< <
7 / total: 15

Le Systeme Digestif - 3/3

L’usine Independante Dans Notre Corps: Le Foie

liver, human body

1. foie
2. estomac
3. pancréas

Le foie est le plus grand des organes internes et pèse de 1,5 à 2 kg chez les adultes. Son emplacement – en bas à droite du diaphragme et sous l'estomac – est plus important en raison des activités qu'il réalise. Il doit être proche de tous les systèmes et être placé là où son poids n'entravera pas le mouvement. Avec toutes ses nombreuses caractéristiques, le foie est un miracle de la création.

Ces dernières années, les ingénieurs informatiques ont commencé à utiliser le foie comme modèle, principalement en raison de la façon dont le foie accomplit avec succès de nombreuses fonctions très complexes en même temps. La foie remplit près de 500 fonctions liées à la gestion générale du corps humain. 36

Le foie s’assure que toute la nourriture que vous mangez sois mise sous une forme que votre corps peut utiliser. Ce faisant, il décompose les molécules complexes qui arrivent dans le sang à partir de l’appareil digestif en molécules qui peuvent être utilisées ou stockées. Il envoie ensuite celles qui sont utiles sur d’autres cellules par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Mais celles qui sont nuisibles, il les soumet à un certain nombre de processus et les envoie vers les reins, où elles sont filtrées et expulsées du corps sous la forme d’urine. La façon dont un organe de 1,5 à 2 kg peut prendre tous les éléments nutritifs par l’intermédiaire du sang, les traiter et les exposer à diverses réactions chimiques et les transformer en blocs constitutifs utiles à d’autres cellules est à lui seul un miracle.

Puisque le devoir fondamental du foie est de traiter les éléments nutritifs qu’il reçoit par l’intermédiaire du sang, sa structure doit être adaptée à stocker le sang. En effet, le foie a une structure spongieuse. Dans le corps humain, un total de 800 à 900 g de sang est dans un état d’absorption par le foie, à tout moment. L’emplacement particulier d’un tel organe lourd a été déterminé de telle manière à ne pas endommager les autres organes et pour qu’il remplisse toujours toutes ses fonctions.

Le contrôle de système du foie

Les opérations du foie peuvent être comparées au fonctionnement d’un port. De la même manière que des cargaisons en provenance de régions différentes sont recueillies à un endroit et ensuite transmises à d’autres régions, les substances nécessaires à l’organisme sont également recueillies dans le foie, et transmises à partir de là en fonction des besoins de l’organisme.

Que le sang chargé de matières atteigne le foie, dépend des vaisseaux sanguins qui traversent le tube digestif et le cœur. Les veines se raccordent aux organes pour des fins spécifiques. En d’autres termes, il est impossible de trouver dans n’importe quel organe, un vaisseau dont le but est incertain ou qui n’a aucune fonction. Les veines qui atteignent le foie sont responsables du transport du sang dans de bonnes quantités et dans les plus brefs délais. Le sang oxygéné du ventricule gauche du cœur atteint le foie par le biais des artères rénales. Chaque artère du corps est dirigé vers le foie, comme si elles savaient que le sang devaient l’atteindre.

Le sang circulant dans notre corps qui répond aux besoins de toutes nos cellules doit être soigneusement inspecté avant d’atteindre sa destination, et toutes les lacunes doivent être identifiées et corrigées. Les cellules du foie entrent maintenant dans l’équation. Le sang est envoyé de l’estomac, des intestins et de la rate directement au foie, où il sera affiné. C’est comme si ces organes, conscients de l’importance du foie, avaient pris une décision commune d’effectuer leur part du travail et d’y accomplir leurs responsabilités.

Si le sang de l’estomac, des intestins et de la rate allaient directement au cœur pour se propager aux cellules du corps, cela voudrait dire que les substances qui n’étaient pas prêtes à l’emploi – ou même nuisibles et toxiques – seraient distribuées. Cela constituerait un danger potentiellement mortel.

Les cellules du foie ne produisent pas de sang, le sang atteint les cellules du foie de l’extérieur. Malgré que le sang leur est une substance étrangère, le foie connaît très bien sa structure. Chaque cellule du foie sait exactement ce que le sang doit contenir. Si toutes les substances ne figurent pas dans le sang, il leur fournit. S’il y a des quantités excédentaires de toutes les substances dans le sang, il les stocke. En bref, les cellules du foie ont une expertise qui leur permet de s’acquitter de leurs fonctions à la lettre.

Contrairement à d’autres organes, le foie reçoit le sang provenant de deux sources différentes. Le premier est la connexion qui transporte l’oxygène du sang riche des artères du cœur. La seconde est les artères qui transportent les nutriments de l’estomac et des intestins. Ces deux sources atteignent les tissus du foie séparément et se divisent en sinus à l’intérieur. Après traitement par les cellules du foie, le sang se regroupe et est libéré dans une seule veine.

Après que tous les processus soient terminés, le sang quitte le foie et retourne vers les chambres à droite du cœur et est pompé vers les poumons pour la distribution dans le corps. Comme vous l’avez vu, le réseau veineux entre les organes et l’ordre dans lequel le sang a besoin de circuler vers divers organes ont été fixés selon un plan précis, et le système circulatoire a été établi à la lumière de celui-ci.

The Liver as a Giant Laboratory

Nobody would suggest that a laboratory fully equipped with all the latest technology could come into existence all by itself.

liver

Yet evolutionists believe that the liver’s incomparable complexity did form by itself, and propose this in the absence of any proof. That is because Darwinism is a superstitious belief that clouds people’s reason.

Within a single liver cell, some 500 different chemical processes take place. Most of them occur through flawless stages in less than a millisecond (one-thousandth of a second), and cannot be reproduced under laboratory conditions. The liver cell turns the foods you eat into sugar or glucose, which all the cells in your body can use for energy. In the absence of sugar, it turns proteins and fats into glucose for the cells.

In short, while you eat anything you wish, the liver sorts out all these nutrients according to your body’s requirements and either transforms or stores them. Meanwhile, trillions of liver cells have acted with the same consciousness and knowledge, making no mistakes, from the time of the first human being until the present day.

La structure spéciale du foie

Les petits vaisseaux sanguins transportent le sang, d’une grande importance pour notre survie, sans relâche, aux coins les plus éloignés de notre corps. Les parois des vaisseaux capillaires, qui deviennent de plus en plus fines lorsqu’elles entrent dans les profondeurs des tissus, sont beaucoup plus fines que celles des artères et des veines. Grâce à leur structure poreuse, il y a un échange constant entre les tissus et le sang des gaz respiratoires, l’eau, divers minéraux, les sels, les nutriments, les déchets, les hormones et les anticorps. Contrairement à d’autres vaisseaux sanguins, les parois des capillaires du foie n’ont pas une couche protectrice basale. En fait, “manque” peut ne pas être le mot juste ici, puisque l’absence est délibérée. Alors qu’il y a une couche basale dans les autres organes, grâce à ce manque dans les vaisseaux sanguins du foie, le sang provenant des veines capillaires est immédiatement absorbé par les cellules du foie, traité et envoyé au corps rapidemet et efficacement. Grâce à cette structure si bien adaptée à ses fonctions, le foie peut facilement prendre le sang dans ses tissus spongieux, le traiter, libérer beaucoup de protéines dans le plasma sanguin, aussi bien qu’assimiler et éliminer les vieux globules rouges voyageant dans la circulation sanguine et ayant terminé leur durée de vie.

liver circulation
 

1. veines porter
2. principales artères inférieures
3. lobe gauche

4. lobe droit
5. vésicule biliaire
6. artères du foie

Circulation dans le foie (à gauche)

et image générale du foie (à droite).

Autre exemple pour souligner l’importance de la structure de la couche basale des vaisseaux sanguins: il est plus facile que l’eau filtre à travers un sol mou qu’à travers l’argile dure. Les agriculteurs sarclent souvent leurs champs pour augmenter la porosité du sol pour les cultures. Les plantes qui ne sont pas sarclées ne profitent que d’un bénéfice limité d’eau et de pluie. Pour que les minéraux et l’eau atteignent leurs racines, le sol doit avoir une structure poreuse. Pensez au foie dans les mêmes termes, les vaisseaux sanguins dans le foie n’ont pas de couche basale ou d’“argile” et peuvent donc transmettre le sang aux cellules beaucoup plus rapidement.

Les Foies Miniatures: Les Lobules

Quel type de structure permet de faire fonctionner le foie ?

lobe

1. Lobe droit

2. Lobe gauche

En plus de la structure en forme d'éponge qui permet à l'organe d'être constamment imprégné de sang, il doit également avoir un système pour évacuer ses produits et déchets. Après que les protéines et d'autres substances utiles soient traitées, il est d'une importance vitale qu'elles ne soient pas gardées dans le foie, mais envoyées à l'endroit où il y a besoin urgent de celles-ci, et aussi pour que que les substances nuisibles soient expulsées du corps.

Toutes ces fonctions vitales du foie sont réalisées par une collection de cellules appelées lobules. Le foie se compose de quatre grands lobules, chacun d'entre eux fonctionne comme un foie individuel et se compose de fines fibres microscopiques. Les lobules sont en contact avec les voies biliaires, aussi bien qu'avec les veines transportant le sang pollué, d'une part, et les artères apportant le sang riche en oxygène d'autre part. La direction de circulation de chaque veine du foie, le type de sang qu'elle transporte et où le sang est transporté ont été calculés de façon détaillée, planifiés et mis en opération de la manière la plus parfaite.

Les piscines dans le foie: les sinus

On pense que plus de 2 millions de sinus sous forme de fines fissures se trouvent dans la structure vasculaire complexe du foie. Leur devoir est d’accueillir le sang arrivant de l’extérieur et de jouer un rôle dans son traitement.

Le diamètre d’un sinus est si minime que les globules rouges peuvent passer à travers l’un seulement en se compressant. Une telle structure si fine et délicate fonctionne tout au long de la vie d’une personne, sans jamais être perforée ou endommagée. La raison pour laquelle les sinus ont une telle structure délicate est plus étonnante.

Pour que le foie synthétise ou expulse avec succès les substances qui lui parviennent à partir de la circulation sanguine, il est essentiel que ces substances atteignent les cellules du foie. Les sinus assument cette responsabilité et travaillent de façon experte dans le tissu hépatite à travers lequel ils se propagent comme des tunnels. Les diamètres des sinus soigneusement déterminés, les structures des parois et les connexions avec d’autres vaisseaux sont parfaitement adaptés aux travaux qu’ils effectuent. Les structures ouvertes appelées fenestrae (du mot latin “fenêtre”) dans les parois des sinus hépatites permettent aux particules du sang d’une taille inférieure à 1/10,000 de millimètre d’atteindre les cellules du foie, tout en empêchant les plus grandes de le faire. Si les sinus étaient plus larges, alors les molécules plus grosses pourraient facilement atteindre les cellules du foie et les endommager.

sinuses

A. La structure du foie est très poreuse, permettant au sang d'atteindre les cellules du foie plus facilement et plus rapidement.

1. Sinus
2. branche de l'artère du foie
3. branche de la vésicule biliaire
4. branche des veines porte

5. cellules du foie
6. sinus
7. veines du foie
8. veines centrales

Les globules rouges sont compressés en passant par de fines fissures dans les parois des sinus du foie. Grâce à cet effet massant, la congestion dans les murs des sinus est empêchée, et l'échange constant de substances entre les cellules du foie et le sang est facilité.

Les différentes structures cellulaires du foie

Il existe deux types de cellules dans le foie: les cellules épithéliales et les cellules du tissu conjonctif. Elles remplissent leurs responsabilités avec une grande discipline, sans jamais confondre ou sans jamais se soustraire à leurs fonctions, parce que tout problème qui peut mettre un terme à ce système de travail rigoureux signifierait la mort.

Par exemple, si les cellules du foie arrêtaient de stocker le glucose, les cellules seraient incapables de fonctionner par perte d’énergie, même si les denrées alimentaires entraient dans le corps, et les cellules du cerveau ne pourraient pas travailler, conduisant à la mort ou à une infirmité permanente.

A. lobe (simplifié)
1. veine porte
2. hépatocytes

3. bras du canal cholédoque
4. bras de l'artère du foie
5. canal cholédoque

hepatocytes

Les centaines d'hépatocytes (cellules du foie) dans chacun des lobes du foie fonctionnent comme les microprocesseurs chimiques, transformant les nutriments bruts en substances nécessaires et neutralisant les substances nocives. Ils stockent et distribuent les substances nécessaires au corps. Cette conception impeccable du foie appartient à Allah, le Tout-Puissant.

Pourtant, une telle chose ne se produit jamais. Les cellules réalisent toute la production nécessaire, de la manière exacte requise. Chaque cellule du foie a été créée à une fin particulière.

Le foie est recouvert d’un tissu conjonctif transparent ou d’une membrane appelée capsule de Glisson, qui joue un rôle très important. Si on compare la structure du foie à une éponge pleine de liquide, cette membrane ressemble à un sac autour de cette éponge, veillant à ce que les composés ne s’échappent pas par le foie rempli de liquide. Grâce à ce tissu conjonctif, le foie conserve et maintient son contenu, et le tient également séparé des autres organes.

cell of liver

Les cellules du foie peuvent être comparées aux véhicules dans un port actif non-stop.

Les cellules du tissu conjonctif couvrent et protègent le foie, mais les cellules du foie en-dessous de 1 mm ont des fonctions très différentes. Il est étonnant que les cellules si proches les unes des autres doivent effectuer ces différentes fonctions. Pendant le développement embryonnaire dans l’utérus, certaines cellules se transforment en cellules qui constituent le foie, et d’autres cellules se transforment immédiatement à proximité en cellules transpatentes qui par la suite se combinent et forment une membrane enveloppant entièrement le foie, empêchant toute fuite de n’importe quel fluide. Deux différents groupes de cellules ont vu le jour, contigus mais très différents en ce qui concerne leurs tâches et l’apparence. Il y a une limite nette entre ces deux groupes de cellules. Chaque cellule est née en sachant son devoir et sa responsabilité et où elle doit être. Alors que l’embryon est encore en croissance dans l’utérus, il est établi dans une forme précisément ordonnée.

Les structures physiques des cellules ont été séparément et spécialement créées en fonction de leur emplacement et de la fonction qu’elles vont entreprendre. Par exemple, les parois des cellules touchant la membrane qui entoure le foie sont toutes plates, car il n’y a pas d’échange de substances entre les cellules du foie et la membrane.

Dans les régions où il y a un échange important entre les cellules, la situation est différente. Sur les parois de ces cellules, de petites protubérances appelées microvillosités s’étirent vers les cellules voisines, ce qui permet un meilleur contact entre les cellules et le liquide du sang, de sorte que les substances peuvent être échangées plus facilement. Les enzymes qui accélèrent et stoppent les réactions chimiques ont également été situées dans des régions contenant des protubérances, et tous les moyens nécessaires pour l’échange de substances sont en place.

Que les cellules du foie possèdent des propriétés physiques et chimiques idéales pour leurs fonctions et leur emplacement montre que chaque détail de cet organe a été fixé conformément à un plan précis:

A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre: tous Lui sont entièrement soumis. (Sourate ar-Rum: 26)

Le système de canaux du foie

Le foie possède un système de transport spécial contenant des millions de canaux. Les deux principales veines qui transportent le sang vers le foie, une fois dedans, se divisent en des millions de minuscules capillaires. En outre, à l’intérieur du foie, il y a aussi des canaux qui transportent les sécrétions de la vésicule biliaire et sont disposés parallèlement aux vaisseaux sanguins. Quel est le sens de ces millions de micro-canaux dans un morceau de tissu pesant entre 1,5 et 2 kg?

Ce système de canaux est une merveille de la création spécialement établie dont l’importance peut mieux être comprise quand vous vous rappellerez des fonctions des cellules du foie, de la quantité de sang atteignant l’organe et la fonction générale du foie.

Le foie affine les molécules dans le sang, les transforment en d’autres substances et, si nécessaire, les stocke. Tous ces processus sont réalisés par des millions de minuscules laboratoires chimiques – les cellules du foie – et une connexion particulière doit être fournie pour chaque cellule, et les molécules, sur le point d’être affinées, doivent être transportées jusqu’à elles par le sang. Ce système de canal a une création idéale pour répondre à ce besoin. Les millions de micro-canaux à l’intérieur du foie ont été établis de telle manière à ne jamais entrer en conflit avec un autre ou à ne jamais perturber les fonctions des uns des autres. Le transport des matières à traiter et des substances du foie qu’il produit, a lieu le long de ces canaux.

Pour mieux comprendre la nature parfaite de cette création, prenons l’exemple suivant:

Imaginez que vous faites une courte visite dans l’une des villes les plus développées et planifiées du monde, et vous examinez cette ville. Son infrastructure est impeccable. En ce qui concerne le transport, en particulier, toutes les mesures possibles ont été prises et un grand nombre d’installations ont été établies pour ses habitants. Un grand système de métro souterrain est construit, reliant toutes les régions d’une ville à l’autre. Le réseau de métro est long de centaines de kilomètres, avec des stations tout au long du réseau.

Une parfaite urbanisation a également été réalisée à la surface de la ville. Grâce à un grand nombre de principales routes et d’autoroutes de la ville rationnellement planifiées, le trafic ne devient jamais encombré, peu importe comment la ville peut être occupée, il n’y a jamais de retard de transport. En même temps la superstructure des routes a aussi été impeccablement planifiée. Les carrefours giratoires et les feux de signalisation dirigent la circulation du trafic, et les panneaux le long des routes rendent les choses plus faciles pour les conducteurs de l’extérieur.

canal system

1. voie biliaire
2. cellules du foie
3. veines du foie

4. veines centrales
5. artère du foie
6. voie biliaire

   

(En haut à droite) Des millions de micro-canaux qui ne se croisent ou n'interfèrent jamais avec les fonctions les uns des autres ont été installés dans le foie. Les matières premières qui seront traitées dans le foie ou les substances produites en lui sont transportées le long de ces canaux. La structure du foie peut donc être comparée à celle d'une autoroute (en haut à gauche).

Cette ville développée est un important centre de commerce et d’industrie. Ses routes sont utilisées toutes les heures pour le transport de marchandises commerciales et industrielles.

Comment réagiriez-vous si quelqu’un vous disait que la ville n’avait pas du tout été planifiée, qu’elle n’avait pas été construite délibérément, et que ses routes, et les centres industriels et commerciaux ont tous surgi par hasard et par eux-mêmes?

Plutôt que de vous demander si les mots de cette personnes sont vrais, vous vous demanderez si l’individu est sain d’esprit.

Lorsque la planification urbaine citée dans cette analogie est comparée au système de canaux à l’intérieur du foie, l’exemple de la planification urbaine est beaucoup plus simple que ce dernier. Chaque canal pulmonaire est ouvert dans un but précis et pour remplir une fonction spécifique. Les molécules produites ou traitées dans le foie passent à travers ces canaux dans le trafic époustouflant chargé, mais sans qu’aucune perturbation n’ait lieu. Les canaux sont entourés par des cellules qui participent à la production, au stockage et à la transformation, à l’exécution des processus beaucoup plus complexes que ceux de n’importe quelle usine ou centre industriel, et continuent la production en permanence. Un réseau de transport très efficace a été fourni à une zone industrielle et commerciale extraordinairement productive. De toute évidence, un tel système bien planifié ne peut être que créé.

On peut voir une grande planification dans toutes les fonctions du corps humain, et pas seulement dans le foie. Les molécules invisibles à l’oeil nu voyagent par les canaux soigneusement construits pour atteindre leurs destinations requises. La continuité de ce mode de transport est de la plus grande importance pour la vie humaine.

Les scientifiques et les médecins ont passé des années à rechercher et à étudier sur l’organe dans lequel ces molécules seront stockées, le niveau auquel elles seront présentes dans le sang, et si oui ou non elles seront expulsées de l’organisme. En effet, la branche de la science appelée biologie moléculaire fait une étude spéciale sur le comportement et la fonction des molécules qu’elle identifie dans le corps. Cependant, les informations obtenues à ce jour peuvent expliquer seulement une petite partie du fonctionnement du corps. Les personnes qualifiées étudient ces systèmes corporels en utilisant la dernière technologie, mais ne les comprennent toujours pas entièrement. Il est impossible que ces systèmes soient venus à l’existence par eux-mêmes. Les affirmations qui se fondent sur la venue à l’existence par hasard sont tout à fait risibles.

Personne n’affirmerait qu’un échangeur routier en asphalte aurait vu le jour par lui-même. Cela étant, il est tout à fait illogique de croire qu’un système de planification impeccable composé de ces substances aussi délicates que la chair et le sang, de milliers de kilomètres de long, soit créé par hasard.

Allah a créé tout ce système parfait. Tout se passe comme Il le veut.

Les capacités spéciales des cellules du foie

Le foie semble être conscient de toutes les activités qui se déroulent dans d’autres différents endroits des systèmes de circulation, de la digestion et des voies respiratoires. Par exemple, il sait d’avance que les graisses qui entrent dans le système digestif ne pourront pas être dissoutes et il produit le produit chimique nécessaire pour que les matières grasses soient décomposées et digérées dans son laboratoire.

Comme il est connu, cette substance est la bile. Le foie stocke cette substance qu’elle produit et par la suite, sur réception d’une commande, l’envoie pour aider à digérer les aliments gras exactement au bon moment.

L’organe qui exécute toutes ces fonctions se compose uniquement de chair et de sang. Cependant, le foie est conscient de tout ce qui se passe dans le système digestif et produit la bile comme mesure de précaution, ce qui signifie qu’il a beaucoup de prévoyance.

Les capacités des cellules du foie vont encore plus loin que cela. En conséquence de l’activité constante de cet organe, un certain nombre de déchets apparaissent. Il est essentiel que ceux-ci soient expulsés si le foie doit continuer à fonctionner. Les cellules de Kupffer sur les surfaces des sinus remplissent ce rôle par ingestion et digestion des substances nocives du sang par la méthode appelée phagocytose. Le danger est éliminé par ces cellules effectuant une distinction précise entre les substances utiles et nuisibles. 37

Et si ces cellules n’identifiaient pas et n’éliminaient pas les substances nocives du sang?

Les maladies éclateraient constamment dans le corps, et le système immunitaire serait dans un état constant de mobilisation, nous amenant à nous sentir toujours malade et fatigué. Pourtant, grâce à ce système spécial du foie, l’énorme armée du corps ne continue pas leur poste de combat, alors que les cellules de Kupffer – qui peuvent être comparées à une force de police des frontières – éliminent les substances nocives.

Cette précaution pour le bien de la santé humaine fait partie de l’affection d’Allah envers les êtres vivants qu’Il a créés. Tous ceux qui réfléchissent sur cette information en utilisant leur conscience et leur raison arriveront à une seule conclusion: Allah est le Tout-Puissant, le Digne de louange.

Les travailleurs multifonctionnels dans le foie

Les hépatocytes, ou les cellules du foie de base, exécutent un certain nombre de fonctions, comprenant la sécrétion de la bile, le nettoyage des toxines du sang, en distinguant entre les protéines et les glucides, et les graisses, et produisent des particules qui sont stockées dans le sang et utilisées pour la coagulation. Chacune de ces fonctions est très importante pour que nous menions une vie saine. Le fait que les mêmes cellules du foie devraient procéder à de nombreux processus différents incite à la réflexion. Chacune de ces réactions chimiques combinant des substances telles que le carbone, l’hydrogène, l’oxygène et l’azote nécessitent une expertise distincte. Leur exécution par les mêmes cellules, exige un système, un ordre et une planification, et le fait que les détails effectués par des cellules qui peuvent être observées que dans un microscope électronique est digne d’une stupéfaction profonde.

Imaginez que nous essayons d’établir une communauté humaine qui réalisera tous les processus que nos foies effectuent pour nous. Nous aurons besoin de trouver:

Un expert en matière de réactions chimiques,

Un personnel pour travailler dans la production,

Un espace pour entreposer les matériaux nécessaires,

Un moyen de se débarrasser des déchets survenant au cours de la production, de manière à ne pas nuire à ceux qui travaillent dans l’usine ou à ne pas polluer l’environnement,

Offrir des services supplémentaires aux usines voisines et produire à l’avance ces matériaux dont elles peuvent avoir besoin,

Régler les différends avec les usines avoisinantes...

Et bien plus.

En même temps, chacun de ces travailleurs – tout comme les cellules du foie – doivent avoir une expérience dans tous ces domaines. Ils doivent travailler sans interruption, ne jamais se sentir fatigué, et être en mesure d’assumer à eux seuls la responsabilité de tout ce qu’elles font.

Comme vous pouvez l’imaginer, il sera tout à fait impossible de trouver des personnes avec toutes ces caractéristiques pour entreprendre une telle ressponsabilité. Pourtant, des millions de cellules, visibles seulement au microscope, accomplissent toutes les tâches énumérées ci-dessus et bien plus encore, de manière parfaitement impeccable, juste sous votre diaphragme. En outre, elles exécutent ces mêmes tâches et de la même façon impeccable dans les foies de toutes les personnes vivantes aujourd’hui comme il le fut pour tous ceux qui ont vécu.

Cette intelligence magnifique présentée par des milliers de milliards de cellules, elles-mêmes constituées de molécules, n’est évidemment pas la leur.

Certaines fonctions que le foie exerce comme un siège social

Le foie consomme 12 à 20% de l’énergie totale du corps dans l’exercice de ses diverses fonctions, estimées à environ 500. Certains des domaines dans lesquels le foie exerce comme un siège central sont les suivants:

Il régule les nutriments nécessaires pour les cellules

Le foie fait les ajustements nécessaires pour environ chacune des 100 trillions de cellules de notre corps pour qu’elles puissent recevoir les nutriments dont elles ont besoin. Pour ce faire, il doit savoir exactement ce que les cellules ont besoin. Mais d’où cet organe, lui-même composé de cellules semblables, recueille-t-il les informations nécessaires? Comment les interprète-t-il et en arrive-t-il aux bonnes décisions?

Il prend les matières premières nécessaires pour produire les substances nutritives

refinery

Les activités dans une raffinerie (à côté) ou dans une usine (ci-dessus) sont effectuées sans confusion, car l'ensemble du système a été spécialement créé. Le foie (à gauche) a une structure complexe semblable à celle d'une usine. Grâce à la création parfaite d'Allah, il effectue en permanence des tâches essentielles à notre santé.

Les matières premières que le foie utilise pour effectuer la production sont transportées par le sang. De la même manière qu’une usine reçoit les matières premières à partir de différents quais d’embarquement, puis les transforme en éléments très différents, ainsi le foie synthétise en permanence des matières premières qui l’atteignent, il les stocke ou les utilise, ou les renvoie à l’organisme dans la circulation sanguine, prêtes à être jetées.

Il stocke les matériaux dont le corps a besoin

Le foie, comparable à un laboratoire géant dans lequel les réactions chimiques ont lieu, assure également le stockage de diverses substances essentielles pour la survie, telles que le fer, le cuivre, la vitamine A et la vitamine D – et produit également un certain nombre d’entres elles par lui-même. En outre, le foie produit des protéines telles que l’héparine, le fibrinogène et la prothrombine, responsables de la coagulation du sang.

Il produit les protéines essentielles à la vie

Une des principales fonctions du foie est de synthétiser les protéines nécessaires. Le foie sait ce qu’il a à faire sans n’avoir reçu aucune formation, utilise la bonne méthode pour distinguer les molécules d’azote appartenant aux acides animés, dégagées à la suite de la digestion et produit de nouvelles protéines en faisant réagir les glucides avec les graisses. Il produit également des matières comme les glucides en utilisant les graisses et les protéines. A partir des glucides et des protéines, le foie peut produire de la graisse qu’il stocke pour qu’elle soit facilement transformée en énergie plus tard.

Il soutient le système immunitaire

Comme déjà souligné, le foie est un composant important du système immunitaire de votre corps. Il ne fait aucune erreur dans la découverte des substances nocives, dans la neutralisation et l’élimination de celles-ci.

Les phagocytes spéciaux du foie nettoient les corps étrangers et les bactéries du sang. Le foie neutralise également les effets toxiques des médicaments, empêchant ainsi les effets secondaires toxiques des médicaments que vous prenez lorsque vous êtes malade. En travaillant littéralement comme un système de sécurité, le foie identifie toutes les substances nocives qui l’atteignent par la circulation sanguine. S’il n’y avait pas les cellules du foie reconnaissant et prenant les mesures appropriées pour faire face aux substances nocives qui atteignent le foie par la circulation sanguine à partir de l’estomac ou des intestins, alors les simples bactéries – ou les médicaments que nous prenons à des fins de santé – nous laisseraient souffrir d’une maladie après l’autre.

Tous ces processus, essentiels à notre survie, sont réalisés sans interruption par un organe qui ne pèse que 1,5 à 2 kg. Tous ces processus se déroulent même lorsque vous lisez ces mots. Même une pause momentanée dans ce système miraculeux vous conduirait à une maladie incurable ou même à la mort.

Le foie, qui effectue toutes ces fonctions, est lui-même un organe composé d’éléments constitutifs de base tels que les protéines, les graisses et l’eau. Le fait qu’il possède une expertise bien plus supérieure à celle de l’être humain – qui apprendront à réaliser quelques réactions chimiques seulement après des années de formation – et la façon dont chaque réaction chimique se termine avec succès, sont tout à fait étonnants. Chaque cellule du foie sait quelles substances seront utilisées dans notre corps, ainsi que les structures moléculaires et chimiques de ces substances. Elles transforment donc les éléments nutritifs qu’elles identifient, en substances utiles, mais ce faisant, elles savent qu’elles ont aussi besoin de vitamines et d’enzymes pour synthétiser des protéines. Elles savent que le fer constitue la base de la production des globules rouges, les composants de base du sang, et que le niveau de sucre dans le sang doit être maintenu au même niveau!

Mais les cellules du foie sont incapables de remplir aucun de ces processus de leur propre gré. Elles ne peuvent pas apprendre une seule partie de l’information sur les substances de notre corps. C’est notre Seigneur Allah Qui inspire aux cellules du foie la connaissance de quelles substances doivent être traitées, qui sont utiles ou nuisibles, et celles qui doivent être stockées pour une utilisation ultérieure.

Un système sans entretien

Comme déjà décrit, l’artère rénale et les veines hépatiques transportent le sang vers le foie et se bifurquent en de petites branches à l’intérieur de l’organe. Quelque 1,5 litres de sang par minute passe par le foie. Cela signifie que 90 litres de sang passe par le foie toutes les heures, et que le foie traite 2160 litres sang par jour. En outre, 1,5 tonne de protéines et 12,5 tonnes de glucides pénètrent dans le foie pour une durée de vie moyenne d’un homme de 70 ans.

Ce système peut être considéré comme une raffinerie géante qui fonctionne sans interruption, 24 heures sur 24, et fonctionnant avec un système de commande piloté par ordinateur. En supposant que la journée de travail a commencé dès qu’une autre s’est terminée, on pourrait bien s’attendre à ce que les machines de raffinerie exigent de l’entretien. Même avec une raffinerie très moderne et développée, nous devrions passer au moins une demi-journée chaque semaine à vérifier ses composants.

Pourtant, ce dont nous discutons ici est un organe de notre corps qui fonctionne beaucoup plus intensément que n’importe quelle raffinerie. Le foie prend des tonnes de substances, les traite sans faire de concessions, et les transforme dans une forme que le corps peut utiliser. En outre, malgré un travail sans interruption, sans jamais se lassez ou avoir besoin de repos, il ne demande jamais aucune opération de maintenance qui pourrait ralentir le système.

Il s’agit de la création supérieure et incomparable d’Allah.

C’est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc, en Lui vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l’univers! (Sourate Gafir: 65)

La capacité du foie à se régénérer

Le foie est le seul organe du corps capable de se régénérer. Même si jusqu’à 70% du foie est enlevé, en une semaine ou deux, il atteint à nouveau une taille capable de réaliser toutes ses fonctions.

Les mécanismes responsables de la régénération du foie font encore l’objet de recherches. Cette fonction du foie a été révélée par les études de deux chirurgiens de la Mayo Clinic en 1931. On s’est rendu compte que le foie se régénérait lui-même chez un grand nombre d’espèces, et que les cellules amorçaient ce processus automatiquement à la suite d’un dommage. Encore, on a jamais observé les cellules d’un foie sain se multiplier de leur propre gré. Cela étant, pourquoi se divisent-t-elles et se multiplient-elles lorsque cet organe l’exige, et le font jusqu’à ce que le foie a une fois de plus atteint ses anciennes dimensions? Comment les cellules savent combien de temps elles ont besoin pour se multiplier, ou quand s’arrêter? D’où viennent les ordres? En l’absence d’un ordre d’arrêter, décident-elles elles-mêmes de ne pas augmenter dans la limite de pression sur les autres organes?

Chaque fois que les cellules du foie sont soumises à un préjudice ou à un dommage, elle commencent soudainement à se multiplier en organisant une activité inattendue. Ce qui est étonnant sur ce phénomène, c’est que les cellules se divisent à une vitesse incroyable, tout en conservant leurs fonctions normales à la lettre. C’est encore plus surprenant de voir comment elles prennent une décision commune lorsque le processus doit être arrêté une fois que les mesures nécessaires sont prises.

On pense que les dommages au foie mettent en mouvement un certain nombre de facteurs qui créent une multiplication dans les cellules. Ces facteurs de croissance sont perçus par des récepteurs sur les cellules du foie et donnent lieu à des activités complexes à l’intérieur de celles-ci. Une nouvelle programmation commence donc au niveau génétique, et l’activité requise pour la multiplication des cellules du foie est lancée.

Le même sujet a été étudié par les généticiens, qui ont examiné la méthode utilisée par l’auto-génération des cellules du foie et leurs niveaux d’activité. Ces études examinent ce qu’on appelle la prolifération des hépatocytes et le chemin qu’ils empruntent à l’intérieur du foie. Un seul hépatocyte peut régénérer une partie assez importante du foie. Pendant le processus de division et de multiplication, on a observé que les nouvelles cellules du foie ne se déplaçaient pas, bien que les vieux hépatocytes se déplaçaient.

Pendant le processus de régénération, les cellules au centre du foie et d’autres cellules, apparaissent de la région portique et se déplacent vers la veine rénale. Ce mouvement massif peut être comparé à une promenade. Puisque les cellules se déplacent dans une seule direction, plus une cellule est éloignée du centre, plus elle est ancienne. De cette façon, l’âge des cellules peut être calculé par la distance du centre.

La Conscience Dans Les Cellules Confirme La Verite De La Creation!

La façon dont vos organes établissent des communications entre eux est essentiel pour votre survie.

cell

1. écart entre les cellules
2. connexions entre les cellules

3. tonofilaments
4. membrane cellulaire

Pour que les cellules d'un organe remplissent leurs fonctions, elles doivent communiquer en permanence – soit par contact direct, soit par l'intermédiaire de connexions nerveuses, électriques ou chimiques. Cependant, nous ne devons pas oublier que chaque organelle est un morceau de tissu, et que les protéines, les produits chimiques ou les minéraux apportent cette communication. Ces mêmes substances transmettent également des informations entre elles, comprennent et agissent en conséquence – résultat de l'activité qui affiche une grande conscience et raison.

Par exemple, quand une partie du rein humain est retiré, il reprend sa forme précédente à l'aide de la partie restante qui se régénère. Encore une fois, le point vraiment important est que les cellules savent quand leur multiplication est nécessaire pour arrêter et démarrer. Les cellules qui se divisent décident toutes d'arrêter exactement au même moment, ni plus tôt, ni plus tard.

Qui donc émet le premier ordre de se multiplier? Qui les avertit d'agir rapidement étant donné que la situation est urgente, qui prend conscience quand le rein prend sa forme précédente, puis leur ordonne d'arrêter? A la parole de qui les cellules obéissent-elles pour commencer à se multiplier et pour s'arrêter? Un organe qui s'appelle le foie? Il est évidemment impossible qu'un morceau de tissu présente une conscience supérieure et prenne des décisions à la lumière de la raison. Cette conscience supérieure et cette raison appartiennent à Allah, notre Seigneur. Ces phénomènes nous montrent la puissance supérieure d'Allah Qui règne sur tout l'univers.

La théorie de la prolifération tissulaire proposée par l’enquête sur les mouvements des cellules du foie vieillissantes est que chaque cellule qui naît sait très bien et met immédiatement en pratique le mouvement. Lorsque l’une des cellules se divise, l’une des cellules nouvellement formée doit se déplacer. Suite à la division de la cellule en deux, lors du processus appelé mitose, l’une des cellules nouvellement formée prend la place de la cellule d’origine, et cette cellule prolifère en avant sur le lieu de la connexion.

Lorsqu’une cellule se divise, la nouvelle cellule reste à la place de l’ancienne, et l’originale, la cellule “mère”, avance un peu. Cependant, pour que cette cellule assume son nouveau lieu, toutes les autres cellules proches doivent glisser à l’extérieur. Mais comme nous l’avons vu, ces cellules ne sont ni poussées ou tirées et n’effectuent aucune activité mécanique. Le phénomène qui a lieu est décrit comme la prolifération et se déroule très rapidement.

C’est Allah Qui donne les ordres nécessaires, Qui régule et crée ce processus miraculeux du commencement jusqu’à la fin. Dans les versets du Coran, il est révélé qu’Allah régit l’existence et le fonctionnement de chaque système sur Terre, et que les gens doivent étudier et apprécier cette connaissance:

Allah Qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir. (Sourate at-Talaq: 12)

Le Support Secret Du Corps: Le Pancreas

Pancreas

1. Le pancréas

Le pancréas maintient les équilibres de l'organisme en travaillant d'une manière très planifiée. Il est même conscient des plus petits changements aux niveaux des substances du sang et agit en conséquence. C'est Allah Qui dote le pancréas de ces caractéristiques.

Imaginez que vous avez un délicieux dîner. Vous ne vous êtes peut-être jamais demandé comment vous digérerez ces divers éléments nutritifs. Vous ignorez sans doute que chacun de ces nutriments doit être traité par différentes enzymes. Bien sûr, il est parfaitement naturel qu’une personne qui n’a pas reçu de formation spécialisée ignore cela. Pourtant, un organe de votre corps possède toutes ces informations. Il connaît quelles denrées alimentaires seront digérées par quelle enzyme et envoie la bonne sécrétion chimique à ces denrées alimentaires, au bon moment, sans qu’une confusion ou un arrêt ne se produise jamais. Cet organe est le pancréas.

Le pancréas, l’un des organes les plus importants du corps, décide combien de molécules de sucre doivent être présentes dans le sang circulant dans les veines. S’il y a une réduction du nombre de molécules de sucre dans le sang, le pancréas prend immédiatement des mesures pour augmenter ce nombre, et ces mesures sauvent la vie de l’individu. Si la concentration en molécules de sucre augmente, alors il prend des mesures pour réduire leur quantité dans le sang.

Avec les enzymes qu’il envoie au système digestif, le pancréas joue un rôle majeur dans la santé humaine. L’enzyme qui empêche les intestins d’être digérés par l’acide gastrique est également produite par le pancréas. Si l’on examine ces fonctions une par une, alors nous pouvons voir comment cet organe, qui n’a peut-être jamais attiré votre attention, agit d’une manière planifiée et consciente et possède un système impeccable qui vous maintient en vie.

L’intervention du pancréas dans le système digestif commence par un signal spécial. Pendant que les processus digestifs continuent à l’intérieur de l’estomac, des quantités spécifiques d’une enzyme spéciale appelée cholécystokine pénètre dans le sang et stimule le pancréas à sécréter des enzymes qui décomposent, dans le duodénum. 38

Le chimiste caché

Le pancréas ne comprend pas seulement que le processus de digestion a commencé. Il peut également comprendre le genre d’aliments que vous mangez, puis produit en conséquence, les différentes enzymes digestives. Par exemple, quand vous mangez beaucoup de glucides, comme les pâtes ou le pain, quand ces aliments atteignent le duodénum, le pancréas sécrète l’amylase en une enzyme qui possède la particularité de briser les glucides.

Si vous mangez de la viande, du poisson ou du poulet, lorsque ces produits riches en protéines atteignent le duodénum, le pancréas produit des enzymes telles que la trypsine, la chymotrypsine, la carboxypeptidase, la ribonucléase et la désoxyribonucléase, qui brisent ensuite les molécules de protéines. Si votre repas a une haute teneur en graisses, alors la lipase, une autre enzyme qui digère les graisses, entre dans le duodénum avec ces autres enzymes.

Cet organe se rend compte du contenu de la nourriture que vous mangez, puis produit séparément les fluides chimiques nécessaires pour digérer les aliments, et les sécrète seulement au bon moment. Le pancréas ne sécrète jamais des enzymes qui décomposent des protéines pour des glucides ou des fluides qui décomposent des glucides pour des molécules de graisse. Il n’oublie jamais les formules chimiques des enzymes complexes qu’il produit, ou ne laisse pas accidentellement tout composant. Dans le corps des individus en bonne santé, le pancréas est au service avec précision toute une vie.

regulation

A. La stimulation du nerf vague par les fibres provoque la libération du suc pancréatique

1. Le chymus entrant dans le duodénum provoque la sécrétion de la sécrétine et de la cholécystokinine par les cellules à mucus.

2. La cholécystokinine et la sécrétine dans le sang.

3. Pendant qu'elle s'approche du pancréas, la cholécystokinine provoque la libération du riche suc pancréatique par les enzymes.

La régulation de la sécrétion du suc pancréatique : Les contrôles hormonaux effectués par la sécrétine et la cholécystokinine (étapes 1-3) et les principaux facteurs de régulation, contrôlés par les nerfs vaques. Ce système, construit pour seulement un seul des fluides du corps, est la preuve de la nature incomparable de l'art créatif d'Allah.

Pour un examen plus approfondi à l’échelle du miracle impliqué, nous allons examiner ce phénomène au niveau micro. Pendant que la digestion se poursuit, les cellules de l’estomac ne restent pas inactives. Certaines de ces cellules réalisent que la nourriture digérée plus tard, atteindra le duodénum. Leur seule préoccupation, c’est que cette nourriture devrait être digérée au mieux possible. Par le biais de la circulation sanguine, les cellules de l’estomac donnent un signal aux cellules du pancréas pour les aider à sécréter une hormone.

Le signal qu’elles déposent circule dans le sang et lorsqu’il atteint le pancréas, les cellules l’y reconnaissent immédiatement. Bien qu’il se déplace à travers presque tout le corps, le signal n’est pas ouvert, et surtout, il n’est pas lu par les autres organes. Toutes les autres cellules savent que ce signal est adressé au pancréas, et non à elles. C’est que la structure moléculaire du signal a été ainsi créée pour affecter seulement les molécules réceptrices uniquement sur les membranes des cellules pancréatiques. En d’autres termes, les cellules de l’estomac ont écrit la bonne “adresse” sur l’hormone qu’elles ont produite d’une manière consciente et bien informée. Pour que cette adresse soit écrite correctement, la cellule d’estomac doit connaître toutes les caractéristiques d’une cellule pancréatique.

Organic
Organic chemistry

Le tableau du haut montre la molécule de glucose, et la partie inférieure de la molécule amylase qui apparaît à la suite de l'association des molécules de glucose. Il est impossible que les êtres humains déchiffrent ces formules sans formation particulière. Cependant, les cellules pancréatiques connaissent très bien les structures chimiques de ces molécules, et les utilisent si nécessaire. C'est Allah Tout-Puissant Qui créé le pancréas et ses attributs.

Le miracle n’est pas seulement limité à l’écriture correcte de l’adresse. Le signal envoyé par la cellule d’estomac contient également un message. Deux minuscules cellules des profondeurs du corps humain, situées loin l’une de l’autre, correspondent et communiquent pour servir un but particulier. Bien qu’elles ne se soient jamais vues, elles connaissent la langue de l’autre, comprennent et agissent ensemble pour planifier la digestion de la nourriture que vous mangez. Sans aucun doute, ceci est un vrai miracle!

Le pancréas lit le message qui lui est parvenu sous forme d’hormone cholécystokinine, et ne perd pas de temps à sécréter les enzymes nécessaires. Si la nourriture qui atteint le duodénum est une protéine, il produit une enzyme qui décompose les protéines et les envoie vers le duodénum. Si la nourriture est importante en glucides, il produit une enzyme qui décompose les glucides.

Imaginez un tableau noir sur lequel sont écrits les formules pour une molécule de protéine, de graisse et de glucide, ainsi que des plans de chaînes de ces molécules atomiques. Puis imaginez que quelqu’un vous demande de produire des formules chimiques pour que les meilleurs enzymes décomposent chacune de ces trois structures moléculaires différentes, et de les écrire sur un tableau noir.

Sauf si vous avez reçu une formation spécialisée en chimie, vous ne pourriez jamais deviner les formules les plus idéales qui décomposent ces molécules. Vous pourriez écrire ces formules qu’à la lumière d’une formation ou d’une instruction précédente.

Cela étant, alors comment les cellules pancréatiques connaissent les formules chimiques des enzymes qu’elles produisent? Chaque cellule pancréatique connaît ces formules à partir du moment où elle apparaît. En outre, elle utilise constamment ces informations de la manière la plus précise pour servir le corps dans son ensemble. En termes de chimie, les cellules pancréatiques sont beaucoup mieux informées que les êtres humains! Les humains ont besoin d’une formation spéciale pour produire ces formules, alors qu’une minuscule celllule les connaît toutes par cœur depuis le début.

Aucune coïncidence ne peut fournir aux cellules de telles informations particulières et un sens supérieur de responsabilité. Aucune coïncidence ne peut jamais édifier un système par lequel les cellules peuvent communiquer avec, et demander l’aide d’une autre. Aucune coïncidence ne peut conférer à la cellule une capacité à utiliser toutes les informations qu’elle possède exactement au bon moment.

C’est Allah, le Seigneur des mondes, Qui a créé tous ces systèmes à partir de rien et les a placés au service des êtres humains en veillant à ce qu’ils fonctionnent à chaque instant.

Une autre des fonctions importantes du pancréas est la régulation des niveaux de sucre dans le sang du corps. Les sécrétions qui remplissent cette fonction, appelées insuline et glucagon, sont émises par de petites glandes fermées dans le pancréas, appelées îlots de Langerhans. 39

Pendant que vous buvez du thé ou mangez un morceau de gâteau, votre besoin de réguler le niveau de sucre dans votre sang ne vous vient jamais à l’esprit. Vous ne vous rendez même jamais compte à quel point cette régulation constance est d’une importance vitale. Cependant, votre pancréas, responsable de votre santé dans cette région, possède toutes les informations pour ajuster vos niveaux de sucre dans le sang d’une manière particulièrement sensible. Lorsque cela est nécessaire, il sécrète des quantités suffisantes d’hormone pour protéger le niveau de sucre dans votre corps.

hormones

1.îles de Langerhans
2. cellules du lobe du pancréasri
3. canal de Wirsung
4. capillaire sanguin

5. insuline et les hormones glucagen
6. acinus
7. pancréas
8. détail des îles de Langerhans

La partie du pancréas qui sécrète des enzymes digestives est un peu comme les glandes salivaires. Cette région est composée de parties appelées asinus. Parmi ces lobes du pancréas (asinus), il y a des îles de Langerhans, une structure riche dans les vaisseaux sanguins. Elle sécrète de l'insuline et du glucagon, hormones qui régulent la glycémie.

Il est essentiel pour la vie que la quantité de sucre dans le sang soit dans des limites spécifiques. Et pourtant, nous n’avons pas besoin de calculer cet équilibre sensible pendant que nous mangeons des aliments sucrés dans nos vies quotidiennes – parce que ce calcul est fait pour nous.

Quand le niveau de sucre dans le sang augmente, le pancréas devient immédiatement conscient et sécrète une substance spéciale appelée insuline, qui ordonne au foie et aux autres cellules de garder l’excès de sucre. Si le niveau de sucre dans le sang chute, alors le pancréas apprend cela, et aussi sécrète l’hormone glucagon. Le foie libère alors les stocks de sucre dans le sang qu’il a précédemment stockés au moyen de processus particuliers. 40 Grâce à cela, le taux sanguin de sucre n’atteint jamais des niveaux dangereux, sauf en cas de diabète.

Dans votre vie quotidienne, vous ignorez tout à fait le pancréas, son insuline et votre foie. Vous ne sentez pas que votre niveau de sucre dans le sang a augmenté. Même si des échantillons de sang avec deux différentes quantités de sucre sont mis devant vous, vous ne pourrez pas faire la différence. Pourtant, certaines de vos cellules, que vous n’avez jamais vues, mesurent les niveaux de sucre dans le sang avec une plus grande sensibilité que n’importe quel laboratoire le pourrait, et décide immédiatement des mesures qui doivent être prises.

Etes-Vous Conscient De L'usine Geante Fonctionnant Dans Votre Corps Lorsque Vous Mangez Des Aliments Sucres ?

Si votre aliment contient plus de sucre que votre corps a besoin, il agit pour éviter l'augmentation du sucre dans le sang:

Tout d'abord, les cellules du pancréas localisent les molécules de sucre dans le sang et les distinguent parmi des centaines d'autres types de molécules présentes, et décident si ces molécules sont trop nombreuses ou trop peu. La façon dont les minuscules cellules, trop petites pour être visibles à l'oeil nu, sans organes sensoriels ou cerveau, peuvent être conscientes de la quantité de molécules de sucre à l'intérieur d'un liquide est une question impondérable.

Si les cellules pancréatiques déterminent qu'il y a plus de sucre que nécessaire dans le sang, elles décident que cet excès de sucre doit être stocké par d'autres cellules à une distance importante, loin d'elles.

Ces cellules lointaines ne stockeront pas le sucre sauf si on leur ordonne de le faire. Mais les cellules pancréatiques fabriquent une hormone appelée insuline pour exécuter l'ordre de commencer à stocker le sucre. La formule de cette hormone est codée dans l'ADN des cellules du pancréas depuis leur toute première formation.

Les enzymes spéciales (les protéines travailleuses) dans les cellules pancréatiques lisent cette formule et produisent de l'insuline en conséquence. Des centaines d'enzymes, chacune ayant une fonction différente, sont impliquées dans sa production.

L'hormone insuline ainsi produite, est transportée vers les cellules cibles via la circulation sanguine – le réseau de transport le plus fiable et rapide.

Les autres cellules lisent l'ordre “Stocker le sucre” donné par l'insuline et lui obéissent à l'ouverture de la lettre pour permettre aux molécules de sucre d'y entrer.

Cependant, les portes des cellules de stockage ne sont pas ouvertes au hasard. Elles reconnaissent, saisissent et enferment seulement les molécules de sucre parmi des centaines d'autres molécules différentes passant dans le sang.

body cells

1.Les cellules du pancréas qui sécrètent du glycogène sont activées et libèrent le glycogène dans le sang.

2. cellules du corps

3. Dans de nombreuses cellules du corps, le taux d'absorption du glucose dans le sang est augmenté.

4. Le foie absorbe le glucose et le stocke sous forme de glycogène.

5. Le niveau de glucose dans le sang baisse au point d'équilibre : les ordres pour la sécrétion d'insuline diminuent.

6. Résultat : le niveau de glucose dans le sang diminue (par exemple, après avoir sauté un repas).

7. Le point d'équilibre du corps : niveau normal de glucose sanguin (4 à 8 mmol/l).

8. Hors de la normale

9. Haut niveau de sucre dans le sang

10. Faible niveau de sucre dans le sang

11.Les cellules du pancréas qui sécrètent du glycogène sont activées et libèrent le glycogène dans le sang : la cible essentielle est le foie.

12. Le foie décompose les dépôts de glycogène et libère du glucose dans le sang.

13. The rising glucose level in the blood brings the blood sugar level back into equilibrium; commands issued for the secretion of glucagon are reduced.

14. Résultat : le niveau de glucose dans le sang augmente (par exemple, après avoir mangé des aliments très sucrés).

Les cellules ne désobéissent jamais à l'ordre qui leur parvient ; ni ne comprennent mal de tels ordres, ni ne piègent les mauvaises substances ou essayent de stocker plus de sucre que nécessaire. Elles travaillent avec une grande discipline et abnégation.

Ainsi lorsque vous buvez une tasse de thé ayant trop de sucre, ce système extraordinaire est mis en opération pour stocler l'excès de sucre dans vos tissus. Si ce système ne fonctionne plus, alors votre taux de sucre dans le sang augmenterait rapidement, et vous tomberait dans un coma dit diabétique et mourrait.

Ce système est si parfait que lorsque c'est nécessaire, il peut également fonctionner de manière inverse. Si votre niveau de sucre dans le sang baisse sous la normale, alors les cellules pancréatiques produisent une hormone tout à fait différente, appelée glucagon, qui ordonne aux cellules qui ont déjà stocké du sucre de le libérer dans la circulation sanguine. Les cellules obéissent et libèrent le sucre qu'elles ont stocké.

Comment le système nerveux, dépourvu de cerveau et d'organes sensoriels réalise de telles activités et processus avec tant de succès ? Comment ces entités inconscientes, combinaisons de protéines et de molécules de graisses, peuvent-elles réaliser des choses que les chimistes ne peuvent pas ? Quelle est l'origine de cette prise de conscience évidente affichée par des molécules inconscientes?

Ces phénomènes révèlent l'existence et la puissance d'Allah, Qui a la domination sur l'univers et sur tous les êtres vivants. Cette domination est ainsi révélée dans le Coran:

Et à Lui la grandeur dans les cieux et la terre. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. (Sourate al-Jathiyya: 37)

Comment vos cellules se sont-elles procurées cette intelligence incomparable et cette capacité?

Bien sûr, vos cellules ne se donnent pas l’intelligence et la capacité permettant de prendre des mesures, des décisions et de les mettre en pratique. C’est Allah Tout-Puissant Qui créé les cellules de votre corps avec un tel système impeccable, leur donne les ordres nécessaires, et leur fait prendre conscience de la façon dont elles doivent se comporter.

Dans notre description jusqu’ici, nous avons employé des verbes comme sait, fait et produit. En gardant à l’esprit que le pancréas est également composé de cellules, vous pouvez voir immédiatement que ces actions nécessitent la raison et ne peuvent pas être des attributs du pancréas lui-même. Cela étant, qui a donné aux cellules du pancréas leur capacité à produire pour une vie entière et les a doté de leur sens des responsabilités? Qui a enseigné aux cellules pancréatiques les formules chimiques des enzymes qui décomposent tant de différentes molécules complexes? Qui a fourni le système de conduits pour permettre aux fluides qu’ils produisent de se vider aux bons emplacements? Qui a établi les systèmes d’alerte et de communication pour permettre aux bonnes enzymes d’êtres libérées au bon moment?

Ces questions et des centaines de semblables nous conduisent à une vérité évidente. C’est Allah Qui a fait tout cela. Allah Lui-même Se révèle à nous avec ces magnifiques caractéristiques comme ces dernières qu’Il a installées dans un tel volume minuscule. C’est le fait le plus important dans la vie de toute personne.

Dis: “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?” Dis: “Allah”. Dis: “Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux? Dis: “Allah est le Créateur de toute chose, et c’est Lui l’Unique, le Dominateur suprême.” (Sourate ar-Raad: 16)

Pourquoi le pancréas n’est-il pas lésé par ses propres sécrétions?

pancreas

1. foie
2. estomac

3. pancréas
4. rein
5. rate

Le pancréas est d'environ 15 cm de long. Le pancréas et les organes qui l'entourent sont indiqués sur le côté. Toute personne qui examine l'harmonie entre le pancréas et les organes du corps, et la perfection des liens entre eux, se rendra compte qu'Allah possède une puissance plus supérieure.

Le pancréas sécrète beaucoup d’enzymes dissolvantes, mais il ne se digère pas. Le pancréas, avec essentiellement une structure de protéine, n’est affecté par aucune des enzymes dissolvantes qu’il sécrète. Ce système de protection apparaît d’une manière miraculeuse plus étonnante.

Le pancréas produit d’abord ses enzymes sous une forme non-active, dans laquelle elles ne peuvent pas décomposer les protéines – et par conséquent, le pancréas lui-même.

Cependant, lorsqu’elles sont libérées dans le duodénum, les enzymes se combinent avec une substance très spéciale produite uniquement dans cette région du corps, et immédiatement elles commencent à changer. Les enzymes se combinent avec la substance appelée entérokinase, produite dans l’intestin grêle, et prennent soudainement une forme active, acquérant la capacité de décomposer les protéines. 41 La manière dont une substance sécrétée par le pancréas se joint en harmonie complète avec une autre substance sécrétée dans les intestins est une merveille considérable.

Ces deux molécules ne se sont jamais rencontrées auparavant après avoir été sécrétées dans différentes régions. Pourtant, ces deux molécules indépendantes se complètent mutuellement impeccablement, et servent un but commun. Ce phénomène miraculeux ne peut être, bien sûr, expliqué en termes de hasard.

De plus, les systèmes miraculeux qui empêchent le pancréas de se digérer sont loin d’être limités à cela. Le pancréas sécrète une autre enzyme de digestion des protéines appelée la trypsine, et en même temps, sécrète une autre substance appelée inhibiteur de trypsine pour empêcher la trypsine de dissoudre le pancréas. Ces deux enzymes, n’ont aucun effet lorsqu’elles sont sécrétées ensemble et se séparent quand elles atteignent le duodénum. Cela libère en quelque sorte la trypsine, qui commence à décomposer les protéines dans les aliments qui arrivent dans les intestins. 42 Si ces deux substances se séparaient plus tôt, la trypsine dissoudrait le pancréas lui-même. Si elles ne se séparaient jamais, alors la trypsine serait incapable de décomposer les protéines. Cependant, comme le montre cet exemple, tout se passe au bon moment et au bon endroit. La pancréas sait qu’il doit sécréter les substances nécessaires au bon moment, et les enzymes entrent en action qu’après s’être divisées. Il est clair que les cellules qui composent le pancréas, et les molécules qui composent ses enzymes, ne pourraient jamais former un tel système impeccable, ni établir un tel ordre parfait dans le corps humain de leur propre gré.

Toute personne raisonnable peut voir qu’un tel système, qui fonctionne sans lacune et sans confusion dans l’ordre des tâches à réaliser, et avec la même perfection, est le produit d’une Intelligence supérieure et d’une Création parfaite. Il est impossible d’expliquer ce système en termes d’évolution. Ce système est l’une des preuves manifestes de la création d’Allah. Allah révèle ces signes dans cela et dans d’autres exemples de ce genre à ceux qui peuvent utiliser leur esprit et qui sont capables de voir.

C’est Lui Qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. Dans l’alternance de la nuit et du jour, et aussi dans tout ce qu’Allah a créé dans les cieux et la terre, il y a des signes, certes, pour des gens qui craignent (Allah). (Sourate Yunus: 5-6)

insulin

A. Les écarts microscopiques à la surface de la cellule permet au glucose de pénétrer dans la cellule (en haut). Cette caractéristique est une des preuves que les êtres humains sont créés par Allah.

a. protéines transporteuses
b. membrane cellulaire
c. partie extérieure
d. partie interne
e. molécule de glucose

f. molécule de l'insuline
g. zone de récepteur de l'insuline
i. noyau
j. endosome
h. sac

The cell’s absorption of glucose depends on the level of insulin in the blood. When insulin adheres to the receptor in the cell membrane (1), special proteins inside the cell (2) go into action. This is a signal for the glucose bearers. In addition, there are glucose sacs covered in a membrane in the inner part of the cell (3). One part of these stands close to the cell membrane (4), When stimulated, these sacs move towards the main cell membrane and join with it (5). During this joining together, the glucose-bearers emerge, ready to collect glucose (6). As the number of proteins carrying glucose inside the cell membrane increases, the glucose level in the blood falls, and less insulin is produced. Later, part of the cell membrane begins to curve inwards together with the protein-bearers (7). and sacs form (8). These move into the inner part of the cell and combine with the endosome (9). When sacs again form here, they wait for a subsequent stimulus (10), and the process continues on a constant basis. (Dr. Philip Whitfield, Human Body Explained, A Marshall Edition, p. 43)

 

Notes

36- Solomon, Berg, Martin, Villee, Biology, , s.962

37- Arthur Guyton-John Hall, Text Book of Medical Physiology Guyton & Hall, W.B. Saunders Company, 1996, s.885

38- Solomon, Berg, Martin, Villee, Biology, s.967

39- Prof. Dr. Ahmet Noyan, Yaşamda ve Hekimlikte Fizyoloji, s.881-882

40- Arthur Guyton-John Hall, Text Book of Medical Physiology Guyton & Hall, s.978

41- Prof. Dr. Ahmet Noyan, Yaşamda ve Hekimlikte Fizyoloji, s.879

42- Biological Science A Molecular Approach, Sixth Edition, D.C. Heath and Company, Toronto, s.412

7 / total 15
Vous pouvez lire le livre Le Miracle de l'Homme de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top