< <
5 / total: 7

Chapitre 4: La Haine des Fanatiques Pour L’art

çocuk resmi

La principale raison pour laquelle les communautés islamiques ont très bientôt commencé à dégénérer après l’époque de notre Prophète (pbsl) est leur abandon du Coran.

Comme nous l’avons vu au chapitre précédent, les fanatiques qui ne reconnaissent seulement que leur propre obscurité et mentalités cyniques, en lieu et place du Coran qui est considéré comme l’essence même de la religion, ont inventé des milliers de fabrications pour garder les femmes en particulier loin du Coran, loin de l’adoration, de la lutte intellectuelle et du prêche. Les raisons principales pour lesquelles les communautés islamiques sont très vite devenues corrompues après l’époque du Prophète (pbsl) résident dans le fait que ces communautés ont tourné le dos au Coran et leurs diffamations des femmes est la manifestation de cet état de fait. A cause de ce mode de pensée erroné, les communautés islamiques restèrent arriérées ; cependant, un second facteur était toujours impliqué dans cette arriération – la haine des fanatiques pour l’art.

Avant de décrire la haine des fanatiques pour l’art, nous allons nous rappeler du fait que cela constitue la base de la mentalité fanatique. Dans un verset, notre Seigneur parle de “personnes qui rendent licites les choses qui leur ont été interdites :”

Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : “Ceci est licite, et cela est illicite”, pour forger le mensonge contre Dieu. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Dieu ne réussiront pas. (Coran, 16 : 116)

De nos jours, il y a bien sûr des personnes qui, à leurs propres yeux, manquent d’égard à ce qui est interdit, considèrent de telles choses comme licites et dont la principale caractéristique est certainement l’absence de crainte de Dieu.

Pourtant, les gens qui rendent illicites “au nom de la religion” ce que Dieu a rendu licites sont dans une catégorie totalement différente. Ces personnes rendent impossibles la réalisation de ce que le Coran dit être permis, restreignent les libertés et bannissent ce qui est parfaitement légitimé. Comme il a été vu au début de ce livre, avec des preuves à l’appui, ils n’aiment pas la religion dans le Coran (bien sûr, le Coran est au-dessus de cela) et s’efforcent d’inventer une croyance comme bon leur semble.

Ces personnes ont interdit les concepts tels que la joie, l’humour et l’art qui sont loués dans le Coran et créés comme bénédiction.

L’idée Erronée Qu’on Devrait Eviter la Plaisanterie, L’humour et Le Rire

mevzu hadisler

Les hadiths fabriqués montrent clairement comment les gens ayant une mentalité fanatique sont privés de la bénédiction du bonheur, de l’humour et du rire, l’un des plus grands besoins des êtres humains.

Imam al-Sadiq a dit : “Rire aux éclats est de satan.” (al-Kafi, vol. 2, p. 664, no. 10)

Abou Abdoullah a dit : “Evitez de plaisanter excessivement et de faire l’humour car cela enlève la lumière de la foi.” (al-Kafi)

L’Imam a dit : “Ne laissez pas vos dents visibles en riant.” (al-Kafi)

“Ne riez pas beaucoup parce que rire beaucoup tue le cœur." (Sahih al-Jaami’, 7312 ; at-Tirmidhi, 2305 ; Ibn Majah, 4193)

Il est rapporté d’Ibn Faddal qui rapporte d’al-Hassan ibn al-Jahm qui rapporte d’Ibrahim ibn Mehzam de ceux dont il a mentionné (dans son livre) d’Abou al-Hassan :“Yahya (Jean) ibn Zakariya pleurait et ne riait pas. Jésus, fils de Marie riait et pleurait. Ce que Jésus a fait était meilleur que ce que Yahya a fait. (al-Kafi)

Imam al-Sadiq a dit : “Le rire d’un croyant est un sourire.” (al-Kafi, vol. 2, p. 664, no. 5)

Ces faux hadiths décrivent bien le monde terrifiant et dur des fanatiques. Les lecteurs se rappelleront qu’au début de ce livre, on s’est attelé à savoir comment le monde sombre des fanatiques se manifeste dans tous les lieux et comment il apparaît, non pas seulement dans le monde extérieur, mais aussi dans leurs cœurs, dans leurs attitudes pernicieuses envers les femmes, les fleurs ou les chats. Les faux hadiths cités ici révèlent à quel point les fanatiques sont loin des notions de bonheur, de rire et d’humeur lesquelles constituent une grande bénédiction, une part de la nature humaine et une des plus grandes nécessités des humains. Il est clair qu’en présence d’un système qui interdit le rire, les gens peuvent adopter une telle croyance fanatique et perverse en apprenant sur la base de ces faux hadiths que les Prophètes sont supposés n’avoir jamais rigolé. Pourtant, dans le Coran, il est interdit aux Musulmans de s’attrister. Un Musulman est la personne la plus joyeuse et heureuse du monde parce qu’il sait comment se soumettre à Dieu, faire preuve de détermination, remercie Dieu et s’en remet à Lui. Il n’aura aucune inquiétude à propos du futur ; il saura que toutes les difficultés qui lui arrivent conduisent au bien et est conscient que toute chose se produit selon le destin, il sait que la mort n’est pas la fin mais plutôt le moment où chacun rencontre Dieu et aborde une vie éternelle. Dieu annonce la bonne nouvelle du paradis dans le Coran. Toutes ces choses sont des causes de réjouissance pour les Musulmans. Dieu voudrait de nous que nous adoptions les valeurs morales du paradis dans ce monde aussi vu que ce sont ces valeurs qui Lui plaisent.

Selon Le Coran, la Lamentation et Le Malheur Sont Uniquement Les Attributs des Incroyants

hüzün, mutsuzluk

Ce que les croyants doivent faire en ce temps où de grands efforts sont déployés pour étendre et légitimer la tristesse est de faire dominer ensemble la paix avec la joie.

Let them laugh little and weep much, in repayment for what they have earned. (Coran, 9:82)

Ils dirent : “Seigneur ! Notre malheur nous a vaincus, et nous étions des gens égarés.  (Coran, 23:106)

Comme nous pouvons le voir, le malheur convient aux incroyants dans le Coran.

Dans l’au-delà, ces personnes se culpabiliseront de leur égarement en disant “Notre malheur nous a vaincus”. Par conséquent, le malheur n’est pas une chose que Dieu désire. Le malheur est assimilé aux incroyants dans le Coran alors que la joie convient aux croyants.

Dans d’autres versets, Dieu révèle qu’il y aura des gens qui rejettent avec mépris le conseil du Coran à cause de leur malheur :

Quiconque craint (Dieu) se [le] rappellera et s'en écartera le grand malheureux.  (Coran, 87:10-11)

Almighty God has prohibited sorrow to all Muslims:

Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.  (Coran, 3:139)

Les fanatiques essayent d’invalider les versets de Dieu sur la base de hadiths fabriqués. Ils considèrent que le malheur convient aux Musulmans alors que ce dernier correspond aux incroyants. Ils cherchent à détruire la joie, la plus grande nécessité du corps et de l’âme. Ce n’est pourtant pas ce que Dieu désire. Dieu a créé le paradis comme une demeure féérique de jouissance.

La Joie Au Paradis et la Vraie Signification Du Chagrin

mutluluk

Dieu a créé notre séjour éternel au paradis, une façon de vivre qui Lui plaît et qu’Il aime ; la vie que notre Seigneur loue et aime au paradis est donc l’idéal de vie pour nous. Dieu révèle que les gens au paradis sont dans un état joyeux :

Ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres se réjouiront dans un jardin. (Coran, 30 : 15)

Les fanatiques souhaitent priver les Musulmans “joyeux” de cette joie du paradis durant cette vie terrestre au moyen de ces faux hadiths. Ils ne sont même pas conscients de la vraie signification du chagrin. S’attrister face à un évènement est équivalent à dire “J’aurai souhaité que cela n’arrive pas” et, que la personne en soit consciente ou pas, qu’elle l’ait fait consciemment ou non, c’est une rébellion contre le destin. Les fanatiques devraient être conscients du fait qu’en légitimant la tristesse, ils s’opposent aux commandements de Dieu et au destin créé par Lui.

La foi est une des plus grandes bénédictions que Dieu puisse accorder à une personne. Pour quelqu’un doté foi, la paix et le bonheur créés dans son cœur par cette foi sont au-dessus de toute chose, quand bien même il serait privé des bénédictions de ce monde et éprouvé par les plus grandes difficultés et même si toutes ces situations semblent contre lui. Dieu accorde la paix et la santé aux cœurs qui se tournent vers Lui et accorde le bonheur à leurs âmes. Il est impossible qu’une personne qui ne se tourne pas vers Dieu soit vraiment heureuse, même si elle le prétend. Dieu pourrait accorder les bénédictions de ce monde à une telle personne comme faisant partie de l’épreuve de sorte que la personne semble profiter de nombreuses bénédictions et délices. Il pourrait éprouver des désirs temporaires et du bonheur. Cependant, l’impatience dans son âme ne lui permettra jamais d’avoir un bonheur permanent ou une paix intérieure. Dans le verset 28 de la Sourate ar-Raad, Dieu dit : “Ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation de Dieu. N’est-ce point par l'évocation de Dieu que se tranquillisent les cœurs ?”

La paix de l’esprit relève uniquement de la volonté de Dieu.

Ainsi, quiconque croit vraiment en Dieu est vraiment heureux. Le bonheur est un secret compatible avec la nature humaine, qui maintient une personne en bonne santé et en forme. Les cellules restent saines par l’effet du bonheur. la raison pour laquelle le bonheur a un tel positif effet repose sur le fait que toutes les choses conformes à la nature humaine sont les bonnes choses recommandées par Dieu. Dieu a créé le rire, la joie et le bonheur comme étant de bonnes choses. Quant à la tristesse, elle a de graves effets néfastes conduisant à un danger psychologique et physique.

L’idée Erronée Qu’on Devrait Eviter L’humour

mizah, espri, gülmek

Toutes les allégations négatives des fanatiques concernant la joie, le rire et l’humour sont réfutées par le Coran. Notre Prophète (pbsl) et les Compagnons vivaient dans un état de grand bonheur en ligne avec l’esprit du Coran.

Il est important ici de s’attaquer à l’interdiction de l’humour. L’humour réussi est un art ; les personnes qui y parviennent sont généralement ceux qui produisent de grandes œuvres en combinant art et intelligence. L’humour apporte parfois de la joie aux gens avoisinant. Il peut exprimer dès fois une critique qui ne peut être faite ouvertement d’une manière plus voilée sans être acceptable et conciliante. L‘humour est une grande bénédiction lorsqu’il est utilisé d’une manière à procurer de la joie aux autres, d’une façon qui conseille avec sincérité mais qui s’adresse aussi au cœur. Comme toutes formes d’art, l’humour est une bénédiction qui élargit les horizons des gens et apporte délicatesse et subtilité aux communautés. L’humour est aussi un bel aspect de démocraties. Les fanatiques mènent une vie dépourvue de délicatesse ; une vie brute et sans âme tournant leurs dos à une telle bénédiction.

Tout ce que les fanatiques clament à propos de la joie, du rire et de l’humour, comme décrit au-dessus, est totalement réfuté par le Coran. Notre Prophète (pbsl) et Ses Compagnons vivaient d’une manière conforme à l’esprit du Coran et ont éprouvé de la joie et du bonheur de par leur foi :

Aïcha (ra) a dit qu’elle a accompagné le Prophète (pbsl) à un certain voyage. Le Prophète (pbsl) demanda aux gens de se bouger et ils marchèrent en avant. Ensuite, le Prophète (pbsl) lui dit "Allez, faisons une course." Aïcha dit qu’elle a couru et s’est tenue bien en avance devant lui. Le Prophète (pbsl) garda le silence cette fois… Une autre fois, elle accompagna le Prophète (pbsl) pour un voyage. Le Prophète (pbsl) demanda encore aux gens de les devancer et ils continuèrent. Ensuite le Prophète (pbsl) lui demanda encore de faire une course. Cette fois, le Prophète (pbsl) l’avait battu en la laissant derrière. Il ria et dit : "Ceci est la revanche de ma précédente défaite." (Ahmad, Safwat as-Safwah, vol. I, p. 68)

Abou Osama a dit qu’il avait l’habitude de rigoler avec le Prophète (pbsl). (Sounan Abou Dawoud ; at-Tirmidhi)

Abou Hourayra (ra) a dit que le Prophète (pbsl) aurait montré sa langue à al-Hussain ibn Ali qui en retour frétilla de joie en voyant ça.

Abdoullah bin Haris a dit qu’il n’a jamais vu quelqu’un d’autre ayant plus d’humour que le Messager de Dieu (pbsl).

Lorsque certains de ces Compagnons disaient au Prophète Mohammed (pbsl) : "O Prophète Mohammed, tu blagues aussi avec nous !" Il répondit : "Oui. Mais, je dis seulement la vérité." (at-Tirmidhi)

Anas (ra) a dit que quelqu’un lui a demandé si le Prophète (pbsl) faisait des remarques joviales. Ibn Abbas répondit par l’affirmative. (Ibn Asakir et al Kanz, vol. 4, p. 43)

Anas (ra) a dit : “Le Messager de Dieu (pbsl) était la personne la plus belle et la plus humoristique de toutes.”

L’allégation Que la Musique et la Poésie Sont Interdites

Ibn Asakir rapporte de Anas (ra) que le Prophète (pbsl) a dit : “Quiconque écoute une chanteuse, on lui versera du plomb fondu dans ses oreilles au Jour du Jugement. (Dha'ifu-Jami' as-Saghir Lil-Albani no. 5410 et ad-Dha'ifah no. 4549)

Il est mieux pour vous de ravaler votre vomi et votre sang que de faire de la poésie. (M. al-Masabih 4/4809)

A quiconque écoute le son d’un chant, il ne lui sera pas permis d’écouter les esprits au paradis. (Kanzu Oummal no. 40660, 400666 et al-Qurtubi no. 14/53-54)

Chanter produit l’hypocrisie dans le cœur. (Sounan Abou Dawoud, livre 41, hadith 4909)

Dieu a rendu illicite le chant, le salaire d’un chanteur, apprendre à chanter et écouter de la musique. (Mohammed al-Ghazali, Nabawi Sunnah)

Contrairement à ce que tous ces hadiths fabriqués prétendent, il n’y a aucun commandement dans le Coran interdisant la musique, la danse et le divertissement. Dieu a rendu licite le bonheur, le plaisir et la joie pour les Musulmans. Par la danse, on entend le rythme et l’harmonie. Dieu a créé l’Univers entier avec un rythme ; même les oiseaux, les insectes et les papillons dansent. Les oiseaux chantent de belles chansons avec un son et un rythme tels qu’on n’en a jamais assez. C’est un grand plaisir de les écouter. Le son de la mer, les battements de la nature, le paysage des arbres sont toutes d’une rythmique. Dieu aime le rythme, la danse, la musique et les magnifiques voix. Le paradis a aussi été créé avec ce rythme. Tous les arbres, les plantes et les animaux au paradis danseront. Un hadith révèle cet état de fait :

Il est rapporté que Abou Moussa al-Achari (ra) a dit de la chaire de Basra : "Dieu enverra des nouvelles aux gens du paradis et demandera :‘Dieu a-t-Il tenu sa promesse envers vous ?’ A ce moment, ils regarderont les ornements, les vêtements, les fruits, les épouses vierges et rivières qui leur sont réservés et ne pourront s’empêcher de dire : ‘Dieu a tenu Sa promesse envers nous.’ L’ange demandera trois fois : ‘Dieu a-t-Il tenu Sa promesse envers vous ?’ Lorsqu’ils verront que la promesse qui leur a été faite a été tenue dans les plus moindres détails, ils diront : ‘Oui !’ L’ange répondra ‘Il y a quelque chose en plus.’” Dieu Tout-Puissant Se manifestera Lui-même à Ses serviteurs et ôtera le voile de leurs yeux. Quand ils Le verront, toutes les rivières se réjouiront, les arbres s’agiteront et murmureront, des étincelles jailliront des châteaux, les ruisseaux couleront à vive allure, des senteurs agréables pénétreront les cours et les résidences, on sentira les odeurs de musc et de camphre de partout. Les oiseaux chanteront et les jeunes filles éblouiront les regards avec leur beauté. (Ach-Charani, Moukhtassar Tazkirah al-Qurtubi, p. 370)

müzik, şarkı

Ainsi, Dieu a inspiré la beauté du paradis et la joie de la musique harmonieuse du paradis à notre Prophète (pbsl). Comment un délice que Dieu a créé au paradis et qu’Il loue peut-il être illégal pour les êtres humains ? Cela n’est bien sûr pas probable.

Il y a du folklore et de la danse dans toute la Turquie. Il y a des danses folkloriques connues comme le horon, le halay et le zeybek. Les gens dansent partout dans le monde. Un monde dans lequel la musique et la danse sont interdites est incompatible avec la nature humaine. Ceci laisserait un effondrement énorme et une perte de bénédictions. Essayer d’interdire une bénédiction qui est louée par notre Seigneur Tout-Puissant représente un échec calamiteux à comprendre Dieu et Son art sublime.

La Malhonnêteté des Fanatiques Qui Cherchent A Bannir la Musique

En discussion de ces choses, nous avons aussi besoin de porter un regard sur la propre vie des fanatiques. Puisqu’ils ont inventé une interdiction qui n’apparaît nulle part dans le Coran, un grand nombre de ces personnes sont dans un constant état de contradiction et de fausseté dans leurs vies quotidiennes (cependant, ceux qui sont sincères sont sûrement en dehors de cette description).

1. Ces personnes qui disent “La musique est interdite” écoutent de la musique à longueur de temps et y prennent même plaisir.

2. Lorsque ces personnes assistent aux mariages, elles chantent et dansent joyeusement ou assistent aux nuits du henné.

3. Ces personnes écoutent généralement de la musique dans leurs voitures.

Il n’y a absolument rien de mal à écouter de la musique à longueur de temps ou à danser aux mariages ; ces choses sont en effet des bénédictions exquises. la façon dont les personnes que nous critiquons ici utilisent la religion pour faire passer leurs interdictions sur la musique est totalement fausse et reflète leur propre mauvaise foi. Il est important d’être conscient du vrai visage de ceux qui émettent des interdictions au nom de la religion et leur position est décrite dans les versets du Coran. Notre Seigneur Tout-Puissant décrit l’état de ceux qui adoptent des croyances autres que le Coran comme suit :

... Le monachisme qu'ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l'agrément de Dieu. Mais ils ne l'observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. Nous avons donné leur récompense à ceux d'entre eux qui crurent. Mais beaucoup d'entre eux furent des pervers. (Coran, 57 : 27)

Dans ce verset, Dieu dit que cette fausse religion inventée n’apparaît pas dans Son Livre et que ceux qui inventent cette religion eux-mêmes ne s’y conforment pas. Nous pouvons donc apprendre du Coran l’hypocrisie de cette communauté. Leurs vies privées corroborent toujours ce fait révélé dans le Coran. Beaucoup de gens pourraient imaginer que la communauté en question mène effectivement une vie pleine de crainte de Dieu. Il aurait très bien pu y avoir parmi eux des personnes qui croient sincèrement à cette fausse religion mais ce n’est pas le cas. En effet, les personnes sincères parmi eux apprendront finalement et vivront l’Islam du Coran. Il est impossible qu’une personne soit sincère et vive aussi une fausse religion parce que nous avons la promesse de Dieu :

O vous qui croyez ! Si vous craignez Dieu, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. et Dieu est le Détenteur de l'énorme grâce. (Coran, 8 : 29)

Comme révélé dans ce verset, une personne honnête aurala capacité de distinguer le vrai du faux.

Kuranda müzik

Il y a du folklore et de la danse dans le monde entier. la danse est une forme de divertissement dont les gens ressentent le besoin. Un monde où la danse et la musique sont interdites est incompatible avec la nature humaine.

Dieu Aime la Musique et En Conséquence la Fait Aimer Aussi A Ses Serviteurs

müzik sevgisi

La musique et la danse sont des bénédictions du paradis licites en Islam. C’est Dieu Qui créé la musique, les chansons, les instruments musicaux, les beaux costumes, les parures, la danse et toutes les belles choses. Il fait que les gens aiment toutes ces bénédictions et a créé l’âme de manière à ce qu’elle prenne plaisir de ces délices.

La Torah aussi décrit comment le Prophète David (psl) chantait les psaumes accompagnés des lyres, des tambourins, des cymbales, des sistres et la manière dont il dansait devant Dieu. Il y est aussi mentionné que certaines personnes enviaient cette danse. de la même manière qu’il y a des gens dans les sociétés musulmanes qui essayent aujourd’hui de bannir ce qui est licite, nous apprenons aussi de la Torah l’existence de nos jours de personnes qui essayent stupidement d’interdire la musique et la danse parmi les Juifs. Ils critiquent aussi bêtement les actions d’un prophète.

... David et Israël tout entier étaient en train de célébrer avec toute leur force devant L’Eternel avec les castagnettes, les harpes, les lyres, les tambourins, les sistres et les cymbales (Torah, 2. Samuel, 6:5)

Ceint d’un éphod de lin, David dansait de toute sa force devant l’Eternel. David et toute la maison d’Israël firent monter l’Arche de l’Eternel avec cris de joie et au son des trompettes. Comme l’Arche de l’Eternel entrait dans la Cité de David, Mical , la fille de Saül, regardait par la fenêtre, et, voyant le Roi David SAUTER ET DANSER devant l’Eternel, elle le méprisa dans son cœur. (Torah, 2 Samuel 6 : 14-16)

David s’en retourna pour bénir sa maison et Mica, fille de Saül, sortit à sa rencontre. Elle dit : "Quel honneur aujourd’hui pour le roi d’Israël de s’être découvert aux yeux des servantes de ses serviteurs comme se découvrirait un homme de rien !" David répondit à Mical : "C’est devant l’Eternel, qui m’a choisi de préférence à ton père et à toute sa maison pour m’établir chef sur le peuple de l’Eternel, sur Israël, c’est devant l’Eternel que j’ai dansé. Je veux paraître encore plus vil que cela et m’abaisser à mes propres yeux ; néanmoins, je serai en honneur auprès des servantes dont tu parles." (Torah, 2 Samuel 6 : 20-22)

Ils emportèrent l’Arche de la maison d'Abinadab : Uzza et Achjo conduisaient le char. David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes.  (Torah, 1. Chroniques 13:7-8)

Tout Israël fit monter l’Arche de l’Alliance de l’Eternel avec des cris de joie, au son des clairons, des trompettes et des cymbales et en faisant retentir les luths et les harpes. Comme l’Arche de l’Alliance de l’Eternel entrait dans la cité de David, Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre et, voyant le roi David sauter et danser, elle le méprisa dans son cœur.  (Torah, 1. Chroniques 15:28-29)

Les gens à cette époque, y compris la propre épouse du Prophète David (psl), le méprisaient à propos de son enthousiasme et du fait qu’il dansait avec joie. Pourtant, Dieu fait l’éloge de cet environnement amusant dans la Torah, et loue aussi la façon dont le Prophète David obéissait aux commandements de Dieu concernant la musique et la danse signifiant qu’il s’est comporté de la meilleure manière. Cependant, ceux qui observent de l’extérieur, qui n’ont aucune foi en la prophétie de David et qui s’efforcent de fabriquer une religion fanatique basée sur leurs propres inventions, critiquaient ce comportement en lui.

La même critique dirigée contre les Prophètes est également dirigée contre les Musulmans du Coran aujourd’hui. Préférer le fanatisme à la foi du Coran est un des pires fléaux connus au cours de l’histoire ; les sujets concernant les femmes, la danse et la musique sont les sujets phares où ce fléau est le plus prononcé.

Pourtant, comme avec l’exemple du Prophète David (psl), notre Prophète (pbsl) a aussi pris un grand plaisir dans la musique et la danse, une bénédiction de Dieu. En effet, les hadiths parlent des Compagnons danseurs de notre Prophète (pbsl) et il y a même des informations du Prophète (pbsl) lui-même encourageant la danse et l’amusement. Puisqu’ils sont en accord avec le Coran, il est fort probable que ces paroles dans les hadiths, quelques-uns de ceux qui sont cités ci-dessous, sont dignes de confiance.

Rapporté par Abou Massoud al-Ansari : Amir ibn Saad a dit : "Vas-y retrouver Qarazah ibn Kaab et Abou Massoud al-Ansari au mariage où les femmes chantaient." J’ai dit : " Cela s’est-il passé en votre présence, vous deux qui êtes Compagnons du Messager de Dieu (pbsl) et qui étaient présents lors de Badr ?" Ils répondirent : "Assieds-toi si tu veux et écoute avec nous ou pars si tu préfères, vu que nous avons eu la permission de s’amuser au mariage." (At-Tirmidhi, hadith 3159)

Rapporté par Salama : Nous étions avec le Prophète à Khaibar. Un homme (parmi les Compagnons) a dit : "O Emir ! Permets-nous d’écouter de ta Huda (chants de chameau de conduite)." Ainsi, il chanta quelques chants (des paroles en harmonie avec la marche des chameaux). Le Prophète a dit : "Qui est le conducteur (de ces chameaux) ?" Ils dirent : "L’Emir !" Le Prophète répliqua : "Que Dieu lui accorde Sa miséricorde !" (Sahih Boukhari, livre 83, hadith 29)

Aïcha (ra) rapporte que : "Le Messager de Dieu (pbsl) appela les femmes des Ansars à un mariage. Elles chantaient des chansons… " (Sounan Ibn Majah, Nikah : 21, Sahih Boukhari, Nikah : 48, al-Maghazi : 12)

Ar-Roubai bint Muauwidh rapporte que : "Le Prophète (pbsl) est venu vers moi après avoir consommé son mariage avec moi et s’assit sur mon lit comme vous (le sous-narrateur) êtes assis maintenant, et de petites filles battaient le tambourin et chantaient… (Sahih Boukhari, livre 59, hadith 336)

Aïcha (ra) rapporte que : "J’avais une femme des Ansars que j’ai donnée en mariage et le Messager de Dieu (pbsl) a dit : ‘Pourquoi ne chantes-tu pas, Aïcha, alors que le clan des Ansars aime chanter ?’" (At-Tirmidhi, hadith 3154)

Anas relate que lorsque le Prophète (pbsl) vint la première fois à Médine, les Ansars sortirent, hommes et femmes… Les femmes des Banu al-Najjar sortirent pour faire du tambour et chanter : "Nous sommes les femmes des Fils de Najjar. O quel plaisir d’avoir comme voisin Mohammed !" Le Prophète (pbsl) sortit et dit : "M’aimez-vous ?" Elles répondirent : "Oui, par Dieu, ô Messager de Dieu !" A cela, il dit : "Dieu sait que mon cœur vous aime." (Sounan Ibn Majah, livre de Nikah, hadith 1889)

manzara

L’idee Erronee Selon Laquelle la Peinture et la Sculpture Seraient Illicites

sanat
Les gens qui recevront la plus grande punition de Dieu sont les dessinateurs. (Sahih Boukhari, livre 72, hadith 834)

Quiconque dessine un tableau sera puni par Dieu et contraint d’y insuffler la vie et il ne sera pas capable d’y insuffler la vie. (Sahih Boukhari, livre 34, hadith 428)

Les personnes les plus sévèrement torturées au Jour de la Résurrection seront les dessinateurs d’images. (Sahih Mouslim, livre 24, hadith 5270)

Le dessinateur de ces tableaux sera châtié au Jour de la Résurrection et on leur dira : “Insufflez la vie à ce que vous avez créé." (Sahih Boukhari, livre 93, hadith 646)

Les anges n’entrent pas dans une maison où il y a des images. (Sahih Boukhari, livre 34, hadith 318)

Tous les peintres qui créent des images seront dans le feu de l’enfer. On insufflera une âme à chacune de ces images et elles le châtieront dans l’enfer. (Sahih Mouslim, livre 24, hadith 5272)

A travers ces faux hadiths, les fanatiques rendent illicites la peinture et la sculpture pour les Musulmans. En effet, conformément à certains hadiths fabriqués, les peintres sont considérés comme faisant partie de ceux qui seront les plus tourmentés dans l’au-delà. Selon cette perspective perverse, ces personnes se seraient attribué la divinité en imitant Ses créations, que Dieu nous en préserve.

sanat, heykel

Pourtant, quelle connexion possible pourrait-il y avoir entre un peintre ou sculpteur produisant une œuvre d’art et des prétentions au statut divin ? Si un peintre ou un sculpteur avait une telle prétention perverse, alors c’est seulement à cause d’une faiblesse d’esprit ou d’âme, et non en raison de l’œuvre d’art qu’il produit. et c’est une causalité qui s’applique à toute personne et aux membres de toutes les catégories professionnelles.

Toutes les beautés dans la nature sont des œuvres d’art de notre Seigneur Tout-Puissant. Nous réalisons la dimension glorieuse de l’art de notre Seigneur en regardant Ses œuvres. En fait, presque toutes les technologies présentes dans le monde ont été développées en imitant la création de Dieu. L’existence des choses créées est une bénédiction pour la technologie. Par exemple, les gens imitent les oiseaux et certaines espèces volantes créées par Dieu pour la fabrication des avions. Puisque ces avions ont été fabriqués en prenant les créatures vivantes comme source d’inspiration, ces créatures possèdent des capacités parfaites à voler et une parfaite maniabilité. Ceci est un avantage parce qu’ils constituent des modèles de fonctionnement parfaits dans la nature. C’est un don accordé par Dieu tel une bénédiction à tous les ingénieurs. Malgré toutes les avancées scientifiques qui améliorent nos vies et les rendent plus confortables, le monde de la technologie d’aujourd’hui est simplement une copie de ces œuvres d’art dans la nature. Dieu a créé les modèles dans la nature et leurs copies technologiques comme bénédictions pour nous.

La raison pour laquelle les fanatiques ciblent l’art de la sculpture en particulier réside en fait dans une tradition héritée du passé. Dans le passé, lorsque l’idolâtrie était répandue, certains dirigeants prenaient des mesures contre la fabrication des statuettes en vue d’empêcher les gens d’adorer les idoles. Ces mesures, destinées à prévenir les dangers potentiels jadis dans ces sociétés, étaient littéralement propagées comme commandement de la religion, bien qu’il n’y ait aucune interdiction de ce genre dans le Coran. C’est un des pires dommages causés par des gens qui préfèrent leurs traditions à la place du Coran.

Nous ne nous privons pas du feu ou du Soleil juste parce que les magiciens adorent le feu et que d’autres gens adorent le Soleil ; de même, nous n’allons pas nous priver de tuer les vaches parce que les Hindous ont sacralisé les vaches. Ainsi, il s’agit véritablement d’un mode de pensée primitif d’interdire toutes les statues juste parce qu’il y a certains païens qui adorent les idoles. Ce qui est incorrect est de déifier ou de diviniser des objets et d’autres entités, et les gens qui font cela sont ceux qui commettent des actes illicites et non les objets eux-mêmes.

Les arts tels que la peinture et la sculpture que les fanatiques interdisent aux Musulmans ne sont évidemment pas illicites selon le Coran, le livre qui est le guide pour tous les Musulmans. Dieu aime l’art et fait que Ses serviteurs aiment aussi l’art ; Il a créé l’univers entier avec art. Il n’y a aucun verset dans le Coran qui rend les beaux-arts tels que la peinture et la sculpture illégaux. Bien au contraire, les œuvres d’art sont louées dans le Coran.

Les statues et œuvres d’art sont louées comme suit dans le Coran comme exemples de majesté dans le palais du Prophète Salomon (psl) :

teknoloji, uçak

Le monde technologique et toutes les formes de progrès scientifiques qui nous facilitent la vie sont tous des copies d’œuvres d’art de la nature. Dieu crée pour nous les originaux dans la nature et leurs copies technologiques comme une bénédiction.

Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins et marmites bien ancrées. "O famille de David, œuvrez par gratitude”, alors qu'il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants." (Coran, 34 : 13)

Les fanatiques qui interdisent ces arts – malgré ces versets du Coran – se doivent de dire ce qu’ils pensent du Prophète Salomon (psl) qui a extraordinairement aimé les statues dans son palais.

Ces colporteurs de superstitions ont causé de grands dégâts aux sociétés islamiques. Le monde islamique n’a jamais réussi à se développer après l’expansion de telles superstitions à propos de la sculpture et de la peinture. Les sociétés qui ne peuvent pas développer l’art restent gelées, sans âmes et atrophiées ; elles sont fermées à la nouveauté. Elles perdent progressivement leur créativité, leur capacité à penser pragmatiquement et leur compréhension du détail. la froideur et le manque de goût se reflètent dans les lieux où ils vivent et dans la manière avec laquelle ils se comportent les uns envers les autres. En conséquence de leur mépris de l’art, la monotonie, la froideur et le manque de goût, l’absence de grâce prédominent dans le monde obscur des fanatiques.

sanat, heykel

L’idée Erronée Selon Laquelle L’or et la Soie Seraient Interdits

erkek, altın
Le Prophète de Dieu (pbsl) prit la soie et l’a tenue dans sa main droite, et prit l’or dans sa main gauche, puis il dit : "Ces deux-là sont interdits aux hommes de ma communauté." (Sounan Abou Dawoud, livre 32, hadith 4046)

Abou Moussa al-Achari rapporte : Le Messager de Dieu (pbsl) a dit : "Porter de la soie et de l’or a été rendu illicite pour les hommes et licites pour les femmes de ma communauté." (At-Tirmidhi)

Les fanatiques ont interdits la soie et l’or et ont fabriqué de nombreux hadiths à ce propos. Pourtant, il n’y a aucun verset du Coran dans lequel l’or et la soie sont interdits. Bien au contraire, l’or et la soie sont décrits comme des bénédictions du paradis dans beaucoup de versets du Coran :

Voilà ceux qui auront les jardins du séjour (éternel) sous lesquels coulent les rivières. Ils y seront parés de bracelets d'or et se vêtiront d'habits verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans (bien ornés). Quelle bonne récompense et quelle belle demeure ! (Coran, 18 : 31)

Certes Dieu introduit ceux qui croient et font de bonnes œuvres aux jardins sous lesquels coulent les rivières. Là, ils seront parés de bracelets d'or, et aussi de perles ; et leurs vêtements y seront de soie. (Coran, 22 : 23)

Les jardins d'Eden où ils entreront, parés de bracelets en or ainsi que de perles ; et là, leurs vêtements sont de soie. (Coran, 35 : 33)

Voici des hadiths montrant que le vêtement de soie était aussi utilisé au temps du Prophète Mohammed (pbsl) :

Rapporté par Saad : "J’ai vu un homme monter sur une mule blanc, il avait un turban noir en soie et de la laine. Il dit : 'Le Messager de Dieu (pbsl) l’a mis sur moi.'" (Sounan Abou Dawoud, livre 32, hadith 4027)

Abou Dawoud a dit : "Une vingtaine ou plus de Compagnons du Messager de Dieu (pbsl) portaient le khazz [la soie]. Anas et al-Bara b. Azib étaient parmi eux." (Sounan Abou Dawoud, livre 27, hadith 4028)

müslüman kadın, bakım

Comme nous l’avons vu, les Musulmans étaient considérés comme méritant de beautés et de beaux vêtements dans la Sunnah de notre Prophète (pbsl).

Il est bien entendu que ces choses étaient dans la Sunnah de notre Prophète (pbsl) parce que notre Prophète (pbsl) encourageait et aimait toute bénédiction louée dans le Coran. Une des principales preuves que les faux hadiths ici sont des fabrications est la manière dont elles interdisent, en tant qu’ordre de notre Prophète (pbsl), quelque chose qui n’a jamais été mentionnée dans le Coran : une telle chose est bien sûr hors de question.

L’or est une parure et comme nous l’avons déjà vu, Dieu fait l’éloge de la beauté de la parure dans le Coran. de même que révélé dans le verset :

O enfants d'Adam, dans chaque lieu de salat (prière) portez votre parure (vos habits). (Coran, 7 : 31), on encourage les Musulmans à se vêtir joliment et à utiliser des parures.

Rappelons-nous que les parures sont licites, autorisées à tous, hommes et femmes, sans distinction, dans la Sourate al-Araf :

Dis : “Qui a interdit la parure de Dieu, qu'Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? ” Dis : “Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection.” Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent. (Coran, 7 : 32)

L’idée Erronée Selon Laquelle Le Maquillage, Les Soins de Beauté, la Propreté et Etre Séduisant Seraient Illégaux

Les Hadiths Fabriqués Qui Interdisent Les Parfums Plaisants

La prière d’une femme qui met du parfum pour la mosquée n’est pas acceptée jusqu’à ce qu’elle retourne et prenne un bain comme celui pris après un rapport sexuel (complet). (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4162)

Si une femme se parfume et passe les gens alors que son odeur est perceptible disant d’elle, elle est si et ça, cela lui vaut de sérieuses reproches. (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4161)

Si une femme se parfume pour tout autre personne qui son mari, sa prière ne sera pas acceptée sans qu’elle ne se lave de ce parfum d’un lavage similaire à celui fait après des rapports sexuels. (Man la Yahzaruhul Faqih, vol. 3, p. 440)

L’utilisation par la femme du parfum pour toute autre personne que son mari lui apporte honte et l’amène au feu (de l’enfer). (Nahj al-Fasaha, 2382)

 

parfüm, güzel koku

Fabricated Hadiths that Prohibit Tattoos, Removal of Facial Hair, Esthetic Dental Work

God has cursed those women who practice tattooing and those who get themselves tattooed, and those who remove their face hairs, and those who create a space between their teeth artificially to look beautiful. (Sahih Bukhari, Book 72, Hadith 815)

Hadiths Fabriqués Qui Interdisent Les Tatouages, Le Rasage des Poils Du Visage, Les Soins Dentaires Esthétiques

Dieu a maudit les femmes qui pratiquent le tatouage et celles qui se font tatouer, celles qui se rasent les poils du visage, celles qui créent un espace entre leurs dents artificiellement pour la beauté. (Sahih Boukhari, livre 72, hadith 815)

Hadiths Fabriqués Qui Interdisent Les Perruques, L’épilation des Sourcils, Les Tatouages

Dieu a maudit la femme qui allongent ses cheveux artificiellement ou qui se les fait allonger et celle aussi qui se tatoue (elle-même ou par quelqu’un d’autre) ou qui se fait tatouer. (Sahih Boukhari, livre 72, hadith 820)

Le Messager de Dieu (pbsl) a maudit la femme qui a des tatouages, celui qui les a fait et ceux qui taillent leurs sourcils. (Sounan Ibn Majah, chapitre 11, hadith 1989)

Hadiths Fabriqués Qui Interdisent Aux Femmes de Sortir En Portant des Vêtements Attrayants

Le Prophète Mohammed (pbsl) a dit : “O Fatima ! Les anges des sept cieux et des sept terres maudissent la femme qui s’embellit, s’habille et sort de chez elle de sorte que les hommes admirent sa beauté. Elle devient la cible de la colère divine tant qu’elle est en vie. Lorsqu’elle meurt, on ordonne qu’elle soit jetée en enfer.”(Chahabul Akhbar, Dastaan-î-zanaan, p. 11)

Imam al-Sadiq : "Il suffit qu’une personne porte des vêtements qui répandent sa célébrité pour qu’elle soit abaissée et disgraciée (de manière à attirer l’attention des gens et à se faire remarquer par eux)." (Bihar al-Anwar, vol. 78, p. 252)

Hazrat Ali : "Porter des vêtements épais (qui ne dévoilent pas le corps) parce que ceux qui portent des vêtements fins possèdent aussi une foi mince (faible)." (Bihar al-Anwar, vol. 79, p. 298)

Le Messager de Dieu (pbsl) a interdit aux femmes de porter des vêtements qui attireraient l’attention et aussi de porter des accessoires qui font du bruit lorsqu’on sort avec. (Mustadrak al-Wasail, vol. 14, p. 280)

Hadiths Fabriqués Qui Soutiennent Que Les Femmes Perderaient Le Paradis En Se Préoccupant de L’or et des Vêtements

J’ai regardé dans le paradis et la minorité de ses habitants était des femmes. J’ai alors demandé : "Où sont les femmes ?" et , on m’a répondu : "Elles se préoccupaient de deux choses rouges : l’or et le safran, c'est-à-dire des bijoux et des colorants pour vêtement." (Imam Gazali Ihya, vol. 2, p. 164 ; ce "hadith" y est rapporté avec la note suivante: "Rapporté par Ahmad, d'après Abou Oumama avec une chaîne de narration)

Hadiths Fabriqués Qui Soutiennent Qu’on Ne Devrait Pas Donner de Beaux Vêtements Aux Femmes

alışveriş yapmak

Dans la religion des colporteurs de superstitions, les femmes sont méprisées et considérées comme insensées, sans importance et dépourvues de caractère. Ces idées, qui n’ont nullement leur place dans le Coran, sont représentées comme un élément de la foi à travers les hadiths fabriqués en question.

Aidez les femmes en ne leur donnant pas de beaux vêtements. (İbn al Jawzî, Ahbar an-Nisâ)

La raison pour laquelle nous mentionnons tous ces hadiths fabriqués est de pouvoir démontrer à quel point les femmes sont méprisées dans la religion des colporteurs de superstitions et comment elles sont considérées comme insensées, manquant de personnalité et généralement sans importance. Ces commandements, qui n’apparaissent nulle part dans le Coran, sont représentés de part ces faux hadiths comme faisant partie de la religion. de cette façon, non seulement la beauté féminine disparaît, mais en plus on décrit ainsi un modèle de société dans lequel leur sagesse et leur personnalité sont enlevées.

Dès lors, les vies de celles-ci qui sont déjà gelées, sans âme et sans amour deviennent de plus en plus atrophiées. Lorsque la beauté féminine, qui est une des plus grandes bénédictions de ce monde, disparaît, leurs propres âmes et leur vision de la société touche le fond. de même que nous l’avons détaillé dans les sections précédentes, en faisant abstraction de l’esprit des femmes et en ignorant les idées selon lesquelles les femmes sont capables de penser profondément et méticuleusement, capable de prendre des précautions et avec une compréhension beaucoup plus large que celle des hommes à bien des égards, les sociétés en question sont privées de nombreux avantages. la chose la plus inquiétante est celle que les femmes dans ces sociétés croient aussi en cette fausse religion et ne voient rien de mal au fait qu’elles soient considérées comme des êtres inférieurs. Les femmes en question se sont habituées à ne voir aucune différence avec les hommes et à être mal entretenues, à n’avoir aucune opinion sur quoi que ce soit, à être ignorantes et à laisser toutes les décisions aux hommes et à se soumettre généralement aux hommes.

Le fait est, cependant, que comme nous l’avons déjà vu, que Dieu se réfère dans les versets à ceux qui rendent illicites les parures et les belles choses. de telles personnes ont une attitude contradictoire par rapport au Coran :

Dis : “Qui a interdit la parure de Dieu, qu'Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? ” Dis : “Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection.” Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent. (Coran, 7 : 32)

Tel que nous l’avons vu en détail, les femmes sont de ravissantes et valeureuses créatures aux yeux du Coran ; la beauté féminine est une bénédiction. L’intelligence féminine peut mener les sociétés à des horizons très larges. Dieu a accordé tous ces beaux attributs aux femmes ; Il fait leur éloge et les protège. Ces déclarations mensongères dans les hadiths fabriqués ci-dessus sont totalement rejetées par le Coran.

On ne devra pas oublier que les gens qui essayent d’interdire la beauté et les bénédictions bien-aimées de Dieu sont des fanatiques. C’est donc une très grande erreur de condamner ceux qui pensent que le monde des fanatiques est le faux monde et critiquent ainsi l’Islam authentique sur la base de l’ignorance. Les personnes qui se conforment réellement au Coran sont celles qui savent que la beauté et la parure sont des bénédictions de Dieu, contrairement à celles qui veulent les interdire.

kadınların modern giyinmesi

Si L’esprit des Fanatiques Dominait Ce Monde…

Jetons maintenant un regard sur le genre de monde attendu par les fanatiques à la lumière de ces interdictions. Si les interdictions des colporteurs de superstition à propos de la peinture et de la sculpture s’appliquaient dans la vie quotidienne, il n’y aurait eu aucunes peintures, ni d’images ou même d’affiches publicitaires partout dans le monde. Par conséquent,

◉ Aucune illustration ne pourrait être utilisée avec des matériaux de prédications écrites.

◉ Il n’y aurait aucune illustration dans les livres de texte des écoles.

◉ Il n’y aurait aucune photo sur les billets de banque.

◉ Il n’y aurait point de glorieuses peintures ou de décorations murales dans les palais.

◉ Il n’y aurait point de descriptions illustrées du corps humain dans les cours d’anatomie.

◉ Il n’y aurait aucune école de beaux-arts ou d’équivalentes.

◉ Il n’y aurait pas de journaux illustrés, de magazines, de livres ou de pages web. Regarder la télévision aurait été interdit puisque cela repose presque entièrement sur des images.

◉ Avec l’interdiction des organisations de média, nous aurions eu à renoncer aux avantages innombrables provenant des médias. Il serait aussi impossible de prêcher les valeurs morales et d’indiquer aux gens le bien et la vérité comme le Coran le prône.

bağnazlık ruhu

Si les interdictions des colporteurs de superstitions concernant la peinture et la sculpture étaient appliquées à la vie quotidienne, il n’y aurait pas de photos, de peintures ou de statues où que ce soit dans le monde, ni d’affiches ou de publicité, ni de médias visuels ou illustrés.

Le Maquillage, Les Soins de Beauté, la Propreté, la Modernité et la Culture, En Bref, la “Qualité” Sont Tous des Exigences de l’Islam

Il est bien clair qu’un Musulman se doit d’être bien soigné, propre et attrayant puisque la beauté, les soins de beauté, la beauté artistique et prendre plaisir de l’art sont toutes des caractéristiques bien-aimées de Dieu et, comme indiqué dans les versets cités ci-dessus, ce sont toutes des bénédictions accordées aux croyants. Il n’y a rien dans le Coran qui suggère qu’il est illicite aux femmes de se maquiller et d’être bien soignées. En effet, les femmes ont aussi l’habitude de sortir tout en étant attrayantes et bien soignées comme c’était le cas au temps de notre Prophète (pbsl). Les femmes se maquillaient aussi en ce temps. Les hommes, aussi, incluant notre Prophète (pbsl) en particulier, mettaient du khôl aux yeux. Comme le révèle un hadith :

Rapporté par Aïcha (ra) : Le Messager de Dieu (pbsl) se mettait du khôl aux yeux pendant qu’il jeûnait. (Sounan Ibn Majah, chapitre 9, hadith 1678)

Les femmes musulmanes en ces jours utilisaient le rouge à lèvre, le khôl et se mettaient du henné sur leurs mains et ongles. Les femmes et les hommes utilisaient des teintures spéciales pour colorer leurs cheveux. Notre Prophète (pbsl) avait l’habitude d’encourager les gens à teindre leurs cheveux et se teignait même ses propres cheveux.

Zainab a dit : J’étais avec Oum Habiba, la femme du Prophète (pbsl) quand son père, Abou Soufyan bin Herb mourait. Oum Habiba demanda un parfum contenant une senteur jaune (khaluq) ou d’autres senteurs et elle parfuma une des femmes avec cette senteur et puis elle frotta ses joues avec. (Sahih Boukhari, livre 63, hadith 251) (Le khaluq est de couleur jaune-rose et sert un genre de rouge.)

bayanların makyaj yapması

D’autres hadiths sur le sujet sont comme suit :

Dans une tradition de Tabarani il est ordonné de “changer la couleur des cheveux de manière à s’opposer aux étrangers”. (2111)

Rapporté par Abou Hourayra : L’Envoyé de Dieu a dit : “Les Juifs et les Chrétiens ne se teignent pas (leurs cheveux gris), faites donc le contraire de ceux qu’ils font (i.e. teignez vos cheveux et barbes gris).” (Sahih Boukhari, livre 56, hadith 668 ; Sahih Mouslim, livre 24, hadith 5245)

Anas bin Malik a dit : Abu Bakr a teint ses cheveux avec du henné et du katam (i.e. des plantes utilisées pour teinture de chevelure). (Sahih Boukhari, livre 58, hadith 257)

Anas b. Malik a dit : Abou Bakr et Omar se teignaient les cheveux avec du henné. (Sahih Mouslim, livre 30, hadith 5779)

Rapporté par Sohayb al-Khayr : Le Prophète (pbsl) a dit : “La meilleure teinture à utiliser pour vos cheveux est cette substance noire qui améliore pour vous l’amour de vos femmes et reflète une image plus digne pour dissuader votre ennemi.” (Sahih Mouslim)

Des hadiths nous informent aussi que le jaune était la couleur qui plaisait le plus à notre Prophète (pbsl) :

Rapporté par Abdoullah ibn Abbas : Lorsqu’un homme qui avait teint ses cheveux au henné passait près du Prophète (pbsl), il disait : “Comme c’est beau !” Quand un autre homme qui s’était teint au henné et au katam passait, il disait : “Ceci est encore plus beau que ça.” Puis, lorsqu’un autre homme qui s’était teint les cheveux avec une teinture jaune passait, il disait : “Ceci est mieux que tout cela.” (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4199)

O Ansars, teignez vos cheveux en rouge et jaune, et soyez différents des A’aajim (Perses). (Rapporté par Ahmad, 21780)

(Les Compagnons) se teignaient généralement les cheveux en jaune. En l’occurrence Hazrat Ali, Ibn Omar et Abou Houraira. Certains se teignaient au henné et au katam, et d’autres avec une teinture noire. Parmi ceux qui préféraient le noir, il y a Hazrat Othman, Hazrat Hassan, Hazrat Hussein (les deux fils d’Ali), Ouqba ibn ‘Amir, Ibn Sirin et Abou Burda.

Rapporté Abdoullah ibn Omar: … “J’ai vu le Messager de Dieu (pbsl) se teindre avec le jaune et rien ne lui était plus cher que ça. Il aurait même teint tous ses vêtements en jaune, même son turban.” (Sounan Abou Dawoud, livre 32, hadith 4053)

Abou Qatadah (ra) a demandé une fois au Messager de Dieu (pbsl) : “J’ai de longs cheveux, devrais-je les peigner ?” Le Prophète (pbsl) répondit : “Oui et prends soin de tes cheveux.” Ainsi Abou Qatadah avait l’habitude de mettre dès fois de l’huile deux fois par jour (i.e. mettre de l’huile et se peigner avec) en raison de la recommandation du Prophète (pbsl). (Mishkat al-Masabih, p. 384 ; rapporté par Imam Malik)

Rapporté par Abou Dharr : Le Prophète (pbsl) a dit : “Les meilleures choses qui donnent une autre apparence aux cheveux gris sont le henné et le katam.” (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4193)

Au temps du Prophète (pbsl), au lieu de vernis à ongles, il y a de nombreux témoignages de femmes se posant du henné aux ongles. Il est aussi dit que notre Prophète (pbsl) a eu à encourager ses propres femmes à le faire.

Rapporté par Aïcha : Une femme fit un signe de derrière un voile pour indiquer qu’elle avait une lettre pour le Messager de Dieu (pbsl). Le Prophète (pbsl) ferma sa main en disant : “Je ne sais pas si c’est la main d’un homme ou d’une femme.” Elle dit : “Non, une femme.” Il dit : “Si tu étais une femme, tu ferais une différence avec tes ongles, avec du henné.” (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4154)

Rapporté par Aïcha (ra) : Lorsque Hind, la fille de Utbah a dit : Prophète de Dieu, accepte mon allégeance, il répondit : “Je ne devrais pas accepter ton allégeance jusqu’à ce que tu fasses une différence sur la paume de tes mains… ” (Sounan Abou Dawoud, livre 33, hadith 4153)

Les Femmes Sont des Créatures Adorables, Elles Doivent Evidemment Etre Bien Entretenues

makyaj yapmak

Les femmes doivent être attrayantes et bien soignées et elles doivent toujours se comporter de manière élégante. Cela signifie la qualité et c’est ce qui mène les gens à leur montrer du respect.

Les femmes doivent évidemment être attrayantes et bien entretenues, et leur comportement doit bien sûr être très noble. Cela signifie la qualité. et la qualité amène les gens à respecter cette personne. Cela ne veut pas dire qu’il faut être beau ou riche, mais plutôt qu’il faut désirer adopter l’esprit de propreté du Coran et être propre et bien se tenir. Les Musulmans doivent être bien entretenus de manière à compléter la lumière sur eux, et doivent entretenir leur respect et estime, leur qualité en ayant une belle apparence. Toute personne dans ce monde serait extrêmement émue à la vue d’une femme musulmane confiante, cultivée et respectée. C’est quelque chose que Dieu désire et approuve.

Le maquillage est une façon importante de s’entretenir et d’être attrayant, et c’est une bénédiction de Dieu. Dieu aime toutes les formes de beauté. C’est la raison pour laquelle les femmes, les fleurs, les arbres, les papillons et les oiseaux ont tous été créés de manière à être attrayants. Nous admirons beaucoup les couleurs harmonieuses sur les ailes du papillon, sa symétrie extraordinaire et ses motifs harmonieux. Les femmes sont aussi un ornement de ce monde et même le plus attractif. de même qu’un papillon a été créé délicat par notre Seigneur, les femmes ont aussi été créées délicates. Cette beauté provient des soins de beauté qui leur sont accordés comme une bénédiction, et elles deviennent à cet effet très précieuses. la beauté qui s’adresse au cœur et aux yeux d’une femme qui ne prend pas soin de son apparence et n’attache aucune importance à elle-même sera aussi sans valeur.

Les gens qui veulent interdire l’utilisation du maquillage ont généralement perdu l’esprit de plaisir. de même qu’il n’y a pas d’art, ni de plaisir, de joie ou de beauté dans leur monde obscur puisqu’ils considèrent les femmes comme des individus qui doivent être enfermés et éliminés, ils les préfèrent plutôt laides que séduisantes. Dès lors, demandons-nous quelle personne moderne et évoluée ou quelle société pourrait éventuellement choisir une croyance qui rend les femmes sans valeur et malpropres ? Qui voudrait représenter une telle religion ? Qui voudrait épouser une telle croyance ?

C’est pour cela que certaines communautés occidentales sont opposées aux fanatiques, mais ils se trompent en pensant que ceci est en fait la foi islamique.

Les Musulmans Ont Le Droit de Porter des Vêtements Stylés et Attrayants, D’avoir de Belles Voitures et de Belles Maisons

estetik, ev

Notre Prophète (pbsl) et ses Compagnons étaient de la plus haute qualité, avaient les plus belles apparences et étaient les personnes les plus propres de leur époque. Si notre Prophète (pbsl) était en vie aujourd’hui, il aurait été la personne la plus élégante de notre époque. Il porterait les vêtements les plus modernes et les plus beaux au quotidien, aurait vécu dans la plus moderne et la plus agréable maison et conduirait les plus belles voitures. Il serait connu par tous pour son excellence. En effet, les hadiths rapportent que notre Prophète (pbsl) portait les vêtements les plus impressionnants et de prestigieuse qualité de son temps et portait un qamis brodé d’or :

Il sortit avec un qamis brodé d’or et dit : "O Mahrama ! C’est ce que j’ai réservé pour vous… ” (Grande Collection de Hadiths, Jam al-Fawaid, Min Jami al-Usul et Majma az-Zawaid, Imam Mohammed ibn Mohammed ibn Solayman, ar-Rudani, Editions Iz, 2ème édition, Istanbul 2009, pp. 257-261-262-265-271-272-273)

Ces gens-là qui essayent de créer une religion à partir de leurs traditions basées sur la superstition se considèrent généralement comme indignes de tout ce qui est attrayant et agissent suivant des sentiments d’infériorité. Ils ne se considèrent donc pas – les Musulmans aussi en général – comme méritant de vêtements attrayants et stylés, de belles maisons et de belles voitures. Il n’y a aucun problème avec quiconque vit dans une maison luxueuse, a une bonne voiture et porte les plus beaux vêtements pourtant ces personnes perdent leurs raisons et leur bon sens lorsque les Musulmans font ces choses. Leur sentiment d’infériorité augmente aussi leur colère. Ils ne regardent pas seulement l’extérieur avec colère, ils regardent aussi les Musulmans de la sorte.

Evidemment, les Musulmans doivent faire tout ce qui leur est possible pour protéger les gens en difficulté et s’efforcer de plaire à Dieu autant que possible à cet égard. Cependant, cela ne signifie pas qu’ils doivent être malpropres, répugnants et débraillés. Un Musulman a une puissance avérée de prédication juste en raison de son apparence. Plus il a une apparence propre, de haute qualité, un comportement poli, moderne, plus il est extraverti, plus il est joyeux et ouvert aux nouvelles idées, plus sa prêche religieuse sera parfaite. Ce style de vie prévaudra bien sûr dans sa vie entière, pas seulement en prêchant. Au regard du Coran, les Musulmans ont déjà une obligation de vivre de cette manière, et en effet, ils prennent plaisir à le faire.

modern araba

Ceux qui cherchent à créer une religion de traditions composées d’absurdités ne se voient généralement pas dignes des beautés et agissent la plupart du temps sur des sentiments d’infériorité profondément enracinés. Ils ne considèrent pas les vêtements de créateurs attrayants ou les belles maisons et voitures comme dignes d’eux-mêmes et des Musulmans.

Au lieu de cette façon de vie horrible dans laquelle les femmes sont méprisées, elles seront affectées par une conception paisible de l’Islam dans laquelle la qualité prévaut et commenceront à ressentir l’amour, plutôt que la crainte et c’est ce qui est compatible avec le Coran. En effet, au temps de notre Prophète (pbsl), ceux qui voyaient sa qualité glorieuse, son comportement moderne et joyeux et son apparence, étaient toujours extraordinairement affectés. C’est un fait connu que notre Prophète (pbsl) portait toujours des qamis byzantins et d’autres beaux vêtements lorsqu’il accueillait les émissaires étrangers. Notre Prophète (pbsl) a aussi envoyé Dihya al-Kalbi pour divers voyages pour présenter l’Islam aux autres peuples. Dihya al-Kalbi était incroyablement beau et portait toujours des vêtements très chers et de grande qualité dans les lieux où il allait prêcher l’Islam. En raison de son apparence et de sa grande qualité, les gens affluaient dans les rues des régions où il allait prêcher, et étaient énormément impressionnés par lui. Le but ici était que les gens voient que l’Islam valorise la beauté et la qualité.

modern erkekler

Les gens seront davantage influencés par l’image d’un Musulman pacifique, de haute qualité plutôt que par un mode de vie dominé par la misère. Face à cela, ils commenceront à éprouver de l’amour plutôt que de la crainte. et c’est ce qui est compatible avec le Coran.

Certains hadiths de notre Prophète (pbsl) concernant les Musulmans s’habillant bien et le fait d’être de bonne qualité sont comme suit :

Aboul-Ahwas rapporte ce qui suit selon son père, Malik bin Nadlah : “J’allais chez le Prophète (pbsl) en portant de vieux vêtements et il dit : “As-tu une propriété ?” Je dis : “Oui”. Il demanda : “De quel genre ?” J’ai dit : “ J’ai de chaque genre, à savoir, des chameaux, du bétail, des chevaux et moutons.” [Le Prophète (pbsl)] dit : Si Dieu te donne la richesse, laisse-la apparaître sur toi.”” (Imam Ahmad rapporte ce hadith de Soufyan bin Ouyaynah, qui rapporte de Abou Az-Zara Amr bin Amr, lequel rapporte de son oncle Abou Al-Ahwas Awf bin Malik bin Nadlah qui rapporte de son père, Malik bin Nadlah.)

Rapporté par Jabir (ra) : Nous étions à la bataille d’Anmar avec le Prophète (pbsl)… O Messager de Dieu, nous avons un ami de Médine. Nous l’avons aussi préparé. Il suit derrière et nous protège. L’homme vint avec deux morceaux de vêtements. Quand le Prophète (pbsl) l’a vu, il demanda : “N’a-t-il rien d’autre à porter que ces deux morceaux de vêtements ?” “Il a deux autres morceaux de vêtements que je lui ai donné dans son sac.” “Appelle-le et dit lui de les mettre.” Je l’ai appelé et il les mit par-dessus. Quand l’homme se retourna pour partir, le Messager de Dieu (pbsl) dit : “N’est-ce pas mieux pour lui (au lieu de porter de vieux vêtements alors qu’il en a de nouveaux) ?” L’homme entendit cela et dit : “O Messager de Dieu (pbsl) ! Devrais-je aussi porter de nouveaux habits lorsque je vais en jihad sur le chemin de Dieu ?” “Oui, même en menant le jihad sur le chemin de Dieu.” (Grande Collection de Hadiths, Jam al-Fawaid, Min Jami al-Usul and Majma az-Zawaid, Imam Mohammed ibn Mohammed ibn Solayman, Ar-Rudani, Editions Iz, 2ème édition, Istanbul 2009, pp. 257-261-262-265-271-272-273)

 

5 / total 7
Vous pouvez lire le livre Le Fanatisme: Le Danger Obscur de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top