La force des pics

Les pics font leurs nids et entreposent les provisions de nourritures en donnant des coups de becs pour faire des trous dans les écorces d'arbres. La vitesse à laquelle un pic creuse dans l'arbre avec son bec est approximativement de 40 km/heure. En fait, c'est une vitesse extraordinaire qui aurait pu faire mal au pic. Toutefois, un système spécial de verrouillage existe dans le bec de l'oiseau pour qu'il ne subisse aucune blessure. Sans ce moyen, le bec du pic se serait cassé en deux à cause de l'impact du choc. En outre, si l'effet du coup atteignait directement au cerveau, l'oiseau perdrait conscience. Mais, une telle chose n'arrive pas puisque Dieu a créé l'oiseau avec tout ce dont il a besoin. Le cerveau du pic est situé au même niveau que s on bec. Les muscles dans la partie basse du bec agissent comme "un absorbant de choc" et réduisent l'impact qui survient en creusant dans l'arbre.

Tous les éléments que nous avons cités jusque-là ne sont que quelques-unes des caractéristiques générales des pics. Outre celles-ci, chaque pic en possède plusieurs autres qui lui sont propres.

Intéressons-nous maintenant à une espèce particulière de pic qui cache des glands dans les arbres.

Durant l'été, le pic glandivore creuse des trous dans le tronc d'un arbre mort dans l'intention de manger, durant l'hiver, les glands qu'il y aura préalablement déposés à la fin de l'été. Agissant comme un marteau, il mettra un gland dans chaque trou. Cette tâche nécessite beaucoup de temps parce qu'il essaye de trouver le gland qui convient exactement au trou creusé. Si le trou est grand et que le gland est petit, alors ce dernier sera facilement pris par les autres oiseaux. Si le trou est plus petit que le gland, le gland sera endommagé en forçant l'entrée du trou. C'est pour cela que placer les glands prend du temps au pic car les essais sont nombreux.

Mais le pic doit veiller à un autre point tout aussi important. Quand les glands sèchent avec le temps, ils deviennent plus petits. Ainsi, le pic doit remplacer les glands secs par d'autres plus frais.

Il faut savoir que le pic n'emmagasine pas une quantité négligeable de glands mais approximativement 50.000 glands dans un grand arbre !

En réfléchissant sur ces caractéristiques intéressantes, nous comprenons qu'il y a une puissance supérieure qui enseigne toutes ces choses aux pics. Cette force bienfaisante est Dieu, qui a créé leurs becs assez solides pour percer l'écorce. C'est Lui qui leur enseigne tout ce qu'ils font. Il n'y a pas un autre dieu ou créateur à part Lui. Il nous informe qu'Il a tout créé dans ce verset :

Tel est Dieu, votre Seigneur ! Il n'y a point de divinité excepté Lui, le Créateur de l'Univers. Adorez-Le donc ! C'est Lui qui a la charge de toutes les créatures. (Sourate Al Ana'm : 102)

2011-12-10 23:01:53

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top