L'évolution échoue à nier le Créateur

Dans son article publié en 2016, Jack Szostak, un biologiste à Harvard et lauréat du Prix Nobel, affirme avoir découvert une méthode permettant aux acides ribonucléiques (ARN) de s'auto-reproduire.

Cette affirmation se présentait comme une réponse à une question des plus importantes sur l'origine de la vie. Cependant, il a été forcé de retirer son article.

Le laboratoire de Szostak à l'Université de Harvard a travaillé dur pendant des années pour essayer de trouver une réponse à l'origine de la vie.

Bien évidemment, cette recherche n'est pas objective ou impartiale mais part du postulat que la vie a émergé suite à des coïncidences à travers les mécanismes de l'évolution.

Le laboratoire de Szostak était particulièrement intéressé de savoir comment l'ARN peut se reproduire sans enzymes. Dans l'article que Szostak a dû retirer, il explique que l'ARN peut se reproduire sans enzymes.

Il sera intéressant d'expliquer brièvement la raison pour laquelle Szostak ainsi que tant d'autres scientifiques sont désespérément à la recherche d'un soi-disant ARN qui s'auto-reproduit.

Les évolutionnistes se trouvent devant une énigme quand ils essayent d'expliquer comment la molécule d'ADN qui contient les informations sur les protéines est apparue en premier lieu.

Ayant échoué à expliquer la complexité de l'ADN à travers des coïncidences, les évolutionnistes ont cherché d'autres explications dans les années 80. Walter Gilbert, chimiste à Harvard, a développé, en 1986, un scénario dans lequel des milliards d'années auparavant, une molécule d'ARN autoreproductrice s'était formée par elle-même.

Il continue en disant que cette molécule d'ARN a soudainement commencé à produire des protéines à l'aide des conditions ambiantes. Après ça, il y aurait eu l'émergence d'un besoin de garder ces informations dans une deuxième molécule et encore selon ce scénario, la molécule de l'ADN serait aussi apparue par elle-même.

Comme la plupart des évolutionnistes, Szostak croit que l'ARN est la première molécule organique qui a existé. Cependant, les évolutionnistes devraient montrer comment l'ARN peut s'auto-reproduire sans l'aide d’aucun enzyme et de protéines.

Ceci était le but du laboratoire de Szostak, ils pensaient que si un tel mécanisme était mis à jour, l'habileté qu'a l'ARN de s'auto-reproduire pourrait être confirmée et on pourrait en déduire que l'ARN aurait pu se former à travers des processus évolutifs bien avant l'existence de l'ADN ou des protéines. Ils espéraient que cela leur fournirait une fondation pour l'explication évolutionniste de l'origine de la vie.

Cependant, ils n'ont jamais atteint ce but parce que ni l'ARN ni aucune autre partie de la cellule n'est le fruit d'une série de coïncidences.

L'articule publié en 2016 dans Nature Chemistry et présenté comme une "découverte" qui supporte la théorie de l'évolution et qui a valu le Prix Nobel à Szostak est en rapport avec tout ceci.

Cependant, le chercheur post-doctoral Tivoli Olsen, du laboratoire de Szostak, n'a pas pu reproduire les mêmes résultats alors qu'il faisait les mêmes expériences.

Non seulement il n'a pas pu obtenir les mêmes résultats mais en plus Tivoli a vu que les précédents résultats de l'expérience ont été mal interprétés. Par conséquent, l'article de Szostak a été retiré. Szostak a avoué que ce "désastre" était "absolument embarrassant" et a poursuivi comme ceci :

"Avec du recul, on peut voir que nous étions aveuglé par notre croyance (pendant nos découvertes) et nous n'avons pas été assez prudents ou rigoureux (contrairement à Tivoli) pendant l'interprétation de ces expériences."

Les aveux de Szostak sont très importants.

La théorie de l'évolution, qui n'est supportée par aucun fait, n'a été mise en avant que pour supporter les croyances matérialistes parce qu'elle est considérée comme le seul moyen de nier l'existence du Créateur.

A partir du moment où il y a une découverte scientifique, cette dernière est toujours interprétée par ces gens à travers une approche évolutionniste. Comme nous le voyons dans les confessions de Szostak, leur croyance en l'évolution gâche l'objectivité de beaucoup de scientifiques, ce qui donne lieu à une mauvaise interprétation des découvertes scientifiques.

Ce qui est encore plus intéressant est de voir comment certaines déclarations de Szostak à l'encontre des croyants décrivent en fait sa propre situation.

Il dit : "Je pense que les systèmes basés sur la foi sont profondément dangereux car en l'absence de scepticisme et d'investigations les croyants peuvent être en proie à la manipulation."

Comme on peut le voir, Szostak décrit très bien les personnes qui croient aveuglément à la théorie de l'évolution même s'il n'y a aucune preuve pour la supporter.

La théorie de l'évolution n'est supportée par aucune preuve. Les matérialistes et les évolutionnistes se sont fermement accrochés à cette théorie pour éviter de reconnaître le fait que l'univers et la vie sont les produits d'un Créateur.

En fait, depuis le 19ème siècle, la science a stagné à cause des perspectives évolutionnistes et matérialistes. Beaucoup de temps, d'énergie et de ressources matérielles ont été gaspillés à cet égard. Toutes les preuves existantes, des fossiles aux découvertes microscopiques, sont évaluées à partir d'un point de vue évolutionnistes et matérialistes.

La confession célèbre de Richard Lewontin, un généticien évolutionniste de l'Université d'Harvard, décrit clairement ce fait : "Nous avons un engagement a priori, un engagement envers le matérialisme. Ce n'est pas que les méthodes et les institutions scientifiques nous forcent d'adopter une explication matérialiste du monde phénoménal. Tout au contraire, nous sommes tellement forcés par notre appartenance "a-priori" aux causes matérielles que nous créons un dispositif d'investigation et un ensemble de concept donnant lieu à des explications matérialistes. En plus, comme le matérialisme est absolu, nous ne pouvons pas nous permettre de voir la moindre implication d'un Créateur."

La coexistence des substances nécessaires, des conditions environnementaux nécessaires et des interventions nécessaires dans des quantités nécessaires, et ce, au bon moment, dans un environnement inoccupé, sans but, sans contrôle et dépourvu de toute connaissance et d'intelligence comme le disent les évolutionnistes, est totalement impossible.

Même pour la formation d'une seule molécule d'ARN, un Créateur puissant et intelligent doit exister.

Ceci est définitivement clair et vrai, une vérité démontrée par la science. Tout effort voulant prouver le contraire sera condamné à échouer.

New Straits Times:

https://www.nst.com.my/opinion/columnists/2018/01/328188/evolution-fails-deny-Creator

2018-04-29 01:37:03

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top