Chaque Musulman qui ne s'efforce pas pour l'Union Turco-Islamique est responsable des millions de gens innocents qui souffrent l'oppression dans le monde islamique

Dans ses interviews en direct qui sont émises pendant les nuits sur les chaînes locales, M. Adnan Oktar mentionne fréquemment les souffrances endurées par nos frères musulmans. Cependant ces appels de M. Oktar ne sont pas nouveaux. M. Oktar fait également référence aux souffrances qui ont lieu dans la géographie islamique et à nos frères martyrisés dans son livre "L’hiver de l’Islam et Son printemps à venir", publié en 2001, dans ses articles publiés sur internet et dans des divers journaux depuis tant d’années. Mr Oktar appelle tout le monde musulman à faire des efforts, à soutenir les travaux entrepris dans ce but et il a maintes fois souligné que fermer les yeux sur la persécution est la persécution elle-même. On ne doit pas oublier que tout Musulman qui ne s’efforce par pour l’Union Turco-Islamique sera responsable de chaque goutte de sang versée sur les terres islamiques, de chaque maison démolie, de chaque personne innocente blessée ou estropiée et de chaque personne vivant dans la famine et la pauvreté.

Une grande majorité des gens ne connaît rien à propos de ce qui se passe au Pakistan, au Cachemire, en Patani, en Birmanie ou dans le Turkestan Oriental. Même la plupart d’entre eux n’ont jamais entendu les noms de ces régions. Ils ne sont pas au courant de l’oppression, des souffrances, des actes de violence, de la famine et de la pauvreté auxquels les Musulmans sont confrontés dans ces régions. Cependant certains ont conscience des oppressions et des injustices mais il ne leur vient pas à l‘esprit d’aider ces gens pour de faire des efforts afin de mettre fin à la persécution. De plus, ils se sont tellement convaincus qu’ils n’avaient rien à faire que ni les nouvelles qu’ils lisent ni les images qu’ils voient ne touchent leur conscience. Cependant, le fait est que tout croyant est responsable de tout ce qu’il entend et de tout ce qu’il voit. Allah dit aux Musulmans dans le Coran :

Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : ‘Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur’. (Sourate an-Nisa, 75)

 

L’objectif de la préparation de cet article est de révéler la situation des Musulmans innocents à travers le monde est d’appeler les gens de bonne conscience à réfléchir sur ce fait et de chercher une solution pour cela. Le temps où nous vivons n’est pas un temps convenable pour l’insouciance, rester silencieux, l’inertie, s’occuper des profits de court terme de ce monde ou tuer le temps avec des sujets mondains et des disputes. Il est inconcevable pour une personne de bonne conscience à une époque où les Musulmans subissent une telle oppression de ne pas faire des efforts afin de répandre les valeurs morales islamiques. Et il n’y a aucun doute que ceci peut imputer une lourde responsabilité dans l’au-delà.
 

PAKISTAN

Plus de 2,5 millions de Musulmans ont dû abandonner leurs maisons en raison des conflits dans la région pakistanaise de Swat en mai 2009. Deux millions de Musulmans se sont réfugiés dans les camps. Lorsque ces conflits ont pris fin, certains d’entre eux ont commencé à retourner dans leur foyer ces derniers mois. Cependant, plus de 1,5 million de Musulmans luttent encore pour survivre dans les camps de réfugiés. Des centaines de milliers de personnes vivent encore dans des tentes dans le froid glacial de l'hiver et la chaleur brûlante de l'été ; dans des conditions où la nourriture est difficile à trouver, il n'y a pas assez d'eau à boire, le manque d’hygiène ainsi que les maladies épidémiques coûtent la vie à de nombreuses personnes. La situation de nos frères musulmans qui ont dû abandonner leur foyer est tellement difficile que ceux qui atteignent les camps que nous venons de décrire, se considèrent comme ayant atteint le salut. C'est parce que certains de ceux qui furent forcés de quitter leur maison ont disparu et d'autres ont dû s'installer dans des régions très pauvres où ils vivent à la limite de faim, où aucune aide ne réussit à leur parvenir.



 

CACHEMIRE

Les conflits qui continuent au Cachemire depuis les derniers mois ont causé la mort de 140 Musulmans. La mort récente d’un jeune de 17 ans frappé à la poitrine par une bombe à gaz lancée par la police indienne a conduit la population du Cachemire à affluer dans les rues pour protester. La police indienne essaie d’empêcher ces protestations par la force. Notre souhait est que la région retrouve le calme le plus tôt possible, sans causer davantage de pertes de vie et de biens et qu’un climat soit instauré, dans lequel les Musulmans du Cachemire puissent vivre en paix et dans le confort.

La péninsule indienne était sous la souveraineté britannique jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Après le départ des Britanniques, les Indiens musulmans ont créé le Pakistan. Un grand nombre de Musulmans qui vivaient à l’intérieur des frontières de l’Inde ont émigré au Pakistan. Cependant, bien que la région du Cachemire connue sous l’appellation ‘‘Jammu-et-Cachemire’’ qui se trouve sur les frontières del’Inde, du Pakistan et de la Chine avait une population musulmane à 67%, au moyen d’astuces et d’intrigues variées de la part des politiciens indiens, elle est restée sous la souveraineté indienne. Depuis ce temps-là, environ 4 millions de Musulmans au Jammu-et-Cachemire selon les recensements de 2001, sont soumis à la contrainte et l’oppression de la part de l’administration indienne.

Les Musulmans du Cachemire ont cherché à fuir cette oppression et à gagner l’indépendance, mais ils furent soumis à un terrible massacre par les forces indiennes en 1947, 1965 et 1971 à cause de ces demandes. Des dizaines de milliers de Musulmans cachemiriens furent martyrisés lors de ces massacres et plus de 4.000 femmes furent torturées et violées.

Dans les années 1990, le gouvernement indien a accru l’oppression ; des milliers de Musulmans furent détenus sans aucune raison et martyrisés sous la torture. Les maisons furent incendiées et les écoles et les journaux qui donnent de l’éducation islamique furent fermés. L’administration persécutrice est allée même plus loin, elle a inondé Jammu-et-Cachemire et le Pakistan en ouvrant les portes des barrages. Ceci a causé la mort à des milliers de gens et de très grands dégâts dans l’ensemble de la région. On sait que jusqu’à aujourd’hui environ 80.000 Musulmans furent martyrisés au Cachemire, que des milliers de gens furent maltraités dans les prisons indiennes et on n’a plus aucune nouvelle de plus de 10.000 personnes. Il n’y a aucun doute que la principale raison de cette persécution infligée à la population du Cachemire, les actes de violences, les détentions injustifiées, la torture et les embargos économiques, est que la population du Cachemire est musulmane. Ils essaient d’empêcher les Musulmans de s’unir et de devenir plus forts au moyen de ces méthodes répressives.

LA REGION KACHGAR DU TURKESTAN ORIENTAL 

Comme on se le rappelle, en juillet 2009, le peuple du Turkestan Oriental fut persécuté, opprimé et massacré d’une manière délibérée et organisée. En conséquence des incidents provoqués par divers prétextes, des milliers de citoyens ouïghours furent massacrés ouvertement dans les rues. Des vidéos spéciales montrant ce carnage furent diffusées sur notre site internet

La Chine utilise maintenant un autre sujet comme prétexte, qui prépare probablement le terrain pour de nouveaux massacres. Comme nous l’avons déjà expliqué, Kachgar, l’ancienne capitale du Turkestan Oriental, peuplée en grande majorité par les Turcs Ouïghours est pratiquement assiégée par les troupes chinoises. La ville est rasée au bulldozer et les citoyens du Turkestan Oriental sont forcés de la quitter. Cette démolition fut motivée par le gouvernement chinois sous l’incroyable prétexte que la ville de Kachgar pourrait s’effondrer en cas de tremblement de terre.

Le fait est que la ville, qui date d’environ 2500 ans, est une ville très ancienne dotée d’innombrables objets historiques ayant plus de 1000 ans. Les objets historiques furent exposés aux tremblements de terre et aux catastrophes naturelles à maintes reprises depuis des siècles, et ils n’ont subi aucun dommage. Par conséquent, il est totalement illogique de donner une excuse comme les tremblements de terre pour la démolition des œuvres historiques. 

En plus, même si on prenait des précautions contre les tremblements de terre,  ce qu’on devrait faire est de renforcer et fortifier les édifices et les structures existantes.  L’annihilation de tous les objets historiques d’une ville pour se prémunir des tremblements de terre est quelque chose qu’on n’a jamais vu auparavant et qui est complètement incompréhensible. Ce n’est donc pas une raison pour forcer les Turcs Ouïghours à quitter lesterres de leurs ancêtres.

Par conséquent, il est très clair que le gouvernement chinois utilise ce prétexte comme une excuse. Le gouvernement chinois vise clairement à transformer Kachgar en une ville chinoise et à éliminer les Turcs Ouïghours de là et éradiquer la culture Turco-Islamique. Si le peuple chinois choisit de vivre à Kachgar de son propre gré, les Turcs Ouïghours n’ont pas d’objection à cela. Les Turcs Ouïghours sont modérés, chaleureux, affectueux, modestes et agréables, comme cela est requis par les valeurs morales du Coran et ils ne nourrissent aucune inimitié envers les Chinois.

Ils ne sont pas mal à l’aise à l’idée de vivre ensemble et d’avoir des relations de bon voisinage avec eux. Cependant, ce qui se passe ici, c’est que les maisons des Turcs Ouïghours sont démolies et ces derniers sont forcés de quitter leurs terres par l’administration chinoise et d’autres gens venant des autres régions de la Chine sont forcés à y émigrer. Une telle politique est évidemment incompatible avec la loi, la démocratie et les droits humains fondamentaux. Cela est clairement une politique de déplacement forcé et d’exile. Ceux qui ne veulent pas quitter leurs foyers subissent une persécution terrible. Tous les pays doivent  agir et considérer cette affaire de toute urgence, plutôt que de rester spectateurs face à cette politique injuste de sauvagerie en Chine. Une réaction massive du public montrerait que la Chine ne peut pas agir comme elle le veut et la politique de répression en question prendrait fin là où elle est, sans aller plus loin. Les Nations Unies, l'Union Européenne et toutes les institutions   mondiales, ainsi que les fondations  et les individus doivent prendre des mesures urgentes à ce sujet.

 

 

 

 

M. Adnan Oktar explique :

 Hazrat Mahdi (psl) sera également opprimé avant son apparition

 

 

“Je dis maintenant que ceci doit se produire. Hazrat Mahdi (psl) n’apparaîtra pas sans que cela ne se produise. Ce sang coulera et ces incidents auront lieu. L’Afghanistan sera envahi, l’Irak sera occupé et l’oppression augmentera. La pression envers Hazrat Mahdi (psl) augmentera aussi. Hazrat Mahdi (psl) sera personnellement torturé.  Les yeux de notre Prophète (pbsl) furent remplis de larmes quand il l’a décrit. Le hadith dit : “Il a pâli.” En parlant de Hazrat Mahdi (psl) il dit : “Mon Ahl al-Bayt (les Gens de ma Maison [ma descendance]) sera persécuté et torturé”. Ils demandent à notre Prophète (pbsl) et il pâlit. Notre Prophète (pbsl) a beaucoup aimé Hazrat Mahdi (pbsl). Il l’a aimé et il a toujours parlé de lui avec amour. (Extrait de l’interview de M. Adnan Oktar, le 26 juillet 2010 sur Adıyaman ASU TV)

Pas un seul Musulman ne souffrira lorsque l’Union Turco-Islamique sera établie

ADNAN OKTAR : Lorsque l’Union Turco-Islamique sera établie, lorsque Hazrat Mahdi (psl) sera le leader spirituel, pensez-vous qu’il sera possibleque même un seul cheveu d’un Musulman puisse être touché ?

OKTAR BABUNA : C’est impossible. Ils ne peuvent même pas l’imaginer, incha Allah.

ADNAN OKTAR :  Est-ce qu’il sera possible de démolir les maisons ? Est-ce qu’il sera possible de remplir les prisons ? Ou bien  couper la gorge des gens comme des animaux ? C’est impensable. Ou sera-t-il possible de se moquer des Prophètes (ils sont certainement au-delà de cela). Si nous voulons nous débarasser de ceux-ci, qu’est-ce que nous devons vouloir ? L’Union Turco-Islamique.

L'Europe n’écoutera rien jusqu’à ce que nous établissions l’Union Turco-Islamique. Elle n’écoutera pas notre demande de compassion. Il existe une puissance accordée par Allah. Regardez, Allah le Tout-Puissant dit : "Unissez-vous, ainsi personne ne peut vous vaincre." Mais nous sommes divisés, Il dit qu’Il les enverra sur nous en tant que fléau. Il y a de nombreux versets à ce sujet dans le Coran. Et c’est ce qui s’est passé. Allah nous dit de ne pas nous diviser. Allah dit, je demande la protection d’Allah contre le diable banni : “Cramponnez-vous tous ensemble au ‘Habl’ (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés…” (Sourate Al-i Imran, 103) ;“Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.” (Sourate as-Saff, 4) Il dit aux croyants de s’efforcer ensemble. Il dit “Combattez ensemble”. Il dit également “ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force.” (Sourate al-Anfal, 8). Allah a rendu ceci illicite. (Extrait dee l’interview en direct d’Adnan Oktar sur Gaziantep Olay TV, le 20 février 2010)

PALESTINE

Depuis environ un demi-siècle, les Musulmans palestiniens sont ejectés de leurs maisons sous aucun prétexte et ils furent fusillés et attaqués, leurs maisons furent démolies et leurs terrains et jardins furent anéantis et ils ont subi la torture et la violence. Ce qui se passe dans les terres palestiniennes révèle qu’il y a un génocide terrible mené par le gouvernement israélien sioniste athée.

Très peu des enfants, des jeunes et des femmes qui furent attaqués, fusillés et bombardés sont rapportés par les mass-médias.
 

En Palestine, dont 70% de la population est composé de jeunes, les enfants ont également vécu l’exil, les détentions, les emprisonnements et les massacres à partir de l’occupation en 1948. Ils furent traités comme des citoyens de seconde classe dans leur propre pays et ont appris à résister, même dans les conditions les plus intolérables. La moitié de ceux qui ont perdu leur vie dans l'Intifada qui a débuté avec la visite provocatrice d'Ariel Sharon sur le Dôme du Rocher en octobre 2000 étaient âgés de moins de 16 ans. 60 % de ceux qui furent blessés étaient âgés de moins de 18 ans. Au moins cinq enfants par jour meurent encore dans ces régions où les conflits continuent et plus de 10 enfants sont blessés quotidiennement.

Selon le rapport préparé par l’Organisation de Santé de la Palestine, 34 % parmi plus de 400 personnes qui sont morts lors de l’Intifada Aqsa étaient âgés de moins de 18 ans. Cependant, ce qui est le plus important, c’est que 47 % des morts étaient des gens qui n’avaient pas assisté aux démonstrations ou aux conflits. 38 % de ceux qui furent blessés en Cisjordanie furent blessés par de vraies balles et 75 % de ceux-ci sur la partie supérieure de leur corps. Dans la bande de Gaza, 40 % furent blessés par de vraies balles, 61 % d’eux sur la partie supérieure de leur corps, à savoir sur la poitrine. Le nombre total des blessés ont dépassé les 10.000. 1.500 personnes ont souffert d’infirmités permanentes. Les hôpitaux où ces gens étaient traités furent également attaqués.

Toutes ces statistiques démontrent un fait clair : les sionistes athées dans le gouvenement israélien sont engagés dans une politque consciente et systématique d’élimination du peuple palestinien. Les chiffres ci-dessus montrent que les troupes israéliennes n’ont pas utilisé leurs armes pour éliminer la menace contre la securité publique mais pour tuer et estropier.

IRAK FALLOUJAH

Les Musulmans continuent de vivre au milieu des problèmes et des difficultés en Irak comme dans beaucoup d’autres parties du monde. Une étude récemment publiée contient des informations qui sont très significatives au regard de l’ampleur des évènements en Irak. Ce rapport révèle comment l’uranium fut utilisé à Falloujah en 2004, sans faire aucune distinction avec les civils.
 
Le rapport publié dans le quotidien The Independent fut produit par une équipe de 11 membres de l’Université d’Ulster suite à la hausse de la mortalité infantile et du taux de cancer depuis 2005. Le rapport contient les informations suivantes :

Dans une enquête menée au mois de janvier et février de cette année par une équipe de 11 chercheurs qui ont visité 711 maisons à Falloujah, on a collecté des informations détaillées concernant les taux de cancer, de natalité et de mortalité infantile… Ce rapport a montré que le taux de cancer a augmenté de 4 fois parmi la population générale et ce taux a augmenté de 12 fois parmi les enfants de moins de 14 ans.  Dr. Chris Busby a dit qu’il était difficile de déterminer la cause exacte des cancers et des naissances défectueuses.  Il a ajouté : "Afin de produire un tel effet, un grand changement mutagénique a dû avoir eu lieu en 2004 lorsque les attaques de Falloujah se sont déroulés."

Dr. Busby dit qu’alors qu’il ne peut pas identifier le type d’armes utilisés par les "Marines", l’étendue des dommages génétiques subie par les habitants suggère l’utilisation d’une certaine forme d’uranium. Les chercheurs ont mis en évidence que le taux de leucémie avait augmenté de 38 fois, le cancer du sein de 10 fois et qu’il y avait une hausse significative dans les taux de lymphome et des tumeurs du cerveau chez les adultes. A Hiroshima, les survivants présentaient une augmentation de 17 fois le taux de leucémie, mais à Falloujah Dr. Busby dit que ce qui est frappant, ce n’est pas seulement la plus grande fréquence du cancer mais la vitesse avec laquelle il affecte les gens.(http://www.independent.co.uk/news/world/
middle-east/toxic-legacy-of-us-assault-on-fallujah-worse-than-hiroshima-2034065.html)

Les déclarations de M. Adnan Oktar sur les pratiques sauvages vécues à Falloujah sont comme suit :

C’est aussi une application du Dajjal. Les gens se demandent où est le système du Dajjal. Le Dajjal fracasse leurs visages et ils se demandent toujours où il est. Le Dajjal tue leurs mères et pères et ils se demandent toujours où il est. Le Dajjal démollit leur réputation et leur honneur et ils se demandent toujours où il est. Et bien, le Dajjal est ici. Vous pouvez voir qu’il est actif en Amérique, en Irak, en Afghanistan et partout. Incha Allah. (Extrait de l’interview en direct d’Adnan Oktar sur Kocaeli TV le 31 juillet 2010)

 

…Les militaires thaïlandais font irruption dans les mosquées et les masjids de Patani, les Musulmans sont martyrisés alors qu’ils font leur prière. Alors que les Musulmans sont martyrisés sans pitié et sans faire de distinction entre les femmes, les hommes, les jeunes et les vieux ; alors qu’on fait irruption dans les mosquées et que l’on fusille les Musulmans à la tête, y compris ceux en état de prière, tergiverser pour l’établissement de l’Union Islamique, se comporter comme si un tel sujet n’existait pas, et bien cela est une position qui implique une responsabilité auprès d’Allah.

Les militaires thaïlandais capturent les hommes et les jeunes Musulmans de Patani. Ils les oppriment en les couchant nus au milieu de la rue et en les menottant leurs par derrière. Depuis le 15ème siècle à nos jours, le peuple Musulman de Patani est sujet à la violence et à la pression presque tous les jours.

 

THAILANDE - PATANI

L’opinion publique n’est pas très au courant de la violence et de la pression subies par les Musulmans de Patani, une région autonome liée à la Thaïlande. Or, sur ces terres riches et fertiles de l’Asie du Sud-Est, il règne une grande oppression depuis environ 200 ans.

L’oppression subie par les Musulmans de Patani a commencé en 1782 avec la dynastie Rama qui a pris le gouvernement en main. Cette dynastie a fait de Bangkok sa capitale et a mis sur pied un système d’administration centrale. A cette période ont éclaté des conflits entre les Musulmans de Patani et le peuple autochtone qu’on appelle les Siamois. Ces conflits allaient continuer jusqu’à nos jours. Au cours de ces conflits, un grand nombre de villes de Patani furent brûlées et détruites, de nombreux centres de défense militaire furent démolis et environ 4.000 Musulmans de Patani furent capturés par les Siamois.

Les Siamois qui capturèrent les Musulmans les torturèrent très violemment. Ils cousirent leurs oreilles et leurs jambes avec un fil solide fait d’une variété de bambou. Les Musulmans traités avec une terrible violence furent amenés à Bangkok où ils les firent travailler comme des esclaves. Ces derniers creusaient des canaux sans aucun outil ni équipement. A la fin de cette guerre, le Sultan de Patani fut cruellement tué par les Siamois. Après la guerre, la Patani qui fut divisée en 7 régions et soumise à l’impôt par la Thaïlande, fut complètement administrée par les Siamois pendant 70 ans.

En 1909, les Siamois accordèrent une indépendance simulée à la Patani, or les pressions du gouvernement thaïlandais continuèrent avec la même violence. Le peuple musulman de Patani qui se souleva pour une indépendance totale à plusieurs reprises, fut réprimé à chaque fois avec violence. Durant cette période, l’immigration vers la Malaisie a fortement augmenté.

Le gouvernement thaïlandais a poursuivi une politique de répression et d’assimilation visant en particulier à éradiquer l’identité islamique du peuple de Patani. La première exécution, en 1932, fut d’interdire complètement les activités des institutions d’éducation appartenant aux Musulmans. En 1944 commença un grand mouvement visant à anéantir le peuple musulman. Les leaders musulmans de Patani et leurs familles furent cruellement martyrisés par les bouddhistes. Il fut interdit de se conformer aux règles islamiques, de faire la prière et d’un autre côté, la croyance bouddhiste fut imposée à la population. Le bouddhisme fut enseigné de force dans les écoles. Les élèves musulmans furent même forcés d’agir selon les doctrines bouddhistes.

A différentes dates, le gouvernement thaïlandais a organisé d’effroyables massacres de masse contre les Musulmans. Rien qu’en 1944, dans la région de Boulikor Samik, 125 familles musulmanes furent brûlées vives. La politique d’assimilation du gouvernement thaïlandais s’est retrouvée dans tous les domaines de la vie. De très nombreux minarets furent détruits à Patani.

Dans les établissements de santé mis sur pied par le gouvernement thaïlandais, d’importants savants musulmans furent martyrisés dans des circonstances douteuses. Les meurtres non résolus et les disparitions sont devenus des faits quotidiens pour le peuple de Patani.

BIRMANE - MYANMAR

Les Musulmans qui constituent environ 15% de la population de Myanmar sont une parure et un bienfait pour l’état de Birmanie. Les nouvelles venant de cette région montrent que nos frères musulmans vivant sur ces terres, n’arrivent pas à trouver le respect, l’amour, la sécurité et la sérénité qu’ils méritent. Les Musulmans qui vivent en grande partie dans la région d’Arakan sont sous haute pression, comme cela est vu sur de très nombreux rapports établis par des institutions internationales. La campagne contre les Musulmans, qui s’est accélérée au 20ème siècle, a causé la mort de 100.000 personnes. Quant au massacre d’Arakan en 1942, des centaines de milliers de personnes sont restées infirmes ou furent obligées de s’exiler.

En 1962, "Le Programme du Parti Socialiste Birman" préparé par les nouvelles autorités a presque complètement ôté le droit et la liberté des Musulmans ; il leur a empêché de vivre leur religion comme ils le voulaient. Cette situation a eu pour résultat la fermeture de toutes les mosquées et des institutions d’éducation islamique ; aller au pèlerinage, sacrifier une bête, prier en groupe et d’autres actes d’adoration furent interdits. En outre, les interpellations en contradiction avec les lois et les droits de l’homme et les tortures qui en découlent - des faits relevés et prouvés par des institutions internationales - ont forcé les Musulmans à abandonner Myanmar.

Selon les rapports émis par les institutions des droits de l’homme, entre 1962 et 1984, 20.000 Musulmans d’Arakan furent martyrisés. Des centaines de femmes furent violées et pratiquement toutes les possessions des Musulmans furent confisquées.

Il s’est avéré qu’en janvier 1992, 700 personnes appartenant à la minorité musulmane vivant à Myanmar furent tuées par noyade aux environs de la frontière avec le Bangladesh. En 1994, plus de 1.000 Musulmans furent martyrisés en étant condamnés à la peine capitale et ce sans procès.

Ces pratiques injustes et reposant sur la violence ont continué après les années 1990 et 200.000 Musulmans qui voulaient sauver leur vie furent forcés de se réfugier au Bangladesh en 1992. Le Bangladesh qui est un pays islamique très pauvre, a accueilli les réfugiés sur ses terres, seulement il a beaucoup de difficultés à les nourrir et à les héberger.

Les moyens de communication étant limités, l’internet étant sous surveillance sévère et avec l’interdiction de prendre et de communiquer des nouvelles même pour les journalistes qui ont réussi à pénétrer dans la région, nos frères musulmans vivant à Myanmar ont du mal à faire entendre leur voix au monde. Même si elles sont rares, les informations et les images acquises exposent devant nos yeux la dimension de la persécution et de l’injustice.

 

Tous les Musulmans ont le devoir urgent de s’efforcer pour l’Union Turco-Islamique 

 NEPAL

Le Népal partage ses frontières avec l’Inde et la Chine, et sous l’influence de ces pays applique une politique répressive envers les Musulmans depuis des années. Plus d’un million de Musulmans vivent dans ce pays, dont %80 sont hindous et %10 bouddhistes.

Le Népal était officiellement un pays hindou et une monarchie jusqu’en 2008. En 2008, la monarchie a pris fin et la République démocratique fédérale du Népal fut établie. Jusqu’en 2008, les Musulmans népalais n’avaient aucun droit et leur identité religieuse était niée par la monarchie népalaise. Mais dès que la nouvelle administration est arrivée au pouvoir, elle a annoncé qu’elle traiterait les Musulmans avec compréhension et remplirait même certaines de leurs demandes. Cependant, les Hindous fanatiques étaient mal à l’aise avec cette approche démocratique du nouveau gouvernement et la compréhension officielle de la laïcité et ils ont intensifié leurs actes de violence contre les Musulmans et ont procédé à des attaques fascistes successives. Ces fascistes racistes ont commencé leurs attaques sur les mosquées ; au mois de mars 2008, ils ont lancé quatre bombes sur une mosquée à Birendranagar dans laquelle plus de 50 Musulmans faisaient la prière du soir (Maghrib) ; de cette façon ils ont causé le martyre de trois Musulmans et des dizaines d’autres furent blessés. Dans les temps qui suivirent, de nombreuses mosquées dans les villes de Birendranagar et  Pokhara, qui avaient des populations musulmanes considérables, furent attaquées par les organisations hindoues radicales et racistes. En 2004, ces groupes racistes ont incendié les maisons, les lieux de travail, les associations et les mosquées appartenant aux Musulmans.

L’oppression de ces organisations fascistes envers les Musulmans népalais continue actuellement. Les Musulmans népalais sont constamment harcelés par les Hindous racistes et ils mènent une grande lutte afin de préserver leur religion et ils essaient de survivre en tant que Musulmans malgré toute l’oppression. En particulier, les Népalais qui se sont convertis à l’Islam de l’hindouisme sont soumis à une grande pression de la part de leur famille et de la société dans son ensemble.

Evidemment, les exemples sus-cités au cours de cet article sont justes un petit exemple de ce qui se passe en Irak, au Pakistan, en Birmanie, en Patani et dans beaucoup d’autres régions. La grande majorité des Musulmans, particulièrement ceux qui sont en Palestine laquelle est la blessure saignante du monde islamique, fut persécutée et opprimée presque partout durant les 100 dernières années. Les nouvelles relatives aux martyres et aux persécutions des Musulmans dans le monde arrivent presque quotidiennement. Et ces rapports montrent encore une fois combien il est essentiel pour le monde islamique d’agir à l’unisson.

Notre Prophète (pbsl) a donné de nombreux détails sur les situations dans lesquelles les Musulmans se trouveront à la Fin des Temps où nous vivons maintenant et il a également donné des conseils aux Musulmans quant à la manière d’agir lorsque cela se produira.

Il a communiqué la bonne nouvelle qu’Allah libérera le monde islamique et toute l’humanité des fléaux du système du dajjal à la Fin des Temps, en envoyant Hazrat Mahdi (psl). Selon les hadiths et les déclarations des savants islamiques, Hazrat Mahdi (psl) commencera son travail en l’an 1400 de l’Hégire et mènera une lutte intellectuelle qui fera taire totalement les armes du système du dajjal : le darwinisme et le matérialisme. Il unira le monde islamique divisé et il sera un moyen pour que les valeurs morales islamiques dominent le monde.

Une des choses les plus importantes que nos frères musulmans se demandent maintenant est comment ils peuvent contribuer à la grande lutte de Hazrat Mahdi (psl). Il faut améliorer la fraternité parmi les Musulmans, renforcer leur amour et leur amitié et travailler pour l’unité du monde islamique. Dans le Coran, Allah ordonne aux Musulmans d’être unis. Il dit que s’ils ne sont pas unis, ils perdront leur puissance spirituelle et seront écrasés et vaincus :

Et ceux qui n'ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n'agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre. (Sourate al-Anfal, 73)

Par conséquent, ce que les Musulmans doivent faire en urgence, dans cette période la plus intense de la Fin des Temps où toutes les phases du système du dajjal oppriment les Musulmans en chœur, c’est de s’unir. Pour que la corruption dans le monde prenne fin, les croyants doivent évidemment être amis les uns des autres, s’allier, agir solidairement et à l'unisson. Le monde Turco-Islamique doit exiger cette unité. Quelqu'un qui ne veut pas l'unité, demande la division, et la division n’est d’aucune utilité au monde Turco-Islamique. TOUTE LA PUISSANCE, LA FORCE AINSI QUE LES INTERETS DES MUSULMANS RESIDENT DANS L’UNION.

L’oppression subie par nos frères musulmans prendra fin sous le leadership de Hazrat Mahdi (psl)

Allah le Tout-Puissant Qui remplit et vide le monde entre les cieux et la terre avec les nuages, Qui en un instant apaise les tempêtes de la mer et Qui en une heure en plein printemps crée un temps d’été et Qui en une heure en été crée une tempête d’hiver, une telle PUISSANCE PLEINE DE GLOIRE PEUT EGALEMENT DISPERSER L’OBSCURITE DANS LE MONDE DE L’ISLAM AU MOYEN DE HAZRAT MAHDI (PSL). IL L’A PROMIS ET CERTAINEMENT IL REALISERA SA PROMESSE. (Lettres, Vingt-neuvième Lettre, Septième section, p. 514)

Bediuzzaman a dit que notre Seigneur, le Grand et le Glorieux, mettra fin à l’ère de l’irréligion et de la persécution au moyen de Hazrat Mahdi (psl). Il nous rappelle que notre Seigneur est assez Puissant pour réaliser ceci, de la même manière qu’Il crée le tempête d’été ou une tempête de mer en une heure, qu’Il remplit les cieux avec des nuages en quelques secondes. Bediuzzaman dit que cette promesse d’Allah est vraie et qu’elle se matérialisera certainement. Par la permission d’Allah, Hazrat Mahdi (psl) sera le personnage chargé de mettre fin à la persécution et aux contraintes que le monde islamique subi et il influencera le monde entier avec ses travaux.

2010-11-17 16:21:09

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top