LA PRETENTION DU PKK EN VUE DE DEPOSER LES ARMES EST TOUT SIMPLEMENT UNE TROMPERIE

Depuis 1984, le PKK martyrise nos soldats et les autres citoyens, et ce en faisant aucune exception pour les femmes et les enfants.

Dans les plus de 80.000 attaques terroristes qu'il a commises jusqu'à ce jour, cela a coûté la vie à plus de 40. 000 de nos concitoyens.

Maintenant, cependant, il existe une assertion selon laquelle "le PKK déposera les armes". Les déposeront-ils vraiment ?

La réponse à cette question est claire : non, le PKK ne renoncera pas à ses armes.

Le PKK est une organisation terroriste marxiste-léniniste et stalinienne. Les armes sont la raison de son existence. Sans ses armes, il n'y a pas de PKK.

Par conséquent, le PKK ne désarmera jamais à moins de changer son idéologie et son état d'esprit.

Cela n’est pas la première fois que l'idée du PKK de déposer les armes est inscrite à l'ordre du jour ; le PKK a déclaré de nombreux cessez-le feu auparavant et annoncé qu'il dépose ses armes mais ce en tant que tactique pour gagner du temps. Aucune de ces déclarations n’était sincère.

Toutes les déclarations du PKK sur les cessez-le feu et les appels à déposer les armes ont été des tromperies ! Le PKK a déclaré un cessez-le feu unilatéral le 20 mars 1993 pour la première fois.

La décision du cessez-le feu prise le 20 mars 1993, a ensuite été prolongée de deux mois lorsque cette période a expiré.

En 1993, quand il y avait un présumé cessez-le feu en vigueur, 715 représentants du gouvernement et 1.479 civils ont perdu la vie à  cause des attaques terroristes par le PKK.

Le PKK, l'organisation de terreur, a déclaré un cessez-le feu à nouveau le 1er septembre 1998, en raison de la Journée Mondiale de la Paix.

La période du présumé cessez-le feu en 1998 était le temps où quelque 500 citoyens ont été martyrisés.

Öcalan a fait appel au PKK depuis l'île de la prison d'Imrali afin de déposer les armes le 1er septembre 1999. Beaucoup de gens se sont réjouis et ont pensé que "Le PKK a finalement déposé les armes." En juin 2004, cependant, le PKK a repris ses attaques armées sous prétexte que leur "demandes n’ont pas été respectées". EN VERITE, LE PKK N’A PAS DU TOUT DEPOSE LES ARMES !

Selon le chiffre officiel, le nombre de personnes martyrisées dans les années 1999-2004, lorsque les armes avaient prétendument été déposées, était 604.

Le PKK, l'organisation de terreur, a déclaré son cinquième cessez-le feu le 1er octobre 2006, mais rapidement il l’a abandonné à nouveau sous le prétexte que les opérations militaires se poursuivaient toujours.

Le 13 avril 2009, le KCK a annoncé qu'il a décidé encore une fois de mettre en œuvre un cessez-le feu sur la base de la "légitime défense".

Depuis ce cessez-le feu déclaré en 2009, il a perpétré d'innombrables attentats terroristes, avec 134 personnes tuées au cours de ce soi-disant cessez-le feu.

 

LE PKK NE DEPOSERA PAS LES ARMES !

Parce que... le PKK est une organisation marxiste-léniniste, stalinienne fondée sur la croyance d’une révolution violente.

Dans les montagnes, les militants du PKK reçoivent des heures d'instruction pleine de paroles de Lénine faisant l'éloge de la violence et de la terreur : un marxiste s'enracine dans la lutte des classes, pas dans la paix sociale. Pendant les périodes spécifiques de la dépression économique et politique, il représente directement la lutte des classes comme UNE GUERRE CIVILE ; EN D'AUTRES TERMES, PROGRESSER VERS UNE LUTTE ARMEE ENTRE DEUX SECTIONS DE LA SOCIETE. Dans de telles périodes, les marxistes DOIVENT PRENDRE LEURS PLACES EN FAVEUR DE LA GUERRE CIVILE. Aucune accusation morale de la guerre civile ne peut être approuvée par quelque marxiste que ce soit... "

L'idéologie du PKK est basée sur la terreur et l'anarchie en utilisant les pistolets et les bombes. Leur objectif est d'établir un régime communiste à travers une révolution sanglante. Par conséquent, il n’est pas question pour le PKK de renoncer aux armes et au terrorisme avant qu'il n’atteigne son objectif.

LES DIRIGEANTS ET SYMPATHISANTS DU PKK DECLARENT NETTEMENT QU'ILS NE DEPOSERONT PAS LEURS ARMES. Sabri Ok, un chef du KCK à Kandil :

"… IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE DESARMEMENT AUSSI LONGTEMPS QUE LES RAISONS DE NOTRE PRESENCE ICI CONTINUENT A S’APPLIQUER, ET CE SERAIT DEFIER LA REALITE DE NOTRE EXISTENCE... IL N'EST ABSOLUMENT PAS QUESTION POUR NOTRE MOUVEMENT DE CONSIDERER UN DESARMEMENT ET QUE NOS FORCES ARMEES SE RETIRENT AILLEURS… DISCUTER LE DESARMEMENT DANS CES CONDITIONS REPRESENTE LE MANQUE DE RESPECT A LA VOLONTE DES KURDES… Il ne peut y avoir aucune discussion sur ces choses jusqu'à ce que notre leader Öcalan soit libre et parle avec le mouvement de guérilla en personne. La guérilla ne déposera jamais ses armes... "

Le membre du Conseil exécutif du KCK, Duran KALKAN :

"Nous considérons l’appel demandant à la guérilla de déposer ses armes comme étant absurde et manquant de sérieux. Nous ne souhaitons même pas en discuter. Le mouvement de guérilla ne déposera pas ses armes."

Ce n'est que si une amnistie générale portant sur la liberté d'Öcalan est introduite que le PKK considérera plutôt un cessez-le feu mais pas le désarmement. Il n’envisagera pas le désarmement. Le mouvement de guérilla ne déposera pas les armes.

http://www.milliyet.com.tr/Guncel/HaberDetay.aspx?aType=HaberDetay&KategoriID=24&ArticleID=1110056&Date=24.06.2009&b=PKKli%20Kalkan:%20Genel%20af%20ciksa%20da%20silah%20birakmayiz

 

 Dans les mots du co-président du conseil exécutif du KCK, Cemil Bayık :

"... Celui qui pense que le mouvement de guérilla va abandonner sa résistance et déposer les armes est en train de rêver. Personne ne doit fantasmer sur une telle chose. Tout le monde doit être réaliste."(Cemil Bayik, le 10 juillet 2014)

ou les mots de Leyla Zana :

"Je ne parle jamais de désarmement. C’est la police d'assurance des Kurdes. Ces armes sont les polices d'assurance des Kurdes tant que ces problèmes demeurent."

(http://www/mynet.com/haber/politika/leyla-zana-silah-kurdun-sigortasidir-610507-1?utm_medium=copy)

 

LE PKK NE DEPOSERA PAS SES ARMES !

Parce que ... le PKK a obtenu des résultats jusqu'à présent grâce à la force des armes, et après cela, il envisagera le fait d’obtenir de nouveaux résultats par la force des armes.

Comme le PKK est une force qui survit à l'aide d'armes, personne ne le prend au sérieux sans les armes. Le PKK perdrait toute sa force après qu'il a déposé les armes. C’est la force des armes qui permet au PKK de survivre. Le PKK est une organisation qui rassemble les partisans par la violence, par l'intimidation et par la peur. Donc, le PKK ne désarmera jamais.

Il est complètement faux de perdre du temps en disant : "Le PKK renoncera à l'usage des armes" malgré tous ces faits explicites.

LE DESARMEMENT NE PEUT QUE SE REALISER PAR UN CHANGEMENT MENTAL ! TANT QUE L'IDEOLOGIE DU PKK RESTE INCHANGEE, TOUT CE QUI VA CHANGER EST LE TYPE DES ARMES UTILISEES.

Même si le PKK dépose aujourd'hui son armement vieux et démodé, ce serait très facile pour eux d'obtenir demain les modèles les plus récents dans les marchés aux armes en Irak, en Syrie ou de leurs partisans dans la région. Il est donc très faux d’imaginer que "le PKK ne pourra obtenir aucun nouvel armement après qu'il désarme, et que le problème sera résolu."

Trouver des armes n’est pas plus difficile que de trouver une miche de pain au Moyen-Orient où le conflit armé est présent à chaque coin ; en effet, trouver des armes pourrait être bien plus facile ! Les Etats-Unis envoie constamment des armes et des équipements au PYD, la branche syrienne du PKK. Il n'y a aucune différence entre envoyer des armes au PYD et les envoyer au PKK.

LES STRATEGIES FONDEES SUR LA CONFIANCE EN LA PAROLE DU PKK SONT TRES DANGEREUSES

Une manière désarmée, pacifique, démocratique, conciliante et négociée de régler des affaires n’a aucune place dans les croyances du PKK. Pourtant, le PKK utilise de temps en temps ces concepts comme une tactique pour gagner du temps et de la force et pour saisir les avantages. Pendant tout ce temps-là, il complète sa restructuration logistique et corrige les défauts et les faiblesses, pour finalement resurgir encore plus fort qu'avant.

N'oubliez pas que l'objectif du PKK est de construire un état communiste. Il n’est pas question de désarmement tant qu'il soutient cette idéologie. Le PKK déposera les armes seulement "QUAND IL DEPOSERA LES ARMES DANS SON ESPRIT". En d'autres termes, il peut honnêtement déposer les armes s’il renonce à son idéologie marxiste-léniniste, stalinienne en voyant le caractère erroné et non scientifique de son idéologie. Et cela ne peut se réaliser que par la connaissance, les idées et l'éducation, et non par la lutte armée avec laquelle il est devenu si familier au fil des ans.

2016-04-14 15:09:16

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top