Le réveil en Bosnie

 

Les musulmans de Bosnie ont été exposés à un nettoyage ethnique et à un génocide devant les yeux du monde.

 

La Bosnie a traversé une période très sanglante les trois années entre sa déclaration d’indépendance en 1992 et l’intervention de l’OTAN en 1995. La guerre contre les Serbes a connu des exils, des migrations, des viols et des massacres. Les musulmans de Bosnie ont été exposés à un nettoyage ethnique et à un génocide devant les yeux du monde.

 

Pendant la période de la Fédération yougoslave et la guerre de 1992-1995, les Serbes ont suivi une politique d’assimilation des Bosniaques. Le massacre de Srebrenica qui a eu lieu pendant la guerre était une attaque sauvage visant l’existence même de la population bosniaque. Le deuxième objectif stratégique des Serbes dans la guerre était les archives historiques de Bosnie qui avaient été soigneusement conservées depuis l’époque ottomane; ils ont réalisé de nombreuses attaques pour s’emparer de ces archives mais les Bosniaques les ont protégés même au prix de donner des personnes en martyr. Cependant, ...

 

Les édifices du gouvernement fédéral et de la présidence ont fait l’objet d’incendies criminels au cours des manifestations de rue qui ont eu lieu le mois dernier en Bosnie. Bien que cela ressemble à un mouvement de protestation, il est surprenant que le bâtiment présidentiel qui a été incendié comprenait les archives de Bosnie-Herzégovine que les Serbes nationalistes avaient voulu détruire depuis des années. Remarquons tout de suite que par cet incendie, les jeunes Bosniaques ont réalisé le plus grand rêve des Serbes pendant la guerre. 

 

Alors qu’est-ce qui a conduit à des protestations et la population bosniaque à descendre dans les rues? L’accord de Dayton, signé par toutes les parties en 1995 a établi un système administratif complexe qui était impossible à mettre en pratique. L’idée du plan était de mettre un terme à la guerre et d’inculquer la notion de fraternité en éliminant les extrêmes nationalistes dans les pays. Les pays occidentaux ont nommé cette structure sociale  qu’ils ont cherché à établir la “Open Society” (Société ouverte), toutefois, le principal obstacle à la stratégie de l’établissement d’une “Société ouverte” était la dévotion des musulmans de Bosnie à leur foi.

 

En plus des musulmans, des chrétiens orthodoxes et catholiques vivent aussi en Bosnie et les concepts de nationalisme des peuples de Bosnie est façonnée par cette division religieuse. En d’autres termes, contrairement à l’image habituelle, leur nationalisme est beaucoup plus basé sur la religion que sur la tribu. Les Bosniaques de Bosnie sont des Bosniaques parce qu’ils sont musulmans, les Croates sont Croates parce qu’ils sont catholiques et les Serbes sont Serbes parce qu’ils sont orthodoxes. En dehors de cela, tout dans la société, comme la vie quotidienne, la culture et les coutumes sont très sensiblement les mêmes. 

 

Depuis très longtemps il y a des attaques contre la population musulmane dans le pays. Il est important que l’identité musulmane soit protégée et qu’elle se développe pour la survie des Bosniaques et de la Bosnie. Mladi Muslimani (Jeunes Musulmans), l’aile jeunesse du SDA, le parti du défunt Alija Izetbegović, réalise un travail important visant à donner aux jeunes Bosniaques un fondement religieux face à la propagande nationaliste croate et serbe.

 

J’ai déjà mentionné la “Open Society” qu’ils ont cherché à établir en Bosnie. Le plan de l’Union européenne en Bosnie est d’éliminer les infrastructures nationalistes et religieuses des jeunes sous le couvert de la mondialisation et de la fraternité et ils ont fait un certain progrès sur ce point. C’est parce que les jeunes adoptent comme modèle les modes de vie des troupes étrangères et d’autres étrangers; cette vie leur semble très attrayante. Au lieu de rester dans le pays et de combattre les difficultés, les jeunes rêvent d’aller dans d’autres pays et d’y vivre dans le confort.

 

Etant donné que le système politique accordé au pays par l’Accord de Dayton était très complexe, il rend presque impossible la prise de décisions dans le pays. En outre, dans le cadre du système, plus de 60% du budget national est consacré à la bureaucratie et aux salaires. Un tel grand nombre de bureaucrates rend bien sûr la structure de l’état léthargique. Le taux de chômage dans le pays est également extrêmement élevé, une personne sur deux en Bosnie, qui a une population de 3,8 millions, est au chômage. L’industrie lourde qui était très puissante à l’époque de la Yougoslavie est presque au point mort en raison des privatisations.

 

J’avais parlé des manifestations de rue et en conséquence, de l’incendie de l’archive qui avait survécu de l’époque ottomane. Quand on regarde ceux qui sont impliqués dans les manifestations, nous voyons des jeunes pas plus âgés de 25 ans. Il n’y avait pas parmi eux, des gens affamés ou des chômeurs, d’anciens combattants ou des victimes de guerre: les personnes incitant les événements de Bosnie n’étaient pas le peuple héroïque de la Bosnie, mais les jeunes produits par l’intervention des puissances occidentales, les jeunes de l’Open Society, élevés par aucun sentiment national ou religieux. 

 

Les armes se sont tues depuis longtemps aujourd’hui en Bosnie mais la guerre spirituelle se poursuit. Après l’Accord de Dayton, Izetbegović a dit qu’une partie de la guerre avait pris fin mais que la réelle lutte très difficile, la guerre de la croissance ne faisait que commencer. C’est la forme de lutte qui a aujourd’hui lieu en Bosnie. L’Union européenne pense que si la nature musulmane des Bosniaques peut être éradiquée, les conflits dans la région prendront fin. La véritable cible derrière le concept de la Open Society est donc la conscience musulmane chez les Bosniaques. Les Bosniaques ont réagi en conservant leur nature, la foi et la culture avec une grande détermination et abnégation.  

 

Il y a beaucoup de points de vue différents parmi les Bosniaques. Il y a ceux qui disent: “Notre histoire et notre nation ne sont pas importantes tant que nous progressons vers l’Open Society comme souhaité par l’Union européenne et que nous devenons des citoyens du monde avec une vie prospère” et il y a aussi des personnes qui ont des opinions islamistes radicales. Oui, il y a des divisions entre les Bosniaques; des incertitudes et la crise économique dans le pays encouragent ces divisions mais ces problèmes ne sont pas insurmontables.

 

L’Union européenne et les Etats-Unis doivent adopter des politiques qui encouragent les Serbes, les Croates et les Bosniaques en Bosnie à vivre ensemble en préservant leurs caractères nationaux. Les conflits internes entre les Bosniaques doivent prendre fin et des efforts doivent être faits pour établir l’unité dans le pays. Les peuples de Bosnie doivent s’unir pour résoudre ensemble leurs problèmes. Le moyen d’y parvenir consiste à établir la compréhension et la solidarité entre eux. 

 

La Turquie est toujours très sensible aux événements de Bosnie, un héritage de l’époque ottomane, elle ressent une grande affection et compassion pour le peuple bosniaque et est très active dans la reconstruction physique et spirituelle de la Bosnie. Le soutien de la Turquie pour le gouvernement bosniaque, pour sa société civile et ses habitants et la poursuite de ce soutien, sont très importants pour le retour à la normale de la vie et l’établissement de la paix et de la stabilité à long terme.

 

C’est le peuple bosniaque qui résoudra les problèmes en Bosnie, où l’administration et le fonctionnement de l’Etat sont actuellement bloqués par l’Accord de Dayton. Les Bosniaques doivent renforcer leurs jeunes spirituellement afin de protéger leur unité nationale. Bien sûr, la priorité est que les musulmans du pays s’unissent, abandonnent leurs conflits politiques et travaillent pour une unité dans laquelle le bon peuple bosniaque, croate et serbe peuvent vivre ensemble dans la paix et le confort.

 

Article d’Adnan Oktar sur The Bosnia Times (6 mai 2014) :

 

http://www.thebosniatimes.com/en/awakening-bosnia/

 

2014-06-25 14:13:14

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top