L'OTAN, les Etats-Unis et l’alliance marxiste

L'équilibre entre les Etats-Unis et l'URSS a été compromis après la Seconde Guerre mondiale; la fabrication par l'URSS de sa propre bombe atomique fut la dernière goutte d’eau pour les États-Unis.

Les États-Unis avaient peut-être pour la première fois saisi l'ampleur de la menace communiste et cette menace qu'ils avaient manqué de voir tout en luttant contre l'Allemagne fasciste s’était désormais dirigée vers eux. L'OTAN a été créé face à cette menace. La Turquie était alors importante pour les deux blocs; l'URSS a voulu s’établir en tant que base sur les détroits, tandis que les Etats-Unis voulaient avoir des bases sur le territoire turc contre cette géante menace communiste.

L’adhésion de la Turquie à l'OTAN signifiait que cette menace était neutralisée par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. La présence de la Turquie dans l'OTAN pendant la guerre froide était de grande importance pour les pays membres et protégeait le monde contre une potentielle Troisième Guerre mondiale. En bref, l'OTAN a été essentiellement fondée pour lutter contre le communisme et la Turquie était l’élément clé dans ce combat à l'époque.

L’OTAN est fondée sur l'idée de « tous pour un ». Conformément à l'article 5 du traité, lorsque l'intégrité territoriale de tout membre est menacée, tous les membres ont le devoir de considérer cela comme une attaque contre eux-mêmes. Le 21ème siècle a élargi les responsabilités de l'OTAN. Le concept de guerre entre les nations a été élargi et la menace terroriste est maintenant considérée comme un prétexte pour une telle intervention. Les attentats du 11 Septembre sont le seul cas dans lequel l'article 5 a été invoqué.

Avec l'invocation de l'article 5 suite à une attaque terroriste, l'OTAN a officiellement reconnu le terrorisme comme l'une des menaces pour les pays membres et le monde dans son ensemble. En Juillet dernier, la Turquie a appelé à une réunion extraordinaire en vertu de l'article 4, qui est le deuxième article important du traité. Le Conseil de l'OTAN a déclaré que la Turquie n’était pas seule dans sa lutte contre le terrorisme et qu'il soutenait ses opérations.

Rappelons deux points importants ici. Premièrement, bien que diverses organisations terroristes soient actives sur plusieurs fronts à la frontière sud de la Turquie, le seul groupement terroriste qui actuellement l’attaque de manière active est le PKK. Deuxièmement, l'OTAN a été créée pour lutter contre le communisme. La Turquie est actuellement sous la menace d'une organisation terroriste communiste-anarchiste.

De nombreux quartiers dans les différentes provinces turques sont actuellement prises d'assaut par cette organisation terroriste. Tous les jours, les troupes turques et la police sont attaquées et martyrisées. Les dirigeants du PKK lancent des menaces à la Turquie depuis le mont Qandil comme s’ils n’étaient confrontés à aucune opposition et annoncent qu’ils perpétreront bientôt des attentats suicides dans les grandes villes. L'intégrité territoriale de la Turquie, un pays de l'OTAN, est donc sous une menace active et sérieuse.

Le point suivant ne doit également pas être mal compris; La Turquie a la deuxième plus grande armée de l'OTAN. Elle est tout à fait capable de lutter efficacement contre le PKK qui est essentiellement lâche. La Turquie doit prendre des mesures d'urgence pour que ces moyens soient utilisés efficacement, et celles-ci ne doivent pas être retardées. Bien sûr, nous ne désirons pas l’effusion de sang, mais des moyens de dissuasion doivent être employés face à des menaces vicieuses comme le terrorisme.

La Turquie ne nécessite donc pas l'aide ou le soutien militaire de l'OTAN pour affronter le terrorisme qui l’infecte. L'armée turque et la nation turque ont la volonté et la détermination de défendre l'intégrité territoriale du pays.

Si une organisation qui a violé l'intégrité territoriale d'un pays de l'OTAN n’est pas considérée comme une menace par les autres membres, alors quelque chose ne va pas. Si la Turquie décrit le PKK, une menace sur ses propres frontières, et son extension directe le YPG comme une organisation terroriste et une menace pour elle-même, alors le fait que les Etats-Unis, un autre membre de l'OTAN, disent: « Nous ne considérons pas le YPG comme une organisation terroriste ou une menace » est un défi à la responsabilité qui lui est imposée en vertu du pacte.

La réponse du président Erdoğan aux déclarations émanant des Etats-Unis est importante: « Les États-Unis ne paient pas le prix dans cette affaire aujourd'hui. C’est nous qui payons le prix et qui savons ce que PYD et YPG font. »

C’est la Turquie qui va payer le prix de l’installation de l’organisation terroriste marxiste sur nos frontières par l’intermédiaire des bombardements américains. Les militants du PKK ont pendant des années traversé la Turquie via cette frontière et tiré sur nos troupes. Ce ne sont pas les Etats-Unis ou d'autres membres de l'OTAN qui ont payé le prix, mais la Turquie seule.

La question qu’il faut poser afin de mieux comprendre la situation est la suivante; si une organisation terroriste marxiste était située à la frontière des États-Unis, établissait son propre état, envoyait ses militants sur la frontière et attaquait les Etats-Unis, quelle serait l’attitude de ces derniers? Selon toute vraisemblance, l'article 5 du traité de l'OTAN serait mis en vigueur et des mesures militaires rapides seraient prises. Mais quand il s’agit de la Turquie, l'administration américaine ne voit rien de mal à dire que le YPG n’est pas une organisation terroriste et n'a de plus aucun scrupule à faire une alliance militaire avec celui-ci. Cela n’est ni compatible avec l’esprit de l’OTAN, ni avec l’alliance Etats-Unis-Turquie.

L'esprit de l'OTAN est un esprit d’unité pour protéger les membres contre les attaques et il implique la solidarité. Cette solidarité existe encore contre les organisations communistes qui menacent le monde. Ce bel esprit de solidarité ne doit pas être oublié et nous devons nous rappeler qu'il est l'impulsion principale derrière l'OTAN. Autrement, tout le soutien apporté aux terroristes mènera à toujours plus de fléaux et ceux-ci toucheront le monde entier.

Article d’Adnan Oktar sur Arab News:

http://www.arabnews.com/columns/news/814761

2015-10-13 13:00:23

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top