La politique de répression contre la région Kachgar du Turkestan Oriental doit être arrêtée

Comme on se le rappelle, en juillet 2009, le peuple du Turkestan Oriental fut persécuté, opprimé et massacré d’une manière délibérée et organisée. En conséquence des incidents provoqués par divers prétextes, des milliers de citoyens ouïghours furent massacrés ouvertement dans les rues. Des vidéos spéciales montrant ce carnage furent diffusées sur notre site internet

La Chine utilise maintenant un autre sujet comme prétexte, qui prépare probablement le terrain pour de nouveaux massacres. Comme nous l’avons déjà expliqué, Kachgar, l’ancienne capitale du Turkestan Oriental, peuplée en grande majorité par les Turcs Ouïghours est pratiquement assiégée par les troupes chinoises. La ville est rasée au bulldozer et les citoyens du Turkestan Oriental sont forcés de la quitter. Cette démolition fut motivée par le gouvernement chinois sous l’incroyable prétexte que la ville de Kachgar pourrait s’effondrer en cas de tremblement de terre. 

Le fait est que la ville, qui date d’environ 2500 ans, est une ville très ancienne dotée d’innombrables objets historiques ayant plus de 1000 ans. Les objets historiques furent exposés aux tremblements de terre et aux catastrophes naturelles à maintes reprises depuis des siècles, et ils n’ont subi aucun dommage. Par conséquent, il est totalement illogique de donner une excuse comme les tremblements de terre pour la démolition des œuvres historiques. 

En plus, même si on prenait des précautions contre les tremblements de terre,  ce qu’on devrait faire est de renforcer et fortifier les édifices et les structures existantes.  L’annihilation de tous les objets historiques d’une ville pour se prémunir des tremblements de terre est quelque chose qu’on n’a jamais vu auparavant et qui est complètement incompréhensible. Ce n’est donc pas une raison pour forcer les Turcs Ouïghours à quitter les terres de leurs ancêtres.

Par conséquent, il est très clair que le gouvernement chinois utilise ce prétexte comme une excuse. Le gouvernement chinois vise clairement à transformer Kachgar en une ville chinoise et à éliminer les Turcs Ouïghours de là et éradiquer la culture Turco-Islamique. Si le peuple chinois choisit de vivre à Kachgar de son propre gré, les Turcs Ouïghours n’ont pas d’objection à cela. Les Turcs Ouïghours sont modérés, chaleureux, affectueux, modestes et agréables, comme cela est requis par les valeurs morales du Coran et ils ne nourrissent aucune inimitié envers les Chinois. Ils ne sont pas mal à l’aise à l’idée de vivre ensemble et d’avoir des relations de bon voisinage avec eux. Cependant, ce qui se passe ici, c’est que les maisons des Turcs Ouïghours sont démolies et ces derniers sont forcés de quitter leurs terres par l’administration chinoise et d’autres gens venant des autres régions de la Chine sont forcés à y émigrer. Une telle politique est évidemment incompatible avec la loi, la démocratie et les droits humains fondamentaux. Cela est clairement une politique de déplacement forcé et d’exile. Ceux qui ne veulent pas quitter leurs foyers subissent une persécution terrible. Tous les pays doivent  agir et considérer cette affaire de toute urgence, plutôt que de rester spectateurs face à cette politique injuste de sauvagerie en Chine. Une réaction massive du public montrerait que la Chine ne peut pas agir comme elle le veut et la politique de répression en question prendrait fin là où elle est, sans aller plus loin. Les Nations Unies, l'Union Européenne et toutes les institutions   mondiales, ainsi que les fondations  et les individus doivent prendre des mesures urgentes à ce sujet.


2010-08-08 23:17:35

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top