Cinq yeux, un cerveau... L'alliance des espions vous observe.

Il y a cinq yeux interconnectés et disséminés à travers le monde qui observent chaque instant de votre vie personnelle.

"Five Eyes" (Cinq Yeux) est le nom d'un réseau de renseignement commun composé de cinq pays que sont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. L'origine de ce réseau remonte à l'UKUSA, un accord sur le partage des renseignements signé entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis en mars 1946. Fondé par les Etats-Unis et le Royaume-Uni, l'UKUSA fut changé en l'alliance "Five Eyes" en incluant les membres du Commonwealth Britannique que sont le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande à travers les années qui suivirent. Donc, la fondation d'un grand réseau de renseignement qui surveille le trafic de communication dans tous les continents à partir de cinq points différents et qui partage ces informations avec les pays alliés était posée.

L'alliance entre ces cinq pays anglophones est basée sur les principes d'échange de toute sorte d'informations entre eux (principalement les informations de type ROEM ou renseignement d'origine électromagnétique) et de ne jamais espionner les pays membres de cette alliance. Cette alliance vielle de 70 ans contrôle, analyse et rassemble les communications mondiales avec son infrastructure de contrôle mondial incorporé.

Les services secrets principaux de ces cinq pays constituent la partie essentielle de ce système de contrôle : la "NSA" des Etats-Unis, le "GCHQ" en Grande-Bretagne, le "CSEC" au Canada, le "ASD" en Australie et le "GCSB" en Nouvelle-Zélande étant les plus importants. En plus de ça, de nombreux autres services secrets subsidiaires sont les sources les plus importantes du réseau "Five Eyes". Parmi ceux-là, par exemple, il y a le RAF (Royal Air Force) du Royaume-Uni connu pour être le plus grand centre de contrôle électronique du monde.

Là-bas, des informations sont rassemblées pour les Etats-Unis et le Royaume-Uni grâce au contrôle du réseau de communication du monde entier. Même en considérant que seul la NSA et le RAF font partie de ce système, la force et l'ampleur des capacités du "Five Eyes" pour ce qui est de collecter de l'information peuvent être bien comprises.

Comme on le sait, les documents révélant les relations secrètes entre les pays membre du Five Eyes et les opérations d'informations mondiales qu'ils ont menées ont été dévoilés en 2013 par Edward Snowden, l'ex-employé de la CIA et de la NSA. Ces documents, qui ont été publiés dans les journaux The Guardian, The Washington Post, Der Spiegel et The New York Times, mettent à nu les détails de ce contrôle illégal et des opérations de collecte d'informations.

Des tentacules d'une longue portée

Selon ces documents, parmi les instances écoutées et surveillées par les services de renseignements britanniques en liaison avec la NSA se trouvaient des diplomates du sommet du G20, les présidents des pays tels que l'Allemagne, le Brésil ou le Mexique, des politiciens, les bureaux de l'ONU, diverses ambassades ainsi que des organismes de presse. La mise sur écoute du bureau de Kofi Annan pendant le début de la guerre d'Irak peut être considérée comme une des nombreuses activités des services secrets anglais.

Il y a des antennes satellites, des stations d'écoute et de surveillance appartenant à la NSA et au GCHQ britannique dans les ambassades, dans les bases militaires et dans les agences à travers le monde entier.

Ils ont un accès immédiat aux caméras de sécurité de presque tous les pays. Les bateaux britanniques et américains qui sont sur les côtes chinoises écoutent les communications radios de la région.

Les antennes satellites placées à Fort Meade, à Maryland, surveillent les transactions bancaires à travers le monde entier.

Selon les nouvelles rapportées par le The Guardian, afin de rassembler des informations sur la communication mondiale, le Royaume-Uni a acquis toute sorte d'informations personnelles en ayant eu secrètement accès aux 200 câbles à fibre optique intercontinentaux qui transportent les communications téléphoniques, les messages ainsi que le trafic internet. Le service de renseignement britannique, le GCHQ, peut recueillir simultanément des informations de 46 de ces câbles.

Ce programme secret, dont le nom de code est "Tempora", avait été utilisé pendant 18 mois quand les nouvelles avaient fait surface. Et le nombre de données (enregistrement téléphonique, SMS, e-mails, l'historique internet, des informations sur les comptes de divers sites web comme Facebook... ) rassemblées seulement pendant cette période a atteint des proportions gigantesques.

Par exemple, approximativement 600 millions de conversations téléphoniques étaient enregistrés en une seule journée. La quantité d'information rassemblée quotidiennement était équivalente à la capacité d'information existant dans 192 bibliothèques nationales anglaise.

"Pire que les Etats-Unis"

Snowden explique que ce réseau d'espion n'est pas le seul travail des Etats-Unis mais qu'en fait l'acteur principal est le Royaume-Uni et pour mettre en relief le fait que le service de renseignement anglais n'a aucune limite, il dit : "Ils (le Royaume-Uni) sont pire que les Etats-Unis."

Prism et XKeyscore, qui ont fait surface tout comme Tempora, sont aussi des programmes de pointe de collecte d'informations, d'analyse et de filtrage que Five Eyes utilise. Ils peuvent se connecter sur les serveurs informatiques et sur les satellites de l'armée et des installations diplomatiques de beaucoup de pays étrangers. Un autre produit Five Eyes, ECHELON, qui est fréquemment cité dans des films d'espionnage, est le plus vieux et le plus basique de ces programmes.

Précisons aussi que l'agence de surveillance électronique de la Nouvelle-Zélande, le GCSB, travaille tout aussi durement. Cette agence rassemble des informations de communication circulant dans la région de l'Asie-Pacifique via le programme controversé XKeyscore de la NSA et livre ces informations à ses chefs au Royaume-Unis et aux Etats-Unis sous forme d'empaquetage des métadonnées. Selon les documents de Snowden, les informations rassemblées par le GCSB n'ont aucune relation avec les menaces pour la sécurité. Au contraire, le GCSB dirigeait ses activités d'espionnages sur une vaste gamme de pays parmi lesquels figurent les amis de la Nouvelle-Zélande, les partenaires commerciaux et les plus proches voisins du Pacifique.

Même si l'on ne considère que les informations fournies dans cet article, il est évident que, contrairement à la croyance populaire, les Etats-Unis ne sont qu'un seul œil parmi cinq autre tandis le cerveau gouvernant ces cinq "yeux" réside en Grande-Bretagne comme ça l'a été pendant des siècles. En fonction de l'environnement, des conditions et des plans, ce cerveau se met parfois au premier rang et parfois en arrière-plan.

C'est pour votre bien

Les activités de Five Eyes continuent de façon effrénée sans tenir compte des lois, de la vie privée et de l'intimité. Cette sombre organisation effectue ses opérations illégales et illicites en se cachant derrière des excuses rebattues comme "la menace terroriste" et "les questions de sécurité" comme elle le fait avec chacune de ses activités impérialistes.

Il est évident que le véritable but de cette organisation, comme ça l'a toujours été, est d'obtenir la plus puissante dominance politique, militaire et économique à travers le monde et de créer la méthode d'exploitation la plus sophistiquée basée sur l'intérêt personnel.

Ces sortes d'organisations sinistres tirent leur force de leur discrétion. Pour cette raison, la meilleure façon de se battre contre des organisations comme Five Eyes est de les mettre à nu et de les tirer de l'obscurité vers la lumière pour les rendre plus visibles. Pour pouvoir remporter ce combat, les bonnes personnes doivent s'allier entre eux et se soutenir les unes les autres.

Le nom Five Eyes, qui est utilisé pour décrire une organisation composée de cinq pays, nécessite qu'il y ait un cerveau qui dirige ces cinq yeux, qui évalue les informations reçues et les rend visibles. L'endroit où il faut chercher ce cerveau se situe sur les îles de la Grande-Bretagne.

The China Post & Daily Mail:

http://www.chinapost.com.tw/commentary/china-post/special-/2016/11/06/483109/THE-SPY.htm

http://dailymailnews.com/2016/11/19/five-eyes-one-brain-the-spy-alliance-is-watching-you/

2017-04-13 01:26:57
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top