Suicide des rockstars : à quand la fin de cette tendance ?

Peu de temps après l’effroyable suicide de Chris Cornell, leader des groupes américains de rock Audioslave et Soundgarden, un autre talent s’est éteint dans l’industrie de la musique le 21 juillet lorsque Chester Bennington, leader de Linkin Park, a quitté la vie à 41 ans. Cette fin tragique survient suite à des années d’addiction et de dépression. Le rockstar laissera derrière lui une femme et six enfants.

Malheureusement, ces suicides n’étaient pas entièrement inattendus étant donné l’inquiétante image qui prévaut dans l’industrie ; à savoir la dépression et les morts prématurées. Au cours des dernières décennies, des suicides, des homicides et des décès par accidents sont devenus des phénomènes courants pour les musiciens. D’Elvis Presley à Kurt Cobain, de Jim Morrison à Amy Winehouse, nombreux sont les musiciens célèbres qui ont connu une mort prématurée à cause du style de vie destructeur qu’ils ont adopté. En effet, une étude menée par Diana Kenny (Université de Sydney) montre qu’en général les rockstars vivent jusqu’à 25 ans de moins que les individus lambda et que leurs suicides, homicides et morts accidentelles sont plus fréquents.

Mais pourquoi? En réalité, une partie de la réponse est de notoriété publique : malgré l’attrayante image que lui donnent les médias, la soi-disant "vie rapide" dans laquelle se retrouvent entrainés ces jeunes artistes est extrêmement malsaine. La célébrité précoce associée à une indulgence exagérée d’une part, et la consommation d’alcool avec l’addiction aux drogues d’autre part, se sont avérées être des cocktails mortels. Il est évident qu’on ne peut pas affirmer que tous les musiciens sont touchés de la même manière mais un très grand nombre de rockstars tombent dans ce cercle vicieux. D’autant plus lorsque ces excès se mixent avec la culture de la haine et le matérialisme généralisé dans la société : une sensibilité destructrice se propage et commence à faire tomber plusieurs grands artistes.

Tout internaute s’est certainement déjà retrouvé confronté à la haine, l’hostilité et sait pertinemment que la cruauté est pandémique sur le net. Les utilisateurs s’en prennent insolemment les uns aux autres juste pour avoir une opinion ou un style différent. Cependant, lorsqu’il s’agit des célébrités, c’est une tout autre histoire. Ces dernières sont constamment harcelées, insultées, menacées et critiquées aussi bien par les médias que par le public. Peu importe leur notoriété, elles vivent sous pression car il faut toujours faire plus, faire mieux. Les rockstars sont critiquées et scrutées pour leurs moindres faits et gestes. De leur coupe de cheveux à leur art, de leur style vestimentaire à leurs enfants, elles sont sans cesse au cœur d’innombrables examens et sujettes à l’animosité du public. Pour couronner le tout, il leur est presqu’impossible de rencontrer dans leur entourage, des personnes qu’elles puissent aimer et en qui elles puissent vraiment placer leur confiance. Ces attaques incessantes et cette isolation ouvrent la plupart du temps de profondes blessures, qui s’aggravent facilement à cause de la négativité et de la mélancolie qui sont quasiment de mode dans le monde de la musique. En réponse à cela, beaucoup de musiciens commettent l’erreur de sombrer dans l’alcool et la drogue, qui ne font qu’aggraver leurs problèmes. Tous ces facteurs se reflètent inévitablement dans leur musique.

En outre, bon nombre de jeunes influençables prennent comme modèle les célébrités, et telle une réaction à la chaine, ces adolescents sont entrainés dans une atmosphère très pesante d’angoisse, de pessimisme et de romantisme toxique. Bien sûr, cette négativité laisse une marque sur leur jeune esprit et leur âme innocente.

C’est l’une des raisons pour lesquelles on observe une augmentation chez les jeunes en termes de dépression, d’angoisse, de délinquance, d’addiction aux drogues et de suicides. Selon une étude, le taux de suicide chez les adolescents a grimpé à 200% entre 1962 et 1982. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’on compte chaque année plus de 800.000 morts par suicide et que la catégorie des 15-29 ans – les individus les plus influencés par l’industrie de la musique –  sont les plus concernés. Certes, il y a plusieurs autres facteurs qui contribuent à cette tendance mais il n’y a pas de doute que la culture de la dépression promue par certaines rockstar y joue un rôle important. Plusieurs études montrent que le fait d’écouter des musiques tristes peut avoir un effet très néfaste, spécialement pour les individus souffrant déjà d’angoisse et de dépression. Dans une étude1, en faisant écouter aux participants des musiques joyeuses, agressives et tristes, les chercheurs ont observé que les individus qui ont écouté de la musique triste présentaient un taux plus élevé de nevrose et d’angoisse. Des millions d’adolescents en lutte contre la faible auto-estime, la dépression et l’angoisse, tombent inconsciemment dans une dépression plus profonde en écoutant de la musique mélancolique. Il n’est pas dur d’imaginer comment cette tendance pourrait affecter notre avenir.

Cependant, cette tendance destructive peut facilement être inversée aussi bien pour les artistes que pour leurs fans. Si les artistes et l’industrie de la musique en général croient en l’amour et la sincérité, s’ils comprennent que les valeurs morales sont plus importantes que les biens matériels, alors ils pourront ainsi promouvoir une nouvelle vision du monde qui aiderait les individus à surmonter leur tristesse, leur dépression et qui les encouragerait à devenir de meilleures versions d’eux-mêmes.

Il ne fait l’objet d’aucun doute que la musique et l’art sont des moyens très efficaces pour changer les esprits et aider les individus à suivre le sentier d’une constante amélioration de soi. En effet, à l’issue de plusieurs études, les scientifiques ont découvert qu’écouter de la musique joyeuse améliore la santé et toutes les sensations de satisfaction. Une fois que les musiciens et l’industrie de la musique apportent leur contribution au projet de construire un monde meilleur, ils comprendront très rapidement qu’ils y jouent un rôle important. Il n’y a pas urgence que pour les musiciens talentueux mais aussi pour leurs millions de fans qui sont sur le point de changer le monde.

American Herald Tribune :

http://ahtribune.com/culture-media/1807-rock-star.html

2017-09-14 13:11:09

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top