Un fossile découvert en Georgie rejette encore une fois les mythes darwinistes

 

Le journal The Independent a exploité en couverture du 9 septembre 2009 une importante découverte de fossile. Sous le titre "Un crâne qui réécrit l’histoire de l’homme", le reportage parle des restes de fossile de plus d’un seul être humain dans la région de Dmanisi en Géorgie. Et à cause de leur âge et de leurs caractéristiques, ces fossiles renient complètement les scénarios darwinistes.

Les darwinistes disent que l’Homo Erectus, qu’ils emploient fréquemment comme un outil dans l’évolution humaine imaginaire mais qui n’est en réalité que l’homme actuel, apparu en Afrique il y a 1,9 million d’années. Les fossiles découverts étaient AGES DE 1,8 MILLION D’ANNEES ET TROUVES EN EURASIE. Ce qui révèle que les mythes de l’évolution enseignés dans les écoles pendant plusieurs années étaient "erronés". Le célèbre scénario darwiniste "MIGRATION HORS DE L’AFRIQUE" A ETE ENCORE UNE FOIS CONTRECARRE TOUT COMME LES AUTRES SCENARIOS EVOLUTIONNISTES.

Mais cet exemple n’est pas nouveau. Les darwinistes font souvent un pas en arrière concernant les scénarios dont ils rêvent, en disant "Nous sommes désolés, nous avons fait une erreur". Pour être plus précis, ils sont obligés de prendre du recul parce qu’ils sont vraiment incapables de relier leurs scénarios évolutionnaires à des preuves scientifiques. Lorsque les véritables fossiles qui font échouer les plans basés sur des scénarios fictifs apparaissent, la seule option pour eux est de modifier leur histoire fantastique et l’annoncer de nouveau. Ceci arrive tellement souvent que les ancêtres et les dates fictifs changent et les formes de vie qui descendent prétendument l’une de l’autre s’avèrent avoir vécu à la même période. La révélation de 250 millions de fossiles qui prouvent la réalité de la création a infligé une terrible déception aux darwinistes. Ces fossiles éliminent chaque scénario darwiniste établi au nom de l’évolution. Puisqu’ils sont incapables de trouver une réponse, tout ce dont ils sont capables aujourd’hui est d’essayer d’ignorer ces 250 millions de fossiles et persister dans leurs anciennes méthodes dans l’espoir que "les gens puissent continuer à se laisser berner par eux". Mais ce qu’ils oublient est que le monde entier a vu maintenant ces 250 millions de fossiles et ont conclu que l’évolution n’est qu’une absurdité.

Avoir modifié leur position en prenant compte des nouveaux fossiles montre clairement la portée de la déception des darwinistes. La série fictive des équins a changé plus de 20 fois à cause de cette raison. Les fossiles découverts récemment continuent de rejeter cette fausse série et le nombre d’orteils, les tailles et les dates se contredisent complètement, mais les darwinistes continuent de faire sortir une nouvelle évolution de la série du cheval, remplie de non-sens à chaque fois, afin de ne pas admettre leur tort. Ce scénario FAIT HONTE AU DARWINISME, comme l’admettent ouvertement plusieurs darwinistes eux-mêmes. Mais cela reste un excellent exemple qui jette la lumière sur la supercherie darwiniste. Très récemment, un fossile de cheval de 45 millions d’années a complètement démoli la théorie. Parce que selon les darwinistes, il y a 50 millions d’années, l’ancêtre mythique du cheval n’aurait pas été plus grand qu’un chien. Suite à cette déroute, un silence total prévalait, même parmi les darwinistes les plus fanatiques.




Un crâne de cheval sauvage de 45 millions d’années, identique aux chevaux sauvages actuels 


Maintenant que "la migration hors de l’Afrique" a été annulée par les fossiles découverts récemment, les darwinistes essayent de récupérer la position avec une déclaration complètement ridicule. Ils maintiennent que le premier être humain fictif a quitté l’Afrique pour l’Eurasie, ce qui ne tient pas pour une certaine raison, puis retourna en Afrique. Pourquoi ? Parce que c’est l’histoire qui sied le mieux au faux scénario de la soi-disante évolution suite aux nouveaux fossiles découverts.

Les darwinistes imaginent probablement qu’ils peuvent mépriser les gens dans le monde et faire l’erreur d’imaginer qu’ils peuvent facilement les tromper parce qu’ils suivent les pas de Darwin. Parce que les histoires de ce genre ne peuvent être faites que dans l’espoir de tromper l’autre partie qu’on considère complètement ignorante. Puisque les darwinistes ont déjà mis la presse du monde sous l’influence de la propagande et du manque d’éducation, ils imaginent que la technique marchera encore. Mais la vérité est que LES GENS DANS LE MONDE NE PEUVENT PLUS ETRE TROMPES. Tout le monde a vu maintenant la preuve scientifique et réalisé la vérité et par conséquent, sont arrivés à leurs propres conclusions. Ils ne seront pas les jouets des darwinistes impuissants qui cherchent à les induire en erreur. Les darwinistes doivent enfin cesser de placer leurs espoirs dans des histoires pitoyables. 
 

L’état d’esprit qui cherche encore à dépeindre l’Homo erectus comme un ancêtre de l’homme est pitoyable

Les darwinistes ont toujours de l’espoir au sujet des prétentions plutôt désespérées dont l’invalidité a été depuis longtemps exposée. Il a été mainte fois montré, avec des preuves, que l’Homo erectus est une race humaine disparue, et c’est ce que les scientifiques disent sur les fossiles en question. Mais les darwinistes essayent encore d’imposer le mensonge que l’Homo erectus est l’ancêtre mythique de l’homme actuel. Leur but est d’employer la démagogie pour maintenir le soutien au scénario de la soi-disante évolution humaine, qui prend place uniquement dans leurs propres esprits.

Les créatures vivantes connues sous le nom Homo erectus sont une race humaine disparue, comme les Néanderthaliens. Pour plus de détails, voir : http://www.harunyahya.fr/livres/evolution/refutation_du_darwinisme/refutation_06.php

Une analyse des déclarations faites par les scientifiques qui ont examiné les fossiles découverts en Géorgie confirment encore une fois ce fait.

Le professeur darwiniste David Lordkipanidze du Musée National de Georgie, qui a analysé les fossiles, dit que ces humains avaient des aptitudes sociales et cognitives et que leurs membres inférieurs et les os du tibia étaient les mêmes que ceux des humains actuels, faisant d’eux de très bons coureurs. Lorsqu’il a observé les proportions du corps de ces personnes, Lordkipanidze ne pouvait s’abstenir de dire qu’ils étaient identiques à ceux de l’homme de nos jours.
Le petit cerveau de l’Homo erectus est le même que celui de nombreuses communautés humaines vivantes aujourd’hui. Sa taille de 1.5 mètre l’est également, et il est clair que ceci ne peut être utilisé comme preuve pour l’évolution. C’est la seule preuve que les darwinistes possèdent concernant ces êtres vivants qu’ils déclaraient être les ancêtres supposés des êtres humains actuels.

Les nouveaux fossiles découverts en Géorgie démolissent le darwinisme plutôt de témoigner en sa faveur. Les darwinistes ont mis fin à toutes leurs tromperies d’ancêtres primitifs et de migration hors de l’Afrique. Le darwinisme s’est déjà effondré face aux 250 millions de fossiles ayant été déterrés, et cette fausse théorie prend chaque jour un nouveau coup. La tristesse et la misère dans les rangs des darwinistes augmentent de jour en jour, et le darwinisme sera bientôt l’objet de beaucoup de gaieté parmi les nouvelles générations de gens.





 

2009-11-05 11:05:36

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top