C'est l'Union Turco-Islamique qui fournira au peuple tunisien la sérénité qu'il recherche depuis longtemps

    Depuis quelques semaines, la Tunisie, honorée par l’Islam en l’an 648 et gouvernée par l’Empire Ottoman pendant 300 années, a connu des émeutes, des mutineries et des conflits. Aucun croyant consciencieux, surtout un pays puissant tel la Turquie qui est l’héritier de l’Empire Ottoman, ne peut rester indifférent face à de tels incidents.

Les émeutes ont commencé quand un marchand de légumes s’est immolé par le feu pour démontrer son indignation face à la situation inacceptable qui sévit en Tunisie. Suite à cet incident, le gouvernement antidémocrate a pris la fuite. On déclare que de tels incidents peuvent également avoir lieu dans certains pays musulmans tels que l’Egypte, le Maroc, l’Algérie et la Jordanie. D’ailleurs, dans certains de ces pays, des manifestations et des protestations ont déjà commencé. De nombreux historiens, ainsi que des politiciens et des journalistes écrivent et parlent à propos de ces fâcheux incidents. Ils évaluent ce qui peut y résulter dans un proche avenir. Cependant, en faisant ces évaluations, il y a un fait important que la plupart de ces derniers négligent. C’est la solution définitive et permanente qui apportera la vraie paix, la sérénité et la quiétude au peuple tunisien et aux pays voisins.

Il faut comprendre que le peuple tunisien est opprimé sous un régime des plus sévères depuis plusieurs années. Ce peuple est emprisonné à cause de ses pensées. Il subit la torture puisqu’il veut vivre selon sa croyance. La plupart vit dans la misère et la pauvreté, et cherche à tout prix un environnement convivial où chacun sera traité comme un citoyen de première classe, où il pourra exprimer ses idées librement, et vivre dans la prospérité. Le peuple tunisien veut évoluer dans un environnement où l’économie est puissante, où on note une floraison constante dans les domaines de l’art et de la science, où la paix prédomine, où l’individu est apprécié, où la joie et le bonheur sont vécus, et bien sûr un environnement où la démocratie et les droits de l’homme sont entièrement appliqués. La seule solution pour que le peuple tunisien jouisse de cet environnement, est certainement l’Union Turco-Islamique.

La Tunisie n’a jamais retrouvé la sérénité depuis l’effondrement de l’Empire Ottoman

L’introduction de la Tunisie à l’Islam s’est réalisée avec la conquête des armées islamiques sous le commandement d’Abdoullah Ebi Sarh en 648. En peu de temps la Tunisie est devenue une terre islamique et au 7ème siècle tout le peuple tunisien est devenu Musulman. La vraie paix et la stabilité ont commencé avec le gouvernement ottoman en 1574. On a fait de la Tunisie une préfecture liée à l’Etat Ottoman et son statut a continué jusqu’à l’an 1881. A l’encontre du règne tyrannique dans les civilisations européennes, une compréhension du gouvernement se basant sur la paix et l’affection exigées par l’Islam avait dominé dans ce pays ottoman. Cette période de paix pendant laquelle les Arabes musulmans qui constituaient la grande majorité de la population du pays, ainsi que diverses communautés ethniques et religieuses comme les Berbères et les Juifs vivaient en sérénité et en fraternité, a continué jusqu’à l’occupation de la France en 1881.

La France a gouverné la Tunisie via des résidents connus sous le nom du "haut commissaire". Tout comme il était en Algérie, ici aussi une grande politique de persécution a ainsi commencé. Toutes les objections et les activités réclamant l’indépendance du pays ont été réprimées d’une manière sanglante. Les leaders des mouvements islamiques qui sont les partisans de l’indépendance et ceux qui les soutiennent ont subi une pression sévère, la plupart d’entre eux ont été arrêtés et torturés. La France avait du mal à freiner cet affrontement du peuple tunisien et à réprimer les émeutes. C’est la raison pour laquelle elle a eu recours aux gouvernements figurants tout comme le fait chaque pays colonial. Pour cela, elle a fondé un parti politique en faveur de l’indépendance, connue comme le Destour. Et elle a placé une figure importante sur qui elle comptait beaucoup : Habib Bourguiba.

Habib Bourguiba qui a obtenu le pouvoir de gouverner le pays seul, s’est déclaré "président jusqu’à sa mort". Il a gouverné seul la Tunisie pendant 31 années, jusqu’à ce qu’il soit destitué sous prétexte de sa sénilité et de son incapacité mentale par le premier ministre Zine el-Abidine Ben Ali, le 7 novembre 1987.

La plus grande caractéristique du système établi par Bourguiba était son hostilité envers l’Islam et son régime anti-islamique. Bourguiba a exercé un control strict de surveillance sur les mosquées, il a interdit d’accomplir la prière (salat) hors des heures précises. Il a fait arrêter tous les Musulmans qui militaient en faveur d’une communauté islamique et il leur a fait subir de graves tortures. Il a fait fermer toutes les institutions islamiques, surtout l’Université Zitouna qui est le symbole de la Tunisie. Pourtant l’Université Zitouna est une université qu’on peut considérer comme équivalent à l’Université d’Al-Azhar en Egypte. C’était un centre important qui maintenait l’essence islamique en vie et qui formait des savants parmi le peuple. La pression de Bourguiba est allé si loin que pendant le mois sacré du Ramadan, il est apparu à la télévision avec un verre à la main et a interdit aux gens de jeûner, sous prétexte que le jeûne ‘‘ralentissait le développement économique et le rythme du travail dans le pays". Il a exigé que les pèlerins aillent à Kairouan, la ville sainte du Maghreb, au lieu de se rendre au pèlerinage à la Mecque, sous prétexte que ce voyage était très coûteux.

On a vu que Zine el-Abidine Ben Ali qui a accédé au pouvoir après Bourguiba, n’était pas différent non plus. Ben Ali qui a promis dans les premiers tempsqu’il initierait un mouvement réformiste dans le pays, a commencé à opprimer le peuple musulman tout comme Bourguiba, dès qu’il a assuré son pouvoir. Il l’a même surpassé avec ses actes !

Ce qui est nécessaire est une lutte intellectuelle compatible avec la morale coranique qu’on doit mener avec la science, la connaissance et la culture

Après les émeutes récentes, Zine el-Abidine Ben Ali a déserté le pays. Les leaders politiques exilés retourneront peut-être au pays et il est clair qu’il y aura certains changements politiques. Néanmoins, la voie à suivre lors de ce changement est très importante.

Bien entendu le peuple tunisien et surtout les jeunes, ont le droit de ressentir cette gêne et de manifester ouvertement ce sentiment de mal-être. Cependant il est certain que ce droit doit être utilisé d’une manière compatible avec la morale coranique. Si le peuple tunisien utilise des méthodes qui conduiront à des troubles, des désordres et des soucis plus grands, alors qu’il réagit contre la pression et la cruauté qu’il a subies, s’il cherche à trouver la solution pour ses troubles dans la violence, cela équivaudra  incontestablement à une cruauté et à une injustice. Utiliser des méthodes non conformes aux valeurs coraniques, faire souffrir des innocents, piller les biens d’autrui, jeter l’effroi, semer la terreur dans le cœur des gens, n’apporteront certainement pas la paix aspirée et attendue en Tunisie. Ces méthodes conduiront à une violence et une pression beaucoup plus grandes en peu de temps, et seront une barrière pour la liberté et la prospérité du peuple tunisien.

Le régime anti-démocratique qui règne depuis environ 60 années en Tunisie, est fondé sur la vision du monde matérialiste et darwiniste. Depuis le premier jour où Bourguiba a accédé au pouvoir, il a fait exécuter le système importé de France – en éliminant les aspects démocratiques – et il l’a pratiqué d’une manière très rude et très cruelle. Tant qu’on n’éradique pas ce système idéologiquement, il sera impossible d’éradiquer entièrement les dégâts qu’il cause. Pour pouvoir éradiquer ce système, il est essentiel que la mentalité coranique, anti-darwiniste et anti-matérialiste domine.

Par conséquent la jeunesse tunisienne doit mener son combat sur une plateforme idéologique et intellectuelle. Elle doit s’opposer à l’incroyance, renoncer à l’athéisme, au matérialisme et au darwinisme et faire prévaloir la vérité à travers la science, la connaissance et la culture. Une jeunesse bien éduquée, ayant une connaissance générale profonde, maîtrisant le Coran et s’opposant avec ferveur contre les idéologies matérialistes, sera la garantie des jours éclairés et magnifiques en Tunisie.

Si on n’agit pas de cette manière, il sera impossible de parvenir à  la solution désirée au moyen de conflits dans les rues, des protestations et des réactions violentes. Ces derniers peuvent être un moyen juste pour des changements de gouvernement de court délai, cependant il est impossible de construire la démocratie, les droits de l’homme et la liberté à travers ces méthodes. Un système fondé sur la violence, conduira les gens à souffrir plutôt que de s’épanouir, de vivre dans la joie et le bonheur.

Il est évident que la région ne connaitra pas la paix sans que l’Union Turco-Islamique ne soit établie

Hormis tout ceci, il y a un autre fait que les incidents ayant éclaté en Tunisie ont montré. Ce n’est pas seulement le peuple tunisien qui est mal à son aise. Dans d’autres pays de la région qui vivent la souffrance et l’ennui des régimes anti-démocratiques depuis tant d’années, des agitations ont vu le jour une par une. Il est très naturel que les gens qui vivent dans ces pays et qui sont opprimés depuis plus d’un demi-siècle réclament la démocratie, la prospérité, la paix, la sécurité, la liberté et l’aisance. Cependant, il n’est pas suffisant de changer seulement les méthodes pour atteindre le salut. Trouver des méthodes hâtives uniquement pour combler les manques actuels, peut conduire à des conséquences beaucoup plus pénibles lorsque d’autres questions surgiront dans les jours suivants. C’est pourquoi il faut chercher la solution dans la voie tracée par Allah et Son noble messager (pbsl). La solution enseignée par Allah et Son messager (pbsl) a montré que le monde islamique doit s’unir sous le leadership spirituel d’un seul homme et d’établir l’Union Turco-Islamique.

Lorsque le monde islamique formera une union puissante, personne ne subira la cruauté et l’injustice et personne ne pourra opprimer ses citoyens sous le toit de cette union. Chaque état conservera sa structure indépendante. Cependant la garantie de la sécurité, de la joie, du bonheur et de l’aisance de tous les citoyens de tous les pays sera l’Union Turco-Islamique.

Cette union qui se formera avec l’union des pays turcs et islamiques sera un moyen pour établir l’ordre et la paix dans toute la géographie islamique, du Maroc au Fidji, de l’Indonésie au Tchad, pas seulement en Tunisie, Egypte, Algérie et Jordanie. A cette époque-là, la vraie démocratie sera vécue, tous les hommes seront égaux, la pauvreté sera éradiquée, il y aura une vraie progression dans les domaines de science, de l’art et dans la technologie. C’est seulement à ce moment-là qu’une personne vivant dans un village de la Tunisie, ou bien une personne vivant au capital de l’Indonésie pourra vivre entièrement dans l’aisance, le confort, la beauté, l’abondance et la prospérité.

L’Union Turco-Islamique ne signifie pas rétablir l’Empire Ottoman, comme certaines personnes l’imaginent. Il faut comprendre que le grand Empire Ottoman a fait vivre son peuple dans les meilleures conditions, a constitué un modèle exemplaire avec son respect envers les religions, les croyances et les races. Cependant, il a eu des applications erronées, des méthodes fausses. Il faut tirer des leçons de ces erreurs, et ne pas les répéter. D’ailleurs, l’objectif de l’Union Turco-Islamique est d’établir une civilisation d’une splendeur et d’une puissance jamais connues jusqu’aujourd’hui. Avec la permission d’Allah, cette civilisation sera un moyen efficace pour éradiquer la  persécution et pour permettre la vérité de dominer le monde.    


2011-01-24 10:07:23

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top