La coagulation sanguine

Quand vous vous blessez quelque part ou quand une ancienne plaie recommence à saigner, vous savez que le saignement va finalement s'arrêter. Sur la zone concernée, une croûte va se former et durcir progressivement et en-dessous d’elle, la blessure va se guérir d’elle-même. 

Cela peut vous sembler être une affaire tout à fait simple. Cependant, le fait est que, les recherches des biochimistes ont montré que cela est le résultat d'un système très complexe.26 L'absence ou la déficience d'un composant quelconque de ce système entraînera son dysfonctionnement total.   

Le sang doit coaguler au bon endroit et au bon moment et il doit cesser lorsque les conditions corporelles locales reviennent à la normale. Le système doit fonctionner parfaitement jusqu'aux moindres détails.  

En cas d’hémorragie, la coagulation doit avoir lieu immédiatement pour éviter que l'organisme concerné meure de perte de sang. 

En outre, la coagulation doit avoir lieu sur toute l'étendue de la blessure et, surtout, elle doit se limiter à cette étendue. Sinon, plus de coagulation sanguine entraînera la mort de l'organisme. C'est pour cette raison que la coagulation du sang doit être maintenue sous étroite surveillance ; la croûte doit se former au bon endroit, au bon moment. 

Les plaquettes sanguines – ou thrombocytes, les plus petites cellules de la moelle osseuse – ont une caractéristique d'une importance vitale. Ces cellules sont les éléments principaux de la coagulation du sang. Une protéine appelée facteur Von Willebrand assure que les thrombocytes qui voyagent dans la circulation sanguine ne contournent pas l'endroit de toute blessure. Les thrombocytes capturés ici libèrent une substance qui apporte d'autres thrombocytes au même endroit. Ensuite, ces cellules referment ensemble la plaie ouverte. 

Une fois qu'elles ont rempli leurs fonctions, les plaquettes meurent. Leur abnégation n'est qu'une partie du système de coagulation du sang.

Une autre protéine responsable de la coagulation du sang est la thrombine, une substance produite seulement là où il y a une plaie ouverte. Cette production protéique ne doit être ni trop grande ni trop petite. En outre, cette production doit avoir lieu au bon moment et cesser exactement au bon moment. A ce jour, plus de 20 produits chimiques organiques jouant un rôle dans la production de la thrombine ont été décrits et tous sont des enzymes. Ces enzymes peuvent arrêter ou lancer leur propre production. Le processus est si minutieusement contrôlé que la thrombine se forme seulement en cas de lésion des tissus. Dès que toutes les enzymes nécessaires à la coagulation atteignent les niveaux requis dans le corps, des substances structurelles – longues fibres qui sont en fait des protéines connues sous le nom de fibrinogène – sont formées. En peu de temps, tout un réseau de fibres de fibrinogène est établi lorsque le sang coule en dehors de la circulation sanguine. Les thrombocytes dans le sang sont alors capturés dans ce réseau et s'y accumulent.

L’écoulement du sang va alors prendre fin au fur et à mesure que cette accumulation grandit en agissant comme un bouchon. Ce que nous appelons croûte est le bouchon qui se forme de cette manière.

Le caillot de sang est absorbé lorsque la blessure est complètement guérie.

Le système qui assure la formation d'un caillot, qui détermine l'étendue de ce caillot et qui le fortifie ou l’élimine  est d’une complexité irréductible. La coagulation du sang est une chaîne d'évènements dans laquelle un évènement met en mouvement un autre.  

Le système fonctionne parfaitement jusqu'aux moindres détails. 

Que se passerait-il à la moindre erreur ou déficience dans ce système?  Par exemple, que se produirait-il si la coagulation avait lieu en l'absence de toute blessure ? Ou si le caillot qui s'est formé se détachait facilement de la blessure? Dans ce cas, les artères menant aux organes vitaux comme le cœur, les poumons et le cerveau deviendraient bouchées avec des substances de coagulation et cela conduirait inévitablement à la mort. 

Ce fait nous montre une fois de plus que le corps humain a été parfaitement créé. De fait, il est impossible d’expliquer un tel système de coagulation du sang en termes de coïncidences et de développement progressif comme la théorie de l'évolution le maintiendrait. Chaque détail de ce système est en lui-même le fruit d’un plan détaillé et soigneusement élaboré, ce qui révèle la perfection de la création. Allah Tout-Puissant, Qui nous a créés et nous a placés sur cette terre, a créé notre corps avec ce système qui nous protège contre les blessures aussi bien grandes que petites.  

De plus, la coagulation du sang est très importante non pas seulement pour ces blessures externes visibles à l'œil nu, mais aussi pour réparer les dommages qui ont lieu chaque jour dans nos vaisseaux capillaires. Bien que vous les sentiez rarement, vous subissez en réalité de petites hémorragies tout au long de la journée. Lorsque vous vous cognez le bras contre une porte ou que vous vous asseyez brusquement, des centaines de minuscules vaisseaux sanguins capillaires se brisent. Mais l'hémorragie interne qui a lieu à la suite de cela est immédiatement stoppée grâce au système de coagulation et le corps reconstruit par la suite ses vaisseaux capillaires. Si le coup en question est assez fort, l'hémorragie interne qui a lieu avant la coagulation du sang sera encore plus importante, c'est la raison pour laquelle des ecchymoses se produisent à l'endroit blessé. Toute personne née sans ce système de coagulation dans le sang est médicalement appelée hémophile et doit se protéger contre le moindre coup pendant toute sa vie, quand bien même elle serait enveloppée dans la laine de coton. C’est d’ailleurs en ce sens que, les patients atteints d'hémophilie sévère n'ont pas tendance à vivre longtemps. Au point même qu’une hémorragie interne causée par une chute dans la rue peut rapidement s'avérer fatale.  

Fort de ce qui précède, tous les êtres humains se doivent de réfléchir sur le miracle de la création de leur propre corps et remercier, rendre grâce à Allah, Qui a les a créé si parfaitement. Ce corps, dont nous sommes incapables de produire le moindre de ces systèmes ou ne fût-ce qu’un seul de ces systèmes, ou même une seule de ces cellules, est une bénédiction qui nous est accordée par Allah Tout-Puissant. 

Dans le Coran, notre Seigneur dit : 

 

"C'est Nous Qui vous avons créés. Pourquoi ne témoigneriez-vous donc pas de la vérité?" 

(Sourate al-Waqi‘a, 57)

 

"Il y a sur terre des preuves pour ceux qui croient avec certitude; ainsi qu'en vous-mêmes. N'observez-vous donc pas ?" (Sourate ad-Dhariyat, 20-21)

 

2014-05-08 04:02:37

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top