Le but ultime: développer le monde islamique

L'un des problèmes les plus graves dans le monde islamique est son sous-développement général. Par conséquent, l'une des priorités de l'Union islamique doit être de développer le monde islamique en soutenant les pays les plus pauvres et en résolvant leurs problèmes économiques. Cela doit être fait en luttant contre la pauvreté – en encourageant les nouveaux investissements, en créant des emplois – en parvenant à la loi et à l'ordre dans la société, en supprimant l'injustice économique et en garantissant la justice sociale et renforçant la coopération et le dialogue tant régional qu'international.

Les problèmes et les tensions au sein du monde islamique causés par l'inégalité financière doivent être réduits. Une union et coopération entre les nations musulmanes dans les domaines économique, politique et, plus important encore, dans les arènes culturelles, permettront aux pays sous-développés de progresser rapidement. En outre, on permettra à ceux qui possèdent l'infrastructure nécessaire en place de maximiser leur productivité. Une telle union favorisera la croissance économique et le développement scientifique et technologique.

La croissance économique accroitra les investissements dans la science et la technologie, et les avancées technologiques alimenteront la croissance économique. Le développement économique élèvera le niveau d'éducation, et la société se développera par de nombreuses façons. Sous l'égide de l'Union islamique, les individus seront en mesure de voyager librement sans les obstacles de visas ou de frontières, et un système de libre-échange d'entreprise stimulera la croissance et le développement rapide du monde islamique.

Ce développement va naturellement conduire à la modernisation du monde islamique atteignant ainsi les normes énoncées dans le monde développé. Bien que les principes économiques de l'Islam divergent de l'hédonisme qui domine la majorité de l'Occident, le libre-échange est tout aussi essentiel pour les sociétés islamiques comme il l'est pour les sociétés occidentales. L'Islam reconnaît le droit de chacun à la propriété privée et à la libre entreprise, mais la morale islamique impose certaines responsabilités sur les individus afin de parvenir à la justice sociale. Les pauvres ont une part de la richesse des riches, mais pas sous la forme d'imposition forcée. Au contraire, les riches donnent cette part volontiers en raison de leurs croyances. Mais on n'obtient pas la version de la justice sociale de l'Islam par la planification centrale et l'application comme le socialisme l'a proclamé mais qu'il n'a pas réussi à fournir, mais par les valeurs morales dominantes de la société. La morale islamique empêche également les riches de se livrer à la consommation ostentatoire et extravagante.  

La morale islamique ordonne aux gens d'éviter le gaspillage et l'extravagance. Il s'agit d'un élément clé dans l'établissement de la justice sociale dans les sociétés islamiques. La justice sociale de l'Islam peut être établie par les valeurs morales prévalentes de la société. Par conséquent, le fait de vivre par les valeurs du Coran et l'Union islamique permettront au monde islamique de devenir plus prospère.

Le modèle social matérialiste encourage la consommation, l'égoïsme et l'oppression impitoyable des autres par des personnes qui ont perdu leur respect et leur amour envers leurs concitoyens. Au cours des deux derniers siècles, ce modèle social est parvenu à dominer la majorité du monde occidental et a érodé ses valeurs morales. En conséquence, de nombreux pays occidentaux sont obligés de lutter contre les abus largement répandus de la drogue, de la prostitution, de la corruption, du jeu, de l'abus d'alcool et du crime organisé. En outre, l'affaiblissement des croyances religieuses a créé une crise d'identité: Les philosophies matérialistes, qui affirment que le but de la vie est d'acquérir des biens matériels et de vivre une vie de plaisir, ne peuvent pas satisfaire la spiritualité des gens et finissent ainsi par créer un vide d'absence de but. Sous la bannière de la liberté, ses adeptes se livrent à leurs propres désirs égoïstes.

…afin que cela [le butin]  ne circule pas parmi les seuls riches d'entre vous… (Coran, 59:7)

D'autre part, la morale islamique libère les gens de toutes sortes de soucis et d'inquiétudes qui troublent leurs esprits. Les croyants ne tiennent seulement compte d'Allah et cherchent à gagner Son agreement. Pleinement conscients de leurs responsabilités envers notre Seigneur, ils vivent selon leur conscience à tout moment et, à ce titre, sont des personnes satisfaites et bien équilibrées. Elles offrent à leur environnement leur bonté et beauté. Cette moralité libère les gens de la pression et de l'envie, du désir excessif, de la peur de l'avenir et de la mort, et des autres attitudes et craintes qui sont incompatibles avec la morale religieuse. Libérés de ces caractères négatifs, ils éprouvent de la liberté et de la paix provenant de la soumission à Allah.   

Par conséquent, le développement et l'avancement proposés par l'Union islamique ne seront pas identiques au développement envisagé par l'Occident. Au cours de sa période de développement, l'Occident a connu une grande injustice sociale. Par exemple, l'Angleterre, la force motrice du développement aux XVIIIe et XIXe siècles, était un lieu d'exploitation impitoyable. Les classes ouvrières ont enduré des conditions de travail et de vie terribles. On a fait travailler des enfants d'à peine 7 ou 8 ans dans des mines de charbon sales pendant 16 heures par jour, beaucoup d'entre eux sont morts avant l'âge de 20 ans. Dans les années 1840, l'espérance de vie moyenne des mineurs de charbon a baissé à une moyenne de 17 ans. D'autre part, les riches vivaient dans le luxe et l'extravagance excessifs. Tous les pays industrialisés occidentaux ont connu ces expériences horribles, et ils se sont construits sur l'exploitation et l'oppression de millions de personnes pauvres.   

Le modèle de développement d'une société dominée par la morale islamique présentera la justice sociale. L'Occident a subi une grande injustice au cours de son propre développement parce que ses dirigeants ont adhéré aux idées fausses sur la nature humaine du matérialisme.  

Cependant, la morale islamique exige que les gens soient des entrepreneurs et des pionniers dans tous les domaines, aussi bien que compatissants, altruistes et justes envers les autres. Tout au long de l'essor de la civilisation islamique, les musulmans ont été des dirigeants mondiaux dans l'économie et des commerçants de grand succès. Mais la richesse obtenue n'est pas restée entre les mains de quelques-uns, mais a été répartie dans la société. Des institutions d'aide sociale comme les organisations caritatives, des complexes sociaux, des soupes populaires, des caravansérails (grandes auberges), des bains publics et des bibliothèques montrent que la richesse et la culture ne sont pas restées aux mains de quelques musulmans, mais ont été accessibles à tous.

L'Union islamique envisagée doit adopter ce modèle de développement.

Article d'Adnan Oktar publié sur Wadsam.com:

http://www.wadsam.com/the-ultimate-goal-developing-the-islamic-world-989/

 

2014-03-10 01:29:53

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top