HARUNYAHYA.FRhttp://harunyahya.frharunyahya.fr - Les commendements négligés du Coran - Récemment ajouté frCopyright (C) 1994 harunyahya.fr 1HARUNYAHYA.FRhttp://harunyahya.frhttp://harunyahya.com/assets/images/hy_muhur.png11666Avertissement de la punition  

La philosophie de base d'une société qui ne vit pas selon les valeurs du Coran est que l'homme est seul responsable de sa personne. Selon cette façon de penser, l'homme a juste besoin de s'offrir les meilleures conditions et de s'entourer de l'environnement le plus confortable. Il n'assume aucune responsabilité de quelque nature que ce soit concernant la vie que mènent les autres. Ainsi, la plupart des gens supposent qu'ils ne sont responsables que de leur propre adhésion aux valeurs religieuses et s'affranchissent ainsi de la responsabilité de communiquer le message d'Allah à d'autres. Du point de vue coranique, cependant, la réalité est très différente.

Parmi les responsabilités d'un musulman on compte le devoir de transmettre la religion de l'Islam aux personnes qui nous entourent et de les encourager à croire en Allah. Certains versets coraniques se rapportent à ceci, telle cette directive donnée au prophète Mohamed (pbsl) :

O, toi (Muhammad) ! Le revêtu d'un manteau !Lève-toi et avertis. (Sourate Al Muddaththir, 1-2)

Tout musulman a également la responsabilité d'appeler les autres hommes à embrasser l'Islam. Le croyant doit vouloir que chacun partage son bonheur d’être musulman. Son objectif est de communiquer l'existence d'Allah à chacun, mettre les gens au courant qu'ils seront appelés à rendre compte dans l'au-delà, et que l'enfer est un vrai endroit de supplice pour ceux qui n'obéissent pas aux commandements d'Allah. Pour un musulman, ces fonctions sont bien plus importantes que son commerce, son confort ou ses divertissements. Afin de transmettre la religion d'Allah aux gens, ils doivent faire tout ce que cela suppose, même si cela exige l'abandon de leur maison ou de leurs biens. Allah s'est adressé à son Prophète (pbsl) et à tous les croyants, en disant :

Et avertis-les du jour du regret, quand tout sera réglé, alors qu'ils sont [dans ce monde] inattentifs et qu'ils ne croient pas. (Sourate Maryam, 39)

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48065/avertissement-de-la-punitionhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48065/avertissement-de-la-punitionhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11446_insanlari_uyarmak.jpgFri, 07 Oct 2011 13:21:22 +0300
Etre résolu dans l’adoration d’Allah  

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux. Adore-Le donc, et sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un homonyme ? (Sourate Maryam, 65)

“Etre résolu”, c'est être ferme dans ses actes et y persister. Allah ordonne aux musulmans non seulement d'exécuter les actes de culte, mais aussi d'être également résolus en les exécutant.

Cependant, quelques personnes tendent à limiter le concept de résolution dans le culte à certains actes obligatoires tels que la prière régulière, l'aumône, lejeûne ou le pèlerinage. Or dans son sens réel, l'adoration signifie “être un serviteur”.  Autrement, les attitudes d'un homme, son comportement et tout ce qu'il fait pour servir Allah sont tous des actes de culte. La conformité à ce qui est recommandé dans le Coran comporte beaucoup d'actes de culte obligatoires importants, et est en soi un acte de culte. 

Contrôler son tempérament, parler doucement et avec gentillesse, avertir les gens quant à l'au-delà, éviter les mauvaises pensées, et s'abstenir de se lancer des  conflits injustifiés sont tous des actes de culte. Par conséquent, ce commandement se rapporte aussi bien aux actes de culte physiques qu'à l'excellence morale qu'un croyant adopte pour lui.

Cependant, la fermeté des musulmans sera mise à rude épreuve. Les histoires des prophètes et des croyants du passé dépeignent les événements par lesquels leur persévérance a été éprouvée. Les moments d'épreuve se trouvent être des occasions inestimables pour démontrer la fidélité d'un musulman envers Allah.

Les attaques verbales et physiques des non croyants font partie des occasions la fidélité d'un musulman à sa religion est examinée. La maladie, la soif, la famine, l'épuisement, les menaces et les situations où la vie est mise en danger sont également des épreuves pour les croyants. Il y a beaucoup de situations où un musulman doit persévérer pour continuer à vivre selon les principes de l'Islam.

Il y a également des périodes où Allah accorde aux croyants des faveurs telles que la santé, la force, la richesse ou la puissance. Ce sont là aussi des occasions inestimables par lesquelles ils peuvent démontrer leur engagement envers la religion d'Allah. C'est-à-dire que les musulmans seront éprouvés aussi bien avec des difficultés qu'avec des facilités, pourtant ni les unes ni les autres ne devraient les faire dévier de la conduite juste.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48064/etre-resolu-dans-ladoration-dallahhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48064/etre-resolu-dans-ladoration-dallahFri, 07 Oct 2011 13:20:41 +0300
Ne pas faire partie des personnes dont les dires ne sont pas fiables  

En recherchant la vérité, il est recommandé dans le Coran de consulter les autres dans les cas où ses propres expérience ou connaissances sont insuffisantes. Souvent, quand les musulmans craignent d'avoir fait une erreur, ils demandent conseil sur la façon de trouver la meilleure chose à faire et éviter le mal. Leur but est de rechercher des conseils est de découvrir ce qui est exact et approprié.

Cependant, tout le monde n’a la sagesse et l'honnêteté nécessaire pour prendre les bonnes décisions ou  mettre ses propres intérêts de côté. Il y a aussi des gens dont les dires ne peuvent pas être pris au sérieux. Quiconque donne des conseils doit posséder les qualités nécessaires, dont la première est la foi en Allah. Rien qu'en agissant selon sa conscience une personne peut faire une bonne évaluation d'une situation et l'expliquer à quelqu'un d'autre, même si une telle explication n'est pas dans ses propres intérêts. Son amour et sa crainte d'Allah le rendent consciencieux et digne de confiance.

Toute personne qui n'utilise pas sa conscience et affiche des faiblesses morales n'a ni la capacité de faire le bon choix ni la capacité de mener les autres à la vérité. Par conséquent, un musulman devrait être méticuleux dans le choix de ses conseillers. Dans le Coran, Allah nous interdit d’obéir aux mauvaises personnes et précise le type de personne dont les paroles et les remontrances ne doivent pas être prises en compte, il s’agit de ceux qui transgressent facilement les limites d'Allah :

Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,grand diffamateur, grand colporteur de médisance, grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur, au cœur dur, et en plus de cela bâtard. Même s'il est doté de richesses et (de nombreux) enfants. Quand Nos versets lui sont récités, il dit : "Des contes d'anciens".(Sourate al-Qalam, 10-15)

Et dans un autre verset, nous voyons qu'il y a deux types d'individus qui ne devraient pas être écoutés :

Endure donc ce que ton Seigneur a décrété, et n'obéis ni au pécheur, parmi eux, ni au grand incroyant. (Sourate al-Insan, 24)

Le Coran est très clair au sujet de ceux dont les dires doivent être pris au sérieux, c'est-à-dire, ceux dont les avis et conseils devraient être pris en compte. Selon cette distinction, quand c'est une question de bien-être matériel et émotionnelle, un musulman ne devrait jamais agir conformément à l'avis des menteurs, des commères, ou des individus agressifs et argumentateur, qui négligent facilement l'ensemble des limites fixés par Allah ou les gens qui sont trompeurs ou sarcastiques.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48063/ne-pas-faire-partie-deshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48063/ne-pas-faire-partie-desFri, 07 Oct 2011 13:19:29 +0300
Ne pas mentir, promouvoir l’honnêteté  

Le mensonge est fréquemment utilisé par les gens de peu de foi pour tromper d'autres personnes. Diverses raisons incitent un homme à mentir : éviter les critiques des autres, étayer un argument malhonnête, ou atteindre la supériorité. Cependant, quelle qu'en soit la raison, c'est un acte interdit par Allah.  Dans le Coran, Il félicite ceux qui sont véridiques et maudit les menteurs :

A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n'as qu'à dire : ‘Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d'Allah sur les menteurs.’ (Sourate al' Imran, 61)

Chaque mot inapproprié prononcé avec l'intention de tromper quelqu'un est un mensonge. Mais une personne peut dire quelque chose d'incorrecte, involontairement ou simplement par défaut de mémoire. Une personne qui ne cherche pas à tromper les autres ne perd pas de temps à corriger ses dires. Cependant, un mensonge délibéré est basé sur une mauvaise intention : le menteur a un but. Par conséquent, Allah le tient pour responsable de ses intentions. Comme recommandé dans le verset ci-dessous, les musulmans doivent toujours dire la vérité :

O vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. (Sourate al-Ahzab, 70)

Même si un mot involontaire s'échappe de sa bouche dans un moment d'égarement, un musulman se rattrapera immédiatement. Il n'essayera jamais de tromper délibérément quelqu'un, sachant qu'il fera un compte rendu de ses actions dans l'au-delà, car ceci est une chose à condamner aussi bien dans l'au-delà que dans ce monde.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48062/ne-pas-mentir-promouvoir-lhonnetetehttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48062/ne-pas-mentir-promouvoir-lhonnetetehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11443_yalan_soylememek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:17:26 +0300
Ne jamais perdre espoir en la miséricorde d’Allah  

Dis : “O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.” (Sourate az-Zumar, 53)

Dans plusieurs versets du Coran, Allah mentionne que les Musulmans—même ceux qui craignent Allah le plus— peuvent commettre des erreurs. Ce verset apporte sûrement du soulagement à leurs cœurs, car un musulman qui commet une erreur pourrait ressentir un vif remords, de la douleur et de la culpabilité. Mais Allah sait que les musulmans font tout pour corriger leurs points faibles. Dans le Coran, Il donne des exemples de prophètes qui ont gagné Son approbation pour montrer que tout le monde peut commettre des erreurs.

Ainsi, ces encouragements et consolations rassurantes empêchent les musulmans de tomber dans le désespoir après qu'ils ont fait une erreur. Allah a rendu la place de l'erreur si grande dans la vie des êtres humains qu'Il a promis de pardonner les erreurs d'une personne sans exception, si cette personne regrette et se repentit de ce qu'elle a fait. 

Mais malgré de nombreuses consolations dans le Coran qui apaisent l'esprit et redonnent l'espoir, beaucoup d'êtres humains n'admettent pas qu'ils font des erreurs. Malgré les bonnes nouvelles annoncées dans le Coran, après avoir fait une erreur ils sombrent dans le désespoir et deviennent anxieux et découragés. Un individu qui refuse de reconnaître les erreurs qu'il a commises sans fierté ni arrogance est considérablement attristé par ce qu'il a fait. Il a alors des difficultés à accepter qu'il est : une créature susceptible de faire des erreurs et de prendre de mauvaises décisions, et dont les faits et les dires peuvent être erronés. Il ne se rend pas compte que la perfection et l'infaillibilité appartiennent seulement à Allah. Il veut être parfait lui-même. Mais il ne peut pas, et le fait que certaines de ses attitudes sont erronées (en dépit de son désir du contraire), le fait sombrer dans le désespoir.

Un musulman éprouve une paix profonde en acceptant ses imperfections et son impuissance par rapport à Allah et ne prétend jamais être exempt d'erreur.

Il est bon de rappeler que la tendance à l'erreur et au péché—même si l'on est un croyant fervent—permet de se rendre compte de la perfection d'Allah. On ne peut concevoir la perfection uniquement que lorsqu'on a éprouvé l'imperfection. La conscience de ses propres échecs et faiblesses permet de mieux apprécier la perfection absolue d'Allah.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48061/ne-jamais-perdre-espoir-enhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48061/ne-jamais-perdre-espoir-enhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11442_Allah_in_rahmetinden_umut_kesmemek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:16:48 +0300
Se rappeler Allah quand on oublie quelque chose L'homme est un être imparfait, alors qu'Allah se suffit à Lui seul. C'est parce qu'Allah a créé l'homme avec des faiblesses. Une des faiblesses de l'homme est la défaillance de sa mémoire, personne n'en est exempt, quelque intelligent que l'on puisse être. 

Admettre cette faiblesse permet de reconnaître sa dépendance en Allah. D'une certaine manière, c'est parce qu'une personne peut prétendre exister seulement par sa mémoire. Toutes les informations relatives à son identité, sa croyance, ses faits, ses plaisirs, ses habitudes, et son mode de vie sont enregistrées dans sa mémoire. 

Cependant, Allah peut faire qu'on oublie la fin de sa phrase, et s'Il le veut, une vie entière peut être oubliée en un instant. Pour avoir conscience de sa personne, l'homme a besoin d'Allah, Qui lui permet de maintenir l'information dans sa mémoire à chaque moment. Si Allah retirait une information de l'esprit d'une personne, elle n'aurait aucun moyen de la recouvrer. Dans un tel état d'abandon, chacun devrait chercher refuge auprès d'Allah et chercher Son aide :

… et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : “Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct.” (Sourate al-Kahf, 24)

Le fait de se rappeler quelque chose qu'on a oubliée et plus généralement de réussir dans n'importe quel objectif particulier que l’on poursuit, n’est possible que par la volonté d'Allah.     

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48060/se-rappeler-allah-quand-onhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48060/se-rappeler-allah-quand-onhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11441_bir_sey_unutuldugunda_Allah_i_zikretmek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:15:41 +0300
Appeler les autres dans le chemin d’Allah avec des méthodes judicieuses  

Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur Qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui Qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. (Sourate an-Nahl, 125)

L'Islam est acceptable pour Allah seulement quand une personne vit selon la religion sincèrement, volontairement et avec joie, et se consacre entièrement à elle. Allah a indiqué cette qualité de religion dans plusieurs versets du Coran. Par exemple, une personne qui prie doit le faire volontairement et avec plaisir, pour Allah. Ou si quelqu'un fait cadeaux de ses biens, il doit le faire volontairement et avec plaisir, pour que son acte de culte soit approuvé par Allah. 

On devient un musulman quand on est capable de percevoir Allah par son intellect et dans son cœur. De plus, on doit être conscient de la finalité de ses obligations religieuses. Et on doit savoir pourquoi on a exécuté ces actes. Ceci montre notre attachement à la religion musulmane et à notre croyance en l'existence d'Allah. Pour cette raison, nous répondrons aux exigences de la religion volontairement et avec plaisir. Ainsi, l'Islam est une religion dont la vraie pratique dépend du choix volontaire de l'individu.

Il n'y a donc aucune contrainte pour accepter l'Islam. Allah ne s'attend pas à ce que les musulmans fassent pression sur ceux qui ne penchent pas vers l'Islam, puisque la religion admise sous l'oppression n'est pas acceptable à Ses yeux. L'expérience de la religion sans sincérité et seulement en raison de la pression n'aura aucune validité devant Allah. Ainsi il n'est admis pour personne de pratiquer la religion avec ce genre de moralité.

La transmission de la religion de l'Islam aux autres hommes doit se faire de façon courtoise, comme une invitation à nouer un rapport sincère avec Allah. Voici un verset qui indique qu'il n'y a aucune coercition en religion :

Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroît au rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est audient et omniscient. (Sourate al-Baqarah, 256)

Conformément à l'instruction coranique, quand ils expliquent la religion d'Allah, les musulmans utilisent la meilleur méthode, celui qui fera pencher les cœurs des gens vers l'Islam. Ils doivent être aimables et patients. Si les gens aiment et respectent les musulmans, ils seront réceptifs au système de croyance qui leur a procuré l'excellence morale. Par conséquent, le mot juste sera important pour attendrir leurs cœurs à l'Islam.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48059/appeler-les-autres-dans-lehttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48059/appeler-les-autres-dans-leFri, 07 Oct 2011 13:14:19 +0300
Ne pas aspirer à la richesse et au mode de vie des incroyants  

Ne regarde surtout pas avec envie les choses dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains couples d'entre eux, ne t'afflige pas à leur sujet et abaisse ton aile pour les croyants. (Sourate al-Hijr, 88)

Allah déclare clairement dans le Coran qu'Il peut accorder la richesse aussi bien aux incroyants qu'aux croyants. Cependant, les raisons de cet octroi ne sont pas identiques dans les deux cas. 

La richesse accordée aux croyants est une manifestation de la promesse d'Allah qui leur offre une belle vie en ce bas monde pour récompenser leur excellence morale. Allah a indiqué qu'il fera des musulmans Ses héritiers de la richesse du monde. Quand nous regardons la vie des prophètes, nous voyons que presque tous ont connu une fin commune. Aussi pauvres qu'ils aient été dans la première partie de leurs vies, ils ont fini par obtenir plus tard une grande richesse.

Mais Allah vise un objectif différent quand Il accorde une richesse abondante aux ennemis de Sa religion :

Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t'émerveillent ! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et qu'ils rendent péniblement l'âme en mécréants. (Sourate at-Tawba, 85)  

L'argent, la propriété, les ornements, les meubles opulents, les vêtements et autres biens matériels sont seulement des épreuves pour ceux qui nient l'existence d'Allah et persistent dans la mécréance. Ces faveurs servent à souligner la gravité de leur ingratitude et leur reniement d'Allah.

Dans Sa sagesse, Allah peut punir des personnes de diverses manières. Un incroyant peut être affligé avec des formes de punition qu'il ignore, comme une affliction qui saisit son cœur. Une situation considérée avantageuse peut bien s'avérer être une déception pour lui dans l'au-delà. 

C’est pourquoi aspirer à tout ce qui a été accordé à un non croyant n'est pas conforme aux principes coraniques. La moralité et la piété des musulmans doivent être consolidées. Pour cette raison, Allah a recommandé que la richesse de ceux qui ne pratiquent pas la moralité religieuse ne devrait réveiller aucune admiration chez un croyant. Leur mode de vie, leurs possessions ou toute autre chose ne devraient l'être non plus.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48058/ne-pas-aspirer-a-lahttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48058/ne-pas-aspirer-a-lahttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11439_inkar_edenlerin_sahip_olduklari_zenginliklere_ve_yasam_sekillerine_ozenmemek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:13:32 +0300
Ne pas poursuivre dans ce que l’on ne connaît pas  

 Les gens doivent atteindre le stade de la certitude, établie par leur conscience, au sujet de toute pensée ou croyance qu'ils appliquent, préconisent et diffusent. Suivre une idéologie, une personne ou une cause sans connaissance certaine est interdit dans le Coran. D'ailleurs, Allah déclare que le jour de la résurrection, les hommes rendront compte de leurs croyances et des idées qu'ils ont propagées avec leurs yeux, oreilles et cœurs :

Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. (Sourate al-Isra, 36)  

Le seul système de pensées authentique dont l'homme peut être certain est celui qu'Allah a expliqué en détail dans le Coran. Ainsi, les musulmans rejettent n'importe quelle croyance qui n'est pas compatible avec celui-ci et leur conscience. Pour qu'un musulman soutienne un individu ou une idée, il est nécessaire que cette idée soit ratifiée dans le Coran et l'individu en question agisse dans les limites et la moralité coranique. 

D'ailleurs, un croyant parle toujours avec rigueur quand il traite d’une question scientifique, sociale ou religieuse. Il ne s’engage dans aucune association commerciale ou sociale qui ne se conforme pas à la moralité islamique. Aucune idée dépourvue de bases saines ne peut gagner l'appui d'un croyant. Par conséquent, l'exactitude de chaque déclaration ou suggestion doit être évidente pour tout un chacun.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48057/ne-pas-poursuivre-dans-cehttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48057/ne-pas-poursuivre-dans-ceFri, 07 Oct 2011 13:12:34 +0300
Se rappeler la volonté d’Allah en parlant du futur  

Allah a fait de l'homme un être limité par le temps et l'espace, alors que Lui ne l’est pas et Il les englobe puisque c'est Lui Qui les a créés. Par sa nature même, l'homme est confiné dans le temps et dans l'espace, mais Allah voit le temps et l'espace aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur et les contrôle.

Ceci signifie qu'Allah voit et connaît le commencement, la fin et la durée de chaque vie simultanément. Pour Allah, il n'y a aucun laps de temps entre le commencement de l'univers et le jour du jugement, néanmoins, l'homme perçoit ceci comme une période infiniment longue. Tout comme nous pouvons voir le commencement et la fin d'une mesure, Allah peut voir le commencement et la fin de l'univers d'un seul trait.

Ainsi, le passé, le présent et le futur font tous partie du destin qu'Allah a prédéterminé. Allah nous a révélé ceci dans le Coran à travers le concept de destin. L'homme ne peut jamais échapper à son destin. Bref, le futur de l'homme se déroulera uniquement de la manière dont Allah l'a prédite. Par conséquent, Allah exhorte les gens à ne pas faire preuve de certitude en parlant du futur, car quelles que soient les espérances d'une personne, rien n'arrive sans la volonté d'Allah. Les musulmans doivent avoir la foi dans le fait que seule la volonté d'Allah se produira, c’est pourquoi les croyants ne parlent jamais avec certitude du futur, même s’il s’agit de la seconde qui va suivre. Ainsi disent-ils, “In-cha-Allah,” qui veut dire, “si Allah le veut.”

Et ne dis jamais, à propos d'une chose : “Je la ferai sûrement demain, sans ajouter le ’si Allah le veut. ‘” (Sourate al-Kahf, 23-24)

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48056/se-rappeler-la-volonte-dallahhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48056/se-rappeler-la-volonte-dallahFri, 07 Oct 2011 13:10:06 +0300
Répandre les bonnes nouvelles du paradis  


Nous t'avons envoyé avec la Vérité en tant qu'annonciateur et avertisseur, Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un avertisseur. (Sourate Fatir, 24)

Outre les avertissements, les musulmans se doivent également de donner de bonnes nouvelles. Le Coran a été révélé à la fois comme avertissement et annonciateur de bonnes nouvelles. Dans le Coran, Allah promet le paradis aux personnes douées d'une morale excellente. S'ils sont patients, sincères, justes et modestes, Allah promet aux musulmans pratiquants beaucoup de récompenses dans l'au-delà. Le paradis est si majestueux et grandiose par son art, sa richesse et sa magnificence que rien en ce monde ne peut lui être comparé. Toute chose créée au paradis est d'une beauté sans égale. La joie, le bonheur et l'apaisement que les gens éprouveront au paradis sont aussi incomparables. Dans le Coran, Allah donne des descriptions détaillées du paradis qui sont une source de grand enthousiasme pour les musulmans. Contempler le paradis motive les musulmans et les encourage à faire des efforts sérieux pour l'atteindre. Sachant qu'Allah récompense généreusement la moindre action faite pour Sa cause, le musulman se consacre davantage à Son service.

Allah récompense également les musulmans dans ce monde, l'apaisement du cœur, la victoire sur les incroyants, l'héritage d'une richesse abondante, et une belle vie, entre autres sont mentionnés dans le Coran. Chacune est encore une incitation supplémentaire et une source de joie pour les musulmans. 

C'est un acte de culte pour les musulmans que de propager ces bonnes nouvelles. Ainsi, Allah parle de ses prophètes comme ceux qui “apportent de bonnes nouvelles” aussi bien que des “avertissements.” Les nouvelles concernant les progrès des musulmans d'un point de vue matériel ou spirituel, leurs succès, l'aide et la protection d'Allah, et leurs victoires renforcent le moral des croyants, tout en décourageant et terrifiant leurs ennemis.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48055/repandre-les-bonnes-nouvelles-duhttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48055/repandre-les-bonnes-nouvelles-duhttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11435_muslumanlara_mujde_vermek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:09:30 +0300
Faire preuve de justice dans toutes les circonstances  

La justice signifie être équitable et impartial en essayant de trouver des solutions aux problèmes entre les personnes. Cependant, ceux qui ne vivent pas selon les valeurs du Coran, ne se conduisent pas généralement avec un sens aigu de la justice. Beaucoup de facteurs externes peuvent avoir un impact positif ou négatif sur leurs décisions. Il arrive ainsi qu’une personne penche pour la partie dont elle se sent plus proche, ou que ses propres intérêts influencent le verdict, elle peut donc dévier de la justice pour des inclinations personnelles.

On s’éloigne d’autant plus facilement de la justice quand il s’agit de gens que l’on déteste. La rancune et le ressentiment opacifient l'esprit rendent difficile la prise de décision en faveur de la partie dédaignée. La colère que l'on nourrit dans son cœur peut même empêcher une personne de reconnaître les droits d'une tierce partie. Pour cette raison Allah attire une attention particulière sur ce piège et en avertit les croyants :

O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes parfaitement connaisseur de ce que vous faites.(Sourate al-Ma'ida, 8)

Conformément au verset, les musulmans ne doivent jamais commettre l'injustice envers quelque individu ou quelque société en raison de la parenté, du ressentiment ou des intérêts personnels. Quelles que soient la croyance, l'idéologie ou la philosophie d'un individu, ou quelque hostile puisse être son attitude envers les musulmans, un vrai croyant doit toujours le traiter avec justice. Il n'est pas poussé par ses émotions à prendre des décisions injustes, et même lorsque cela va à l'encontre de ses propres intérêts, il ne doit pas cacher ou déformer la vérité.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48054/faire-preuve-de-justice-danshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48054/faire-preuve-de-justice-dansFri, 07 Oct 2011 13:08:44 +0300
Rester tenace et ferme  

La fermeté de la foi d'un croyant, sa sincérité et son engagement pour la cause d'Allah sont des signes évidents de sa ténacité, et reflètent également l'intensité de l'honneur qu'il ressent pour sa religion. 

Abandonner les questions relatives à la religion est une faiblesse propre à ceux qui n'ont pas encore atteint la maturité, en dépit de leur vie parmi les croyants. Cela apparaît souvent sous forme d'évasion pendant les moments difficiles, de fuite des risques ou tout ce qui est susceptible de nuire à ses propres intérêts, et accorder la priorité aux intérêts personnels plutôt qu’à ceux de la religion. Durant les moments d’aisance, par contre, l'apathie se manifeste comme n’étant pas dérangée par les troubles provoqués par les incroyants, l’action d'éviter la responsabilité et les tâches difficiles, et rester passif et peu disposé à agir face aux développements défavorables. Les facultés de raisonnement et de jugement deviennent brouillées à tel point que les gens considèrent le fait d'éviter de fournir des efforts au service d'Allah comme un gain ou une bénédiction :

Parmi vous, il y aura certes quelqu'un qui tardera [à aller au combat] et qui, si un malheur vous atteint, dira : “Certes, Allah m'a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie.”(Sourate an-Nisa, 72)

Les gens tendent à soulager leur conscience en précisant qu'il y a d'autres personnes qui entreprennent ces tâches. Mais, quand Allah apporte le soulagement et accorde une victoire à laquelle ils n'ont pas pris part, ils regrettent et se rendent compte à quel point ils sont loin de la moralité supérieure des croyants :

Et si une grâce qui vous atteint de la part d'Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui : “Quel dommage ! Si j'avais été avec eux, j'aurais alors acquis un gain énorme.”(Sourate an-Nisa, 73)

Mais ils ont également manqué d'immenses récompenses et un statut supérieur dans l'au-delà. Allah avertit les croyants contre le fait d'afficher de telles attitudes ou d'être négativement influencé par des personnes dont la foi n'est pas solide :

Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne croient pas fermement ne t'ébranlent pas ! (Sourate ar-Rum, 60)

Une personne avec une foi solide n'est jamais désœuvrée. Un musulman doit énergiquement lutter contre les faiblesses telles que l'incertitude, la nonchalance, l'irresponsabilité et l'attachement aux désirs ou aux caprices de son ego. Voici quelques versets qui interdisent aux croyants d'être désœuvrés dans diverses circonstances :

Ne faiblissez pas dans la poursuite du peuple [ennemi]. Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d'Allah ce qu'il n'espère pas. Allah est omniscient et sage.(Sourate an-Nisa, 104)

Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants. (Sourate al-Imran, 139)

Le musulman idéal défend les intérêts de sa religion aussi bien en période de difficulté que de facilité, et préfère l'approbation d'Allah à ses propres caprices et désirs. Aucune difficulté ou épreuve ne le décourage ni ne l'incite à perdre sa fermeté et son ardeur. Les exemples du passé doivent lui servir de modèle :

Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disciples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier d'Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les endurants. (Sourate al-Imran, 146)

Dans un autre verset, Allah mentionne la valeur de l'effort sérieux :

Mais ceux qui cherchent l’au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants… alors l’effort de ceux-là sera reconnu. (Sourate al-Isra, 19)  

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48053/rester-tenace-et-fermehttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48053/rester-tenace-et-fermeFri, 07 Oct 2011 13:05:54 +0300
Etre humble envers les croyants et ferme envers les incroyants  

Etre modeste et humble est une attitude louée dans le Coran et un musulman qui est humble inspire l'affection et la confiance dans le cœur des autres croyants. Dans son sens véritable, la modestie c'est la conscience qu'on doit toutes ses bonnes qualités à Allah et qu'il n'y a personne qui soit digne d'adoration sauf Lui. Quelles que puissent être la beauté, la réussite, la richesse, l'intelligence ou la force d'un croyant, il sait que ce sont des bénédictions accordées par Allah, que ce sont en vérité une épreuve pour lui, et que chacune d'elles est une occasion pour gagner Son agrément. Par conséquent, il ne peut pas devenir arrogant. Cette caractéristique se manifeste par le respect et l’humilité envers les autres croyants, qui sont dotés d'âmes nobles. Dans le Coran, Allah qualifie cette conduite en ces termes :

Et fais bonne annonce à ceux qui s’humilient. (Sourate al-Hadj, 34)

O les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les incroyants, qui luttent dans le sentier d'Allah, ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d'Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est immense et omniscient.(Sourate al-Ma’ida, 54)

Comme le décrit le verset ci-dessus, les croyants doivent montrer de la modestie envers les autres croyants, mais ne doivent pas rester humbles devant les incroyants. Cet attribut des croyants est mentionné dans un autre verset :

Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les incroyants, miséricordieux entre eux... (Sourate al-Fath, 29)

Allah a décrit les croyants dans le Coran comme des amis proches et intimes. Et Il leur recommande de défier les infidèles et les hypocrites à propos de leurs idées. Pour cette raison, un musulman se comportera toujours envers un hypocrite comme le décrit le Coran. En dehors du Coran, il n'y a aucun autre critère par lequel déterminer le comportement d'un croyant.

Ainsi, c'est un acte du culte que d'aimer et de respecter les autres musulmans et être intransigeant envers les incroyants et les hypocrites qui arborent des rancunes contre la religion d'Allah et utilisent tous les moyens pour s'opposer à elle, secrètement ou ouvertement. Montrer de l'amour et du respect à ces derniers signifierait l'appui et l'approbation de leur attitude négative.

Cependant, il est également important de ne pas méprendre le concept d'opposition, puisque dans ce contexte elle ne nécessite pas la rudesse dans le sens physique. Ce qui est réellement signifié est de contrecarrer les espérances des hypocrites et des incroyants par la fermeté et l'engagement ferme à la religion. 

 “Force” signifie devancer le succès des stratégies menées contre les musulmans en les révélant, en assumant une position claire envers leur attitude répréhensible, et en n'étant pas les amis intimes des adversaires de la religion.

Les croyants sont les personnes que les hypocrites craignent le plus.  Dans le Coran, Allah déclare que les hypocrites les craignent puisqu'ils craignent Allah (Sourate al-Hashr, 13). Pour cette raison, il est important qu'un musulman ait la taqwa(crainte en Allah) qui nourrit de la crainte dans les cœurs de ses ennemis et à ceux qui sont hostiles aux musulmans.

En même temps, bien s'entendre avec les non Musulmans qui ne s'engagent pas dans des efforts contre l'Islam et essayer d'attirer les cœurs des personnes récemment introduites à l'Islam plus près de la foi sont des pratiques encouragées par Allah dans le Coran.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48052/etre-humble-envers-les-croyantshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48052/etre-humble-envers-les-croyantshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11432_muminlere_karsi_tevazulu_inkarcilara_karsi_sert_ve_caydirici_olmak.jpgFri, 07 Oct 2011 13:04:51 +0300
Louer et glorifier Allah à des heures spécifiques  

L'éloge et la glorification d'Allah sont une part importante de la vie d'un croyant, exprimant qu'Allah est le Seul digne d'être glorifié et de confirmer qu'Il est exalté au-dessus de n'importe quelle imperfection ou défaut. Cela doit se faire par la langue et le cœur. Dans le Coran Allah établit que Le louer et Le glorifier sont des actes de culte exécutés par toute la création :

Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c'est Lui Qui est indulgent et pardonneur.  (Sourate al-Isra, 44)

Le tonnerre améliore son éloge, de même que font les anges, hors de la crainte de lui… (Sourate ar-Ra’d, 13)

Durant les prières régulières (salah), l'éloge et la glorification d'Allah sont des actes obligatoires. Un croyant ne doit pas arranger les commandements d'Allah par ordre d'importance selon sa propre convenance. Il ne doit pas considérer la prière comme plus importante que glorifier Allah, ou le jeûne comme plus important que l'aumône. Il obéit à tous les ordres d'Allah à la lettre. 

Selon le Coran, Allah a créé l'homme uniquement pour L’adorer, et c'est l'une des tâches les plus importantes d'un musulman de glorifier Allah de la manière qu'Il a établie. Pendant la prière du matin et l'après-midi, glorifier Allah et le louer en même temps sont annoncés en particulier dans les versets. 

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48051/louer-et-glorifier-allah-ahttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48051/louer-et-glorifier-allah-ahttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11431_belirlenmis_vakitlerde_hamd_ve_tesbih_etmek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:04:01 +0300
Eviter des groupes où les gens parlent à l’encontre d’Allah  

Quel que soit l’endroit où ils peuvent être, les croyants ne doivent jamais faire de concessions au sujet de leur foi, puisque chaque musulman est un représentant d'Allah et de sa religion. Un croyant qui est conscient de ce fait et de la responsabilité que cela nécessite, se doit de ne pas rester dans un environnement où les gens parlent contre Allah et Sa religion. Allah interdit une telle attitude :

Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les incroyants, tous, dans l’enfer. (Sourate an-Nisa, 140)

Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. Et si le diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes. (Sourate al-An'am, 68)

L'attribut principal des membres des sociétés ignorantes est leur incapacité à apprécier la majesté d'Allah et leur insouciance envers la puissance supérieure d'Allah. Avec l'arrogance qui provient de leur indifférence, les incroyants parlent volontiers contre Allah et Sa religion. Ce peut être sous forme d'attaques explicites ou simplement d'insinuations ou de commentaires ignorants au sujet de la religion en général. Dans tous les cas, il est obligatoire qu'un croyant quitte cet endroit s'il ne peut pas intervenir. Rester impassible vis-à-vis de cela et demeurer avec les membres d'un tel groupe est illicite pour un croyant.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48050/eviter-des-groupes-ou-leshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48050/eviter-des-groupes-ou-leshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11430_Allah_in_ve_dinin_aleyhinde_konusulan_ortami_terk_etmek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:03:11 +0300
Consigner les dettes  


O les croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit, et qu'un scribe l'écrive, entre vous, en toute justice, un scribe n'a pas à refuser d'écrire selon ce qu'Allah lui a enseigné, qu'il écrive donc, et que dicte le débiteur : qu'il craigne Allah son Seigneur, et se garde d'en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes, et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elles s'égare, l'autre puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont appelés. Ne vous lassez pas d'écrire la dette, ainsi que son terme, qu'elle soit petite ou grande : c'est plus équitable auprès d'Allah, et plus droit pour le témoignage, et plus susceptible d'écarter les doutes. Mais s'il s'agit d'une marchandise présente que vous négociez entre vous : dans ce cas, il n'y a pas de péché à ne pas l'écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous, et qu'on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en vous. Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne et Allah est omniscient.  (Sourate al-Baqara, 282)

Dans ce verset, Allah déclare clairement que les croyants doivent enregistrer leurs dettes. Le point important est que les croyants ne doivent pas négliger le commandement en raison de la parenté, de la supposée sincérité ou de l'amitié. Ce commandement s'applique à chacun, quel que soit le montant de la dette, puisqu'il n'y a aucune exception à cet engagement. Par conséquent, les croyants sincères devraient se comporter selon cette recommandation du Coran sans aucune réserve.

Allah explique qu'une telle précaution est la meilleure manière d'éliminer le doute, les malentendus ou l'injustice à l'avenir. Il n'y a aucune raison de ne pas se conformer à cette injonction.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48049/consigner-les-detteshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48049/consigner-les-detteshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11429_verilen_borcu_yazmak.jpgFri, 07 Oct 2011 13:02:11 +0300
Ne pas oublier sa propre conduite, quand on conseille autrui  

Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Etes-vous donc dépourvus de raison ? (Sourate al Baqara, 44)

Une personne intelligente et expérimentée, connaissant bien le Coran peut détecter les défauts et les faiblesses mineurs dans la foi d'autres personnes et les conseiller. C'est une qualité précieuse, pourtant cela ne signifie pas qu’elle-même est à l’abri de toute erreur. Au contraire, elle doit tâcher d'éviter de commettre les mêmes erreurs, autrement, elle risque plus d’encourir la désapprobation d'Allah que d’obtenir la récompense pour son conseil.

Il est peu probable qu’une personne capable d'identifier un défaut chez d'autres manque de le reconnaître dans sa propre âme. Assurément, elle se rend également compte de ses propres injustices et péchés. Ceci prouve qu'il est très peu sincère.  Par exemple, il serait hypocrite qu'un menteur appelle les gens à la vérité et à la sincérité, ou que quelqu'un qui ne prie pas appelle les autres à prier de façon régulière. Un conseiller qui craint Allah serait sûrement le premier à éviter de commettre des péchés. La conclusion du verset ci-dessus, “vous n'emploierez pas votre raison ?” explique que les gens devraient pratiquer ce qu'ils prêchent.

Les attitudes déviantes telles que le désir de commander les autres, de voir ses paroles respectées ou d'être influent sont à la base du comportement hypocrite qui s’oppose à la moralité coranique. Ce genre de motivation ne protégera jamais les intérêts de la religion ni ne corrigera les erreurs et les péchés des musulmans. Si on donne ces avertissements alors qu’on ne craint pas Allah et qu’on n’est pas préoccupé par le redressement de ces erreurs, il est plus judicieux de commencer par ne pas commettre les mêmes péchés soi-même. Mais quand on donne des conseils seulement pour atteindre le statut, le respect et l'estime, la manipulation des questions relatives à la foi pour un avantage personnel mènera seulement à une grande déception dans l'au-delà.

Quand un musulman voit un autre croyant commettre une erreur dont lui-même est coupable, il peut lui faire savoir que lui aussi essaie de corriger la même erreur. Ainsi ils peuvent s'encourager mutuellement vers l'amélioration et ce faisant, gagnent la satisfaction d'Allah.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48048/ne-pas-oublier-sa-proprehttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48048/ne-pas-oublier-sa-proprehttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11428_baskalarini_uyarip_kendini_unutmamak.jpgFri, 07 Oct 2011 13:01:20 +0300
Etre immuable pendant les occupations mondaines  

Les musulmans doivent faire attention à ne pas être entraînés dans des routines quotidiennes au point d'oublier le but principal de leur vie, qui est d'adorer Allah. Cela signifie qu'ils font de leur mieux pour se conformer méticuleusement à Ses commandements. Si le croyant ne veille pas à maintenir sa foi sincère et à améliorer son rapport avec Allah, il peut par la suite perdre sa sensibilité aux questions liées à la foi et ne plus faire preuve de sagesse.

Pour certains, la prospérité s'avère être une épreuve plus difficile que la privation. Dans les moments difficiles, ces gens trouvent plus facile d’occuper leurs esprits occupés avec le souvenir d'Allah, puisque c'est alors qu'ils sentent le besoin d'Allah dans leurs cœurs. Mais il est important de maintenir vivant cet état spirituel même après que la crise est terminée. 

Quiconque a subi des difficultés et des épreuves pour la cause d'Allah doit maintenir Son souvenir et son ardeur basée sur la foi et ne jamais oublier son but principal dans la vie. Ne pas se rappeler Allah durcit le cœur, désactive la conscience, et rend incapable de tirer bénéfice des leçons de la vie. Sans la volonté d'Allah, on peut faire un long chemin sans retour. Ensuite après avoir oublié l'au-delà, son cœur insensible focalise alors son attention seulement sur la vie de ce monde, et il trouve des satisfactions immédiates plus attrayantes que faire des efforts pour la cause d'Allah. Allah dit à Son messager (pbsl) de mettre en garde les croyants contre un tel danger :

Dis : “Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allah, Son Messager et la lutte dans le sentier d'Allah, alors attendez qu'Allah fasse venir Son ordre.  Et Allah ne guide pas les gens pervers.” (Sourate at-Tawba, 24)

Un musulman doit toujours rester vigilant à son attachement à ce monde. Même s'il ne va pas jusqu'à de telles extrémités, un croyant peut parfois tomber dans l'erreur et abandonner une ligne de conduite qui plaisait à Allah, il va alors capituler face à son ego et convoiter quelques plaisirs mondains. La continuité de tels actes peut mener à l’incroyance et à l'hypocrisie.

La situation de ceux qui perdent leur conscience et préfèrent les bénéfices mondains au Prophète d'Allah (pbsl) est un exemple de ces mauvais comportements :

Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s’y dispersent et te laissent debout. Dis : “Ce qui est auprès d’Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs.” (Sourate al-Jumu’a, 11)

 Quant aux croyants fidèles qui craignent toujours Allah, le jour du jugement dernier et l'enfer, ils ne sont pas éblouis par les illusions de ce monde.

Des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la salat et de l'acquittement de la zakat, et qui redoutent un jour où les cœurs seront bouleversés ainsi que les regards.(Sourate an-Nur, 37)

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48047/etre-immuable-pendant-les-occupationshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48047/etre-immuable-pendant-les-occupationshttp://imgaws1.fmanager.net/Image/objects/41-gozardi-edilen-Kuran-hukumleri/11427_is_hayatinda_gundelik_yasamda_farkli_bir_karakter_gostermek.jpgFri, 07 Oct 2011 13:00:34 +0300
Honorer ses responsabilités et ses contrats  

Par “responsabilité” on n'entend pas simplement le fait de maintenir quelque chose sous sa garde pendant une période. Tous les engagements et devoirs sont des responsabilités. Une personne n'honore pas ses responsabilités quand il est négligent dans ses fonctions.

Un croyant, comme décrit dans le Coran, est une personne honnête et assurément, il assume ses responsabilités et ne poursuit pas des intérêts personnels insignifiants. C'est pourquoi les autres peuvent avec confiance compter sur lui pour s’acquitter d’une responsabilité ou d’un engagement. Dans de nombreux versets, Allah loue cette qualité chez les musulmans :

Ceux qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements…  (Sourate al-Muminun, 8)

Ceux qui gardent les dépôts confiés à eux, et respectent leurs engagements scrupuleusement.(Sourate al-Ma'arij, 32)

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le levant ou le couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au jour dernier, aux anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la salat et d'acquitter la zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! (Sourate al-Baqara, 177)

On ne devrait pas prendre en charge un engagement qu'on ne peut pas tenir. Car ne pas honorer une promesse ou trahir la confiance d’autrui sont des responsabilités pour lesquelles un croyant devra rendre des comptes dans l'au-delà :

… Et remplissez l'engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements… (Sourate al-Isra, 34)

O vous qui croyez ! Ne trahissez pas Allah et le Messager. Ne trahissez pas sciemment la confiance qu'on a placée en vous ? (Sourate al-Anfal, 27)

D’autre part, un point important mérite d'être mentionné ici : Un musulman ne doit pas éviter la responsabilité arguant un probable échec, évoquant la paresse ou des raisons semblables, puisqu'il est également tenu pour responsable s'il s’abstient de bonnes œuvres qu'il peut exécuter.

Accepter une responsabilité ne doit pas toujours dépendre de ses propres décisions. Dans les cas où un commandement d'Allah est en jeu, le musulman n'a aucun choix. Même si tous travaillent pour la cause d'Allah, les devoirs et les tâches sont assignés selon les talents et capacités de chaque individu. Aucune tentative de rejeter de telles responsabilités ne serait légitime. Avec une obéissance stricte, une intention sincère et la prière, un musulman peut accomplir une tâche donnée à la perfection.

]]>
http://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48046/honorer-ses-responsabilites-et-seshttp://harunyahya.fr/fr/Les-commendements-negliges-du-Coran/48046/honorer-ses-responsabilites-et-sesFri, 07 Oct 2011 12:59:40 +0300