Pourquoi le Royaume-Uni veut-il quitter l’UE? La vérité qu’on ne peut dire

 

Les relations entre les Etats sont un peu comme les relations entre les individus. Lorsque les unions, les rapprochements et les accords ne sont pas appuyés sur l’amour et la confiance, alors une froideur domine les relations et les idées de séparation apparaissent. Une froideur similaire est apparue dans les relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne au cours des dernières années, et un segment non négligeable de la population britannique a commencé à soutenir le départ du Royaume-Uni de l’UE. Comme les politiciens ont également commencé à exprimer la même demande, le possible départ du Royaume-Uni de l’Union européenne est entré dans l’agenda. 

Les gens ne veulent pas vivre seul. Les personnes qui vivent seules ne se sentent pas en sécurité et sont incapables de tirer pleinement parti de leurs capacités. C’est la même chose avec les Etats, chaque Etat souhaite faire partie d’une union ou d’un pacte. Ainsi, l’Etat sentira qu’il a un allié sur qui compter face à des dangers potentiels, il aura un marché garanti pour vendre ses produits et des amis pour fournir la solidarité économique. Malgré ses défauts, l’UE a néanmoins permis de rapprocher l’Europe du Nord pour de nombreuses années maintenant. C’est il y a 40 ans que le chemin du Royaume-Uni et de l’Union européenne se sont croisés pour la première fois. Il y a 40 ans, le monde était un endroit très différent pour le Royaume-Uni en ce qui concerne l’industrie et les relations extérieures. La Communauté économique européenne (CEE) de l’époque représentait 40% de l’économie mondiale. La CEE se concentrait sur les facteurs économiques afin d’attirer le Royaume-Uni à elle, c’est la raison pour laquelle les Britanniques ont soutenu la décision d’y adhérer. Cependant, dans les 10 prochaines années, la part de l’économie mondiale de l’UE (anciennement CEE) devrait baisser en dessous de 15%, donc même si le Royaume-Uni décide de rester dans l’UE, l’économie ne sera pas un facteur déterminant. 

D’autre part, il est clair que l’économie n’est pas la principale raison pour laquelle un grand nombre de Britanniques souhaitent quitter l’UE. Quelle est la véritable raison parlée à huit clos, jamais admise tout haut? Lorsqu’on regarde les désaccords du Royaume-Uni avec l’UE, bien que l’économie soit citée publiquement comme la cause, la source du malaise est culturelle. Les débats tournent presque toujours autour des politiques d’immigration. Le Royaume-Uni a une histoire enracinée et est l’une des principales cultures qui a joué un rôle dans l’apport de la civilisation non seulement au continent de l’Europe mais aussi à une bonne partie du monde. Bien qu’il y ait beaucoup d’éléments critiquables dans la culture britannique, il y a aussi beaucoup d’éléments que nous devrions prendre en compte. Les Britanniques et les Turcs se sont engagés dans des échanges culturels pour diverses raisons pendant des centaines d’années. Aujourd’hui, si c’est l’Italie qui vient à l’esprit pour le peuple turc lorsqu’on parle de vêtements et de mode, le Royaume-Uni vient à l’esprit lorsque des concepts comme le textile de haute qualité, les manières à table et le jardinage sont mentionnés. De nombreux mouvements intellectuels qui ont influencé le monde entier, y compris la Magna Carta, la Fondation européenne pour les constitutions démocratiques d’aujourd’hui, sont originaires du Royaume-Uni. 

C’est une réalité bien connue et regrettable que les immigrés du Royaume-Uni soient souvent victimes d’attaques racistes. La propagande de nombreux partis politiques, grands et petits, tournent autour des politiques racistes. Le racisme de toutes sortes doit être évité et les politiques racistes doivent être combattues sur toute la ligne, personne ne doit être exclu, méprisé, opprimé ou traité comme un citoyen de seconde classe à cause de la couleur de sa peau, de son origine ethnique, de sa religion ou pour toute autre raison. Cela est fondamentalement immoral et interdit dans toutes les religions. Cependant, le désir de protéger sa propre culture ne doit pas être immédiatement interprété comme du racisme. L’opposition du Royaume-Uni aux politiques de l’UE sur l’immigration ne relève pas d’un désir de partager l’île uniquement avec des gens qui partagent des gènes britanniques, bien sûr, il y a des gens qui ont des points de vue bigots et souhaitent exclure les immigrés en raison de tendances racistes. Mais il convient de noter qu’il y a aussi un désir populaire parmi le peuple de maintenir des normes nobles de haute qualité de la civilisation de leur pays. Cependant, la solution n’est pas de fermer la porte aux immigrés, mais de faire d’importants investissements dans l’éducation des immigrés et d’encourager les organisations de la société civile dans ce sens.

Une baisse de la qualité de vie est une menace pour le monde entier. Le monde islamique est confronté au même problème. Chaque pays a la responsabilité première de maintenir la civilisation et la qualité. S’il y a des gens qui veulent un style de vie qui cherche à nuire à la qualité de la civilisation et à nuire aux espaces verts, un style de vie qui est très éloigné de ce qui est nécessaire pour une vie civilisée, alors qu’il s’agisse d’immigrés ou de natifs, cela ne fait aucune différence. L’Etat a la responsabilité de trouver une solution en adoptant des mesures culturelles, des précautions juridiques, des sanctions et des politiques d’enseignement général.

L’UE est importante en tant que toit regroupant la culture européenne. Sur le plan institutionnel, elle fournit une contribution importante en favorisant les normes démocratiques dans les pays membres. Cependant, l’UE a perdu sa ferveur spirituelle ainsi que son influence sur les questions culturelles. Le départ du Royaume-Uni de l’union peut encourager d’autres membres à la quitter et à causer sa désintégration. Par conséquent, si elle accepte que le Royaume-Uni prenne des mesures destinées à protéger sa propre culture tout en protégeant les droits des immigrés, la hausse consécutive de la qualité peut s’étendre à d’autres pays et il y aura une tendance positive sur le continent dans son ensemble. Je tiens à rappeler aux lecteurs que ce dont l’UE a le plus besoin, c’est la régénération spirituelle avant tout, mais il ne faut pas chercher à ce que ce soit une régénération d’exclusion ou discriminatoire; elle doit chercher à aborder les peuples de toutes les religions et doit s’efforcer de leur faire sentir qu’ils ont aussi une part dans la culture européenne et que, indépendamment des différences, tous seront traités avec respect, tolérance et avec un esprit de fraternité.   

Article d’Adnan Oktar sur Weekly Blitz:

http://www.weeklyblitz.net/2014/06/uk-want-leave-eu-truth-spoken/

 

2014-07-09 01:08:47

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top