HARUNYAHYA.FRhttp://harunyahya.frharunyahya.fr - Articles - Récemment ajouté frCopyright (C) 1994 harunyahya.fr 1HARUNYAHYA.FRhttp://harunyahya.frhttp://harunyahya.com/assets/images/hy_muhur.png11666Christianisme, Islam et Judaïsme : les 3 peuvent coexister en paix

Le Prophète Mohammed (pbsl) est né dans la péninsule arabique à une période où la sauvagerie totale, l’absence de loi et d’ordre faisaient partie de la vie de tous les jours. Toutefois, en peu de temps, il a réussi à mettre en place une civilisation éclairée. Il appliqua la justice telle que révélée dans le Coran aux habitants des pays qui ont pris la suite et ont signé des accords avec eux qui satisfaisaient les deux parties. Par conséquent, tous les citoyens de ces pays, sans tenir compte de leur religion ou de leur origine ethnique, étaient satisfaits par cette justice. En le considérant comme un modèle, les pays du Moyen-Orient étaient devenus un foyer pour les Chrétiens et les Musulmans pendant une très longue période. Cependant, ces beaux gens du Livre ont dû abandonner leur foyer ces dix dernières années. Nous allons essayer de comprendre pourquoi.

Les guerres et les persécutions ont causé la chute dramatique de la population juive et chrétienne au Moyen-Orient. Presque tous les Juifs des pays arabes ont été forcés de fuir leurs pays d’origine depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Dans le documentaire "Les réfugiés oubliés", Levana Zamir, un Juif qui a fui l’Egypte à l’époque, décrit la situation du pays : "Maintenant, vous ne pouvez trouver en Egypte peut-être que 20 ou 30 personnes juives âgées." En 1944, il ne restait que 55.000 Juifs au Yémen, 150.000 en Irak, 140.000 en Algérie, 80.000 en Egypte, 38.000 en Libye, 265.000 au Maroc, 105.000 en Tunisie, 100000 en Iran, 27.000 en Syrie, 5666 au Liban. Mais aujourd’hui, excepté quelques centaines de Juifs au Maroc, Tunisie et Iran, la population juive n’excède pas une dizaine de personnes dans les pays mentionnés.

Après s’être exilés de ces terres, à cause du nombre croissant de lois restrictives, des discriminations et des attaques antijuives de plus en plus nombreuses, le reste de ces populations a été forcé de quitter la région à temps. L’article apparu dans le Huffington Post "La plus grande histoire non dite du Moyen-Orient" écrit par l’ancien ambassadeur des Nations-Unies Ron Prosor, décrit cette animosité.

"En quelques années pratiquement toute la communauté juive présente en Irak depuis 2500 ans a quitté ce pays qui a perdu un très grand nombre de ses meilleurs artistes, musiciens et hommes d’affaires. Le même exode a eu lieu dans la région, de l’Egypte à la Syrie et de la Libye au Yémen. Par ailleurs, des lois draconiennes empêchèrent les Juifs de pratiquer leur religion en public, les obligèrent à porter des cartes les identifiant comme Juifs et prélevèrent des milliards de dollars sur leurs propriétés et biens."

Quand on prend en compte le cas des Chrétiens, nous découvrons les mêmes situations difficiles. Le Christianisme a disparu du Moyen-Orient, la région même où il est né. Les Coptes chrétiens ont commencé à quitter l’Egypte en grand nombre après la révolution de 1952. Au cours des dix dernières années, la région est devenue trop dangereuse pour y vivre à cause de nombreuses attaques d’église. En plus de ces atrocités, les Coptes ont également été victimes de meurtres et complots pour les blesser et les tuer. Ils sont également accusés de blasphème ou apostasie sans même qu’il soit nécessaire d’apporter des preuves contre eux et finalement, ils sont le plus souvent condamnés à faire de la prison.

Ces incidents sont nés des répercussions de l’état d’esprit extrémiste, qui est en totale discordance avec les véritables enseignements du Coran ; je n’approuve pas du tout cette mentalité. La naissance de ce système s’explique par le fait que la majorité des Musulmans ont, pour l’essentiel, abandonné le Coran, en pensant que les différents livres d’interprétations, hadiths et fatwas constituent les règles à suivre. La plupart des Musulmans dans le monde islamique considèrent les déclarations des chefs religieux comme des règles, ce qui fait que chaque communauté religieuse commence à avoir ses propres pratiques. Ces personnes se sont également mises à croire en des faux hadiths qui consistent en un langage de haine envers les Gens du Livre. Mais, en réalité, L’Islam invite les Musulmans à faire preuve de compréhension et respect envers les croyances des Gens du Livre. Dieu leur ordonne d’être juste même si cela n’est pas dans leur intérêt.

Selon le Coran, tous les Musulmans ont la responsabilité d’accepter tous les vrais croyances et prophètes, sans faire de différence entre eux (Coran, 2 :136). Dieu informe les Musulmans que parmi les Gens du Livre "il y a une communauté qui guide (les autres) avec la vérité et qui par là, exerce la justice" (Coran, 7 : 159). Comme pour l’essentiel, ils se basent sur la révélation de Dieu, les Gens du Livre ont des préceptes moraux et savent ce qui est légitime et ce qui ne l’est pas. C’est pour cela que les Musulmans peuvent manger la nourriture cuisinée par les Gens du Livre. De la même manière, il est permis à un homme musulman d’épouser une femme issue des Gens du Livre (Coran, 5 : 5).

En fait, à l’époque du règne de l’Islam, surtout à l’époque du Prophète Mohammed (pbsl), les Musulmans acceptaient les Chrétiens et les Juifs avec beaucoup de respect et de compassion. Le Prophète était juste et faisait preuve de compassion envers eux et essayait de créer une atmosphère conciliante au sein de ces trois communautés religieuses. Plusieurs accords permettaient aux Chrétiens et aux Juifs de vivre dans des communautés religieuses autonomes.

Par ailleurs, à l’époque de Uthman, au cours de la conquête de la cité arménienne de Dabil, il avait garanti aux Chrétiens, Juifs et Zorostrans que leurs lieux de culte seraient protégés. Il autorisa la restauration des églises endommagées et la construction de nouveaux monastères. Par exemple, le monastère de St. Serge situé en dehors de Medain, a été détruit par le Patriarche Mar Amme et a été reconstruit sous le règne de Uthman. Uqba, le gouverneur d’Egypte, a contribué au monastère nestorien, l’église d'Edesse a été restaurée sous le règne de Mu’awiyya et l’église de Saint Marcos a été construite à Alexandrie. La constante présence d’église et de synagogues en Egypte, Palestine, Jordanie, Syrie et Irak reflète le respect des Musulmans des autres croyances. Le monastère du Sinaï, situé à côté de la mosquée, est une étape importante du pèlerinage au Mont Sinaï.

De même, l’Empire ottoman a adopté une attitude exemplaire en se montrant très courtois envers les Juifs qui ont fui la tyrannie de l’Espagne et ont trouvé refuge sur les terres ottomanes. Expulsés d’Espagne et subissant de nouvelles difficultés dans d’autres pays où ils ont trouvé refuge, de nombreux Juifs sont morts de faim aux portes des villes. Le Sultan Bayazid a accueilli les Juifs sur les terres ottomanes et a demandé à son peuple de faire preuve de respect envers eux.

L’Andalousie musulmane, appelée La Convivencia, constitue un autre exemple des nombreux passages des Chrétiens et des Juifs en terre musulmane. Cet Etat, qui a fondé la civilisation la plus avancée en Europe de l’époque, était caractérisé par le comportement compréhensif adopté envers les membres des autres croyances. Convivencia – ou co-existence – se retrouvait partout, dans les arts, la science et même la religion. Par exemple, l’église de St Roman (Tolède, 13ème siècle), est une église chrétienne d’une exceptionnelle beauté construite par des artisans musulmans et contient des styles et motifs musulmans. On peut voir que les deux religions, non seulement partageaient entre elles des compétences mais respectaient également leurs cultures. Les membres des trois religions monothéistes coopéraient pour développer l’une des plus grandes civilisations que notre monde ait jamais connues et elles y ont parvenues.

Comme nous avons pu le voir, les Musulmans ont vécu de belles périodes avec les Juifs et les Chrétiens à travers l’histoire. Dans les terres musulmanes où ils ont demeuré, les Gens du Livre ont entrepris des activités commerciales et acheté des propriétés où ils le désiraient, se sont engagés dans le commerce ou les professions de leur choix et ils étaient nommés à des fonctions dans l’administration et même les palais royaux. Ils ont profité de la liberté d’expression et ont entrepris des succès scientifiques et culturels dont nous pouvons profiter encore aujourd’hui. Les Musulmans devraient, donc, se concentrer sur les enseignements du Coran et abandonner cet esprit de haine propagé par la vision erronée des extrémistes. Ils devraient remplacer les croyances fausses par les vraies et revenir à l’époque où les membres des trois religions monothéistes coexistaient.

Egyptian Streets & Tunisian Monitor Online :

https://egyptianstreets.com/2017/08/20/christianity-islam-and-judaism-they-can-peacefully-co-exist/

http://tunisianmonitoronline.com/index.php/2017/08/21/christianity-islam-and-judaism-they-can-peacefully-co-exist/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/259592/christianisme-islam-et-judaisme-http://harunyahya.fr/fr/Articles/259592/christianisme-islam-et-judaisme-http://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/egyptian_streets_adnan_oktar_Christianity_Islam_and_Judaism_they_can_peacefully_co_exist_2.jpgMon, 16 Oct 2017 00:52:05 +0300
Faisons entendre notre voix pour les Rohingyas

San Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix, est arrivée au pouvoir en tant que première administration civile après le régime de la junte militaire au Myanmar et elle a été considérée comme un grand espoir pour les Musulmans Rohingyas. Les Rohingyas ont cru que les choses changeraient pour le mieux pour la première fois après des années.

Suu Kyi a cependant élargi sa politique d’oppression des Musulmans Rohingyas. Le peuple Rohingya fait les gros titres des rapports de massacres, de génocide et d’exils depuis longtemps. Le Conseil européen Rohingya (CER) a rapporté le 28 août le fait qu’entre deux et trois mille Musulmans ont été martyrisés dans les trois jours pendant les attaques des membres de l’armée dans la province de Rakhine, au Myanmar. Certaines organisations de défense des droits de l’homme situées dans la région affirment que ce nombre se situe autour de 20.000. La porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) du Bangladesh, Vivian Tan, a déclaré que le nombre de personnes ayant fui les violences en cours depuis le 25 août pour le Bangladesh, a atteint les 60.000 et la plupart d’entre eux n’ont rien mangé depuis des jours.

En affirmant qu’il y a déjà eu des massacres dans 20 villages jusqu'à maintenant, l’écrivain rohingya Habib Rahman a poursuivi : "Beaucoup de gens se cachent dans les jungles près de leurs maisons parce qu’ils seront abattus s’ils tentent de se rendre dans un autre endroit." Rahman a également déclaré : "Les Rohingyas sont systématiquement emprisonnés, et il y a 42 camps de concentration dans l’état de Rakhine qui ont été isolés du monde. Personne ne peut visiter ces lieux."

La façon dont ces gens ont vécu dans les camps et les types de tortures qu’ils ont subis ont été cachés du monde jusqu’à présent. Mais la terrible cruauté envers ces pauvres personnes est devenue quelque chose que le gouvernement du Myanmar ne peut désormais plus cacher. Malheureusement, au moment où le monde l’a su, de nombreux Musulmans innocents avaient déjà été martyrisés. Habib Rahman affirme que ces actes de cruauté comprenaient aussi des attaques de chars et de lance-roquettes contre des Musulmans fuyant leurs foyers. Selon Rahman, il s’agit d’un "génocide silencieux".

La politique d’exclusion des Musulmans de la région hors du Myanmar fait partie de la politique de désidentification qui a commencé au cours des années où le pays était sous contrôle colonial britannique. L’administration britannique de la période, qui a divisé ces territoires en Inde-Pakistan et Bangladesh lors de leur retrait de l’Inde, a laissé derrière eux, des guerres civiles qui ont causé le martyre de dizaines de milliers de personnes innocentes. L’Etat d’Arakan, qu’ils ont annexé à la Birmanie bouddhiste, a été remis au général Aung San en 1948, qui avait agi aux côtés des Japonais qui ont occupé la Birmanie pendant la Deuxième Guerre mondiale. En d’autres termes, les Musulmans Rohingyas ont été laissés à la merci d’un traître. Par conséquent, la voie à une politique aliénée continuellement à l’administration susmentionnée, a été ouverte.

En effet, cette politique faisait partie d’un plan. En fait, les routes énergétiques qui traverseront la patrie des Musulmans Rohingyas, que nous avons révélées il y a des années, ont longtemps été le point focal. La politique visant à exterminer la population musulmane sur ces terres précieuses serait laissée au gouvernement du Myanmar. Par conséquent, Suu Kyi est l’un des leaders choisis pour mener à bien cette politique.

Même si certains pouvoirs en Occident disent que les Rohingyas doivent être aidés, ils seront impuissants contre ceux qui ont inclus la région dans leurs plans profonds. Ceux qui bénéficient d’intérêts des routes énergétiques seront toujours en faveur de la destruction de la population musulmane soit par leur martyre, soit par leur exil. Même si les réunions tenues pour augmenter l’aide humanitaire sont une démonstration de bonne volonté, le monde musulman devrait savoir que cela n’aboutira à aucun résultat.

Il est donc temps que le monde musulman abandonne sa stratégie d’attente de solution de l’Occident. A condition de rester unis, les 1,7 milliard de Musulmans du monde auront un énorme potentiel et pouvoir. Le problème est qu’une grande partie du monde musulman est dans le fléau des superstitions et est impliquée dans des conflits sectaires, leur faisant oublier de s’efforcer pour les opprimés.

Le Président de la République turque, M. Erdoğan, a déclaré que les négociations sur l’aide aux Rohingya se poursuivent avec des dirigeants de pays comme la Malaisie et l’Indonésie. La Turquie a informé le gouvernement bangladais qu’en échange de l’acceptation des Musulmans arrivant à leur frontière, toutes les dépenses seront couvertes par la Turquie. Nous espérons également que la conversation téléphonique du  président Erdoğan avec Suu Kyi sera aussi efficace et donnera des résultats.

Mais, bien sûr, cette politique cruelle doit être exposée et condamnée à haute voix. Pour cela, un rassemblement de millions de personnes assisté par certains dirigeants musulmans devrait être organisé si nécessaire. Il est désormais temps que les Musulmans s’unissent et fassent entendre leur voix pour les Rohingyas qui vivent cette brutalité.

Arab Times & New Straits Times :

https://www.arabtimesonline.com/news/let-voice-reach-rohingya/

https://www.nst.com.my/opinion/columnists/2017/09/278494/let-our-voice-be-heard-now

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/259430/faisons-entendre-notre-voix-pourhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/259430/faisons-entendre-notre-voix-pourhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/arab_times_adnan_oktar_let_our_voice_reach_Rohingya2.jpgSat, 14 Oct 2017 10:45:51 +0300
Les ressources mondiales sont-elles suffisantes ?

De nos jours, il y a approximativement 8 milliards d’êtres humains dans le monde. Chaque année, 4,5 milliards de tonnes de nourriture sont produites. La production alimentaire de notre monde a largement les capacités de nourrir l’humanité et il y a même une surproduction de 50%. En d’autres termes, il y a assez de nourriture produite chaque année pour nourrir 10 milliards de personnes. Ces statistiques prouvent que la famine n’est pas la cause des guerres à travers le monde. Le but de cet article est de montrer qu’il n’y a que l’avarice, l’égoïsme et l’ambition derrière les attentats, la violence et les excès dans le monde.

La technologie du 21ème siècle est entièrement capable de nourrir l’humanité et de la maintenir en vie mais les économistes du 19ème siècle avaient affirmé le contraire. Les soi-disant intellectuels de cette époque, avec Thomas Malthus au premier plan, sont venus avec d’étranges affirmations soutenant que les nutriments décroissent arithmétiquement pendant que les humains croissent géométriquement et que suite à cela il serait donc nécessaire de contrôler le chiffre de la population humaine pour que cette dernière ne soit pas affamée. Malthus a même poussé sa théorie plus loin en disant que certaines sociétés devraient être supprimées, détruites, afin d’avoir un contrôle direct sur les populations, ce qui ne peut être possible qu’à travers la guerre, la famine et les catastrophes. Pourtant, ni l’augmentation d’une population ne pose de limite aux ressources ni les ressources ne deviennent plus rare.

Alors qu’elle n’avait pas de fondation scientifique, la théorie des ressources limitées a été considérée comme l’idéologie de base du colonialisme. Ceux qui suivaient les idées de Malthus ont souvent justifié le fait de mettre la main sur des pays par la force et le fait de les exploiter à travers la pression militaire, les condamnant ainsi à la famine. Cependant, pendant ces trente dernières années, la quantité de nourriture produite par personne a augmenté de 20% et avec la technologie du 21ème siècle, le manque de ressources n’est plus une cause de la famine.

Au 20ème siècle, les économistes tels l’Anglais John Maynard Keynes ont essayé de mettre les théories de Malthus en pratique. Cette propagande était aussi l’élément principal des guerres pétrolières de la seconde moitié de ce siècle. Dans les années 70, des centaines d’articles et d’études soi-disant scientifiques étaient rédigés, affirmant que les réserves pétrolières du monde seront épuisées dans les années 2020. Les politiciens avides et ambitieux ainsi que les soldats et les représentants gouvernementaux ont toujours justifié leurs occupations et leurs massacres sur cette assertion.

Aujourd’hui, nous savons que le monde est riche en combustible fossile d’une plus grande durée de vie, et ce, malgré l’augmentation globale de la consommation. Même s’ils sont difficiles à extraire, les progrès technologiques permettent désormais cela. Cependant, le désir de richesse qui s’est propagé à travers le colonialisme dans le 18ème et le 19ème  siècle n’a pas ralenti et a abouti à un véritable bain de sang au 20ème siècle.

Par conséquent, ce qui vient à l’esprit c’est le cas des 12% de la population du monde vivant en-dessous du seuil de pauvreté alimentaire. En effet, selon les chiffres du Programme alimentaire mondial, 850 millions de personnes sont affamées de nos jours. La cause de ce chiffre réside dans l’avidité. Aujourd’hui, la fortune de 1% des personnes les plus riches équivaut à la richesse de 50% des personnes les plus pauvres. La principale cause de la faim et de la pauvreté dans le monde réside dans l’inégalité de la distribution des richesses. Il n’y a aucun doute que le monde souffre d’injustice quand on voit que la richesse de 80 personnes vaut beaucoup plus que celle de milliard de personnes ou même de plusieurs pays.

La deuxième cause de la faim dans le monde est le gaspillage. Aujourd’hui, une petite partie du monde consomme une grande partie des ressources tout en en gaspillant beaucoup. Chaque année, un-tiers de la production totale de nourriture est jeté à la poubelle et 70% de ce gaspillage, atteignant la somme d’un trillion de dollars, est commis par les pays développés. Une estimation indique que, dans le monde occidental, chaque personne gaspille approximativement 110 kg de nourriture chaque année tandis qu’en Afrique ce chiffre n’est que de 9 kg. La nourriture dans les pays développés est gaspillée dans les maisons, dans les restaurants et les supermarchés tandis que dans les pays en voie de développement le gaspillage est dû à des problèmes de transport et de stockage. En tant qu’humain, nous gaspillons 45% de fruits et de légumes, 35% de produits de la pêche, 30% de pain et 20% de viande et de produits laitiers que nous produisons. Ceci est une véritable montagne de gaspillage s’étendant sur plus de 2.500 mètre en hauteur et sur 3 kilomètres de diamètre.

A eux seuls, les Etats-Unis gaspillent 141 trillions de calories de nourriture chaque jour. La valeur annuelle de cette quantité de nourriture vaut 155 milliards de dollars. En d’autre terme, une quantité de nourriture quatre fois plus grande que l’importation annuelle du continent africain tout entier est gaspillé par le peuple américain. En Europe, 90 millions de tonnes de nourriture, d’une valeur de 140 milliards d’euros, sont jetés chaque année à la poubelle. En Grande-Bretagne uniquement, 17 millions de tonnes de nourriture sont gaspillés annuellement.

Une autre raison importante de la faim dans le monde est la course à l’armement. Aujourd’hui, la valeur des armes se trouvant dans des dépôts de stockage militaires se compte en trillion de dollars. Les pays dans lesquels la guerre civile fait rage sont devenus un marché d’armes. Les armes avec des capacités de plus en plus mortelles sont simplement laissées dans un entrepôt en train de se dégrader pendant des années. Des millions de dollars sont consacrés à tuer des gens mais presque aucun effort n’est fourni pour garder les gens en vie.

Aujourd’hui, l’infrastructure qui aurait pu nourrir des millions de gens en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Libye et au Yémen, a été détruite par des bombardements effectués par ceux qui voulaient utiliser les armes prenant la poussière dans les entrepôts. En d’autre terme, à travers la guerre, l’humanité épuise ses moyens au lieu de produire, détruit au lieu de construire.

Aujourd’hui, les gens sensibles de par le monde essayent de trouver des solutions aux problèmes cités ci-dessus. Mais ces efforts louables échouent souvent à donner lieu à une solution durable car il est impossible d’obtenir des améliorations durables à moins que la mentalité qui traîne l’humanité dans l’égoïsme change elle aussi. Autrement dit, il est impossible de se débarrasser des moustiques sans assécher le marais. Dans notre cas, le marais représente la mentalité matérialiste qui promeut l’égoïsme, l’avarice et la violence. Ce sont les systèmes éducatifs, les modèles économiques et les idéologies sociaux qui imposent ces caractéristiques à l’humanité. Le mal ne peut plus avoir un quelconque pouvoir dans un monde où les idéologies de destruction laissent place à la paix, où le désintéressement prévaut sur l’égoïsme et où les gens aiment partager plutôt que de tout amasser. Ceci est le plus grand héritage qu’on peut léguer aux générations futures.

American Herald Tribune & Riyadh Vision :

http://ahtribune.com/economy/1840-world-resources.html

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/08/17/is-the-worlds-resources-not-enough-for-everyone/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/259269/les-ressources-mondiales-sont-elleshttp://harunyahya.fr/fr/Articles/259269/les-ressources-mondiales-sont-elleshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/american_herald_tribune_adnan_oktar_is_the_worlds_resources_not_enough_for_everyone2.jpgWed, 11 Oct 2017 05:08:43 +0300
Les Juifs: Les réfugiés du Moyen-Orient dont on ne parle jamais

Les réfugiés sont sans aucun doute ceux qui souffrent le plus des guerres et des conflits interminables qui font rage au Moyen-Orient et dans divers pays africains. On compte des dizaines de millions de réfugiés originaires de Syrie, d’Irak, de Libye, du Yémen et d’Afghanistan, qui quittent leur pays d’origine et se dispersent à travers presque le monde entier. La tragédie des millions de réfugiés arabes, musulmans ou chrétiens qui ont été forcés de quitter le pays où ils vivaient depuis des centaines d’années, où ils sont nés et ont grandi, a été à l’ordre du jour en particulier au cours des dernières décennies. En réalité, il y a aussi une autre communauté opprimée au Moyen-Orient, qui souffre de tragédies similaires depuis une longue période de temps. Ce sont les réfugiés oubliés et inconnus du Moyen-Orient : les Juifs.

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, presque tous les Juifs des pays arabes ont été forcés de migrer de leur patrie. Le documentaire « The Forgotten Refugees », réalisé par Michael Grynszpan, relève les informations suivantes sur le sujet :

– En 1945, près d’un million de Juifs vivaient au Moyen-Orient en dehors du Mandat de Palestine. En quelques années, ils n’étaient plus que quelques milliers. Autrefois vivants, les centres de vie animés, les vieux Juifs

suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine

http://israelmagazine.co.il/juifs-refugies-moyen-orient-dont-on-ne-parle-jamais/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/259266/les-juifs-les-refugies-duhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/259266/les-juifs-les-refugies-duhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/israel_magazine_adnan_oktar_the_unspoken_Mideast_refugees_Jews2.jpgWed, 11 Oct 2017 03:21:59 +0300
Les relations entre la Turquie et les Etats-Unis et le problème du YPG

Dans la politique mondiale, pendant que les dirigeants organisent des réunions amicales entre eux, les développements en arrière-plan font parfois monter les tensions. L'exemple le plus probant de cela est sans doute la réunion entre Erdogan et Trump qui a eu lieu le 17 mai.

Quelques jours avant la réunion, Trump avait signé des décrets présidentiels – directement exécutés par les Etats-Unis – autorisant une fourniture d'armes au YPG, une branche directement affiliée au PKK. Tout le monde retenait son souffle avant cette réunion ; le monde entier avait reconnu ce mouvement comme déplaisant pour la Turquie. Personne ne savait comment ce développement se refléterait sur ces deux leaders qui se rencontreraient pour la première fois.

La rencontre entre les deux dirigeants s'est déroulée dans une ambiance tout à fait cordiale et sincère. CNN International a déclaré à propos de cette réunion que "Trump a présenté son meilleur accueil à Erdogan, ce dernier qui avait des relations tendues avec l'administration américaine précédente".

Tandis que l'ambiance à l'intérieur était amicale, des évènements différents ont eu lieu à l'extérieur. La police de Washington, D.C. n'avait pas pris de précautions contre les partisans du PKK qui protestaient devant la Chancellerie de l'Ambassade turque et les partisans du PKK se sont alors confrontés violemment contre les gardes du corps du Ministre turc des Affaires étrangères. L'intervention de l'équipe de sécurité américaine et de la police dans cette agitation a donné lieu à une situation que personne ne désire voir dans des rues civilisées. L'ambassadeur turc a été convoqué par le Ministère américain des Affaires étrangères pour un avertissement ; tandis qu'en Turquie, l'ambassadeur américain a été convoqué par le Ministère turc des Affaires étrangères pour une note diplomatique de protestation. Certains points devraient particulièrement être traités pour l'évaluation de ces évènements.

Indépendamment du contexte et de l'ambiance, le conflit continuel est un facteur qui ne changera ni le cours des évènements ni ne mènera à une solution. Le but perpétuel du PKK et de ses partisans est de faire des ravages et de semer la destruction à travers les assauts, le terrorisme, la guerre. La meilleure solution contre ces méthodes infâmes serait de toujours pouvoir leur donner une réponse légale. Il ne faut pas oublier que cette stratégie, qui met les lois au premier plan, renforcera l'engagement de la Turquie aux Etats-Unis.

Il n'y a aucun doute quant au fait que les Etats-Unis sont bien conscients du danger que constitue le YPG. La Turquie a présenté aux Etats-Unis de nombreux rapports indiquant que le YPG est une organisation terroriste et communiste et à dévoiler ses intentions. Robert Ford, le dernier ambassadeur américain en Syrie, écrit dans son article – publié dans le "the Atlantic" du 11 mai 2017 – que "le PYD a été établi à Qandil par l'administration du PKK même", que "les militants du PYD sont dans le même rang que ceux du PKK" et que "les terroristes du PKK qui ont perpétré des attaques en Turquie ont été entraînés au Nord de la Syrie". Ross Wilson, qui a exercé la fonction d'ambassadeur des Etats-Unis à Ankara en 2005, a dit : "Le YPG est clairement une extension du PKK et ceux qui affirment que ces deux groupes n'ont rien à voir entre eux se mentent simplement à eux-mêmes. Concernant ce problème, il est clair que les Etats-Unis ne souffrent pas d'un manque d'information. Par conséquent, il ne serait pas raisonnable d'imputer le problème à un manque de compte-rendu.

La politique américaine n'est pas façonnée par le Président seul. Le Président peut se présenter avec des promesses et des changements divers mais les politiques habituelles des Etats-Unis continueront invariablement tant qu'il n'y aura pas un changement dans les intérêts des Etats-Unis. Donc, le problème du YPG, qui était un sujet d'actualité controversé pendant le mandat présidentiel d'Obama, le restera tout autant sous l'ère de Trump. Nous souhaitons, évidemment, que Trump montre de la persévérance pour ce qui est de combattre ces politiques profondément enracinées et qu'il fasse ce qui est juste. Cependant, il semble qu'il lui faut quelque temps et une aide plus efficace à ce sujet.

La question du YPG est avant tout une question idéologique. C'est une question qui ne peut être réglée ni en persuadant les autres pays, ni à travers la diplomatie, ni par la force des armes. Il est essentiel que les Etats-Unis, l'Europe et le reste du monde soient convaincus de l'inquiétante menace que représente le YPG. Cependant, ce qui doit vraiment être fait c'est de cibler l'idéologie du YPG et d'éliminer cette organisation terroriste à un niveau idéologique. L'idéologie communiste repose sur une fondation intellectuelle fragile. La mentalité dialectique peut être combattue très rapidement à travers des preuves scientifiques. Pour ce faire, un travail scientifique ciblant le matérialisme dialectique devrait être mené.

Une fois qu'ils ont été renversés intellectuellement, le terrorisme communiste ainsi que les mercenaires utilisés pour combattre en son nom ne subsisteront plus. L’idéologie qui les pousse à combattre disparaîtra de la surface de la terre ; ils n’auront plus une fausse croyance pour laquelle ils pourront se battre. Si la Turquie veut vraiment l’élimination complète du terrorisme communiste, elle devrait suivre une autre méthode pour combattre plutôt que de vivre des tensions avec les pays amis. C’est seulement à travers la démonstration de preuves scientifiques que le terrorisme communiste peut être éliminé. Ceci est valable pour tout groupe terroriste ayant émergé au nom d’une cause idéologique. Dans tous les cas, l’élément qui doit être éradiqué est leur idéologie.

Les Etats-Unis sont nos alliés et nos amis. Il est vrai que nous considérons la question du YPG comme un problème important mais cette question n’affectera certainement pas nos relations avec nos alliés de longue date que sont les Etats-Unis. Nous souhaitons vraiment que les Etats-Unis prennent des mesures pour changer leur stratégie et mènent ainsi une lutte scientifique contre le YPG.

Eurasia Review & Vestnik Kavkaza:

http://www.eurasiareview.com/04072017-turkey-us-relationship-and-the-problem-of-ypg-oped/

http://vestnikkavkaza.net/analysis/Turkey-US-Relationship-And-The-Problem-Of-YPG.html

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/258856/les-relations-entre-la-turquiehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/258856/les-relations-entre-la-turquiehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/eurasia_review_adnan_oktar_Turkey_US_relationship_and_the_problem_of_YPG_2.jpgMon, 02 Oct 2017 16:56:48 +0300
Un an après…

Il y a un an, le peuple turc a vécu une nuit d’atrocités extrêmes et est sûr de supposer que personne d’autre dans le monde n’a vécu une telle expérience. Un groupe de terroristes déséquilibrés, déguisés en soldats turcs, ont tenté de mettre la main sur le pays et ont tourné leurs armes mortelles contre des Turcs innocents qui ont courageusement résisté.

La vérité est que les putschistes avaient une stratégie très détaillée et soigneusement planifiée. Ils avaient assuré presque tous les postes clés de l’armée, avaient acheté de nombreux sbires pour les aider dans leur attaque néfaste. Ils avaient à leur disposition les chars, les avions à réaction, les hélicoptères et les mitrailleuses les plus avancés au monde, (qui avaient été par ailleurs, payés par le peuple turc) et avaient des liens sombres dans divers pays, qui attendaient avec enthousiasme la réussite du coup d’État. En effet, les putschistes auraient facilement réussi. Après tout, la Turquie a connu de nombreux coups d’État auparavant et les putschistes ont réussi à renverser ces gouvernements. 

Cependant, le président Recep Tayyip Erdogan, a prouvé qu’il était un véritable leader et a refusé de céder quoi qu’il en soit. Bien qu’un groupe d’assassins équipés de bombes, de fusées antichar blindés, de bombes au phosphore, de 167 grenades, de 8 armes automatiques et de plus de 30 000 balles ėtaient après lui et sa famille, il a appelé une chaîne de télévision par Facetime et a exhorté les gens à descendre dans les rues.

Les Turcs n’ont jamais cėdė à la pression ou n’ont jamais été soumis dans leur histoire. Évidemment, ce n’est pas maintenant qu’ils allaient l’être. Donc, dès qu'ils ont entendu l’appel de leur dirigeant, ils se sont jetés dans les rues. Des grands-pères et grands-mères aux écoliers, des femmes au foyer aux adolescents, des centaines de milliers de Turcs passionnés se sont répandus dans les rues pour défendre leur pays et leur démocratie.

Cependant, les putschistes étaient tellement dépravés que personne n’a pu voir ce qui allait arriver. Les traîtres qui se faisaient passer pour des soldats turcs, ont avec sang-froid, conduit leurs chars sur des gens innocents et totalement désarmés et ont tiré sur eux sans distinction depuis des hélicoptères, tout en lançant des bombes.

Toutefois, sans la position courageuse du président Erdogan et du peuple turc, les putschistes auraient probablement pris le contrôle du pays et plongé toute la région dans une tourmente. Mais cela ne s’est pas produit ainsi ; en quelques heures, le peuple turc a intensifié sa résistance et s’est jeté devant les chars. Comme les gens criaient “si ce n’est pas aujourd’hui qu’on doit mourir, alors ce sera quand ?” les traîtres se sont rendu compte de leur erreur.

Comme l’a déclaré le président Erdogan : “La nation turque a combattu les armes les plus avancées du monde avec leur foi. Il n’y a pas d’autre exemple. Ils ont arrêté les balles avec leurs poitrines”.

Un an plus tard, cette soirée honorable a marqué toute la Turquie avec joie, fierté et honneur. Le pont du Bosphore, maintenant nommé “Pont des martyrs du 15 juillet” après que 36 patriotes courageux aient été martyrisés, a vu les célébrations les plus glorieuses. Des dirigeants, des célébrités, des politiciens turcs et jusqu’à six millions de Turcs ont embelli les routes menant au pont. Tous ensemble, ils remémorent avec amour et honorent leurs 250 martyrs et 2193 gazhis (blessés). Un an plus tard, les gens se sont de nouveau rendus sur le pont, mais cette fois-ci pour veiller sur la démocratie. Le pont emblématique ressemblait à un champ de roses rouges magnifiquement illuminé avec des millions de drapeaux turcs fièrement tenus.

Le président Erdogan a dévoilé le mémorial construit sur le Pont des martyrs du 15 juillet, qui est une structure de calcaire de neuf mètres et demi avec un dôme pentagère. À l’intérieur de la structure, les noms des 250 martyrs honorables sont gravés. Le président s’est ensuite dirigé vers Ankara et a fait un discours au Parlement qui avait été bombardé par les putschistes. Après son discours, la récitation du Coran a eu lieu devant le Parlement et notre peuple a montré une fois de plus que la Turquie n’autorisera jamais un nouveau coup d’État.

En plus d’Istanbul et d’Ankara, des millions de personnes ont célébré la sauvegarde de leur pays dans les villes de Turquie. Quand on les a interrogés, ils ont tous dit qu’ils feraient la même chose si un tel événement se reproduisait aujourd’hui. Il convient de noter que les Turcs ont passé cette nuit entière éveillés, montant la garde de la démocratie. Au lieu de rentrer chez eux, ils ont passé la nuit dehors, sont restés solidaires et ont manifesté leur engagement envers leur pays et leur dirigeant. En d’autres termes, l’esprit du 15 juillet était fort comme toujours, sinon plus fort.

Généralement, quand il y a un coup d’État dans un pays, le president est destitué, le gouvernement est renversé et le parlement est clôturé. Mais cette fois-ci, c’était différent. Cette fois-ci, la démocratie a gagné ; la civilisation, la liberté et la foi ont gagné. Le président Erdogan, a refusé de s’incliner devant la mort imminente et le peuple turc qui lui a fait confiance, a réussi à empêcher la tentative de coup d’État. Et maintenant, avec ces rassemblements, le président Erdogan inaugure une nouvelle ère pour la Turquie. Le 15 juillet sera le symbole d’une nouvelle Turquie, une nouvelle direction pour un avenir meilleur et plus brilliant.

La nation turque, qui a sauvé son pays il y a un an, est allée au travail le lendemain, sans attendre de remerciement ou de louange. Ils ont prouvé leur fidélité à Dieu, à leur pays, aux uns aux autres et à leurs dirigeants. Avec les rassemblements d’un an plus tard, ils ont prouvé que les complots, les plans d’invasion, la sale politique contre la Turquie échoueront, peu importe leur niveau de planification détaillée et secrète.

Gulf Times :

http://www.gulf-times.com/story/557665/Erdogan-ushers-in-a-new-era-for-Turkey

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257879/un-an-apres…http://harunyahya.fr/fr/Articles/257879/un-an-apres…http://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/gulf_times_adnan_oktar_Erdogan_ushers_in_a_new_era_for_Turkey_2.jpgWed, 20 Sep 2017 19:24:00 +0300
Le radicalisme et l'Islam : deux concepts diamétralement opposés

Le concept "d'Islam radical", fréquemment utilisé aujourd'hui et particulièrement dans le monde occidental, est apparu lors de la seconde moitié du 20ème siècle et est en totale contradiction avec l'essence de l'Islam et le Coran. Les extrémistes interprètent mal les textes sacrés que Dieu a fait descendre aux peuples pour la paix et la fraternité et, à travers les superstitions qu'ils ont inventées, travaillent à légitimer la violence contre les personnes dotées d'une croyance différente et portent ainsi atteinte à leur foi.

Ces actes, qui datent d'avant le 11 septembre, toujours d'actualité aujourd'hui et qui ont laissé une empreinte dans la mémoire des gens à travers les actes terroristes commis par Daech, ont donné lieu à des concepts erronés comme "le terrorisme radical" et "le terrorisme islamique". Pas un jour ne passe sans que les médias ne relatent la perpétration d'une nouvelle attaque terroriste revendiquée par les islamistes radicaux soit en Afghanistan, en Irak ou dans une ville européenne. Ces attaques terroristes sont composées par ceux qui se font exploser dans une foule, par ceux qui conduisent une voiture piégée dans un lieu rempli de civils ou par ceux encore qui tuent des gens de différentes confessions pendant qu'ils accomplissent leurs obligations religieuses dans des lieux saints comme les églises. Par conséquent, aucune personne du monde entier ne peut se sentir à l'abri de ces crimes atroces.

De nos jours, à cause de ces faits, certains individus visent à identifier à tort les concepts de radicalisme et de terrorisme avec l'Islam et les Musulmans pieux. Cependant, des études historiques et sociologiques révèlent que des termes tels que "radical" ou "radicalisme" ont émergé bien avant leur identification avec l'Islam.

L'encyclopédie Britannica indique que le terme "radical" a été utilisé dans un contexte politique en 1797 par Charles James Fox, le parlementaire du Parti britannique Whig. Par la suite, le mot "radicalisme" a été utilisé pour décrire la mentalité qui veut imposer une idée politique, un système de pensée, une croyance ou une idéologie dominante en renversant le système existant à travers une révolution et en employant habituellement des moyens d'oppressions, de violence et de terreur.

Comme nous pouvons le voir, le radicalisme apparaît comme une idéologie tyrannique qui est plus occupé à imposer des idées, des pensées et des croyances plutôt que de les étayer par des arguments. Les tentatives de faire prévaloir des vues politiques d'extrême gauche à travers des révolutions communistes sanglantes plutôt que par des moyens démocratique ou d'imposer au peuple des vues d'extrêmes droite et des idées nationalistes à travers des méthodes fascistes dictatoriales au lieu de défendre ces idées au sein d'un système parlementaire, sont autant d'exemples d'actes radicalistes.

De même, adopter la voie de l'oppression, de la violence, de la terreur et de la guerre en vue d'imposer une croyance religieuse, un mode de vie ou de réaliser des idéaux religieux est du radicalisme pur et simple. L'essence des religions abrahamiques prêche des valeurs sacrées communes comme l'amour, la paix, la fraternité, l'altruisme et la coopération. Pourtant, certains adeptes de ces religions sont tombés récemment dans le piège du radicalisme.

C'est une erreur et une contradiction énorme que de voir l'Islam, qui signifie paix et bien-être, identifié avec une mentalité aussi brutale et atroce que le radicalisme et ce, parce qu'il est impossible de trouver une quelconque fondation pour le radicalisme dans le Coran, la seule source valide de l'Islam. Tout au contraire, les versets du Coran prônent la liberté des confessions et la liberté de pensée d'une manière bien meilleure que certaines des sociétés modernes d'aujourd'hui. Le Coran indique exactement qu'il n'y a nulle contrainte en religion (2 : 256) et qu'il ne faut en aucun cas interférer dans les croyances religieuses d'autrui (109 : 4-6).

Le Coran s'oppose même à la plus légère atteinte envers les croyances et les actes d'adoration d'autrui sans parler de l'oppression, de la violence et du terrorisme. Le livre saint de l'Islam indique que les croyants ne sont que des rappeleurs et non pas des dominateurs (88 : 21-22 ; 50 : 45).

Pourtant, de nos jours, la majorité du monde islamique a délaissé le Coran et a commencé à vivre selon un modèle de religion extrémiste et en totale contradiction avec l'esprit du Coran et de ses commandements. Les Musulmans ont adopté et pratiqué les manières, les coutumes et les traditions qu'ils ont héritées de leur ancienne culture tribale et de leurs ancêtres ; ils se sont imprégnés tant des fausses interprétations et explications de divers prêcheurs dépourvus de sincérité qu'ils considèrent comme des érudits que des innombrables superstitions indûment attribuées au Prophète Mohammed (pbsl), les prenant par erreur pour l'Islam.

Il est évident pour plusieurs raisons que ces gens sont utilisés comme des pions dans le remodèlement du monde. Ils ne savent pas ce qu'ils font et sont entre les mains de ceux qui tiennent les rênes de cette exploitation.

La seule façon de retirer les masses infectées par l'extrémisme du désordre dans lequel elles ont été mises et donc de les sauver elles ainsi que le monde entier de l'emprise du radicalisme et du terrorisme est de diriger ces gens vers l'essence de l'Islam, c’est-à-dire le Coran. La diffusion de l'Islam véritable basé sur le Coran, purifié de l'extrémisme, est la solution ultime au terrorisme. Ceux qui cherchent des solutions par la force devraient se rendre compte que des interprétations philosophiques et religieuses faussées ne peuvent prendre fin à travers la violence mais doivent être réfutées intellectuellement. Espérons que l'argent actuellement gaspillé pour les armes sera plutôt dépensé dans l'éducation et que ceux qui recherchent des solutions joigneront leur force avec les Musulmans illuminés, modernes, aimables et sensibles.

Kashmir Reader & Riyadh Vision :

http://kashmirreader.com/2017/07/16/radicalism-islam-two-diametrically-opposite-concepts/

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/07/18/radicalism-and-islam-two-diametrically-opposite-concepts/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257542/le-radicalisme-et-lislam-http://harunyahya.fr/fr/Articles/257542/le-radicalisme-et-lislam-http://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/kashmir_reader_adnan_oktar_radicalism_and_Islam_two_diametrically_opposite_concepts2.jpgFri, 15 Sep 2017 12:03:15 +0300
Suicide des rockstars : à quand la fin de cette tendance ?

Peu de temps après l’effroyable suicide de Chris Cornell, leader des groupes américains de rock Audioslave et Soundgarden, un autre talent s’est éteint dans l’industrie de la musique le 21 juillet lorsque Chester Bennington, leader de Linkin Park, a quitté la vie à 41 ans. Cette fin tragique survient suite à des années d’addiction et de dépression. Le rockstar laissera derrière lui une femme et six enfants.

Malheureusement, ces suicides n’étaient pas entièrement inattendus étant donné l’inquiétante image qui prévaut dans l’industrie ; à savoir la dépression et les morts prématurées. Au cours des dernières décennies, des suicides, des homicides et des décès par accidents sont devenus des phénomènes courants pour les musiciens. D’Elvis Presley à Kurt Cobain, de Jim Morrison à Amy Winehouse, nombreux sont les musiciens célèbres qui ont connu une mort prématurée à cause du style de vie destructeur qu’ils ont adopté. En effet, une étude menée par Diana Kenny (Université de Sydney) montre qu’en général les rockstars vivent jusqu’à 25 ans de moins que les individus lambda et que leurs suicides, homicides et morts accidentelles sont plus fréquents.

Mais pourquoi? En réalité, une partie de la réponse est de notoriété publique : malgré l’attrayante image que lui donnent les médias, la soi-disant "vie rapide" dans laquelle se retrouvent entrainés ces jeunes artistes est extrêmement malsaine. La célébrité précoce associée à une indulgence exagérée d’une part, et la consommation d’alcool avec l’addiction aux drogues d’autre part, se sont avérées être des cocktails mortels. Il est évident qu’on ne peut pas affirmer que tous les musiciens sont touchés de la même manière mais un très grand nombre de rockstars tombent dans ce cercle vicieux. D’autant plus lorsque ces excès se mixent avec la culture de la haine et le matérialisme généralisé dans la société : une sensibilité destructrice se propage et commence à faire tomber plusieurs grands artistes.

Tout internaute s’est certainement déjà retrouvé confronté à la haine, l’hostilité et sait pertinemment que la cruauté est pandémique sur le net. Les utilisateurs s’en prennent insolemment les uns aux autres juste pour avoir une opinion ou un style différent. Cependant, lorsqu’il s’agit des célébrités, c’est une tout autre histoire. Ces dernières sont constamment harcelées, insultées, menacées et critiquées aussi bien par les médias que par le public. Peu importe leur notoriété, elles vivent sous pression car il faut toujours faire plus, faire mieux. Les rockstars sont critiquées et scrutées pour leurs moindres faits et gestes. De leur coupe de cheveux à leur art, de leur style vestimentaire à leurs enfants, elles sont sans cesse au cœur d’innombrables examens et sujettes à l’animosité du public. Pour couronner le tout, il leur est presqu’impossible de rencontrer dans leur entourage, des personnes qu’elles puissent aimer et en qui elles puissent vraiment placer leur confiance. Ces attaques incessantes et cette isolation ouvrent la plupart du temps de profondes blessures, qui s’aggravent facilement à cause de la négativité et de la mélancolie qui sont quasiment de mode dans le monde de la musique. En réponse à cela, beaucoup de musiciens commettent l’erreur de sombrer dans l’alcool et la drogue, qui ne font qu’aggraver leurs problèmes. Tous ces facteurs se reflètent inévitablement dans leur musique.

En outre, bon nombre de jeunes influençables prennent comme modèle les célébrités, et telle une réaction à la chaine, ces adolescents sont entrainés dans une atmosphère très pesante d’angoisse, de pessimisme et de romantisme toxique. Bien sûr, cette négativité laisse une marque sur leur jeune esprit et leur âme innocente.

C’est l’une des raisons pour lesquelles on observe une augmentation chez les jeunes en termes de dépression, d’angoisse, de délinquance, d’addiction aux drogues et de suicides. Selon une étude, le taux de suicide chez les adolescents a grimpé à 200% entre 1962 et 1982. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’on compte chaque année plus de 800.000 morts par suicide et que la catégorie des 15-29 ans – les individus les plus influencés par l’industrie de la musique –  sont les plus concernés. Certes, il y a plusieurs autres facteurs qui contribuent à cette tendance mais il n’y a pas de doute que la culture de la dépression promue par certaines rockstar y joue un rôle important. Plusieurs études montrent que le fait d’écouter des musiques tristes peut avoir un effet très néfaste, spécialement pour les individus souffrant déjà d’angoisse et de dépression. Dans une étude1, en faisant écouter aux participants des musiques joyeuses, agressives et tristes, les chercheurs ont observé que les individus qui ont écouté de la musique triste présentaient un taux plus élevé de nevrose et d’angoisse. Des millions d’adolescents en lutte contre la faible auto-estime, la dépression et l’angoisse, tombent inconsciemment dans une dépression plus profonde en écoutant de la musique mélancolique. Il n’est pas dur d’imaginer comment cette tendance pourrait affecter notre avenir.

Cependant, cette tendance destructive peut facilement être inversée aussi bien pour les artistes que pour leurs fans. Si les artistes et l’industrie de la musique en général croient en l’amour et la sincérité, s’ils comprennent que les valeurs morales sont plus importantes que les biens matériels, alors ils pourront ainsi promouvoir une nouvelle vision du monde qui aiderait les individus à surmonter leur tristesse, leur dépression et qui les encouragerait à devenir de meilleures versions d’eux-mêmes.

Il ne fait l’objet d’aucun doute que la musique et l’art sont des moyens très efficaces pour changer les esprits et aider les individus à suivre le sentier d’une constante amélioration de soi. En effet, à l’issue de plusieurs études, les scientifiques ont découvert qu’écouter de la musique joyeuse améliore la santé et toutes les sensations de satisfaction. Une fois que les musiciens et l’industrie de la musique apportent leur contribution au projet de construire un monde meilleur, ils comprendront très rapidement qu’ils y jouent un rôle important. Il n’y a pas urgence que pour les musiciens talentueux mais aussi pour leurs millions de fans qui sont sur le point de changer le monde.

American Herald Tribune :

http://ahtribune.com/culture-media/1807-rock-star.html

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257487/suicide-des-rockstars--ahttp://harunyahya.fr/fr/Articles/257487/suicide-des-rockstars--ahttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/american_herald_tribune_adnan_oktar_will_the_trend_of_rock_star_suicides_end_soon2.jpgThu, 14 Sep 2017 13:11:09 +0300
L'unité est la voie de sortie pour le monde islamique

Bien que nous ayons un grand plaisir spirituel pour le Saint Ramadan, cette joie est éclipsée par les souffrances continue dans le monde islamique. Chaque jour ajoute plus de souffrances, de chagrins et de troubles pour les Musulmans, alors qu'un sentiment d'obscurité grandit sur le monde islamique. Il y a une effusion de sang musulman en Syrie, en Irak, au Yémen, en Afghanistan, en Iran, en Libye, au Myanmar, au Turkestan oriental etc. et en bref, partout dans le monde.

Alors que les forces de la coalition dirigées par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis continuent de dévaster la géographie islamique avec la Syrie et l'Irak souffrant du carnage le plus terrible, les massacres civils ont atteint des proportions sans précédent. Les bombardements effectués à Mossoul sous le couvert de la lutte contre ISIS tuent massivement les Musulmans.

Selon la déclaration de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, dans un délai d'un mois entre le 23 avril et le 23 mai, 255 civils musulmans, dont 44 enfants et 36 femmes ont été tués. Ce chiffre est récent puisque des milliers d'autres ont été martyrisés par les forces de la coalition depuis des années.

Dans son communiqué de presse au bureau de l'ONU à Genève, Christophe Bouilerac, porte-parole de l'UNICEF, a déclaré qu'il avait reçu des rapports alarmants sur la région de Raqqa. Il a déclaré qu'au moins 25 enfants ont perdu la vie, tandis que 80.000 enfants ont été déplacés à l'intérieur pendant les opérations dans la région. Le directeur régional de l'UNICEF, Geert Cappelaere, d'autre part, a déclaré : "Environ 40.000 enfants restent piégés dans des conditions extrêmement dangereuses à Raqqa."

Jens Laerke, porte-parole du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a noté que les civils de la province n'ont pas accès à l'aide humanitaire, ajoutant que les opérations militaires visant à empêcher l'ISIS de Raqqa ont touché plus de 440.000 civils en province.

La raison pour laquelle les Musulmans sont exposés à une telle persécution est que les Musulmans interprètent la religion selon leur propre mentalité plutôt que de suivre la prescription du Coran.

Les organisations terroristes radicales jouent le rôle principal dans l'"opération de conception" menée au Moyen-Orient et provoquent les conflits sunnites-chiites. Ces organisations radicales recourent à de nombreux actes de terreur brutaux pour provoquer des guerres massives parmi les pays musulmans. L'objectif est de tuer les Musulmans en masse. Les actes de terreur traîtres menés en Afghanistan au début du Ramadan au cours desquels des centaines de Musulmans innocents ont été martyrisés font partie de ce vil complot. La persécution n'est pas seulement limitée au Moyen-Orient. Dans des endroits comme Arakan, Kashmir, Moro et le Turkestan oriental avec des populations de minorités musulmanes, il existe des niveaux sans précédent de tortures systématiques, de violence et de massacres contre les Musulmans.

Le seul espoir pour ces Musulmans pauvres et désespérés qui sont pratiquement ignorés par les institutions et organisations internationales est de nouveau le monde islamique. Ironiquement, selon les statistiques, ce sont les Musulmans qui exercent le plus grand nombre de massacres musulmans. C'est une situation très horrible et embarrassante.

Les attaques sans interruption des forces de la coalition qui ont été en cours depuis 2 ans et la terreur d'ISIS ont transformé le Yémen en bain de sang. En attendant, les épidémies ravagent le pays avec ses 9 millions de personnes affamées. L'Organisation mondiale de la santé a signalé 38 300 cas suspects de choléra. Un tiers des Yéménites n'ont pas accès à de l'eau douce.

La récente crise artificielle dans laquelle Qatar a été dérivée est l'épithète de la dévastation dans le monde islamique de l'intérieur. Pour apparemment aucune raison, en un seul jour, plusieurs pays islamiques ont établi un front hostile appelant à des sanctions et à un embargo contre leur pays frère Qatar. En mettant l'œil sur la présence de millions de résidents musulmans vivant dans le pays, certaines autorités ont menacé gravement le Qatar de faire une guerre.

Il serait extrêmement faux pour les Musulmans d'ignorer les acteurs réels qui créent des complots en manipulant ainsi les Musulmans pour se battre entre eux-mêmes. Ces derniers doivent développer une conscience pointue ou autrement de tels complots causeraient de grandes catastrophes, Dieu nous en garde. Ce que les Musulmans doivent absolument faire est de devenir unis et de mobiliser tous leurs forces et moyens contre la sédition horrible mondiale du système de dajjal. Il n'y a pas de versets du Coran dans lesquels Dieu rend légal pour les Musulmans de faire la guerre avec d'autres Musulmans. Au contraire, Dieu commande aux Musulmans de concilier les combats, s'il en existe (Coran, 49: 9). Le Coran met en garde non seulement contre les combats, mais même pour prévenir les discours négatifs et mauvais entre eux, ou parler derrière l'autre, ou avoir de mauvaises pensées à l'égard de l'autre.

Dieu Tout-puissant peut provoquer des catastrophes sur les Musulmans pour avoir abandonné un acte de culte très important. Il rend obligatoire dans le verset 103 de Sourate Al-Imran : "Tenez vite à la corde de Dieu ensemble et ne vous séparez pas... " Le but ici est ne pas être pessimiste, mais plutôt faire attention à ce que Dieu a décrété. Nous devons rappeler aux Musulmans que la seule issue est de se repentir immédiatement pour cette erreur et, sous la direction du Coran, s'unir avec une unité inébranlable dans un esprit d'amour et de fraternité. Les Musulmans doivent dissiper tous les différends et se prononcer comme frères et sœurs.

Certains versets dans lesquels Dieu commande aux Musulmans d'être unis et interdit tout désaccord et leur séparation sont les suivants :

Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n’es responsable en rien : leur sort ne dépend que d’Allah. Puis Il les informera de ce qu’ils faisaient. (Sourate al-An’am, 159)

Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé. (Sourate as-Saff, 4)

Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre. (Sourate al-Anfal, 73)

En effet, il y a une grande agitation et une corruption dans le monde d'aujourd'hui, car les Musulmans n'agissent plus comme des protecteurs les uns des autres. Ils sont tombés faibles parce qu'ils sont en conflit les uns avec les autres.

Alors que presque tout le monde entier est uni contre eux, il n'est pas approprié de s'effondrer et de se battre les uns les autres. Les Shias, les sunnites, qui sont tous des Musulmans purs et tous les autres Musulmans qui disent : "La ilaha ill-Allah, Muhammad-ou r-Rasul Allah" sont, par la fourniture de Dieu, frères (Coran, 49 : 10) Pour cette raison, ceux qui ont la foi doivent rester dans des rangs étroits avec toutes leurs forces, se protéger et mener une lutte intellectuelle totale contre toute attaque.

Nous prions et espérons que le saint mois du Ramadan nous rapproche de cette union bénie !

La pièce d'Adnan Oktar à Téhéran Times:

http://www.tehrantimes.com/news/414369/Unity-is-the-way-out-for-the-Islamic-world

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257450/lunite-est-la-voie-dehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/257450/lunite-est-la-voie-dehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/tehran_times_adnan_oktar_unity_is_the_way_out_for_the_Islamic_world_2.jpgWed, 13 Sep 2017 09:38:26 +0300
Etre juste à tout prix

Chaque enfant naît avec un instinct d’amour. Un petit enfant ne saurait distinguer entre deux races différentes, les ethnies, les croyances ou la haine contre les autres. Le haine est un sentiment émotionnellement complexe qui est généralement appris à travers l’expérience - comme dans le cas où une personne montre de la haine envers vous - ou est enseignée avec la maturité. L’idée et l’essence de l’amour sont inspirées et communiquées aux personnes principalement à partir des livres sacrés divinement révélés, généralement par des récits qui contiennent de la sagesse. Par exemple, la Torah et le Coran relatent un récit très important sur le conflit entre deux frères : Caïn et Abel. C’est la première lutte fraternelle de l’histoire. Lorsque nous lisons ce récit dans la Torah, nous nous rendons compte que le conflit se produit car ils n’ont pas essayé de résoudre le problème par une communication pacifique et le résultat fut un meurtre. S’ils avaient essayé de surmonter la situation difficile en utilisant des moyens pacifiques, le problème aurait été résolu.

Malheureusement, les gens ont connu des événements similaires tout au long de l’histoire et, aujourd’hui, ils tombent dans un piège semblable comme la tension entre les Arabes palestiniens et les Juifs qui a de nouveau ressurgi. Sur le site sacré d’Al-Aqsa, le conflit entre les jeunes palestiniens et la police israélienne est passé à un niveau beaucoup plus sérieux et grave. Les lieux de culte ne devraient jamais être choisis comme lieux de conflit, et encore moins d’attaques armées. La réalisation d’actes violents dans une maison de prière est moralement erronée et inacceptable.  

L’une des raisons pour lesquelles cet incident a soulevé tant de tensions est le fait qu’il est devenu courant que certains provocateurs exploitent des lieux saints. Certains des dirigeants politiques et religieux ou des personnalités publiques manipulent les points sensibles de la société en utilisant un agenda politique. La rhétorique irréaliste et provocatrice utilisée par ces individus – telle que l’affirmation que les Israéliens vont venir détruire la Mosquée Al-Aqsa – mène les foules et leurs partisans dans les rues pour protester en masse. Il est déraisonnable et inapproprié d’utiliser la Mosquée Al-Aqsa comme instrument de provocation religieuse. C’est aussi une offense grave aux yeux de Dieu car ces affirmations imprudentes et sans fondement donnent parfois lieu à l’effusion du sang d’innocents.   

L’installation de détecteurs de métaux au composé d’Al-Aqsa - qui protégerait tant les Musulmans que les Juifs - a été utilisée comme prétexte pour les protestations et la violence. En réalité, ce n’était qu’une manipulation politique au détriment des civils palestiniens et israéliens. De plus, il y avait un appel à une 3ème intifada, visant à faire escalader la tension. Jusqu’à présent, de telles annonces attisantes ont apporté plus de problèmes et de pertes que de solution. Malheureusement, une poignée de jeunes Palestiniens, emplis de rage, réalisent des actions violentes – poignardant à mort des personnes innocentes, conduisant leur véhicule sur des arrêts de bus pour faucher des civils ou jetant des pierres sur des voitures. De telles actions finissent par affecter tous les Musulmans et non-Musulmans innocents vivant dans la région. Par conséquent, tant que ces agitateurs continuent l’utilisation de méthodes brutales, les quartiers se transformeront en un lieu où aucun Musulman ne voudra y résider.   

Les gouvernements, les dirigeants religieux et politiques musulmans ont la grande responsabilité de prendre des précautions sérieuses contre l’augmentation de cette mentalité fanatique étant donné que ces individus ont une tendance à radicaliser tous ceux qu’ils rencontrent. Par conséquent, ces personnes, une fois radicalisées, sont prêtes à poignarder tous les Juifs qu’ils rencontrent sans faire de distinction. Les gouvernements devraient guider et enseigner à leurs jeunes, des comportements affectueux, respectueux et protecteurs envers nos frères juifs. Le dispositif anti-juif sur Internet, à la télévision et dans d’autres endroits devrait être arrêté. Tout musulman a la responsabilité d’être juste et équitable à tout prix comme le révèle le Coran, puisque Dieu appelle les croyants : « Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l'ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père et mère ou proches parents... » (4:135) et « …que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété...» (5:8).

Ces types d’actes de violence se répandent aussi en raison de la couverture de presse trompeuse qui présente les faits de manière très déformée. Les personnes sans amour qui sont enclines à la violence et à la haine utilisent ces informations biaisées pour justifier leurs actes odieux. En fait, Dieu met en garde les croyants contre cette menace tant dans la Torah que dans le Coran de manière similaire.

« Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ». (Coran, 49:6)

« Tu ne répandras point de faux bruit. Tu ne te joindras point au méchant pour faire un faux témoignage. Tu ne suivras point la multitude pour faire le mal; et tu ne déposeras point dans un procès en te mettant du côté du grand nombre, pour violer la justice. » (Exode, 23:1-2)

Par conséquent, les Musulmans devraient être alertés pour ne pas tomber dans le piège de ceux qui incitent à la lutte entre les Juifs et les Musulmans car le véritable motif des provocateurs est de verser du sang et d’éradiquer les Musulmans et les Juifs pieux de la Terre Sainte. Récemment, après une couverture médiatique provocatrice, la Turquie a fait face à des troubles indésirables. Malheureusement, à Istanbul, deux attaques de synagogue se sont produites suite à des affrontements à Al-Aqsa ; d’abord dans la synagogue de Neve Shalom, puis dans la synagogue de Balat Ahrida, la plus ancienne synagogue de Turquie. Les provocateurs doivent savoir que ce n’est pas un acte héroïque mais plutôt immoral d’attaquer les lieux de culte. En outre, le recours à des attaques violentes est interdit dans le Coran. Selon le Coran, tous les lieux d’adoration - les synagogues, les églises, les mosquées - sont sacrés, intouchables et doivent être protégés (22:40). Par conséquent, tous les lieux de culte de nos frères juifs tels que la Synagogue Neve Shalom devraient être protégés.

Dans l’Islam, la paix est le but ultime ; il est essentiel de parvenir à une solution avec les parties adverses. Cependant, aujourd’hui, certains Musulmans préfèrent s’engager dans des méthodes agressives et prétendent les pratiquer au nom de l’Islam. Certains commettent des meurtres ou réalisent un attentat-suicide et le justifient en tant que guerre sainte. Ils commettent un péché grave aux yeux de Dieu. La plupart de ces Musulmans ignorent le fait que leurs actions sont contre le Coran. Ces ignorants sont trompés au nom de la religion, où la haine remplace l’amour, la rage remplace la compassion, l’inimitié remplace la fraternité et l’ignorance remplace l’art, la beauté et la culture. Par conséquent, il est facile de provoquer ces personnes en mettant un fusil ou un couteau entre leurs mains pour qu’ils assassinent des personnes d’autres religions. Ainsi, dénoncer les actes de ces radicaux n’a pas d’impact sur eux. Le vrai problème, c’est qu’ils sont endoctrinés par cette foi pleine de rage à la place du Coran. La solution est de contrer ces mensonges en les rappelant intellectuellement et en les éduquant sur l’enseignement du Coran.

Les croyances erronées devraient être remplacées par les croyances justes, ce qui éliminerait les conséquences désastreuses. Les deux parties finissent par souffrir. Les gens devraient comprendre leur véritable but et savoir qu’ils sont responsables de toutes leurs actions. Ils devraient savoir qu’ils ne seront jamais heureux avec la lutte et l’oppression. Ils doivent plutôt se comporter de manière attentionnée, aimante et affectueuse, se sacrifier pour les autres et vivre leur véritable but. C’est seulement ainsi qu’ils atteindront le bonheur.  

The Jerusalem Post:

http://www.jpost.com/Opinion/Being-just-at-all-costs-500844

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257449/etre-juste-a-tout-prixhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/257449/etre-juste-a-tout-prixhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/jerusalem_post_adnan_oktar_being_just_at_all_costs_2.jpgWed, 13 Sep 2017 09:28:36 +0300
Tout comme les armes chimiques, les armes conventionnelles tuent des citoyens innocents

Le 20ème siècle a vu apparaître de nombreuses nouvelles guerres et les mentalités destructrices du fascisme et du communisme. Les théories trompeuses portant sur les races soi-disant inférieures qui selon ces théories n'ont pas le droit de vivre ont été popularisées. Comme ces idéologies folles ont été répandues dans les sociétés, il est devenu plus facile pour certains de tuer. Cette mentalité a engendré un désastre et le 20ème siècle a connu deux horribles guerres mondiales.

L'utilisation des armes chimiques est l'un des héritages les plus fous que l'humanité a laissé derrière. Certains politiciens admirés par beaucoup au cours des guerres, comme Winston Churchill, ont ouvertement fait l'apologie de l'usage des guerres chimiques. Les prisonniers de guerre ont été utilisés comme cobayes pour les tests sur les armes chimiques et plus de 100.000 soldats sont morts à cause des armes chimiques au cours de la 1ère guerre mondiale.

Pendant la guerre, 124.000 tonnes de gaz chimiques ont été utilisés. En 1919, l'armée de l'air britannique a lancé des bombes chimiques sur les révolutionnaires bolcheviques au cours de la guerre civile russe et contre les Kurdes dans la région de Mossoul, en Irak. Au cours de la même période, l'Italie fasciste a également utilisé des armes chimiques ; ce qui a eu pour conséquence la mort de plus de 100.000 Abyssiniens.

Au cours de la 2ème guerre mondiale, les Japonais ont également eu recours à l'arme chimique mais en plus grande quantité, lançant des attaques chimiques contre les autres pays d'Asie, en particulier ceux qu'ils considéraient comme inférieurs.

En 1988, le régime irakien a lancé une attaque chimique contre la population kurde de Halabja, faisant 5.000 morts en quelques minutes.

Comme la production d'armes chimiques n'a pas cessé, les guerres et les échauffourées ont continué dans le monde entier avec une utilisation incessante et plus importante des armes conventionnelles comprenant le napalm et les bombes.

Alors que les bombes chimiques ont tué des gens d'une manière horrible, les armes conventionnelles ont été tout aussi dangereuses. Elles ont détruit des maisons et ont fait exploser des corps. Tout comme les armes chimiques, les armes conventionnelles et les bombes, qui sont aussi des machines synonymes de massacres, ont été utilisées de façon insidieuse et perfide, contre des civils la plupart du temps. Aujourd'hui, les dommages causés par les armes conventionnelles sur les civils ont atteint des proportions dramatiques.

La communauté internationale a condamné avec vigueur l'utilisation des armes chimiques, ce qui est louable. Toutefois on peut se questionner sur les raisons pour lesquelles de nombreuses organisations privées et non gouvernementales restent silencieuses quand il s'agit d'armes conventionnelles.

Nous avons tous été témoins de l'intense réaction des médias suite à la récente attaque chimique en Syrie qui l'a assimilée dans ses gros titres à "un crime contre l'humanité". Cependant, avant cela, quand des citoyens ont été tués à Damas et Idlib avec des armes conventionnelles, le monde ne s'est pas montré autant indigné. Alors que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies s'est réuni en urgence après les attaques chimiques, aucune action n'a été entreprise suite aux attaques qui ont eu lieu une semaine avant...

Il n'est pas moral de considérer la perte de vies innocentes suite à des armes conventionnelles comme acceptable et de la rabaisser à "un dommage collatéral". Si les effusions de sang à travers les largages de bombes sur les civils innocents sont considérées comme normales, ne devrait-on pas s'inquiéter du règne d'un peuple si peu scrupuleux ? Considérer la mort de civils avec des bombes et des armes comme acceptable tout en condamnant les armes chimiques peut ouvrir la voie à un immense désastre.

Mais nous sommes malheureusement déjà sur cette voie. Le silence, dont nous sommes témoins alors qu'une quantité terrifiante de sang est versée, est alarmant. Il s'agit d'une sorte de reconstruction subliminale imposée à la société par certains profiteurs de guerre. Cela mène à ce que les gens s'habituent à des choses auxquelles ils ne se seraient jamais habitués et approuvent des actions qu'ils n'auraient jamais approuvées. Il n'en tient qu'à nous de mettre un terme à cette  vision du monde insidieuse.

Le combat que nous devons mener est d'empêcher toute idéologie qui enlève toute valeur à l'être humain et qui rende les guerres acceptables. Les guerres sont valorisées par les idéologies non saines ; ces mêmes idéologies privilégient la cruauté. Il est de notre devoir de contrecarrer les procédés de ceux qui considèrent les armes de destruction massive sont des crimes de moins grandes importances et de réfuter les idées de ceux qui pensent que la guerre est une nécessité.

The Arab Weekly :

http://www.thearabweekly.com/?wrid=364

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257346/tout-comme-les-armes-chimiqueshttp://harunyahya.fr/fr/Articles/257346/tout-comme-les-armes-chimiqueshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/the_arab_weekly_adnan_oktar_much_like_chemical_weapons_conventional_arms_kill_innocent_civilians_2.jpgSun, 10 Sep 2017 17:08:39 +0300
Il ne devrait plus exister d’endroits comme Guantanamo dans le monde

La torture est une méthode inhumaine utilisée depuis toujours lors d’interrogatoires, punitions, intimidations, ou revanche. Cette pratique primitive médiévale est malheureusement favorisée par de nombreuses nations aujourd’hui. Les méthodes d’interrogatoire basées sur la torture sont parfois adoptées par des dictatures autoritaires mais également par des états modernes qui prétendent être les pionniers de la civilisation et de la démocratie.

Les endroits où cet affront à l’humanité est le plus intensément pratiqué, sont comme nous le savons tous, les prisons irakiennes et afghanes qui ont été mises en place après le 11 septembre, quelques navires dans les eaux internationales et la prison militaire de Guantanamo, qui porte le nom de la Baie cubaine de Guantanamo. Ces pratiques impitoyables qui ont eu lieu à la prison d’Abu Ghraib ont été révélées à la presse avec des photos à l’appui. L’une des violations les plus fondamentales de Guantanamo est que les détenus ne savent pas quand, ou s’ils seront jugés. Par ailleurs, ils n’ont aucun moyen de faire appel à un système juridique pour des recours.

Karen J. Greenberg, auteure de "les 100 premiers jours de Guantanamo" décrit que le mécanisme juridique empêche les prisonniers à avoir droit à un procès, qui est pourtant le droit le plus naturel des droits de l’homme :

Les auditions avant procès, commencées des années auparavant pour les affaires déjà en cours, devraient continuer 16 ans après que les attaques pour lesquelles les accusés sont jugés ont eu lieu. Le procureur général des 5 accusés des attaques du 11 septembre qui ont été transportés à Gitmo (Guantanamo) en 2006 et accusés en 2012, a récemment proposé, sans la moindre trace de remords, que les procès pourraient commencer en mars 2018. En prenant en compte les appels, ils devraient vraisemblablement se terminer vers la troisième décennie de ce siècle.

Ce qui est également étonnant est que certains prisonniers sont reconnus innocents et sont libérés après avoir passé de nombreuses années en prison. Par exemple, le Mauritien Mohamed Ould Slahi, connu pour être le prisonnier le plus torturé de l’histoire de Guantanamo, a été libéré après avoir passé 14 ans en prison sans aucune charge.

Dans son livre Le journal de Guantanamo, publié en janvier 2015, Slahi a livré le plus détaillé témoignage de tortures affligées aux prisonniers de Guantanamo. Selon Slahi, des abus sexuels, des punitions obligeant à rester debout pour de longues périodes, la privation de sommeil, la noyade, les bruits intenses, l’obligation de boire de l’eau salée jusqu’à ce que les prisonniers vomissent et les coups portés au visage et aux côtes alors qu’ils sont immergés dans de la glace pour cacher les bleus font partie des pratiques de torture.

De nombreuses organisations telles que Amnesty International et les Nations Unies ont décrit dans leurs rapports, à maintes reprises, les pratiques de Guantanamo qui durent depuis plus de 15 ans comme étant scandaleuses et contre les droits de l’homme. Ces rapports ont toutefois été inefficaces contre ce système soutenu par les Etats.

Fermer Guantanamo était l’une des plus notables promesses d’élections de l’ancien Président Obama avant qu’il dirige le gouvernement. Mais comme d’autres nombreuses promesses qu’il n’a pu tenir, il n’a pas fermé Guantanamo.

Il ne fait aucun doute que la fermeture de Guantanamo constituerait une étape importante en terme de droits de l’homme et de liberté. Cependant la fermeture de Guantanamo ne suffira pas à faire avancer les droits de l’homme et ne permettra pas de gagner la guerre contre le terrorisme. Tout d’abord, les médias mentionnent souvent le fait que la CIA détient de nombreuses prisons secrètes et des centres de détentions dans le monde entier. Par ailleurs, il existe de nombreux rapports et preuves à ce sujet.

On estime qu’il existe des centaines de "prisons fantômes" mises en place pour obtenir des renseignements dans de nombreux pays et non liées légalement à aucun droit de défense. Le fait que ces prisonniers ne soient officiellement enregistrés dans aucun système judiciaire explique pourquoi on les compare à des "fantômes". Des rapports publiés par les Etats-Unis eux-mêmes révèlent cette sombre vérité : les prisonniers étaient étouffés avec de l’eau pressurisée, abusés, frappés, recevaient des chocs électriques et subissaient les pires des tortures au cours de leurs interrogatoires.

Dans son article intitulé  "Peur des Ténèbres en Afghanistan" publié dans son site internet, le correspondant et journaliste du New York Times spécialiste du Moyen Orient et de l’Afghanistan, décrit en détail les meurtres, enlèvements, détentions illégales, interrogatoires et tortures qui ont eu lieu dans les prisons dans les bases militaires américaines. En outre, le HCR affirme qu’en plus de Guantanamo, de l’Afghanistan et de l’Irak, la CIA dirige d’innombrables prisons secrètes dans 66 pays dans le monde entier.

Selon l’organisation des droits de l’homme Reprieve, et comme publié dans le Guardian en 2008, la CIA détient au moins 26.000 personnes dans des prisons secrètes dans le monde entier. En plus de cela, la CIA possède une flotte de navires-prisons ; au moins 17 navires américains répondent à cette mission.

Le rapport de 6.000 pages élaboré par la Commission du Sénat américain sur le Renseignement, terminé en 2012, contient de nombreux détails importants sur les pratiques horribles effectuées par la CIA après le 11 septembre. A l’heure actuelle, seules 525 pages de ce rapport sont disponibles au public.

Il est évident qu’aucune pratique illégale et torture, défini comme un crime contre l’humanité, ne doit changer le fait qu’il est nécessaire de prendre des précautions pour combattre le terrorisme. Cependant le combat contre le terrorisme qui dure depuis presque 15 ans a mis en évidence le fait que la violence engendre plus de violence alors que le sang de milliers de personnes continue de couler dans ce qui pourrait être comparé, au mieux, à "une éclipse de la raison". L’élément principal qui éliminera le terrorisme et la violence ne réside pas dans la fermeture de prisons cachées dans différentes parties du monde, ni dans des méthodes d’interrogatoire inavouables, ni dans des humiliations et tortures ; pour combattre le terrorisme, il faut mener un combat philosophique afin d'éliminer les causes et philosophies qui créent et nourrissent le terrorisme. Ceci ne peut être mené que par un programme culturel compréhensif.

Par exemple, même si le camp de Guantanamo, où on dit que 41 prisonniers sont enfermés aujourd’hui, fermait demain, les mauvaises actions entreprises dans ce combat contre le terrorisme continueront de causer des pertes matérielles et humaines. Ce qui compte est de mettre un terme à cet état d’esprit et système qui juge totalement légitime de piétiner les droits de l’homme dans des centres gardés secrets à l’opinion publique.

Nous espérons que le gouvernement Trump, qui critique les erreurs des gouvernements précédents et qui met un point d’honneur à ne pas les répéter, mettra un terme à cette grande tragédie humaine le plus vite possible. Nous espérons que M. Trump ne permettra plus à la CIA et aux extensions du MI6, qui dirigent tout en coulisses, de gérer des systèmes brutaux et horrifiants par le biais de leurs institutions américaines.

Kashmir Reader & Riyadh Vision:

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/05/27/there-should-be-no-more-guantanamos-in-the-world/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/257345/il-ne-devrait-plus-existerhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/257345/il-ne-devrait-plus-existerhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/kashmir_reader_adnan_oktar_there_should_be_no_more_guantanamos_in_the_world2.jpgSun, 10 Sep 2017 15:34:34 +0300
La crise du Qatar et la responsabilité des Musulmans

A partir de la seconde moitié du 19ème siècle, le monde musulman s'est noyé dans quantité de dissensions et de tumultes. Au cours de ces 150 dernières années, l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient ainsi que les régions près de l'Orient, ont été ravagés par des myriades de révolutions, de guerres civiles, de conflits et d'invasions. Des millions d'hommes et de femmes musulmans de tout âge sont tombés en martyrs dans ce paysage violent tandis que d'autres millions encore ont essayé de se cramponner à la vie en exile, dans des camps de réfugiés, des cités dévastées ou encore des maisons abandonnées.

Dans cette période sombre, des Arabes aux Kurdes en passant par les Berbères, les Turkmènes, les Azerbaïdjanais, les Afghans, les Iraniens et les Pakistanais, d'innombrables innocents de toutes les nations ont perdu leur vie dans ces conflits entre frères. Rien que dans la seconde moitié du 20ème siècle, plus de 10 millions de Musulmans sont tombés en martyrs par des balles tirées par d'autres Musulmans. Tandis que le monde musulman était dans une profonde affliction à cause de ses pertes, ceux qui ont manigancé ces fléaux se sont développés économiquement et politiquement, les permettant ainsi d'étendre leur influence sur les Musulmans.

Au début du 21ème siècle, le terrorisme a alimenté le brasier, déjà violent, du tumulte. Aujourd'hui, les Musulmans bombardent quotidiennement les mosquées en Irak, en Syrie, au Yémen, en Egypte et en Lybie ; les attentats suicides sèment le carnage dans les marchés, les bazars, les écoles, les hôpitaux et dans les rues. Un brouillard de tumultes et de dissensions qui n'a pas son pareil dans les 1400 années de l'histoire islamique a fait irruption dans la communauté musulmane. Le monde musulman est en train de souffrir d'un manque sévère de clairvoyance. Les politiciens, les hommes d'état, les militaires, les intellectuels, les leaders d'opinion et les chefs religieux se traînent les pieds pour ce qui est de limiter l'ampleur du tumulte. Les réunions au sommet à propos de l'établissement de la paix restent sans effets.

Les supplications des Musulmans chagrinés sont noyées dans le vacarme des dissensions et d'autre part, les désastres touchant le monde islamique s'aggravent de jour en jour, frappant toujours plus de Musulmans.

Aujourd'hui, la Lybie, la Syrie, le Yémen, l'Iraq et l'Afghanistan sont en proie à des conflits civils tandis que le terrorisme est devenu partie intégrante du quotidien en Egypte, au Liban, au Pakistan et en Algérie. Quant à la Palestine, elle est toujours divisée en deux.

Les médias occidentaux nous présentent chaque jour de nouvelles cartes sur lesquelles se trouvent un Iran et une Arabie Saoudite divisés. Dans un milieu turbulent tel que celui-ci, les Musulmans devraient être dans l'obligation de donner la priorité à leurs points communs plutôt qu'à leurs différences et promouvoir l'unité plutôt que le conflit. La péninsule arabique est déjà en proie à la dissidence à l'Ouest, au Nord et au Sud et dernièrement, une autre étape a été franchie pour ce qui est de semer le désordre à l'Est aussi.

Avec, d'une part, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis, le Yémen, la Libye et les Maldives et, d'autre part, avec le Qatar, une nouvelle division est en train de se dessiner parmi les pays de ces régions.

La dissension la plus récente a eu lieu avant l'aïd el-Fitr (la fête de la rupture du jeûne) par le boycott du Qatar par sept pays. Le Qatar a été invité à fermer ses ambassades et à récupérer les citoyens qatariens de ces pays. Le seul pays limitrophe du Qatar qu'est l'Arabie Saoudite a fermé ses frontières, une décision qui a empêché la fourniture de nourriture et de secours d'urgence dans le pays. Ces sanctions sévères ont été suivies par un ultimatum exigeant l'accomplissement d'une liste de lourdes demandes. Parmi ces demandes avec lesquels aucun état souverain ne serait jamais d'accord, la fermeture d’organisations médiatiques basées au Qatar et l'arrêt d'alliances militaires. A la fin des dix jours donnés au Qatar pour satisfaire aux exigences, le pays a répondu en rejetant catégoriquement l'ultimatum. La réunion au Caire n'a rien changé ; le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré que la sanction continuera tant que l'administration qatarienne n'aurait pas satisfait les demandes.

Ces évènements peuvent provoquer un soulèvement de tensions et ouvrir la porte à la possibilité d'activités militaires qui pourrait submerger l'ouest de la Péninsule Arabique et de l'Iran sur l'autre rivage du golfe. Les pays imposant le boycott comme l’Arabie Saoudite, le Bahreïn et les Émirats Arabes Unis sont des pays sunnites avoisinant le Golfe Persique au-delà duquel se situe l'Iran chiite. De même, sur la côte nord du Golfe se situe Basra, la région majoritairement chiite de l'Irak. Il sera difficile de faire des prédictions sur les conséquences probables d'une tension grandissante dans la région entre les sunnites et les chiites.

De plus, la région du Golfe s’étend sur deux-tiers des réserves pétrolières mondiales et un-tiers des réserves de gaz naturel mondial : le Détroit d'Ormuz, le passage unique du Golfe vers la haute mer, est aussi la seule passerelle pour les exportations pétrolières du Koweït, de l'Irak, de l'Iran, de l'Arabie Saoudite et du Bahreïn. 40% du commerce pétrolier mondial passe par le Détroit d'Ormuz. La mise en danger de cette route mènera aussi à la participation de la communauté internationale dans la crise. Aujourd'hui, la Méditerranée est devenue pratiquement une zone de guerre navale. De la même façon, les porte-avions, les contre-torpilleurs, les missiles terrestres et maritimes ou les avions de guerre qui inondent le Golfe Persique rapprochent la région d'une guerre totale. Les conséquences de cette guerre, si elle venait à se produire, défient l'imagination.

Aujourd'hui, ceux qui profitent de ces rapports tendus ne sont en aucun cas les Musulmans. Tout au contraire, cette situation créera de nouveaux schismes dans le monde islamique qui ne servira que les intérêts de certains groupes puissants. L'Irak, le Koweït, la Turquie, l'Iran et l'Oman n'ont pas pris part au boycott du Qatar, préférant rester neutre dans la région. Cependant, rester silencieux n'est pas une solution.

En ce sens, les efforts de conciliation du Koweït et de la Turquie sont d'une importance capitale ; les autres pays de cette région doivent aussi absolument participer à ces efforts. Tandis que le Cheick Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, l'émir du Koweït, a déclaré que la résolution des conflits entre les Etats du Golfe est un devoir indispensable, la Turquie est intervenue directement après le début de la crise en menant les négociations diplomatiques nécessaires et en envoyant de la nourriture au Qatar empêchant ainsi aux dimensions humanitaires et politiques de la crise de s'aggraver.

Al-Sabah, le Ministre des Affaires étrangères koweïtien a lancé un appel au dialogue pour la résolution de la crise tout en mettant l'accent sur le fait que les conflits entre les Musulmans devraient absolument être abordés dans l'unité et "sous le parapluie du Golfe", autrement dit, entre eux. Les paroles qu'Al-Sabah a prononcées dans le but de servir de médiateur entre les deux côtés sont vraiment dignes de louanges, il dit : "Nos frères qatariens sont prêt à comprendre la réalité des scrupules et des préoccupations de leurs frères et de tenir compte de leur noble tâche pour améliorer la sécurité et la stabilité". Il est crucial que les gouvernements turc et koweïtien réalisent un signe islamique majeur en jouant un rôle de réconciliation dans la crise.

Ceci est un acte qui devrait être soutenu, apprécié et prié pour son succès.

Les Musulmans ne peuvent ramener la paix et la sérénité dans le monde que s'ils maintiennent des relations amicales et joignent leurs forces plutôt que de provoquer des animosités entre eux. Par-dessus tout, en agissant ainsi, ils accompliront aussi leurs obligations coraniques. La division des Musulmans n'est qu'un piège et tomber dans ce piège a toujours couté chère aux Musulmans et a toujours abouti à la violence et au carnage. La communauté musulmane devrait se rendre compte qu'elle est poussée dans ce piège et devrait aussi rechercher des moyens d'atteindre l'unité et non pas la séparation.

Eurasia Review & Nepal24Hours.com :

http://www.eurasiareview.com/21072017-qatar-crisis-and-muslims-responsibility-oped/

https://www.nepal24hours.com/qatar-crisis-muslims-responsibility-oped/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/255766/la-crise-du-qatar-ethttp://harunyahya.fr/fr/Articles/255766/la-crise-du-qatar-ethttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/eurasia_review_adnan_oktar_Qatar_crisis_and_Muslims_responsibility2.jpgSun, 20 Aug 2017 17:01:21 +0300
Pourquoi il est incorrect d'opposer le croissant de lune contre la croix dans une guerre sainte

Les lieux de culte sont sous protection comme dit dans le Coran. Il est interdit dans l'Islam de nuire aux prêtres et aux Chrétiens. Par conséquent, essayer d'alimenter l'hostilité contre les Chrétiens ou de provoquer un combat entre le croissant de lune et la croix est en complète opposition avec la Coran.

Malheureusement, le fanatisme qui s'est développé au sein de l'Islam cause de tel crime de haine. Par conséquent, il est important de faire la distinction entre l'Islam basé seulement sur le Coran et le fanatisme qui dénature le Coran en faisant appel à des paroles faussement attribués au Prophète Mohammed (pbsl) ainsi qu'à d'autres livres islamiques additionnels qui consistent en fatwas (décrets) faits par des savants religieux.

Le complot contre les Chrétiens et les Musulmans

Le Prophète Muhammad (pbsl) nous montre comment doit être l'approche des Musulmans envers les Chrétiens. En 628 après Jésus-Christ, quand une délégation du Monastère de St-Catherine vint à lui pour demander protection, il les accorda une charte des droits connu sous le nom de Ashtiname et il ordonna aux Musulmans d'y obéir jusqu'au jour du jugement dernier.

Malheureusement, dans le monde d'aujourd'hui, certains penseurs occidentaux ont encouragé l'idée d'extrémisme pour créer un modèle de l'Islam misérable totalement opposé à la science, l'art, la beauté, l'esthétique, la sculpture, la musique, etc.

Par exemple, "le choc des civilisations" et "l'ère des guerres musulmanes" de Samuel Huntington ne sont rien de plus que des promotions d'un fanatisme qui ouvriront la voie à l'élimination de l'Islam. Les arguments incitent à commencer une guerre mondiale et à détourner le monde entier des croyances religieuses. A travers cette idéologie extrémiste, la haine contre les Chrétiens est inculquée parmi les partisans de cette idéologie et ils sont prêts à éliminer les Chrétiens. En effet, l'athéisme s'est propagé partout en Europe et il ne reste qu'un faible nombre de Chrétiens et, avec le prétexte de la guerre entre la croix et le croissant de lune, ces conspirateurs essayent de les éliminer. Le pianiste français de renom, Stephane Blet, a parlé de ce risque en disant que les médias sont en train d'être utilisés intentionnellement pour rendre les Européens craintifs vis-à-vis de l'Islam et que certains cercles essayent de provoquer une guerre entre les Chrétiens et les Musulmans.

Par conséquent, les Chrétiens et les Musulmans devraient unir leur force pour déjouer ces complots et pour lutter ensemble contre les idéologies irréligieuses. Laisser entendre qu'il y a une guerre entre la croix et le croissant de lune serait une grave erreur car il n'y a qu'une lutte entre les croyants et les incroyants.

Exemples de persécution de la population chrétienne

En relation avec ce complot, les minorités chrétiennes dans les pays musulmans comme la Somalie, l'Afghanistan, le Pakistan, le Nigeria et le Kenya, sont persécutées. Le nombre d'habitants chrétiens au Moyen-Orient diminue considérablement, la population a diminué de 20% à 3-4% en un siècle. Selon le Département d'État américain, les Chrétiens sont maltraités dans plus de 60 pays tant par leur gouvernement que par leurs voisins à cause de leur foi. Comme mentionné dans l'étude de l'Open Doors : chaque mois, 322 Chrétiens sont assassinés, 214 églises ou propriétés chrétiennes sont détruites et 772 attaques violentes sont perpétrées contre les Chrétiens.

En Egypte, des Chrétiens coptes ont été pris pour cible pendant qu'ils allaient au monastère et, au moins 28 Chrétiens, dont la plupart était des enfants, ont été tués et des douzaines de plus était blessées. L'attaque du dimanche des rameaux du 9 avril 2017 – encore en Egypte – qui a entraîné la mort de 43 personnes est survenue peu de temps après le massacre de 25 Chrétiens coptes lors d'un attentat à la bombe dans une cathédrale pendant Noël dernier, les deux attentats étant perpétrés par Daech. Selon un groupe de réflexion américain, le nombre d'attaque contre les coptes est porté à 26 en 2017 avec un total de 88 personnes tuées. Cependant, l'Egypte n'est pas le seul endroit où les Chrétiens coptes sont discriminés, des années de départ massif ont laissé un peu plus d'un million de Chrétiens coptes avec seulement 100 églises à travers le monde. En Syrie aussi, durant les cinq ans de conflit, la population chrétienne a diminué de 1,5 million à 500.000.

Tuer les Chrétiens n'est pas une guerre sainte

Ces attaques violentes sont basées sur des discours de haine mentionnés dans des faux hadiths qui existent dans des livres d'interprétation consistant en fausses pratiques islamiques et en fatwas (décrets). Ces actes de violence sont complétement idéologiques comme on peut le constater dans les attaques terroristes à Stockholm et au marché de Noël de Berlin à la fin de l'année passée. Dans les deux cas, les fanatiques ont pris pour cible des Chrétiens innocents seulement à cause de leur foi.

La vérité est tout à fait le contraire de cela dans le Coran. Cependant, une personne malintentionnée peut mettre en avant certains versets du Coran en rapport avec la guerre pour justifier cette violence mais il est important de rappeler que ces versets font référence à une guerre se déroulant à un moment bien déterminé quand il y avait une oppression sévère envers les Musulmans. Ces versets renvoient à une période particulière où il a été donné aux croyants le droit de se défendre. De nos jours et conformément au droit international, le droit de se défendre est un droit accordé à tout individu sous oppression ou aux états modernes qui sont attaqués.

Pourtant les faux hadiths affirment que les Musulmans ont le droit de tuer même des femmes et des enfants, ce que le Coran interdit formellement. Le Prophète Muhammad (pbsl) n'ordonnerait jamais d'exécuter des innocents. Par conséquent, il est important pour les pays d'immobiliser ces livres contenant des hadiths sur le meurtre ou la haine s'ils veulent éviter le terrorisme. Ce sera la bonne façon de lutter contre Daech, Al-Qaeda et les Talibans. De plus, les états musulmans devraient intervenir dans cette situation extrêmement grave en mettant l'accent sur le fait que ces hadiths ne sont rien que des superstitions et que les croyants ne sont responsable que par rapport au Coran.

Le concept du fanatisme est sombre et accable les gens. Les gens capturés par ces ténèbres pensent qu'ils sont forcés à vivre dedans. Ensuite, ils voient la lumière qui brille dans leurs yeux et croient qu'ils ne peuvent s'y accoutumer. Mais ce n'est pas vrai, ils s'habitueront à vivre dans la lumière

Egyptian Streets :

https://egyptianstreets.com/2017/06/09/why-pitting-the-cross-vs-the-crescent-in-a-holy-war-is-wrong/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/255765/pourquoi-il-est-incorrect-dopposerhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/255765/pourquoi-il-est-incorrect-dopposerhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/egyptian_streers_adnan_oktar_why_pitting_the_cross_vs_the_crescent_in_a_holy_war_is_wrong2.jpgSun, 20 Aug 2017 16:55:35 +0300
Savez-vous qu'un enfant meurt toutes les six heures en Syrie ?

"En 2016, toutes les six heures, un enfant meurt ou est sévèrement blessé en Syrie... chiffre spectaculaire. Mais ce ne sont là que les chiffres que nous avons été en mesure de vérifier. Nous supposons que le nombre d'enfant victime est en réalité bien plus grand."

Geert Cappelaere, directeur régional de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

Une des seules choses dans ce monde sur laquelle tout le monde sera d'accord est qu'aucune atteinte ne devrait être portée aux enfants. Il est évident qu'ils doivent être heureux, en sécurité et bien surveillés car les enfants sont les ornements de ce monde. Ils sont les membres purs, innocents et inconditionnellement adorables de notre civilisation.

De nos jours malheureusement, d'innombrables guerres et de conflits font de notre monde un endroit difficile à vivre et les enfants sont les premiers à en souffrir.

Par exemple, en Syrie, 7,5 millions d'enfants ont grandi en ne connaissant rien d'autre que la guerre. Pendant ces six dernières années, ils se sont réveillés et endormis aux sons des bombes, de la mort et de la souffrance. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, la guerre civile syrienne a couté la vie de presque 14.000 enfants, un chiffre qui a augmenté après la participation des pouvoirs étrangers. De plus, environ 2,4 millions de garçons et de filles syriens doivent supporter la douleur et le stress de vivre dans des pays étrangers où ils ne sont pas désirés.

Ces enfants ont vécu tellement de moments difficiles ; deux enfants syriens sur trois ont souffert de pertes de guerre. Parfois, c'est un être cher ou alors c'est leur maison bombardée ou encore ils sont eux-mêmes blessés. Il n'est donc pas surprenant de voir que 50% d'enfants syriens ne sont plus à l'école, autrement dit, la moitié de toute une génération future d'un pays manque la possibilité d'un développement social et d'un avenir durable. De plus, un de ces enfants sur quatre a le risque de développer des graves troubles de santé mentales.


Mohammed, 14 ans, doit travailler dans un atelier de réparation pour aider sa famille. Pendant que beaucoup d'enfants de son âge demandent à avoir des smartphones et des consoles de jeux, il dit "ce que je voudrais le plus c'est de pouvoir quitter ce travail et de retourner à l'école".

Imaginez le malaise que vous ressentez quand vous voyez une nouvelle particulièrement horrible à la télévision. Vous l'éteindriez ou détourneriez vos yeux. Ces enfants doivent vivre quotidiennement avec des choses qui sont probablement pire et ils en sont parfois la cible. Regardons par exemple ce qu'il est arrivé à Majed, 13 ans. Son ami Omar et lui jouaient dans un parc public à l'est d'Alep. Ça faisait deux semaines qu'un cessez-le-feu avait été signé et tant bien que mal, ils se sentaient plus en sécurité. Majed se rappelle avoir vu un étrange objet métallique enterré dans le sable. Quand il a marché dessus, ça a explosé. Il explique "j'ai été projeté dans les airs mais je n'ai jamais perdu connaissance. J'étais inquiet à propos d'Omar, je ne savais pas comment l'aider".

Son ami Omar était mort, Majed a survécu avec plusieurs blessures sur son visage et une partie de ses intestins a dû être enlevée. Il a, toutefois, besoin d'aide pour se lever et pour marcher.

Même les hôpitaux et les écoles ne sont pas épargnés. Par exemple, en novembre 2016, une attaque aérienne a frappé un hôpital pour enfants à Alep et le personnel a dû évacuer les patients, y compris des bébés qui étaient toujours dans leur incubateur.

En plus de toutes ces difficultés, le pays n'a plus aucune infrastructure et le manque de services de santé a des implications particulièrement difficiles pour le malade et le blessé. Aujourd'hui, 95% de la population syrienne ne peut pas avoir accès à des services médicaux décents. Imaginez-vous blessé et n'ayant pas un médecin à vos côtés pour pouvoir être soigné ou de médecin n'ayant pas d'anesthésie pendant qu'il vous soigne ou d'antibiotique pour s'assurer contre un risque d'infection éventuel. Ce ne sont là que certains des problèmes avec lesquels les Syriens doivent vivre quotidiennement et les enfants doivent y faire face tout comme les adultes.

Comme mentionné auparavant, la plupart des enfants ne vont pas à l'école et travaillent généralement dans des emplois qui sont trop durs pour eux. Ils sont fréquemment sujets au harcèlement, à l'exploitation sexuelle ainsi qu'à des mauvais traitements. Les enfants soldats sont aussi en hausse dans le pays et les études indiquent que des enfants mineurs sont utilisés dans les fonctions les plus atroces comme l'exécution ou comme gardien de prison.

Malgré tout ça, la majorité du monde choisit de fermer les yeux sur la situation du peuple syrien. Les pays voisins comme la Turquie, le Liban, la Jordanie, l'Irak et l'Egypte ont généreusement accueilli les réfugiés syriens malgré les limites de leurs propres ressources.

Et maintenant, les bonnes personnes du monde s'unissent et travaillent dur pour réveiller le monde sur la situation critique de ces êtres humains. Par exemple, les Chrétiens pieux s'appellent les uns les autres pour surmonter leur crainte de l'inconnu, la crainte qu'il pourrait y avoir des terroristes parmi les réfugiés.

Jésus a appelé ses disciples à agir : "Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent" (Luc 6 : 27-32). Les réfugiés syriens ne sont évidemment pas nos ennemis. Ils ne nous haïssent pas. Mais même si nous pensons qu'ils le sont, Jésus nous dit de les aimer.

Jésus nous montre un chemin différent. Il nous demande d'aimer nos voisins même s'il peut y avoir des ennemis parmi eux.

Il n'y a aucun doute que ces jours passeront et que le peuple syrien n'aura plus besoin de notre aide. Mais quand ce moment arrivera, il y aura une question en suspens pour tout le monde : "Ai-je fait ce que je pouvais quand ils avaient besoin de moi ou suis-je seulement resté assis à ne penser qu'à moi-même ?"

Al Bilad & Only Kashmir:

http://onlykashmir.in/a-child-dies-every-six-hours-in-syria/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/255715/savez-vous-quun-enfant-meurthttp://harunyahya.fr/fr/Articles/255715/savez-vous-quun-enfant-meurthttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/al_bilad_adnan_oktar_did_you_know_a_child_dies_every_six_hours_in_Syria_2.jpgSun, 20 Aug 2017 01:31:36 +0300
L'Islam et le piège du fanatisme

Ces derniers temps, des sujets tels que "l'Islam moderne" et "l'Islam et le modernisme" ont été fréquemment discutés dans le monde islamique. Quand les gens examinent ces sujets de plus près, il en ressort clairement que l'Islam nous présente, tant historiquement que dans le futur, la conception la plus moderne de la vie ainsi que le modèle social parfait pour toute personne.

Tout d'abord, l'Islam moderne n'est pas l'adaptation de l'Islam à la mentalité, au mode de vie ou à la conception de la morale et des valeurs sociales d'une époque particulière. Ce n'est pas non plus le détournement de la morale de l'essence de la religion islamique.

L'Islam moderne n'est pas la prétendue interprétation de l'Islam empreint de philosophies superstitieuses comme le socialisme, le communisme, le matérialisme ou le darwinisme, mis en place par des personnes atteintes d'un complexe d'infériorité qui ne peuvent comprendre la grandeur de l'Islam. L'Islam moderne n'est pas non plus l'effort d'intégrer divers concepts culturels dégénérés et de valeurs morales tordues, comme l'homosexualité, dans l'Islam en qualifiant ces perversions de moderne.

L'Islam moderne définit le fait que l'Islam basé uniquement sur le Coran, libre de toutes superstitions et de bigoteries, enseigne un concept de la modernité qui est bien au-delà de la perception et de la compréhension de la plupart des gens ou des sociétés. L'Islam moderne est le système parfait qui émergera quand les gens vivront dans la sincérité après avoir compris le sens le plus juste du Coran. C'est l'application authentique de la démocratie et de la liberté.

L'Islam moderne est l'Islam vécu selon le Prophète (pbsl) et ses compagnons. L'époque à laquelle ces personnes bénies ont vécu était une période où la liberté, la liberté de penser, la démocratie, la justice et les droits de l'homme étaient pratiqués à la perfection. C'était une période où le bonheur, le confort, l'honnêteté et la sincérité prévalaient et où l'Islam au sens vrai du terme était la manière de vivre la plus confortable, la plus facile et la plus plaisante. Si l'envoyé de Dieu habitait à notre époque, nul doute qu'il aurait été l'homme le plus moderne de notre temps et le plus beau modèle de religiosité moderne.

La modernité d'une personne ne se mesure pas avec des biens matériels. La modernité signifie qu'une personne est la plus convenable, la plus imitée, la plus aimée, dans des points comme la moralité, la raison, la culture, la compréhension, la conscience, l'attention, les manières, le comportement, la personnalité, la mode, l'art et l'amour.

Il est évident que la compréhension de la religion, le mode de pensée et le style de vie prévalant dans la majeure partie du monde islamique contemporain n'ont malheureusement aucun rapport avec le modèle décrit plus haut. En fait, quand l'Islam est mentionné, un système entièrement contre la modernité, la qualité, l'esthétique, l'art, la science et la liberté vient à l'esprit dans le monde occidental.

La seule raison de cette image négative réside dans le fait que la majorité des Musulmans ne suivent pas l'Islam mentionné dans le Coran mais plutôt la religion du fanatisme remplie de superstitions et de pratiques datées sans aucun rapport avec le Coran et pourtant pratiquée au nom de l'Islam. Les croyances, les règles, les coutumes et traditions des cultures tribales des périodes passées définissent la base sociale, culturelle et morale de ce système fanatique. Ce système superstitieux, qui peut aussi être appelé "la religion des ancêtres" et qui est sévèrement condamné dans beaucoup de versets dans le Coran est malheureusement reconnu aujourd'hui comme la vraie religion islamique parmi la majorité des Musulmans et le monde occidental.

Les femmes sont les plus importantes victimes des cultures tribales et elles ont été sujettes aux plus fortes sanctions, oppressions, interdictions et privations résultant de ce fanatisme. Le fait que les femmes sont considérées comme des êtres humains de seconde classe, qu'elles sont victimes de violence domestique et extérieure, exclues de la vie sociale, considérées comme la propriété de leur mari ou de leur famille, forcées à se marier comme une marchandise, privées de beaucoup de droits humanitaires et de libertés comme l'éducation et les voyages et qu'elles deviennent victimes des crimes d'honneur ou tuées par lapidation sont tous les produits d'une mentalité tordue qui est héritée d'un ordre tribal dominé par les mâles. Toutes ces pratiques sont inhumaines et brutales et vont à l'encontre des enseignements coraniques.

Les crimes d'honneur, qui sont commis toutes les 90 minutes dans le monde islamique, sont considérés comme un acte juste et ne sont pas soumis à des sanctions légales. Dans les pays où les crimes d'honneur sont les plus répandus et considérés comme pratiquement légaux, plus de 1000 crimes d'honneur sont dissimulés et laissés impunis chaque année.

Tandis qu'une compréhension fanatique de l'Islam essaye de rendre acceptable le fait de rendre les femmes semblables aux hommes en les laissant négligées et en mauvaise santé, le Messager de Dieu (pbsl) a fortement interdit aux femmes de ressembler aux hommes et aux hommes de ressembler aux femmes et a toujours conseillé aux femmes d'être soignées. A cette époque, les femmes musulmanes teignaient leurs cheveux et utilisaient du maquillage avec des substances comme le henné et un mélange à base de safran.

La seule raison qui tient certains Musulmans si éloignés des possibilités et des belles choses qu'une civilisation contemporaine peut offrir réside dans le fait qu'ils ont abandonné le Coran et sont tombés sous l'emprise du fanatisme. En vivant selon une représentation artificielle de l'Islam, ces gens ont tourné le dos à la modernité, la liberté, la prospérité, la qualité, la science, l'art et l'esthétique, la peinture, la musique, la sculpture et, en plus, sont devenus soumis à toute sorte d'exploitation, de souffrance, de pauvreté et de désastre.

La plus grande raison qu'ont le monde occidental et les puissances mondiales de considérer l'Islam comme une menace à leur culture et leur civilisation est due au fanatisme qui va à l'encontre du Coran. La raison de l'émergence de concepts comme "l'islamophobie" découle de la peur et de l'aversion face au radicalisme, à la sauvagerie et à la violence qui sont des produits du fanatisme.

Le retour à l'essence de l'Islam, c'est-à-dire à une religion pure et vraie basée seulement sur le Coran, sera la clé du salut, de la paix, du bonheur et de la sécurité tant dans le monde musulman que dans le monde entier. Ceci n'est possible qu'à travers l'éducation. Pour réaliser ceci, il est crucial de renforcer l'enseignement basé sur le Coran. Les Musulmans raisonnables devraient aussi faire des efforts dans la réalisation de travaux scientifiques visant à instruire les gens. Ceci est le seul moyen de mettre un terme à  la bigoterie, à la colère et à la brutalité qui proviennent du fanatisme.

Egyptian Streets:

https://egyptianstreets.com/2017/07/19/islam-and-the-trap-of-bigotry/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/255612/lislam-et-le-piege-duhttp://harunyahya.fr/fr/Articles/255612/lislam-et-le-piege-duhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/egyptian_streets_adnan_oktar_Islam_and_the_trap_of_bigotry2.jpgTue, 15 Aug 2017 18:32:07 +0300
La Fondation de la recherche technique et scientifique a tenu la 2ème Conférence internationale sur l’Origine de la Vie et de l’Univers à l’hôtel Ritz-Carlton d’Istanbul

La Fondation de la recherche technique et scientifique, dont le président d’honneur est M. Adnan Oktar, a encore réalisé un travail important sur les récents développements scientifiques en réunissant des scientifiques de renommée mondiale.

Lors de la 2ème Conférence internationale sur l’Origine de la Vie et de l’Univers, tenue le 21 mai 2017 à l’hôtel Ritz-Carlton d’Istanbul et en présence d’environ 500 participants, des messages d’amitié ont été émis avec des souhaits pour la poursuite de cette coopération visant à développer une meilleure compréhension scientifique qui profitera à toute l’humanité.

Le détail le plus frappant à l’entrée de la salle de conférence fut sans doute l’exposition de fossiles remontant à des millions d’années.

Le modérateur de la session fut la présidente de DEIK (Conseil des relations économiques étrangères de la Turquie), Mme Zuhal Mansfield.

En plus des pauses café avec déjeuner et accompagnements, les spectacles de Performance de percussion et d’Istanbul Dance Factory ont reçu un grand intérêt et un grand applaudissement du public.

La conférence a démontré que la réponse des scientifiques à la question « Quelle est l’origine de la vie ? » dans des domaines tels que la génétique, la biologie, la paléontologie, la physique, la chimie et l’astrophysique est la « Création ».

LES SCIENTIFIQUES QUI ONT PARTICIPÉ À LA CONFÉRENCE

Le professeur Fazale Rana

Expert en biochimie, le Professeur Fazale Rana travaille dans le domaine de la biochimie, de la génétique et de la biologie synthétique. Auteur de deux livres, de nombreux articles, d’un documentaire et d’un podcast sur la preuve scientifique de la Création, Rana a donné plusieurs interviews à la télévision à et la radio avec plus de 500 discours dans des universités, des conférences et des églises à travers le monde.

Après avoir été diplômé du West Virginia State College et obtenu un doctorat en chimie à l’Université de l’Ohio, il a reçu deux fois le Prix de recherche Donald Clippinger. Le professeur Rana a écrit une thèse de doctorat sur la structure des membranes cellulaires dans les universités de Virginie et de Géorgie.

Ses articles ont été publiés dans des revues scientifiques de référence telles que Biochemistry, Applied Spectroscopy, FEBS Letters, Journal of Microbiological Methods et Journal of Chemical Education. En étudiant la biochimie, il s’est aperçu que les scénarios évolutifs ne permettaient pas d’expliquer comment la vie a commencé et que la vie a dû être créée par un Créateur. Après cette prise de conscience, Rana s’est consacrée à expliquer ce fait aux gens.

Le professeur Anjeanette « AJ » Roberts

Le professeur Roberts est titulaire d’un doctorat en chimie de l’Université de Tulsa et dans les domaines de la biologie moléculaire et de la biologie cellulaire de l’Université de Pennsylvanie. Entre 1997 et 2001, Roberts a réalisé des études sur les agents pathogènes viraux et l’inoculation à l’Université de Yale. Entre 2006-2013, elle a été professeure adjointe à l’Université de Virginie, au Département de microbiologie et responsable du Programme de microbiologie, d’immunologie et de maladies infectieuses. Entre 2013 et 2015, elle a poursuivi ses études en tant que chercheuse invitée à l’Institut Rivendell de l’Université de Yale.

Roberts a publié plus de 40 articles dans des revues scientifiques de référence et a participé à de nombreuses conférences scientifiques nationales et internationales à travers le monde. Elle a reçu le prix de mérite du NIH pour ses études sur les maladies infectieuses. Actuellement, elle réalise des études sur des sujets tels que l’harmonie entre la science et la foi, et la preuve de la Création sur le plan biochimique.

Jeff Gardner - fondateur et directeur du projet The Picture Christians

En 2007, Gardner a cofondé l’International Catholic Media, une société humanitaire mondiale, de médias et de communications, et est devenu le président du conseil d’administration. En 2013, il a lancé The Picture Christians Project, qui a pour objectif d’éduquer la société sur la vie des Chrétiens dans le monde entier et de trouver des solutions à leurs conditions uniques. Jeff Gardner est l’un des rares photographes et spécialistes des médias qui voyagent fréquemment au Moyen-Orient et documente les expériences des Chrétiens, des réfugiés et des victimes de la terreur dans des pays comme l’Irak, la Syrie, la Jordanie et l’Egypte en leur parlant.

Les écrits et les photographies de Gardner ont été publiés dans de nombreux organes de presse et médias internationaux, et il est souvent présenté comme spécialiste du Moyen-Orient dans différents organes de presse et médias tels que EWTN, Relevant Radio, National Catholic Register, Aletia, Conservative Review, Newsmax , Fox News et Sean Hannity.

Carlo Alberto Cossano

Carlo Alberto Cossano est un chef de projet en informatique de la santé. Il est également expert en laboratoire d’analyse de pathologie clinique et en systèmes d’information de laboratoire d’anatomie pathologique. Il travaille chez Dedalus Healthcare Systems Group en Italie.

Paolo Cioni

Paolo Cioni est un psychiatre italien ayant une expérience hospitalière et académique de longue durée. Il a écrit de nombreuses publications en collaboration avec les principaux éditeurs italiens dans le domaine de la psychiatrie. Son dernier travail, publié en anglais, est Paranoia : Between Leadership and Failure (CreateSpace, 2015) où il a d’abord examiné la paranoïa au niveau psychiatrique personnel et poursuivi son examen au niveau sociologique et politique.

Fabrizio Fratus

Sociologue italien. Sa thèse de doctorat fut « le Créationnisme scientifique » et « Les nouvelles découvertes scientifiques sur l’origine de la vie et des hommes ». À l’heure actuelle, ses activités incluent la sensibilisation du public à la corruption morale dans la société, le fait que l’institution familiale devient de plus en plus dégradée et la solitude croissante des gens. Il mène ces activités avec une équipe de jeunes.

Il a fondé le comité anti-évolutionniste en Italie. Il a cinq livres sur ce sujet, dont les noms sont les suivants:

• Dieu ou Darwin?

• Mythe ou Réalité ? Le mensonge de l’évolution

• Science et foi

Jefferson Corner et News Rescue :

http://www.jeffersoncorner.com/2nd-international-conference-on-the-origin-of-life-and-the-universe/

http://newsrescue.com/technics-science-research-foundation-holds-origin-life-universe-conference-istanbul-turkey/

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/252539/la-fondation-de-la-recherchehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/252539/la-fondation-de-la-recherchehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/jefferson_corner_adnan_oktar_2nd_int_conference_on_the_origin_of_life_and_the_universe2.jpgSun, 09 Jul 2017 17:33:12 +0300
Quelques cœurs intéressant dans le monde animalLe cœur est un organe vital à forme variable. Même si nous avons généralement la même forme en tête quand il s'agit d'imaginer cet organe, en réalité, le cœur de chaque créature est très différent. Le cœur des animaux diffère entre eux tant par la taille que par leurs caractéristiques.

Le rythme cardiaque est aussi une chose qui varie entre les différents êtres vivants. Par exemple, le cœur humain bat à peu près 72 fois par minute tandis que le cœur d'une marmotte qui hiberne bat 5 fois dans le même laps de temps.

Le cœur robuste du colibri qui supporte son envol

Le colibri, qui peut battre très rapidement de ses ailes, ce qui lui permet donc de planer sur place, a un cœur extrêmement petit. Ces petites créatures peuvent battre de leurs ailes 15 à 80 fois par seconde pendant que leur rythme cardiaque peut atteindre 1.260 battements par minute en fonction de l'espèce (par exemple, les colibris à gorge-bleu). Les colibris ont aussi un métabolisme fort qui leur permet de maintenir le battement rapide de leurs aides à une vitesse très élevée.

Non seulement les colibris peuvent flotter sur place avec leur battement d'ailes rapides, mais en plus ils peuvent faire cela tout en restant en équilibre contre une soufflerie. Cependant, ils doivent flotter, voler rapidement en arrière, voler en haut et en bas, ce qui nécessite un rythme cardiaque puissant.

Toutefois, même le battement très rapide de son cœur ne peut assurer à lui seul le flux sanguin nécessaire et c'est pour ça que son cœur est, en plus, plutôt grand : le poids du cœur d'un colibri fait 2,5 % de son poids total. Pour mieux comprendre cela, nous pouvons donner l'exemple suivant : si notre cœur avait les mêmes proportions que le cœur de ces petites créatures, il aurait alors pesé deux kilogrammes au lieu de son poids actuel de 250-300 grammes.

Quand nous jetons un coup d'œil au monde animal, nous tombons sur divers cœurs avec beaucoup de caractéristiques intéressantes :

Le cœur à trois cavités des grenouilles

Les mammifères et les oiseaux ont généralement un cœur à quatre cavités. En revanche, le cœur des grenouilles ont trois cavités, deux atriums et un seul ventricule. Daniel Mulachy, expert sur les reptiles et les amphibiens, et mieux connu pour les études qu'il mène en zoologie des vertébrés à l'Institut Smithsonian situé à Washington, a fait des recherches sur ce sujet.

Dans l'une de ses études, Mulachy souligne ceci : "En général, le cœur prend le sang désoxygénée du corps et l'envoie aux poumons pour avoir de l'oxygène afin de le pomper à travers le corps pour oxygéner les organes." (1) Il est bien connu que chez les humains, le sang oxygéné et désoxygéné sont contenus chacun dans une cavité différente parmi les quatre cavités existantes. Cependant, les grenouilles ont des canaux du nom de trabécule. Ces canaux tiennent le sang oxygéné et désoxygéné séparé l'un de l'autre et les empêche de se mélanger.

Mulachy dit aussi que, comme atout, les grenouilles peuvent avoir de l'oxygène non seulement par les poumons mais aussi par leur peau. Le sang désoxygéné se rend dans l'atrium de droite, continue dans le ventricule et à l'extérieur des poumons et va dans la peau de la grenouille pour avoir de l'oxygène. Le sang oxygéné revient au cœur à travers l'atrium gauche et ensuite dans le ventricule pour se propager, ensuite, dans les organes majeurs.

Comme les grenouilles subissent des métamorphoses, elles ne peuvent pas continuer à vivre avec un seul type de respiration. Par conséquent, il est hautement crucial pour elles d'avoir leur système qui leur permet de respirer tant par la voie pulmonaire que par la voie cutanée. Durant les différentes périodes de leur vie, les grenouilles respirent soit par la voie branchiale, la voie pulmonaire ou la voie cutanée. Par exemple, elles naissent en tant que larves et pendant cette période, elles respirent par la voie branchiale et quand elles ont atteint l'âge adulte, la respiration branchiale est remplacée par la respiration pulmonaire et cutanée.

Les poissons, les oiseaux, les humains... En clair, tous les êtres vivants possèdent des organes internes partageant les mêmes propriétés en vue de leur fonctionnement, et ce, parce qu'ils sont tous créés par Dieu, l’Omniscient, le Très-Miséricordieux, le Tout-Puissant.

Le cœur de la baleine qui supporte un énorme corps

Nous avions parlé du cœur du colibri qui est aussi petit que lui-même mais capable de produire des battements très puissants malgré tout. Maintenant, nous allons vous parler du cœur d'une créature géante. Ce cœur est aussi grand qu'un piano et pèse entre 180 et 200 kg et ce que vous voyez sur la photo n'est en rien une exagération. Le cœur de la baleine bleue est le plus grand d'entre tous les animaux connus à ce jour. Comme tous les mammifères, les baleines bleues ont aussi un cœur à quatre cavités. Ce formidable organe a la capacité de fournir le sang nécessaire à une créature qui fait la taille de deux autobus.

Nikki Vollmer, un membre de l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique et du conseil de recherche national postdoctoral du National Systematics Lab au Smithsonian, définit l'épaisseur des veines du cœur d'une baleine bleu comme suit :

"Les parois de l'aorte, l'artère principale, peut être aussi large que la longueur d'un Iphone 6 Plus." (3)

Le cœur d'un humain pèse environ 250-300 grammes. Le cœur d'une baleine bleue est 640 fois plus grand que celui d'un humain et le cœur de l'incroyable petit colibri pèse 2,5% de son propre poids. Quant à la girafe, elle a un gros cœur pesant 12 kilogrammes parce que son cœur a besoin de pomper le sang fortement pour faire circuler ce dernier tout le long de son cou jusqu'à son cerveau.

Ce genre de détails doivent être lus, considérés attentivement et analysés avec stupéfaction et admiration. Le fait que toute forme de vie possède des particularités uniques pour leurs besoins uniques n'est pas une coïncidence. Le cœur de toutes les baleines bleues partage les mêmes propriétés ; toutes les grenouilles passent à travers les mêmes étapes pendant les différentes périodes de leur vie ; le cœur du colibri est toujours assez puissant pour battre à une fréquence très élevée. Dieu crée chaque forme de vie parfaitement, en accord avec leurs besoins. Il est le maître de de toute la création. Il est le Seigneur de l'univers.

"Louange à Dieu, Seigneur des cieux et Seigneur de la terre : Seigneur de l'univers." (Sourate al-Jathya, 36)

1- http://www.livescience.com/49795-strange-animal-hearts.html
2- http://www.bbc.com/earth/story/20150820-see-the-worlds-biggest-heart-blue-whales-is-first-to-be-preserved
3- http://www.livescience.com/49795-strange-animal-hearts.html

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/251714/quelques-cœurs-interessant-dans-lehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/251714/quelques-cœurs-interessant-dans-lehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/hqdefault.jpgMon, 03 Jul 2017 19:58:37 +0300
Comment devrait-on interpréter le référendum en Turquie ?

Le 16 avril, s’est tenu le référendum concernant la réforme constitutionnelle en Turquie. Cette dernière s’est vue approuver par 51,4% de la population. Mise à part quelques problèmes judiciaires, le référendum et le processus électoral se sont déroulés sans incidents.

Jusqu’à présent, la Turquie a connu quatre constitutions différentes, en incluant celle déjà en cours. En effet, les constitutions de 1921, 1924, 1961 et 1982 ont été adoptées par des gouvernements militaires. Les deux constitutions précédentes étaient le fruit de coups d’état militaires. De plus, pendant leurs processus référendaires, de grandes restrictions quant aux propagandes ont été imposées. Bien que le « pour » fût légèrement supérieur au « contre », la nouvelle Constitution représente à elle seule un fait historique dans la démocratie en Turquie car, pour la première fois elle a été créée par les députés élus par le peuple. La presse turque a largement couvert les sondages politiques pendant le processus référendaire. Leurs prédictions étaient très variées : alors que certains estimaient que les votes en faveur de la nouvelle Constitution atteindraient jusqu’à 60%, d’autres s’attendaient à ce que les votes contre soient aux alentour des 60%. Très peu de personnes parmi les sondés prévoyaient un résultat proche de l’égalité. On peut donc compter les maisons de sondages parmi les perdants de ce référendum. Au vu des résultats des dernières élections législatives tenues en novembre 2015, les votes en faveur de la nouvelle Constitution étaient très inférieurs aux prévisions. Ladite nouvelle Constitution a été rédigée par le Parti de la justice et du développement (AKP), en collaboration avec le Parti d’action nationaliste (MHP), qui à eux deux représentent 65% des voix. Pourtant les résultats du référendum ont révélé presque 15% de pertes dans ces votes, ce qui nous laisse déduire que certains électeurs des deux partis susmentionnés étaient contre la nouvelle Constitution. L’opinion de certains membres du parti AKP ainsi que du conseiller du Président ont mis en évidence cette perte de votes ; celle d'introduire un système fédéral en Turquie.

Pendant des années, le MHP a été un parti qui a défendu l’unité et l’intégrité de la Turquie contre le PKK. Bien qu’ils aient nié ces affirmations sur le système fédéral, le Président et le Premier ministre semblent avoir surpris aussi bien les électeurs du parti AKP que ceux du parti MHP. L’émergence d’un groupe adverse au sein du parti MHP pendant la phase de négociation de la Constitution et leurs efforts pour changer la direction du parti constituent un autre problème auquel fait face le Parti d’action nationaliste (MHP). Plus tard, ledit groupe a rompu ses relations avec le parti MHP et a mené une puissante campagne pour le « non ». Une autre conséquence remarquable du référendum est le succès qu’a eu la campagne pour le « non » en Thrace ainsi que dans les régions égéennes et méditerranéennes en dépit de la domination partielle du Parti de la justice et du développement dans ces régions au cours des dernières élections législatives. Le mode de vie laïc, largement adopté par les communautés locales, est la caractéristique commune à ces régions. Après avoir évalué les résultats du référendum, les analystes politiques ont déclaré que les individus des régions côtières, où il y a d’importants centres touristiques, expriment plus de préoccupations concernant l’interférence du mode de vie ou la restriction des libertés. En effet, les projets d’investissement et de développement du parti AKP dans ces régions ne semblent pas effacer ces inquiétudes. Apparemment, selon

ce parti, pour avoir du succès dans ces régions, il lui faudrait une nouvelle approche consistant à adopter les libertés et le mode de vie dominant dans ces régions. Parmi les autres régions affichant des résultats notables, on compte l’est et le sud-est de l’Anatolie, où les citoyens kurdes constituent la majorité. Dans ces régions, l’influence du Parti démocratique des peuples (HDP), soutenu par l’organisation PKK, semble s’être amoindri. La raison principale de ce résultat est la lutte de l’Etat turc contre le PKK dans ces régions. Maintenant, alors que ce dernier ne peut plus menacer la population locale avec des armes, les citoyens turcs sont plus à même d’exprimer leur volonté dans les urnes. Les campagnes « pour » et « contre » ont chacune, à leur façon, couvé des préoccupations légitimes ; raison pour laquelle il est important de respecter l’opinion de tous. Peu importe la constitution adoptée pour y parvenir, la Turquie doit démontrer qu’un pays islamique peut très bien sauvegarder sa démocratie.

American Herald Tribune :

http://ahtribune.com/world/europe/1643-referendum-in-turkey.html

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/251402/comment-devrait-on-interpreter-lehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/251402/comment-devrait-on-interpreter-lehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/american_herald_tribune_adnan_oktar_how_should_we_read_the_referendum_in_Turkey2.jpgSun, 02 Jul 2017 16:37:01 +0300
L'épreuve est belle

Depuis le Prophète Adam (psl), chaque personne a été créée avec ses propres tendances, son propre caractère, comme à l'image des empreintes digitales. De plus, Dieu crée un destin particulier pour chaque personne. En d'autres termes, tout le monde est éprouvé, entraîné et testé par Dieu à travers de nombreux détails créés dans leur destin qui correspond à leur unique personnalité, à leur sensibilité et leurs défauts.

En raison de ces différences dans leur création, certaines personnes peuvent être aimables et avoir bon cœur pendant que d'autres seront plutôt nerveuses et anxieuses. Certains peuvent être enclins à la colère, d'autres peuvent être facilement contrariés et d'autres encore peuvent être querelleurs. Il peut y avoir des similarités mais en réalité, Dieu crée chaque personne différemment, en tant qu'une autre manifestation de la diversité dans l'art de Sa création.

Toute personne, quoique de différentes manières, sera éprouvée, parce que c'est là le but pour lequel le monde a été créé. Le monde est une place pour l'épreuve, un lieu d'essai créé pour rendre les gens dignes du magnifique accueil dans l'au-delà.

Dans le second verset de la sourate al-Mulk, notre Seigneur nous dit , "Celui Qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur."

Pour cette raison, le monde ne sera jamais vraiment parfait. Juste au moment où une personne croit que tout va bien, Dieu peut changer les choses pour cette personne. Au moment où cette personne s'y attend le moins, elle peut tomber face à des situations imprévisibles. Elle peut répéter une erreur qu'elle s'était juré à ne plus jamais commettre. Elle peut attraper une maladie, perdre sa santé ou voir l'ordre de sa vie complétement bousculé au moment où elle s'y attend le moins. Elle peut avoir des querelles avec ses proches et donc peut être éprouvée avec le sentiment de nostalgie. Dans de tels cas, un croyant fera toujours confiance à Dieu. L'important c'est de se tourner vers Dieu, c'est de choisir ce que Dieu veut, choisir ce qu'il y a de bien pour l'Islam. L'important c'est de lutter intellectuellement contre les activités de l'Antéchrist en étant unis avec les autres Musulmans qui font des efforts ensemble sur le chemin de l'Islam à travers la connaissance, la science et les idées.

Chaque personne passe par diverses expériences pendant leurs épreuves. Ces expériences sont censées les aider à corriger leurs défauts, les aider à mûrir, renforcer et améliorer leur caractère. Si quelqu'un croit en Dieu, il doit garder ce fait dans sa tête et essayer de voir les beautés cachées dans les incidents qu'il rencontre. Aucune chose ayant de la valeur ne peut être obtenu sans efforts. A vrai dire, toutes ces épreuves et tous ces changements sont donnés à titre d'essais dans une vie humaine. Les détails qui peuvent, à première vue, être considérés comme des problèmes sont, en fait, des secrets créés par Dieu emmenant avec eux des bienfaits et des beautés. Comme la plupart des gens ne peuvent voir les choses qu'à partir de leur perspective limité, ils ne peuvent ni voir ni comprendre la sagesse cachée derrière ce qu'ils sont en train de vivre. Cependant, ce sont de tels moments qui révèlent la valeur des croyants.

Un croyant est précieux et valeureux parce qu'il choisit de regarder une situation d'une manière positive avec une confiance absolue dans la création de Dieu même quand il ne voit pas encore la sagesse qu'il y a derrière. Il est donc digne de la miséricorde de Dieu. Un croyant mérite d'être aimé parce qu’il est toujours du côté de Dieu, même quand il ne comprend pas les raisons de tout ce qui arrive. Une telle personne vit sa vie en sachant que Dieu le surveille constamment avec Sa bénédiction et Son amour.

Avec son savoir et sa perception limités ainsi qu'avec ses nombreux défauts, il est impossible pour un humain de saisir les secrets de Dieu à moins que Dieu en veuille autrement. Toutefois, il n'y a aucun doute qu'au sein du merveilleux cours du destin que notre Dieu Tout-Puissant a créé et a enrichi avec une bonté et une bienveillance infinie, les gens sont constamment épargnés, protégés et surveillés. Il y a une sagesse et une bonté absolue dans tout ce qui arrive puisqu'ils ont été créés par Dieu. Il est essentiel de penser à propos de cela et de saisir complétement cette vérité et de le garder en tête à chaque moment, ce qui emmènera une tranquillité d'esprit total et du confort.

Dieu souhaite de bonnes choses pour tous Ses serviteurs, Il souhaite qu'ils aillent mieux et qu'ils vivent en sûreté et confortablement. Pour que les gens méritent une telle beauté et sûreté infinie, Dieu met Ses serviteurs à l'épreuve, un test en ce monde. Tant les croyants que les non-croyants seront éprouvés de cette façon. A travers de nombreuses épreuves, Dieu guide les gens vers la réflexion et la foi et, dans le cadre de l'épreuve, les bénédictions et les beautés en ce monde sont offertes à tous les gens indépendamment du fait qu'ils sont croyants ou non. Cependant, dans l'au-delà, la différence deviendra claire et les belles choses ne seront offertes qu'aux croyants. Tout comme notre Seigneur le dit dans le verset 4 de la sourate ad-Duha, tous les croyants devraient savoir que, "la vie dernière t'est, certes, meilleure que la vie présente."

Notre Dieu, le Sublime, veut toujours pardonner Ses serviteurs pour leurs erreurs et leur souhaite de bonnes choses et un bien-être ininterrompu. Toutes les choses de ce monde, des aliments jusqu'aux objets technologiques, sont créés par notre Dieu en tant que bénédiction, comme un moyen d'assurer le confort et le bonheur des gens. Notre Dieu a une compassion infinie comme Il l'explique dans le verset 147 de la sourate an-Nisa : "Pourquoi Dieu vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants ? Dieu est reconnaissant et omniscient."

Par conséquent, nous devons nous consacrer à Dieu avec une confiance et un amour perpétuel et aspirer à acquérir une foi profonde et un cœur dévoué. N'oublions pas que se soumettre à Dieu et être patient d'une belle patience en regardant, depuis le début, chaque expérience d'une manière positive apportera la paix et le confort non seulement pour une personne, mais pour toutes les personnes autour aussi.

News Rescue & The Gulf Today:

http://newsrescue.com/the-trial-is-beautiful/

http://gulftoday.ae/portal/a56c7e1c-0aaf-4db2-a759-db3a2656b56e.aspx

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Articles/251401/lepreuve-est-bellehttp://harunyahya.fr/fr/Articles/251401/lepreuve-est-bellehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/6-makaleler/news_rescue_adnan_oktar_trial_is_beautiful2.jpgSun, 02 Jul 2017 14:29:34 +0300