ce point : 

Si Allah s'en prenait aux gens pour leurs méfaits, Il ne laisserait sur cette terre aucun être vivant. Mais Il les renvoie jusqu'à un terme fixe. Puis, quand leur terme vient, ils ne peuvent ni le retarder d'une heure ni l'avancer .(Sourate an-Nahl, 61)

Cependant il nous faut garder à l’esprit qu’Allah n’accorde Son pardon qu’à Ses serviteurs sincères et repentants. Aussi quiconque veut être pardonné doit-il se montrer sincère et ferme dans son repentir. Allah montre clairement qu’Il ne pardonnera pas à ceux qui se repentent et replongent aussitôt dans le péché sans le moindre regret : 

Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est omniscient et sage. (Sourate an-Nisa, 17)

 

Contraction De La Poitrine Avec L'augmentation De L'altitude

Les êtres humains ont besoin d'oxygène et de la pression atmosphérique pour vivre. Respirer est rendu possible par l'oxygène dans l'atmosphère qui atteint l'alvéole pulmonaire dans les poumons. Cependant, avec l'altitude, la pression atmosphérique baisse au fur et à mesure que l'atmosphère devient plus mince. Par conséquent, la quantité d'oxygène qui pénètre dans le système sanguin diminue et il devient plus difficile de respirer. L'alvéole pulmonaire devient plus étroite et se contracte, on a l'impression qu'on ne peut plus respirer.

Si la quantité d'oxygène dans le sang est inférieure aux besoins du corps, plusieurs symptômes émergent : extrême fatigue, maux de tête, vertiges, nausées et perte de jugement. Lorsqu'une certaine altitude est atteinte, il devient impossible pour un être humain de respirer. C'est pourquoi nous avons besoin de bouteilles à oxygène et de vêtements spéciaux pour pouvoir survivre à de telles altitudes.

Quelqu'un qui se trouve à 5.000-7.500 m au-dessus du niveau de la mer, peut perdre conscience et tomber dans le coma à cause de problèmes respiratoires. Cela explique la présence d'équipements d'oxygène dans les avions. Il y a aussi des systèmes spéciaux qui régulent la pression d'air lorsque les avions volent à 9.000-10.000 m d'altitude au-dessus du niveau de la mer.

Une anoxie se produit lorsque l'oxygène n'atteint pas les tissus. Cette déficience en oxygène survient à 3.000-4.500 m d'altitude. Certaines personnes peuvent perdre conscience à de telles altitudes, mais peuvent être sauvées immédiatement par un traitement par l'oxygène.

Dans la comparaison faite dans le verset suivant, cette vérité physique, les changements qui ont lieu au niveau de la poitrine avec l'altitude, est indiquée en ces termes :

Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi Allah inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas. (Sourate al-Anam, 125)

Faire confiance À Allah

Allah est le seul Décideur, chaque événement est en faveur des croyants : tout a été planifié pour le bénéfice de la religion et pour la vie des croyants dans l’au-delà. Les croyants peuvent se référer à leurs expériences pour se rendre compte qu’il y a un bien pour eux à la fin de chaque événement. Pour cette raison, les croyants font confiance à Allah Qui est le seul et unique Protecteur. Un croyant doit se comporter comme Allah veut qu’il se comporte : accomplir ses responsabilités et en même temps dépendre d’Allah pour les conséquences. Les versets suivants expriment ce mystère, qui est inconnu des incrédules :

... Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. (Sourate at-Talaq, 2-3)

Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Sourate at-Tawbah, 51)

Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Sourate at-Tawbah, 51)

Ce que les croyants doivent dire aux incrédules est aussi énoncé dans le Coran :

Aussi sommes-nous décidés à supporter avec patience les outrages que vous nous faites subir, car ceux qui cherchent à se confier, c'est en Allah qu'ils doivent placer leur confiance. (Sourate Ibrahim, 12)

Dans un autre verset, il est dit :

Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C'est à Allah que les croyants doivent faire confiance. (Sourate Al Imran, 160)

Le pic

Tout le monde sait que les pics construisent leur nid en faisant des trous à coup de bec dans les troncs d'arbres. Mais de nombreuses personnes ne se posent pas la question comment ces oiseaux peuvent frapper les arbres si fort avec leur tête sans encourir une hémorragie cérébrale. Si un homme s'aventurait à une pareille besogne en enfonçant son doigt dans un arbre à coup de tête, il aurait certainement un choc cérébral suivi d'une hémorragie. Le pic peut donner entre 34 et 43 coups de tête dans un arbre en 2,10 ou 2,69 secondes sans le moindre problème.

Rien ne lui arrive car l'anatomie de la tête du pic est créée pour accomplir cette tâche. Le crâne du pic est pourvu d'un système de "suspension" qui amortit et absorbe la force des coups. Les pics possèdent des tissus spéciaux entre les os du crâne qui amortissent le choc.1

1 Grzimeks Tierleben Vögel 3, Deutscher Taschen Buch Verlag, octobre 1993, p. 92

La conscience humaine, un des plus grands dilemmes du matérialisme

La philosophie matérialiste ne peut jamais expliquer l'origine de la conscience humaine, c'est-à-dire les expériences qualitatives qui appartiennent à l'âme humaine. Pour la philosophie matérialiste, la matière est la seule chose qui existe. Des qualités appartenant à l'âme d'un être humain, telles que la conscience, la pensée, les processus de prise de décision, le bonheur, l'excitation, le désir, le plaisir et le jugement ne peuvent à aucun moment être expliquées dans le concept matérialiste. Les matérialistes passent rapidement sur ce sujet disant "la conscience humaine n'est que le résultat des fonctions du cerveau". Un scientifique matérialiste, Francis Crick résume cette affirmation matérialiste comme suit :

Vos joies et vos douleurs, vos mémoires et vos ambitions, votre sens de l'identité personnelle et votre volonté de liberté, ne sont en fait pas plus que le comportement d'un vaste ensemble de cellules nerveuses et de leurs molécules associées.1

Cependant, une telle affirmation ne peut pas être défendue ni par la science, ni par la logique. Les préjugés matérialistes conduisent les matérialistes à fournir cette explication en considérant les qualités d'âme de l'être humain. Afin de ne pas accepter le fait qu'il y a un être au delà du monde matériel, ils essayent de réduire l'intelligence humaine à la matière et de faire ces affirmations qui n'ont aucun rapport avec l'intelligence ou la logique.

L'auteur scientifique John Horgan, bien que bienveillant vis-à-vis de la position matérialiste appelée "réductionnisme", précise les problèmes suivants en ce qui concerne les affirmations de Francis Crick :

Dans un sens, Crick a raison. Nous ne sommes rien qu'un paquet de neurones. En même temps, les neurosciences ont jusqu'ici prouvé être curieusement peu satisfaisantes. Expliquer l'esprit en termes de neurones n'a pas produit beaucoup plus de bienfaits ou d'avantages qu'expliquer l'esprit en termes de quarks et d'électrons. Il y a de nombreuses autres théories réductionnistes. Nous ne sommes rien qu'un paquet de gènes idiosyncrasiques. Nous ne sommes rien qu'un paquet d'adaptations sculptées par la sélection naturelle. Nous ne sommes rien qu'un paquet de dispositifs informatiques dédiés aux différentes tâches. Nous ne sommes rien qu'un paquet de névroses sexuelles. Ces déclarations, comme celle de Crick, sont toutes défendables et elles sont toutes insatisfaisantes.2

Bien sûr, ces explications sont toutes insatisfaisantes et elles ne sont vraiment pas logiques. Tout matérialiste fanatique est en fait conscient de cette vérité. De manière non surprenante, Thomas Huxley, le plus grand avocat de Darwin a également affirmé que la conscience ne peut pas être expliquée par l'interaction des neurones :"Comment est-il possible que rien de si remarquable qu'un état de conscience se produise en raison du tissu nerveux irritant, ceci est simplement aussi inexplicable que l'aspect du Djinn, quand Aladin a frotté sa lampe." 3

Depuis Huxley jusqu'à aujourd'hui, l'échec pour expliquer la conscience humaine grâce aux neurones a toujours existé. Cependant, ce n'est pas en raison de l'insuffisance de la science à ce propos. En revanche, particulièrement vers la fin du 20ème siècle, il y a eu de nombreux développements dans le domaine de la neurologie avec beaucoup de mystères sur le point d'être résolus. Cependant, ces résultats ont montré que la conscience humaine ne peut jamais être réduite à la matière et que la réalité se situe au delà du matériel. Un des principaux auteurs matérialistes darwinistes en Allemagne, Hoimar Von Ditfurth, admet également le fait que les méthodes actuellement adoptées ne peuvent pas décrire la conscience humaine :

Avec la recherche actuelle en histoire naturelle et en développement génétique, il est évident que nous ne serons pas capables de donner une réponse à ce qu'est la conscience, l'esprit, l'intelligence et les sentiments. C'est parce que le niveau de conscience psychique est le niveau le plus élevé auquel l'évolution est arrivée, au moins dans ce monde. Par conséquent, bien que nous sommes capables de regarder les autres étapes et phases de l'évolution de l'extérieur, en passant au-dessus d'elles, encore grâce à l'aide de notre conscience, nous sommes dans l'incapacité d'approcher la conscience elle-même (ou l'esprit) d'une manière semblable. C'est parce qu'aucun niveau plus élevé que la conscience ne nous est disponible.4

Philosophe et docteur en mathématiques, américain, William A. Dembski, affirme dans son article, "Converting Matter into Mind", que le fonctionnement biochimique des neurones dans le cerveau humain et les fonctions mentales que cela implique ont été compris, bien que des qualités telles que la prise de décision, le souhait ou le raisonnement ne puissent pas "être réduites à la matière". Dembski précise également que les spécialistes de la conscience ont réalisé l'erreur du réductionnisme :

Les scientifiques cognitifs abandonnent l'espoir de comprendre ce niveau plus élevé par un niveau neurologique plus bas…Donc alors que l'engagement au matérialisme persiste, l'espoir d'expliquer l'intelligence humaine au niveau neural, qui pour le matérialiste est le niveau logique, n'est pas une considération sérieuse.5

Il est impossible de décrire la conscience avec une vue matérialiste du monde, indépendamment de l'ampleur du développement scientifique. Comme les détails de la surface du cerveau, il apparaît plus clairement que l'esprit est irréductible à la matière. Les matérialistes doivent mettre de côté leurs préjugés et réfléchir plus attentivement et continuer à rechercher si ils doivent comprendre le concept de la conscience humaine, car il est impossible de définir la vraie signification de la conscience par la matière. La conscience est une fonction de l'âme qui est attribuée à l'homme par Allah.

1- John Horgan, The Undiscovered Mind: How the Human Brain Defies Replication, Medication, and Explanation, New York: Free Press, 1999, p. 258-259

2- John Horgan, The Undiscovered Mind: How the Human Brain Defies Replication, Medication, and Explanation, p. 258-259

3- John Horgan, The Undiscovered Mind: How the Human Brain Defies Replication, Medication, and Explanation, p.229

4- Hoimar von Ditfurth, Der Geist Fiel Nicht Vom Himmel, p. 13

5- William A. Dembski, Converting Matter into Mind, 1998, www.arn.org


FEUILLE DE CHEVREFEUILLE

Age : 58 millions d’années

Période : Paléocène

Localisation : Formation Sentinel Butte, Dakota du Nord, Etats-Unis

L’absence de différences entre cette feuille de chèvrefeuille datant de 58 millions d’années et ses homologues actuels suffit à répondre aux théories évolutionnistes.

http://www.lestromperiesdesdarwinistes.com/

2012-07-03 00:58:42

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top