Le dialogue est la seule façon d'avancer

 

A la suite de la ratification de la décision rendue par la Cour d'appel malaisienne selon laquelle le nom "Allah" ne peut être utilisé que par les Musulmans, le Premier ministre Najib Razak a une fois de plus défendu la décision. Ce qui doit d'abord être dit, c'est que de la même manière que cette décision est incompatible avec l'amitié des chrétiens et musulmans – qui ont vécu ensemble depuis de nombreuses années en Malaisie – elle est également en conflit avec la compréhension de l'Islam elle-même.  

Les non-musulmans constituent environ 40% de la population de la Malaisie. Le fait que des copies de la Bible publiées il y a 400 ans en langue malaise aient utilisé le terme "Allah" nous donne une meilleure idée du problème auquel cette interdiction entraînera. Parallèlement à la question de la paix et de la compréhension sociale, il n'est pas logique sur le plan religieux de demander à quelqu'un qui utilise le nom "Allah" de ne pas l'utiliser ainsi. Il n'y a rien de troublant à ce qu'un non-musulman utilise le nom Allah dans la prière et l'adoration, au contraire, c'est pour le musulman une raison de se réjouir.    

Alors que cela se passe en Malaisie, des choses plus intéressantes se déroulent en Iran. Peu importe à quel point je répète qu'il ne peut y avoir de solution jusqu'à ce que l'état profond de l'Iran chiite et l'extrémisme soient éliminés, je soutiens toujours toutes les initiatives, car l'élection du président Ruhani en Iran indique une étape positive pour la région qui mènera au chemin de la paix et de la fraternité. 

Après l'élection de Ruhani, d'importantes mesures ont été prises vers la réalisation d'un Iran libre. Le langage niant l'Holocauste est abandonné, les messages modérés du président Ruhani via Twitter à l'occasion de sa visite aux USA, la conversation téléphonique entre le président Obama et le président Ruhani, et ce dernier terminant son discours à l'ONU en soulignant les valeurs communes qui figurent dans la Torah, l'Evangile et dans le Coran sont quelques-uns de ces pas en avant. Un autre exemple a été ajouté à ces derniers l'autre jour.   

Le président Ruhani a invité Archbishop Leo Boccardi dans son bureau. Le message, accompagné d'une photo, qui a été publiée sur Twitter à la suite de cette réunion était extrêmement important. Le président Ruhani a dit:

"Aujourd'hui, nous avons des objectifs et des ennemis communs. L'extrémisme et le terrorisme sont nos ennemis communs et, selon les enseignements divins, les interactions humaines et la coopération pour éliminer la pauvreté et l'injustice sont des objectifs communs. Nous avons besoin d'avoir une connaissance plus approfondie des croyances et des cultures de chacun, car de nos jours, la plupart des lacunes et des inimitiés sont enracinées dans la méconnaissance et l'ignorance sur les autres cultures". 

Les paroles du président Ruhani sont en fait le reflet des valeurs morales recommandées par l'Islam. Selon l'Islam, les chrétiens et les juifs sont les Gens du Livre, et les relations des musulmans avec les Gens du Livre sont basées sur l'amour et la compréhension. La fidélité au Prophète Jésus ou au Prophète Moïse des Gens du Livre, et leur fidélité à la Torah ou à l'Evangile, sont des choses agréables pour les musulmans.

Une autre question importante façonnant les relations des musulmans avec les Gens du Livre, est qu'il est licite en Islam pour les musulmans de manger la nourriture préparée par eux, et les hommes musulmans sont autorisés à se marier avec les femmes des Gens du Livre. Le fait qu'Allah encourage les musulmans à s'engager dans de telles relations sociales est une preuve évidente qu'Il veut que nous établissions des relations humaines chaleureuses à un haut niveau avec les Gens du Livre. S'asseoir à la même table et élever des enfants ensemble en se mariant et passer toute une vie ensemble est une réponse fine et appropriée de l'Islam à ceux qui s'efforcent de semer la division et le désaccord entre les deux communautés.    

Il peut y avoir eu plusieurs conflits et désaccords entre les membres des trois religions divines dans le passé. Toutefois, ceux-ci ne proviennent pas de l'essence du Judaïsme, du Christianisme et de l'Islam, mais des idées fausses et des opinions de la part des nations, des communautés et des individus, et des attentes de gain politique ou économique. Sinon, l'un des objectifs communs des trois religions divines est que tous les gens vivent dans la paix, la tranquillité et la sécurité, et toutes les opinions qui rejettent cet objectif et encouragent les conflits se trompent aux yeux des trois religions.

La responsabilité des Chrétiens, des Juifs sincères et sensibles et des Musulmans de bonne conscience est d'aider les uns les autres contre la méchanceté et les méchants, et de travailler ensemble dans l'union et la solidarité. Cette union doit être construite sur la base des principes d'amour, de respect, d'affection, de compassion, de compréhension, d'harmonie et de coopération.

Soyons unis et travaillons ensemble pour éliminer toutes les causes qui pourraient conduire à des conflits et des combats. Efforçons-nous ensemble contre le fanatisme qui empêche une telle alliance. Aimons-nous et veillons les uns sur les autres. Ne faisons pas des différences de foi des prétextes de conflit. Bâtissons sur nos croyances communes pour l'unité et la solidarité.

L'article d'Adnan Oktar publié sur Malaysiatoday.com

 

2013-11-20 14:26:10

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top